Avertir le modérateur

10/07/2011

Urgence d’un changement civilisationnel face à la nouvelle ruée minière mondiale

Bonsoir


Voilà une interview, publiée sur le site Mouvements, qui pourrait vous intéresser.
N'hésitez pas à diffuser, discuter, débattre et agir.

Urgence d’un changement civilisationnel face à la nouvelle ruée minière mondiale, entretien avec William Sacher


En 2008, les éditions Ecosociété publiaient Noir Canada. Pillage, corruption et criminalité en Afrique d’Alain Deneault, Delphine Abadie et William Sacher, révélant les agissements hautement critiquables des sociétés minières et pétrolifères canadiennes en Afrique. Les multinationales minières canadiennes Barrick Gold (premier producteur d’or mondial) et Banro poursuivent la maison d’édition ainsi que les trois auteurs pour diffamation en leur réclamant un total de 11 millions de $ canadiens, dans ce qu’il y a lieu de qualifier de poursuites-bâillon (appelées SLAPP en anglais). Le procès est prévu pour cet automne. Derrière ce procès, ce sont la liberté d’expression, le droit à l’information, le droit à la participation au débat public sans intimidation et la possibilité de publier des travaux de recherches de qualité et sans complaisance, qui sont remis en cause.

Afin de soutenir (http://slapp.ecosociete.org/) les auteurs et la maison d’édition, et pour contribuer à lever le voile sur les agissements des entreprises minières sur la planète, Mouvements publie une interview de William Sacher, réalisée par Maxime Combes dans le cadre du projet Echo des Alternatives (www.alter-echos.org) qui explique comment le Canada est devenu un véritable "paradis judiciaire et réglementaire" pour les entreprises minières. Il contribue ainsi à une "nouvelle ruée minière" visant à satisfaire les besoins croissants en matières premières de nos modèles de consommation, sans tenir compte des conséquences environnementales, sociales et démocratiques sur les populations directement impactées par l’extraction. Là où, au contraire, un "changement de paradigme civilisationnel" serait nécessaire.

Mouvements : À l’échelle internationale, on observe une véritable ruée minière, que ce soit pour l’or, l’argent, le cuivre ou des métaux plus rares et spécifiques, dont les prix ne cessent d’ailleurs de s’accroître sur les marchés internationaux. Comment l’expliquer ? Y a-t-il des régions particulièrement concernées ? Lesquelles ?

William Sacher : Nous sommes en effet dans une nouvelle ère minière. La production de nombreux minéraux a explosé au cours des dix dernières années, tandis que les dépenses d’exploration dans l’industrie atteignent des sommets [1].

Il est possible d’isoler une série de facteurs explicatifs. Tout d’abord, il y a la croissance soutenue des pays dits « émergents » (e.g l’lnde, la Chine). L’augmentation de la demande de biens de consommation, l’explosion immobilière et les grands travaux nécessaires à l’industrialisation galopante que connaissent ces pays exercent une forte pression sur la demande mondiale en minéraux de tous types [2].
Un autre facteur important concerne le commerce des métaux précieux, et tout particulièrement le recours à l’or comme valeur-refuge. La Chine veut se constituer un stock d’or [3] afin de soutenir sa monnaie, se positionner face à la menace d’éventuelles crises ultérieures et de dévaluation de ses réserves de change. Les États, les grandes institutions financières, les fonds d’investissements, ou encore les particuliers se tournent aussi vers le métal précieux. À ceci s’ajoute la possibilité de retours sur investissements conséquents, ce qui a déclenché une vague spéculative sur le métal jaune, et l’inévitable prolifération de produits financiers dérivés. Résultat : les cours de l’or explosent. Nombreuses sont les sociétés d’exploration (dénommées juniors) qui surfent sur cette vague, en promettant des gains records à leurs éventuels investisseurs [4].

Lire la suite sur Le site de la revue Mouvements, Urgence d’un changement civilisationnel face à la nouvelle ruée minière mondiale

 Pour en savoir plus Nous avons des besoins illimités (crée) et des ressources limitées?

05/07/2011

Interview : Ryuichi Hirokawa a tout vu à Fukushima - source télérama

Ryuichi Hirokawa.jpgLE MONDE BOUGE En septembre 1982, ses photos des massacres de Sabra et Chatila font le tour du monde. Le 13 mars 2011, bravant les interdits, Ryuichi Hirokawa est l'un des premiers journalistes à se rendre sur les lieux de la catastrophe nucléaire de Fukushima. Itinéraire d'un photographe pacifiste devenu reporter de guerre, en colère contre l'horreur et le mensonge lire – source télérama À lire

« Tous les voyants étaient dans le rouge. Dans la zone de Futaba, les aiguilles du compteur Geiger que j'emporte avec moi depuis l'époque de Tchernobyl indiquaient des niveaux de radioactivité que je n'avais encore jamais vus, même dans les zones les plus irradiées ! Or il y avait des tas de gens dans les rues ; des familles avec des enfants venus récupérer des vêtements, des objets ou de quoi se nourrir. C'était surréaliste. Après avoir évacué les habitants, les autorités les avaient laissés revenir, en affirmant qu'il n'y avait plus rien à craindre. Alors j'ai posé mon appareil photo et j'ai crié à tous ceux que je croisais de remonter tout de suite dans leurs voitures et de filer le plus loin possible... »….

Aujourd'hui, les télés et les quotidiens japonais ne forment plus des journalistes mais de bons et loyaux employés.”
Ryuichi Hirokawa
« Il faut montrer que la guerre est sale, les catastrophes inhumaines, et qu'au milieu de tout cela, les gens souffrent, meurent »

De cette ébullition émergent quelques titres, comme l'hebdomadaire contestataire Kinyobi, ou encore le magazine créé et dirigé par Ryuichi Hirokawa,  Days Japan. Lancé en 2004, ce mensuel est un ovni dans la presse nationale…

“Les Etats qui provoquent des atrocités ont toujours tendance à minimiser, à dissimuler. Il appartient aux journalistes de les mettre devant leurs responsabilités » « Il est impossible de faire ce métier
en restant extérieur. Même si je ne peux pas aider tous les enfants, cela vaut toujoursmieux que de rester les bras croisés »

Stéphane Jarno

Télérama n° 3207

Remerciements à Miho Matsunuma.

A voir
Le site du Days Japan, le magazine créé et dirigé par Ryuichi Hirokawa. Et aussi Bernard Laponche : “Il y a une forte probabilité d'un accident nucléaire majeur en Europe”, La radiation dans nos assiettes : mythe ou réalité?, Lien entre pollution environnementale et stérilité , Nucléaire : Ce que l'on nous cache ( Japon, France) La dictature de l'immédiateté, Pour un journalisme citoyen!

Deux romans haletants sur le gouvernement mondial - source Plusconcient.net

·           Année: 2008

Durée: 26' 33''

Cet enregistrement disponible en libre accès ci Deux romans haletants sur le gouvernement mondial  - source Plusconcient.net présente 2 romans ayant pour point commun d'introduire le lecteur à l'existence supposée d'un projet occulte de gouvernement mondial au service de l'oligarchie économique.

Divina Insidia.jpgLe premier auteur qui s'exprime est Pascal Roussel, économiste et mathématicien, actif à la Banque Européenne d'Investissement. Son livre, "Divina Insidia - le piège divin", est écrit un peu à la manière du "Monde de Sophie", s'articulant autour d'une intrigue captivante et développant de manière très accessible aux profanes le mécanisme de création de monétaire basé sur la dette, le rôle caché des banques centrales, la chaîne de pouvoir qui permet aux grandes familles oligarchiques d'influencer la marche du monde. Trilatérale, Bilderberg, instrumentalisation du pouvoir politique et des médias sont mis au service d'un dessin qui va au-delà de la volonté de domination et sert, in fine, les objectifs de la Loge Noire.

Dans la seconde partie de l'enregistrement, la parole est donnée à Flore Vasseur sur son roman "Comment j'ai liquidé le siècle". Là aussi, le récit est addictif. Il décrit de l'intérieur l'univers fermé des traders qui engrangent des bonus faramineux en spéculant sur les marchés. Pierre, mathématicien de génie au service de la banque, est chargé par le personnage tout puissant qui dirige le groupe du Bilderberg d'infecter les systèmes informatiques de trading automatisé avec un virus qui, lorsqu'il sera activé, provoquera l'effondrement des marchés financiers et annihilera la planète économique. Le roman pose des questions troublantes en laissant entrevoir l'envers du décor de la finance mondialisée. En plus, il est parfaitement en résonance avec le contexte économique actuel
.

Source: YouTube - Divina Insidia - Le Piège Divin de Pascal Roussel

DailyMotion - Flore Vasseur - Comment j'ai liquidé le siècle

Ecouter également Europe et Nouvel Ordre Mondial, Edward Bernays, le père de la propagande, Hervé Kempf - l'oligarchie, ça suffit !, Le gouvernement mondial débusqué en état modifié de conscience, Les vrais maitres du monde ???, A la vision d'un économistes parmi d'autres du système capitaliste /the vision of one among many economists  of capitalism, devise du capitalisme "Tout s'écroule, je gagne donc de l'argent. Mais si tout s'envolait, Hedge funds: un nouveau conflit bloque le vote du Parlement, j'en gagnerais aussi, Quand la réalité dépasse nos pires fictions !, Comment la « machine à bulles » ( Goldman Sachs ) est entrée dans la tourmente, Warren Buffett soutient Goldman Sachs et son patron

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu