Avertir le modérateur

29/08/2015

Alexandre Jacob, l'honnète cambrioleur

n

 

 
Photo de Atelier de création libertaire.

Le 28 août 1954, Alexandre Jacob décida qu'il avait assez vécu et se suicida. Jean-Marc Delpech a écrit sa thèse sur ce sujet, thèse que nous avons publiée en 2008 : "Alexandre Jacob, l’honnête cambrioleur - Portrait d’un anarchiste (1879-1954)" :http://ift.tt/1JrOXpF . Jean-Marc anime aussi un blog sur Alexandre Jacob, le bagne et l'illégalisme anarchiste : http://ift.tt/1Ksvx66

n

03/05/2015

Globalia. JC Ruffin

n

  


 
"nous ne sommes pas dans une vrai démocratie mais dans une aristocratie élective"
je vous propose cette petite vidéo enrichissante et bien plus intéressante que tous les débats vides de sens où tout le monde s'emmerde qui on lieu actuellement  
Démocratie : histoire d'un malentendu

« La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader. Un système d'esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l'amour de leur servitude... »

— Aldous Huxley, Le Meilleur des mondes (1939)

 " Il y a des esclaves sans maître, dont l'esclavage est tel qu'ils ont perdu tout maître, tout espoir d'affranchissement, comme toute possibilité de révolte." Maurice Blanchot : De la servitude moderne - DOCUMENTAIRE COMPLET -… YOUTUBE.COM

Joli programme à venir tout ça .:) Pas d'issue aux grands défis de l'humanité (pétrole, eau, famines, biodiversité, érosion, climat...) sans changement de paradigme et TOTALE remise en question tant au niveau individuel que pluriel (mode de vie, économie, progrès…)

 
A lire Démocratie? Ou Ploutocratie? PLOUTOPIA.OVER-BLOG.COM
 

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb assure que la mobilisation des forces de sécurité est maximale, après l'attentat de Londres samedi soir, dans un entretien au Parisien.

» Attentat de Londres : le directTerrorisme, raison d'Etatthe live : citoyen actif

 

Suite aux attentats et aux derniers rassemblements dispersés par les forces de l'ordre , je me suis rappelé de ces musiques et les paroles d'un très bon livres : Globalia de Jean Christophe Ruffin ( vous trouvez un extrait de son interview plus bas) 

Jean-Christophe Rufin, Globalia. Gallimard, Paris 2004 ; réédition, Paris: Gallimard, 2005, 499 p. En PD F


nL'état d'urgence permanent
"Le meilleur des monde"

Gérard Collomb signale que la prorogation de l'état d'urgence "pour une durée limitée" doit "permettre d'adopter les mesures législatives qui permettront ensuite d'en sortir. Il s'agit de répondre aux besoins exprimés par les forces de sécurité".

"Notre logique n'est pas de transposer l'état d'urgence dans le droit commun, mais d'être efficace tout en préservant les libertés de nos concitoyens. Dans un monde où la technologie évolue sans cesse, il est normal que les lois évoluent", souligne Collomb.

Et d'affirmer qu'"aucune disposition ne doit être exclue d'emblée si son utilité pour la protection des Français est avérée".

 

Obnubilés que nous étions par la sombre vision d'Orwell, nous avions oublié une autre prophétie, un peu moins bien connue mais tout aussi inquiétante : celle d'Aldous Huxley dans Le Meilleur des mondes et celle de Globalia de JC Ruffin. Car, contrairement à une opinion répandue même chez les gens cultivés, les prophéties de Huxley et Ruffin d'un coté et d'Orwell de l'autre sont très différentes l'une de l'autre.En bref, Orwell craignait que ce que nous haïssons ne nous détruise ; Huxley et JC Ruffin redoutaient que cette destruction ne nous vienne plutôt de ce que nous aimons.

Orwell nous avertit du risque que nous courons d'être écrasés par une force oppressive externe. Huxley et Ruffin, dans leurs visions, n'ont nul besoin de faire intervenir un Big Brother pour expliquer que les gens seront dépossédés de leur autonomie, de leur maturité, de leur histoire. Il sait que les gens en viendront à aimer leur oppression, à adorer les technologies qui détruisent leur capacité de penser.

Orwell craignait ceux qui interdiraient les livres. Huxley et Ruffin  redoutaient qu'il n'y ait même plus besoin d'interdire les livres car plus personne n'aurait envie d'en lire.

Orwell craignait ceux qui nous priveraient de l'information. Huxley et Ruffin redoutaient qu'on ne nous en abreuve au point que nous en soyons réduits à la passivité et à l'égoïsme.

Orwell craignait qu'on ne nous cache la vérité. Huxley et Ruffin redoutaient que la vérité ne soit noyée dans un océan d'insignifiances.

Orwell craignait que notre culture ne soit prisonnière. Huxley redoutait que notre culture ne devienne triviale, seulement préoccupée de fadaises.

Car, comme le faisait remarquer Huxley et Ruffin dans Brave New World Revisited, les défenseurs des libertés et de la raison, qui sont toujours en alerte pour s'opposer à la tyrannie, « ne tiennent pas compte de cet appétit quasi insatiable de l'homme pour les distractions ».

Dans 1984, ajoutait Huxley, le contrôle sur les gens s'exerce en leur infligeant des punitions ; dans Le Meilleur des mondes et Globalia , il s'exerce en leur infligeant du plaisir.

En bref, Orwell craignait que ce que nous haïssons ne nous détruise ; Huxley et Ruffin redoutait que cette destruction ne nous vienne plutôt de ce que nous aimons.

Le thème de cet ouvrage repose sur l'idée que Huxley et Ruffin avait vu plus juste qu'Orwell. »

Neil Postman, Se distraire à en mourir (1985).

En tout cas ne décrive ni la même période, ni le même contexte. Orwell décrit un monde régie par les dictatures du communisme et du nazisme, tandis que JC Ruffin décrit un monde qui a vu la chute du nazisme et du communisme et l'extansion du système capitalismede l'idéologie marchande, mais qui n'est pas pour autant démocratique.

 

 

« Pour résoudre définitivement la question sociale, il(s) propose(nt) de partager l'humanité en deux parts inégales. Un dixième obtiendra la liberté absolue et une autorité illimitée sur les neuf autres dixièmes qui devront perdre leur personnalité et devenir en quelque sorte un troupeau Dostoievski ( Les possédés p 401) .

 Globalia de Jean Christophe Ruffin

 Mafia et Politique : Sénégal : Les confidences de Jean-Christophe Rufin , Dérives monarchiques et privilégiés de la République [PDF]RMC senat.pdf - lafautearousseau : Le Sénat, danseuse de la République ? La rédaction - RMC.fr, le 04/09/2008 « Le Sénat, enquête sur les super-privilégiés de la République », livre qui sort le 11 septembre, met en avant les nombreux avantages dont jouissent les sénateurs, leurs collaborateurs et les fonctionnaires du Sénat. Le Sénat, enquête sur les superprivilégiés de la République - Le Monde

 
Le bon, la brute et le truand - Tu vois, le monde se divise en deux… 
 « Chacun est libre de ses actes. Or, la tendance naturelle des êtres humains est d'abuser de leur liberté, c'est-à-dire d'empiéter sur celle des autres. LA PLUS GRANDE MENACE SUR LA LIBERTÉ, C'EST LA LIBERTÉ ELLE-MEME. Comment défendre la liberté contre elle-même ? En garantissant à tous la sécurité. La sécurité c'est la liberté. La sécurité c'est la protection. La protection c'est la surveillance. LA SURVEILLANCE, C'EST LA LIBERTÉ

 
Évitez aussi d'être, comme moi, atteint d'une funeste « pathologie de la liberté », vous deviendriez vite l'ennemi public numéro un pour servir les objectifs d'une oligarchie vieillissante dont l'une des devises est :
« Un bon ennemi est la clef d'une société équilibré. » 

Soixante ans après sa parution, le génial roman d'anticipation de Ray Bradbury semble plus actuel que jamais. Il continue d'inspirer de jeunes romanciers qui inventent la SF d'aujourd'hui. . Montag, c'est la parfaite incarnation de l'angoisse de l'homme moderne face à la puissance de la Grande Machine. 

Retweeted MarleneSchiappa (@MarleneSchiappa):

Merci Madame la Ministre ! Grande responsabilité de te succéder sur les questions d'égalité femmes/hommes. Merci pour tout, à demain.https://t.co/YMTR2dUpnn

« La sécurité est la première des libertés », a répété Manuel Valls ce jeudi 19 novembre à l’Assemblée nationale. Et de compléter : « C’est pourquoi d’autres libertés pourront être limitées. »

 

 

« La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader. Un système d'esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l'amour de leur servitude... »

Aldous Huxley, Le Meilleur des mondes (1939)

A la recherche de femmes célibataires près de chez vous ? 

 
 A lire LOVE ME TINDER " Tinder, AdopteUnMec, Happn... Si ces dernières années les sites de rencontre en ligne et autres tchats gratuits pour célibataires ont fleuri sur la Toile, il reste encore difficile pour ceux qui y ont recours d'assumer chercher l'amour derrière un ordinateur. s. 
 
Samsung Mobile France Sponsorisé · L'écran Infinity du #GalaxyS8 vous ouvre de nouvelles perspectives... Libérez votre smartphone. Plus d'informations : http://po.st/aP7GZf 333 commentaires 423 partages  
2,2 M vues Lien sponsorisé
 
 

Jean Christophe Rufin pour son livre Globalia - Archive INA Entretien avec Jean Christophe RUFIN,…

  • Le besoin d’un ennemi pour la cohésion d’une société et la dérive totalitaire au nom de la lutte contre celui-ci.
  • La faiblesse du pouvoir politique face au pouvoir économique
  • La difficulté de concilier liberté et sécurité (bulles/Protection Sociale).
  • Les risques de l’étude historique et de la mémoire historique pour la paix en société.
  • La société a-t-elle le droit d’exclure des individus au nom de son bien-être (non-zones).
  • L’infantilisation des masses au nom de leur bien-être (Fête de la pluie).
  • Les risques de la jeunesse pour la société (Contrôle des naissances et crainte des déviances).
  • Le rôle des médias dans la perception de la société et sa cohésion (Mise en scène des attentats/moniteur).
 

4ème de couverture : Tu ne comprends pas, Kate. Ce sera partout la même chose. Partout nous serons en globalia. Partout nous retrouverons cette civilisation que je déteste.

Evidemment, Puisqu’il n’y en a qu’une ! Aurais-tu la nostalgie du temps ou il y avait des nations différentes qui n’arrêtaient pas de se faire la guerre ? Tu me récites la propagande que tu as apprise comme nous tous. Globalia, c’est la liberté ! Globalia, c’est la sécurité ! Globalia, c’est le bonheur !  Kate prit l’air vexé. Le mot de propagande était blessant. Moi, reprit Baïkal d’un  ton passionné, je continue à croire qu’il existe un ailleurs. 

Un grand roman d’aventures et d’amour, par l’auteur de l’Abyssin et de rouge Brésil (prix Goncourt 2001). Mais aussi une fable visionnaire sur la mondialisation. 

 

La description de l’économie de Globalia n’est guère précise. On apprend simplement qu’elle est dominée par les monopoles et de ce fait étroitement contrôlée par une poignée de chefs d’entreprises mondiales. L’influence qu’ils exercent collectivement est pratiquement sans limites, au point de déposséder les institutions démocratiques de la réalité du pouvoir. L’abstention lors des consultations électorales est généralisée. Comme l’avoue un député : . L’abstention lors des consultations électorales est généralisée. Comme l’avoue un député : « Les gens ne se dérangent que pour les élections qui ont un sens »  la publication de Fanfan Bacqué08/05/2017 Emmanuel Macron : les coulisses d'une victoire

regardons les faits

 

il avait une envie profonde de s'autoriser la sincérité. Un instant, il se sentit vieux, misérable et sale, impuissant surtout, terriblement impuissant.
— Le Président, soupira-t-il… Croyez-vous qu'il ait la moindre autorité sur ces choses ?
(…) 
— Vous savez ce que c'est notre métier ? commença-t-il. Du théâtre, voilà tout. Nous représentons, cela dit bien ce que cela veut dire.

  • Globalia, Jean-Christophe Rufin, éd. Folio, 2005 (ISBN 2-07-0309018-5), Kate chez le sénateur, p. 290-291

C'est la grande sagesse du peuple, voyez-vous. Les gens ne se dérangent que pour les élections qui ont un sens.

Qu'importe le sucés que l'on lui prête dans la société, cela ne sera jamais mon président.... Je ne reconnais pas ses élections ni celles postérieures ni celles qui suivront.Votes blancs et nuls, abstention : les résultats du second tour s’ils étaient pris en compte
Les quatre millions de bulletins blancs ou nuls et les 12 millions d’abstentionnistes de ce second tour dessinent des résultats très différents lorsque les comptabilise. 

 
 Fallait s'en inquiéter plus tôt, maintenant c'est pas très malin, surtout après toutes les Unes qui l' ont bien aidé à son élection...Une quinzaine de rédactions, dont « Le Monde », signent une lettre ouverte au président de la République afin de lui « transmettre nos inquiétude « Monsieur le président, il n’appartient pas à l’Elysée de choisir les journalistes » LEMONDE.FR
 

Je vous invite à observer ces trois graphiques ( changer en haut à droite )

Société civile ne veut rien dire. On voit que les députés de la " société civile" investis par le mouvement du nouveau président sont encore plus élitistes que ... l' assemblée sortante.
Mais encore plus drôle : vous noterez que l'assemblée sortante comme les investis par En Marche ne représentent pas du tout la diversité des gens vivants en France.
Intéressant ces chiffres non ?

 
Le pouvoir est maudit.Donc rien a attendre de ce type, ça déclaration ne me surprend pas. C'est dans la rue ( et dans les champs) que cela se passe, pas a l'Elysée, ni a Matignon. Un bulletin dans une urne, cela ne change pas grand chose.
 
 
 
Extrait entier du livre PDF du livre 
 

 La démocratie dans Globalia est une démocratie parfaite, tout les citoyens ont un "minimum de prospérité" à vie. La liberté d'expression est total et la température idéale. Les Globaliens jouissent d'un éternel présent et d'une jeunesse éternelle. Evitez cependant de sortir des "non zone" ou pullulent " terroristes " et " mafieux". Évitez comme Baïkal d'être atteint d'un funeste " pathologie de liberté". Vous deviendrez  vite l'ennemi N° 1 pour servir les intérêts d'une oligarchie vieillissante dont la devise est ": " Un bon ennemi est la clé d'une société équilibré"

 L'infantilisation des masses au nom de leur bien-être (Fête de la pluie) Le roman est marqué par un calendrier ou avec une fête annuelle différente chaque jour, permettant de maintenir un niveau de consommation acceptable.  L'excitation de la fête était encore là mais on sentait déjà s'y glisser l'amertume des jours suivants ...  Les autorités prétendent que les jours de fête du Chat et du Crabe sont .

 
Dans une société qui donnait a chacun la possibilité du plein épanouissement jusqu'au age les plus avancée de la vie. Les femmes étaient habillé de textile  fluo , le corps et le visage tenu dans une éternelle jeunesse grâce aux sport et a la chirurgie esthétique. Exhibé avec  tranquillité  son abandon,  et la lenteur, aux marques que le temps  imprime sur le corps, revendiquer ouvertement son mépris du corps , du mouvement, de la couleur, de la santé, en un mot des règle de la société, était une insulte à la collectivité, que tout autre aurait payé d'un rigoureux bannissement. Mais c'était Ron Altman. Un nombre infime qui pouvait d'afficher une telle apparence et que nul n'ignorait - sans en connaitre ouvertement ses pouvoirs - l'influence de cette minuscule élite que l'on ne voyait jamais.Ce livre décrit un monde -notre monde- dans lequel se côtoient des millions d'électrons libres soumis à des milliers d'accélérateurs de particules. Chaque individu est ainsi contraint d'accélérer le pas et se conformer à ce rythme surhumain ou disparaître.La jeunesse en politique du président élu fait de lui un "mystère", alors qu'"en général quand un homme politique arrive à ce niveau, on a déjà une grande biographie"
 
 

 

 
Nip/Tuck est une série télévisée américaine en 100 épisodes de 45 minutes, créée par Ryan Murphy et diffusée du 22 juillet 2003 au 3 mars 2010 sur FX.Wikipédia : Nip/Tuck : Best of season 1 - YouTube Les nouveaux Jackpots des Laboratoires .Laboratoires pharmaceutiques : un lobby en pleine santé L'Homme Dévisagé (Chirurgie du Visage, Documentaire ... - YouTube
 
 Ce reportage va changer votre façon de voir la chirurgie esthétique A TOUT JAMAIS !
Révélations: Chirurgie esthétique: Prêtes à tout pour être belles?
 

Imprime-moi un organe : la bio-impression 3D – Télérama.fr 

 

Source Notre avenir en pièces détachées Cécile Chevré ; Notre avenir en pièces détachées Créé le mercredi 17 mai 2017, 10/04/2012 La Fontaine de Jouvence

"Des chercheurs créent un train qui peut rouler à 3.000 km/h."
Va falloir créer une nouvelle race de vaches pour les regarder passer...

 Ce gains de temps pourra être passer devant notre cons du moment Cyril Hanouna, devant la télé réalité ou autre besoin de consommation.


Fight Club - Le film noir du consommateur - YouTube «
 

Ne sois jamais complet ! Fight Club (1999) sous les apparences du rêve, ce qu'ils trouveront ici, c'est la réalité. (...) C'est exactement le contraire de ce qu'ils peuvent voir sur les écrans.

  • Globalia, Jean-Christophe Rufin, éd. Folio, 2005 (ISBN 2-07-0309018-5), association Walden, p. 186

 j'était sincèrement convaincu de la chance qu'il avait de vivre dans une démocratie parfaite. Voilà que peu à peu, ie me mettait à douter et cela le rendait mal à l'aise. je leurs trouvais à la foule un air avachi. Comme à l'ordinaire et malgré la fête, des flots de badauds sortaient des centres commerciaux, poussant des chariots remplis de choses inutiles et douces. A peine assouvis, ces désirs artificiels seraient tout aussi tôt trahis : (...) L'obsolescence programmée des choses faisait partie de la vie. Il était acquis qu'elle entretenait le bon fonctionnement de l'économie. 

 Dans  L'armée des 12 singes - La scène de l'asile d
 

Les ordinateurs #2en1 animés par Intel permettent de concevoir sans limite, où que vous soyez et en toute simplicité ! Les avez-vous essayés ? http://intel.ly/2qVc0EO la photo de Intel France. cf voir la publication de Meetic.

 

Le symbole de notre société absurde : l’incroyable succès du jetable : Le Bic. Depuis soixante ans, la firme française résiste vaillamment aux concurrents chinois et américains. En restant fidèle à la ­devise de son fondateur : faire simple, solide et pas cher.ET JETABLE ! Le symbole de notre société absurde : l’incroyable succès du jetable : Le Bic

Cliquez ICI ; Voir La dictature de l'immédiateté : La vie meilleure, mode d'emploi : La grande mode des boutiques éphémères : La mer plastique : Face a la dérive du capitalisme, une solution : La sobriété heureuse 

 LE PEUPLE A –T’IL PERDU LE POUVOIR ?

Y’a-t-il péril en la démocratie ? Les français ( les européens)cet hiver, semblent en tout cas convaicu. Tel est l’enseignement éloquent du sondage exclusif Philosophie magazine/TNS-Sofres :: 

 Comment la télévision biaise-t-elle notre regard sur la société ? Quelle est son influence sur nos choix politiques, en cette période électorale ? (...)Q uelle est son influence sur nos choix politiques, en cette période électorale ? Obsession sécuritaire des médias, reportages et micro-trottoirs contribuant à la banalisation de FN, journalistes acquis au néolibéralisme, éditorialistes convaincus de savoir ce que pensent les Français... Samuel Gontier, journaliste à Télérama et animateur du blog « Ma vie au poste », dresse le portrait de ce paysage télévisuel français, fortement droitisé, incapable de prendre du recul sur les idéologies qu’il distille à longueur d’antenne, et se nourrissant de son propre discours.
 
 

P187 La privatisation ( une "privatisation ) des rues en faisait de vastes espaces publicitaires.EN BELGIQUE ......Payer pour faire son shopping ! A priori, l’idée paraît complètement farfelue, voire insensée. Et pourtant, selon les experts du retail, cela pourrait bien être une réalité un jour.Aussi le Capital et l’Etat vide la vie, intégralement s’ils le peuvent, de la convertir en un temps compté, mais simultanément les gens ne doivent pas se rendre compte qu’on leur fait ça.C’est nécessaire. Telle est la fonction essentielle des loisirs.Pour remplir le temps vide que certains encore, d’une manière honteuse, appellent « le temps libre ». Pour remplir le temps vide ; et on arrive ainsi à laisser ce temps vide aussi vide qu’auparavant et, en plus, personne ne se rend compte qu’il à été vidé .Pour remplir le temps vide que certains encore, d’une manière honteuse, appellent « le temps libre ». Pour remplir le temps vide ; et on arrive ainsi à laisser ce temps vide aussi vide qu’auparavant et, en plus, personne ne se rend compte qu’il à été vidé .

 Payer pour faire son shopping ! A priori, l’idée paraît complètement farfelue, voire insensée. Et pourtant, selon les experts du retail, cela pourrait bien être une réalité un jour. C’est en tout cas ce que pense Pascal Libyn, de Partner Mojo Retail designers. « Je ne dis que c’est quelque chose qui doit ou qui va se faire, mais c’est en tout cas quelque chose qu’on peut ou doit envisager. »

Jurgen De Gelas, Shopping Manager City 2

« Faire payer l’entrée au shopping est quelque chose dont je n’ai jamais entendu parler. Je n’ai jamais pensé à une telle chose et je ne sais d’ailleurs pas quoi en penser. Je ne pourrais donc pas dire si c’est quelque chose de réellement faisable ou envisageable. En tout cas, pour le moment, ce n’est pas du tout quelque chose que nous envisageons ou que nous nous apprêtons à mettre en place. »

 

Mon corps est à louer !!! Handi Escort Boy !!!!

Mais un peu de sérieux c'est pas nouveau et ça arrange tout le monde ! "Riches" , handis et disney !! Les files d’attente dans les parcs d’attraction, c’est long, fatiguant et ennuyeux. Mais si on est riche, il suffit de louer les services d’une personne handicapée…

 

 
 TV LOBOTOMIE"
 
«Ce qui est frappant concernant Cyril Hanouna, c'est sa capacité à générer autant de détracteurs»
   
 

P277 Il n’y a que deux dimensions e : le présent, c’est-à-dire la réalité, et le virtuel ou l’on fourre tout ensemble l’imaginaire, le futur et le peu qu’il reste du passé. Quand on étudie l’histoire, continuait le vieil homme, on découvre une vérité toute simple, c’est que le monde n’a pas toujours été tel qu’il nous apparaît. Il y a beaucoup d’informations sur les périodes anciennes dans les archives. Mais plus vous vous approchez de globalia, plus elles se raréfient. Aujourd’hui, pour ainsi dire, l’histoire de globalia s’écrit tous les jours sur les écrans avec les films, les reportages, les docu en tout genre. Une image chasse l’autre et nul n’aurait plus l’idée d’embrasser tout cela dans la continuité. Surtout sur papier.

P219 En globalia, le passé était englouti au fur et à mesure. Un mois paraissait aussi lointain qu’un siècle. Les titres de l’actualité disparaissaient d’une semaine à l’autre.Comment la télévision biaise-t-elle notre regard sur la société ? Quelle est son influence sur nos choix politiques, en cette période électorale ? (...)
 
 

Pour Platon, la démocratie : «  gouvernement de la multitude , est débile en tout et sans puissance »

 

Désormais, il voyait en Globalia un ennemi, une construction humaine retournée contre les hommes, un édifice fondé sur la liberté mais qui écrasait toute liberté, un monstre politique à détruire.

Globalia, Jean-Christophe Rufin, éd. Folio, 2005 (ISBN 2-07-0309018-5), Baïkal chez les Fraiseurs, p. 377

 
Cette vision futuriste d'Akman p 88
"Nous ne manquons pas de gens courageux. j'ai même parfois l'impression qu'il n'y a plus que cela. A tout les ages de leur vie, les gens se recycle dans les sports de combats. Chaque fois qu'une bombe explose, il faut retenir le publique pour qu'il ne se jette pas au secours des blessés. On sait pourtant que les terroristes placent souvent une bombe au même endroit, pour faire un carnage auprès des forces de l'ordre." " 
 
 
Le paradoxe, poursuis Akman, c'est que la plupart des gens courageux ont besoins d'avoir peur. Vous avez remarqué, ils voient le dangers partout. Ils ont besoins de se sentir menacés. Si on leur disait que tout allez bien,littéralement on les démoralisé" " je vais vous dire ceci, prononça t'il gravement . Les autorités responsables ont eu raisons de ne pas vous permettre d'étudier l'histoire"
 
- Pourquoi cela, se récréia Baikal
 
Akman a baikal " Mon ami , parce que vous vous intéressez pas à l'histoire pour la comprendre, mais pour la refaire. Vous pensez qu'il y a toujours un ailleurs. Vous continuez a rêver pour un monde meilleurs ou les qualités que vous sentez en vous, le courage, l'imagination, le gout de l'aventure et du sacrifice trouverez a s'employer et c'est pour cela que vous regardez vers les non zone."
 
- Je ne sais, dit baikal. Il y a eu des morts tout de même, je connais beaucoup que cela impressionne.
 
Ils sont impressionné, bien sur. Au même titre qu'une catastrophe ferroviaire les émeut. Tout cela devient une figure du destin. Mais l'idée d'un ennemi déterminé, actif, dangereux.   Cette idée là était entrain de disparaître. Nous subissons des tragédies, mais nul n'est plus en cause. Le problème est que les gens ont besoins de la peur.  Pas vous peut être, vous êtes une exception. Mais les autres, tout les autres. Pourquoi croyez vous qu'ils allument leurs écrans chaque soir.  

 

 

Extrait minority report
  
 
 
Le MONDE SOUS SURVEILLANCE /
 
P92 Le problème, je vous l’ai dit, c’est que les gens ont besoin de la peur… Pourquoi croyez-vous qu’ils allument leurs écrans chaque soir ? Pour savoir à quoi ils ont échappé… La peur est rare, voyez-vous. La vraie peur, celle à laquelle on peut s’identifier, celle qui vous frôle au point de vous cuire la peau, celle qui entre dans la mémoire et y tourne en boucle jour et nuit. Et pourtant, cette denrée-là est vitale. Dans une société de liberté, c’est la seule chose qui fait tenir les gens ensemble. Sans menace, sans ennemi, sans peur, pourquoi obéir, pourquoi travailler, pourquoi accepter l’ordre des choses ? Croyez-moi, un bon ennemi est la clef d’une société équilibrée. Cet ennemi-là, nous ne l’avons plus…. Nous sommes victimes de notre succès, en un sens. La protection sociale a bien travaillé. Les églises, les mosquées, les synagogues, les sectes, les banlieues, les associations sont truffées d’indicateurs. Tout est donc sous contrôle. Le danger, nous l’avons repoussé à l’extérieur, dans les non-zones. Mais les non-zones sont isolées, morcelées, à ce point bombardées que toute force organisée y a été aussi cassée…. Si nous voulons de bons ennemis, ce sera à nous de susciter des vocations.
 
 
"nous verrons en quoi cet écoterrorisme pourrait fort bien représenter un changement paradigmatique dans le phénomène terroriste pris dans sa globalité. En d’autres termes, nous évaluerons le caractère « révolutionnaire » de l’écoterrorisme par rapport aux types de terrorisme que nous pouvons voir en action. Cela nous permettra de comprendre pourquoi l’écoterrorisme risque de devenir l’une des formes de terrorisme dominantes dans les prochaines années".
 
 

 « La sécurité est la première des libertés. » Ou l’inverse ? C'est encore l'opposition entre le centre ville riche et les banlieues pauvres et déshérités que nos chère politiciens aiment surfer. Non, cher Manuel Valls, les quartiers populaires ne sont pas antisémites Monsieur le Premier Ministre,Vous avez déclaré… Décryptage

24/04/2015 « La sécurité est la première des libertés. ", 24/04/2015 « La sécurité est la première des libertés. "

C’est à ce moment-là que le système de consommation est devenu déviant et qu’on est passé dans un système de surconsommation

t la société de consommation et obsession sécuritaire, c’est l’intraveineuse par laquelle des pauvres entretiennent le système d’esclavagisme qui tient en chaines d’autres pauvres. la publication de Les Enragés.

 
La votre, par exemple. Nous vous pourvoirons seulement de l’indispensable pour que vous puissiez survivre. Les Marchands de la ,peur - l'indigné révolté
 

P195 Nous cherchons la haine, pas le mépris. Il faut qu’il soit pris au sérieux. C’est pourquoi nous envisageons d’organiser rapidement la fuite de quelques documents soigneusement élaborés par nos soins. Ils prouveront que le Nouvel Ennemi a été actif et nuisible dès son plus jeune age.

P201 Il ne s’agit plus de repérer un adversaire mais de le produire. Le produire de A à Z. Comprendre l'affaire Tarnac  : Sur l’affaire de Tarnac et l’anarchisme respectable mise au point à propos des « camarades » de la Fédération Anarchiste et autres libertaires mardi 4 août 2009 «

 Le discours qui reviens régulièrement en autre est l'admiration devant Israël par un certains nombres de politiciens l, après les attentats du 13 novembre 2015, par sa lutte antiterroristes depuis 30 ans en lui copiant ses méthodes sécuritaires, comme la volonté de mettre des hommes en civil armé dans les avions. C

 Après toutes ces années d'efforts pour éradiquer l'idéalisme, l'utopisme, le réalisme et romantisme révolutionnaire. Afin de maintenir la tensions lié au risque terroriste , on doit diffuser régulièrement des attaques avérées ou nom comme à Munich  est revenu au niveau où il se situait "avant les menaces d'attentats" du passage au Nouvel An et n'est plus considéré comme imminent, a annoncé le chef de la police locale.
 
"Cette année a été beaucoup plus calme que les précédentes", a déclaré Philippe Liverneaux, responsable du service SOS Mains des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, basé à Illkirch-Graffenstaden, qui n'a reçu que trois personnes blessées par des pétards au cours de la nuit. Sur ces trois personnes, une seule, un enfant de 7 ans ayant ramassé un pétard qui lui a explosé dans la main, était gravement atteint.Cette année, les services de l'Etat avaient mis en place un encadrement encore plus drastique qu'à l'accoutumé des pétards an Alsace, où la tradition consistant à célébrer le Nouvel An à grand renfort d'explosions est bien enracinée. L'usage des pétards, même les plus petits, est interdit lors des "grands rassemblements" de personnes jusqu'au 15 janvier en Alsace-Moselle, une disposition décidée dans le contexte des attentats de Paris."

Le «diplo» nous en fait une petite synthèse :A lire Etat d’urgence éditoriale MONDE-DIPLOMATIQUE.FR 

ALAIN BAUER ET LES MARCHANDS DE LA PEUR  / LE GRAND BOND EN ARRIERE

P279 Officiellement, comme vous le savez, les non-zones n’ont pas d’histoire puisqu’elles sont considérées comme vides ou presque.

La bande à Bauer et l’idéologie sécuritaire ( bande anti communiste composé de la sphère d'industrielle et d'extrême droite ) La bande à Bauer et l’idéologie sécuritaire. Comme d'autres, la bande a Bauer méprise et passe sous silence toute une série d'insécurité : la misère, l'exploitation et la précarité, les violences et la pression policières, la prison et les dizaines de suicide par an, l'oppression sexiste, l.....Les «  experts de la sécurité » parle d'islamisation de la nation », de « terroristes » et de «  casseurs » proliférant dans des «  zones grises du territoire » ( référence au non zone dans Globalia »), «  d'invasion migratoire » et de «  Bande juvéniles du crime organisé ».... Les marchands de peur. La... 

 Greatest Scenes In Film: They Live - Sunglasses

 

insécurité sous la plume d’un barbare

Retour sur « les centaines de nos frères abattus par les forces de police sans qu’aucun des assassins n’ait été inquiété »

« Tolérance zéro » !!!
`
« Rétablissement de l’ordre républicain bafoué dans ces cités où la police ne va plus ».

I

Insécurité sous la plume d’un barbare - par Hamé 18 mai 2016 , They Live

P282 Cette villa faisait étalage de ce qui est désormais le bien le plus rare : l’espace. L’immense majorité des globaliens s’entassait dans des logements chers et minuscules    A lire  Etudiants, l'avenir à crédit, A voir  Etudiants, l'avenir à crédit - ARTE 


Source Notre avenir en pièces détachées Cécile Chevré 

 
La domination policière. Une violence industrielle.
 

 nLutte antiterroriste: 70% des Français refusent de remettre en cause les libertés publiques

 
La privatisation de la guerre s'est aggravée avec Obama” : Elections américaines | Robert Greenwald, réalisateur et producteur de films militants, dénonce “l'emprise croissante des entreprises privées sur les conflits”. Un business douteux que Barack Obama a laissé prospérer. Le terrorisme, spontané ou provoqué, justifie que les autorités chargées de la « Protection sociale » disposent d’un pouvoir absolu. Cette exception remarquable aux principes affichés de la société globalienne est théorisée ainsi dans le livre 
 

Objectif ? Parvenir à prédire, à partir des « patterns » identifiés, pénuries alimentaires et potentielles zones de conflits socio-politiques dans le Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Un scénario globalien : Année après année, grâce à des technologies de plus en plus sophistiquées, nos vies deviennent plus transparentes. Les réseaux sociaux depuis plus intrusifs, les téléphones sont mis sur écoute à cause de crises gouvernementales et les téléphones portables ressemblent de plus en plus à des implants électroniques. Heureusement, tout cela ne semble pas trop nous préoccuper, car on nous vend Foursquare comme la tendance dernier cri à ne pas manquer et Linkedin ou facebook sont des moyens de rester connecté 7/7 et 24/24... Au risque de se faire virer. A-t-on réellement besoin de cette myriade d’outils de communication ? Y répondre divise l’Allemagne, où les Google cars donnent de l’urticaire à certains citoyens… Et une autre question en découle : y-a-t-il une limite à la mise à l’index de l’humanité ?Le 16 mai 2017 

 

Sénégal : Les confidences de Jean-Christophe Rufin
 

 n 

les armes sont la seule denrée que Globalia exporte en grande quantité vers les non-zones.

  • Globalia, Jean-Christophe Rufin, éd. Folio, 2005 (ISBN 2-07-0309018-5), Baïkal chez les Déchus, p. 354

  les armes sont la seule denrée que nous exportions en grande quantité vers les non-zones ( zone grise ou pays du sud ) . Trumps vient de signer des contrats d'armement avec l'Arabie Saoudite et le Qatar pour lutter contre l'EI et l'Iran, les nouveau membre de l'axe du mal. C'est bon pour le business, mais mauvais pour la paix et la stabilité. Cela va amener les autres pays de la régions en réactions a s'armer.

La renaissance des tensions actuelles fait dire que le complexe militaro-industriel est derrière tout ça :

"

P330 Ce programme peut être résumé en trois points :

-          Séparation stricte et définitive entre ce qui devra constituer Globalia et ce qu’il faut rejeter à l’extérieur.

-          Destruction de toute forme d’organisation politique hors de globallia

-          Maintien d’un  haut degré de cohésion sur tout notre territoire grâce à une forte armature de sécurité intérieure.

L'ennemi, c'est celui qui vous hait et veut vous détruire, l'adversaire, c'est celui qui vous aime et veut vous transformer. Les démocraties cultivent leurs ennemis ; elles liquident leurs adversaires.

  • Globalia, Jean-Christophe Rufin, éd. Folio, 2005 (ISBN 2-07-0309018-5), Réunion des oligarques, p. 470


Les guerres cachées contre Daech Arte 2016 11 08 20 50 ARTE+7 | Les guerres cachées contre DaechArctique, la conquête glaciale Par Enkolo dans Accueil le

> Guadeloupe : la politique du mépris - Communiqué de la LDH (février 2009)Le business de la peur : un documentaire salutaire : Ce sondage révèle une chose : A voir maintenant sur France 2 intéressant : On aime beaucoup Le business de la peur

En somme, en apparence ça pourrait aller plus mal ! Seulement voilà, ce monde nouveau, calibré, mesuré, étudié, encadré est bien ennuyeux. On y bannit le passé, on y surveille la pensée, on contrôle les sorties du territoire, on montre du doigt les réfractaires. Tel est le prix et le revers de l'uniformisation. Un prix difficilement supportable pour Baïkal Smith qui tenterait bien l'aventure ailleurs, avec ses risques et périls. Globalia vaut donc bien Big Brother et 2004 revêt des allures de 1984. Sur les traces d'Orwell, mais pleinement inscrit dans son temps, Jean-Christophe Rufin épingle les travers de nos modernités, en proie aux totalitarismes. Non sans exagération, non sans drôlerie. L'écrivain, également estampillé "médecin sans frontières" (et Goncourt 2001 pour Rouge Brésil) se fait altermondialiste de la littérature. Avec un brio décapant, entre culture et intelligence. -

Le gouvernement n'est qu'apparent. Un langage du politiquement correct s'est imposé, par exemple on ne licencie plus quelqu'un, sa carrière est "fortement accélérée"... Les écrans sont partout, la consommation est le mot d'ordre d'une société dans laquelle l'humain est déshumanisé mais dans laquelle l'animal est surprotégé... Bref, des sujets d'actualité qui sont bien traités, j'ai trouvé que Rufin avait vraiment de bonnes idées. J'ai trouvé ce roman d'anticipation tout à fait intéressant du point de vue du propos. Au niveau du style et de la construction, il a ses défauts et je comprends pourquoi Ju l'avait trouvé terne après Orwell. Wink J'ai lu 1984 il y a un bon moment donc la comparaison ne s'est pas trop faite dans mon esprit mais j'avais été très marquée par ce livre, et le roman de Rufin n'a pas la même force. Les personnages sont intéressants pour certains (en particulier Puig et Ron Altman, fascinant celui-là, on ne peut s'empêcher de l'admirer...). Mais les deux héros (Kate et Baïkal) sont peut-être un peu fades. De plus le récit manque un peu de souffle parfois, et le style est par moments maladroit.

Mais bon, même si j'ai noté ces défauts j'ai lu ce livre avec un grand intérêt. Il se lit facilement et on a envie de savoir la suite (du coup c'est un peu frustrant que l'histoire ne "décolle" pas vraiment) J'ai trouvé le monde que décrit Rufin tout à fait fascinant, et surtout inquiétant car il entre en résonnances avec des dérives de notre monde actuel. Globalia est une démocratie parfaite, mais plutôt une dictature en fait. Le monde est dirigé par des lobbies

Avant de terminer, j'aurais aimé glisser quelques lignes sur l'auteur, dont le parcours est tout à fait atypique. Car, outre le fait qu'il soit membre de l'Académie française, il est médecin (comme l'a indiqué Esperluette) mais aussi diplomate et s'est fortement impliqué dans l'humanitaire (Médecins sans fontière, Action contre la faim). Il est également diplomé de Science-po Paris (il y donne des cours). Jusqu'en juin dernier, il était ambassadeur de France au Sénégal et en Gambie. Espérons qu'il met à contribution son temps désormais disponible pour écrire un nouveau roman

Source Globalia - Jean-Christophe Rufin - BabelioJean-Christophe Rufin - The Inn at Lambton 

Le cauchemar climatisé...   Ce qui est étonnant, avec ces romans antitotalitaires inspirés non seulement par la sauvagerie du fascisme et du stalinisme, mais également par la folie du contrôle total dans les démocraties commerciales, c'est qu'ils continuent d'être remisés au second rayon. En 1953, lorsque Fahrenheit 451 a paru en feuilleton aux Etats-Unis, il faisait pourtant figure de roman très sérieux. Pourquoi cette relégation dans les banlieues de la littérature, dont le seul George Orwell a fini par être extrait ?

Dans la même "mouvance" que "Le meilleur des mondes", "1984" et "Globalia" il y a l'excellent"Un bonheur insoutenable" de Ira Levin publié en 1970. https://fr.wikipedia.org/wiki/Un_bonheur_insoutenable Un bonheur insoutenable — Wikipédia  Un bonheur insoutenable (titre original This Perfect Day) est un roman d'anticipation contre-utopique américain d'Ira Levin, publié en 1970. Il est considéré comme un des grands romans dystopiques de la science-fiction du XXe siècle, avec 1984 et Le Meilleur des mondes[1]. FR.WIKIPEDIA.ORG YOUTUBE.COM

On a souvent évoqué le contexte du maccarthysme pour éclairer la genèse de Fahrenheit 451. Bradbury n'a jamais confirmé ou infirmé cette hypothèse. En revanche, certaines scènes du film de François Truffaut évoquent de toute évidence les autodafés nazis. Mais, autant que les folies du XXe siècle, ce sont les mutations présentes de la techno-science économique que le roman de Bradbury donne à mieux penser. Le bonheur obligatoire, avec abrutissement télévisé en flux continu, calmants et antidépresseurs, ça ne vous dit rien ? Ecolos : ennemis d'EtatLa Torture made in USA La Torture made in USA [fr] - YouTube :. Le pouvoir utilisa ses deux armes habituelles : la tentative de pourrissement de l’intérieur et la force brutale. (...) . "

Des bons films, que ce soit des polars, des films dramatiques, science fiction ou comédies ; doivent amener a réfléchir sur notre société : C’est le cas de L'effet papillon, The Usual Suspects -, des films de sciences fiction / horreur (The thing ( John carpenter): dénonce la parano anti communisme aux états Unis), Dead zone ( John carpenter) avec Christopher Walken ou encore l’Armée des douze singes. Bienvenu a Gattaca, Welcome…. Il y en a beaucoup. THE THING (Complete Blood Test Scene) - Kurt Russell

Infrarouge, vous êtes en Garde a Vue! - France 2 : Jeudi 28 juillet 2016 de 20:30 à 21:30 sur La Chaîne parlementaire Voir dans la grilleRediffusion d'un Documentaire sur le système français de garde a vue. Un état des lieux glaçant dont on ne sait s'il est toujours d'actualité après la réforme de 2011.
 


La piraterie et l'émergence des sociétés militaires privées : 
 

 



 
Violence policière contre la révolution : Mai 68

 

 




Minority Report 2002 1080p BluRay x264 YIFY

 cf  : La loi de Santé : un passage en force dès le 19 novembre - Actusoins 
 
Montrouge : les étudiants dentistes toujours mobilisés après le suicide de Mathieu « Mathieu, on ne t'oublie pas ». Les banderoles sont encore là, tendues dans le hall de la faculté, où se réunissent ce mardi soir en... LEPARISIEN.FR



 Freedom and Survival - The Freeter Union

 

La Canaille - Arrêtez ce Train


 

 Angèle Konate-Mevi, initiatrice de la coopérative CFAM (1975).

Pour soutenir financièrement la coopérative CFAM, vous pouvez envoyez vos dons à l’adresse suivante :


Escoop secrétariat
Pavillon Thoureau
21500 Montbard

Pour plus de renseignements : tél : 03 80 92 00 77

 [1] Forces Armées Rwandaises, qui commettront le génocide des Tutsi l’année suivante

[2] Front Patriotique Rwandais

 > 1793-94 : La Révolution abolit l'esclavage. 1802 : Bonaparte rétablit l'esclavage - Par Florence Gauthier, Université Paris VII Denis Diderot.CGT Val-de-Marne : Contre les politiques d'austérité, pour une véritable sécurisation de l'emploi et des salariés, pour l'amnistie sociale !

 > Hérodote, " 20 mai 1802 Bonaparte légalise l'esclavage"

Politique fiction : Globalia de Jean-Christophe Rufin Jean-Christophe Rufin, Globalia. Gallimard, Paris 2004 ; réédition, Paris: Gallimard, 2005, 499 p. 

Articles de l-indigne taggés "globalia" - l'indigné révolté- Skyrock.com

Rétablissement de l'esclavage - ZEC plus Ultra, Entretiens avec Jean-Christophe Rufin pour Globalia, Gallimard Le 16 pluviôse an II (4 février 1794), l'assemblée de la Convention votait l'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises.e.Il y a 20 ans… la France encadrait une guerre au Rwanda sans que les Français soient au courant Yves Benot, "La démence coloniale sous Napoléon"traité d'Amiens du 25 mars 1802, le gouvernement britannique restituait les colonies françaises de la Martinique, de Tobago et de Sainte-Lucie. Les 16 et 18 mai suivants, Bonaparte faisait voter le maintien de l'esclavage dans ces colonies restituées :Conférence-débat > "Haïti, problèmes et perspectives un an après le séisme" avec Camille Chalmers

« la sécurité est la première des libertés. : citoyen actif 

globalia - citizen khane

Globalia de Jean Christophe Ruffin - l'indigné RévoltéArticles de l-indigne taggés "globalia" - l'indigné Révolté- Skyrock.com

Jean Christophe Rufin : Globalia
Un livre, un jour - 10/02/2004 - 02min11s
Depuis la vallée d'Aoste en Italie, de La Salle, Olivier BARROT, présente le roman d'anticipation de Jean-Christophe RUFIN, "Globalia"Images d'illustration issues du livre.

 LIBERTE OU SECURITE : FAUT IL CHOISIR ?
 
Sur le blog de citoyenactif : Ecolos : ennemis d'Etat
 
Sur le blog de Citizen Khane  : Ennemis d'Etat
 
 Vers un État d'Exception Permanent
ASSIGNEZ-MOI !
Quelque Chose Se Prépare

Ecolos : ennemis d'EtatLes nouveaux désobéissantsUn œil sur vous, citoyens...Bruxelles BusinessDe la servitude volontaire"Le grand bond en arrière" , De la servitude moderneLa cyber-sécurité-guerre

extrait monde diplomatique, un scénario Globalien, le scénario, entretien de JC Ruffin, autre sujets similaires  Xavier Niel, Les patrons orphelins de DSK, 10 mai 1981 - 15 mai 2011"Le grand bond en arrière"" - Citizen Khane

 


 
Alain Bauer et le consortium de la peur, 8 août (extrait du livre : " Alain Bauer, comme Yves Roucaute et de nombreux néoconservateurs, vient de la gauche libérale et anticommuniste

Jean-Christophe Rufin - Wikiquote, le recueil de citations libresJean Christophe Rufin a dit - Citations


 
Ecouter également Europe et Nouvel Ordre Mondial, Edward Bernays, le père de la propagande, Hervé Kempf - l'oligarchie, ça suffit !, Le gouvernement mondial débusqué en état modifié de conscience, Les vrais maitres du monde ???, A la vision d'un économistes parmi d'autres du système capitaliste /the vision of one among many economists  of capitalism, devise du capitalisme "Tout s'écroule, je gagne donc de l'argent. Mais si tout s'envolait, Hedge funds: un nouveau conflit bloque le vote du Parlement, j'en gagnerais aussi, Quand la réalité dépasse nos pires fictions !, Comment la « machine à bulles » ( Goldman Sachs ) est entrée dans la tourmente, Warren Buffett soutient Goldman Sachs et son patron 

 État libéral dégénéré : » Le bout de la logique 1  l L'argent sans foi ni loi 2, mis sur facebook, La " crise" permanente , " la sortie du capitalisme "Les nouveaux pauvres : - Le Japon à l'envers   Contact   Partager ce blog 

Sans-abris à Ôsaka, avril 2012 (DR/Mathieu Gaulène) Comprendre le capitalisme japonais - citoyen actif - Les blogs : Capitalisme et racisme - International Bolshevik Tendency :, Conférence-débat > "Haïti, problèmes et perspectives un an après le séisme" avec Camille Chalmers

 Globalia : la création d’un «Nouvel Ennemi».

 Qu’est ce que le capitalisme : Comprendre le capitalisme japonaisChair a Canons , n LE MONDE SOUS SURVEILLANCE 28 OCTOBRE 2017

 La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama”, La Guerre de l'ombre, La guerre ne subit pas la crise, “La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama”, Sans-papiers expulsés : une aubaine pour la sécurité privée, procès de Sonja Suder et Christian Gauger, surveillance : rapport sur les rassemblements de personnes, Le risque d’oligopole/ Oligarchies a été dénoncé dans le courrier international ÉCONOMIE • Ces 147 sociétés qui dominent le monde , : lobbies industrielsguerres secrètes ,, enquête , gaz de schisme, Gaz, pétrole : guerres secrètes : Spécial investigation Magazine d'information 

 La loi renforçant Vigipirate présentée le 21 juin, A lire Globalia : la création d’un «Nouvel Ennemi». Par Enkolo dans Accueil le » Lire aussi - Un œil sur vous, citoyens...

oir Le peuple at-il perdu le pouvoir - JOURNAL POLITIQUE de Dominique ... daté du 30 janv. 2011 , Voici les sites qui parlent de Le peuple a-t-il perdu le pouvoir ? : LE PEUPLE A –T’IL PERDU LE POUVOIR ? THE PEOPLE ARE LOST THE POWER?

 

Pour en savoir plus : Dialogue L'époque - Alexandre Lacroix (format PDF) , Une Hongrie en pleine dérive autoritaire prend la tête de l'Europe .. source le monde, Traité de Lisbonne rejeté, Libéralisme - Anarchopedia, La crise de l'anarchie néolibérale, Emmanuel Todd, sociologue des démocraties, Blog de Paul Jorion » SCHEMA DE DEMANTELEMENT DE LA CIVILISATION ... , N° 1235 - Rapport d'information de MM. Didier Migaud et Gilles ...

Cela ressemble au scénario de Globalia de Jean Christophe Ruffin ( Globalia de Jean Christophe...…) De la guerre froide au... au grand jeu Hollande : pacte avec le MedefLa raison d'Etat"Hollande : Pacte avec le Medef". - l'indigné révoltéDSK : Flamme bourgeoise,...10 mai 1981 - 15 mai 2011 ,...Xavier Niel, futur maître...,, Hollande et le patronatAffaire cahuzac

20/02/2014

Le cauchemar climatisé continue

 

Cher-e-s camarades,

Rudes sont les étapes, elles ne seront point éternelles ; ce qui est éternel c'est le progrès, mettant sur l'horizon un idéal nouveau, quand a été atteint celui qui la veille semblait utopie." Louise Michel (Londres, 20 Mai 1898)

 

 

  Fahrenheit 451

Livre de Ray Bradbury

  Fahrenheit 451 est un roman de science-fiction dystopique de Ray Bradbury publié en 1953 aux États-Unis chez l'éditeur Ballantine Books. Le titre fait référence au point d'auto-inflammation, en degrés Fahrenheit, du papier. Wikipédia

   Date de publication : 1953

 Auteur : Ray Bradbury

 Langue originale : Anglais

 

 

Fahrenheit 451 - VO - Bande annonce du film Fahrenheit 451 (1966)

 

Fahrenheit 451 : le cauchemar climatisé continue - Marianne

 

 

Mercredi 6 Novembre 2013

Sébastien Lapaque

 

Soixante ans après sa parution, le génial roman d'anticipation de Ray Bradbury semble plus actuel que jamais. Il continue d'inspirer de jeunes romanciers qui inventent la SF d'aujourd'hui.

 

 

 

  

Extrait du film FAHRENHEIT 451 avec Julie Christie

A quoi reconnaît-on un grand romancier ? A sa capacité à créer des personnages qui lui échappent. Certaines de ces créatures d'encre et de papier vont même jusqu'à devenir autonomes en survivant à leur créateur. Ce phénomène a inspiré un mot fameux à Gustave Flaubert agonisant : «Je vais mourir et cette pute de Bovary va vivre.»

Raymond Douglas Bradbury s'est éteint le 5 juin 2012, à l'âge de 91 ans, après une vie d'écriture bien remplie, mais Guy Montag, le pompier pyromane de Fahrenheit 451, chemine toujours avec nous. Il éclaire notre présent, nous réveille en pleine nuit, nous parle à l'oreille comme un vieil ami. Et pas seulement parce que François Truffaut lui a donné un visage dans le film qu'il a tourné en anglais en 1966, une œuvre à part dans sa filmographie. Montag, c'est la parfaite incarnation de l'angoisse de l'homme moderne face à la puissance de la Grande Machine.

On se souvient de l'argument de Fahrenheit 451, édité aux Etats-Unis en octobre 1953 par Ballantine Books, en des temps marqués par une paranoïa anticommuniste de tous les instants, et traduit en France deux ans plus tard chez Denoël. Dans un futur proche qui n'est pas sans évoquer notre époque pleine de gadgets électroniques, le corps de pompiers spécialisés auquel appartient Guy Montag est chargé de brûler tous les livres qu'il trouve : ces vieilleries appartiennent à un passé dont la société technologique décrite par Ray Bradbury ne veut plus se souvenir. Mais Montag, après avoir pris conscience de son aliénation, se révolte et devient alors un rebelle antisocial qui va être impitoyablement pourchassé.

Des utopies négatives

Soixante ans plus tard, Fahrenheit 451 est devenu un classique. Il importe donc peu de savoir qu'il a été reçu chez nous comme un livre de genre, voire un roman de gare. Car il serait malheureux de s'interdire de le lire, en daubant la science-fiction comme un genre mineur. La même erreur a souvent été faite avec le Meilleur des mondes, d'Aldous Huxley, paru en 1932, avec 1984, de George Orwell, qui date de 1949, et avec le moins connu (mais néanmoins très important) (....) .

Ce qui est étonnant, avec ces romans antitotalitaires inspirés non seulement par la sauvagerie du fascisme et du stalinisme, mais également par la folie du contrôle total dans les démocraties commerciales, c'est qu'ils continuent d'être remisés au second rayon. En 1953, lorsque Fahrenheit 451 a paru en feuilleton aux Etats-Unis, il faisait pourtant figure de roman très sérieux. Pourquoi cette relégation dans les banlieues de la littérature, dont le seul George Orwell a fini par être extrait ?

Certaines dystopies sont certes alourdies par la thèse défendue par l'auteur ; le Nous autres de Zamiatine et le Meilleur des mondes de Huxley ressemblent par moments davantage à des essais qu'à des romans ; mais cette critique ne peut pas être faite à 1984 ou à Fahrenheit 451,  l deux fictions marquées par un cousinage évident. Winston Smith et Guy Montag sont à la fois de vrais héros de roman et des frères en désolante lucidité. La particularité de Fahrenheit 451 est de décrire un cauchemar climatisé dans lequel les individus se sentent bien et n'ont aucun sentiment de soumission - à l'exception de Montag. Il est intéressant de noter que, dans les deux livres, c'est la rencontre avec une femme qui est l'élément déclencheur de la révolte. Dans Fahrenheit 451, Montag s'intéresse aux livres qu'il était chargé de brûler à la suite de conversations troublantes avec Clarisse McClellan, une jeune fille de 17 ans qui le fascine. L'opposition entre l'éternité des surprises de l'amour et la quête moderne de l'extase technologique produit un effet très poétique. 

 



L'obsession sécuritaire : surveillance : Voir les notes (20)

La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama”

 

 

On a souvent évoqué le contexte du maccarthysme pour éclairer la genèse de Fahrenheit 451. Bradbury n'a jamais confirmé ou infirmé cette hypothèse. En revanche, certaines scènes du film de François Truffaut évoquent de toute évidence les autodafés nazis. Mais, autant que les folies du XXe siècle, ce sont les mutations présentes de la techno-science économique que le roman de Bradbury donne à mieux penser. Le bonheur obligatoire, avec abrutissement télévisé en flux continu, calmants et antidépresseurs, ça ne vous dit rien ?

 Jean-Christophe Rufin, Globalia. Gallimard, Paris 2004 ; réédition, Paris: Gallimard, 2005, 499 p.

 

 

Le terrorisme, spontané ou provoqué, justifie que les autorités chargées de la « Protection sociale » disposent d’un pouvoir absolu. Cette exception remarquable aux principes affichés de la société globalienne est théorisée ainsi dans le livre: 

 

« Chacun est libre de ses actes. Or, la tendance naturelle des êtres humains est d’abuser de leur liberté, c’est-à-dire d’empiéter sur celle des autres. LA PLUS GRANDE MENACE SUR LA LIBERTÉ, C’EST LA LIBERTÉ ELLE-MEME. Comment défendre la liberté contre elle-même ? En garantissant à tous la sécurité. La sécurité c’est la liberté. La sécurité c’est la protection. La protection c’est la surveillance. LA SURVEILLANCE, C’EST LA LIBERTÉ.  

 La reprise en édition de poche du livre de Jean-Christophe Rufin invite à lire ou à relire cet ouvrage plutôt ambitieux, à mi-chemin entre fiction futuriste et analyse sans concession des sociétés démocratiques modernes.

 En effet l’artifice romanesque qui situe l’action dans un futur pas si lointain, où la planète serait organisée en une vaste fédération mondiale entrecoupée par des zones de non-droit, ne parvient pas à dissimuler la méditation sur notre monde contemporain, le propos véritable de l’auteur (prix Goncourt 2001 pour Rouge Brésil). Ce n’est pas par hasard que JCR cite Tocqueville dans sa postface, la filiation avec l’auteur de la Démocratie en Amérique ne faisant aucun doute. La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama

 
Citizenfour (2014) Part 1 | HD Documentary film (multi Subs) 

“Citizenfour” : les coulisses du doc sur Edward Snowden, entre paranoïa nécessaire et devoir de vérité
Olivier Tesquet<:">Projet de loi renseignement : liberté, égalité, surveillésLoi renseignement : “2 minutes pour parler des libertés fondamentales, ça commence à bien faire !”Le projet de loi renseignement défendu par son concepteurTous ses articles
Publié le 23/02/2015. Mis à jour le 24/04/2015 à 22h09.<:figure class="with-legend article-media center">Oscar du meilleur documentaire 2015, “Citizenfour” sort ce mercredi 4 mars. Pour “Télérama” , la réalisatrice Laura Poitras fait le récit de deux ans de travail clandestin avec Edward Snowden et ses incroyables révélations sur la NSA.
 

 

Citizen Four - Documentary [2014] - YouTube

Cet été, Claire Nouvian présente la nouvelle émission "Lanceurs d'alerte" le samedi à 13h30. Écoutez son coup de cœur pour le documentaire Citizenfour

emande pourquoi il signe « Citizen Four », il m'explique qu'il n'est ni le premier, ni le dernier lanceur d'alerte. Il n'est qu'un parmi d'autres.
 

Lanceurs d'alerte, coupables ou héros? - vidéo Dailymotion

 n

Pendant cette campagne présidentielle, les sites de plusieurs partis ont été la cible d’attaques pirates…déjouées par des bénévoles.

Et si demain, vous deveniez lanceur d’alerte… Mais sans les ennuis judiciaires qui vont avec ? Vous pourriez ainsi entrer dans le système informatique d’un parti politique, repartir avec le fichier de ses donateurs, prévenir les autorités compétentes qu’il y a comme un trou dans la raquette… et tout ça sans vous retrouver, vous, avec une grosse amende. C’est tout l’objectif deZérodisclo.com : une plateforme française qui met en relation les petits génies de l’informatique avec l’ANSSI, l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information

La sécurité informatique, un des enjeux des sites des candidats

La sécurité informatique, un des enjeux des sites des candidats © Getty / Maciej Toporowicz, NYC
 
">WikiLeaks secrets et mensonges , lanceurs d'alerte : toute l'actualité sur France InterEt si demain vous deveniez lanceur d'alerte sans les ... - France Inter

De Manning à Snowden : que deviennent les lanceurs d'alerte ?Barack Obama a annoncé mercredi qu'il commuait la peine de prison de la lanceuse d'alerte Chelsea Manning. La révélation des documents a souvent bouleversé la vie de ces personnes. L'occasion de revenir sur le devenir de quelques lanceurs d'alerte emblématiques de ces 10 dernières années. De Manning à Snowden : que deviennent les lanceurs d'alerte ?

Lanceur d'Alerte - YouTube , Edward Snowden : "employé mécontent" ou lanceur d'alerte ?


  
Citizenfour" : dans les coulisses du documentaire oscarisé sur Edward SnowdenGrand récit | Oscar du meilleur documentaire, "Citizenfour" sort ce mercredi 4 mars. Pour "Télérama" , la réalisatrice Laura Poitras fait le récit de deux ans de travail clandestin avec Edward Snowden et ses incroyables révélations sur la NSA
 
 Mardi 30 22:45 - 00:20
Lanceurs d'alerte : coupables ou héros ?
Documentaire

Réalisé en 2014 par  James Spione

nLa démocratie, c'est nous
London Grammar a découvrir


Accueil - Enkolo
 
globalia : citoyen actif
globalia - citizen khane

“Citizenfour” : les coulisses du doc sur Edward Snowden

A lire 
: Vers un État d'Exception Permanent , Le business de la peur / intégrale , They live , 
Etat d'urgence - coup d'état - permanent , 
Articles de l-indigne taggés "globalia" - l'indigné Révolté- Skyrock.com , L'empilement des lois antiterroristes , Un œil sur vous, citoyens sous surveillance" ARTE
LIRE AUSSI:
» Migrants : la Grèce peine à mettre en œuvre l'accord UE-Turquie
L(in)sécurité : Un champ de bataille ( 2) - L'indigné révolté 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu