Avertir le modérateur

27/12/2015

Le Pen présidente... On nous aura prévenus |

n

 

 

Le Pen présidente... On nous aura prévenus

 " Je vous invite a lire cet très bonne BD qui montre comment le FN après avoir réussi a imposer ces idées depuis 30 ans à la société française et aux élites gouvernementales, a réussi a faire son coup d'état démocratique. déjà en novembre 2015, les déclarations de Valls en tête reprenant ouvertement les idées du FN tout en s'en cachant aurait du nous alerter dans un futur proche sur l'avenir noir"

Une BD très bien faite, pédagogique et une alerte de Marinne Le pen dans un futur proche ( élection de 2017 pour les présidentielle). Ce n'est pas si farfelue sachant que le contexte s'y prète bien depuis 30 ans par des politiciens de tout bord, qui sous couvert de lutte utile pour lutter contre l'extrême droite sont les premiers a s'allier en vue de carrière électorale a l'image de Meunier François  et alors que le replis identitaire gagne l'Europe.   . Julien Dufour à Mairie d'Antony3 décembre, 20:23 · Antony ·Au Conseil municipal d'‪#‎Antony‬, FMeunier François élu Front de Gauche annonce ce soir son ralliement au ‪#‎FN‬‪#‎IDFBleuMarine‬ , ‪#‎RégionalesIDF‬ , ‪#‎Fn92‬ 

 

La Présidente »: une bande dessinée où Marine Le Pen ... - YouTube

 

 Pourquoi Marine Le Pen va être élue présidente en 2017 - 10 minutes pour comprendre , 

[A LIRE AVANT LE 7 MAI] Programmes, portraits des candidats, grands enjeux économiques... PRESIDENTIELLE 2017, LES CLÉS DU SECOND TOUR, un numérique à télécharger gratuitement

1la publication de La Horde

« Comme l'extrême droite réagit-elle au mouvement social qui agite la France autour de la loi El Khomri, et dont on espère qu'il est parti pour durer ? Pour le FN, c'est la faute à l'Europe et aux immigrés, pas aux patrons ; et à part dénoncer les vilains casseurs, rien de neuf sous le soleil. Du côté de l'extrême droite radicale, on s'excite, et on tente d'attaquer les « gauchistes » qui semblent reprendre du poil de la bête. Cependant si le milieu nationaliste « classique » peine, heureusement, à trouver sa place face à la colère sociale, chez les confusionnistes, on se frotte les mains, et on essaye de s'incruster dans le mouvement, mais pour finir par révéler sa véritable nature... »

Pour ceux qui aiment être pris pour des cons... votez FN.. 

Cet ancien élu du Front de Gauche ( FDG) qui a rejoins cet été le FN. Au passage, les personnes qui ont voté pour lui en pensant mettre une politique de gauche et faire barrage au FN ont tout simplement été floués

 

 

Pascal Bavencove : "Un certain nombre de mes amis ont un ami commun Meunier François. Il s"agit d'un responsable FN du 92 faites passer l'info. Et surtout virez le".

 
 
L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes debout
EDWY PLENEL

Ce dimanche, Mediapart consacre une édition spéciale pour décrire, de façon documentée, ce qui se passerait si le Front national arrivait au pouvoir. Partagez la avec tous ceux, autour de vous, qui, par colère légitime ou par égarement politique, confondent post-fascisme et démocratie. Nous ne cesserons de le répéter d'ici le 7 mai : voter Macron, ce ne sera pas approuver son programme mais défendre un espace public démocratique où la contradiction, le conflit, la mobilisation, etc., sont possibles face à des politiques injustes, avec des contre-pouvoirs, une presse libre, une justice indépendante, des syndicats respectés, etc. A lire sur www.mediapart.fr !

 

Accueil - 2013-14 - émissions de Mars Marine se fait couler un bain Le lundi 17 mars 2014 

La présidentielle, vue(s) d'Europe

 

 Face au père encombrant, Marine Le Pen essaye de déminer le terrain alors que le Front national se cherche des allier au parlement européen. Famille je vous ai" : Marine Le Pen expérimente t'elle la maxime de Gide. En tout cas la présidente du FN a " osé" publiquement dénoncé les propos de son père les propos de son père sur Patrick Bruel mais pas les propos mais plutôt les conséquences. Une faute politique selon elle.

Difficile au Front National de faire comme si Jean Marie Le Pen n'existait pas. Le président d'honneur du parti a encore des choses a dire et il le fait sentir chaque semaine sur le site du front national dans son journal de bord ( journal de bord de Jean Marie Le Pen : Journal de bord de JMLP | Works Categories | Front National) sorte de tribune politique ou tout est permis , surtout lorsqu'il s'agit des ennemi du parti  " M Bruel ici", J.M Le Pen : " Au bas oui , oh bas écouter, on fera une fournée la prochaine fois" 

Un dérapage clairement antisémite qui a susciter le malaise dans les rang du FN . "Je vous mets au défi de trouver une phrase antisémite dans ma vie politique", lance le président d'honneur du FN après son dernier dérapage. Florilège.Politique|9 réactions  Ils ont voté Front National. Pour la première fois, Marine Le Pen a pris de la distance avec les diatribes de son père. Elle a dénoncé une faute politique. Réplique immédiate du paternel : " Vous voulez ressemblez aux autres partis politiques. Si c'est ce qu’ils veulent, je fais référence aux dirigeants du Front National, ils ont réussi. Je crois que c'est eux qui ont fait une faute politique, pas moi.

 


Piqûre de rappel: https://www.youtube.com/watch?v=UeG-af-F04Q

 

 

A lire Oui, Jean-Marie Le Pen a bien tenu des propos antisémites dans sa carrière - nouvels obs, » Le Pen réplique à sa fille : la "faute politique" c'est "la pensée unique"» Jean-Marie Le Pen dérape : sa fille évoque "une faute politique"

 

Réfugiés: comment Marine Le Pen vole l'histoire de la Résistance Le PS et les Républicains paniquent à l’idée de perdre leurs sièges au bénéfice du monstre. Un monstre qui a prospéré sur leurs politiques…


Marine Le Pen : la bataille des mots - Depuis son investiture en 2011, la présidente du Front national a modifié le discours de son parti, prenant ses distances avec l'extrémisme associé à son père, Jean-Marie Le Pen. Certains affirment qu'elle serait la seule à «parler vrai». Qu'en est-il ?
USA : les devins du crime - Aux Etats-Unis, la police «prédictive» a pour vocation d'anticiper les prochains crimes et délits. Grâce à certains algorithmes, des scientifiques et des entreprises établissent les futures cartes de la délinquance. Comment ce système fonctionne-t-il ?

 
"Envoyé Spécial" : Marine le Pen - la bataille des mots - 14/01Le Pen présidente... On...
n
 

 


Marine Le Pen : la bataille des mots (Elise Le Guevel et Ghislain Delaval). Pour inaugurer sa nouvelle rubrique — très à la mode — de « décryptage » de l'actualité (avec fact-checking des chiffres et analyse des effets de manches politiques), Envoyé spécial a choisi de détricoter la rhétorique de Marine Le Pen, soulignant assez efficacement le gouffre entre ses déclarations dans les médias et ses discours dans les meetings. Par quel tour de passe-passe ses mensonges ou approximations peuvent-ils passer pour un « discours de vérité » ? Comment a-t-elle « réussi son OPA sur le concept de laïcité » (Jean Baubérot) ? Comment fonctionne son « langage à tiroirs » ? Elise Le Guevel interroge notamment Cécile Alduy, professeur de littérature à Stanford, qui a passé tous les discours du FN (depuis 1987) au crible d'un algorithme pointant les glissements ­sémantiques et les ressorts de la prétendue « dédiabolisation ».

 

 

 

Envoyé spécial - Florian Philippot le Mazarin de Marine - 13 octobre 2016

Ce que les candidats disent de l'Europe, ce que l'Europe dit des candidats rouver dans un livre d'économie qui défend le capital et les riches, en gros il faut dire merci et baiser leur pied quand on meurt ou quand on souffre ( physiquement ou psychologiquement) :
c'est à gerber

 

 

la conférence de presse de Marine le Pen © Julien Langlet - 2014

 

Marine Le Pen a présenté mardi matin ses huit têtes de liste aux élections européennes du 25 mai. Son ambition : "arriver en tête" et "provoquer un séisme politique".

 

Tout l’état-major du parti était là pour écouter Marine Le Pen dire à nouveau  son intention d’arriver en tête des élections européennes "pour lancer un signal très fort à l’Union européenne et à François Hollande" selon les mots du vice-président du FN, Florian Philippot.

 

Le FN dispose actuellement de trois eurodéputés. Il table maintenant sur 20 et même sur la possibilité de créer un groupe d’extrême droite au sein du Parlement européen.

 

Le reportage de Julien Langlet

 
"Le FN n'est pas dans une logique d'alliance" - source Alternative économique
La montée du Front national, dont le discours économique se déplace vers la gauche, pousse la droite à durcir ses positions sur l'immigration. Tout en maintenant une position antisystème, le FN réussit ainsi à imposer ses idées.

Extrait :A un an de l'élection présidentielle de 2012, le dernier sondage Ifop-Europe 1-Paris Match publié ce 26 avril révèle que les intentions de vote des ouvriers en faveur de la candidate du FrontNational sont en tête. Une reconquête pour le parti qui avait perdu des voix dans cette catégorie en 2007.

 

source : Europe : comment l'extrême droite profite de la crise

 



racisme,videos,l'arnaque de l'extrême droite avec marine le pen,video,texte,source ifop...)
 

Trop de candidats à droite ? estime le quotidien espagnol Público (gauche) dans une analyse de début janvier Nicolas Sarkozy ne peut entrer d'une quelconque manière "dans l'analyse de son bilan", relève Público, parce qu'il "n'y en a pas

 

Un "acte désespéré" du Président français ?

 

"Le Président a promis quelque chose qu'il n'introduira jamais", ��crit le journaliste

 

 Le 8 janvier, sur blog "Pèris en direct du nombril du monde" du Soir.be, une critique virulente de la presse française et de ses relations avec les politiques

 . « La tribune de François Hollande étalée en Une de « Libé », je trouve que ça convertit le journal en « tract électoral. » Tout ça pour faire un effet de Une. C’est cher payé. Je l’ai lu dans le Thalys Bruxelles – Paris. Je quittais un pays où cette pratique si peu journalistique est inconcevable, pour arriver dans un pays qui trouve ça normal. C’est « une habitude », une « tradition » : « Mais oui, souvenez-vous, Mitterrand avait fait pareil. » Dans le landernau médiatique français, un peu trop de choses sont devenues « normales », à force de laisser faire sans jamais s’indigner un bon coup 

 Dans un article datant du 31 décembre 2011, le jeu de l’UMP avec les idées familières au front national retient l’attention d'El Pais

François Hollande, la croissance et la démocratie sont les parents pauvres du projet (13 décembre.

 

  1. Découvrez le blog "French Fries 2012", du quotidien francophone "La Libre Belgique", sur la campagne présidentielle

Question immigration :

 

- Hollande proclame une émigration  « intelligente » : maitrise des flux migratoire ou émigration choisi selon les besoins des sociétés

- Sarkozy durcit le ton

- Marine Le Pen veut réduire par 20 la politique d’immigration

 

Selon la porte parole de François Hollande, ce n’est pas une question de quotas. Régler les situations aux cas par cas. Il n’y aurait pas de critères prédéfinis. Il entend

 

3 points :

Emigration économique (secteur de pénurie, selon le rapport Attali).

Le FN est contre, il veut pour des raisons d’idéologie nationalistes réduire l’immigration et forçait les français a prendre des emplois sous payer. En gros plus d’intolérance, autant voir plus de précarisation pour les salariés et pas de remise en cause du système néolibérale. Selon son programme le regroupement familial doit être interdit

Ils veulent supprimer toutes une série d’aide aux émigrés

  • Aide médicale d’état aux français d’origine étrangère sans ressources. Bref, ils veulent les laisser crever. Ils manipulent pour justifier ces mesures, le cout d’un français d’origine étrangère. Cette mesure crée par Jospin et rester sous Sarkozy (pas eu le temps de l’enlever).
  • Cette aide sert : a environ 600 000 personnes. Elle prend en charge les nécessiteux, pour des raisons humanitaires, sociales et sanitaires (éviter le retour des maladies infectieuses Tuberculoses) qui reviennent. Si elle a augmenté, c’est qu’elle a été ouvert a l’immigration européenne, donc les déclarations du FN est hypocrites dangereuses et fausses.
  • Le FN s’attaque a l’Europe et non à l’entreprise Renault dans sa responsabilité de la délocalisation au Maroc voir Renault critiqué en France pour son usine du Maroc

Pour le FN (Florent Filippo) , une politique d’immigration sérieuse, Préférence Nationale : «  on peut dire le patriotisme nationale » privilégié les français, même si ces compétences sont plus faible. Ils s’en prend ainsi aux plus faible et aucun reproche a la finance, propose pas de taxe sur la finance.

A la question du public Senat :

Qu’est ce qui se passe si le conseil constitutionnel rejette ( les 500 signatures) ?La véritable politique serait de tous les virés. Ces « merdes » qui nous gouvernent. A bas le front de la Haine

  

. En plein débat sur le thème de l'identité national ( thématique repris du Front National)

 

Le discours sur l'identité national (thème repris du FN) n'a pas permis de prendre des voie au Front National, mais a banalisé ces idées. Car selon l'AFP tiré d'un Dans un sondage Ifop pour Paris-Match diffusé fin janvier, le FN au niveau national était crédité de 8,5% des intentions de vote au premier tour et d'une capacité à se maintenir pour le second tour dans une dizaine de régions

 Ce ne sont pas seulement le discours populisme et xénophobe, mais aussi la question de l’insécurité dans le travail et la méfiance des politiques qui lui apporte l’engrais nécessaire à sa progression. C’est donc une victoire du FN de voir ces idées banalisées et véhiculé par les médias, l’UMP et les dérapages incontrôlées de Georges Fresh et consort.

 

Donc, aux régionales, pour "faire barrage au FN", on nous demandait de voter pour le PS, qui, quand il gouverne, mène une politique qui fait le bonheur du FN. Mouais... Donc, logiquement, il faut faire barrage au PS.  Le cercle des mécontents dépasse cette fois-ci largement l’habituel groupe des frondeurs du PSLa déchéance de nationalité provoque un malaise à gauche. LEMONDE.FR, Cécile Duflot "Si j'avais su qu'un jour je viendrais commenter la déchéance de nationalité... FRANCEINTER.FR, France. Pécresse inaugure son mandat de présidente d’Ile de France en stigmatisant les étrangers LECOURRIERDELATLAS.COM,  

"Le Pen présidente... On nous aura prévenus" - citizenKhane  : 

 

 Le PS court après la droite qui court après le FN qui explose dans les sondages. Quand on court après les sondages, il y a de la logique.

Allez aux urnes citoyens ! restez motives ....

 
 
 «C'est l'échec de Nicolas Sarkozy car Nicolas Sarkozy, d'évidence, n'est pas crédible comme représentant d'alternance après avoir lui-même, les Français le lui avaient signifié, échoué avant 2012», a déclaré Hervé Mariton sur Sud Radio et Public Sénat.

Le candidat à la primaire de la droite et du centre en vue de 2017 a cependant dit partager la ligne de Nicolas Sarkozy contre tout retrait ou fusion dans les régions où la droite est distancée et le FN menace de l'emporter, tel Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.
 
C'est l'échec de l'ensemble des politiciens et du système politique qui n'est qu'une vaste mascarade. Ils portent tous une responsabilité depuis 30 ans.
 
Rappel : 

1970 => Création du FN => Moins de 1%
1973 => Législatives = > Moins de 2%
En 1980, il y avait approximativement moins de 300 adhérents au FN
1984 = > Législatives = > Plus de 10 %
1995 = > Présidentielles = > 15 %
2002 = > Présidentielles = > 20 %
2012 = > Présidentielles = > + de 17, 5 %

Et enfin hier = > Régionales = > 30 % - En octobre 2014 lors de leur congres, les Frontistes s'attribuaient plus de 50 000 adhérents (Source FN). Même si les chiffres sont gonflés, ça en fait quand même beaucoup.......

Et maintenant, on fait quoi ?????

 

  
 
  Ma voix, par Zed
  Elle est belle la France, par les Fatals Picards : 
  

 
 

 La meilleure chose que les dizaines de millions de citoyens ordinaires puissent faire face à ce danger est de ne pas écouter ce que les hommes politiques ont à dire à ce sujet

 

 
 je me suis rappelé de cette musique L'Hexagone

Donc, aux régionales, pour "faire barrage au FN", on nous demandait de voter pour le PS, qui, quand il gouverne, mène une politique qui fait le bonheur du FN. Mouais... Donc, logiquement, il faut faire barrage au PS.

Qui a dit, en 2010 : «C’est attentatoire à ce qu’est finalement la tradition républicaine et en aucune façon protecteur pour les citoyens»?

 
 

Voilà ce que c'est que de donner une sucette à une racaille : il veut piquer toute le boite !

Sans compter que c'est (encore) un coup d'épée dans l'eau :
"Loi n°98-170 du 16 mars 1998 - art. 23 JORF 17 mars 1998 en vigueur le 1er septembre 1998
L'individu qui a acquis la qualité de Français peut, par décret pris après avis conforme du Conseil d'Etat, être déchu de la nationalité française, sauf si la déchéance a pour résultat de le rendre apatride :
1° S'il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ou pour un crime ou un délit constituant un acte de terrorisme ;
2° S'il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit prévu et réprimé par le chapitre II du titre III du livre IV du code pénal ;
3° S'il est condamné pour s'être soustrait aux obligations résultant pour lui du code du service national ;
4° S'il s'est livré au profit d'un Etat étranger à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France.

…et une manière de faire parler du parti de la haine !"

 un moyen d'être au monde.

Déchéance

La présidente du Front national, Marine Le Pen, avait souhaité en décembre 2011 que la déchéance de nationalité soit appliquée "dans les dix premières années après l'obtention de la nationalité" en cas de crime ou délit ou si on ne se soumet pas "aux grands principes" de la vie en France. Ce dernier point n'avait cependant pas été repris dans son programme pour la présidentielle 2012.

 

Ainsi des 2015 nous voyons les lois qui seront ensuite utiliser par Marinne Le Pen en 2017 pour légitimer les expulsion de masse, les arrestations de rappeurs sous le prétexte qu'ils incitent à la haine et aux terrorisme par leurs chansons contestatires. La porte est ouverte a de nombreux abus. 

 

Oui le contexte s'y prete a une parole décomplexée depuis les bons score du FN J

  

« La Présidente »: une bande dessinée où Marine Le Pen prend les rennes du pays
 
« Vous ne pouvez pas dire qu'on ne vous avez pas prévenu... », la petite étiquette en rouge sur la couverture en dit long sur la bande dessinée « La Présidente« . François Durpraire, consultant de BFMTV et politologue, dévoile une oeuvre dans laquelle la présidente du Front Nationale, Marine Le Pen, devient présidente de la République... « A l'hiver 2014, m'est apparu la possibilité d'une victoire de Marine Le Pen en 2017 », explique à Ma Chaîne Etudiante le politologue pour expliquer son oeuvre « La Présidente« . Si à la base, cette idée devait devenir un roman d'anticipation, c'est en discutant avec plusieurs confrères et amis qu'il décide d'en faire une BD.

Marine Le Pen présidente ? Une possible réalité

Cette bande-dessinée est-elle donc une oeuvre de futur fiction ou une oeuvre de futur probable ? Elle est vraisemblablement une oeuvre d'anticipation, explique François Durpraire. Marine Le Pen présidente c'est possible : « Pour moi il s'agit d'un futur réalité. L'idée de cette BD c'est aussi se sortir de l'idée d'un certain déni », explique le spécialiste à MCE en ajoutant que « on a pris le programme du Front Nationale, on a réuni un certains nombres d'experts (...), ce qui nous est apparu, c'est que le réalisme fonctionne ». Bien évidemment, cette oeuvre reprenant Marine Le Pen présidente n'est pas une apologie du Front National, et les enchaînements des événements semblent surtout se diriger vers un fiasco total.

Marine Le Pen n'est pas au courant de la bande-dessinée

S'il avoue avoir déjà rencontré Marine Le Pen avec son dessinateur, François Durpraire a gardé son travail et son projet secret. « On a tenu ça d'une manière assez secrète », confesse l'auteur, ajoutant que « très peu de politiques représentés dans la BD ne sont au courant ». François Hollande, Gérard Longuet, Jean-Marie Le Pen, tous les personnages de la classe politique sont représentés dans cette oeuvre. Allant de la panique au dramatique, cette bande-dessinée représente réellement une ambiance et une histoire prenante au coeur d'un mandat sous Marine Le Pen présidente.

Le Pen présidente... On nous aura prévenus | Moustique.be Les médias et politiciens ont bien travaillé : Cela est peut être tout sauf une fiction. Selon une étude publiée in juillet par la Commission, l'immigration est désormais la principale préoccupation des citoyens européens, devant les questions économiques et le chômage publié sur le site Euractiv.

 



Marine Le Pen, l'héritière :  marine le pen l'héritière 1.m4v

 

En novembre dernier, la situation économique, l'emploi et les déficits publics faisaient partie des inquiétudes numéro un des citoyens européens, selon une précédente enquête. L'immigration était alors en quatrième position (à 24 %).

Malgré la crise grecque, les Européens semblent aujourd’hui surtout préoccupés de l’arrivée de migrants sur le continent, selon un baromètre réalisé fin mai dans les États membres de l'Union européenne et les pays candidats, et rendu public fin juillet par la Commission européenne.

L’Allemagne, première destination des migrants dans l’UE a d’ailleurs déjà pris des mesures censées décourager les départs. En Albanie, l’ambassade allemande a par exemple lancé une campagne de publicité mettant notamment en garde les Albanais contre les « profiteurs sans scrupules » qui « racontent des contes de fées où les demandes d'asiles sont acceptées et les migrants trouvent un emploi et un appartement afin de les exploiter ». D’autres mesures ont été prises en Bavière, par exemple, où les conditions d’accueil se font de plus en plus difficiles.

Si certains pays sont bien évidemment plus demandés que d’autres, la crise de l’immigration touche presque tous les pays européens. Ceux qui y échappent encore s’inquiète néanmoins de la volonté de la Commission de mettre en place un système d’accueil paneuropéen basé sur le principe de solidarité.

 
 
The Female Face of Populism - Full Length Documentary (English
Lire : Les Européens se divisent sur la prise en charge des demandeurs d'asile

 

 

Autre préoccupation qui gagne du terrain : le terrorisme, dont les craintes ont également augmenté de manière significative depuis novembre 2014 dans l'ensemble de l'Union européenne (17 %, +6 points).

>> Lire : Un nouveau projet contre le terrorisme reproche à Twitter son laxisme

L'enquête Eurobaromètre est le second sondage d'opinion réalisé à l'échelle de l'UE depuis l'entrée en service de la Commission Juncker en novembre 2014. Elle est fondée sur des entretiens individuels menés courant mai, au cours desquels plus de 31 000 personnes ont été interrogées. 

 

Les fractures européennes : La montée des nationalismes et de l'euroscepticisme en Europe conduisent à un continent morcelé et fracturé.
Avec Christian Makarian, directeur délégué de la rédaction de l'Express.

 

 

 
MÉRIDIEN D’EUROPE  du lundi au vendredi à 5h06
 
 
Le Fn, une Arnaque Pour Mous Du Bulbe
1 h ·

Vous trouvez vraiment que le monde va mal?
Imaginez!
*merci philippe

 La machine populiste, avec Le Pen, Dewinter, Blocher, Jensen, Siderov


 
 
 
 

 

 


 

De Mohamed Merah à Amedy Coulibaly en passant par les frères Abdeslam, ces jihadistes viennent de communes pauvres et surtout de zones urbaines sensibles.Terroristes français : une géographie sociale accablante LIBERATION.FR

 

Le mot de la fin : Alternative libertaire "Le meilleur moyen de combattre le feu, c'est l'eau, parce que l'eau éteint le feu. Ici, l'eau, c'est la solidarité du droit des peuples à se défendre eux-mêmes, ensemble, contre un monstre vicieux." à l'image de ce  lienCe texte de Bobby Seale, cofondateur du Black Panther Party, est tiré de son ouvrage Seize The Time: The Story of the Black Panther Party, paru en 1970. Nous avons traduit l'un des chapitres, dans son intégralité ; le leader afro-américain y proposait un antiracisme socialiste, autrement dit, « une lutte des classes et non une lutte des races ». Les employés et les chômeurs de toutes origines contre ceux d'en haut, la minorité possédante au pouvoir — un projet d'émancipation qui tournait le dos à tous ceux, de tous bords, qui cherchaient à « obscurcir la lutte avec des différences ethniques ».  cf Black Panthers — pour un antiracisme socialiste REVUE-BALLAST.FR

 

Programmation musicale :
  Mon père était tellement de gauche, par Les Fatals Picards video 1, video 2 : 
  Tout in haut de ch’terril, par Edmond Tanière : Tout in haut de ch'terril - YouTube :

  Marine se fait couler un bain, par Tryo
  Ma voix, par Zed
  Elle est belle la France, par les Fatals Picards :

RIDAN - Ah Les Salauds !...


À lire :

  Bienvenue à Hénin-Beaumont : reportage sur un laboratoire du Front National, un livre d’Haydée Sabéran (2014, éditions La Découverte)

  Le Front national des villes et le Front national des champs, un livre d’Octave Nitkowski (2013, éditions Jacob-Duvernet)

  Pauvres actionnaires ! Quarante ans de discours économique du Front National passés au crible, un livre de François Ruffin (2014, chez Fakir Éditions)

 

  La Fédé : comment les socialistes ont perdu le Nord, un livre de Benoît Collombat et David Servenay (2012, éditions du Seuil)

  Bienvenue à Hénin-Beaumont : reportage sur un laboratoire du Front National, un livre d’Haydée Sabéran (2014, éditions La Découverte)

  Le Front national des villes et le Front national des champs, un livre d’Octave Nitkowski (2013, éditions Jacob-Duvernet)

  Pauvres actionnaires ! Quarante ans de discours économique du Front National passés au crible, un livre de François Ruffin (2014, chez Fakir Éditions)

Le Front National, un danger pour la démocratie ... - SOS Racisme


À (ré)écouter sur la-bas.org
Notre série sur la grève des mineurs de 1948 :

  "La grève des mineurs de 1948", une émission du 14 juin 2011

  "La grève des mineurs de 1948 (2)", une émission du 15 juin 2011

  "La grève des mineurs de 1948 (3)", une émission du 16 juin 2011

 Marine se fait couler un bain– L’Indigné Révolté

CAPAB présent à la manifestation du samedi 12 avril

Foire aux questions abstentionnistes

 

A lire L’immigration, première peur des citoyens européens

n

La part d'ombre de Marine Le Pen décryptée en BD - ActuaBD

Le Pen présidente... On nous aura prévenus |Par Enkolo dans Accueil le

LIBERATION.FR 
 
 
 
 
 
"Le Pen présidente... On nous aura prévenus" Le 13 décembre 2015 à 15h01 par Citizen Khane
«Afrique 50» de René Vautier (fut interdit pendant plus de quarante ans. Il est considéré comme le premier film anticolonialiste français ) et «Un aller simple pour Mahoré» d'Agnès Fouilleux; un débat suivra en présence d'Agnès Fouilleux par AFSAPA (Association d'Amitié et de Solidarité avec le Peuple d'Afrique)
 
 
 


Europe : comment l'extrême droite profite de la crise (introduction au dossier)
Les Vrais Finlandais sont ouvriers
Suède : "Prendre en charge les nôtres avant de se soucier des autres"
Suisse : tant pis pour les patrons !
Italie : la tentation d'un apartheid
Grèce : à la conquête des indignés
Pays-Bas : en croisade contre l'islam
Espagne : mondialisation, immigration, même combat
Danemark : le Parti du peuple dicte la loi
Hongrie : à défaut d'immigrés, on vise les Roms
"Le FN n'est pas dans une logique d'alliance"
 
 
En savoir plus
Les (nouveaux ?) populismes, Maryse Souchard, in Le populisme aujourd'hui, M-Editer, 2010.
Populist Radical Right Parties in Europe, Cas Mudde, Cambridge University Press, 2007.
Les extrêmes droites en Europe : le retour ?, Les Cahiers du Cevipof, avril 2011, no 53, fondationresistance.org/documents/ee/Doc00008.pdf
Populisme de droite en Europe, Werner T. Bauer, FES, avril 2011, fesparis.org/common/pdf/publications/Populisme.pdf

 

 

 

Source 31 mars 2012 : Début du compte à rebours de la faillite ?, La triple A est perdu ? Et alors ? /

 

En route vers la présidentielle 2017 / documentaire octobre 2016

 

L'extrême droite : mieux la connaître pour mieux la combattre !

 

 Le fascisme rouge,  Les réseaux de l'extrême , Manif’ dans un bénitier , Comment le FN profite de la... ,  La pensée complotiste , Le populisme au féminin , , Les rouges bruns et vlan !!! , Ces anciens fachos qui nous... , Qui est Alain Soral , Qu'est-ce que le fascisme ? , Hitler.La.Naissance.Du.Mal,  RIDAN - Ah Les Salauds !... , Dans la tête de l'extreme... , L'arnaque de l'extrême... ,

 

14/12/2015

Recul du Front de gauche, influence des néoréacs

b

JPEG - 187.2 ko

 

Yves Velter. – « Gaze of Solitude » (Regard de solitude), 2010

 

 Dans un premier temps, je tiens a montré comment l'Etat est un garant du système capitaliste par les deux poids, deux mesures permettant aux système financier ( la colonne vertébrale du système capitaliste de fonctionner ( plan de relance budgétaire, casse sociale et émission de monnaie fiduciaire)
 

 

 

 

La Finance imaginaire - www.la-bas.org - Là-bas si j'y suis "

"Je vais vous dire qui est mon adversaire, mon véritable adversaire. Il n'a pas de nom, pas de visage, pas de parti. Il ne présentera jamais sa candidature. Il ne sera pas élu. Et pourtant, il gouverne"

"Mon adversaire, c'est le monde de la finance.En 20 ans, la finance a pris le contrôle de nos vies. En une fraction de secondes, il est désormais possible de déplacer des sommes astronomiques, de faire tomber les banques. Les G20 se sont succédé sans résultat tangibles. En Europe, seize réunions de la dernière chance n'ont jamais rien donné. Les banques, sauvées par les Etats mangent la main de ceux qui les ont nourri. Ainsi la finance s'est affranchie de toute règle, de toute morale, de tout contrôle".

Hollande, le Bourget 2012

 

Plan pour la Grèce : un gros sparadrap qui ne changera rien | Eco89. Devrait on dire maintenant pour tout les pays occidentaux cf "Le grand bond en arrière

 "La social-démocratie, c'est le projet d'un capitalisme régulé dans l'équilibre des intérêts entre salariés et patrons. C'est cette idée que producteurs et entrepreneurs jouent un rôle complémentaire, et que la lutte de classe ne doit jamais franchir la ligne jaune de « l'intérêt général ». Un intérêt général qui se révèle systématiquement être l'intérêt du capital.
Selon cette acception, le Parti socialiste (PS), le Parti communiste français (PCF) et les Verts sont les trois principaux p artis sociaux-démocrates en France. Avec des nuances dans la radicalité et dans le degré d'intégration au système mais avec, in fine, une vision et un objectif commun."

La social-démocratie est un courant socialiste réformiste aujourd’hui non-marxiste, incarné en particulier par les socialismes allemand et scandinave. Les partis sociaux-démocrates sont étroitement liés aux organisations syndicales, ce qui explique la préférence et la pratique de la négociation, de la concertation pour réformer la société, plutôt que les luttes sociales.

La social-démocratie est peu à peu convertie au « social-libéralisme » et a intégré les thèses du libéralisme : économie de marché, liberté d’entreprendre, limitation du rôle de l’Etat aux périodes de crise.

Un sentiment d’exaspération traverse les sociétés occidentales. Le crédit des partis traditionnels est entamé ; les promesses d’un avenir meilleur après des années de rigueur sont démenties par la persistance du chômage et par l’approche d’une nouvelle bourrasque économique (lire « Le temps des colères »). Une vague migratoire, des lois sécuritaires et la peur du terrorisme complètent le tableau. La réponse des partis de gouvernement classés à gauche hésite entre la réaffirmation des utopies technologiques de la Silicon Valley (lire « Les démocrates américains envoûtés par la Silicon Valley ») et le recours à une « stratégie du choc » qui, au prétexte de libérer l’entreprise et l’individu, s’en prend frontalement au droit du travail. Mais sortir de la nasse imposerait peut-être au contraire de rehausser ses ambitions (lire « Pour la république sociale »)

Coluche, notre regretté comique national, disait « Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça.  ».Comme il avait raison.
 

La crise. Quelle crise ?
la photo de Denis BeauchampLa crise. Quelle crise ?
Pourquoi parler de crise ?Posted on 22 avril 2012 by risc Le nouveau capitalisme La crise. Quelle crise ? , Merde in France (english) Le nouveau capitalisme

 l. L’endettement de l’Etat : Partis du modèle du capitalisme . Comme il n’existe pas de capitalisme sans crédit, pas de crédit sans banque centrale, pas de banque centrale sans Etat et sans endettement de l’Etat, celui-ci est le l’axe autour duquel s’organise tout le système. cf voir l’article cfLien entre capitalisme et l’endettement - Antalya

François Hollande sur le pacte de responsabilité

: « il ne s'agit pas de changer de chemin, mais d'aller plus vite »… pour faire des cadeaux au patronat ? cf voir la finance imaginaire

Les dirigeants de tous bords se foutent de nous quand ils réclament un encadrement rigoureux de la spéculation, car c’est tout le système qui, dans sa phase actuelle, a besoin de la spéculation et du crédit.

 

. l. L’endettement de l’Etat : Partis du modèle du capitalisme. Comme il n’existe pas de capitalisme sans crédit, pas de crédit sans banque centrale, pas de banque centrale sans Etat et sans endettement de l’Etat, celui-ci est le l’axe autour duquel s’organise tout le système.

Tout cela a changé depuis la crise des années 1970 et la restructuration du capitalisme qu’elle a provoquée. L Ce n’est pas la finance qui est la cause de la crise, la finance est au contraire ce qui a permis à la crise provoquée par la contradiction récurrente du capitalisme d’éclater aussi tard.

 

La semaine passée aura encore été une semaine d'absence relative de résultats. Du coup, elle aura été marquée par les orientations de politique économique. Ainsi, autant la semaine d'avant avait été marquée par la FED et la BCE, autant la semaine dernière a été marquée par le discours de François Hollande. Un discours qui a pris les marchés, les journalistes et les politiques à contre-pied, car axé sur une politique de l'offre : "Il ne peut y avoir de création d'emplois dans la durée sans les entreprises. Il nous faut produire plus, il nous faut produire mieux. C'est donc sur l'offre qui faut agir. Sur l'offre ! Ce n'est pas contradictoire avec la demande. L'offre crée même la demande". Les économistes reconnaitront là une inspiration néo-classique, qui est une première pour un socialiste. Hollande s'en défend, mais le libéralisme est totalement hérité de la pensée néo-classique! Il profite de l'inculture économique ambiante pour s'en défendre.  La culture économique de Mr Hollande tranche avec l'inculture économique de son prédécesseur.

Opération séduction de François Hollande auprès des investisseurs mondiaux

Le président français reçoit aujourd'hui des patrons de poids lourds de l'industrie mondiale mais aussi des responsables de fonds koweïtien, qatari et chinois. Lire

 

 

"L'Equipe" lance un plan d'économies, avec 46 départs volontaires à la clé

 

Des propositions communes avec le FN. Mettre le peuple en avant permet de transcender les clivages politiques et de dissoudre les étiquettes droite/gauche. Marine Le Pen applique cette méthode avec succès depuis des années, Jean-Luc Mélenchon s’y est converti sur le tard. Je ne dis pas que Jean-Luc Mélenchon est "égal" à Marine le Pen. Il n’est pas xénophobe, il ne vient pas de l’extrême-droite, mais il joue le peuple d’abord comme Marine Le Pen. Au point d’ailleurs que l’on retrouve des propositions communes chez l’un et chez l’autre, sur la retraite à 60 ans, la défense des services publics, le protectionnisme et l’europhobie.

POLITIQUE - Ancien ministre de Lionel Jospin, fondateur du Parti de gauche, soutenu par le parti communiste, Jean-Luc Mélenchon est un homme venu de la gauche mais dont la campagne dérive vers le...
 
EUROPE1.FR|DE EUROPE 1
 

 

Journal du net > Economie > Actualité > Hollande fait les yeux doux à des investisseurs mondiaux encore sceptiques

Lucas : Est-ce que la défaite des partis de gauche vient du fait qu'ils ne considèrent pas la mondialisation comme une chance de moderniser le système mais comme un ennemi des acquis sociaux ? source "Le projet social-démocrate est historiquement achevé"Laurent Bouvet, professeur de science politique à l'université de Nice, le mardi 29 septembre 2009 Le Monde.fr |

Laurent Bouvet : Oui et non. Oui parce qu'ils n'ont pas pris en compte totalement les chances qu'offrait la mondialisation, en particulier aux pays du Sud, pour lesquels la mondialisation a permis de sortir du sous-développement. Non parce qu'il y a eu aussi de la part des partis de la gauche de gouvernement une adaptation à la mondialisation qu'on leur a beaucoup reprochée. Il est difficile de leur reprocher à la fois cette adaptation et de leur dire qu'ils ne se sont pas assez adaptés.

David_Miodownick : De quelle crise de la social-démocratie parle-t-on ?

Laurent Bouvet : La crise de la social-démocratie est une triple crise. La social-démocratie est en crise parce que, d'une certaine manière, elle a réalisé son projet historique, c'est-à-dire la mise en place de l'Etat-providence et d'une forme d'économie sociale de marché dans tous les pays où elle a exercé le pouvoir. Son programme est achevé historiquement. Elle a aussi réussi en ce qu'elle a survécu au communisme, qui était l'autre grande voie vers la réalisation du socialisme. Donc la social-démocratie ou le socialisme démocratique est le vainqueur du combat historique engagé après la Révolution de 1917 contre la version révolutionnaire du socialisme.
Mais là aussi, la perte de cet ennemi intime a conduit la social-démocratie à se retrouver seule face au capitalisme et au libéralisme. Et la troisième crise de la social-démocratie, c'est qu'elle a échoué face au libéralisme et au capitalisme, soit parce qu'elle n'a pas su leur résister, soit parce qu'elle en a délibérément épousé les contours. C'est ce qu'on appelle le social-libéralisme. Donc la crise est profonde, elle n'est pas simplement conjoncturelle.

Jasmin : La gauche fonctionne un peu comme la tectonique des plaques : une partie (celle qui n'est qu'un gentil accompagnateur du libéralisme) se fond dans la droite et une autre partie resurgit à gauche. Si cette vue est juste, combien de temps, à votre avis, peut prendre l'arrivée d'une gauche à gauche ?

Laurent Bouvet : La gauche à gauche ou gauche de la gauche existe d'ores et déjà. Et elle a existé historiquement sous diverses formes. La question de la séparation de la gauche de gouvernement entre deux branches, une qui serait convertie au social-libéralisme et l'autre qui rejoindrait la gauche de la gauche, est un scénario tout à fait improbable.
En effet, il continue d'y avoir de la place pour une gauche de gouvernement à gauche, qui s'oppose à une droite qui a elle-même durci son discours, notamment sur les questions de sécurité, même si cette droite a réussi à capter une partie des thématiques de la gauche du point de vue économique et social. Cette captation n'est qu'une stratégie de court terme, comme le montre aujourd'hui l'évolution des gouvernements de droite conservatrice en Europe, en France, et sans doute bientôt en Allemagne. La gauche de gouvernement a donc toujours un espace, à la condition qu'elle sache le reconstruire du point de vue du projet.

Damien : Die Linke en Allemagne et le Front de gauche-PCF-NPA en France, même combat ?

Laurent Bouvet : Oui, c'est au moins le désir des dirigeants du Front de gauche en France, notamment Jean-Luc Mélenchon. Sans doute aussi d'une partie des communistes français. Il n'est pas totalement sûr que ce soit la volonté du NPA, notamment d'Olivier Besancenot. Sur le fond, la situation française à la gauche de la gauche est beaucoup plus compliquée et diverse qu'en Allemagne, à la fois parce qu'il n'y a pas un leader comme peut l'être Oskar Lafontaine et parce que les composantes qu'il faudrait réunir pour former une sortie de Die Linke à la française sont issues de traditions très différentes : communistes, socialistes, trotskistes. Des traditions qui, de surcroît, ne peuvent continuer d'exister dans le système français qu'à la condition de présenter un candidat à l'élection présidentielle.
Donc ces trois forces peuvent s'unir pour des élections locales, mais pas pour une élection majeure.

Un vent d'hiver souffle sur la vie intellectuelle française depuis quelques années. Il vient de loin, mais porte à de nouveaux combats, hier encore improbables : contre la culture de masse, contre les droits de l'homme, contre 68, contre le féminisme, contre l'antiracisme, contre l'islam... Les nouveaux réactionnaires, grands artificiers de cette levée générale des tabous, déploient leur offensive sur deux fronts - les deux pôles de la culture politique française qui prônent une «société ouverte» : la gauche égalitaire et la droite libérale. Au cœur de cette nouvelle synthèse idéologique de combat, flotte le fantôme d'une politique héroïque qui menace la démocratie.

Cette enquête serrée et touffue dans la bibliothèque des nouveaux réactionnaires est une invitation pressante à prendre ses responsabilités dans un espace public intellectuel qui ne se porte pas si bien. Présentation de l’éditeur

JEAN-PAUL PELISSIER © REUTERS

 

Un fait est resté dans l’angle mort des commentaires toute la semaine passée : le score médiocre du Front de gauche au premier tour des régionales

 

C’est qu’il n’était pas facile à établir au niveau national, tant ses alliances ou celles de ses composantes ont été différentes selon les régions… Parti communiste seul, Front de gauche rassemblé, Parti de gauche allié à Europe Ecologie-Les Verts, Front de gauche et écologistes sous la même bannière : les combinaisons étaient multiples. « Nous sommes incapables nationalement de proposer une alternative crédible, déplorait alors dans Le Monde Eric Coquerel, du PG et tête de liste à Paris. Le FN se présente partout avec la même étiquette et la photo de Marine Le Pen. Nous, nous avons des noms différents et des accords à géométrie variable. » Aujourd’hui, deux anciens militants du Front de gauche reviennent dansLibération sur le recul de la coalition de la gauche de la gauche, qu’ils désignent comme un « cartel électoral sans cohérence politique forte » et qui « n’a sans doute jamais réussi à se positionner clairement dans l’espace politique ». Sylvie Aebisher et Fabien Marcot soulignent que « les critiques les plus radicales des renoncements du gouvernement Hollande n’empêchent pas l’appel systématique et illisible à se rassembler autour du PS au second tour » et que les classes populaires se sont largement abstenues au premier tour parce qu’elles ne se sentent plus représentées par la gauche. « Alors que les alternances se suivent et se ressemblent – martèlent-ils – alors que le Parti socialiste comme l’UMP appliquent, tour à tour, les mêmes politiques d’austérité, alors que le chômage et la précarité continuent d’augmenter, alors que, plus que jamais, il y a besoin d’une alternative, le Front de gauche n’a pas su l’incarner. » Car – je cite encore : « les mots, les slogans, jamais remis en cause et répétés en boucle entre convaincus, ne parlent plus à personne ».

 

C’est sans doute aussi un effet collatéral du « grand retournement intellectuel » que vit notre époque

 

C’est Pierre Rosanvallon qui utilise l’expression à la mode pour justifier sa décision de rééditer le pamphlet de Daniel Lindenberg sur « les nouveaux réactionnaires », une nouvelle édition du Rappel à l’ordre – on s’en doute – augmentée… Car ceux qui lors de sa parution en 2002 avaient protesté d’être qualifiés de néoréactionnaires s’en félicitent aujourd’hui ouvertement. Dans la longue interview qu’il a donnée au Point, Daniel Lindenberg rappelle que « depuis Barrès, des gens contestent la démocratie en se parant des couleurs du non-conformisme. D’où le succès des néoréactionnaires, qui se sont longtemps présentés comme des dissidents et des persécutés… Or ils sont partout. » « Cela me fait doucement rire – ajoute-t-il – quand ces intellectuels pourfendent le politiquement correct, dont ils sont aujourd’hui la plus belle illustration. Sur l’immigration, le féminisme, les droits de l’homme, ils ont gagné ! » Et de relever que, si en 2002 Jean-Marie Le Pen ne s’intéressait pas à eux, ce n’est pas le cas de ses héritiers. Pascal Bruckner, qui figure dans ce qu’Elisabeth Lévy avait finement désigné comme la « liste de Lindenberg », livre son diagnostic dans les mêmes pages du Point. Selon lui le succès du FN s’explique par sa capacité « à porter le discours de la plainte ». Mais qui a relayé sur tous les tons et toutes les ondes la pauvre rengaine du déclin ?

 

Dans Le Monde, Ariane Chemin a mené l’enquête sur le sulfureux Patrick Buisson

 

L’ex-éminence grise de Sarkozy, qui lui a inspiré le tournant de la « droite décomplexée » pour siphonner le FN avec le succès que l’on sait, gravite dans une constellation peu reluisante où il s’emploie à répandre ce que Marine Le Pen elle-même appelle sa « contagion ». L’enquête d’Ariane Chemin sur ce personnage qui aime rester dans l’ombre pour exercer son influence est édifiante. « De cet ancien directeur de la rédaction de Minute, dont la France sidérée a découvert la manie d’enregistrer les conversations les plus sensibles, il n’existe que de rares images » rappelle-t-elle. Son enquête détaillée projette une lumière crue sur les obsessions obsidionales et les réseaux mouvants de l’idéologue, une chronique de coups fourrés et de coups bas qui donne une idée de la conception nauséabonde de la politique dans ces cercles confinés.

 

Jacques Munier

 

Daniel Lindenberg : Le Rappel à l'ordre. Enquête sur les nouveaux réactionnaires (Seuil, La République des idées)

 

photo

 

 Selon Yannis Youlountas  La rumeur courait depuis deux semaines. Tsipras vient de confirmer les législatives anticipées. Du 20 août au 20 septembre, cela fait un mois de préparation seulement, le minimum prévu par la constitution. Dans quel but TSIPRAS CHERCHE À PRENDRE DE VITESSE LA CRÉATION DU "FRONT DU OXI". Une coalition qui est sur le point de rassembler : - des membres de l'aile gauche de Syriza, parmi lesquels Panagiotis Lafazanis (animateur de la plateforme de gauche, ancien ministre de l'énergie démissionné par Tsipras, et ancien insurgé de Polytechnique contre la dictature des Colonels), [ 349 more words. ] 

 

 Permalien de l'image intégrée

 

Réaction de Manolis Glézos* dans le "Journal des rédacteurs" (extrait) suite à l'annonce d'Alexis Tsipras de provoquer des élections au plus vite :

 

"L'objectif de Tsipras est évident : consolider la soumission aux créanciers et à l'oligarchie. En réaction, tous les fondateurs de SYRIZA, mais aussi tous ceux qui ne tiennent pas à la répétition d'un nouveau Liban sont appelés à former un Front de Résistance uni, populaire, pour stopper au plus vite l'hémorragie imposée à notre peuple et mettre un terme à la destruction du pays. Le peuple est le seul compétent, à juger ce qui se passe et à décider de son avenir."

* cofondateur de Syriza, membre de la plateforme de gauche, figure de la résistance au nazisme et à la dictature des Colonels, initiateur d'expériences de démocratie directe à Naxos. n

Citation de Yannis :VERS UN CAMOUFLET POUR TSIPRAS ET LES DIRIGEANTS EUROPÉENS ?

En effet, beaucoup des antennes locales de Syriza en Grèce et ailleurs semblent en train de basculer en faveur du mouvement en train de naître ("unité populaire", surnommé "front du OXI" ou "front anti-mémorandum"). La surprise pourrait s'avérer énorme pour l'aile droite de Syriza et les créanciers.

Par exemple, du côté de Syriza-France, Vangelis Goulas a fait son choix :
https://grecefranceresistance.wordpress.com/…/vangelis-gou…/

A suivre...

 La social-démocratie classique (projet historique, modèle économique et social, voie démocratique vers le socialisme) agonise, en effet. Elle est aujourd'hui dépassée. Mais cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de place pour une gauche de gouvernement responsable et opposée à un modèle de droite conservatrice.On l'a vu encore à l'occasion de la réélection de Barroso à la tête de la Commission européenne. Elle s'est faite avec une partie des voix socialistes au Parlement européen.
La possibilité de dépasser les contradictions nationales et de contrecarrer le risque d'une division entre aile gauche et aile droite de la social-démocratie tient sans doute à la fois à l'élaboration d'un projet de reconquête des couches populaires et à une conversion réelle et profonde au défi écologique.

Une critique anarchiste de la situation. Très intéressante également.

COLLECTIF LIBERTAIRE EMMA GOLDMAN : "PISTOLET SUR LA TEMPE OU LIMITE D'UN SYSTÈME ?"

Extrait :

"Sans être en mesure de s’allier aux milieux financiers, les partis sociaux-démocrates n’ont ni ressources ni visibilité et sont forcés de s’approprier les mouvements sociaux, qui passent normalement par les grèves, les sabotages et les occupations. Ils s’attribuent le mérite de céder aux revendications des groupes militants, comme le Parti Québécois a fait au Printemps 2012 et comme Syriza s’accapare la lutte sociale grecque. Dans tous les cas, ces partis divisent les militants entre « bons » et « mauvais » afin de pousser non pas vers la victoire finale contre l’oppression, mais un compromis impossible avec cette dernière.

Ces partis souffrent toutefois d’une profonde contradiction : En pacifiant les mouvements sociaux, ils se coupent de leur base électorale et doivent ainsi, pour atteindre ou conserver le pouvoir, se travestir et s’allier à une frange de la bourgeoisie, renonçant ainsi à leurs promesses au profit de riches individus. En se pliant à leurs demandes, ils cessent immédiatement de défendre les travailleurs/travailleuses et défendent ainsi le capitalisme et ce qu’ils appellent « la démocratie » bourgeoise. S’ils n’arrivent pas à se plier suffisamment aux caprices des riches, ces derniers étouffent l’économie du pays. Dans les deux cas, la population se sent trahie et peut tomber dans un sentiment d’impuissance politique ou se tourner vers le fascisme."

Texte intégral ici :
http://ucl-saguenay.blogspot.ca/2015/07/grece-syriza-pist...
merci à Elisabeth Guillaume

L'opposition au capitalisme et aux attaques libérales ne peut relever de la seule action des organisations d'extrême gauche, aussi dynamiques soient-elles. L'ambition de construire un front social, véritable opposition extraparlementaire et alternative aux gauches gestionnaires et institutionnelles, reste donc de mise.
 
Mais Alternative libertaire ne représente pas, à elle seule, une force d'entraînement suffisante pour faire aboutir ce projet. Le projet d'un front social peut séduire un certain nombre de militant(e)s et d'organisations - y compris qui ne sont pas explicitement révolutionnaires - à la recherche d'une alternative qui ne soit pas électoraliste. A contrario, d'autres courants combattront une telle démarche, dans laquelle ils verront à juste titre une concrétisation de l'autonomie du mouvement social, dans la droite lignée de la Charte d'Amiens qui, au début du 20e siècle, faisait du mouvement syndical un acteur politique à part entière, concurrent du socialisme parlementaire.
 
La social-démocratie fossoyeur des luttes
Parti socialiste : l'éternel retour
Le Parti communiste en sursis
Les Verts
Un outsider : les Alternatifs
L'extrême gauche trotskiste divisée
Invariance de LO et du PT
La LCR d'un tropisme à l'autre
Un cours nouveau chez les libertaires
Débattre des orientations stratégiques
La Fédération anarchiste entre mutation et éclatement
La coopération avec No Pasaran et l'OLS
Relancer le débat, avancer d'un même pas
L'alternance ne fait pas rêver
Dialectique entre Front social et organisation politique

A lire 130. La stratégie de Front social, un point de ralliementALTERNATIVELIBERTAIRE.ORG

 

 

Thème(s) : Idées| Parti Politique| Presse Ecrite| Front de gauche

Les mauvaises raisons de la baisse du chômage
Par Guillaume Duval
Le taux de chômage a légèrement baissé au dernier trimestre 2013, d'après l'Insee. Hélas ce n’est pas lié à une dynamique retrouvée de l’emploi mais surtout à la baisse du taux d’activité, c’est-à-dire la part des 15-64 ans qui occupe ou recherche un emploi. > Lire la suite

L'inépuisable controverse sur "le" chiffre du chômage
Par Jacques Freyssinet
Inverser la courbe du chômage, mais laquelle ? D'après l'Insee, le taux de chômage a baissé, d'après Pôle emploi il a augmenté. La mesure du chômage ne fait pas consensus et deux sources se concurrencent. > Lire la suite.

À lire aussi

Recul du Front de gauche, influence des néoréacs 14.12.2015 - 06:40

Front de gauche : merci pour ces élections ! Par Fabien Marcot , Ancien militant du Front de gauche et Sylvie Aebischer, ancienne militante du Front de gauche

LEMONDE.FR

b

Sources

Y.Y.

 http://blogyy.net

http://jeluttedoncjesuis.net
https://www.facebook.com/pages/Je-lutte-donc-je-suis/1590195614532653

La crise. Quelle crise ?

Travail Chômage Économie Politique Migrations Parti politiqueSocial-démocratie Mouvement de contestation

Posted in Texts | Tagged Crise, finance, lutte des classes, Paris, Pourquoi parler de crise ?, RISC | Leave a comment

Le chômage a une histoire 1981 2001 Gilles Balbastre 2 de 2 Le ..., Le chomage a une histoire - YouTube , La crise au pays des merveilles : Docs ad Hoc : La crise au pays des merveilles - Vidéo Dailymotion, Le chômage explose, le capitalisme en a besoin, C'est les Grecs qu'on assassine...., Après PSA, c’est ta boite qui te jettera à la rue !, Manager de transition, un bien joli métier, Situation du travail en France , Europe : l’insurrection qui vient ? Tous rebelles?

11/09/2015

L'ombre du fascisme

n

 

La Canaille "Allons enfants" Voici une vidéo réalisée sur la chanson "Allons enfants..." de la Canaille.
Nous vivons en ce moment des passages difficiles ou il est très facile de sombrer dans le communautarisme ou le repli national et ainsi faire le jeu des extrêmes. J'ai voulu réaliser cette vidéo pour montrer que cela est dangereux car l'on a vu par le passé ce que cela peut engendrer. 
On peut avoir envie de vouloir défendre son pays, ses idées son modèle de vie, ses croyances, mais la ou cela devient dangereux c'est lorsque l'on veut les imposer aux autres...

La Canaille "Allons enfants" : Charlottesville white nationalist marchers face backlash 14 August 2017 From the sectionUS & Canada : Far-right white nationalists who attended rallies this weekend in Charlottesville, Virginia, did not cover their faces as they marched around with lit torches, chanting slogans like "you will not replace us".

 

Elisée RECLUS : 

 la photo de Elisée RECLUS.

 

UN PIEGE QUE L'ON VOIT SOUVENT REAPPARAITRE ! (...avec plus ou moins de succès, et pas uniquement à l'initiative de la police!)
Le 12 septembre 1880, sortie à Paris du numéro un de "La Révolution Sociale", journal anarchiste hebdomadaire créé de toutes pièces et financé avec les fonds secrets du Préfet de police de Paris, Louis Andrieux. 
Fondé par un agent infiltré, Égide Spilleux, dit Serreaux, dit Genlis, qui prétend que l'argent provient d'une riche anglaise sympathisante, il obtiendra même le soutien de Louise Michel qui lui donna sa caution morale. Dans son premier numéro, le journal consacre une rubrique à la fabrication de bombes sous le titre «Études scientifiques». Cinquante-six numéros paraissent jusqu'au 18 septembre 1881, avant que certains compagnons abusés ne s'étonnent de la désinvolture avec laquelle le journal publie leurs noms et adresses.
C'est ainsi que dans la nuit du 15 au 16 juin 1881, un attentat contre la statue de Thiers à St-Germain-en-Laye sera en fait téléguidé par le préfet de police lui-même qui se vantera de cette provocation dans ses "Souvenirs d'un préfet de police" publié en 1885.


 
Georges Moustaki - Déclaration 

2 h · 
 

Un autre 11 septembre. Qui n a pas eu les mêmes conséquences que celui de 2001.lda Pereira Lemaitre

 
 tôt. Dès les premières heures de la journée, le palais présidentiel de la Moneda est assiégé. Sous les bombes, retranché dans le bâtiment, le chef de l'État fait évacuer son personnel et sa famille. Mais lui refuse de quitter le pouvoir. Fusil à la main, il prononce même une allocution à la radio dans laquelle il affirme ne pas vouloir démissionner. Mais en fin de journée, resté seul au palais, il finit par se suicider... "Vive le Chili, vive le Peuple, vive les travailleurs ! Ce sont mes dernières paroles, j’ai la certitude que le sacrifice ne sera pas vain et qu’au moins surviendra une punition morale pour la lâcheté et la trahison." S. Allende

 

 

Propos de Vergiat Marie-Christine :

« J'ai rencontré mes amis kurdes aujourd'hui à Strasbourg en tant que Présidente du groupe d'amitiés avec le peuple kurde du Parlement européen.

Je publierai un communiqué demain matin.
Il y a un déchaînement de violences inouï qui rappelle de sombres périodes.
Il faut nous mobiliser
300 bureaux du HDP ont été détruits ou endommagés depuis lundi
Les violences doivent cesser
Et les pourparlers de paix doivent reprendre.
A défaut, les élections de fin novembre ne pourront avoir lieu où perdrons toute crédibilité

 un lien. » Alerte rouge en Turquie ! La répression étatique et les bandes fascistes main dans la main |...En ce matin de 9 ENSEMBLE-FDG.ORG

 Redoutables combattants contre «daesh», les Kurdes auront-ils aussi raison de la tyrannie de Erdogan ?

 

 

Tout le sud-est du pays peuplé en majorité de Kurdes sombre dans la violence au point que certains observateurs s’interrogent sur la possibilité de pouvoir, dans certaines parties de la région, y mener normalement le scrutin anticipé du 1er novembre. L’évidence des effets dévastateurs de la stratégie de la tension du président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan est là. Son parti l’AKP, au pouvoir depuis 2002, n’avait pas réussi à remporter la majorité le 7 juin à cause du rejet par une bonne partie de l’opinion des projets d’Erdogan pour l’instauration d’un régime présidentiel. Jusque-là, le «nouveau sultan», comme l’appellent ses adversaires, avait gagné toutes les élections et avait même été élu chef de l’Etat au suffrage universel en août 2014 dès le premier tour avec 50,2 %. Toujours pris dans sonubris, il a choisi l’escalade et a rallumé le conflit avec le PKK. Dans l’espoir de galvaniser encore un peu plus l’électorat nationaliste en vue d’un nouveau scrutin, rendu obligatoire par l’impossibilité de constituer un gouvernement.

 

A lire Cf Le désastre de la stratégie de tension d’Erdogan C’est un implacable engrenage de guerre civile. L’embuscade menée dimanche dans l’extrême sud-est du pays aurait fait au moins une quinzaine de victimes parmi...LIBERATION.FR

 

 Un Oeil sur la Planète - nationalisme turc (1/2)

Comme vous le savez certainement, ce week-end se sont déroulées les Assises contre l'Islamisation, réunion rassemblant les membres de Riposte laïque et ceux du bloc identitaire.

Evidemment, tout au long de la réunion, le catalogue du grand n'importe quoi pour se faire peur a été servi sur un plateau à tous les apeurés nostalgiques du saucisson pinard. Passons. Ne retenons que cette éternelle leçon : une fois de plus, des gens venus de la gauche se retrouvent à faire cause commune avec une mouvance bien éloignée de leurs principes d'origine. Comment peut on avoir mené des combats pour la liberté, la laïcité, la République, la libération de la femme et faire les beaux sur une estrade aux côtés de Fabrice Robert, héritier des poubelles de l'histoire de l'extrême droite française ?

J'ai attentivement écouté le discours de Fabrice Robert sur "l'islamisation". Si ça n'était pas la somme de toutes les peurs, et par conséquent intrinséquement dangereux, c'est à pleurer de rire. Fabrice Robert défend une France et une Europe chimériques, qui n'existent pas, n'ont jamais existé, mais qui correspondent, en revanche, aux lubies des différents courants d'extrême droite qui se succèdent en France depuis deux siècles. Voici le discours de Fabrice Robert :

Les commentateurs ne disent jamais combien à l'extrême droite rouge-brune, on adopte, pour éclairer le présent, une vision délirante de l'histoire, empreinte de mensonges, de contre-vérités et de fantasmes. Exemples pris dans le discours de Robert :

- "L'Islam nous a rendus visite pour chercher des esclaves". C'est vrai que la France et l'Europe n'ont jamais pratiqué l'esclavage à grande échelle durant quelques siècles. Jamais.


- "La femme chez nous n'est pas une recluse, une concubine de harem. On la retrouve dans les romans de chevalerie et d'amour courtois". Apparemment, Fabrice Robert ignore tout de l'histoire de la condition féminine du Moyen Âge à nos jours. Il oublie aussi qu'en France, les femmes n'ont le droit de vote que depuis 1944 et on aimerait bien connaitre sa position sur le droit à l'interruption volontaire de grossesse et la contraception...


- "L'islam est né entre chameau, bédouins et pillages de caravane". Robert, fervent défenseur de notre civilisation judéo-chrétienne ignore que Jésus comptait quelques copines vivant de la prostitution et qu'il est mort crucifié entre deux voleurs dont l'un est devenu son copain sur la fin. Lui viendrait-il à l'idée de dire que le christianisme est né entre proxénitisme et banditisme ?


- "Ceux qui nous dirigent à Paris, Londres ou Bruxelles sont des collabos de l'Islam." Allons bon... Darnand, Henriot, Doriot et Brinon étaient des islamophiles, c'est bien connu, et Manuel Baroso est leur héritier politique, c'est bien connu aussi.


 20/12/2010 à 12h09 - mis à jour le 27/12/2010 à 14h11 | 42438 vues | 1555 réactions

 

Histoire du nationalisme turc - Ali Kazancigil

 

Boutin la médicastre : En réaction, Christine Boutin, la déïcole cléricale papolâtre, la consulteur de la Sacrée congrégation Pontificale pour la famille, la présidente du parti clérical, Christine Boutin a tweeté : " Pour ressembler aux hommes ? Rire ! Si ce n'était triste à pleurer." Lire aussi l'article : " Longue vie à Angelina, mort aux brevets sur ses gènes! " de Jacques Dufresne sur le site de l'encyclopédie Homo vivens

 

Environ 200 personnes ont lancé des barrières et des bouteilles en direction des forces de l'ordre à l'issue du défilé contre le mariage pour tous. Manuel Valls condamne ces violences causées «par l'extrême droite». Poursuites de journalistes, menaces de ministres, interruptions de débats, incitation à la haine, agressions de couples homosexuels, etc. Ces dernières semaines, les groupuscules d’extrême droite se sont illustrés par des actes d’une rare violence :

Ces groupuscules sont aujourd’hui un danger pour la République, c’est pourquoi nous appelons à leur dissolution. Signez la pétition pour obtenir la dissolution des Jeunesses Nationalistes, du GUD et du Bloc Identitaire

 

Deux documentaires en ligne avec la fiction de ce film : 
 
Partant de son histoire personnelle, la réalisatrice allemande d'origine ghanéenne Mo Asumang interroge le concept d'"aryanité", terreau toujours fertile des théories racistes. Bravant les intimidations et les silences obstinés, elle part à la rencontre des néonazis pour décrypter leurs motivations et les confronter à leurs incohérences. [Documentaire] Les Aryens - YouTube

 

Georges Moustaki - Déclaration : , Ya Basta! Notre Resistance

Luttons Contre le FN

16:18 Publié dans racisme | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu