Avertir le modérateur

09/08/2013

Nés en 68

 

n

 

Nés en 68

Téléfilm dramatique réalisé en 2008 par Jacques Martineau , Olivier Ducastel
Avec Laetitia Casta, Christine Citti, Marc Citti...
En 1968, Catherine, Yves et Hervé, trois étudiants âgés de 20 ans, vivent les événements du mois de mai au coeur de l'action, sous le signe de la révolte contre l'autorité et de l'amour qui les lie étroitement. Quelques mois plus tard, gagnés par l'utopie communautaire, ils partent, entourés d'amis, vivre dans une ferme abandonnée. Là, ils goûtent à la libération sexuelle, tout en continuant à se battre pour faire vivre leurs idéaux. Mais ils doivent aussi confronter leur utopie aux réalités du monde. C'est dans ce contexte que Catherine et Yves conçoivent leurs deux enfants, Ludmilla et Boris...

 

Deuxième partie Vingt ans ont passé depuis les aventures passionnées de Catherine. La chute du mur de Berlin signe la fin d'un monde que personne ne regrette. Ludmilla et Boris, les enfants de Catherine et Yves, ont à leur tour 20 ans. Avec leur inséparable ami d'enfance Christophe, ils entrent dans l'âge adulte au moment où l'épidémie de sida atteint son pic...

 

 

Nés en 68 avec Laetitia Casta  
Sur ARTE vendredi 24 octobre à 21.00

Quatre décennies de la vie dune famille militante de gauche, du joli mois de mai à lélection de Nicolas Sarkozy. une grande fresque romanesque filmée par le tandem Ducastel/Martineau.
Plus d'info sur www.arte.tv

 

 

1968, un monde en révoltes :

Plus qu'un événement historique, 1968 est un héritage
Un héritage dont les comptes n'ont pas été soldés. Les héros de cette année-là ne sont pas uniquement français, ils sont aussi américains, allemands, tchèques ou anglais.
Le film revient sur les luttes et les destins de quelques acteurs de cette année zéro de la contestation mondiale.

Daniel Cohn-Bendit, icône insolente d'un joli mois de mai, est devenu depuis député européen. Jan Palach, étudiant au visage triste, symbole de l'insurrection praguoise, s'est immolé par le feu quelques jours après la fin de l'année 1968.


Robin Morgan, pasionaria du mouvement féministe aux Etats-Unis et son soutien-gorge légendaire brandi à la face de l'Amérique conservatrice, se bat toujours pour ses idées.
Tommie Smith, athlète d'exception, star des jeux olympiques de Mexico, est pourtant plus connu pour son gant noir et son poing levé sur la plus haute marche du podium.
Felix Dennis, initiateur cynique et glorieux de la contre-culture anglaise est devenu milliardaire.
Alain Krivine, fidèle entre les fidèles est encore et toujours porte parole de la Ligue Communiste Révolutionnaire.

Ces hommes et ces femmes se sont battus à leur mesure pour que leur monde change, les uns, dans l'insouciance, les autres au point d'y risquer ou d'y perdre leur vie. La plupart avec de belles intentions. Certains ont gagné, d'autres ont perdu. A travers leurs destins, c'est le monde d'aujourd'hui qui se dessine dans ce film.

Retrouvez la vidéo complète sur :

 

1968 Um Mundo em Revolta - 1968 Un Monde en Revolte

Publiée le 18 juil. 2013

1968 Um Mundo em Revolta -
1968 Un Monde en Revolte -
RTP2

 

En savoir plus :

1er mai 68 chronologie - Vidéo Ina.fr :

né en 68 cdc - YouTube : Nés en 68 Streaming

NÉS EN 68 - Watch Movie - FULLTV Online 

Nés en 68 Full Movie -

LA REPRISE DU TRAVAIL AUX USINES WONDER - version française : Mai 68 & l'Amérique (1965-1968) Communisme & Guerre Froide :

Confrontation: Paris, 1968 :

NOS ANNÉES 70 : LES INSOUCIANTES  :

Ciné-club : Mai 68 au cinéma :

 

Nés en 68 - source L'indigné révolté

Les films de l'après 68. Coup pour coup de Marin Karmitz :   L'an 01 de Jacques Doillon : L'an 01 [Jacques_Doillon, Gébé, Alain_Resnais_et_Jean ... - YouTube :   , Le fond de l'air est rouge :  part 1 , part 2, part 3, part 4, , Mourir à trente ans de Romain Goupil Πεθαίνοντας στα τριάντα :  , Mourir à trente ans | Facebook, Reprise de Hervé Le Roux, Les innocents de Bernrado Bertolluci, Les amants réguliers

22/06/2013

Stockholm 1628, l'aventure du «Vasa»

n
Cinema, Fiction, Serie sur ARTE en 2012   De Kitano à Satrapi en passant par Breaking Bad ou les Tudors. Arte fait peau neuve en 2012
 
Histoire réalisé en 2011 par Anders Wahlgren  
Informations détaillées

Genre : Histoire
Durée : 45 mn
Origine : suédois
Réalisateur : Anders Wahlgren

 
liste des épisodes
Stockholm 1628, l'aventure du «Vasa» - dimanche 30 juin 2013 Une fois passé le scandale du naufrage, en 1628, et après la récupération de ses canons, le «Vasa» sombre dans l'oubli. Il faut attendre plus de 300 ans avant que l'épave ne soit localisée dans un chenal, à la sortie du port de Stockholm. Les archéologues découvrent alors une coque presque intacte, mais aussi des outils, des objets usuels, des vêtements. Ce second épisode revient sur les raisons du naufrage et retrace les différentes étapes du sauvetage du navire.
 


Stockholm 1628, l'aventure du «Vasa» - dimanche 30 juin 2013

Au début du XVIIe siècle, Stockholm compte un peu moins de 15 000 habitants. La petite ville, sale et dangereuse, est organisée autour d'un château et d'importants chantiers navals. Avec 500 employés, Henrik Hybertson est le plus important constructeur de la ville. Lorsque le roi Gustave II Adolphe de Suède, en guerre contre la Pologne, veut constituer une flotte de grands navires, c'est auprès de lui qu'il passe commande. Le «Vasa» doit être le premier d'une série de cinq vaisseaux destinés à assoir le prestige de la Suède sur les mers. Mais le 10 août 1628, quelques minutes après son lancement, le bâtiment coule. Des archéologues tentent de comprendre ce qui s'est passé.

Ce documentaire bénéficie de reconstitutions soignées, d'une narration rigoureuse et d'archives télévisées des divers renflouages de l'épave, de 1957 à 1961. Dans sa première partie, la vie précaire des charpentiers, sculpteurs, tanneurs et verriers est restituée par des séquences fictionnelles en clair obscur, adossées au récit de la construction. On suit une chandelière, un marin condamné aux travaux forcés, des moines cordeliers...

Moins romanesque, le second volet égrène les trésors archéologiques, remontés trois siècles après l'accident — 95 % des sept cents oeuvres de bois sculpté furent retrouvées. La visite de la coque, des ponts et du château arrière du vaisseau restauré dévoile la munificence de l'imposant bâtiment, qui fut aussi sa perte. — Hélène Rochette

l'aventure du VASA navire de guerre Suèdois part 1

 

 n part 2

 n Wasa 1628 Part 1

b

20/06/2013

la résistance anarchosyndicaliste dans l'allemagne Nazie

n
 
Flores Magon a partagé la photo de Flores Magon.

« Je suis un ami de l’humaine justice, de cette justice non écrite dans les codes, de cette justice qui prescrit que tout être humain a le droit de vivre sans exploiter ni être exploité, sans commander ni être commandé. »
Ricardo flores Magon

ce ne sont pas les rebellions qui crées les problèmes dans le monde mais les problèmes dans le monde qui crées les rebellions

la rébellion c est la vie la soumission c'est la mort
Ricardo flores Magon

la résistance anarchosyndicaliste dans l'allemagne Nazie
 
par Flores Magon (Articles), vendredi 14 juin 2013, 14:38
 
Un demi-siècle après, l'action des anarcho-syndicalistes allemands est toujours méconnue en France. Il y a au moins 220 000 allemands à être condamnés pendant la période 1933/1939 à des peines de prison et pour le même motif : préparation d'actes de haute trahison.
Si l'on compte aussi ceux qui furent assassinés ou enfermés sans jugement dans des camps de concentration pour opposition au régime, cela suffit pour comprendre l'importance de la résistance à l'intérieur du IIIè Reich.

Les militants en exil ne furent pas inactifs. Dès les premiers jours de la guerre civile espagnole (juillet 1936), les militants de la FAUD formèrent le DAS qui intégra la Colonne Durruti.
 
La colonne Durruti  La célèbre colonne anarchiste Durruti pendant la guerre d'espagne
 
C'est le 5 novembre 1937 que l'ouvrier de l'industrie automobile Julius Nolden de Duisburg était condamné par le " Tribunal du peuple " de Berlin à une peine de dix ans de réclusion pour " préparation d'une entreprise de haute trahison avec circonstances aggravantes ".
Nolden était à la tête de la FAUD de Rhénanie lorsque cette organisation clandestine fut démantelée par la Gestapo en janvier 1937. Avec lui, quatre vingt huit compagnons et compagnes anarcho-syndicalistes furent alors arrêtés. Ils furent jugés sur place, en Rhénanie, au début de 1938.

La résistance anarcho-syndicaliste dans la Rhénanie
A Duisburg, la FAUD était forte en 1921 d'environ 5 000 membres. Puis le nombre d'adhérents baissa et au moment où Hitler s'empara du pouvoir (en 1933), il ne restait plus que de petits groupes. Par exemple, le nombre de militants actifs sur Duisburg-Sud devait se situer aux environs de 25, et la Bourse du travail régionale pour la Rhénanie comptait 180 à 200 membres à jour de leurs cotisations. A son dernier congrès national, qui avait eu lieu à Erfurt au mois de mars 1932, la FAUD avait décidé qu'en cas de prise de pouvoir par les nazis son bureau fédéral à Berlin serait dissous, qu'une direction clandestine serait mise en place à Erfurt et qu'on riposterait par une grève générale immédiate.

Cette dernière décision ne put être mise en pratique : partout, en Allemagne, la FAUD fut décimée par des vagues d'arrestations. En avril ou mai 1933, le docteur Gerhardt Wartenberg réussit, avant de fuir d'Allemagne, à trouver un remplaçant dans ses fonctions de secrétaire de la FAUD en la personne du serrurier Emil Zehner d'Erfurt. Il se réfugia à Amsterdam où il fut accueilli, avec d'autres émigrés allemands, par l'anarcho-syndicaliste hollandais Albert de Jong.

De même, le secrétariat de l'AIT fut transféré aux Pays-Bas en 1933, sans pouvoir empêcher que l'ensemble du courrier et des archives ne tombent entre les mains des nazis. A l'automne 1933, Emil Zehner fut remplacé par Ferdinand Gotze de la Bourse du travail de la province de Saxe, puis par Richard Thiede de Leipzig.

Dans l'ouest de l'Allemagne, fuyant déjà la Gestapo, réapparut Ferdinand Gotze à l'automne 1934. Entre-temps, dans cette région, s'était constitué un groupe clandestin de la FAUD, avec le soutien de la fédération hollandaise de l'AIT : la NSV. De même, en toute hâte, un secrétariat de la FAUD en exil fut mis sur pied à Amsterdam.

Duisburg, centre de liaison et d'agitation pour l'ouest de l'Allemagne
Jusqu'à la prise de pouvoir des nazis, l'ouvrier Franz Bungert était à la tête de la fédération de Duisbourg. Sans aucun jugement, il fut interné dès 1933 dans le camp de concentration de Bogermoor. Au bout d'une année, il retrouva sa liberté mais fut dans l'incapacité de mener une quelconque action illégale, à cause de la surveillance permanente dont il était l'objet. Son successeur fut Julius Nolden, métallurgiste alors au chômage et trésorier de la Bourse du travail pour la Rhénanie. Il fut aussi arrêté par la Gestapo, qui soupçonna que sous son activité dans une société d'incinération se cachaient des relations illégales avec d'autres membres de la FAUD.

En juin 1933, peu de temps après sa libération, il rencontra Karolus Heber qui faisait partie de la direction clandestine d'Erfur, afin d'étudier les possibilités d'organiser la fuite des camarades menacés vers la Hollande, ainsi que la mise sur pied d'une organisation de résistance dans la région du Rhin et de la Rhur. Nolden et ses camarades dressèrent un itinéraire d'immigration clandestine vers Amsterdam et diffusèrent de la propagande antifasciste.

Il apparaît dans les dossiers judiciaires de l'époque que la brochure antinazi qui avait été camouflée sous le titre " Mangez des fruits allemands et vous serez en bonne santé " était si populaire parmi les mineurs que ces derniers s'apostrophaient mutuellement par des : " As-tu mangé aussi des fruits allemands ?"

Après 1935, avec l'amélioration de la situation économique de l'Allemagne, il fut de plus en plus difficile de maintenir une organisation anarcho-syndicaliste illégale. Beaucoup de compagnons retrouvèrent du travail après une longue période de chômage et étaient réticents à s'engager dans la résistance active.
La terreur de la Gestapo faisait le reste.
De plus, à partir de 1935, il n'arriva plus de propagande en provenance d'Amsterdam.

Le déclenchement de la Révolution espagnole, en 1936, redonna vie au mouvement anarcho-syndicaliste en Allemagne. Nolden multiplia les contacts à Duisburg, Düsseldorf et Cologne, organisa des réunions et lança des collectes pour aider financièrement les camarades espagnols. Dans le même temps, Simon Wehren, d'Aix-la-Chapelle, utilisait le réseau des Bourses du travail de Rhénanie pour essayer de trouver des techniciens volontaires pour aller en Espagne.

En décembre 1936, la Gestapo réussit, grâce à un mouchard infiltré, à découvrir l'existence de groupes dans les villes de Monchengladbach, Dolken et Viersen. Au début de 1937, elle arrêta en peu de temps cinquante anarcho-syndicalistes de Duisburg, de Dusseldorf et de Cologne avec, parmi eux, Julius Nolden.

Quelque temps après, d'autres arrestations suivirent, portant à quatre vingt-neuf le nombre de membres de la FAUD illégale qui se trouvèrent entre les mains de la Gestapo.

L'instruction dura une année. Les compagnons et compagnes furent jugés pour " préparation d'actes de haute trahison " en janvier et février 1938. I1 n'y eut que six acquittements pour absence de preuves, les autres furent condamnés à des peines de prison allant de plusieurs mois jusqu'à six ans de réclusion. Julius Nolden fut enfermé dans le pénitencier de Lüttringhausen d'où il fut libéré par les Alliés le 19 avril 1945.

A la Pentecôte 1947, il se retrouvait à Darmstadt avec d'autres rescapés du groupe de Duisburg pour fonder la Fédération des socialistes libertaires (anarcho-syndicaliste). cf 1933 - 1944, la résistance anarchosyndicaliste dans l'allemagne ...

Assassinats de militants En prison, plusieurs compagnons furent assassinés.
Le tourneur de Duisburg Emil Mahnert qui, d'après le témoignage de quatre codétenus, fut précipité depuis le deuxième étage, par-dessus la main courante intérieure, par un policier tortionnaire.
Le maçon Wilhelm Schmitz mourut aussi en prison le 29 janvier 1944 sans que l'on connaisse les circonstances exactes de sa disparition.
Ernst Holtznagel fut envoyé dans le " bataillon disciplinaire 999 ", de sinistre réputation, et fut tué. Michael Delissen de Monchengladbach fut battu à mort par la Gestapo dès décembre 1936.
Anton Rosinke de Dusseldorf fut assassiné en février 1937.
Les unités disciplinaires

L'anarcho-syndicaliste Ernst Binder de Dusseldorf écrivit rétrospectivement, en août 1946 : Une résistance massive n'ayant pas été possible en 1933, les meilleurs au sein du mouvement ouvrier durent disperser leurs forces dans une guérilla sans espoir. Mais si, de cette expérience douloureuse, les travailleurs tirent l'enseignement que seule une défense unie au moment propice est efficace dans la lutte contre le fascisme, alors les sacrifices n'auront pas été inutiles.
Direkt Aktion
Traduit de  Direkt Aktion, journal de la F.A.U.D

 
 
 
 
 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu