Avertir le modérateur

15/07/2012

Johnny Cash at Folsom Prison

 

Fait parti de la thématique summer of rebelle : sur ARTE

Rebel attitude sur ARTE avec SUMMER OF REBELS !

 

Johnny Cash at Folsom Prison

Musique par Bestor Cram

 

Johnny Cash At Folsom Prison

A part of the film 'Johnny Cash At Folsom Prison'. The documentary examines the most important day in the career of one of America's foremost popular artists. It was January 1968, a year that would be saturated in violence and historical change. Cash's 1968 concert at Folsom State Prison in California and the ensuing album became a symbol of the late 1960s and transformed his career. Special Guests: Marty Stuart, Merle Haggard and Jim Marshall

At Folsom Prison - Wikipédia :

At Folsom Prison est un album live de Johnny Cash enregistré le 13 janvier 1968 au sein de la Prison d'État de Folsom, face à un public différent des concerts habituels car composé de délinquants et criminels condamnés à des peines diverses ainsi que du personnel pénitentiaire. Premier disque enregistré en public dans une prison[4], il compte 16 titres dans sa version initiale, dont quelques duos avec sa compagne, la chanteuse June Carter ainsi qu'une chanson écrite et composée par le détenu Glen Sherley : Greystone Chapel.

L'album, d'abord censuré par la maison de disques, a depuis été réédité dans deux versions non édulcorées : la première, en 1999 qui contient trois titres bonus ; la seconde, en 2008, intitulée Legacy Edition, qui renferme deux disques et un DVD relatant la genèse de l'événement. Il s'agit d'un projet que Johnny Cash avait en tête depuis le début de sa carrière ainsi qu'en témoigne la chanson Folsom Prison Blues enregistrée en 1955. Il fut sans cesse repoussé à cause de graves problèmes d'alcoolisme, d'addiction à la drogue et des soucis que le chanteur avait avec la justice.

Le chanteur, enfin sevré, cherche à relancer une carrière en berne depuis plusieurs années. Le 13 janvier 1968, il donne deux spectacles à la Prison d'État de Folsom en Californie, avec la participation de sa compagne June Carter, du chanteur Carl Perkins et de son groupe, The Tennessee Three.

Malgré le faible investissement financier initial de la Columbia, l'album est un succès aux États-Unis, se hissant à la première place des meilleures ventes d'albums country et au quinzième rang des meilleures ventes de disques tous genres confondus. Le premier single qui en est extrait est une version live du morceau Folsom Prison Blues. At Folsom Prison reçoit de bonnes critiques dès sa sortie et la popularité qui s'ensuit relance la carrière de Cash, conduisant l'année suivante à une seconde captation au sein d'une prison d'état : At San Quentin.

Johnny Cash At Folsom Prison [Part 1 ] - YouTube

Documentary 2008
Language: English
Subtitles: Swedish

Pistes de l'album

Enregistrement original (1968)

Face 1

Titre

Auteur(s)

Durée

 

 

 

 

 

 

1.

Folsom Prison Blues[24],[25]

Johnny Cash

 

 

 

 

 

 

 

2.

Dark as a Dungeon[26]

Merle Travis

 

 

 

 

 

 

 

3.

I Still Miss Someone[27]

Johnny Cash, Roy Cash Jr.

 

 

 

 

 

 

 

4.

Cocaine Blues[28]

T. J. Arnall

 

 

 

 

 

 

 

5.

25 Minutes to Go[29],[30]

Shel Silverstein

 

 

 

 

 

 

 

6.

Orange Blossom Special[31]

Ervin T. Rouse

 

 

 

 

 

 

 

7.

The Long Black Veil[32]

Marijohn Wilkin, Danny Dill

 

 

 

 

 

 

 

Face 2

Titre

Auteur(s)

Durée

 

 

 

 

 

 

1.

Send a Picture of Mother[33]

Johnny Cash

 

 

 

 

 

 

 

2.

The Wall[34]

Harlan Howard

 

 

 

 

 

 

 

3.

Dirty Old Egg-Suckin' Dog[35]

Jack H. Clement

 

 

 

 

 

 

 

4.

Flushed From The Bathroom of Your Heart[36]

Jack H. Clement

 

 

 

 

 

 

 

5.

Jackson (avec June Carter et Billy Edd Wheeler)[37]

J. Lieber

 

 

 

 

 

 

 

6.

Give My Love to Rose (avec June Carter)[38]

Johnny Cash

 

 

 

 

 

 

 

7.

I Got Stripes[39]

Johnny Cash, Charlie Williams

 

 

 

 

 

 

 

8.

Green, Green Grass of Home[40]

Curly Putman

 

 

 

 

 

 

 

9.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1968, après des années de dépendance à la drogue et à l'alcool, Johnny Cash parvient à décrocher. Son idée pour relancer sa carrière : enregistrer un album live dans un pénitencier de Californie. Personne, pas même Cash lui-même, ne peut alors imaginer que «At Folsom Prison» sera l'un de ses meilleurs albums, un testament qui, quarante ans après, résonne encore, débordant de révolte, d'humour et de sincérité. Ce documentaire plonge dans le mythe de Folsom, revient sur la personnalité du «man in black» et relate les difficultés qui ont entouré cet enregistrement légendaire, dont il n'existe aucune image filmée.

Johnny Cash At Folsom Prison [Part 2] , [Part 3] ,

La critique TV de télérama du 14/07/2012

 

Le 13 janvier 1968, Johnny Cash entre à la prison d'Etat de Folsom (Californie). Non pas pour y purger une peine (même si le roi de la country avait été arrêté quatre ans plus tôt pour possession de stupéfiants), mais pour donner un concert devant les détenus réunis.

L'enregistrement de cette matinée mémorable sera l'un des plus gros succès publics et critiques de Cash. C'est l'histoire étonnante de cette prestation que reconstitue le documentaire de Bestor Cram. Un exploit narratif alors qu'il n'existe aucune archive filmée du show... Le réalisateur utilise magnifiquement les planches-contacts du photographe Jim Marsh et illustre trois titres emblématiques de « l'homme en noir » par des courts métrages d'animation inventifs.

Au-delà de la musique, le film rappelle le combat de Johnny Cash pour améliorer la condition des prisonniers. Et bouleverse quand il raconte le destin tragique de Glen Sherley, le taulard ­brisé par sa liberté retrouvée. Incarcéré à Folsom, ce compositeur amateur obtint une remise de peine grâce à Cash, qui le fit jouer en première partie de sa tournée. Mais ne put l'empêcher de sombrer dans l'alcool et la violence. — Samuel Douhaire  Johnny Cash at Folsom Prison | Summer of Rebels | Echappées - Arte

Samuel Douhaire

nny cash - Personal jesus

60 Minutes - Johnny Cash interview (2/3)

Dark as a Dungeon[

Folsom Prison Blues

Cocaine Blues (Live At Folsom Prison)

Johnny Cash - Folsom Prison Blues - 1968

 

29/05/2012

Rolling Stones, la French Connection

Rolling Stones, la French Connection

Rock-pop réalisé en 2010 par Stephen Kijak  

 

 

Rolling Stones, la French Connection : liste des épisodes

Rolling Stones, la French Connection - mercredi 30 mai 2012

 

Harcelés par les médias, proches de la déroute financière, et luttant contre l'emprise des drogues, les Rolling Stones quittent Londres pour la Villa Nellcote, à Villefranche-sur-Mer, près de Nice. Durant l'été 1971, recevant artistes et amis, entre fêtes, drogues et plaisirs en tous genres, les Stones élaborent et enregistrent le mythique «Exile on Main Street», paru en 1972. Les clichés pris durant 6 mois par le photographe Dominique Tarlé - qui devait les suivre pendant une journée ! -, ainsi que des témoignages d'Anita Palleberg, alors compagne de Keith Richards, d'Andy Jones, leur ingénieur du son, de Bobby Keys, leur saxophoniste, illustrent ce document exceptionnel, présenté en séance spéciale lors de la Quinzaine des réalisateurs, pour le 63e Festival de Cannes, en mai 2010.

La critique TV de télérama du 05/06/2010

Documentaire de Stephen Kijak (Stones in exile, GB/USA, 2010). 60 mn. Inédit.

« Les coulisses d'un enregistrement... Quel ennui... Qui en a quelque chose à faire ? » Sacré Mick Jagger, producteur de ce documentaire sur l'histoire secrète d'Exile on Main St, le plus mythique des albums des Stones... Le film (1) n'a pas commencé que l'icône lippue crache, dans un bâillement, le morceau : le double album, considéré avec le temps comme l'oeuvre maîtresse des inoxydables rockeurs anglais, n'a pas laissé de souvenirs impérissables à ses géniteurs. D'abord parce que, sorti en 1972, le disque fut accouché dans la douleur, par des musiciens qui rêvaient d'être ailleurs. Obligés de quitter l'Angleterre pour échapper au fisc, les Rolling Stones s'installaient dans le sud de la France durant l'été 1971. La villa de Keith Richards, à Villefranche-sur-Mer, faisait office de studio de fortune en même temps que de drôle d'auberge espagnole, temple du sexe, de la drogue et du rock'n'roll. D'où l'album extraordinaire qui y germa, suite anticommerciale de blues souffreteux, de balades déglinguées et de plaintes soul aux accents gospel : un rock libre, en apparence exsangue, animé en réalité d'une énergie diabolique. Exile avait beau avoir été commencé en Angleterre, bien avant l'exil, et achevé dans un studio sophistiqué de Los Angeles, son pouls et son âme étaient ceux d'un groupe à terre qui surmontait miraculeusement l'adversité dans un sous-sol hanté qui servit jadis de QG à la Gestapo !

A travers les témoignages des participants et d'hallucinantes images d'archives - dont certaines sont extraites de Cocksucker Blues, le sulfureux docu-vérité de Robert Frank -, on suit, fasciné et amusé, le récit de la conception de cette oeuvre née dans le chaos. Ennui ? Désolé, Mick, mais l'envie de bâiller ne nous a même pas effleurés.

 

(1) Sous son titre original, Stones in exile, le fil a été présenté à la Quinzaine des réalisateurs lors du dernier festival de Cannes. Lire aussi Télérama n° 3149.

Hugo Cassavetti

Informations détaillées

Genre : Rock-pop
Durée : 60 mn
Origine : américano-britannique
Réalisateur :
Stephen Kijak

 

Rolling Stones, La French Connection / 1 sur 3, Part  2 sur 3Part  3 sur 3

MICK JAGGER - FRENCH INTERVIEW - 1971 HQ

26/12/2011

Baby's In Black (Beatles Cover by Erin Lang & The Foundlings)


http://www.youtube.com/watch?v=Sii7XMyGLdI&list=UUE47ZKBX8FKLyaDXnQvYYug&index=1&feature=plcp
It’s a great version music for a Happy christmas and a good New Year. Extract ;

baby's in black,beatles cover,by erin lang & the foundlings)

“We had an incredible year this year and really want to thank you!
hope you are still under the holidays' dreamy sugar plumb duvets!
our travels and shows through South America and Europe and of course our home Montreal were wonderful and so inspiring! We couldn't have done it without YOU!

as a little thank you here is a free download of a cover of the Beatles song
'Baby's In Black'
a bside from our new album 'Between You and The Sea' out this spring!

Free Download

and Robin (my brother) and i made a little video yesterday on christmas day for it..
fun skipping stones and wandering by Lake Ontario..

Baby's In Black Video

hope you like it!
all the peace and warmest wishes to you!
thank you for making our year so wonderful..
love
Erin Lang & The Foundlings.. »

Baby's In Black (Beatles Cover by Erin Lang & The Foundlings) , Erin Lang

Fans of Erin Lang in Paris, France are joining together to Demand that Erin Lang perform in Paris, France. Chat with other Erin Lang fans in Paris, France below and get your friends to join by using the share buttons above. Spread the word by putting a Demand it! widget on your MySpace or blog.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu