Avertir le modérateur

07/07/2014

Les raisons de la colère

n

 
Le pétrole , source de Conflit : Le pétrole a bien sûr attisé les convoitises des puissances coloniales (Grande-Bretagne et France) et des Etas-Unis, dont les compagnies exploitent les gisements à leur profit. En 1951, le premier ministre Mossadegh nationalise le pétrole en Iran. En 1956, le leader Egyptien Nasser fait de même avec le canal de Suez.
 
Le pétrole arabe coule à flot sur Israël alors qu’aucun des États producteurs des régimes arabes ne peut le vendre ou le donner aux Palestiniens agonisant. Ces derniers dépendent de l’occupant qui leur livre au compte-gouttes le carburant venant des pays « de leurs frères arabes ! » Pour leur faire du chantage Israël cesse momentanément de leur livrer cet « or noir » dont dépendent les hôpitaux et diverses infrastructures vitales pour maintenir en vie un million et demi d’habitants de Gaza pris en otage par Israël, au vu et au su du monde entier.
 
 

Quelques jours après la visite de Barack Obama en Israël et en Palestine, qui apparaît comme un fiasco pour la résolution du conflit qui anime ces pays, il parait intéressant de se demander où en est cette crise.

En effet, depuis le partage instauré par l’ONU en 1948, Israël et Palestine connaissent un conflit politique et armé.

Plusieurs guerres ont opposé l’Etat hébreux à ses voisins (la Syrie, la Jordanie ou l’Egypte), qui défendent la cause palestinienne, et leurs intérêts dans la région.

De plus, les Palestiniens luttent également farouchement à l’occupation israélienne, via plusieurs mouvements:  l’OLP de Yasser Arafat (de type nationaliste), ou le Hamas, lié au mouvement des Frères Musulmans  (de type religieux). Cela a notamment débouché sur deux intifadas : des soulèvements de populations civiles palestiniennes contre le pouvoir israélien.

Si ces guerres ont permit au conflit d’être largement médiatisé, elles n’ont jamais résolu la situation. L’Etat d’Israël a gagné des territoires depuis sa création en 1948 (cf carte);  et des colons juifs s’installent régulièrement dans des « colonies » au sein des territoires palestiniens. Cela génère de nombreux déplacés et réfugiés ( au Liban,  en Egypte…), ainsi que des tensions très fortes entre les différentes communautés.

 

Sur cet ensemble de cartes -tiré du site « ceriscope », spécialisé dans les questions frontalières-, la question de l’annexion de territoires par l’Etat israélien est soulignée par l’élargissement de ses frontières, aux dépends des territoires palestiniens et de ses voisins  (la Syrie avec le plateau du Golan par exemple).

Aujourd’hui, rien ne semble arrêter cette avancée des colons israéliens dans les territoires palestiniens, au niveau local (affrontements/justice) comme au niveau international (diplomatie/médiats). L’Etat israélien, sans ouvertement soutenir cette colonisation, ne semble pas s’y opposer.

De plus, dans les deux camps, de nombreux partis extrémistes (orthodoxes juifs, ou intégristes musulmans) entretiennent le conflit via des affrontements et attentats, entretenant un cercle vicieux de représailles et exactions.

La reconnaissance de l’Etat de Palestine par Israël et le reste du monde, serait un premier pas pour la reconstruction de la paix dans la région. Toutefois, malgré son nouveau statut d’observateur à l’ONU (depuis Novembre 2012) les négociations entre les deux pays semblent paralysés.

La récente visite du président Américain en Israël et Palestine n’a aucunement fait avancer la situation au Proche Orient. Barack Obama continue de soutenir son allié l’Etat hébreux, malgré une visite diplomatique des territoires palestiniens.

 

La colonisation est un processus d'expansion territoriale et/ou démographique qui se caractérise par des flux migratoires, l'invasion, l'occupation et l'exploitation d'un espace géographique, la mise sous tutelle et la domination politique, culturelle, religieuse et économique, voire le génocide, des populations qui s'étaient établies préalablement sur ce territoire. La colonisation, à différencier du colonialisme lequel est une doctrine ou idéologie, est pratiquée par certains États sur des peuples ou d'autres États[1] alors contraints d'accepter des liens de dépendance[2]. Il s'agit d'un processus expansionniste d'occupation, qui consiste en l’établissement d’une ou plusieurs colonies par la mise sous influence étrangère d'autres territoires. Lorsqu'il y a domination politique du territoire et assujettissement de ses habitants, on parle alors d'impérialisme de la part du centre politique de décision appelé métropole

 

 

 

 

Fin du XIXe siècle

Début de l’immigration juive.

1917

Le Royaume-Uni s’engage à soutenir la création d’un foyer national juif en Palestine.

1920

La Palestine est confiée à l’administration britannique.

Début des violences entre Arabes palestiniens
et Juifs.

1947

Plan de partage de la Palestine en deux États (l’un arabe, l’autre juif), rejeté par les pays arabes.

1948

Israël proclame son indépendance. Les pays arabes voisins entrent en guerre contre le nouvel État.

1967

Guerre des Six Jours. Israël occupe la Cisjordanie et
la bande de Gaza.

1973

Guerre du Kippour.

1978

Accords de Camp David entre Israël et l’Égypte.

1987

Première Intifada (soulèvement) contre Israël dans les Territoires occupés.

1993

Accord d’Oslo sur l’autonomie des territoires palestiniens.

À partir de 1996

Ralentissement des
négociations de paix.

2000

Deuxième Intifada.

2011

L’Autorité palestinienne fait une demande officielle d’adhésion à l’ONU.

 

  

 

Les raisons de la colère - YouTube :  : extrait : «  Nous vivons, je pense une période  de clôture de tout un dispositif politique, de représentation qui ne fonctionne plus, cette espace commun s'est effondrée. Il y a toute une série de violence, de colère qui ne peut plus s'exprimer dans 'espace politique et donc s'exprime d'une autre façon :

 - violence contre la mort d'un jeune

- violence politique et de l'espace urbain que les émeutes se déclenchent

 

Aujourd'hui la ville n'est plus seulement le lieu des affrontements, elle est aussi un enjeu. L'exemple de Copenhague est emblématique. En 2007, l'élément déclencheur de la colère sociale est la destruction par les autorités danoises de la maison des jeunes. Haut lieu de la contre culture urbaine 69 défense de la maison des jeunes au dannemark 2/3 :

 

C'est évènements sont le résultat d'un processus d'exclusion à l'œuvre dans la majorité des pays quelques soit les régimes politiques. Il y a une tentation de la part des états d'assoir leur légitimité non plus sur la capacité à inclure tout le monde mais sur sa capacité a dire ce qui n'en font pas parti. Cela dit à un certains nombre de gens, vous n'avez pas votre place ici. Vous n'avez pas seulement le droit à la parole, mais le droit de vit. Et si on y regarde bien , c'est la question de la place des gens à un endroit donné, de savoir s'ils sont pris en compte ou pas pris en compte. C'est un éléments principaux des émeutes  "Pour les habitants de la maisons des jeunes de Copenhague, ce processus débute en aout 2010 ».  

 

Les responsables israéliens sont partagés sur les représailles à adopter, entre une opération massive visant à «éradiquer» le Hamas ou une réplique mesurée. Israel intensifies hunt for missing teenagers . ( 21-Jun-2014 )  Les corps des trois disparus , deux auteurs présumés de l'enlèvement ont été détruites par l'armée  Israël multiplie les raids à Gaza après la mort de trois adolescents 6

 

 

Frappes dans la Bandes de Gaza :

Toujours plus de morts au Proche Orient. Une attaque israélienne dans la Bande de Gaza a fait de nouveau mort.

Maison palestinienne bombardée à Hebron, mardi 1er juillet.

 

 

Israel : Attaque sur la Bande de Gaza

Le proche orient s’enflamme. La nuit dernière, l'armée israélienne a mené plusieurs raids sur la Bande de Gaza. Pendant ce temps, la jeunesse arabe israélienne se révolte dans l'Etat hébreux et en Cisjordanie. Au proche orient, l'escalade de la violence continue. La nuit dernière dans la Bande de Gaza neuf personnes ont été tuées dans des frappes israéliennes en provenance d'Israël. Selon des sources palestiniennes, sept d'entre elles serait des membres de la branche armée du Hamas. C'est le bombardement d'un tunnel a Rafah qui a été le plus meurtrier pour le Hamas qui aurait fait aux moins quatre morts. Une réponse de l'Etat Hébreux aux 45 tirs en provenance de Gaza. Depuis dimanche. Une réponse ferme, c'est ce que réclame la communauté arabe d'Israël après la mort de Mohammad Abou Khdeir, un adolescent palestinien de 13 ans. Au tribunal de Telma a Tel Aviv, six suspects appartenant à un groupe extrémiste juif ont été arrêté. Gêné, le premier ministre israélien a condamné le meurtre du jeune palestinien.

 

 

Benjamin Netanyahu (Benyamin Nétanyahou) , premier ministre israélien : " Dans notre société, la société israélien, il n'y a pas de place pour de tel meurtrier. C'est toute la différence entre nous et nos voisins. "

 

Les villes arabes en ébullition

 

Echauffourées entre la police israélienne et des manifestants palestiniens lors des funérailles d'un jeune Palestinien de 16 ans, vendredi 4 juillet à Jérusalem.

 

Echauffourées entre la police israélienne et des manifestants palestiniens lors des funérailles d'un jeune Palestinien de 16 ans, vendredi 4 juillet à Jérusalem. | AP/Mahmoud Illean

Le meurtre de Mohammad Abou Khdeir rejoint la liste des exactions les plus graves commises par des extrémistes juifs parmi lesquelles le massacre du caveau des patriarches à Hébron en 1994, commis par Baroukh Goldstein, et le meurtre du Premier ministre Yitzhak Rabin par Yigal Amir en 1995.

  

Sur les images de caméra de surveillance, deux hommes qui pourrait être les ravisseurs du jeunes palestiniens, enlevé et brulé vif. Cette vidéo a été rendu publique par la famille de la victime. A Jérusalem, devant la porte de Jaffa, c'est un sentiment de vengeance qui prédomine. : " Tout les arabes méritent de souffrir pour ce qu'ils ont fait aux juifs. "

 

Ce climat de violences intercommunautaires enflamme aussi les réseaux sociaux, où les appels à la vengeance se multiplient des deux côtés. Edito du Monde Proche-Orient : sans processus de paix, la haine prospère 22

 

 

Edito du « Monde ». Chaque jour davantage, le face-à-face israélo-palestinien devient moins un conflit entre deux mouvements nationaux qu'un affrontement religieux ou communautaire. « Mort aux Arabes » : une haine décomplexée sur le Web israélien 117 La mort de trois jeunes Israéliens a déclenché l'expression d'une violence anti-arabe, notamment en ligne, qui alimente le cycle de représailles.

 Des photographies publiées par des Israéliens sous le slogan « Le peuple israélien réclame vengeance ».

 

Des photographies publiées par des Israéliens sous le slogan « Le peuple israélien réclame vengeance ». | Twitter

Par ailleurs, des affrontements ont éclaté en Cisjordanie et en Israël. Certains parlent déjà d'une troisième intifada. PROCHE ORIENT Le pire scénario pour Benjamin Netanyahu

 

  Les corps des trois jeunes Israéliens enlevés le 12 juin ont été retrouvés, lundi. Israël a répliqué par des raids massifs, accusant le Hamas.

Israel bombs Gaza after settler bodies found

Air raids come hours after Israeli PM blames Hamas for three settlers found dead in west bank after going missing. Interactive: Gaza, life under siege  Middle East  Gaza family traumatised

 Le conflit israélo/palestinien: un combat sans fin? Posted by Docteur Prémilivier on 22 mars 2013

La Confrérie, enquête sur les Frères musulmans : citoyen actif : Deux Egypte face a face : : Altermonde, Blog de Nico Citoyenactif sur Netlog

Irak : l'Iran s'en mèle - altermonde

Source de Conflit - Citizen Khane

le tourbillon jihadiste : Citoyenactif

 

A lire aussi : Israël, attaque, la bande de gaza, Cisjordanie, Palestine, conflit, moyen orient, les raisons de la colère, intifada, haine décomplexée, extrême droite, colons, religion, nationalisme, benjamin Netanyahu, middle east, conflit israélo-palestinien, Proche-Orient , la confrérie, enquête, les frères musulmans

 

l'eiil, irak, syrie, , géopolitique, guerre civile, gaire sainte, al-qaida, aymen zawahiri, abou bakr al-baghdadi, califat, calife, djihad, djihad irak, djihadisme, eiil, etat islamique, guerre irak, international, actualités , le moyen-orient, le tourbillon jihadiste, l’etat islamique en irak et au levant, eiil, , géopolitiques, djihadistes, irak, syrie, moyen orient, middle east, anti-terror law, le hezbollah , irak, tensions religieuses, géopolitiquedjihadiste d'al-qaida, l'etat islamique en irak et au levant, eiil, abou bakr al-baghdadi, le régime de Saddam Hussein

 

04/06/2014

"Sans la nommer"

n

Georges Moustaki "Sans la nommer" - YouTube 

 

Chine ,  La torture contre la corruption,Deng Xiaoping, Capitalisme bureaucratique , autoritairisme, 25 ans après Tiananmen, Tiananmen

 

Vous parlez d'elle : Révolte / France Inter :

 

 

C'est elle que l'on matraque,
que l'on poursuit, que l'on traque.
C'est elle qui se soulève,
qui souffre et se met en grève.
C'est elle qu'on emprisonne,
qu'on trahit,  qu'on abandonne,
Qui nous donne envie de vivre,
qui donne envie de la suivre
jusqu'au bout, jusqu'au bout

 

 

 

Je voudrais, sans la nommer,
vous parler d'elle.
Bien-aimée ou mal aimée,
elle est fidèle
et si vous voulez
que je vous la présente,
on l'appelle

 

LA REVOLUTION PERMANENTE

Il y a 25 ans, le Parti communiste chinois manquait l’occasion historique de sortir à la fois des cycles de mobilisations et de violences révolutionnaires inouïes qui ont marqué l’histoire de la République populaire de Chine et de créer une expérience nouvelle du socialisme dans un grand pays de culture et d’histoire ancienne.

 

Visiteur au Musée du 4 juin à qui a ouvert ses portes à Hong Kong (David Bartel)

Dans un pays qui a longtemps préféré les sages aux guerriers, l’enjeu était de taille. Quand les étudiants demandent têtes baissées audience à leur dirigeants, ceux-ci pouvaient saisir cette occasion unique dans le monde communiste de recréer un lien perdu avec sa population, représentée – c’est important – par les forces vives, la jeunesse de la nation.

Le Parti aurait pu alors négocier une sortie de crise en douceur, établir des canaux de discussion institutionnels et orienter le pouvoir autoritaire qu’il est alors, vers unE autre forme .

Mais, le PCC refusa de négocier, les tensions grandirent, et il finit par envoyer son armée tirer sur des civiles dépassés par ce déploiement de violence. D’autoritaire, le Parti se ressaisit et prit un tournant résolument totalitaire.

Tous les instruments de la violence légale entre les mains, son but est désormais de durer, et tant il est passé près de la rupture, à n’importe quel prix. Purges, prison, exil, toujours violence, au lieu d’instaurer progressivement un régime nouveau et en paix avec lui-même, le PCC plante la graine, la nuit du 4 juin 1989, de ce qu’est la RPC aujourd’hui.

 

4 mai 1989, les étudiants et la population envahissent en masse la place Tiananmen à Pékin (Archives)

« En Chine, tout change, et rien ne change »

En Chine, tout change, et rien ne change, parce que cette nuit-là la RPC a imposé un nouveau type de « rapports sociaux » à sa population. Le message était clair, et a été parfaitement reçu.

En renouant ensuite rapidement avec les forces d’un (néo)libéralisme globalisé qui avait vaguement fait croire que les événements l’avait choqué, le PCC a créé ce monstre totalitaire qui dépouille, asservi, emprisonne qui n’est pas d’accord avec lui.

Pierre Rosanvallon dit très bien que quand il n’y a pas de position intermédiaire possible entre l’adhésion au système et l’exclusion, il n’y a plus de politique.

 

Conditions de travail indignes

« Mais des centaines de millions de personnes sont sorties de la pauvreté », entend-on souvent. Sortir de l’abjection pour se retrouver dans des usines où le droit n’existe quasiment pas.

Dans ces manufactures qui, comme disait Engels ailleurs et en d’autres temps, « fabriquent du coton et des pauvres » en plus d’être soumises à la nouvelle doxa managériale globalisée qui impose des conditions de travail indignes à des travailleurs, qui souvent sont d’anciens paysans dont les terres ont été réquisitionnées – souvent sans contrepartie – pour construire les autoroutes et les centres commerciaux de notre future société mobile.

Un phénomène que le géographe David Harvey (« The New Imperialism », Oxford University Press, 2003) a justement nommé l’« accumulation par dépossession », et qui n’est pas spécifiquement chinois.

Alors, le « droit progresse en Chine » entend-on encore régulièrement. Quel droit ? Celui des affaires et du commerce qui permet à la RPC d’intégrer en 2001 le cercle de l’OMC.

 

Ouvriers en grève dans l’une des usines du groupe Yue Tuan à Dongguan (via Twitter)

Capitalisme bureaucratique et autoritaire

Un constat qui pose qu’après avoir été la « bonne élève » de l’intégration capitaliste depuis 1978, la RPC est devenue pionnière dans les différentes tendances de la « gouvernance » du capitalisme globale avec une forme particulière de capitalisme bureaucratique et autoritaire très « policé ».

Chine : La torture contre la corruption :

Lors de son arrivé au pouvoir le président Deng Xiaoping, c'est lancé dans une vaste opération main propre. pour cela, il s'appuie sur le chaimbri. Une méthode particulièrement brutale

Des batiments tout a fait anodin en apparence dans le Shuangui est en fait le batiment de la discipline, un centre interrogatoire. Le centre de Chang Ouia censé rester secret des officiels au comportement suspect avant de les traduire en justice.

Des corps décharnés et marquets par les coups ne sont pas rares. Certains meurent sur place.

Wu Qian, femme d'une victime de Shuangui: " On l'a fait s'agenouiller pendant des heures. Imaginait combien cela peut être douloureux. Il avait aussi des traces de brulures de cigarettes sur son corps. Certaines marquent montrent que l'on le forçait a rester debout sur des cubes de glace. Après sa mort, une équipe d'enquéteur est venu et ont annoncé à des médias locaux que mon mari était mort accidentellement.

Six tortionnaires sont finallement condamnés, mais les commanditaires restent quand a eux épargnés. Pas question de remettre en cause un système particulièrement efficace pour obtenir des confessions même forcées. Cette vidéo qui montre avec la jambe brisée à sa sortie d'un commissariat est censurée sur Internet. Les victimes choisissent souvent la loi du silence. A Pekin, deux fonctionnaires ont pourtant accepté de raconter leur calvaire.

Xiao Yifei, ancien détenu : " J'étais pendu par les bras et les jambe, mes mains étaient attachés par une menotte. Regarder ici, vous pouvez voir les marques des menottes qui ont finis par pénétrer ma chair pour avoir été pendu si lontemps. "

Wang Qiiping, ancien détenu : " Ils me disaient, si tu ne parle pas et que tu n'es pas coopératif, donc tu vas souffrir physiquement et ils me forçaient a rester debout pendant plusieurs jours et plusieurs nuits sans bouger. "

Wang Qiiping,et Xiao Yifei sont relachés au bout de huit mois sans qu'aucune charge ne soit retenu contre eux. Ils tentent aujourd'hui d'obtenir réparation, mais pour leur avocat la tache est presque impossible.

Pu Zhiqiang, avocat spécialiste des droits de l'Homme : " Le Shuangui n'est supervisé par rien. Il n'est encadré par aucune procédure. Ils ne prévoient aucune poursuite si les choses tournent mal. En faite, ce système est devenu un système idéal pour éliminer les rivaux politiques au sein du parti.

 

L’avocat Pu Zhiqiang (ici en 2010) arrêté la semaine dernière à Pékin (Via Twitter)

En effet, il y a quelques jours se tenait un séminaire qui cherchait à « explorer les implications et les conséquences » de la répression en demandant « une enquête pour faire la vérité sur le 4 juin ».

Les participants ont été arrêtés, questionnés, certains passeront trente jours en détention, et sortiront … le 5 juin ! Parmi eux, Xu Youyu, philosophe libérale à la retraite bien connu, et Pu Zhiqiang, avocat qui se bat pour la transparence des avoirs financiers des dirigeants ont aussi été arrêté.

Mais les voies qui appèlent aujourd'hui à l'abolition du fronguai reste aujourd'hui minoritaire. Excédé par la corruption, la population se soucie moins de ces officiels et des moyens utilisés pour les faire parler.

chine,la torture contre la corruption,deng xiaoping,capitalisme bureaucratique,autoritairisme,25 ans après tiananmen,tiananmen

Sources :

25 ans après Tiananmen, la Chine reste hantée par le « 4 juin » - Rue 89 David Bartel | chercheur  

Lavages de cerveau - Clearharmony

Violences de masse en République Populaire de Chine depuis 1949

L'Amnésie de Tian'amnen L’Indigné Révolté 

 

 Documentaires :

La révolte des Boxers – Chine 1900 – 1 de 4 - Vidéo Dailymotion :

 

1989 : Les manifestations de la place Tian'Anmen - Vidéo Ina.fr :

Tian an Men, Mémoire interdite - Video Dailymotion : 

 

Beijing boosts Tiananmen Square security

China increases security on the 25th anniversary of the Tiananmen Square crackdown on student-led protests.

Last updated: 04 Jun 2014 11:00 GMT

Asia-Pacific

 China's Tiananmen

China obstructs Google

Tiananmen museum

 

09/05/2013

Comment meurent les bateaux

n
 

Du riffifi à Seattle - Vidéo Dailymotion :   Ce film est un témoignage de « première main » sur les grandes manifs de SEATTLE en 1999, cet évènement capital des luttes altermondialistes.ou l'OMC avait plié sousla pression des menifestants. Ecoutez ce que disaient les métallos, les indiens, les gens de toute origine qui ont bousculé les maitres du monde

 
Comment meurent les bateaux
Le jeudi 2 mai 2013
 
 

 

 

 


 

Au Bangladesh, 3 millions d’ouvrières fabriquent nos fringues. La semaine dernière, 400 de ces petites mains ont trouvé la mort dans l’effondrement d’un immeuble comprenant des ateliers de confection à Dacca, 150 autres sont toujours portées disparues sous les décombres. Dans ce même pays, 200.000 ouvriers s’attèlent à une autre activité, le « shipbreaking », le démantèlement de navires.

  

Retour à Chittagong, où les immenses carcasses porteuses d’amiante et autres produits toxiques sont démantelées par des ouvriers payés entre 3 et 5 dollars la journée. Ils devraient porter des scaphandres, l’amiante et les déchets devraient être transportés dans de doubles sacs étanches et placés dans des containers de transports adaptés pour être conduits dans des décharges adaptées mais cette solution est trop coûteuse...  

Reportage Giv Anquetil, Daniel Mermet.

 

BANGLADESH Les victimes des vêtements à bas prix - courrier international

Plus de 380 personnes ont péri dans un immeuble abritant des ateliers de confection qui s'est écroulé à Dacca. C'est le résultat direct des exigences de la chaîne de production et de commercialisation du XXIe siècle, analyse ce site très engagé à gauche.
 
 
  • L'effondrement de l'immeuble de huit étages a fait au moins 380 morts, près de Dacca - AFP.

n

L'effondrement de l'immeuble de huit étages a fait au moins 380 morts, près de Dacca - AFP.

Le mercredi 24 avril, l'immeuble Rana Plaza s'est écroulé, un jour après que les autorités bangladaises eurent demandé aux propriétaires de l'évacuer. ...

 

Des marques célèbres y étaient confectionnées, comme les vêtements qui figurent dans les rayons démoniaques de Wal-Mart. Cela mérite de rappeler le bilan de l'incendie de la Triangle Shirtwaist Factory de New York, en 1911: 146 .....

 

La liste des "accidents" est longue et douloureuse. En avril 2005, l'effondrement d'une usine de prêt à porter de Savar tue 75 ouvriers. En février 2006, .... . Ce sont là les "usines" de la mondialisation du XXIème siècle — des abris mal conçus, et un processus de production qui repose sur de longues journées de travail, des machines de troisième ordre et des ouvriers dont la vie est soumise aux impératifs de la production à flux tendus.

 

L'Occident sous-traite le sang et la sueur

Ces usines bangladaises s'inscrivent dans le paysage de la mondialisation, que l'on retrouve .... et autres lieux qui ont ouvert leurs portes à une industrie du prêt à porter habile à profiter du nouvel ordre industriel et commercial des années 90. Ces pays faibles, qui n'ont pas eu pas la volonté de se battre pour leurs ressortissants et de se soucier de l'affaiblissement à long terme de leur ordre social, se sont empressés d'accueillir l'industrie du prêt à porter. Les gros producteurs, qui ne voulaient plus investir dans des usines, se sont tournés vers des sous-traitants en leur proposant des marges très faibles et en les obligeant ainsi à gérer leurs usines comme des prisons.

 

La sous-traitance a permis à ces sociétés de nier toute culpabilité dans les agissements des propriétaires de ces petites usines et de jouir des bénéfices de produits bon marché sans avoir la sueur et le sang des ouvriers sur la conscience. Elle a permis aussi aux consommateurs du monde Atlantique d'acheter de grandes quantités de marchandises, souvent en s'endettant, sans se soucier des méthodes de production. De temps en temps, une vague de sentiment progressiste vise telle ou telle société mais il n'y a pas de réflexion d'ensemble sur le fait que la chaîne d'approvisionnement à la Wal-Mart favorise les pratiques critiquées.

 

Un gouvernement sourd

Les ouvriers bangladais ne sont pas aussi enthousiastes que les consommateurs du monde Atlantique. En juin 2012 encore, des milliers d'ouvriers de la zone industrielle Ashulia, à la périphérie de Dacca, ont réclamé des augmentations de salaires et l'amélioration de leurs conditions de travail. ....l.

Alors que les informations en provenance du Rana Plaza arrivaient, Dacca, consciente de la futilité de négocier avec un gouvernement subordonné à la logique de la chaîne d'approvisionnement, a explosé. Les ouvriers ont fermé la zone industrielle qui entoure la ville, barré les routes et détruit des voitures. C'est l'insensibilité de l'Association des Fabricants de Prêt à Porter (AFPPB) du Bangladesh qui a mis le feu aux poudres. Après les manifestations de juin 2012, Shafiul Islam Mohiuddin, le patron de l'AFPPB avait accusé les ouvriers "conspirer" et avancé qu'il n'était "pas logique d'augmenter les salaires". 

 

Victimes de la mondialisation

 

Cette fois, Atiqul Islam, le nouveau président de l'AFPPB, a laissé entendre que le problème, ce n'est pas la mort des ouvriers ni les mauvaises conditions de travail mais "l'interruption de la production causée par les troubles et les hartals (grèves)". Ces grèves constituent selon lui "encore un coup sévère porté au secteur du prêt à porter". Il n'est pas étonnant que ceux qui sont descendus dans la rue aient si peu confiance dans les sous-traitants et le gouvernement.

Voilà plusieurs mois que le Bangladesh est secoué par de grandes manifestations à propos de son histoire — en février, la terrible violence que le Jamaat-e-Islami a fait subir aux combattants de la liberté en 1971 a poussé des milliers de personnes à se rassembler à Shanbagh, à Dacca.

 

Ce mouvement de protestation s'est depuis transformé en une guerre politique entre les deux grands partis et a fait oublier les appels à la justice pour les victimes de ces violences. Il a enflammé le pays, qui est par ailleurs plutôt conciliant quant à la terreur quotidienne que vivent les ouvriers du prêt à porter. "L'accident" du Rana Plaza va peut-être lui donner un tour progressiste.

 

Pendant ce temps, le monde Atlantique est tellement absorbé par les guerres contre le terrorisme et le marasme économique qu'il évite de s'interroger sur un mode de vie qui repose sur la consommation à crédit et l'exploitation des ouvriers de Dacca. Les morts du Rana sont non seulement victimes des sous-traitants mais aussi de la mondialisation du XXIème siècle.

 

Afficher l'intégralité de l'article

Lire tout l'article

·      << page précédente

·      Page 1 de 2

·      page suivante >>

·      CounterPunch

|

Depuis 2003 et le G8 d'Evian, Vamos ! a créée une samba militante Vamos ! Sambaktivist ! qui fait partie de ROR (Rhythms of Resistance).  Rhythms of Resistance  :  

Rhythms Of Resistance at Reclaim Love 16 02 13 - YouTube :

Ror a été créée en 2001 lors du sommet de Prague et adhère aux principes suivants : « Nous sommes un réseau d'activistes transnational, anti-hiérarchique, anticapitaliste, antisexiste et antiraciste se battant pour la justice sociale et écologique. Nous sommes des militantEs utilisant la samba comme une forme d'action politique. Nous utilisons la frivolité tactique inspirée par le carnaval afin d'affronter et de critiquer tout système de domination et de soutenir directement toutEs celles et ceux qui lutte contre l'exploitation, la discrimination, et l'oppression sans compromettre nos principes. Nous rejetons toute fausse opposition entre militantisme et formes créatives de résistance. 

Même si nous sommes des groupes différents opérant de façon décentralisée, nous cherchons à maximiser la participation de chacunE à notre processus collectif. 

Nous sommes un réseau ouvert à toutes les personnes qui partagent nos principes. Rejoignez nous ! Il y a tellement de raison de jouer ensemble ! » 

Vamos ! Sambaktivist ! s'implique au côté de ceux et celles qui soutiennent des espaces de liberté et d'autonomie, se bat entre autre pour une écologie radicale, la liberté de circulation, contre la France-Afrique et se mobilise auprès des précaires et des sans papiers. 

Retrouvez nous tous les jeudis soirs au transfo à 20h pour partager musique et discussion sur les projets du collectif ! 

Comment meurent les bateaux



Lien : http://www.demosphere.eu/rv/25642
Source : http://transfo.squat.net/evenements/vamos-sam......
 

L'altermondialisme, 10 ans après - FRANCE 24 : 

Quelques hypothèses sur l'altermondialisme (2/2) - Vidéo Dailymotion : 

Quelques hypothèses sur l'altermondialisme - YouTube :  Cannes le 25 juin 2011. La pre­mière partie porte sur les préc­urseurs et les ori­gi­nes du mou­ve­ment alter­mon­dia­liste.

La seconde partie (à partir de
33:42) évoque et cri­ti­que cer­tai­nes posi­tions rép­andues dans le mou­ve­ment alter­mon­dia­liste.

Yves Coleman indique qu'un texte plus détaillé suivra pour expo­ser de façon plus argu­mentée les hypo­thèses développées ici de façon rapide et rép­ondre aux ques­tions et objec­tions sou­levées lors des débats orga­nisés à Cannes par le Collectif anar­chiste des Alpes mari­ti­mes le 25 juin 2011 et à Angers par la librai­rie Les Nuits Bleues le 23 juin 2011

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu