Avertir le modérateur

24/08/2013

une conférence de Bakounine

 

n

 

Flores Magon

Nous n'admettons pas même comme transition révolutionnaire, ni les Conventions nationales, ni les Assemblées constituante, ni les gouvernements provisoires, ni les dictatures soi-disant révolutionnaires ; pire que nous sommes convaincus que la révolution [...] lorsqu'elle se trouve concentrée entre les mains de quelques individus gouvernants, devient inévitablement et immédiatement la réaction.

Bakounine

 

 

Photo : Nous n'admettons pas même comme transition révolutionnaire, ni les Conventions nationales, ni les Assemblées constituante, ni les gouvernements provisoires, ni les dictatures soi-disant révolutionnaires ; pire que nous sommes convaincus que la révolution [...] lorsqu'elle se trouve concentrée entre les mains de quelques individus gouvernants, devient inévitablement et immédiatement la réaction.

Bakounine

une conférence de Bakounine

31 décembre 2012, 12:34

Chers compagnons,

Je vous ai dit l'autre fois que deux grands événements historiques avaient fondé la puissance de la bourgeoisie : la révolution religieuse du seizième siècle, connue sous le nom de (4) Réforme, et la grande Révolution politique du siècle passé. J'ai ajouté que cette dernière, accomplie certainement par la puissance du bras populaire, avait été initiée et dirigée exclusivement par la classe moyenne. Je dois aussi vous prouver, maintenant, que c'est aussi la classe moyenne qui en a profité exclusivement.

Et pourtant le programme de cette Révolution, au premier abord, paraît immense. Ne s'est-elle point accomplie au nom de la Liberté, de l'Égalité et de la Fraternité du genre humain, trois mots qui semblent embrasser tout ce que dans le présent et l'avenir l'humanité peut seulement vouloir et réaliser ? Comment se fait-il donc qu'une Révolution qui s'était annoncée d'une manière si large ait abouti misérablement à l'émancipation exclusive, restreinte et privilégiée d'une seule classe au détriment de ces millions de travailleurs qui se voient aujourd'hui écrasés par la prospérité insolente et inique de cette classe ?

Ah ! c'est que cette Révolution n'a été qu'une révolution politique. Elle avait audacieusement renversé toutes les barrières, toutes les tyrannies politiques mais elle avait laissé intactes — elle avait même proclamé sacrées et inviolables — les bases économiques de la société, qui ont été la source éternelle, le fondement principal de toutes les iniquités politiques et sociales, de toutes les absurdités religieuses passées et présentes. Elle avait proclamé la liberté de chacun et de tous, ou plutôt elle avait proclamé le droit d'être libre pour chacun et pour tous.

Mais elle n'avait donné réellement les moyens de réaliser cette liberté et d'en jouir qu'aux propriétaires, aux capitalistes, aux riches.

"La pauvreté, c'est l'esclavage" !

Voilà les terribles paroles que de sa voix sympathique, partant de l'expérience et du cœur, notre ami Clément (5), nous a répétées plusieurs fois depuis les quelques jours que j'ai le bonheur de passer au milieu de vous, chers compagnons et amis.

Oui, la pauvreté c'est l'esclavage, c'est la nécessité de vendre son travail, et avec son travail sa personne, au capitaliste qui vous donne le moyen de ne pas mourir de faim. Il faut avoir vraiment l'esprit intéressé au mensonge de Messieurs les bourgeois pour oser parler de liberté politique des masses ouvrières ! Belle liberté que celle qui les assujettit aux caprices du capital et les enchaîne à la volonté du capitaliste par la faim ! Chers amis, je n'ai assurément pas besoin de vous prouver, à vous qui avez appris à connaître par une longue et dure expérience les misères du travail, que tant que le capital restera d'un côté et le travail de l'autre, le travail sera l'esclave du capital et les travailleurs les sujets de Messieurs les bourgeois, qui vous donnent par dérision tous les droits politiques, toutes les apparences de la liberté, pour en conserver la réalité exclusivement pour eux-mêmes.

Le droit à la liberté, sans les moyens de la réaliser, n'est qu'un fantôme. Et nous aimons trop la liberté n'est-ce pas ? pour nous contenter de son fantôme. Nous en voulons la réalité. Mais (qu'est-ce) qui constitue le fond réel et la condition positive de la liberté ? C'est le développement intégral et la pleine jouissance de toutes les facultés corporelles, intellectuelles et morales pour chacun. C'est par conséquent tous les moyens matériels nécessaires à l'existence humaine de chacun ; c'est ensuite l'éducation et l'instruction. Un homme qui meurt d'inanition, qui se trouve écrasé par la misère, qui se meurt chaque jour de froid et de faim, et qui, voyant souffrir tous ceux qu'il aime, ne peut venir à leur aide, n'est pas un homme libre, c'est un esclave. Un homme condamné à rester toute la vie un être brutal, faute d'éducation humaine, un homme privé d'instruction, un ignorant, est nécessairement un esclave ; et s'il exerce des droits politiques, vous pouvez être sûrs que, d'une manière ou d'une autre, il les exercera toujours contre lui-même, au profit de ses exploiteurs, de ses maîtres.

La condition négative de la liberté est celle-ci : aucun homme ne doit obéissance à un autre ; il n'est libre qu'à la condition que tous ses actes soient déterminés, non par la volonté d'autres hommes, mais par sa volonté et par ses convictions propres. Mais un homme que la faim oblige à vendre son travail, et avec son travail, sa personne, au plus bas prix possible au capitaliste qui daigne l'exploiter ; un homme que sa propre brutalité et son ignorance livrent à la merci de ses savants exploiteurs, sera nécessairement et toujours esclave.

Ce n'est pas tout. La liberté des individus n'est point un fait individuel, c'est un fait, un produit collectif. aucun homme ne saurait être libre en dehors et sans le concours de toute l'humaine société. Les individualistes, ou les faux-frères socialistes que nous avons combattus dans tous les congrès de travailleurs, ont prétendu, avec les moralistes et les économistes bourgeois, que l'homme pouvait être libre, qu'il pouvait être homme, en dehors de la société, disant que la société avait été fondée par un contrat libre d'hommes antérieurement libres.

Cette théorie, proclamée par J.-J. Rousseau, l'écrivain le plus malfaisant du siècle passé, le sophiste qui a inspiré à tous les révolutionnaires bourgeois, cette théorie dénote une ignorance complète tant de la nature que de l'histoire. Ce n'est pas dans le passé, ni même dans le présent, que nous devons chercher la liberté des masses, c'est dans l'avenir, — dans un prochain avenir : c'est dans cette journée de demain que nous devons créer nous-mêmes, par la puissance de notre pensée, de notre volonté, mais aussi par celle de nos bras. Derrière nous, il n'y a jamais eu de libre contrat, il n'y a eu que brutalité, stupidité, iniquité et violence, — et aujourd'hui encore, vous ne le savez que trop bien, ce soi-disant libre contrat s'appelle le pacte de la faim, l'esclavage de la faim pour les masses et l'exploitation de la faim pour les minorités qui nous dévorent et nous oppriment.

La théorie du libre contrat est également fausse au point de vue de la nature. L'homme ne crée pas volontairement la société : il y naît involontairement. Il est par excellence un animal social. Il ne peut devenir un homme, c'est-à-dire un animal pensant, aimant et voulant, qu'en société. Imaginez-vous l'homme doué par la nature des facultés les plus géniales, jeté dès son bas âge en dehors de toute société humaine, dans un désert. S'il ne périt pas misérablement, ce qui le plus probable, il ne sera rien qu'une brute, un singe, privé de parole et de pensée, — car la pensée est inséparable de la parole ; aucun ne peut penser sans paroles. Alors même que, parfaitement isolé, vous vous trouvez seul avec vous-même, pour penser vous devez faire usage de mots ; vous pouvez bien avoir des imaginations représentatives des choses, mais aussitôt que vous voulez penser une chose, vous devez sous servir de mots, car les mots seuls déterminent la pensée, et donnent aux représentations fugitives, aux instincts, le caractère de la pensée. La pensée n'est point avant la parole, ni la parole avant la pensée ; ces deux formes d'un même acte du cerveau humain naissent ensemble. Donc, point de pensée sans parole. Mais qu'est-ce que la parole ? C'est la communication, c'est la conversation d'un individu humain avec beaucoup d'autres individus. L'homme animal ne se transforme en être humain, c'est-à-dire pensant, que par cette conversation, que dans cette conversation. Son individualité, en tant qu'humaine, sa liberté, est donc le produit de la collectivité.

L'homme ne s'émancipe de la pression tyrannique qu'exerce sur chacun la nature extérieure que par le travail collectif ; car le travail individuel, impuissant et stérile, ne saurait jamais vaincre la nature. Le travail productif, celui qui a créé toutes les richesses et toute notre civilisation, a été toujours  un travail social, collectif ; seulement jusqu'à présent il a été iniquement exploité par des individus au détriment des masses ouvrières. De même l'éducation et l'instruction qui développent l'homme, cette éducation et cette instruction dont M(essieu)rs les bourgeois sont si fiers, et qu'ils versent avec tant de parcimonie sur les masses populaires, sont également les produits de la société tout entière. Le travail et, je dirai même plus, la pensée instinctive du peuple les créent, mais ils ne les ont créés jusqu'ici qu'au profit des individus bourgeois. C'est donc encore ne exploitation d'un travail collectif par des individus qui n'y ont aucun droit.

Tout ce qui est humain dans l'homme, et plus que toute autre chose la liberté, est le produit d'un travail social, collectif. Être libre dans l'isolement absolu est une absurdité inventée par les théologiens et les métaphysiciens, qui ont remplacé la société des hommes par celle de leur fantôme, de Dieu. Chacun, disent-ils, se sent libre en présence de Dieu, c'est-à-dire du vide absolu, du néant ; c'est donc la liberté du néant, ou bien le néant de la liberté, l'esclavage. Dieu, la fiction de Dieu, a été historiquement la source morale, ou plutôt immorale, de tous les asservissements.

Quant à nous, qui ne boulons ni fantômes, ni néant, mais la réalité humaine vivante, nous reconnaissons que l'homme ne peut se sentir et se savoir libre — et par conséquent, ne peut réaliser sa liberté — qu'au milieu des hommes. Pour être libre, j'ai besoin de me voir entouré, et reconnu comme tel, par des hommes libres. Je ne suis libre que lorsque ma personnalité, se réfléchissant, comme dans autant de miroirs, dans la conscience également libre de tous les hommes qui m'entourent, me revient renforcée par la reconnaissance de tout le monde. La liberté de tous, loin d'être une limite de la mienne, comme le prétendent les individualistes, en est au contraire la confirmation, la réalisation, et l'extension infinie. Vouloir la liberté et la dignité humaine de tous les hommes, voir et sentir ma liberté confirmée, sanctionnée, infiniment étendue par l'assentiment de tout le monde, voilà le bonheur, le paradis humain sur la terre.

Mais cette liberté n'est possible que dans l'égalité. S'il y a un être humain plus libre que moi, je deviens forcément son esclave ; si je le suis plus que lui, il sera le mien. Donc, l'égalité est une condition absolument nécessaire de la liberté.

L'histoire du monde Les révolution : Réalisateur :Robin Dashwood
Résumé
Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, les hommes, en Europe et dans le Nouveau Monde, s'insurgent de plus en plus contre l'absolutisme monarchique et le poids écrasant de la religion. En Italie, Galilée réfute la thèse de l'Eglise selon laquelle la Terre serait le centre de l'univers. En Amérique, le peuple réclame son indépendance. En France, Louis XVI est guillotiné. Les principes de liberté, d'égalité et de fraternité, proclamés par la Révolution française, gagnent les colonies. Mais, alors que des peuples goûtent à la liberté, d'autres, comme les Aborigènes d'Australie, connaissent l'oppression.

La bataille de Valmy (1792) Révolution Française  : 

La Vendée Militaire (1789-1793) Révolution Française :  

Les bourgeois révolutionnaires de 1793 ont très bien compris cette nécessité logique. Aussi le mot Egalitéfigure-t-il comme le second terme dans leur formule révolutionnaire : Liberté, Égalité, Fraternité.Mais quelle égalité ? L'égalité devant la loi, l'égalité des droits politiques, l'égalité des citoyens dans l'État. Remarquez bien ce terme, l'égalité des citoyens, non celle des hommes ; parce que l'État ne reconnaît point les hommes, il ne connaît que les citoyens. Pour lui, l'homme n'existe qu'en tant qu'il exerce — ou que, par une pure fiction, il est censé exercer — les droits politiques. L'homme qui est écrasé par le travail forcé, par la misère, par la faim, l'homme qui est socialement opprimé, économiquement exploité, écrasé, et qui souffre, n'existe point pour l'État, qui ignore ses souffrances et son esclavage économique et social, sa servitude réelle qui se cache sous les apparences d'une liberté politique mensongère. C'est donc l'égalité politique, non l'égalité sociale.

Mes chers amis, vous savez tous par expérience combien cette prétendue égalité politique non fondée sur l'égalité économique et sociale est trompeuse.

Dans un État largement démocratique, par exemple, tous les hommes arrivés à l'âge de majorité, et qui ne se trouvent pas sous le coup d'une condamnation criminelle, ont le droit, et même, ajoute-t-on, le devoir, d'exercer tous les droits politiques et d'exercer toutes les fonctions auxquelles les peut appeler la confiance de leurs concitoyens. Le dernier homme du peuple, le plus pauvre, le plus ignorant, peut et doit exercer tous ces droits et (remplir) toutes ces fonctions. peut-on s'imaginer une égalité plus large que celle-là ? Oui, il le doit, il le peut légalement ; mais en réalité, cela lui est impossible. Ce pouvoir n'est que facultatif pour les hommes qui font partie des masses populaires, mais il ne devient, il ne pourra jamais devenir réel pour eux à moins d'une transformation radicale des bases économiques de la société, — disons le mot, à moins d'une révolution sociale. Ces prétendus droits politiques exercés par le peuple ne sont donc qu'une vaine fiction.

Nous sommes là de toutes les fictions, tant religieuses que politiques. Le peuple est las de se nourrir de fantômes et de fables. Cette nourriture n'engraisse pas. Aujourd'hui il demande la réalité. Voyons donc ce qu'il y a de réel pour lui dans l'exercice des droits politiques.

Pour remplir consciencieusement les fonctions, et surtout les plus hautes fonctions, de l'État, il faut posséder déjà un haut degré d'instruction. Le peuple manque absolument de cette instruction. Est-ce sa faute ? Non, c'est la faute des institutions. Le grand devoir de tous les États vraiment démocratiques, c'est de répandre à pleines mains l'instruction dans le peuple. Y a-t-il un seul État qui l'ait fait ? Ne parlons pas des États monarchiques, qui ont un intérêt évident à répandre non l'instruction, mais le poison du catéchisme chrétien dans les masses. Parlons des États républicains et démocratiques comme les Etats-Unis de l'Amérique et la Suisse. Certainement, il faut reconnaître que ces deux États ont fait plus que tous les autres pour l'instruction populaire. Mais sont-ils parvenus (au but), malgré toute leur bonne volonté ? a-t-il été possible pour eux de donner indistinctement à tous les enfants qui naissent dans leur sein une instruction égale ? Non, c'est impossible. Pour les enfants des bourgeois, l'instruction supérieure, pour ceux du peuple seulement l'instruction primaire, et, dans de rares occasions, quelque peu d'instruction secondaire. Pourquoi cette différence ? Par cette simple raison que les hommes du peuple, les travailleurs des campagnes et des villes, n'ont pas le moyen d'entretenir, c'est-à-dire de nourrir, de vêtir, de loger leurs enfants, pendant toute la durée de leurs études. Pour se donner une instruction scientifique, il faut étudier jusqu'à l'âge de vingt et un ans, et quelquefois jusqu'à vingt-cinq ans. Je vous demande quels sont les ouvriers qui sont en état d'entretenir si longtemps leurs enfants ? Ce sacrifice est au-dessus de leurs forces, parce qu'ils n'ont ni capitaux, ni propriété, et parce qu'ils vivent au jour le jour de leur salaire qui suffit à peine à l'entretien d'une nombreuse famille.

Et encore faut-il dire, chers compagnons, que vous, travailleurs des Montagnes, ouvriers dans un métier que la production capitaliste, c'est-à-dire l'exploitation des gros capitaux, n'est point encore parvenue à absorber, vous êtes comparativement fort heureux. Travaillant par petits groupes dans vos ateliers, et souvent même travaillant chez vous à la maison, vous gagnez beaucoup plus qu'on ne gagne dans les grands établissements industriels qui emploient des centaines d'ouvriers ; votre travail est intelligent, artistique, il n'abrutit pas comme celui qui se fait par les machines. Votre habileté, votre intelligence comptent pour quelque chose. Et de plus vous avez beaucoup de loisir et de liberté relative ; c'est pourquoi vous êtes plus instruits, plus libres et plus heureux que les autres.

Dans les immenses fabriques établies, dirigées et exploitées par les grands capitaux, et dans lesquelles ce sont les machines, non les hommes, qui jouent le rôle principal, les ouvriers deviennent nécessairement de misérables esclaves, tellement misérables que, le plus souvent, ils sont forcés de condamner leurs pauvres petits enfants, à peine âgés de six ans, à travailler douze, quatorze, seize heures par jour pour quelques misérables petits sous (6). Et ils le font non par cupidité, mais par nécessité. Sans cela ils ne seraient point capables d'entretenir leurs familles.

Voilà l'instruction qu'ils peuvent leur donner. Je ne crois pas devoir perdre plus de paroles pour vous prouver, chers compagnons, à vous qui le savez si bien par expérience et qui en êtes déjà si profondément convaincus, que tant que le peuple travaillera non pour lui-même, mais pour enrichir les détenteurs de la propriété et du capital,l'instruction qu'il pourra donner à ses enfants sera toujours infiniment inférieure à celle des enfants de la classe bourgeoise.

Et voilà donc une grosse et funeste inégalité sociale que vous trouverez nécessairement à la base même de l'organisation des États : une masse forcément ignorante, et une minorité privilégiée qui, si elle n'est point toujours très intelligente, est au moins comparativement fort instruite. La conclusion est facile à tirer. La minorité instruite gouvernera éternellement les masses ignorantes.

Il ne s'agit pas seulement de l'inégalité naturelle des individus ; c'est une inégalité à laquelle nous sommes forcés de nous résigner. L'un a une organisation plus heureuse que l'autre, l'un naît avec une faculté naturelle d'intelligence et de volonté plus grande que l'autre. Mais je m'empresse d'ajouter : ces différences ne sont pas du tout aussi grandes qu'on veut bien le dire. Même au point de vue naturel, les hommes sont à peu près égaux, les qualités et les défauts se compensent à peu près dans chacun. Il n'y a que deux exceptions à cette loi d'égalité naturelle : ce sont les hommes de génie et les idiots. Mais les exceptions ne sont pas la règle, et, en général, on peut dire que tous les individus humains se valent, et que, s'il existe des différences énormes entre les individus dans la société actuelle, elles prennent leur source dans l'inégalité monstrueuse de l'éducation et de l'instruction, et non dans la nature.

L'enfant doué des plus grandes facultés, mais né dans une famille pauvre, dans une famille de travailleurs vivant au jour le jour de leur rude travail quotidien, se voit condamné à l'ignorance, qui, au lieu de les développer, tue toutes ses facultés naturelles : il sera le travailleur, le manœuvre, l'entreteneur et le nourrisseur forcé de bourgeois qui, naturellement, sont beaucoup plus bêtes que lui. L'enfant du bourgeois, au contraire, l'enfant du riche, quelque bête qu'il soit naturellement, recevra l'éducation et l'instruction nécessaires pour développer au possible ses pauvres facultés : il sera un exploiteur du travail, le maître, le patron, le législateur, le gouverneur, — un Monsieur. Tout bête qu'il soit, il fera des lois pour le peuple, contre le peuple, et il gouvernera les masses populaires.

Dans un État démocratique, dira-t-on, le peuple ne choisira que les bons. — Mais comment reconnaîtra-t-il les bons ? il n'a ni l'instruction nécessaire pour juger le bon et le mauvais, ni le loisir nécessaire pour apprendre à connaître les hommes qui se proposent à son élection. Ces hommes vivent d'ailleurs dans une société différente de la sienne : (ils) ne viennent tirer leur chapeau devant Sa Majesté le peuple souverain qu'au moment des élections, et, une fois élus, ils lui tournent le dos. D'ailleurs, appartenant à la classe privilégiée, à la classe exploitante, quelque excellents qu'ils soient comme membres de leurs familles et de leur société, ils seront toujours mauvais pour le peuple, parce que tout naturellement ils voudront toujours conserver ces privilèges qui constituent la base même de leur existence sociale, et qui condamnent le peuple à un esclavage éternel.

Mais pourquoi le peuple n'enverrait-il pas dans les assemblées législatives et dans le gouvernement des hommes à lui, des hommes du peuple ? — D'abord, parce que les hommes du peuple, devant vivre du travail de leurs bras, n'ont pas le temps de se vouer exclusivement à la politique ; et, ne pouvant pas le faire, étant pour la plupart du temps ignorants des questions politiques et économiques qui se traitent dans ces hautes régions, ils seront presque toujours les dupes des avocats et des politiciens bourgeois. Et, ensuite, parce qu'il suffira la plupart du temps à ces hommes du peuple d'entrer dans le gouvernement pour devenir des bourgeois à leur tour, quelquefois même plus détestables et plus dédaigneux du peuple dont ils sont sortis que les bourgeois de naissance eux-mêmes.

Vous voyez bien que l'égalité politique, même dans les États les plus démocratiques, est un mensonge. Il en est de même de l'égalité juridique, de l'égalité devant la loi. La loi est faite par les bourgeois, pour les bourgeois, et elle est exercée par les bourgeois contre le peuple. L'État et la loi qui l'exprime n'existent que pour éterniser l'esclavage du peuple au profit des bourgeois.

D'ailleurs, vous le savez, quand vous vous trouvez lésés dans vos intérêts, dans votre honneur, dans vos droits, et que vous voulez faire un procès, pour le faire vous devez d'abord prouver que vous êtes en état d'en payer les frais, c'est-à-dire que vous devez déposer une somme de... Et si vous n'êtes pas en état de la déposer, vous ne pouvez pas faire de procès. Mais le peuple, la majorité des travailleurs ont-ils des sommes à déposer au tribunal ? La plupart du temps, non. donc le riche pourra vous attaquer, vous insulter impunément, — car il n'y a point de justice pour le peuple.

La Révolution française de 1789 à 1799 : L'aventure de l'humanité 31. Leçon filmée (2009). D31

Tant qu'il n'y aura point d'égalité économique et sociale, tant qu'une minorité quelconque pourra devenir riche, propriétaire, capitaliste, non par le propre travail de chacun, mais par l'héritage, l'égalité politique sera un mensonge. Savez-vous quelle est la vraie définition de la propriété héréditaire ? C'est la faculté héréditaire d'exploiter le travail collectif du peuple et d'asservir les masses.

La contre-révolution (1789-1791) Révolution Française - YouTube :  La première contre-révolution (1789-1791), la coterie des Aristocrates Noirs. Un jour dans l'histoire sur Canal Académie de Christophe Dickès avec Jacques de Saint Victor (historien). 01.05.2011

Voilà ce que les plus grands héros de la Révolution de 1793, ni Danton, ni Robespierre, ni Saint-Just, n'avaient point compris. ils voulaient que la liberté et l'égalité politiques, non économiques et sociales. Et c'est pourquoi la liberté et l'égalité fondées par eux ont constitué et assis sur des bases nouvelles la domination des bourgeois sur le peuple.


 

*Jacques de Saint-Victor
historien du droit, professeur de l'histoire de la pensée politique à l'université de Paris VIII

Ils ont cru masquer cette contradiction en mettant comme troisième terme à leur formule révolutionnaire la Fraternité.Ce fut encore un mensonge ! Je vous demande si la fraternité est possible entre les exploiteurs et les exploités, entre les oppresseurs et les opprimés ? Comment ! je vous ferai suer et souffrir pendant tout un jour, et le soir, quand j'aurais recueilli le fruit de vos souffrances et de votre sueur, en ne vous en laissant qu'une toute petite partie afin que vous puissiez vivre, c'est-à-dire de nouveau suer et souffrir à mon profit encore demain, — le soir, je vous dirai : Embrassons-nous, nous sommes des frères !

Telle est la fraternité de la Révolution bourgeoise.

Mes chers amis, nous voulons aussi, nous la noble Liberté, la salutaire Égalité et la sainte Fraternité. Mais nous voulons que ces belles, ces grandes choses, cessent d'être des fictions, des mensonges, deviennent une vérité et constituent la réalité !

Tel est le sens et le but de ce que nous appelons la Révolution sociale.

Elle peut se résumer en peu de mots : Elle veut et nous voulons que tout homme qui naît sur cette terre puisse devenir un homme dans le sens le plus complet de ce mot ; qu'il n'ait pas seulement le droit, mais tous les moyens nécessaires pour développer toutes ses facultés, et être libre, heureux, dans l'égalité et par la fraternité ! Voilà ce que nous voulons tous, et tous nous sommes prêts à mourir pour atteindre ce but.

Je vous demande, amis, une troisième et dernière séance pour vous exposer complètement ma pensée.

livres:

*La première contre-révolution (1789-1791)
Jacques De Saint-Victor
puf
2010

BAKOUNINE CHAPITRE :

Part :1-1 :

Part :1-2  :

Onfray, Bakounine 1 - Vidéo Dailymotion

L'Arnachie à la Belle Epoque - Au coeur de l'Histoire :

René Binamé ♪ La Dynamite :

autrement - Vidéo Dailymotion :

Actualités - Michel Bakounine - Atelier de création libertaire

Textes Choisis (Bakounine) | Kontre Kulture

 

19/08/2013

Chine. Le nouvel empire.

n
Ne nous en prenons pas aux effets, attaquons toujours les causes !
Bakounine

sans la révolte de l'individu, s'associant à d'autres individus révoltés pour résister au milieu et chercher à le transformer, ce milieu ne changerait jamais.
malatesta
 
C'est à ces requins qui abrutissent et soumettent le monde actuel, qu'ils soient gouvernants de droite ou de gauche, bourgeois ou socialistes étatistes, que la grande idée d'anarchisme ne plaît en aucune sorte.
Nestor Makhno
le 33 rue des vignoles,chronqiue,daniel mermet,foi d’anar,maurice joyeux,mikhail bakunin,documentaires,cnt ait,fai,ifa–

«  Les idées de la classes dominantes sont aussi à toutes les époques les idées dominantes ; autrement dit la classes qui a la puissance matérielle dominante de la société est aussi la puissance dominante spirituelle.  La classe qui dispose des moyens moyens matérielle dispose du même coup des moyens de productions intellectuelle, si bien que , l’un dans l’autre, les pensées de ceux à qui sont refusés qui refusés les moyens de production intellectuelle sont soumises du même coup  à cette classe dominante. Les idées dminantes ne sont pas autre chose que l’expression idéale des rapports matériels dominants, elles sont les rapports matériels dominants saisis sous la forme d’idées, donc d’expression des rapports qui font d’une classe la classe dominante ; autrement dit, ce sont les idées de la révolution ». A voir ce soir : ( mis sur Facebook)

La passation de pouvoir entre l’occident (représenté par les Etats-Unis) à l’Asie principalement (représenté par la Chine) et un peu l’Amérique latine), ne change pas le problème de fonds que sont les systèmes capitalistes, les systèmes impérialistes et les soumissions des travailleurs, des peuples et de l’environnement a travers les ressources fossiles.

L'OCDE se risque à des prévisions long terme pour l'économie mondiale

- L'OCDE, dans ses prévisions à très long terme, retient un taux de croissance de l'économie mondiale de 3% en moyenne.

Mais il y aura des changements majeurs dans la composition du PIB global, notamment concernant la répartition entre les 34 pays de l'OCDE et des huit pays du G20 non-membres de l'OCDE. La Chine et l'Inde verront leur contribution fortement augmenter tandis que celles des Etats-Unis, du Japon et de la Zone euro vont diminuer.

Prévisions de la croissance mondiale selon l'OCDE

 

a Chine connaît une révolutions industrielle accéléré et il faut s’attendre aux conséquences douloureuses

 

 

Le méga »cycle chinois !

La Chine n'avance plus, son cycle est en bout de course.Depuis un mois, les marchés bruissent de rumeurs autour de la fin d'un supposé "mégacycle" des métaux. C'est un dirigeant de Citigroup qui a jeté un pavé dans la marre. La Chine arrive effectivement à la fin d'un cycle économique. Toutefois, il n’existe pas loin d'une cinquantaine de métaux dans le monde, et ils sont rarement utilisés avec la même intensité selon les cycles économiques.

Le défi aujourd'hui, c'est de comprendre vers quel stade de développement avance la Chine. !

Prêtons-nous ainsi à l'exercice de la prospective en répondant à :

  1. Où va la Chine ?
  2. Qui seront ses dirigeants ?
  3. Quels marchés seront privilégiés ?

La croissance à 10% de la Chine ne correspond pas à un idéal que nous, pauvres Occidentaux chétifs grevés de dettes, échouons à atteindre chaque année.

Cette forte croissance correspond à un cycle. Et à chaque cycle, correspond une utilisation intensive d'un métal. L'analyse des précédentes expériences de développement économique a permis d'identifier plusieurs phases, à laquelle certains métaux sont identifiés.

Le premier cycle se caractérise par des investissements en infrastructures de développement, où ciment et matériaux de construction sont abondement utilisés.

Le deuxième par des infrastructures plus légères, utilisant davantage de cuivre.

Le troisième par de l'industrie lourde, où aluminium et fer sont la matière première essentielle.

Enfin les biens de consommation caractérisent le dernier cycle, et consomment avant tout de l'aluminium, du cuivre, de l'énergie et des aciers spécialisés.

Actuellement, la Chine devrait être en train de passer du troisième au quatrième cycle.

Comme le nuance la fin de la citation, l'avenir de la Chine reste encore très incertain.. J'en veux pour preuve les difficultés que traversent actuellement l'économie chinoise. Le ralentissement chinois a conduit certains importateurs chinois à retarder, voire à annuler, leurs importations de matières comme le fer et le charbon. Encore plus inquiétant, la consommation d'électricité, "locomotive" de l'économie, a été de 0% au mois d'avril !

« Au ralentissement économique, le pays peut être tenté d'appliquer les même méthodes que celles qui ont relevé le pays à partir de 2009, à savoir... l'investissement à outrance » !

Ainsi le Premier ministre Wen Jiabao serait sur le point, comme l'a annoncé le journal officiel China Security Journal, de lancer un plan d'investissement dans les infrastructures pour soutenir la croissance.

Est-ce que le système peut encore espérer regarder ( se reposer)  du côté des secteurs qui seront à l'origine d'un nouveau cycle de croissance, comme par le passé

Un nouveau cycle politique s'enclenche il ?
Comment les leaders chinois vont agir pour faire prendre ce virage au pays. Car en parallèle de la gestion d'un nouveau cycle économique, le pays va devoir gérer un nouveau cycle politique cette année.

Lors du 18e congrès du Parti Communiste Chinois, qui doit se tenir en octobre prochain, l'équipe dirigeante laissera la place à un nouveau duo. Si les nouveaux venus sont connus, Xi Jinping deviendra président et Li Keqiang Premier ministre, l'orientation qu'ils donneront à l'économie reste largement floue.

Des pistes commencent toutefois à être identifiées.

Les libéraux regardent-ils vers Pékin ?
Depuis l'épisode de Bo Xilai, sur lequel nous sommes souvent revenus dans l'Edito, l'équilibre politique à la tête de l'Etat a déjà profondément changé.

« Ainsi le gouvernement a lancé une campagne dans Le Quotidien du Peuple en ligne (Magazine en ligne, organe du Parti communiste chinois) pour promouvoir la réforme politique. Comme l'explique Eric Meyer, journaliste installé en Chine, il semble que l'aile libérale soit en train de progresser au sein du parti. La chute de Bo Xilai, entraînant celle de ses alliés, a ouvert la voie aux libéraux représentés par exemple par le leader de Canton Wang Yang. Sans rentrer dans les détails, on peut imaginer que cette tendance pourrait amener à davantage de libertés données à la société chinoise, au moins économique 

C'est d'ailleurs ce qui déjà est en train de se passer. Le Premier ministre Wen Jiabao a mis l'accent dans la presse sur la "qualité" économique de la croissance, en s'engageant à soutenir la consommation des foyers. En parallèle, le gouvernement a ouvert certains secteurs aux investissements étrangers, comme celui du rail, et facilité les investissements étrangers avec le QFII (Qualified Foreign Institutional Investor)».

Reste à savoir comment se comportera la nouvelle équipe au pouvoir.

A court terme, les séries de mesures de relance de l'économie vont soutenir les piliers traditionnels du troisième cycle, comme le producteur de ciment Anhui Conch Cement.

A plus long terme, l'amélioration des services, comme l'eau et l'électricité, va profiter davantage aux métaux liés aux services, comme le cuivre. Ainsi les minières spécialistes des métaux comme le cuivre (réseau électrique et énergie renouvelables) ou le zinc (acier galvanisé) devraient particulièrement profiter de la croissance chinoise dans les années à venir.

De 2011 à 2060, l'Inde et la Chine verront leur PIB réel croître, en moyenne annuelle, de respectivement 4,9% et 3,9% -- des taux supérieurs à celui de croissance mondiale.

Dans le bas du tableau figurent l'Allemagne (1,1%), le Japon (1,3%), la France (1,6%), le Royaume-Uni (2,0%) et les Etats-Unis (2,1%). L'OCDE attribue le déclin de l'apport des pays industrialisés, prépondérant jusqu'à ce jour, au vieillissement de la population qui n'est pas compensé par l'immigration ainsi que par la montée en puissance des pays émergents.

La participation de la Chine dans le PIB global dépassera celle de la Zone euro l'année prochaine, voire dès cette année. L'Inde devrait dépasser la Zone euro dans les 20 prochaines années. Les Etats-Unis seront dépassés par la Chine dans quelques années. La Chine et l'Inde ensemble représentent aujourd'hui 24% du PIB global, et 46% dans 50 ans.

Prévisions de la croissance mondiale selon l'OCDE

Cependant, et ce malgré leurs fortes croissances, les plus grandes économies émergentes ou en voie de développement n'auront toujours pas atteint d'ici 50 ans le PIB par tête des principaux pays industrialisés. Il restera toujours un écart significatif entre les niveaux de vie atteint dans les économies avancées et émergentes.

L'OCDE souligne que ses prévisions à très long terme sont associées à de grandes incertitudes. La comparaison suppose une parité du pouvoir d'achat constante par rapport au dollar américain. Les éventuelles fluctuations du cours des devises ne sont pas prises en compte. En cas de baisse du TWEX (poids du dollar dans le commerce par rapport aux principales autres devises) la pondération prévue entre les grandes régions économiques pourraient être différentes.

Un oeil sur la planète - Chine : Quand la Chine se réveillera, doit-on trembler ? , Afrique, l'ambition chinoise

source : L'OCDE fait des prévisions à 50 ans,

Aujourd’hui, le Grand Jeu se joue principalement entre les Etats-Unis et la Chine, avec la Russie comme appoint. Il ne s’agit plus de coloniser des territoires, ni de richesses minières, mais de zones d’influence, de guerre économique ey politique a travers l''espionage industriel et de pétrole . Les régions en jeu sont presque les mêmes qu’autrefois : l’Iran et le Moyen-Orient, et dans une moindre mesure l’Asie centrale. Mais d’autres zones peuvent intéresser les puissances, l’Afrique (Afrique : un attrait pour...) notamment et toujours l’Extrême-Orient.L'espionnage britannique met en garde contre une Russie "agressive"Le chef du service de renseignement britannique MI5, Andrew Parker, met en garde, dans une interview au Guardian contre les méthodes "de plus en plus agressives" de la Russie et son recours aux cyber-technologies pour s'opposer à l'Occident. 

Plus largement, dans son entretien, Andrew Parker a estimé que la Russie adopte de plus en plus une posture anti-occidentale et a recours à des méthodes non traditionnelles pour y parvenir. "C'est ce que l'on observe dans ses agissements en Ukraine et en Syrie", a-t-il noté. "Mais la cyber-menace rend invisible une bonne partie de ces activités. Cela fait plusieurs décennies que la Russie représente une menace déguisée. La différence, c'est qu'aujourd'hui les méthodes à sa disposition sont de plus en plus nombreuses"', a encore expliqué Andrew Parker.

Nous assistons à un ennième tournant du capitalisme ( néolibérale depuis les années 8O) pour survivre :Afin de palier " la crise du capitalisme " dans les vieux pays industrialisés, ils se tournent vers l'Asie. Mais déjà La Chine, longtemps sous traitant de l'Europe devient trop chère poussant des entreprises ( françaises et étrangères) soit a relocaliser soit à délocaliser dans les pays à plus faible main d'oeuvre.

 

Chine. Le nouvel empire. Film documentaire de Jean-Michel Carré

source  [Chroniques Rebelles] Auteur : CP : , a visionner ici

Samedi 13 avril 2013

dimanche 14 avril 2013

 

 

 

 

Chine. Le nouvel empire

Film documentaire de Jean-Michel Carré

Diffusé le 30 avril à 20h50 sur ARTE

 

Le vent de la mondialisation a tourné et la Chine en profite. Pendant longtemps, elle a joué un rôle de sous-traitant pour les entreprises européennes, mais, d'année en année, elle s'est implantée en Europe et se pose aujourd'hui en recours face aux bouleversements causés par la crise financière. Elle délocalise, reprend des entreprises en faillite, remporte des marchés publics et crée des emplois : en Suède, en France, en Pologne ou en Grèce. Si les entreprises chinoises s'approprient des techniques et des équipements européens, elles apportent aussi leur savoir-faire et leurs méthodes, parfois au détriment du code du travail. A travers des exemples emblématiques, Magali Serre enquête sur ce phénomène.

 

 

 

On vante souvent la réussite économique chinoise et la formation d’une classe moyenne de millions de personnes, mais le tableau n’est en réalité guère réjouissant, c’est celui d’une Chine « devenue un des piliers du capitalisme mondial [qui] suscite la convoitise des dirigeants du monde entier. Sa puissance ainsi que la fragilité de son modèle social sont [autant de] sources d’inquiétudes. » Il en va de même pour le « développement forcené de l’industrie au mépris des règles élémentaires d’hygiène et de respect de l’environnement », qui fait de la Chine le pays le plus pollueur de la planète avec les Etats-Unis.

Ce que dénonçait le livre de Hsi Hsuan-Wou et Charles Reeve, China Blues. Voyage au pays de l’harmonie précaire, le film documentaire de Jean-Michel Carré, qui sera diffusée le 30 avril sur ARTE, en fait la démonstration cinématographique.

LA CHINE, Jean Michel CARRE

 

Revenant sur plus d’un siècle et demi de l’histoire de la Chine, avec pour support des archives rares, Jean-Michel Carré tente de cerner une histoire complexe et contradictoire avec des interlocuteur-es de l’intérieur et de milieux différents qui ont accepté de témoigner à visage découvert. Sont ainsi évoqués entre autres tabous de l’histoire chinoise, « la grande famine qui a résulté de la collectivisation forcée, les massacres de la Révolution culturelle, l’oppression des minorités, la répression des manifestations de Tien An men ». Ce qui prouve que ni la censure, ni le contrôle extrême d’un État policier et totalitaire n’ont réussi à faire taire l’analyse critique. Les entretiens croisés sur l’histoire, le contexte social et politique et la profonde mutation opérée dans un pays qui brigue la place de première puissance économique, laisse entrevoir l’intérêt d’un pays qui pose «  la question sociale à l’échelle de l’humanité toute entière. »

 

 

Avec l’ouverture sur le capitalisme que les autorités chinoises ont entrepris depuis maintenant presque une décennie, il n’est pas étonnant que le Grand Dragon chinois ait connu un boom économique sans précédent qui a fait véritablement décoller sa balance commerciale et forcément le taux de croissance du pays vers des sommets vertigineux qui attisent désormais l’appétit des plus grands acteurs de l’échiquier financier international. En effet, désireux de récolter une part du gâteau, nombre d’investisseurs étrangers, dont beaucoup de français, ont réussi à s’implanter directement en Chine grâce à la politique d’ouverture incitative pratiquée par le gouvernement de ce pays pour attirer les investisseurs étrangers. Des opportunités qui font rêver également des petits patrons de PME ou d’entreprises unipersonnelles qui espèrent trouver en Chine le nouvel eldorado des affaires.

L'Asie est la seule région où des pays ont réussi sur les 50 dernières années à se hisser aux niveaux de richesse des pays développés. Cette croissance a été construite sur un facteur en particulier : le coût du travail.

Zhao Ziyang. Cet homme politique a été Premier ministre pendant les années 1980, période où s'est construite la croissance chinoise. Economiquement (et politiquement) libéral, il avait la confiance du père du modèle chinois actuel, Deng Xiaoping.

Un chapitre entier est consacré aux premières années de son gouvernement. L'ancien Premier ministre explique qu'historiquement, les pays développés ont été amenés à déplacer leurs industries vers les régions où le coût du travail était faible. Voici ce qu'il écrit : "du point de vue asiatique, ce sont d'abord les Etats-Unis qui ont délocalisé leurs industries à main-d'oeuvre vers le Japon [...] Puis les Etats-Unis et le Japon ont délocalisé une partie de leurs industries de fabrication vers les "quatre petits dragons" (Taiwan, la Corée, Hong Kong et Singapour), qui se sont développés à leur tour. Le mouvement s'est ensuite déplacé vers les pays de l'ASEAN" (Malaise, Indonésie, Philippines, Singapour, et Thaïlande).

Et le Premier ministre chinois continue en expliquant que ce mouvement "n'allait pas s'arrêter, et qu'il représentait une occasion à saisir". La Chine l'a saisi, et a vu son PIB être multiplié par 18 entre 1980 et 2010.

 

Le dragon à mille têtes - ARTE Documentaire 2016 HD - YouTube

 

Le dragon à mille têtes [Documentaire] - YouTube

Les trois chapitres du documentaire de Jean-Michel Carré, la Chine s’éveille, la Chine s’affirme et la Chine domine, dépeignent parfaitement la société chinoise qui, partant du socialisme, en arrive à imposer une société ultra libérale où la grande majorité de la population subit l’exploitation, la corruption et la violence. Chine. Le nouvel empire place le public devant une réalité tangible, vécue, grâce aux commentaires des intervenants et intervenantes qui nous renvoient immanquablement à la propagande actuelle sur la mondialisation, le profit et la croissance.

 

La Chine... 30 ans d'industrialisation forcenée et une croissance à plus de 8% en moyenne ont hissé ce pays émergent au rang de 3ème puissance économique mondiale. Du jamais vu…. Le revers de la médaille, c'est que cet "atelier du monde" est devenu le premier pollueur de la planète. Dans l'air ou dans les sols, la pollution décime tout sur son passage : terres agricoles... écosystème... et pire : l'OMS fait état de 300 000 morts par an en Chine ( Changement climatique et santé ( rapports OMS)), sans parler des maladies graves et malformations.rapport OMS, Refugies climatiques )Face à ce constat macabre, le gouvernement a pris des mesures : en 2008, la Chine a alloué 35 milliards d'euros à l'environnement, dans le cadre des plans de relance.En voulant assainir son industrie, la Chine est devenue le premier investisseur du secteur de l'environnement dans le monde -- opérant ainsi sa Première révolution verte.Mais cette victoire est insuffisante... Début 2010, après deux ans d'études, 6 millions de tests et 570 000 travailleurs sollicités, la Chine a découvert son véritable talon d'Achille...La principale source de pollution en Chine est le secteur agricole et ses engrais chimiques -- dont elle est le premier producteur et consommateur mondial.Cette nouvelle va avoir des conséquences à quelques mois de l'élaboration du 12ème plan quinquennal chinois (2011-2016) : la Deuxième Révolution verte chinoise est déjà en marche.. Voir Keny Arkana > Autre Monde Possible, Tous au ciné avec Coline Serreau, CONSTRUIRE UN AVENIR COMMUN

Attendez une minute… Les Etats-Unis sont la plus grande puissance mondiale, ils doivent bien être numéro un dans un domaine. 

Éric Raufaste, spécialiste des systèmes automatisés de raisonnement, tente ici l’examen prospectif d’une société susceptible de connaître des bouleversements technologiques et donc sociaux d’une ampleur et d’une intensité totalement inédits dans l’histoire de l’humanité. Il esquisse aussi les termes d’un modèle possible de vie post-révolution libertaire, plutôt à contre-courant des idées de sobriété. Un élément de plus pour notre réflexion A lire  classes moyenne + soutien au capitalisme ( google) La destruction de la classe moyenne - Le Monde libertaire : 

Le documentaire Aujourd'hui à 20h50Après l’Afrique, l’Europe est-elle devenue le nouvel Eldorado de la Chine ?

la défense. La Chine ne les rattrapera pas, en termes de défense, avant 2025, estime The Economist. Et ensuite ? Que se passera-t-il lorsque la Chine dépensera plus pour son armée que les Etats-Unis ? Hmmm…L'Afrique est une "mine d'or" pour les investissements, selon Pékin : - altermonde Le potentiel de l'Afrique attise toutes les convoitises - citoyenactif, Quand la Chine délocalise en Europe - anarkia

Les filles-dragons - ARTE Documentaire 2016 HD - YouTube

 

 La nouvelle génération des « princes rouges » — rejetons des membres du Parti —, cinquième génération de dirigeants qui suit la même voie que ceux qui les ont précédé, c’est-à-dire celle du développement de l’économie et du contrôle de la politique, devra sans doute lâcher du lest sur le plan social. Car l’absence de récession, l’augmentation du PIB, les grandes parades nationalistes ne suffiront pas à faire oublier à la population le manque de liberté d’expression, la permanence d’un État de non droit qui a certes pour devise prospérité et croissance, mais pour qui ? Le leurre capitaliste a remplacé le leurre socialiste, alors jusqu’à quand ?

 

 

 
Chine, le nouvel Empire (Part (1/3 ,  part 2/3 , part 3/3 ) : La Chine s'affirme - YouTube

 

 : Première partie du documentaire d'arte à propos de la Chine, traitant de Mao et de son ascension. (visionnable avec Youtube Country : French).

Passé l’extraordinaire succès international des jeux Olympiques Pékinois, les affres du capitalisme à outrance développé par la Chine et son économie socialiste de marché refont surface. Du lait contaminé à la mélanine en passant par les suites du tremblement de terre du Sichuan, le gouvernement est critiqué sur tous les fronts ; celui de l’énergie comme les autres avec la publication d’un rapport « le vrai prix du charbon en Chine » (« The true cost of coal in China »).

Ce rapport est née de la volonté des organisations non-gouvernementales Greenpeace, et WWF, associées à la Fondation de l’énergie (« the Energy Fondation ») de financer en 2007 une étude sur les conséquences directes et indirectes de la surexploitation du charbon en République Populaire de Chine.

Le balancier est en train de s'inverser entre l'est et l'ouest. Alors que les régions du Guangdong, le Jiangsu et le Zhejiang, toutes à l'est, ont connu une croissance de 10% en 2011, une ville comme Chong Qing, au centre, a connu 16,4% de croissance.

30 ans après, le centre est ainsi en train de reproduire le modèle de croissance des régions côtières. C'est vers ces régions que convergent actuellement les industries textiles ou de la petite électronique, industries grosses consommatrices de travail.

Comme il y a 30 ans à l'est, les besoins en matières premières, infrastructures, transports sont encore énormes. Et ceux-ci restent encore largement ignorés. Danny Quah, professeur d'économie à la London School of Economics, soulignait en mars dernier que "beaucoup d'étrangers qui admirent les hauts gratte-ciels des villes de l'est ne savent pas que certains villages éloignés dans l'ouest de la Chine n'ont pas de connexion avec le réseau routier ou au réseau d'électricité".

"Vampire du milieu" pour certains, la Chine n'est en pas moins bien dotée en ressources naturelles. Le problème, c'est que ces ressources sont difficiles d'accès. Les régions minières sont pour la plupart situées à l'ouest, dans des espaces montagneux ou désertiques.

The Economist :

“Le pays qui a inventé la boussole, la poudre et l’imprimerie marche également sur les plates-bandes des Etats-Unis en termes d’innovation. Nous estimons qu’en 2011, plus de brevets ont été accordés à des résidents de Chine qu’aux Etats-Unis. La qualité de certains brevets chinois est peut-être douteuse, mais ils vont certainement s’améliorer. Le ‘Rapport sur la compétitivité mondiale’ du Forum économique mondial place la Chine au 31e rang, sur 142 pays, concernant la qualité de son éducation dans les domaines des mathématiques et des sciences, bien au-dessus de la 51e place des Etats-Unis. En ce qui concerne la puissance financière externe aussi, la Chine bat les Etats-Unis à plate couture. Elle a des actifs étrangers nets de 2 000 milliards de dollars ; les Etats-Unis ont une dette nette de 2 500 milliards de dollars”.


 La Chine investit doucement mais sûrement en Europe Depuis 2010, les investissements chinois se sont accélérés. Si la Chine n’est pas encore le principal investisseur sur le Vieux Continent, elle avance ses pions d’année en année. Quand la Chine délocalise en Europe :Economie par Magali SerreMardi 18 septembre de 20:50 à 22:00 sur Arte 

Les Etats-Unis et l'Europe ont bel et bien les poches vides – alors que la Chine se permet de racheter nos commerces, nos entreprises, notre technologie, notre patrimoine...

Comment le géant chinois s'y était pris pour ne pas suivre les autres pays dans la crise financière.
les Chinois se sont tout simplement détournés de nos économies en crise... pour se recentrer sur les marchés asiatiques ultra-dynamiques. La preuve : selon les douanes chinoises, la croissance du commerce extérieur est passée de 22,5% en 2011 à 6,2% en 2012. Ce qui n'a pas empêché le PIB chinois de progresser de 7,8%.

Autrement dit, pendant que l'Occident s'embourbe dans la crise, les Asiatiques se remplissent les poches. C'est précisément la raison pour laquelle je tire aujourd'hui la sonnette d'alarme :

Petite révolution en Bourgogne : un milliardaire chinois propriétaire d’un casino à Macao a racheté le domaine de Gevrey-Chambertin pour 8 millions d’euros. . Si pour le moment les investisseurs se concentrent sur des domaines de taille moyenne, entre 2 et 7 millions d’euros, l’achat de plus grands vignobles pourrait se faire dans les années à venir, explique un professionnel du foncier viticole bordelais.

Luxe, élégance et qualité. La Chine veut se départir de son image de produits “made in China” de qualité moindre. (...).
 

Cerium, terbium, samarium, gadolinium, ces métaux demeurent méconnus du grand public. Pourtant, ils sont présents dans les écrans, les téléphones et jusque dans les billets de banque. Communément appelés «terres rares», ces métaux sont l'objet de luttes économiques âpres. De plus, leur extraction a des conséquences dévastatrices pour l'environnement. Les dernières mines des Etats-Unis ont fermé, laissant la Chine en situation de monopole. Face à la demande croissante, on estime que dans cinq ans, la Chine ne pourra plus répondre à ses propres besoins en terres rares. Maintes opérations de prospection ont lieu : il y aurait des gisements en Afrique du Sud, en Australie, au Canada, sur la Lune et au fond des mers.

Source : Le potentiel de l'Afrique attise toutes les convoitises, Le système néolibérale : la ‘destruction créatrice, Chroniques émergentes : la Chine a faim de terres,  ‘Destruction créatrice’ et inondation de liquidités, bulles et crises

L'entreprise suédoise Volvo rachetée par le constructeur automobile chinois Geely

Les tracteurs McCormick (Saint-Dizier) rachetés par le fabricant chinois YTO

 

La Chine n'a pas l'intention "d'acheter l'Europe" en crise - AFP: 
La Chine s'est voulue rassurante vendredi, expliquant ne pas avoir l'intention "d'acheter l'Europe" en crise, au deuxième jour d'une visite de la chancelière allemande Angela Merkel, que les autorités ont par ailleurs empêchée de rencontrer des journalistes et un avocat connu
 
La Chinen'a ni l'intention ni les capacités "d'acheter l'Europe", a déclaré le Premier ministre Wen Jiabao Les PDG de Siemens Peter Löscher et de Volkswagen Martin Winterkorn participaient notamment à ce forum, ainsi que le patron du fabricant chinois d'ordinateurs Lenovo, Yang Yuanqing ainsi que le celui de la China Development Bank, Chen Yuan.
 
Wen Jiabao a également cherché à rassurer ses interlocuteurs sur le respect de la propriété intellectuelle en Chine, premier marché mondial de la contrefaçon.
"Bien que nous n'ayons eu que 30 années de réformes, nous réalisons de plus en plus que la protection de la propriété intellectuelle n'est pas uniquement réservée aux étrangers -- elle bénéficie aussi àla Chine", a déclaré le chef du gouvernement chinois.

L'optimisme autour de la croissance chinoise ici contraste particulièrement avec nos visions alarmistes en Europe ou aux Etats-Unis.. Intoxication médiatique me direz-vous ?Ce n'est pas à exclure. Ce matin encore, le Daily China titrait "Le Premier ministre s'engage pour stabiliser la croissance"..

Pourtant Fred n'est pas un apparatchik du parti. Il est, comme il me l'avait rappelé lors de notre première rencontre, un "American born chinese", un Américain d'origine chinoise. .

La Chine semble tout faire en grand. Elle possède la plus grande centrale électrique et la plus longue ligne TGV au monde. Elle possède également les plus grandes toilettes publiques (pouvant accueillir plus de 1 000 personnes) et la plus grande pyramide de la planète.

 Humour 124.gif

Pour vous donner une idée de l'étonnement, imaginez que Libération fasse une une pour les carrés Hermès.

Cette publicité a fait du bruit. D'une part du fait de l'affichage d'un luxe ostentatoire dans un quotidien grand public, d'autre part parce qu'il s'agit du plus grand magasin Louis Vuitton en Chine. Cette passion pour le luxe a même fait titrer récemment du Quotidien du Peuple (), "Pourquoi les Chinois aiment-ils tellement Louis Vuitton ?"

Uune véritable frénésie pour le luxe ici pour la classe bourgeoise citadine qui profite des retombées de la croissance donnée par le régime chinois..

Un marché qui croît de 25% par an
L'année dernière, une étude du groupe financier CLSA centré sur la région Pacifique était venue renforcer l'idée que le luxe en Chine était bien un eldorado, qui plus est durable. Alors que le marché de la consommation ordinaire devait croître de 11% par an, le luxe est attendu en hausse de 25% par an sur les cinq prochaines années.

Cette frénésie avait bien évidemment été suivie par les plus grandes marques. Pour la seule année 2011, Gucci avait ouvert 12 magasins, et devrait en ouvrir 10 de plus cette année.Toutefois le secteur a observé un léger ralentissement de l'activité cette année, dans le sillage du ralentissement mondial. Le marché ne devrait augmenter "que" de 20% cette année, contre 30% l'année dernière. Burberry annonce des résultats en ligne avec cette prévision sur la période septembre-mars.

En regardant les fondamentaux du marché, on ne doute pourtant pas que le marché chinois est promis à un grand avenir.

La Chine reste une terre promise du luxe
Plusieurs raisons vont se conjuguer dans les années à venir pour soutenir la croissance à deux chiffres du marché :

  • Les marchés asiatiques devraient rebondir plus rapidement après le ralentissement mondial
  • La Chine est en train d'abaisser les taxes à l'importation de produits de luxe
  • La transition vers une économie de la consommation assurera au marché une forte progression

Par contre, cette transition va transformer le marché. Seuls les groupes les plus réactifs sauront en profiter.

Le luxe chinois, du "guanxi" au marché de masse
La croissance du luxe en Chine est effectivement assurée, alors que le protectionnisme chinois vis-à-vis de ce secteur commence à se réduire.

En mars dernier, l'ancien ministre du Commerce Wei Jianguo annonçait qu'"il y aura au moins deux rounds de réduction [des taxes à l'importation] cette année sur un grand nombre de produits". Le luxe est un des grands secteurs visés par cette mesure.

Mais si cette baisse des taxes et une probable reprise économique vont soutenir le marché, la montée en puissance d'une consommation de masse va transformer en profondeur ce secteur d'activité. Selon la revue ParisTech, le marché du luxe en Chine a été porté jusqu'ici par des groupes sociaux très différents :

  • La tradition du "guanxi"

Il s'agit du groupe social qui "cultive" ses relations en offrant des cadeaux luxueux.

  • Les femmes

Après le groupe des "deuxièmes femmes", c'est-à-dire les maîtresses couvertes de cadeaux par des personnes haut placées, le secteur est porté de plus en plus par le groupe plus vaste des femmes, qui acquièrent de plus en plus une autonomie financière.

  • Les touristes

Ici même, j'ai rencontré un touriste français d'origine asiatique, conducteur de taxi à Paris, qui demandait au responsable de l'hôtel où se trouvait le magasin Louis Vuitton le plus proche pour rapporter des cadeaux en France.

  • Les cols blancs

C'est cette catégorie qui va faire le bonheur des groupes les mieux installés en Chine. Il s'agit d'une part de la catégorie la plus nombreuse, et qui consommera majoritairement en Chine.

Humour 123.gif 

Quartier des magasins de luxe de Sanlitun, Pékin

Selon Goldman Sachs, c'est l'émergence de la classe moyenne chinoise qui devrait faire passer la part de la Chine dans le marché du luxe de 12% actuellement, à 30% en 2015. Car rappelez-vous, celle-ci ne représente encore que 13% de la société chinoise.C'est l'émergence de cette catégorie qui fait évoluer le marché. Les produits doivent s'adapter à cette nouvelle clientèle chinoise qui, si elle reste fascinée par l'image des marques occidentales, n'en reste pas moins chinoise et asiatique.

Les histoires sur les faux-pas des groupes occidentaux en Chine sont légion. Le cas de Giorgio Armani est éclairant. A l'ouverture de son magasin au début des années 2000, le groupe avait cru bon de placer une immense porte en bois laquée rouge à l'entrée. La porte fut vite retirée devant les protestations. Les clients ne voulaient pas d'un luxe "sinisé", ils voulaient le luxe de Milan.

Aujourd'hui, le marché a changé. Ses évolutions font que les acteurs étrangers du luxe doivent trouver le juste milieu entre leur image occidentale et les goûts asiatiques. Ainsi Bulgari a décidé de valoriser son côté oriental, en mettant en avant sa collection Serpenti. De même, l'horloger Piaget s'est impliqué dans les célébrations de l'année du dragon au côté de la Chine.

D'autres groupes essaient de cibler de nouvelles clientèles. Ainsi Gucci essaie depuis quelques temps de viser la clientèle homme ou enfant.

Les groupes français sont bien positionnés sur le marché chinois. : Une anecdote est ici très révélatrice. Le Comité Colbert, qui réunit 75 entreprises françaises du luxe, a trois attachés de presse. La première est française et basée à Paris. Le second est japonais et basé à Tokyo. Le troisième est chinois, et basé à Pékin. Ce quadrillage du marché a permis aux groupes français de s'adapter rapidement.

Ainsi le président de PPR, François Pinault, a déclaré mardi dernier que son groupe était en train de racheter une marque chinoise. En parallèle, Hermès est en train de développer une marque sinisée de prêt-à-porter, Shang Xia. C'est pourquoi je vous conseille de garder un oeil sur le titre PPR.

Pour les plus aventureux, une marque peut être encore plus profitable. Il s'agit du joaillier Chow Tai Fook. A la peine sur le marché de Hong Kong actuellement, le joaillier possède toutefois un réseau immense de points de ventes répartis dans 320 villes. Ce titre vous offrira une meilleure exposition au luxe en Asie.

 

Avec l’ouverture sur le capitalisme que les autorités chinoises ont entrepris depuis maintenant presque une décennie, il n’est pas étonnant que le Grand Dragon chinois ait connu un boom économique sans précédent qui a fait véritablement décoller sa balance commerciale et forcément le taux de croissance du pays vers des sommets vertigineux qui attisent désormais l’appétit des plus grands acteurs de l’échiquier financier international. En effet, désireux de récolter une part du gâteau, nombre d’investisseurs étrangers, dont beaucoup de français, ont réussi à s’implanter directement en Chine grâce à la politique d’ouverture incitative pratiquée par le gouvernement de ce pays pour attirer les investisseurs étrangers. Des opportunités qui font rêver également des petits patrons de PME ou d’entreprises unipersonnelles qui espèrent trouver en Chine le nouvel eldorado des affaires. NB voir : La Chine, nouvel eldorado...

 

l
 
 
Photo 117.jpg Permettait moi d'en douter, comme le montre cette article :
Le Portugal entame son plan de privatisations avec succès, grâce aux Chinois - AFP :L'intérêt chinois pour les actifs énergétiques portugais s'était déjà manifesté en novembre, avec le rachat par Sinopec de 30% de la branche brésilienne du groupe pétrolier et gazier Galp Energia, pour 3,54 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros).
 
Avec trois opérations en trois mois, la Chine a remplacé l'Angola, ancienne colonie portugaise riche en pétrole, au rang de premier investisseur étranger au Portugal, notait le quotidien Diario de Noticias.
Selon Rui Santos, économiste à la banque BPI, le verre peut être vu "à moitié plein ou à moitié vide". D'une part, "il a été possible en pleine crise financière de trouver des investisseurs prêts à investir au Portugal. D'autre part, "la vente d'actifs dans un marché actionnaire déprimé implique nécessairement un sacrifice de recettes".Après la vente du joyau EDP, la suite du programme de privatisations s'annonce plus délicate car "l'Etat doit maintenant relever le défi de vendre des entreprises moins rentables ou qui affichent des pertes", telles que la compagnie aérienne TAP, ajoute M. Santos.
 
"Ce programme de privatisations rend le Portugal plus pauvre et les Chinois plus riches", tranche Paul de Grauwe, professeur d'économie à l'université de Louvain, en Belgique.
En cédant EDP notamment, Lisbonne a fait "un cadeau aux Chinois" et s'est privé d'une source de revenus futurs, victime de "la stupidité des Européens qui forcent les pays à vendre des actifs très rentables à des prix de solde", explique l'économiste. Voir courrier international

Les entreprises japonaises pâtissent déjà du conflit entre la Chine et le Japon. Nombre de commentateurs soulignent le peu de probabilité que le conflit aille plus loin, mettant l'accent sur la dépendance économique des deux pays. Et il est vrai que ces dernières années, cette coopération s'est renforcée. Depuis l'été dernier, les deux empires peuvent échanger leurs devises sans passer par le dollar.

En outre, comme le rappelle Le Figaro : "La Chine est le premier partenaire commercial du Japon, les échanges ayant bondi de 14,3 % l'an dernier, pour atteindre un montant record de 345 milliards de dollars. Et si le Japon importe nombre de produits finis chinois (appareils audiovisuels, téléphones, vêtements), il exporte vers son voisin des machines, des pièces détachées (pour machines ou automobiles notamment) et des composants (comme les semi-conducteurs)".

La grande force des économies asiatiques, c'est d'avoir su être réactives au lendemain de la faillite de Lehman Brother aux Etats-Unis.

Selon Hervé Liévore, stratégiste chez AXA Investment Managers, dès 2009 :

"La Chine s'est démarquée du reste du monde dans la mise en place de son plan de relance, par sa rapidité et par l'ampleur de l'investissement public."

Face à la défaillance de la demande extérieure occidentale, le gouvernement central chinois a fait le pari audacieux de recentrer ses efforts sur la demande intérieure.

Répartition dépenses plan de relance 2009

Source : La Figaro.fr

 

Cette politique économique qui a donné la part belle aux investissements publics a massivement profité à une partie de la population, dont les salaires avaient jusque là peu évolué...

Le boom des revenus en Chine

Source : China Market Research Group

Une classe moyenne en pleine explosion...

Voici quelques chiffres pour vous faire réaliser de quoi l'on parle lorsqu'on dit que la classe moyenne en Asie est en pleine explosion.Le cabinet Ernest & Young prévoit qu'à l'horizon 2020, le nombre de personnes gagnant plus de 30 000 $ par an dans les pays émergents sera plus élevé qu'aux Etats-Unis. Selon l'OCDE, la classe moyenne asiatique devrait représenter 66% de l'ensemble de la classe moyenne mondiale d'ici 2030 alors qu'elle n'en représentait que le quart en 2009.

quels sont les besoins de cette classe moyenne ?

Chine : Dépense de la classe moyenne

Source : fashionnetasia.com

Selon le site fashionnetasia.com, elle va essentiellement dépenser son argent dans la nourriture et l'alcool, les transports et la communication, la santé, le divertissement et l'éducation.

- D'une part parce qu'elle va consommer plus que n'importe quelle autre classe moyenne dans le monde – les entreprises vont donc s'adapter à ses besoins spécifiques.

- D'autre part parce qu'avec l'explosion de cette classe, les exigences sociales et politiques vont donner un nouvel élan à la Chine et aux pays asiatiques.

Alors... un pays émergent, la Chine ? C'est une idée dépassée. Aujourd'hui, la Chine met en avant ses travailleurs éduqués, un savoir-faire éprouvé, des produits haut-de-gamme.

Bref, la Chine redore son blason. Si vite qu'il nous est encore difficile d'y croire.

Et l'enrichissement de la classe moyenne en Chine n'est pas un cas isolé – ce phénomène se répercute dans toute la zone Asie. Si bien que c'est toute une région du monde qui connaît une consommation effrénée...

... pendant que tout une autre (la nôtre !) fait le dos rond "en attendant des jours meilleurs".

Graphique de l'évolution de la consommation asiatique

Source : cam.franklintempleton.com

 

Une ouverture sans précédent sur le marché asiatique !

Si l'on compte large, l'Asie et ses 49 pays pèsent plus de 50% du PIB mondial et représentent 60% des échanges internationaux – du lourd. Et parmi ces pays, les accords commerciaux se multiplient .Il s'agit de l'Association des nations de l'Asie du Sud-est, regroupant l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande, Brunei, le Vietnam, le Laos, la Birmanie et le Cambodge.

Selon le vice-président de l'organisation du Commerce, Zhang Wei, au China Daily :

"Grâce à la suppression des droits de douane, les politiques commerciales préférentielles et les avantages géographiques, l'augmentation du rythme et de l'ampleur des échanges sera au premier plan mondial et l'ASEAN va devenir le partenaire nº1 de la Chine d'ici 2015".

Le voilà le secret de la résilience chinoise face à la crise : une exposition moindre aux économies occidentales moribondes – et une ouverture de son marché vers les économies en plein boom.

Puisque l'ASEAN et la Chine sont voisins, autant y aller franchement : le commerce entre la Chine et la zone commerciale devrait dépasser les 500 milliards de dollars en 2015 !Et comme si cela ne suffisait pas, la Chine, le Japon et la Corée ont décidé d'ouvrir un second marché commun – dont le PIB représenterait, tenez-vous bien : 14 000 milliards de dollars.C'est 20% de plus que la Zone euro. 

 

 

e niveau d'endettement de la Chine. Il s'est plongé dans les propres documents du gouvernement chinois. , "tous les gouvernements mentent mais ils se mentent rarement à eux-mêmes"). Je n'entrerai pas dans les chiffres mais irai directement à la conclusion : "L'économie chinoise est devenue de plus en plus dépendante de la dette au cours de la seconde moitié des années 2000. En outre, il y a encore plus de financements de dettes hors emprunts, ce qui rend difficile de mesurer avec précision l'augmentation de la dette nécessaire pour soutenir la croissance"... prêts obscurs, effectués hors du système bancaire, e, le résultat est un niveau élevé de la dette totale :"Les niveaux d'endettement au total de la Chine sont encore beaucoup plus élevés que beaucoup d'autres pays d'Asie même s'ils sont inférieurs à ceux de Corée et des Etats-Unis. Toutefois, le niveau de dettes commerciales est le plus élevé au monde, même par rapport aux Etats-Unis".

 Source La Chine fait tout en grand... y compris les dettes

Chine: la dette des ménages s'envole L'endettement des ménages chinois s'envole à un rythme alarmant, dopé par la fièvre des prix des appartements: un phénomène qui illustre les fragilités du système financier et les risques d'un retournement du secteur immobilier au sein de la deuxième économi emondiale.

Les Chinois avaient traditionnellement horreur du crédit, préférant piocher dans leurs proverbiales économies pour leurs grosses dépenses. "Mais cette notion séculaire est révolue", tranche Chen Long, analyste du cabinet Gavekal Dragonomics.

La frénésie consumériste, un crédit extrêmement bon marché et surtout l'envolée des prix de l'immobilier ont changé la donne en quelques années. De jeunes ménages désemparés face au prix des appartements urbains (celui du neuf à Shanghai s'est envolé cet été de 40% sur un an) ou des particuliers soucieux de placements lucratifs n'hésitent plus à contracter un crédit. A telle enseigne que la dette des ménages représente plus de 40% du PIB chinois, contre 28% il y a cinq ans.

Cette embardée du crédit est étroitement liée à la flambée de l'immobilier: de quoi provoquer un effet domino dévastateur en cas de violent retournement du marché, qui se répercuterait sur les taux d'intérêt et jusque sur les cours des matières premières, avec des "conséquences mondiales", s'alarme la banque ANZ.


C'est important parce que si la croissance de la Chine est principalement due aux effets temporaires des mesures de stimulation des dépenses, alors cela jette le doute sur la capacité de l'économie à maintenir ce rythme. Cela signifie qu'à l'avenir, la croissance ralentira.

 

 

Le PIB chinois attendu sous les 8% au 2e trimestre, le pire à venir - Source : Reuters

La croissance économique chinoise devrait passer sous la barre des 8% au deuxième trimestre et la faiblesse de la conjoncture pourrait persister, a dit lundi un économiste travaillant pour le gouvernement. ".

Il y a dix jours, le State Information Center  ( Recherchez des résultats uniquement en français.) , un institut de réflexion affilé au gouvernement, a dit voir un produit intérieur brut (PIB) revenir à 7,5% sur un an , en raison essentiellement de freins pesant sur le secteur immobilier et d'une demande extérieure moins soutenue. .

L'économie chinoise a pâtit d'une demande faible et de surcapacités, ce qui veut dire que les entreprises sont moins promptes à investir et à contracter de nouveaux prêts auprès de banques. "Des mesures de soutien ne doperont pas la demande, même s'il y a de nouvelles baisses du ratio de réserves obligatoires", a-t-il dit.

Le 13 mai, 2012 pour la troisième fois en six mois, la Chine a abaissé les montants que les banques doivent détenir en réserve, augmentant de ce fait leur capacité de prêt de 400 milliards de yuans (48 milliards d'euros), une mesure prise pour éviter le risque d'un ralentissement brutal de la deuxième puissance économique mondiale.

Le gouvernement ne devrait pas lancer un plan de relance de grande ampleur, contrairement à ce qu'il avait fait dans la foulée de la crise de 2008-2009, a poursuivi Wang Jian.

Les autorités seront d'autant plus prudentes dans leur décision en la matière dans la mesure où il y a une transition au sommet de l'Etat, le président Hu Jintao et le Premier ministre Wen Jiabao devant céder les rênes du pouvoir aux actuels vice-président et vice-Premier ministre Xi Jinping et Li Keqiang au début de 2013. 

Si l'objectif reste la croissance, elle ne peut plus être atteinte à n'importe quel prix. La Chine est très fière de son rythme de croissance depuis 30 ans..Si la croissance reste l'objectif le plus important du gouvernement, un changement de modèle est pourtant en cours. Car « les excès de la croissance de ces 30 dernières » années sont de plus en plus dénoncés, avec le soutien d'une partie du gouvernement.

L'avertissement de Wukan
C'est le message que le Premier ministre Wen Jiabao veut faire passer actuellement. La croissance a créé trop d'inégalités et a ouvert la porte à la corruption. Cette prise de conscience n'arrive pas toute seule.

« Les événements récents de Wukan, dans le Guangdong, dans le Sichuan, dans le Liaoning, à Dalian, et plus récemment à Shifang, ne laissent pas de doutes sur une montée des tensions. C'est chaque fois le même scénario : la population se mobilise contre un projet des autorités, en dénonçant la corruption, les atteintes à l'environnement, ou les abus d'autorité. Parfois, l'exécutif tombe, comme à Wukan ».

La pression semble si forte que Pékin entrouvait même la porte à la critique. Si les quelques personnes que j'ai rencontrées ne connaissent pas la réalité du "bond en avant" de Mao, ni le sort de contestataires chinois comme Liu Xiaobo et Ai Weiwei, elles sont intarissables sur les inégalités en Chine et la corruption des hommes politiques.

Le gouvernement reste sur le fil du rasoir
Sentant le vent du boulet, les autorités de Pékin voudraient réorienter la croissance. Encore une fois, cela passe par une lente ''pédagogie'' médiatique. Récemment, la sortie d'une biographie de Deng Xiaoping, le père de la croissance chinoise, a donné prétexte à un journaliste du China Daily de faire ce commentaire "cela fait 30 ans que Deng a lancé ses réformes, et de nouveaux problèmes se posent actuellement [...] les autorités ont réalisé que la croissance à deux chiffres du PIB qui a été maintenu pendant 20 ans [...] va affecter la vitalité de l'économie si elle continue".

Le problème, c'est qu'une réorientation de la croissance signifie une baisse de la croissance. La contestation actuelle, provoquée par les inégalités sociales, pourrait se voir paradoxalement exacerbée par une baisse du taux de croissance sous les 7,5%. Les économistes affirment qu'un passage en dessous de ce seuil signifierait le début d'une destruction d'emplois. Or c'est précisément les prévisions de croissance du gouvernement pour cette année.

Pour éviter de tomber plus bas, le gouvernement vient de lancer plusieurs plans de relance dans l'urgence. Le modèle de « l'investissement à outrance » va ainsi perdurer quelques trimestres de plus, charriant son cortège d'inégalités avec lui.

Les mesures du garde fous du système sont dans un chemin est étroit
Une des pistes qui s'impose pour rééquilibrer la croissance chinoise concerne bien évidemment la baisse des investissements. La banque Nomura analysait récemment que le taux d'investissement était au-dessus des 40% depuis 10 ans, et au-dessus de 50% depuis deux ans. Jamais aucun pays au même stade de développement n'avait atteint ce seuil.

Ainsi, le centre d'analyse Gavekal :la prédit récemment que le gouvernement pourrait viser à long terme un objectif de 36% de taux d'investissement. La consommation intérieure pourrait ainsi prendre le relai. Les deux obstacles actuels seraient alors surmontés : la croissance serait réorientée vers la société, et la dépendance envers l'étranger réduite.

Toutefois le flou domine encore largement. Si la relance actuelle va maintenir à flot le système, à long terme, personne ne sait vraiment ce que va faire le gouvernement. La succession du duo Hu Jintao-Wen Jiabao, normalement prévue pour octobre prochain, semble fortement contestée en interne. Le pire scénario étant de voir arriver à la tête de l'Etat un nouveau duo aux pouvoirs affaiblis.

 

Quand la Chine délocalise en Europe :Economie par Magali Serre Mardi 18 septembre de 20:50 à 22:00 sur Arte CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR OUVRIR LA CARTE INTERACTIVEQuand la Chine délocalise en Europe - VOD - videos.arte.tv, Quand la Chine délocalise en Europe... - RTBF Vidéo 53 min, Quand la Chine délocalise en Europe - VOD - videos ... Quand la Chine délocalise en Europe | Comprendre le monde | fr ... , Extrait - Quand la Chine délocalise en Europe - ARTE VOD,Délocalisations en Europe : revue de presse  

 

 

Chine: le président dénonce les "complots" au PCC

Le président chinois Xi Jinping a dénoncé des "complots" au sein du Parti communiste au pouvoir, fustigeant corruption et fraudes électorales ébranlant le pouvoir, et a appelé à un contrôle idéologique resserré sur ses membres. La position ferme du N°1 chinois fait suite à une réunion la semaine dernière de plusieurs centaines de hauts dirigeants communistes, qui ont conféré à Xi un "rôle central" dans la direction chinoise et appelé à réformer "les normes de la vie politique".

La campagne anticorruption initiée par Xi a déjà puni plus d'un million de membres du PCC. Parmi eux, ceux que le N°1 chinois appelle les "mouches" (les petits cadres) et les "tigres" (les hauts dirigeants), comme l'ex-chef tout-puissant de la sécurité Zhou Yongkang ou des généraux de l'armée, aujourd'hui emprisonnés. Les nouvelles règles annoncées dans leQuotidien du Peuple semblent accroître les restrictions imposées aux cadres communistes, déjà sévèrement renforcées sous Xi.

"Aucun membre du Parti ne doit faire ou diffuser de déclaration allant à l'encontre de la théorie, de la voie, des principes, des politiques et des décisions du Parti", insistent les documents publiés ce jeudi. Ces directives n'imposent cependant aucune déclaration de patrimoine aux dirigeants communistes et ne suggèrent aucune supervision indépendante du PCC.

Chine : le déclin de Wenzhou
Rien ne va plus dans le berceau du capitalisme privé chinois. Frappée de plein fouet par la crise, la ville côtière de Wenzhou, célèbre pour ses entreprises prospères, est en pleine débâcle.

Depuis un an, le vent tourne et les entreprises enregistrent des pertes, tandis que la production stagne. Le gouvernement a relevé les taux d’intérêt et gelé une grande quantité du capital dans les banques d’état.
Des centaines de milliers de personnes ont perdu leur travail. Contraints de s’adapter pour subvenir aux besoins de leurs familles, certains ouvriers s’improvisent conducteurs de pousse-pousse ou vendeurs de fruits et légumes. D’autres travailleurs itinérants retournent chez eux, à la campagne, où la vie est moins chère.
La crise que traverse la région provient du modèle même de développement de Wenzhou, qui repose sur la production massive de marchandises vendues à bas coût avec des marges peu élevées. Gagner le plus d’argent le plus rapidement possible : une démarche à court terme qui a précipité le déclin d’une région qui incarnait le miracle économique chinois.

 

Chine Les Nouveaux Dissidents Des Artistes :

 

Chine. Le nouvel empire. Film documentaire de Jean-Michel Carré - L'indigné Révolté

 

anarchie 12.jpg

 

La liquidation finale et totale de l'État ne pourra avoir lieux que lorsque l'orientation de la lutte sera la plus libertaire possible, lorsqu'ils élaboreront eux-même leurs structures d'action sociale. Ces structures doivent prendre la forme d'organes d'autodirection sociale et économique, celle des conseils libres (anti-autoritaires)
Nestor Makhno



 Chine. Le nouvel empire. Film documentaire de Jean-Michel Carré

 

Espionnage: la justice américaine inculpe 5 officiers chinois - YouTube

Rendez-vous avec X - Les maîtres espions chinois : de Kang Sheng à Zhou Yongkang

Les "grandes oreilles" de Pékin en France : comment la Chine nous ... 

Chine. Le nouvel empire. Film documentaire de Jean-

voir  Rapport Chine afrique, COOPERATION BILATERALE : Quel rapport entre la Chine et l'Afrique, La Chine en Afrique : une réalité à nuancer - Chine, Julien Bokilo » Blog Archive » Genèse de la coopération Chine ..., [PDF]  L'Afrique en Chine, l'autre face des relations sino-africaines, La Chine en Afrique une nouvelle partenaire au développement ( rapport PDF) , rapport de la chine + afrique (report of the China + Africa)

source : Profitez dès maintenant du prochain krach made in China (2) | La ..., , Trois seuils importants | La Chronique Agora, Bulle Immobilière | La Chronique Agora

A voir : Ils sont fous ces Chinois - Vidéo Dailymotion, La Chine s'installe en Afrique ( REPORTAGE COMPLET ) - YouTube, TagTélé - La Chine s'éveille partie 1/3, Un oeil sur la planète - Chine : L'appetit du dragon - YouTube, Pékin Underground (le documentaire) - Vidéo Dailymotion, Documentaire Chine - La Révolution Verte. - Vidéo Dailymotion, Art & Culture :: Documentaire - Globe Painter - La chine , Art & Culture :: Documentaire - Globe Painter - La chine, DOCUMENTAIRE CHINE PRECARITE VILLES 2008 c - Vidéo Dailymotion, Tibet, le mensonge chinois (documentaire) + débat_LCP.2010-03-07 , Attention Danger Travail ,

Mon blog : Le bout de la logique 1 , devise du capitalisme "Tout... ,

A lire aussi : On ne se serrera pas la ceinture pour enrichir les capitalistes ! , Enjeux militaire en mer du japon , le Japon , An Anarchist FAQ - A.4 Who are the major anarchist thinkers? | Infoshop.org , Face à la crise du capitalisme, quelle réaction: nationalisme ou internationalisme? , Les Tribulations d'un Chinois en Chine , Pôle emploi, « infiltré » par France 2 - l'indigné révolté,  Fiche_de_lecture_Lamand-Jarfas.doc, Les 3% impossible a tenir - citizen khane,  » CRISE » DU CAPITALISME : - Antalya, Le chemin qui ne mène nulle... - altermonde


La sortie du "Pont des espions" nous permet également de revenir sur la prestigieuse carrière de Steven Spielberg en 5 minutes chrono. n Spy Game - bande annonce Un vieux routier de la CIA met l'agence a ébullition pour sauver son protéger. Tony Scott qui confond souvent caméra et stroboscope, ressuscite avec brio le triller politique. Watch The Constant Gardener Full Movie HD HBO á - Dailymotion 50 Years of James Bond: The Movie - YouTube Top 10 James Bond Moments - YouTube  
The Avengers 1961 
a musique, l'humour et les jeux de mots font tout le sels de cette série. The.Avengers.1965.S04E09.The.Hour.That.Never.Was. - DailymotionVidéos populaires – Chapeau melon et bottes de cuir The Man From U.N.C.L.E. - 'The Vulcan Affair' - FIRSTand FULL Episode (Aired September 22, 1964)  Espion(s) - YouTube

 NB :    France : maudit patron  Après  Comment cette affaire esr annalisé a l'étranger.  livre dénis français.

patrons français, c'est mal aimé : Un esprit révolutionnaire sans doute, mais la crise emplifie les tensions. Reste que les bonus de 30%, les larges privilèges ne sont pas pour les calmer

 france / allemagne : madame l'embassadrice : Le role de l'embassadeur a évolué. Par le passer, il devait informer, mais cela a diminuer.

 Introduction à l'analyse économique
Marx et Keynes - AgoraVox le média citoyen

Chine - Alertes - IFEXEspions aux cinéma et TV Créé le jeudi 15 septembre 2016

voir  Rapport Chine afrique, COOPERATION BILATERALE : Quel rapport entre la Chine et l'Afrique, La Chine en Afrique : une réalité à nuancer - Chine, Julien Bokilo » Blog Archive » Genèse de la coopération Chine ..., [PDF]  L'Afrique en Chine, l'autre face des relations sino-africaines, La Chine en Afrique une nouvelle partenaire au développement ( rapport PDF) , rapport de la chine + afrique (report of the China + Africa)

Géopolitique par Serge Turquier, Guillaume Pitron Mardi 18 septembre de 21:40 à 22:35 sur France 5 

 

 LA GUERRE DES GRAINES EST DECLAREE Quand la Chine délocalise en Europe - arte TV + 7 (  a voir pendant 7 jours) , La sale guerre des terres rares - pluzz tv ( revoir pendant 7 jours) du mardi 18 septembre 2012 à 21h45, La sale guerre des terres rares

A voir ce soir : ( mis sur Facebook), source : hensozu, anarkia : citizen khane  1, Citizen khane : Tous égaux !hensozu, anarkia :anarkia , l’indigné révolté , citoyenactif, Capitalisme et crise… – citizen Khane, hensozu, anarkia : mis sur Facebook :

Krach en Chine : le danger caché | La Chronique Agorabulle immobilière | La Chronique AgoraLa Chine est-elle en faillite ? [PDF]Les investissements français en Chine - Jurispolis

ARTE Reportage

Articles liés :

09/08/2013

Nés en 68

 

n

 

Nés en 68

Téléfilm dramatique réalisé en 2008 par Jacques Martineau , Olivier Ducastel
Avec Laetitia Casta, Christine Citti, Marc Citti...
En 1968, Catherine, Yves et Hervé, trois étudiants âgés de 20 ans, vivent les événements du mois de mai au coeur de l'action, sous le signe de la révolte contre l'autorité et de l'amour qui les lie étroitement. Quelques mois plus tard, gagnés par l'utopie communautaire, ils partent, entourés d'amis, vivre dans une ferme abandonnée. Là, ils goûtent à la libération sexuelle, tout en continuant à se battre pour faire vivre leurs idéaux. Mais ils doivent aussi confronter leur utopie aux réalités du monde. C'est dans ce contexte que Catherine et Yves conçoivent leurs deux enfants, Ludmilla et Boris...

 

Deuxième partie Vingt ans ont passé depuis les aventures passionnées de Catherine. La chute du mur de Berlin signe la fin d'un monde que personne ne regrette. Ludmilla et Boris, les enfants de Catherine et Yves, ont à leur tour 20 ans. Avec leur inséparable ami d'enfance Christophe, ils entrent dans l'âge adulte au moment où l'épidémie de sida atteint son pic...

 

 

Nés en 68 avec Laetitia Casta  
Sur ARTE vendredi 24 octobre à 21.00

Quatre décennies de la vie dune famille militante de gauche, du joli mois de mai à lélection de Nicolas Sarkozy. une grande fresque romanesque filmée par le tandem Ducastel/Martineau.
Plus d'info sur www.arte.tv

 

 

1968, un monde en révoltes :

Plus qu'un événement historique, 1968 est un héritage
Un héritage dont les comptes n'ont pas été soldés. Les héros de cette année-là ne sont pas uniquement français, ils sont aussi américains, allemands, tchèques ou anglais.
Le film revient sur les luttes et les destins de quelques acteurs de cette année zéro de la contestation mondiale.

Daniel Cohn-Bendit, icône insolente d'un joli mois de mai, est devenu depuis député européen. Jan Palach, étudiant au visage triste, symbole de l'insurrection praguoise, s'est immolé par le feu quelques jours après la fin de l'année 1968.


Robin Morgan, pasionaria du mouvement féministe aux Etats-Unis et son soutien-gorge légendaire brandi à la face de l'Amérique conservatrice, se bat toujours pour ses idées.
Tommie Smith, athlète d'exception, star des jeux olympiques de Mexico, est pourtant plus connu pour son gant noir et son poing levé sur la plus haute marche du podium.
Felix Dennis, initiateur cynique et glorieux de la contre-culture anglaise est devenu milliardaire.
Alain Krivine, fidèle entre les fidèles est encore et toujours porte parole de la Ligue Communiste Révolutionnaire.

Ces hommes et ces femmes se sont battus à leur mesure pour que leur monde change, les uns, dans l'insouciance, les autres au point d'y risquer ou d'y perdre leur vie. La plupart avec de belles intentions. Certains ont gagné, d'autres ont perdu. A travers leurs destins, c'est le monde d'aujourd'hui qui se dessine dans ce film.

Retrouvez la vidéo complète sur :

 

1968 Um Mundo em Revolta - 1968 Un Monde en Revolte

Publiée le 18 juil. 2013

1968 Um Mundo em Revolta -
1968 Un Monde en Revolte -
RTP2

 

En savoir plus :

1er mai 68 chronologie - Vidéo Ina.fr :

né en 68 cdc - YouTube : Nés en 68 Streaming

NÉS EN 68 - Watch Movie - FULLTV Online 

Nés en 68 Full Movie -

LA REPRISE DU TRAVAIL AUX USINES WONDER - version française : Mai 68 & l'Amérique (1965-1968) Communisme & Guerre Froide :

Confrontation: Paris, 1968 :

NOS ANNÉES 70 : LES INSOUCIANTES  :

Ciné-club : Mai 68 au cinéma :

 

Nés en 68 - source L'indigné révolté

Les films de l'après 68. Coup pour coup de Marin Karmitz :   L'an 01 de Jacques Doillon : L'an 01 [Jacques_Doillon, Gébé, Alain_Resnais_et_Jean ... - YouTube :   , Le fond de l'air est rouge :  part 1 , part 2, part 3, part 4, , Mourir à trente ans de Romain Goupil Πεθαίνοντας στα τριάντα :  , Mourir à trente ans | Facebook, Reprise de Hervé Le Roux, Les innocents de Bernrado Bertolluci, Les amants réguliers

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu