Avertir le modérateur

19/07/2014

Au nom du Temple

Chèr – e-s camarades

 

Le leader de la droite religieuse a fait voter un projet de loi visant à «régulariser» les colonies sauvages, contre l'avis de Nétanyahou.Naftali Bennett répète volontiers qu'il est essentiel, en politique comme dans les affaires, de savoir saisir les occasions lorsqu'elles se présentent. Cet ex-capitaine de start-up, reconverti en chef de file de la droite religieuse israélienne, a montré l'exemple en faisant adopter dimanche soir, contre l'avis de Benyamin Nétanyahou

 


Au nom du Temple: Le sionisme religieux contre la paix - YouTube
 

 


 Ce documentaire est réalisé par Charles Enderlin, correspondant de France 2 en Israël. Ce dernier livre un documentaire nécessaire pour comprendre ce qui s'y passe aujourd'hui autour du mont du Temple à Jérusalem, le sionisme et le le rêve messianique juif...
 
Plongeant ses sources dans la haute antiquité biblique, le fondamentalisme messianique juif a pris son essor en juin 1967, après la conquête de la Cisjordanie et, surtout, du Haram Al-Sharif, le troisième lieu saint de l'Islam - là où se trouvent aussi les ruines du Temple d'Hérode, là où le patriarche Abraham avait prétendu sacrifier son fils Isaac.Convaincus que le monde est entré dans l'ère eschatologique, les militants de ce mouvement religieux, allié à la droite nationaliste, s'opposent à toute concession territoriale, et a fortiori à la création d'un Etat palestinien souverain et indépendant. Les idéaux, la politique, les principes qui avaient inspiré le sionisme des origines, libéral et pragmatique, ont été, à mesure que progressait la pénétration du fondamentalisme juif dans la société israélienne, de plus en plus marginalisés.Dans ce nouveau document d'enquête, Charles Enderlin décrit la lente diffusion de l'idée messianique et son corollaire, le développement de la colonisation juive en Cisjordanie, qui rend impossible toute solution à deux Etats. Un nouvel Israël est-il en train de naître, menant le Proche-Orient à un point de non-retour ?Charles Enderlin est le correspondant permanent de France 2 à Jérusalem depuis 1981.
 

L'ancien président du Parlement israélien, Avraham Burg, voix isolée, le dit dans nos colonnes : la force militaire n'est pas une solution. Burg n'est pas atteint d'une crise d'angélisme irresponsable. Il sait qu'après le Hamas viendra le djihadisme, nourri d'une violence qui va continuer à entretenir le désir de vengeance.

 

Discrète visite du FNJ à la manif pour Clément 9 juin 2014 11  Imprimer ce billetKelly B., le 7 juin 2014, en marge de la manifestation antifasciste en hommage à Clément.

Samedi 7 juin, à la manif en hommage à notre camarade Clément, nous avons eu la surprise d’apercevoir Kelly B., une des « égéries » du nouveau Front National de la Jeunesse (FNJ), la structure jeune du parti de Marine Le Pen. De manière fort téméraire, puisque bien loin de ses quartiers habituels, elle osa s’aventurer en cette terre lointaine et hostile qu’est le XXe, populaire et antifa. Accompagnée par un de ses amis du Front[1], elle n’a guère eu l’occasion de se faire le grand frisson en s’approchant des grands méchants antifas, puisque rapidement repérée, elle préféra tourner les talons pour se réfugier au plus vite derrière les gendarmes mobiles ! Si l’on s’intéresse à elle, c’est que cette Kelly est une parfaite illustration du nouveau visage « jeune » que tente de se donner le FN et de l’hypocrisie qui l’accompagne, car quand on gratte le vernis bleu marine, ça vire vite au brun…

Le Front national mise sur les jeunes - YouTube :  

Dans le contexte actuel d'agression israélienne sur Gaza, de manifestations à Paris interdites, de militantEs solidaires de la cause palestinienne arrêtéEs alors que des fachos de divers groupes instrumentalisent la solidarité internationale avec le peuple palestinien pour mener leur combat antisémite, le CAPAB se réunit en AGdemain soir. Il discutera notamment (anti)sionisme et (anti)fascisme et des actions à mener.Si vous désirez en savoir plus sur notre position, rendez-vous sur : http://capab.samizdat.net/extreme-droite-et-sionisme-intr... 

 

INTRODUCTION DU CAPAB :

Cette intervention s’est effectuée suite à un exposé sur l’histoire du sionisme par l’UJFP, et précédant une présentation de Génération Palestine et de Quartiers Libres sur les faux-amis de la Palestine que représentent Soral et son mouvement d’extrême-droite antisémite Egalité & Réconciliation et sur les réelles campagnes de solidarité avec le peuple palestinien que nous avons à mener.

 

Extrême-droite et sionisme : une alliance contre-nature ?

 

Ce titre peut surprendre. L’extrême-droite européenne est très liée par ses origines au fascisme, au nazisme et à ses variantes nationales, qui ont commis un génocide de plusieurs millions de juif-ve-s lors de la Seconde guerre mondiale. Et le motif officiel de la création l’Etat d’Israël était d’offrir un refuge pour les survivant-e-s. Si des organisations sionistes ont déjà traité avec des nazis dans les années 30, on ne peut pas vraiment parler d’alliance. Il s’agissait plutôt de trouver une solution séparée, à l’image des rencontres entre les états-majors du Ku Klux Klan et de la Nation of Islam aux Etats-Unis dans les années 50 en vue de la création d’un Etat séparé pour la communauté africaine-américaine sur le sol américain.

Pourquoi des partis israéliens, même d’extrême-droite, noueraient des alliances avec leurs anciens ennemis mortels ? Si le sionisme n’est pas un fascisme, il est néanmoins fondamentalement raciste et colonialiste. Et certaines passerelles idéologiques et pratiques peuvent être tissées entre sionisme et fascisme.

  1. A)     Alliances au sommet

1)     L’extrême-droite israélienne, un modèle pour les fascistes ?

 

 

 En perte de vitesse, il émigre en 1971 dans l’Etat d’Israël. Il y défend, à travers de violentes provocations, l’expulsion de tous les Palestinien-ne-s (réduit-e-s au terme d’ « arabes », déqualifiant la revendication nationale palestinienne) vers les pays arabes voisins. En 1973, il se lance dans le jeu politique institutionnel et fonde le parti Kach pour lequel il sera député en 1981. A partir de 1985, le parti ne peut plus se présenter aux élections car étant considéré comme raciste (il multiplie les appels aux meurtres d’arabes, dénonce les mariages mixtes entre juif-ve-s et non-juif-ve-s) et il est déclaré organisation terroriste par l’Etat d’Israël, puis par les Etats-Unis, le Canada et l’Union européenne en 1994, après qu’un de ses membres, réagissant aux accords d’Oslo, ait massacré 29 palestiniens qui priaient dans le tombeau des Patriarches d’Hébron.

 

On peut se dire que le courant de Kahane est très minoritaire. Pourtant, un ancien membre du parti Kach, Avigdor Lieberman, chef du parti d’extrême-droite Israël Beiteinou, est l’actuel ministre des Affaires étrangères du gouvernement de droite dure dirigé par le Likoud. Une autre formation d’extrême-droite sioniste ultrareligieuse, le Foyer Juif, représente la quatrième force politique du pays aux élections législatives de 2013.

 

Extrait 1 : camp d’entrainement Meir Kahane

 

 

 

 

 

Extrait 2 : visite extrême-droite européenne dans l’Etat d’Israël

 

 

3)     Quelle politique pour le Front national ?

Créé en partie par d’anciens collabos de la Seconde Guerre mondiale et présidé par Jean-Marie Le Pen (qui parlait d’un «détail de l’Histoire » concernant les chambres à gaz ou encore en parlant du ministre Michel Durafour faisait la « blague » «Durafour crématoire »), le FN est foncièrement antisémite depuis sa création. Pourtant, il compte aussi dans ses rangs dès le début de fervents défenseurs du sionisme et d’Israël, voyant dans cet Etat un bastion de l’Occident contre le communisme et les Arabes. De plus, les partisans de l’Algérie française reçoivent divers soutiens depuis Israël (entre colonialistes on se comprend). De premières tentatives de rapprochement ont lieu dans les années 1980. Deux députés FN se rendent alors dans l’Etat d’Israël pour tenter d’établir des liens avec l’aile droite du Likoud, puis JMLP rencontre en 1987 à New York des dirigeants juifs américains ( ....) 

 

Extrait 4 : MLP et le tournant sioniste

 

Extrait 5 : EDL et sionisme

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

 

 

LES COLONS (1/2)


En allant à la rencontre des pionniers comme des jeunes générations, le documentaire de Shimon Dotan analyse les fondements idéologiques et religieux d'une communauté de plus en plus nombreuse, qui compromet tout espoir de paix entre Israël et les Palestiniens. Vous trouverez dans ce dossier deux extraits du documentaire "Les Colons", une interview du réalisateur Shimon Dotan et une animation qui montre l'évolution du tracé des frontières israéliennes en même temps que la prolifération des colonies implantées dans les territoires détenus, notamment en Cisjordanie.


La prophétie


mardi 27 septembre à 20h55 (51 min)

Une exploration en profondeur de l'histoire des communautés de colons, qui exercent une influence déterminante et controversée sur le futur d'Israël. Premier volet : la prophétie. En 1967, la victoire d'Israël lors de la guerre des Six Jours et sa mainmise sur Jérusalem-Est et la Cisjordanie offrent de nouvelles perspectives à ceux qui rêvent de retrouver la "Judée-Samarie" biblique.
 
Les colons (1/2) - bande-annonce - ARTE - YouTube 
Les colons (1/2) - ARTE La prophétie (27/09/2016), 1. La prophétie
Les colons (2/2) - ARTE - YouTube

 

 

 

Passez votre souris sur les icônes représentant les différentes composantes de l'extrême-droite israélienne pour en découvrir les détails :

Les images de plus en plus inquiétante d’un conflit de grande ampleur entre Israël et le Hamas, et les victimes civiles surtout dans la Bande de Gaza m’ont révolté et m’ont amené a aller à des rassemblements contre la politique d’Israël. Je ne suis partisans d’aucun des deux camps car nous sommes dans une situation de guerre larvée depuis 50 ans ou les différents acteurs ne sont pas tout reproche ( OLP, Fatah, Hamas, Likoud,….) mais ou les violences faites a des populations civiles m’ont toujours révolté. Plus généralement, l’injustice et la souffrance des peuples, ou qu’elle soit m’a toujours révolté.

 

Lors du rassemblement qui a « dégénéré » devant la synagogue rue de la Roquette, et que les médias français, pour ne pas les cités – mais je les cites comme même : Libération, le Monde, le Figaro – reprenant les chiffres de la préfecture de police avait indiqué que les violences  provenaient d’un groupe de militants pro palestinien permettant de justifier l’interdiction de la manifestation de samedi. Mais ce qu’ils ont omis de dire, c’est que cette violence est dû principalement aux forces de l’ordre et à des militants ( de la LDJ – mouvement d’extrême droite juive) qui se cachait derrière les CRS et faisait le jeux de la confrontation . Cela a été confirmé au rassemblement des Invalide lorsqu’un mouvement juif en désaccord avec la politique Israélienne a pris la parole. Il a par ailleurs été applaudi comme d’autre intervenant.

 

J’ai décidé de me rendre a la manifestation non autorisé samedi, car depuis maintenant plusieurs semaines je suis de plus en plus en désaccord avec la politique avec le développement du conflit au Proche orient et comment de la guerre disproportionnée entre Israël et le Hamas. J’ai donc voulu venir en observateur et voir si j’allais m’engagé d’avantage dans les rassemblements et manifestations selon si je me reconnaissais dans les revendications (pas d’acte antisémites ou de mouvements provocateurs type Egalité et Réconciliation d’Alain Bonnet Soral ou celui de Dieudonné ou de leurs proche) dont l’antisémitisme et le conflit au Proche Orient sont leur font de commerce.

Je n’en ai pas vu, cela a dû être anticipé par les manifestants.

 

L’interdiction de la manifestation par la préfecture sur ordre du gouvernement m’a boosté pour y aller. On interdit une manifestation, demain on peut les interdire toute. C’est la porte ouverte aux dérives sécuritaires et aux libertés individuelles et collectives. Lorsque que j’y suis allé, j’ai du me rabattre sur Gare du Nord, puisque l’on m’avait signalé que la station Barbes était fermé et que l’on devait faire un grand détour pour y parvenir.

 

Je n’ai pas été le seul, un rassemblement s’est formé devant la gare. Nous devions être environ 200 personnes. Les gendarmes mobiles et CRS n’ont pas parvenu à isoler les manifestants en les encerclant complètement. Le flux des touristes sortant et rentrant dans la gare leur a empêché de faire un maillage serré. J’ai pu ainsi rentré et sortir sans difficulté.

 

A un moment donné, j’ai senti que les forces de l’ordre avait gazé, à l’odeur caractéristique qui s’est répandue. J’ai quitté a 5 heure 20 le rassemblement, car je comptais me rendre ailleurs et je n’ai donc pas participé à la manifestation ensuite.  Des violences ont éclaté par la suite et il est difficile en l’état actuel ( je dois me renseigner auprès d’amis sur place)

 

Ce que je peux dire, aux vu des expériences similaires, c’est que les provocations policières sont faites de telle façon que les médias les reprennent sans analyser les informations. C’est en tout cas ce qu’espère le gouvernement. Ainsi il y a deux ans, après les manifestations contre la réforme de la retraite, j’ai décidé lors d’un appel a me rendre aux Havre, dans un contre sommet a celui qui se tenait a Deauville du G8 –G20, j’ai pu déjà constater cette même politique mise en place. Le maire du Havre, un proche de l’UMP avait donné l’ordre de fermer boutique aux nom de risque que représenté les militants altermondialistes afin de faire monter la colère auprès des commerçants et de les isolés des militants. Malgré les nombreuses provocations et l’encerclement du camp autogéré, ainsi que la politique d’encerclement ( maillage policier, volonté d’arrestation, entrave a des musiciens havrais de se rendre sur place), cette politique s’est révélé contre productive. Il y a eu des «  violences «  légitime a mon sens avec des jets de pierre contre les forces de l’ordre lors de l’encerclement pour arrêter, mais cette politique a couté très chère en terme d'image ( manque a gagner pour les commerçant et le cout du déploiment disproportionné) à la ville et s’est révélé contre productive.

Ces mêmes politiques sont appliquées à Notre Dame des landes, No Tav….etc.

 

Pour en revenir à la manifestation de samedi, les mêmes provocations ont entrainé les mêmes conséquences. Les bavures, l’injustice, les bombardements indiscriminés seront les causes d’une déstabilisation générale de la région avec le conflit aux proches orients (Syrie, Irak, Palestine – Israel, Egypte) et dans le Sahel. Nous voyons qu’un arc de crise se dessine allant de l’Afrique de l’ouest jusqu’en Afghanistan, voir jusqu’en Chine. Pour l’instant, les révolutions arabes ont été un échec, les dictatures sont toujours en place ( Bachar Al Assad en Syrie), de nouvelle apparaissent en Egypte ( d’abord le gouvernement Morsi, puis un régime autoritaire militaire  avec le général Al Sissi) et enfin dans ces conflits géopolitique ( Iran, Arabie Saoudite, Russie, OTAN, Israel….) la montée des violences confessionnelles et de l’Etat Islamique cf voir le dessous des cartes.

 

 

 Le discours qui reviens régulièrement en autre est l'admiration devant Israël par un certains nombres de politiciens l, après les attentats du 13 novembre 2015, par sa lutte antiterroristes depuis 30 ans en lui copiant ses méthodes sécuritaires, comme la volonté de mettre des hommes en civil armé dans les avions. C'est oublié que le système israéliens est dans l'impasse politique, économique et sociétale. La crise de représentativité, le manque d'avenir des palestiniens dans un états indépendants a entraîné la multiplication des attaques individuels et isolés aux couteaux, a la voiture béliers et aux armes a feu. Dernière en date : Deux personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées lorsqu'un individu a ouvert le feu pour des raisons inconnues dans un bar du centre de Tel-Aviv ce vendredi après-midi, a indiqué la police.Cette réaction est donc un geste de désespoir de cette population qui ne croient plus en la promesse de leurs hommes politiques. En Israel, l'insécurité, la présence aux gouvernements a entrainer maintenant depuis 3 mandats la présences aux gouvernements des nationalistes, des juifs orthodoxes et des représentants des colons. Ainsi dernière nouvelle en date : "Jérusalem: 2000 employés municipaux licenciés" La municipalité de Jérusalem, confrontée à une crise financière endémique aggravée par les attaques palestiniennes de ces derniers mois, va supprimer plus de 2.000 emplois municipaux, selon un communiqué reçu vendredi.
 
Cette décision prise jeudi intervient alors que le maire Nir Barkat est engagé dans un bras de fer avec le ministère des Finances depuis plusieurs mois pour obtenir des rallonges budgétaires.

 

En savoir plus sur la montée du polulisme en Europe

 

 

 

Nous sommes dans des heures sombres que ce soit dans le monde arabe avec la montée de l'obscurantisme, des appels aux djiad, le développement des conflits communautaires, confessionnelles, le peu d'ouvertures vers des perspectives politiques crédibles pour un monde meilleur qu'en Europe avec la montée des extrméistes ( extrême droite principalment). Le nombre de réfugiés a explosé, ainsi que ses conséquences ( précarité, dispartion de liens sociaux, précarisation des femmes et des enfants, destabilisation des identités.... La liste est longue)

 

 N’oublions pas que nous savons comment une guerre, nous ne savons pas comment elle finie…. Voulons nous cautionner des milliers, voir millions de morts, d’injustices, de précarité….. Nous devons nous mobiliser pour que cela n’arrive pas .

 


Un autre Israël est possible
Le lundi 9 avril 2012
Chronique, Daniel Mermet, Un autre Israël est possible, Kenny Arkana, Un autre monde est possible,

Conversation avec Dominique Vidal à Paris et Michel Warschawski à Jérusalem autour de leur nouveau livre "Un autre Israël est possible".

Espoir et inquiétude tout en célébrant la Pâque juive.

Entretien de Daniel Mermet.

Programmation musicale :

________________________________________
Livre :

"Un autre Israël est possible - vingt porteurs d’alternatives", de Dominique Vidal et Michel Warschawski (Editions de l’Atelier, 2012)

Si nous ne sommes internationalistes, solidaire, pour un monde meilleure  Une artiste a découvrir : kenny Arkana Voir le reportage ici ( sur Google-) :

 

 

A lire :

A Gaza, le cycle des guerres et de la haine LE MONDE | 18.07.2014 Edito du « Monde ». Israël a tort d'imaginer que sa sécurité sera assurée par un surcroît d'opérations militaires à Gaza.

EN DIRECT. Gaza: Seize Palestiniens retrouvés dans les décombres... Israël dément l'enlèvement d'un de ses soldats...

 

Syrie: 270 personnes tuées par les djihadistes Par AFP 

Phèdre Maria CASARES 1958 TNP  

Le Dessous des Cartes :

Conflits 2030, les lieux [Partie 2 

Le scénario de la 3e Guerre Mondiale a déjà été écrit depuis 2009. partie 1

Racisme - Le Monde diplomatique :

 Nouveaux visages des extrêmes droites

« Manière de voir » n° 134 — Avril - mai 2014

Trente ans de manifestations antiracistes, de pétitions indignées, de pamphlets assassins, de mobilisations morales n’auront rien empêché. Les droites extrêmes ont toujours pignon sur rue, notamment en Europe. Trente ans d’échec qui mériteraient, à tout le moins, que l’on s’interrogeât sur le diagnostic et, pourquoi pas, sur les éventuels remèdes.

 

Des partis dopés par la faillite des formations traditionnelles : Extrêmes droites mutantes en Europe

 

USA: mobilisation d'anti-immigrants à Murrieta

Par Lefigaro.fr avec AFP

 

Populisme, l'Europe en danger  (82 min)

Populisme l'Europe en danger (1/2) - Vidéo Dailymotion, POPULISME, L'EUROPE EN DANGER - Arte 2014 - YouTube, Populisme, l'Europe en danger - YouTube, Populisme, l'Europe en danger | ARTE

 

 Grèce, année zéro sur Arte 01/07/2014 - YouTube :

 

La Confrérie, enquête sur les Frères musulmans : citoyen actif : Deux Egypte face a face : : Altermonde, Blog de Nico Citoyenactif sur Netlog

Irak : l'Iran s'en mèle - altermonde

Source de Conflit - Citizen Khane

le tourbillon jihadiste : Citoyenactif

Au nom du TempleCréé le lundi 15 août 2016

A la rencontre des militants du Front National sur TV28. - YouTube : 

"Marine Le Pen, l'héritière" ou la désinformation par Caroline Fourest

Le Front National a 30 ans :

Supports vidéos :

 

Vidéo 1 : Sur la LDJ : http://www.youtube.com/watch?v=91nyzW4nEe8

 

Extrait 1 : 4:58-5:31 : camp d’entrainement Meir Kahane

 

Vidéo 2 : La déferlante anti-islam : http://www.dailymotion.com/video/xp018z_la-deferlante-anti-islam-enquete-sur-la-nouvelle-extreme-droite-special-investigation-stop-a-toutes_news

 

Extrait 2 : 31:25-33:54 : visite extrême-droite européenne dans l’Etat d’Israël

 

Extrait 3 : 37:14-38:00 : théoricien sioniste alliances contre-nature

 

Extrait 4 : 46:56-48:38 : MLP et le tournant sioniste

 

Extrait 5 : 00:47-1:40 : EDL et sionisme

A lire aussi : Israël, attaque, la bande de gaza, Cisjordanie, Palestine, conflit, moyen orient, les raisons de la colère, intifada, haine décomplexée, extrême droite, colons, religion, nationalisme, benjamin Netanyahu, middle east, conflit israélo-palestinien, Proche-Orient , la confrérie, enquête, les frères musulmans

l'eiil, irak, syrie, , géopolitique, guerre civile, gaire sainte, al-qaida, aymen zawahiri, abou bakr al-baghdadi, califat, calife, djihad, djihad irak, djihadisme, eiil, etat islamique, guerre irak, international, actualités , le moyen-orient, le tourbillon jihadiste, l’etat islamique en irak et au levant, eiil, , géopolitiques, djihadistes, irak, syrie, moyen orient, middle east, anti-terror law, le hezbollah , irak, tensions religieuses, géopolitiquedjihadiste d'al-qaida, l'etat islamique en irak et au levant, eiil, abou bakr al-baghdadi, le régime de Saddam Hussein

 

 

 

07/07/2014

Les raisons de la colère

n

 
Le pétrole , source de Conflit : Le pétrole a bien sûr attisé les convoitises des puissances coloniales (Grande-Bretagne et France) et des Etas-Unis, dont les compagnies exploitent les gisements à leur profit. En 1951, le premier ministre Mossadegh nationalise le pétrole en Iran. En 1956, le leader Egyptien Nasser fait de même avec le canal de Suez.
 
Le pétrole arabe coule à flot sur Israël alors qu’aucun des États producteurs des régimes arabes ne peut le vendre ou le donner aux Palestiniens agonisant. Ces derniers dépendent de l’occupant qui leur livre au compte-gouttes le carburant venant des pays « de leurs frères arabes ! » Pour leur faire du chantage Israël cesse momentanément de leur livrer cet « or noir » dont dépendent les hôpitaux et diverses infrastructures vitales pour maintenir en vie un million et demi d’habitants de Gaza pris en otage par Israël, au vu et au su du monde entier.
 
 

Quelques jours après la visite de Barack Obama en Israël et en Palestine, qui apparaît comme un fiasco pour la résolution du conflit qui anime ces pays, il parait intéressant de se demander où en est cette crise.

En effet, depuis le partage instauré par l’ONU en 1948, Israël et Palestine connaissent un conflit politique et armé.

Plusieurs guerres ont opposé l’Etat hébreux à ses voisins (la Syrie, la Jordanie ou l’Egypte), qui défendent la cause palestinienne, et leurs intérêts dans la région.

De plus, les Palestiniens luttent également farouchement à l’occupation israélienne, via plusieurs mouvements:  l’OLP de Yasser Arafat (de type nationaliste), ou le Hamas, lié au mouvement des Frères Musulmans  (de type religieux). Cela a notamment débouché sur deux intifadas : des soulèvements de populations civiles palestiniennes contre le pouvoir israélien.

Si ces guerres ont permit au conflit d’être largement médiatisé, elles n’ont jamais résolu la situation. L’Etat d’Israël a gagné des territoires depuis sa création en 1948 (cf carte);  et des colons juifs s’installent régulièrement dans des « colonies » au sein des territoires palestiniens. Cela génère de nombreux déplacés et réfugiés ( au Liban,  en Egypte…), ainsi que des tensions très fortes entre les différentes communautés.

 

Sur cet ensemble de cartes -tiré du site « ceriscope », spécialisé dans les questions frontalières-, la question de l’annexion de territoires par l’Etat israélien est soulignée par l’élargissement de ses frontières, aux dépends des territoires palestiniens et de ses voisins  (la Syrie avec le plateau du Golan par exemple).

Aujourd’hui, rien ne semble arrêter cette avancée des colons israéliens dans les territoires palestiniens, au niveau local (affrontements/justice) comme au niveau international (diplomatie/médiats). L’Etat israélien, sans ouvertement soutenir cette colonisation, ne semble pas s’y opposer.

De plus, dans les deux camps, de nombreux partis extrémistes (orthodoxes juifs, ou intégristes musulmans) entretiennent le conflit via des affrontements et attentats, entretenant un cercle vicieux de représailles et exactions.

La reconnaissance de l’Etat de Palestine par Israël et le reste du monde, serait un premier pas pour la reconstruction de la paix dans la région. Toutefois, malgré son nouveau statut d’observateur à l’ONU (depuis Novembre 2012) les négociations entre les deux pays semblent paralysés.

La récente visite du président Américain en Israël et Palestine n’a aucunement fait avancer la situation au Proche Orient. Barack Obama continue de soutenir son allié l’Etat hébreux, malgré une visite diplomatique des territoires palestiniens.

 

La colonisation est un processus d'expansion territoriale et/ou démographique qui se caractérise par des flux migratoires, l'invasion, l'occupation et l'exploitation d'un espace géographique, la mise sous tutelle et la domination politique, culturelle, religieuse et économique, voire le génocide, des populations qui s'étaient établies préalablement sur ce territoire. La colonisation, à différencier du colonialisme lequel est une doctrine ou idéologie, est pratiquée par certains États sur des peuples ou d'autres États[1] alors contraints d'accepter des liens de dépendance[2]. Il s'agit d'un processus expansionniste d'occupation, qui consiste en l’établissement d’une ou plusieurs colonies par la mise sous influence étrangère d'autres territoires. Lorsqu'il y a domination politique du territoire et assujettissement de ses habitants, on parle alors d'impérialisme de la part du centre politique de décision appelé métropole

 

 

 

 

Fin du XIXe siècle

Début de l’immigration juive.

1917

Le Royaume-Uni s’engage à soutenir la création d’un foyer national juif en Palestine.

1920

La Palestine est confiée à l’administration britannique.

Début des violences entre Arabes palestiniens
et Juifs.

1947

Plan de partage de la Palestine en deux États (l’un arabe, l’autre juif), rejeté par les pays arabes.

1948

Israël proclame son indépendance. Les pays arabes voisins entrent en guerre contre le nouvel État.

1967

Guerre des Six Jours. Israël occupe la Cisjordanie et
la bande de Gaza.

1973

Guerre du Kippour.

1978

Accords de Camp David entre Israël et l’Égypte.

1987

Première Intifada (soulèvement) contre Israël dans les Territoires occupés.

1993

Accord d’Oslo sur l’autonomie des territoires palestiniens.

À partir de 1996

Ralentissement des
négociations de paix.

2000

Deuxième Intifada.

2011

L’Autorité palestinienne fait une demande officielle d’adhésion à l’ONU.

 

  

 

Les raisons de la colère - YouTube :  : extrait : «  Nous vivons, je pense une période  de clôture de tout un dispositif politique, de représentation qui ne fonctionne plus, cette espace commun s'est effondrée. Il y a toute une série de violence, de colère qui ne peut plus s'exprimer dans 'espace politique et donc s'exprime d'une autre façon :

 - violence contre la mort d'un jeune

- violence politique et de l'espace urbain que les émeutes se déclenchent

 

Aujourd'hui la ville n'est plus seulement le lieu des affrontements, elle est aussi un enjeu. L'exemple de Copenhague est emblématique. En 2007, l'élément déclencheur de la colère sociale est la destruction par les autorités danoises de la maison des jeunes. Haut lieu de la contre culture urbaine 69 défense de la maison des jeunes au dannemark 2/3 :

 

C'est évènements sont le résultat d'un processus d'exclusion à l'œuvre dans la majorité des pays quelques soit les régimes politiques. Il y a une tentation de la part des états d'assoir leur légitimité non plus sur la capacité à inclure tout le monde mais sur sa capacité a dire ce qui n'en font pas parti. Cela dit à un certains nombre de gens, vous n'avez pas votre place ici. Vous n'avez pas seulement le droit à la parole, mais le droit de vit. Et si on y regarde bien , c'est la question de la place des gens à un endroit donné, de savoir s'ils sont pris en compte ou pas pris en compte. C'est un éléments principaux des émeutes  "Pour les habitants de la maisons des jeunes de Copenhague, ce processus débute en aout 2010 ».  

 

Les responsables israéliens sont partagés sur les représailles à adopter, entre une opération massive visant à «éradiquer» le Hamas ou une réplique mesurée. Israel intensifies hunt for missing teenagers . ( 21-Jun-2014 )  Les corps des trois disparus , deux auteurs présumés de l'enlèvement ont été détruites par l'armée  Israël multiplie les raids à Gaza après la mort de trois adolescents 6

 

 

Frappes dans la Bandes de Gaza :

Toujours plus de morts au Proche Orient. Une attaque israélienne dans la Bande de Gaza a fait de nouveau mort.

Maison palestinienne bombardée à Hebron, mardi 1er juillet.

 

 

Israel : Attaque sur la Bande de Gaza

Le proche orient s’enflamme. La nuit dernière, l'armée israélienne a mené plusieurs raids sur la Bande de Gaza. Pendant ce temps, la jeunesse arabe israélienne se révolte dans l'Etat hébreux et en Cisjordanie. Au proche orient, l'escalade de la violence continue. La nuit dernière dans la Bande de Gaza neuf personnes ont été tuées dans des frappes israéliennes en provenance d'Israël. Selon des sources palestiniennes, sept d'entre elles serait des membres de la branche armée du Hamas. C'est le bombardement d'un tunnel a Rafah qui a été le plus meurtrier pour le Hamas qui aurait fait aux moins quatre morts. Une réponse de l'Etat Hébreux aux 45 tirs en provenance de Gaza. Depuis dimanche. Une réponse ferme, c'est ce que réclame la communauté arabe d'Israël après la mort de Mohammad Abou Khdeir, un adolescent palestinien de 13 ans. Au tribunal de Telma a Tel Aviv, six suspects appartenant à un groupe extrémiste juif ont été arrêté. Gêné, le premier ministre israélien a condamné le meurtre du jeune palestinien.

 

 

Benjamin Netanyahu (Benyamin Nétanyahou) , premier ministre israélien : " Dans notre société, la société israélien, il n'y a pas de place pour de tel meurtrier. C'est toute la différence entre nous et nos voisins. "

 

Les villes arabes en ébullition

 

Echauffourées entre la police israélienne et des manifestants palestiniens lors des funérailles d'un jeune Palestinien de 16 ans, vendredi 4 juillet à Jérusalem.

 

Echauffourées entre la police israélienne et des manifestants palestiniens lors des funérailles d'un jeune Palestinien de 16 ans, vendredi 4 juillet à Jérusalem. | AP/Mahmoud Illean

Le meurtre de Mohammad Abou Khdeir rejoint la liste des exactions les plus graves commises par des extrémistes juifs parmi lesquelles le massacre du caveau des patriarches à Hébron en 1994, commis par Baroukh Goldstein, et le meurtre du Premier ministre Yitzhak Rabin par Yigal Amir en 1995.

  

Sur les images de caméra de surveillance, deux hommes qui pourrait être les ravisseurs du jeunes palestiniens, enlevé et brulé vif. Cette vidéo a été rendu publique par la famille de la victime. A Jérusalem, devant la porte de Jaffa, c'est un sentiment de vengeance qui prédomine. : " Tout les arabes méritent de souffrir pour ce qu'ils ont fait aux juifs. "

 

Ce climat de violences intercommunautaires enflamme aussi les réseaux sociaux, où les appels à la vengeance se multiplient des deux côtés. Edito du Monde Proche-Orient : sans processus de paix, la haine prospère 22

 

 

Edito du « Monde ». Chaque jour davantage, le face-à-face israélo-palestinien devient moins un conflit entre deux mouvements nationaux qu'un affrontement religieux ou communautaire. « Mort aux Arabes » : une haine décomplexée sur le Web israélien 117 La mort de trois jeunes Israéliens a déclenché l'expression d'une violence anti-arabe, notamment en ligne, qui alimente le cycle de représailles.

 Des photographies publiées par des Israéliens sous le slogan « Le peuple israélien réclame vengeance ».

 

Des photographies publiées par des Israéliens sous le slogan « Le peuple israélien réclame vengeance ». | Twitter

Par ailleurs, des affrontements ont éclaté en Cisjordanie et en Israël. Certains parlent déjà d'une troisième intifada. PROCHE ORIENT Le pire scénario pour Benjamin Netanyahu

 

  Les corps des trois jeunes Israéliens enlevés le 12 juin ont été retrouvés, lundi. Israël a répliqué par des raids massifs, accusant le Hamas.

Israel bombs Gaza after settler bodies found

Air raids come hours after Israeli PM blames Hamas for three settlers found dead in west bank after going missing. Interactive: Gaza, life under siege  Middle East  Gaza family traumatised

 Le conflit israélo/palestinien: un combat sans fin? Posted by Docteur Prémilivier on 22 mars 2013

La Confrérie, enquête sur les Frères musulmans : citoyen actif : Deux Egypte face a face : : Altermonde, Blog de Nico Citoyenactif sur Netlog

Irak : l'Iran s'en mèle - altermonde

Source de Conflit - Citizen Khane

le tourbillon jihadiste : Citoyenactif

 

A lire aussi : Israël, attaque, la bande de gaza, Cisjordanie, Palestine, conflit, moyen orient, les raisons de la colère, intifada, haine décomplexée, extrême droite, colons, religion, nationalisme, benjamin Netanyahu, middle east, conflit israélo-palestinien, Proche-Orient , la confrérie, enquête, les frères musulmans

 

l'eiil, irak, syrie, , géopolitique, guerre civile, gaire sainte, al-qaida, aymen zawahiri, abou bakr al-baghdadi, califat, calife, djihad, djihad irak, djihadisme, eiil, etat islamique, guerre irak, international, actualités , le moyen-orient, le tourbillon jihadiste, l’etat islamique en irak et au levant, eiil, , géopolitiques, djihadistes, irak, syrie, moyen orient, middle east, anti-terror law, le hezbollah , irak, tensions religieuses, géopolitiquedjihadiste d'al-qaida, l'etat islamique en irak et au levant, eiil, abou bakr al-baghdadi, le régime de Saddam Hussein

 

19/06/2014

Are you at risk?

n

La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama”

 

« Les révolutions sortent, non d'un accident, mais de la nécessité. » Victor Hugo

 

 

 « Un homme ça s’empêche : il se définit pas simplement par ses prouesses ou ses droits, il se définit aussi par ce que la honte ou le scrupule le retienne de faire. L’homme qui se révolte est aussi un homme qui se résiste » - Albert Camus

 

 

Le terrorisme, spontané ou provoqué, justifie que les autorités chargées de la « Protection sociale » disposent d’un pouvoir absolu. Cette exception remarquable aux principes affichés de la société globalienne est théorisée ainsi dans le livre :

 

« Chacun est libre de ses actes. Or, la tendance naturelle des êtres humains est d’abuser de leur liberté, c’est-à-dire d’empiéter sur celle des autres. LA PLUS GRANDE MENACE SUR LA LIBERTÉ, C’EST LA LIBERTÉ ELLE-MEME. Comment défendre la liberté contre elle-même ? En garantissant à tous la sécurité. La sécurité c’est la liberté. La sécurité c’est la protection. La protection c’est la surveillance. LA SURVEILLANCE, C’EST LA LIBERTÉ. 

 

Rapport sur la sécurité intérieur :

La menace djihadistes pèse aussi sur l'Europe. Dans un rapport, l'agence de sécurité allemande est particulièrement inquiète face à la montée des islamistes qui gagnent du terrain Le point en Allemagne :

 

Retour en Europe, comme chaque années l'agence allemande des renseignements interne dresse le bilan des "agressions extrémistes" . Le constat est inquiétant. Les actes violents de l'extrême droite iont grimpé de 20 % , ceux de l'extrême gauche de 26% . Autre points noir dans ce rapport : la mouvance islamiste. En moins d'un an, plus de 260 d citoyens allemands ou partant du sol allemand se sont rendu en Syrie. L'Allemagne est elle un grand pourvoyeur de djihadistes? Quelle rôle joue t'elle dans ce processus. Des éléments d'explications :

Mehdi Nemmouche, du braquage à la guerre sainte

Par Haydée Sabéran

La Syrie, terreau à jihadistes

Par Marc Semo

 

La menace islamiste en Allemagne :

 

la privatisation de la guerre, privatisation, surveillance, l'idéologie sécuritaire, alain bauer, les marchands de la peur, obama, mercenaires, sociétés militaires privées, globalia, jc ruffin, la guerre de l'ombre, quand valls nous fait danser !, go on, watch me !, : finance, économie, lobbies industriels, guerres secrètes, enquête, gaz de schisme, gaz, pétrole : guerres secrètes , spécial investigation

 

Le rapport prtésenté aujourd'hui à Berlin fait état de nouveaux dangers. Selon se rapport, l'islamisme radical de l'EIIL est la menace la plus importante qui pèse aujourd'hui sur la sécurité intérieur de l'Allemagne et de l'Europe. En offrant un terrain propice aux propagande, la guerre en Irak et en Syrie joue un role centrale. 270 islamistes d'Allemagne ont rejoins les combats sur le terrain

 

Thomas de Maizière, ministre allemand de l'intérieur : " Ce dangers extrême est de voir revenir des combattants près à en découdre est devenu un danger mortel et concret pour toute l'Europe. Les mouvements de retour concerne aussi l'Allemagne. C'est pourquoi se phénomène nous inquiète tout particulièrement"

 

Comme l'a démontré l'attentat du musée juif de Bruxelles fin mai («Le danger d’un 11 Septembre européen est réel»  Marc SEMO)   , ils ne sont pas lié à une organisation en particulier et se déplacent dans toute l'Europe. A son retour de Syrie, le tueur de Bruxelles avait transité par l'aéroport de Francfort. L'auteur des tueries de Montauban et de Toulouse avait abattu sept personnes après avoir été formé au Pakistan. Pour empêcher que de telle drame se reproduise, les autorité allemande mise sur les moyens de surveillance et ceux malgré le scandale de la NSA

 

Thomas de Maizière : " Dans le même temps, nous sommes et nous ne nous en cachons pas qu'une coopération avec nos amis de leurs renseignement est indispensable pour garantir la sécurité de nos citoyens et des citoyens de notre pays.

 

Allemagne : l'islam perçu comme une menace - YouTube

 

En Allemagne, les islamistes connaissent une popularité grandissante. Ils seraient actuellement plus de 43 000 sur le territoire. C'est surtout le spectre salafisme la plus virulente qui inquiète les autorités.

 

La clé du problème est-elle en Syrie ?

 Sans aucun doute. Les programmes de prévention, comme ceux que vient de lancer la France, tout comme les mesures de contrôle vis-à-vis de ceux qui reviennent, ne sont que des palliatifs. Il faut prendre le mal à la racine, car le nombre des volontaires partant combattre en Syrie continue d’augmenter et le pire est à venir Le «boucher de Damas» se pose comme le rempart contre Al-Qaeda, avec le soutien des Russes et un écho croissant dans les opinions occidentales. Si, après avoir abandonné tacitement les Syriens luttant contre le régime, les Occidentaux les abandonnent ouvertement, le choc en retour sera terrible. Cela ne peut qu’alimenter la rhétorique de ces groupes et leur dénonciation de l’hypocrisie des Occidentaux. Combattre le djihadistes en envoyant des drones contre Al-Bagdhadi ne sera pas non plus efficace. Seule la coalition anti-Bachar lutte efficacement contre l’EIIL. Et seul un succès de la révolution syrienne peut nous prémunir face à ce danger qui monte.

 

La guerre civile en cours en Syrie a atteint "un point critique, menaçant toute la région", a indiqué aujourd'hui la Commission internationale d'enquête indépendante sur la Syrie, en présentant sa dernière mise à jour devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève.

 

"Il y a une escalade de la violence sans précédent en Syrie", a déclaré M. Paulo Sergio Pinheiro, son président, en ajoutant que cette violence était une menace pour toute la région

Le problème, a ajouté Mme del Ponte, c'est que nous avons besoin d'une volonté politique" pour la création d'un tribunal chargé de juger les auteurs de crime de guerre, car sinon, ce sera "une tragédie pour la justice internationale". La Chine et la Russie ont opposé le mois dernier leur véto à un projet de résolution du Conseil de sécurité , soutenue par 65 pays, pour saisir la Cour Pénale Internationale sur les crimes commis en Syrie

Les enquêtes menées ont renforcé la thèse selon laquelle la principale cause des pertes civiles, des déplacements massifs de population, est le ciblage délibéré des civils, ainsi que des attaques sans discrimination et l'imposition punitive de sièges et de blocus", indique le rapport. La Commission a mené plus de 3.000 interviews faisant état d'un nombre "massif de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité". La Commission a pu établir la "culpabilité de centaines d'auteurs", et 4 listes confidentielles, avec ces noms, ont déjà été remises au Conseil des droits de l'homme.
La Commission a également mis en garde contre les conséquences de ce conflit qui dure depuis 3 ans. "Plus ce conflit s'éternise, plus grand est le risque que les souffrances de millions de personnes soient occultées par des statistiques", a indiqué M. Pinheiro

Les Etats se foutent de nous !!

  "Ce qu'on appelle, non sans quelque niaiserie, la mondialisation doit être diagnostiqué comme un effort collatéral massif de la subordination de l'économie au marché financier central représenté par les Bourses." 

 

Jean-Luc Gréau

 

 

 Six pays fournissent à eux seuls trois-quarts des armes à l'échelle mondiale (en valeur).

 Des armes pour le monde Arte 2014 02 04 20 50  Les autorités ont-elles encore une chance dans la lutte contre le trafic d'armes international ?
Diffusé sur Arte le mardi 4 février 2014 à 20:50 - Durée : 1 h 29

D’un côté, ces dirigeants clament qu’il ne faut pas réduire le budget de la défense parce que cela mettrait en danger la sécurité nationale, et de l'autre, ils exploitent le business de la guerre, donc il est difficile d’accorder une quelconque valeur à leur parole. Toutes ces questions apparaissent d’autant moins dans le débat public que ceux qui vivent de la guerre sont très intelligents, se débrouillent pour rester discrets, en toute légalité. Il faut donc alerter le contribuable sur le fait qu’une partie de ses impôts passe dans le salaire des PDG de l’armement...

 

 

 

 

 

Pendant la dernière campagne électorale, les sociaux démocrates dont l'actuel ministre Gabriel s'était engagé pour que les exportations d'armement diminuent. Embarasser, le premier ministre a donné la parole a son secretaire d'état qui tente a son tour de désarger son ministre de ses responsabilités

 

 

 

Steffan Kapeerer, - Wikipedia  ministre de l'économie : "

 

Les ventes d'armes ne sont pas que du ressort du ministère de l'économie, mais aussi du ministère des affaires étrangères et de la défense . Si chaque décisions continuent d'être prises au cas par cas

 

 

 

 

 

Qoui qu'il en soit, les ventes d'armements made in Germany maintiennent l'Allemagne au rang d'exportateur mondiaux derrière les Etats Unis et la Russie.

 

 

 

Le fusil d'assaut allemand "G3" par Heckler & Koch (HK G3) est l'un des plus importants produits d'exportation.  :

 

 

 

 

 

 

A lire aussi 

Jean-Pierre Filiu, de Sciences-Po, pointe la montée en puissance des intégristes de l’EIIL en Syrie.

Très bon connaisseur de la Syrie, Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences-Po Paris (1), est considéré comme un des meilleurs spécialistes d’Al-Qaeda.

 

  

PDF]  Sécurité intérieure et Europe élargie - Ministère de la Défense

[PDF]  Le regard des Européens sur l'Islam - Ifop

 

Etat 2 Guerre

Terrorisme d'État

La Guerre de l'ombre

La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama

 

Point de vue

Le retrait précipité des Américains au Moyen-Orient Pour Ken Weinstein, président d’un think-tank conservateur, Washington devra s’investir dans la lutte contre les djihadistes qui menacent l’Irak, même si cela est contraire aux objectifs diplomatiques que s’est fixé Barack Obama.

 La guerre de l’EIIL contre l’Iran ne concerne ni la France, ni l’Occident :L’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) est engagé dans un combat régional. Gare à ne pas mondialiser son engagement en intervenant dans la région, affirme Romain Caillet, chercheur et consultant sur les questions islamistes.

 

 

Les documentaires : 

24 heures à Alep, reportage exclusif en Syrie - YouTube 19 mois d'un conflit sanglant et toujours pas la moindre issue de paix en Syrie. Vue la bataille impitoyable que se livrent les insurgés de l'Armée syrienne libre et les forces loyalistes depuis plus de deux mois, à Alep, cette situation ne semble pas en mesure d'évoluer dans l'immédiat 

Documentaire sur la guerre à Alep en Syrie réalisé par ... - YouTube :  

Syrie, dans l'enfer d'Alep (Ligne de Front) - YouTube :

Alep Syrie , vivre avec la guerre documentaire - YouTube : 

Documentaire - Le crépuscule des Assad (Syrie - Arte)  

Syrie - Dans l'enfer de la répression :

 

la privatisation de la guerre, privatisation, surveillance, l'idéologie sécuritaire, alain bauer, les marchands de la peur, obama, mercenaires, sociétés militaires privées, globalia, jc ruffin, la guerre de l'ombre, quand valls nous fait danser !, go on, watch me !, : finance, économie, lobbies industriels, guerres secrètes, enquête, gaz de schisme, gaz, pétrole : guerres secrètes : spécial investigation

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu