Avertir le modérateur

29/06/2016

J'mmerde le FN

a vidéo de Yann Marchesseau.
voila la solution!! :p :p
 
Tous contre le FN

Je suis jeune et j'emmerde le front national !
.
.
Un message clair, génération après génération de toute la jeunesse française, qui ne se reconnaît pas dans les idées du parti de la haine et du mensonge. Un message commun aux peuples européens dont une part importante de la jeunesse rejette avec force les tendances nationalistes. Une jeunesse trop souvent instrumentalisée et manipulée par des partis puis catégorisée par les médias.
.
.
Non les jeunes des générations Y et Z ne sont pas en majorité des fachos ou des geeks violents et des écervelés nourris à la télé-réalité. On nous dit génération sacrifiée, on nous dit qu'on fera face toute notre vie qu'à des portes fermées. Pourtant la situation actuelle le prouve déjà, malgré le chômage les initiatives se multiplient et notre génération est le moteur d'une évolution du marché du travail et de l'ouverture culturelle au monde pour résoudre les problèmes dont nous avons hérité.
.
.
Nous sommes les premières générations réellement internationalisées, communicant et voyageant selon les moyens dans le monde entier. Les premières générations à pouvoir sans trop d'efforts prendre conscience et faire prendre conscience aux autres ce qu'est l'Humanité; de discuter avec n'importe qui dans le monde instantanément sans que la nationalité ne soit un obstacle ni même une caractéristique importante. Une ouverture d'esprit totale, à portée de main de chacun, qui est le pire ennemi des nationalistes, nostalgiques d'anciens puissants empires coloniaux, et qui ne jurent que par la puissance des états nations aux dépens de l'Humanité dans son ensemble.
.
.
Une privation d'avenir dont sont victimes les jeunes britanniques et que le F-haine souhaite férocement faire partager par la force aux français. Or nous sommes des générations engagées au delà des frontières, nous sommes européens et personne ne pourra nous l'enlever. Plutôt que de tout détruite pour tous être à nouveaux séparés comme ce que souhaites les nationalistes, nous voulons construire ensemble un projet nouveau. Et si il est encore trop tôt pour construire quelque chose en tant qu’Humanité, nous sommes désormais assez proches entre jeunes européens pour avoir une vision commune d'une future Union Européenne différente de celle que nous connaissons à ce jour. Une grande Union des peuples dans tous les domaines dirigée plus directement par les citoyens plutôt que plusieurs petits pays nostalgiques de leurs empires passés regroupés sous la bannière d'une union commerciale technocratique dont les membres proviennent de gouvernements eux même déjà pourris.
.
.
Un projet d'avenir pour une puissance partagée indispensable, un avenir commun qui va nécessiter d'expliquer les choses pour modifier les fondations de l'UE en profondeur et ainsi repartir sur de nouvelles bases solides. Mais quand la majorité des gouvernements en place de par leur inertie freine tout changement réel et indispensable, l'extrême droite nationaliste elle se dresse en tant qu'obstacle face à cet avenir et veut simplement faire sauter toute la construction sans possibilité de reconstruire.
.
.
À cette extrême droite nous n'avons qu'un message simple en image à adresser.
.
.
J'invite tous les jeunes qui refusent les idées immondes d'extrême droite à le montrer ostensiblement en affichant cette image sur leur profil.
.
.
PS : Nous pouvons aussi fournir des variantes de l'image avec un texte « Je suis **** » différent si vous nous le demandez gentiment dans les commentaires.

a Paola a répondu · 3 réponses · 12 min


‪#‎jeunesse‬ ‪#‎France‬ ‪#‎FN‬ ‪#‎FrontNational‬

07:40 Publié dans racisme | Lien permanent | Commentaires (0)

18/06/2016

Les deux poids de mesures

C'est l'ambiance tendue aussi en Angleterre ou les thèse populistes, les coups bas et le fait de surfer sur certaines idées d'extrême droite légitime de tels actes. De toute façon que ce soit en France, Angleterre, en Israel.... : Ils semblent que les gouvernement essayent de caresser les électeurs dans le sens du poils tandis que les gênants militants de gauches essuyent généralement une répression pénale et physique plus rude.

"Les enquête

un lien.
 
 
 

Les mots sont importants

« Il est temps de qualifier le meurtre de Jo Cox comme ce qu’il est : du terrorisme d’extrême droite », s’exaspère la chroniqueuse du journal conservateur The Telegraph Juliet Samuel, vendredi 17 juin

 

Le créateur de la sitcom « Citizen Khan » (diffusée sur la BBC) Adil Ray le dénonce également sur Twitter : « Ne pas qualifier cette attaque d’acte de terrorisme ne fera qu’éloigner la communauté musulmane. Et Jo Cox a durement combattu cela. »

 

la photo de Les répliques.
 

 Alors que les liens du suspect, avec l’extrême droite sont au cœur de l’enquête de la police britannique, le journaliste américain Glenn Greenwald, qui avait participé aux révélations d’Edward Snowden sur la surveillance de la NSA et du GCHQ en 2013, s’étonne sur le site The Intercept du « contraste absolu avec un incident très proche qui a eu lieu au Royaume-Uni en 2010, lorsqu’un parlementaire britannique, Stephen Timms, avait été violemment poignardé et presque tué par une femme ». Le journaliste rappelle qu’à cette époque, tous les médias britanniques avaient tout de suite qualifié l’attaque de « terroriste ». La différence ? Elle est « évidente », pour lui : « L’agresseur de Timms était musulmane, originaire du Bangladesh, alors que le suspect du meurtre de Cox… ne l’est pas. »

 Jo Cox a été tuée jeudi dans sa circonscription de Birstall, dans le nord de l'Angleterre, à une semaine du référendum britannique sur l'Union européenne. Les propos sans équivoque du suspect devant le tribunal de Westminster, où sont généralement juges les affaires liées au terrorisme, semblent conforter les différentes révélations et témoignages apparus depuis jeudi. Particularité de la loi britannique, l'inculpation du suspect signifie cependant que les médias n'ont désormais plus l'autorisation de publier ces éléments, notamment sur les possibles motivations du suspect.

Lire aussi :   Meurtre de Jo Cox : les motivations du tueur étaient-elles politiques ?

Pour certains, la prudence autour de Thomas Mair s’explique donc par le doute qui peut encore subsister sur les motivations du suspect – des informations contradictoires sont parvenues sur le fait qu’il ait prononcé les mots « Britain first ! » lors de l’attaque – et sur sa personnalité – son frère affirme qu’il souffre de « troubles mentaux ». Mais, comme le souligne le chroniqueur duFinancial Times Robert Shrimsley, « il est frappant que [les deux plus grands tabloids britanniques] The Sun et The Daily Mail, deux organes de presse qui ne sont pas franchement connus pour leur couverture prudente et discrète de l’actualité, aient tous les deux soulignés que le suspect était un “fou solitaire” ou un “solitaire avec un passif de maladie mentale”. »

 

Cette prudence, notamment concernant les témoignages sur les paroles prononcées par Mair lors de l’attaque, est louable, souligne-t-il. Mais… « on ne peut que s’interroger sur la prudence avec laquelle certains médias auraient évalué les éléments de l’enquête si le tueur avait eu une origine différente. Comment, peut-on se demander, ces titres auraient traité des témoignages assurant que le tueur avait crié “Allah Akbar” pendant qu’il portait les coups ? »

Glenn Greenwald fait de son côté le parallèle avec Omar Mateen, le tueur d’Orlando, également touché par des troubles mentaux, mais « qualifié immédiatement de terroriste ». Et plusieurs internautes lui ont fourni des modes d’emploi très visuels sur Twitter :

 
 Le parti politique Britain First, qui milite pour le Brexit, et dont la page Facebook compte 1,4 million de sympathisants, a nié toute implication dans l'attaque. En raison de tweets à la gloire du tueur présumé, la police enquête aussi sur un groupe de suprémacistes blancs, National Action, qui incidemment milite pour la sortie de l'UE. «Plus que 649 députés», disait l'un de ces tweets.
 
Le mois dernier, Nigel Farage, chef de file du parti eurosceptique Ukip, avait tenu des propos qui ont pu sembler prémonitoires: «Je pense qu'il est légitime de dire que, si les gens ont l'impression d'avoir complètement perdu le contrôle - et nous avons complètement perdu le contrôle de nos frontières en tant que membres de l'Union européenne - et que leur vote ne changera rien, alors la violence est la prochaine étape», avait-il déclaré à la BBC.

 

urs étudient les liens entretenus par Thomas Mair avec l'extrême droite, mais aussi de possibles troubles mentaux."
à chaque fois que l'on a des délires terrorislamiste,la condamnation de la presse dépasse souvent les "vérifications d'usages"...

refuser de condamner les actions des néonazis ça nous met dans une situation ou les européens sont fous,le Maghreb est criminel ...
c'est pas une question d'islamophobie,mais bien une vue de "l’esprit" qui participe à la stigmatisation qui fabrique des terroristes...

  

 
 
Pourquoi tant de réticences à ranger le crime commis contre la députée…
LEMONDE.FR
 

 nLire aussi :   Meurtre de Jo Cox : face au juge, le suspect clame « mort aux traîtres, liberté pour le Royaume-Uni »

27/04/2016

contre le fascisme sous toutes ces formes

n

n
la photo de CNT AIT 71.
 
 contre le fascisme sous toutes ces formes

 

Nicolas Hernandez ok pour moi j'ai besoin d'informations de personnes ayant été dans le mouvement et en qui j'ai confiance. gardons un œil ouvert sous tout risque de récupération de mouvement en interne ou alors des politiciens qui faute de pouvoir le récupérer essayeront de le dégrader.

"Ils ont commencé avec grand courage par attaquer violemment 2 participants isolés, assis à coté de la Bourse du travail. Dès que le reste des personnes présentes à nuit debout s'en sont rendues compte, elles se sont rassemblées pour riposter. Les nervis du GUD ont alors procédé à des jets de bouteilles vers la foule. Mais devant un bloc déterminé, ils ont préféré fuir et se sont faits pourchasser" Nuit Debout Lyon attaqué par l'extrême droite : les assaillants repartent en courant -...

 
 
un lien.Bordeaux : Le FNJ chassé de la Nuit Debout : 
LAHORDE.SAMIZDAT.NET

la publication deGerard Frau. 



 
qui est responsable?

Le responsable est toujours le même que celui des fascismes historiques, qu'ils prennent le pouvoir lors d'une période trouble ou par les urnes :
 
Le système capitaliste montre petit à petit ses incohérences, rendant la situation économique et sociale instable et injustifiable, le risque, pour lui, que le « peuple » , les « pauvres », les « prolos » se révoltent devient de plus en plus grand, si cela arrive ceci s'appelle une situation pré-révolutionnaire.
 
L'idée du Etat fort à base dictatoriale permettra à la classe des privilégiés de sauver une partie de leurs intérêts, avec évidemment comme moyen de grandes répressions.Mais pour que cela soit possible le système actuel (avec ces défenseurs cela va s'en dire) à besoin d'une base populaire pour zapper les vrais ambitions égalitaires et libertaires.
Pour cela il utilise un des ressorts de son idéologie : celui qui veut nous faire croire que vivre sans une autorité hiérarchique est impossible ; l'idée fausse, purement due à la propagande des dominants que le principe d'autorité sociale et économique est indispensable, une fois cette croyance bien ancrée dans la psychologie des masses, un Hitler-un Staline peut venir imposer sa tyrannie politique pour sauvegarder les privilèges d'une minorité ( qu'ils soient privé ou d'état).

L'abstentionnisme n'est donc pas coupable est peut être même le début de la solution.
En effet , pour paraphraser le romancier Courteline , l'abstention signifie « je ne crois pas un mot de toutes vos histoires », mais cette dernière doit être consciente, elle doit être un appel à s'organiser par la base, les prémisses du peuple libre de penser ses intérêts sans être couvé par des profiteurs tels que les politicien(ne)s.
 
Plus généralement , cela signifie , par exemple, que sur la menace du fascisme en France ou ailleurs, il sera toujours plus utile de se réunir avec ses proches, ses amis , ses collègues dans le but de discuter de la situation et pourquoi pas de s'organiser et d'agir, plutôt que de rester seul dans l'espoir qu'un vote moutonnier en se mentant à soi-même devant les discours vides des partis de tous bords pourrait avoir une quelconque utilité.
par des anarcho-syndicalistes

CNT-AIT 71
 
Si vous pensez venir en Grèce dans les prochaines semaines, voici quelques suggestions : 
– Athènes du 27 au 29 mai : festival antiautoritaire du journal Babylonia. Parmi nos nombreux invités cette année, l'ami Stéphane Trouille pour ses excellents films-actions sur Calais. Thème des trois jours : l'Europe forteresse qui nous opprime et nous écœure, le refus du repli sur soi, la solidarité et la libre circulation des personnes, quels que soient leur langue, leur âge et leur couleur de peau. La lutte contre la montée des nationalismes en Europe et leur cohorte d'ambassadeurs masqués et d'imposteurs en tous genres.https://www.facebook.com/events/546665675513129
– Athènes du 1er au 3 juillet : festival antifasciste d'Athènes, l'un des plus réputés au monde.
https://www.facebook.com/events/1742519612647765/

– Thessalonique du 15 au 24 juillet : No Border Camp 2016. Un moment fraternel et passionnant pour ceux qui ont compris que les frontières sont des chimères, que le problème du capitalisme est ailleurs et que nous n'avons absolument aucune difficulté à lutter ensemble, par-delà nos différences, malgré la barrière de la langue et les innombrables variantes culturelles ou personnelles. Le pouvoir est maudit, le monde est petit et la vie est belle. Surtout quand on fête l'utopie en juillet près de Thessalonique.
https://noborder.beyondeurope.net
https://www.facebook.com/events/1753306721581092/

Et puis dès demain...
– Athènes, 28 avril (19h) : présentation-discussion autour du lycée autogéré de St-Nazaire à l'espace social libre Nosotros (66, rue Themistocle à Exarcheia) par un groupe d'élèves que je vous ai déjà présenté et qui vient d'arriver à Athènes :
http://blogyy.net/2016/03/24/des-lyceens-solidaires-parte...
Voici la page de l'événement Facebook :
https://www.facebook.com/events/1565957213702267
Avec Mimi A FelineGrigoris TsilimantosAchil AKblacknredStefanos BatsisAlexandros SchismenosNansy StamatiSissy DoutsiouMarie NemgaThibaut Keine ZukunftYoann SuputnykGraziella Pondjikli RochardShaïmâa BnkrAthina Blueprint

'évènement de Περιοδικό Βαβυλωνία.

12:14 Publié dans racisme | Lien permanent | Commentaires (1)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu