Avertir le modérateur

24/02/2012

Lettre de Syrie

Je vous transmet...

Que faire !!!

 

 

de la part de Yuko

 

 

  C'est un peu long à lire mais ça vient de source sûre.

 

Voici une lettre venant de Damas, transmise par un ami prêtre pour la faire

circuler CL

 

 

Chers amis, écrivains et journalistes du monde entier, notamment en Chine et en Russie, je tiens à vous informer que mon peuple est exposé à un génocide.

 

Depuis une semaine les forces du régime syrien intensifient les attaques contre les villes rebelles en particulier Homs, Zabadani, les banlieues de Damas, Rastan, Madaya, Wadi

Barada, Figeh, Idlib et dans les villages de la montagne de Zawiya. Depuis une semaine et jusqu'au moment où j'écris ces lignes, plus de mille martyrs sont tombés, dont

beaucoup d'enfants, et des centaines de maisons ont été détruites sur les têtes de leurs habitants.

 

La cécité qui a frappé le monde a encouragé le régime à tenter une élimination de la révolution pacifique en Syrie, avec une force répressive inégalée. Le soutien de la Russie, la Chine, l'Iran et le silence du monde face aux crimes commis en plein jour, a permis le meurtre de mon peuple par le régime depuis onze mois. Mais dans la dernière semaine, du 2 février à aujourd'hui, les signes du massacre se sont clarifiés. La scène de centaines de milliers de Syriens descendus dans les rues de leurs villes et villages la nuit du massacre de Khalidiya, dans la nuit du vendredi au samedi dernier, les mains levées en prières et en larmes, brise le coeur, et place la tragédie humanitaire syrienne au centre du monde.

 

 C'est une expression claire de notre sentiment d'être des orphelins, abandonnés par le monde et par les politiciens satisfait par les paroles vaines et les sanctions  économiques, qui n'empêchent pas les assassins et ne retiennent pas les chars baignés de sang.

 

Mon peuple, qui a fait face à la mort le torse nu et en chansons est en ce moment même assujetti à une campagne de génocide. Nos villes rebelles sont dans un état

de siège sans précédent dans l'histoire mondiale des

révolutions. Le personnel médical est empêché de secourir les blessés, les hôpitaux de campagne sont bombardés de sang-froid et détruits, l'entrée est interdite aux organisations de secours, les lignes téléphoniques sont coupées, et la nourriture et les médicaments sont bloqués, si bien que la contrebande d'un sac de sang ou d'une tablette de Setamol dans les zones touchées est considéré comme un crime

digne d'emprisonnement dans des camps de détention, dont les détails vous horrifieront un jour.

 

Dans toute son histoire moderne, le monde n'a pas connu de tels vaillance et courage, que ceux manifestés par les révolutionnaires Syriens dans toutes nos villes et villages. Le monde n'a pas non plus connu un tel silence, et une connivence dans le silence qui est dès à présent considéré comme une complicité dans le crime et l'extermination de

mon peuple.

 

Mon peuple est un peuple de paix, de café, de musique que j'espère vous savourerez un jour, de roses, dont j'espère qu'un jour le parfum vous parviendra, afin que vous sachiez que le coeur du monde est aujourd'hui exposé au génocide et que le monde entier est complice dans le versement de notre sang.

 

Je ne peux rien dire de plus dans ces moments difficiles,

mais j'espère que vous agirez par solidarité avec mon peuple de la façon que vous jugerez appropriée. Je sais que l'écriture est impuissante et nue devant les canons, les tanks

et les missiles russes qui bom ardent nos villes et nos civils, mais je n'ai aucune envie que votre silence aussi, soit complice du meurtre de mon peuple.

 

KHALED KHALIFA

DAMAS

09/02/2012

Témoignage d'un " digne patriote"

J’ai une discussion vive avec Jonathan Moadab ( 39 ami(e)s en commun) , ami de Charles Assani ( a l’origine du torpillage des manifs anti CPE et qui actuellement fait de même avec notre mouvement ( indigné pour une démocratie réelle).

 

 

aissani2.jpgIl m’indique ainsi qu’il a soutenu Charles Assani lors du CPE, cherche a diviser actuellement en envoilant de nombreux mails sur notre liste mail. ReOpen911, une porte ouverte sur l’extrême droite  ( voir en fin de page)
 

Rassembler en deux citations ( rien enlevé ou ajouter )

 

« Bonjour à tous,

Je suis content que des personnes aient des points de vues pondérés. L'idée est bien sûr d'avoir un débat démocratique et personne ne veut imposer sa pensée ou devenir un leader. Je rejoins l'analyse de Charles, et j'ai de bonnes raisons de le faire, ayant moi même été traité de "militant front national" par François Soltic (qui décidément n'en est pas à son premier assaut). Le fait est que le mouvement est noyauté par des personnes qui ont un passé de militantisme politique, et que ce sont ces personnes qui font le plus de polémiques... 
Julien Kien 195 ami(e)s en commun ) a dit "qu'il commençait à s'inquiéter pour moi" (car j'ai prononcé le mot "souveraineté") il est au Front de Gauche
Julien Lucy ( Assistant de direction, Maison des Initiatives Etudiantes, Indignés du Nord Parisien, Amis1 344 ) a dit je faisais partie des "personnes à combattre : il est ami de Julien Kien et membre du collectif Pas de Noms
Fahima a pris Charles en grippe pour le calomnier : c'est une militante ex trotskiste
Pour Daniel, je fais partie de "la nouvelle oligarchie", qui "viole la souveraineté de l'AG". Lui est militant au NPA et a a plusieurs reprises fait circuler des informations diffamatoires sur Charles Aissani et moi-même, en plus du maître Plaza (lui faisant une réputation d'alcoolique). 

etc etc. je garde les meilleurs dossiers pour l'AG. 

Qu'une chose soit claire : ce mouvement n'appartient à personne, et quiconque tenterait de le confisquer ou de le cantonner à certaines factions politiques violerait les principes mêmes de la démocratie. Le mouvement n'est rien d'autre que ceux qui le constituent, et tout décision ou orientation doit être concertée et transparente.


On voit très bien que la fréquentation des AGs est en chute libre et que le mode d'organisation du mouvement nécessite un bon coup de dépoussiérage pour permettre son expansion et sa réussite.

Ne perdons pas de vue que notre objectif principal est plus de démocratie. C'est l'essence même du nom 'Démocratie Réelle", et c'est le sens que l'Histoire a pris. Nous sommes à l'aboutissement d'une longue période historique entamée en 1789, à nous de la faire aboutir.

Merci donc de faire cesser les polémiques inutiles qui visent simplement à nuire au mouvement et à sa diversité culturelle et intellectuelle. Toutes les initiatives qui vont dans le sens d'une Démocratie Réelle sont légitimes. Personne n'a le monopole de l'indignation.

On en reparle très vite en AG extraordinaire. A définir. 

Mon message se veut avant tout un message de paix et d'espoir. La seule chose que je veux, c'est qu'on arrive à unifier les citoyens, sans quoi nous n'arriverons à rien

Bien à vous,

Jonathan Moadab »

 

Ils jouent sur les divisions en nommant la majorité du mouvement comme responsable de la mise a l’écart en citant nom

 

aissani3.jpgLa deuxième citation

 

 

« De plus, l'histoire des AG étudiantes est à mourir de rire. Charles avait 100 fois raison. Ces AG n'avaient rien de démocratique. J'étais trop jeune pour m'en rendre compte à l'époque, mais j'ai été manipulé par les militants d'extrême gauche. J'aurai aimé qu'il y ait un Charles dans mon bahut pour nous faire entendre raison. Il y a d'autres moyens de protester que de bloquer son établissement ! 

 

Non ? Car tous les étudiants ne soutenaient pas le blocage, même s'ils étaient contre le CPE. Et Charles était contre le CPE. 

 

Donc soit tu peux me prouver qu'il ait fauté en quoi que ce soit, soit tu acceptes simplement que Charles a une approche différente de la tienne. Si elle te dérange, il faut que tu prennes le temps de la comprendre. C'est dommage de rejeter en bloc sans même considérer l'opinion de l'autre, tu vois ce que je veux dire ? Je suis comme toi passé par une phase utopiste internationaliste plus de frontières tout le monde est beau blabla, et puis lorsque j'ai commencé à m'intéresser à l'Histoire, à l'économie, à la géopolitique, à l'histoire "cachée", à la propagande médiatique, au fait national français, au mondialisme et aux projets de gouvernance mondiale... et bien j'ai changé d'opinion. Nous ne sommes en rien hostiles aux peuples du monde, bien au contraire. Mais nous pensons que les peuples doivent exercer une souveraineté populaire. C'est pour cela que des instances externalisées comme celles qui se trouvent à Bruxelles sont des bourreaux de la démocratie. J'ai le sentiment que certains ici veulent perpétuer ce système... Il est évident que des réponses concertées devront être prises, mais cela se fera au niveau mondial, et non au niveau de l'Europe. Et cela peut bien sûr avoir lieu entre Etat-Nations souverains. Si une meilleure solution se profile, nous accourerons. C'est juste celle qui nous semble la plus sécurisante aujourd'hui

 

Ah oui, et j'ai rencontré Vincent Vauclin ( Employeur : La Dissidence, Amis4 400) aussi. 

 

C'est un type très intelligent. Il est un peu sulfureux parfois, mais il va à 90% dans notre sens.

 ».

 

A vous de juger, faire votre opinion

25/01/2012

témoignage en écho à " Romain LECOUSTRE "

Début du message réexpédié :témoignage en écho à " Romain LECOUSTRE " voir 2012, paupérisation Europe,..., rd'hui, PETITE...

précarité.jpg> J'ai travaillé au Ministère du Travail une douzaine d'années. Ayant   eu un accident de la vie avec 6 ans de grave maladie, je suis partie sous la gauche et revenue sous la droite, chez Woerth. 

 L'horreur : on était en pleine réforme des retraites. J'ai refusé  de m'en occuper. J'ai assisté avec la RGPP à la suppression de la délégation du droit des F, du Secrétariat d'Etat au handicap, de la 

Délégation à l'économie sociale et solidaire, du Haut Commissariat chargé du RSA, de la Délégation à la famille, de la HALDE...

De la fusion UNedic/ ANPE...

De la réduction de la médecine du travail...   

Et bien sûr de la division par 2 de l'inspection du Travail. Quand 
on parle de la souffrance au travail, il faut parler de la  souffrance de ceux qui ont en charge cette souffrance au Travail.

 J'ai profité de mon statut de handicapée pour dire ce que je  pensais car je faisais faire des économies à mon Ministère qui  n'avait que 3% de handicapés au lieu de 6%, pour entraîner des collègues à faire grève. ma cheffe ENArque a fait grève. Quelques  semaines plus tard, elle a été rétrogradée comme chargée de mission.


 J'ai été formatrice à l'ANPE pendant 15 ans. Il y avait autrefois des "CRE" = chargés de relations entreprises qui faisait la liaison  entre les chômeurs et les entreprises. Ils ont été supprimés. 

 

 Aujourd'hui, on fait de la gestion de flux et si possible de la  radiation. On embauche des intérimaires pour cela. J'avais formé  800 cadres à l'ANPE, je n'en connais plus aucun. Ils sont tous   partis dans les collectivités territoriales, dans les DRH: on se  les arrache !

 

 On peut dire la même chose de tous ces hommes et femmes qui sont  "au front" de l'emploi : des infirmières, des assistantes sociales, des CAF qui gèrent le RSA et croulent sous les dossiers... de tous  ces gens qui gèrent de l'administratif et qui ne sortent plus  dehors, au contact des travailleurs et des entreprises. J'ai vu en  quelques années nos métiers se rétrécir. On peut aussi parler de  ceux qui "comptent" le chômage, la pauvreté...

 

 Et l'INSEE qu'on  veut mettre à Metz pour les punir d'avoir sorti des stats sur la  pauvreté qui contredisent les rapports officiels, sur les riches   (!) pour la première fois...

 

 J'ai été contente de prendre ma retraite et en même temps j'ai le  coeur serré. La Lolf a été créé par Jospin... Elle a fait des  ravages. Nous sommes remplacés par des jeunes très performants qui  ne se posent pas de questions métaphysiques comme nous et qui sont 
de parfaits "soldats"... Il ne suffira pas - si la gauche revient -  de remettre des "quantités" d'enseignants, des AS, des conseillers  à pôle Emploi... pour redonner cette conscience professionnelle, ce sens du "service public" que j'ai découvert et qui m'a tellement  porté dans ma vie professionnelle. Qui m'a guidé aussi dans ma vie  tout court.

 Merci à ces collègues engagés, merci à leurs familles... Merci d'avoir existé.
 Et pardon pour cette société qui n'a pas su reconnaître la dignité  d'un métier centré sur les droits, sur l'égalité, sur la relation  entre le travailleur et l'employeur.

 

 J'ai l'habitude de dire : quand on s'occupe d'emplois, soit on est  aveugle, soit on est militant.
Romain Lecoustre était visiblement un militant. Evidemment, il y a  plus de blessés et de tués pour ceux qui sont au premier rang de la  bataille.
 La bataille pour l'emploi, ça commence aussi pour ceux qui s'en  occupent.
 Alors respect.
 
Xxxx Xxxxx

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu