Avertir le modérateur

25/04/2013

La réalité au-delà de la fiction :

n

 Real Humans – série télévisée suédoise créée par Lars Lundström -réalisée par Harald Hamrell et Levan Akin – 2013

 

Rudes sont les étapes, elles ne seront point éternelles ; ce qui est éternel c'est le progrès, mettant sur l'horizon un idéal nouveau, quand a été atteint celui qui la veille semblait utopie." Louise Michel (Londres, 20 Mai 1898)Real Humans - 100% Humain

Dans un monde proche du nôtre, les hubots (human robots) ressemblent à s’y méprendre aux êtres humains qu’ils remplacent dans les tâches domestiques.


Robocop.Simone Gierz construit des «robots merdiques». Après le robot qui commente sur Internet ou celui qui maquille, elle propose aujourd'hui le robot shampouineur. Merdique, en effet.
 

 

Swedish TV Program Shows Women In Charge & Men Are Trash - Even Robots Are Superior To Men. 

> La série

 

 Real Humans 2012
Season 1 Episode:1 Season 1 Episode 2

 
Real Humans - Saison 1 (bande-annonce) - ARTE
 

 


 

 

Real Humans (100% Humain)

Épisode 7 , Épisode 8 Deux épisodes tous les jeudis du 4 avril au 2 mai 2013 à 20h50

 Dans un monde proche du nôtre, les hubots (human robots) ressemblent à s’y méprendre aux êtres humains qu’ils remplacent dans les tâches domestiques. Une cohabitation qui engendre des relations complexes et des émotions contrastées, entre amour et haine, alors que certains humanoïdes rêvent d’émancipation (Suede, 2012, 59mn)  ARTE F  

 

A lire aussi Real humans Thèmes : Cinéma & FictionReal Humans, robots, série, Lars Lundström, Suède 

 

 

 

cinéma & fiction,real humans,robots,série,lars lundström,suède,révolution technologique,prêt à jeter - youtube : : film documentaire réalisé par cosima,joseph schumpeter,histoire,l'analyse économique,capitalisme,néolibéralisme,l'ost,la méthode kaban,destruction créatrice,semaine nationale de la robotiqueLe progrès techniques

 

Le système capitaliste est "techniquement progressiste"

 

Quel est le role du progrès technique dans l'économie?

 

Les sources du progrès technique :

 

Le progrès technique par l'innovation

 

Le progrès technique est une nouvelle combinaison permettant d'augmenter le volume ou la valeur des gains de productivité

 

Sa source principale est l'innovation qui consiste a transferer dans le champs de l'économie les découvertes et les inventions scientifiques

 

Shumpeter distingue cinq forme d'innovation

- l'innovation des nouveau produits ou de nouvelles qualités

- l'introduction de nouvelles méthodes de production ou de nouveaux procédés commerciaux

- l'ouverture de nouveaux marchés;

- la création de nouvelles organisations ( par exemple l'OST, la méthode Kaban)

 

 

joseph schumpeter ( google) :

Joseph Aloïs Schumpeterest un économiste autrichien du milieu XXe siècle, connu pour ses théories sur les fluctuations économiques, la destruction créatrice et l'innovation.

Il est l'auteur d'une Histoire de l'analyse économique, parue en 1954 et qui fait encore référence. Ni keynésien, ni néoclassique, on le rapproche souvent de l'École autrichienne d'économie. Il est considéré comme l'économiste de l'effervescence et on le qualifie d’économiste hétérodoxe pour ses théories sur l’évolution du capitalisme dans la démocratie, il estime voué à disparaître pour des raisons sociales et politiques cf Schumpeter (1883-1950) : innovation et capitalisme , Joseph Schumpeter (1883 - 1950) : Il a vu dans l'innovation le ... , Innovation and Schumpeter's Theories - Innovation Zen

 

Selon lui, l'entrepreneur est un innovateur : lers anciens produits et les méthodes de production étant conbstamment remplacées par d'autres, même si le rythme des innovations varie selon les périodes.

 

Les illusions du progrès technique - Les renseignements généreux :

Téléphone portable, automobile, ordinateur, console de jeux, lecteur MP3... Nous vivons dans un monde où la technologie est omniprésente, son évolution spectaculaire. Pourtant, le progrès technique est-il forcément synonyme de progrès social ? Quelles sont les conséquences sociales et environnementales de la course au high tech ? Quelles sont ses alternatives ?

 

 

Les conséquences du progrès techniques :

 

Sur la production

 

- Une augmentation de la production, donc de l'abondance

- Une baisse des couts et des prix, donc la " démocratisation" des biens réservés à une élites

- une réduction de la durée de travail, surtout sur le long terme, voir chomage technique

- Disparition des biens obsoletes, remplacés par des substituts technique plus évolués, les disques vinyles et les cassettes par les CD, MP3 et DVD; les guichets de banques par les GAB et la " Banque directe" ( par téléphone ou Internet) cfPrêt à jeter - YouTube : : Film documentaire réalisé par Cosima Dannoritzer en 2010.

Sur les facteurs de productions :   

Les progrès technique est considéré comme neutre s'il ne modifie pas certains rapport de la combinaison des facteurs de production. Ex : le coefficient de capital, capital sur la valeur ajoutée, ne varie pas. 

 

En réalité, il entraine souvent une substitution du capital travail, notamment peu qualifié facilement remplacé par des automates .

 

 Le progrès technique exclus certaines catégories de travailleurs, les " travailleurs routiers" selon R.Reich. Ainsi la part des OS, les Ouvriers non qualifiés diniminue, alors que celle des OHQ, des techniciens et des ingénieurs augmente

. cf le terme de « destruction créatrice »

 

Lorsque l’accroissement de la rente devient le but déterminant de la politique des firmes – plus important que le profit qui, lui, se heurte à la limite interne indiquée plus haut – la concurrence entre les firmes porte avant tout sur leur capacité et rapidité d’innovation. C’est d’elle que dépend avant tout la grandeur de leur rente. Elles cherchent donc a se surpasser dans le lancement de nouveaux produits ou modèles ou styles, par l’originalité du design, par l’inventivité de leurs campagnes de marketing, par la « personnalisation » des produits

 

 
Real Humans - Saison 2 (bande-annonce) - ARTE

 

 

une photo de Andres Sosa.

 
La robotique est considérée comme l'une des technologies clefs pour l'avenir,
peut-être la prochaine grande révolution industrielle, comparable à Internet,
avec un marché estimé pour la seule robotique de service, à 100 milliards d'euros en 2020 par la Commission européenne, un marché multiplié par 30 en 10 ans."
– Ministère du Redressement Productive

Etes-vous devenus accros aux Hubots ? Pour ceux qui seraient passés à côté, les Hubots sont les héros de la nouvelle série phare d'Arte. Des héros de métal et de plastique, des robots humanoïdes, qui revendiquent leur place dans la société. S'il s'agit pour l'instant de fiction, les rêves les plus fous entourent bel et bien le monde de la robotique. Plus réaliste – enfin, si l'on peut dire – est le projet de Clive Palmer. Ce milliardaire australien a décidé de construire le fameux Jurassic Park, inspiré du film à succès paru dans les années 1990. A défaut de recréer des dinosaures vivants, il a prévu la fabrication en Chine de 165 robots-dinosaures, pour son nouveau parc d'attraction.

Laissons la fiction et les ambitions démesurées des milliardaires pour se pencher sur ce qui est réellement à portée de main. La robotique est un secteur qui n'attend pas. Innovations, investissements, contrats, conquête de nouveaux marchés et adoption par le grand public, la machine est lancée, à pleine vitesse.

Il suffit pour s'en convaincre de s'intéresser à iRobot, une des sociétés emblématiques du secteur. Au départ, iRobot fabrique des robots à vocation militaire. Puis le groupe se diversifie, avec succès, dans la robotique domestique, avec ses aspirateurs Roomba. iRobot est actuellement sollicité sur plusieurs de ses secteurs phares et ne cesse d'engranger de nouveaux contrats.

L'année dernière, la crainte d'un ralentissement des dépenses militaires américaines avait pénalisé la compagnie. Pourtant, le 12 avril dernier, le Pentagone a annoncé pour 1,3 milliard de dollars de nouveaux contrats dans la défense. Sur cette somme, 28,8 millions vont à iRobot, pour la commande de véhicules robotisés nommés Man Transportable Robotic System, ou MTRS. Livraison prévue en avril de l'année prochaine.

 Ces derniers jours, on a beaucoup parlé d'iRobot aux Etats-Unis ; une notoriété auprès du grand public qui ne s'explique pas par les activités de Défense. Entre le 6 et le 14 avril dernier, s'est tenue outre-Atlantique la Semaine Nationale de la Robotique. Notre société, basée dans le Massachusetts, y a bénéficié une grande visibilité. Elle oeuvre en effet, aux côtés de la NASA et d'un Conseil Consultatif, à encourager les générations futures à travailler dans la robotique et à innover.

D'ailleurs, innovante, iRobot l'est. C'est bien pour cela qu'elle continue de remporter de nouveaux contrats. Quelques exemples des formidables capacités d'iRobot..  (...)  iRobot a réussi à mettre au point un programme de reconnaissance des formes, et donc des objets, d'une performance révolutionnaire.

Ce qui devient intéressant, c'est de savoir que l'utilité de ce programme ne se cantonne pas aux aspirateurs. Cette innovation pourrait être installée aux caisses des magasins, épargnant ainsi la recherche d'un code barre ou d'une puce. Elle pourrait aussi être utilisée sur les chaînes de montage des usines et ainsi diriger le rangement et le stockage des différents produits fabriqués. En somme, apporter de l'intelligence dans toutes ces tâches. 

iRobot ne vous perd cependant pas de vue, vous consommateur et grand public. C'est ce qui ressort de l'interview de Marc Dinee, vice-président des ventes internationales, sur le site Lesnumeriques.com. "[La robolution] n'arrivera que si, en tant que constructeurs, nous sommes responsables et mettons au point des produits plus performants, à des prix réalistes... On est insatiables en termes de projets, d'idées, mais il y a un temps pour tout et vous verrez sortir beaucoup d'innovations dans les prochains mois et années."

C'est justement la capacité d'iRobot à trouver des passerelles entre ses innovations de niche, dans le secteur de la Défense, et le marché de la robotique domestique, qui en fait une entreprise d'avenir, méritant un investissement. Comme le dit d'ailleurs Marc Dinee, "iRobot n'est plus la 'petite boîte de copains du MIT qui a commencé en 1990 dans un garage'. Présente sur 50 pays, l'entreprise compte plus de 500 personnes et 436 millions de dollars de CA."

En Bourse, le secteur de la robotique et celui des valeurs technologiques sont bien distincts. Attention d'ailleurs à ne pas les confondre. Certains analystes ont tendance à inclure dans leur liste de titres robotiques des sociétés qui ne font qu'utiliser des robots dans leurs activités ! .

Toutefois, cette séparation entre la robotique et le technologique pourrait un jour tomber... En effet, Apple, vient de recruter John Morrell, un spécialiste de la robotique. Il a entre autres travaillé à la conception des Segways. Une nouvelle qui a de quoi réjouir les geeks.


Documentaire "Comment vivre avec les robots " 720p 20/10/13

 


 OÙ tracer les limites ! ? ◄

L'inventeur d'un des premiers robots sexuels affirme qu'il pourra bientôt avoir un enfant avec sa création ...
 
L'inventeur d'un des premiers robots sexuels affirme qu'il pourra bientôt avoir un enfant avec sa création

Sergi Santos, l'inventeur de l'un des premiers robots sexuels au monde, affirme avec conviction que ses créations pourront bientôt avoir des enfants avec leur propriétaire. Il prédit un futur dans lequel les êtres humains se marieront avec des robots. 
Il tente présentement de réussir à fusionner la personnalité d'un robot aux croyances et caractéristiques d'une personne. Avec le résultat, il veut créer une autre forme d'intelligence artificielle et l'insérer dans un enfant robot. Ce dernier serait donc un genre de mélange entre les personnalités respectives de l'humain et son robot. 
L'une de ses créations se nomme Silicon Samantha et selon lui, elle est même capable ''d'intimité émotionnelle''.
Sergi Santos croit qu'il viendra un jour où les humains et les robots se marieront. 


Les robots sexuels s'immiscent dans notre société

Un nouveau rapport montre l'ensemble des façons dont les robots sexuels pourraient être utilisés dans la société.
Les robots sexuels et les poupées de même nature seraient de plus en plus avancés. C'est en tout cas ce que révèle un rapport intitulé « Notre avenir sexuel avec les robots », co-écrit par Noel Sharkey, un professeur en intelligence artificielle et robotique à l'Université de Sheffield.
« Nous avons constaté qu'il y avait beaucoup d'entreprises qui faisaient des commandes et nous avons pensé que nous devrions vraiment examiner la chose », a déclaré Noel Sharkey à l'occasion d'une conférence de presse organisée à Londres, ajoutant que certains robots sexuels seraient proposés pour une utilisation potentiellement douteuse.


l est également possible que les couples, engagés dans une relation à longue distance, puissent avoir une réplique de silicium l'un de l'autre. En tout cas, un sondage publié par l'agence d'innovation Nesta en juin a révélé qu'un quart des jeunes sauteraient avec joie un robot. Mais pour Sharkey, les robots ont un certain nombre de limites dans les relations : « S'ils le font, ça va être très triste car ce sera une relation à sens unique. Les robots n'ont pas d'autre émotion. Les gens se lient avec les robots, mais c'est vraiment un moyen. Tu aimes un artefact qui ne peut t'aimer et c'est triste. Ils peuvent avoir un orgasme ou quoi que ce soit et prétendent vous aimer. Mais ils ne seront pas aussi bons ».
Un débat très hot à suivre...

 

Conclusion :

"La robotique est considérée comme l'une des technologies clefs pour l'avenir, peut-être la prochaine grande révolution industrielle, comparable à Internet, avec un marché estimé pour la seule robotique de service, à 100 milliards d'euros en 2020 par la Commission européenne, un marché multiplié par 30 en 10 ans. "



Action Movies Robot Hindi Movie HD With English Sub - Best Bollywood Movie


 

La comparaison avec la révolution Internet n'est pas anodine : à chaque phase économique son boom industriel : la machine à vapeur... le rail... l'électricité... l'électronique... l'informatique... chaque fois que le monde a connu une récession, l'Economie a été relancée par le progrès

Lily La Fronde a partagé un lien via Arthur Scheuer.
  1. "Pier Paolo Pasolini déclara en 1970 : « Je ne peux plus fixer mon regard, plus de quelques instants, sur un écran de télévision. C'est physique, ça me donne la nausée ». L'homme était poète. L'homme est mort. Deux raisons pour parler de lui." Par Max Leroy.
  2.  
  3. ragemag.fr
    Pier Paolo Pasolini - poète, écrivain et cinéaste - n'a cessé de mettre en garde ses contemporains contre la marchandisation des sociétés humaines.

 

« Sous couleur de démocratie, de pluralité, de tolérance et de bien-être, les autorités politiques, inféodées aux pouvoirs marchands, ont édifié un système totalitaire sans nul autre pareil. »

Contrôler par la consommation

La propagande fasciste, grossière et, somme toute, limitée aux moyens de communication de l’époque, baisse à raison les yeux devant la puissance de frappe du capitalisme : « Le journal fasciste et les inscriptions de slogans mussoliniens sur les fermes font rire à côté : comme (douloureusement) la charrue à côté du tracteur », notait Pasolini dans l’un de ses articles.


 

Des acheteurs allemands font la queue devant un magasin Apple pour le nouvel iPhone 5 (2012).

L’ouvrage Divertir pour dominer (2010) a justement mis en relief « l’ampleur et la sophistication des procédés mis en œuvre par les industries dites culturelles pour forger les consciences aux valeurs de l’hypercapitalisme » :

« La mise au pas est assurée sans que le sang ne soit versé. Servitude volontaire, ou presque. »

 n

 
Swedish TV Program Shows Women In Charge & Men Are Trash - Even Robots Are Superior To Men.
 

 

Season 2 Pilot To Swedish TV Series Shows Women In Charge & Men Are Trash!

À LIRE AUSSI SUR


> «Real Humans», le cyber des mondes

> Le robot aménagé
La série reprend tous les fantasmes mythologiques liés au genre, avant même l’apparition du terme.

> «Pour les Japonais, l’humanoïde facilite les interactions sociales»
L’anthropologue Emmanuel Grimaud évoque le rapport aux robots.

eXistenZCréé le mardi 02 août 2016

real humans : citoyen actif

 

 

Vendredi 19 avril 2013

La réalité au-delà de la fiction : découvrez la robotique
 Ingrid Labuzan

28/02/2013

La " crise" permanente

 

Cher -e-s camarades,

Inutile de vous faire un dessin : nous entrons dans une récession profonde cf L'Europe au bord du suicide !. voir ce très bon
Entretien avec Michel Beaud : la naissance du capitalisme Mis sur facebook

Capitalisme, Socialisme et Démocratie

(1942)” « Ce processus de Destruction Créatrice constitue la donnée fondamentale du capitalisme : c'est en elle que consiste, en dernière analyse, le capitalisme et toute entreprise capitaliste doit, bon gré mal gré, s'y adapter ( cf Equation néolibérale :

Citation d'un think thanks ( cf lire aussi Think Thank et " crise" ) :

économie, crise, capitalisme, nolibéralisme, révolution technologique,

La finance, mon adversaire n’a pas de visage et elle ne se présente pas aux élections". Pour le chercheur Geoffrey Geuens, cette phrase prononcée par François Hollande lors de son meeting du Bourget est emblématique du discours politique dominant qui oppose marché financier et Etat, deux entités sans chair et sans visage. Entretien Daniel Mermet avec Geoffrey Geuens. Voir les autres articles dessus

Pour les  plus grands spéculateurs de la planète -- de Rockefeller à  georges soros en passant par Warren Buffett ,  david einhorn  bernard arnault et des institutions  goldman sachs , hedges funds et agence de notation, , fonds de pensions , Thinks Thanks  et des élues : mario monti, mario draghi  ... -  ! "Les visionnaires qui investiront dans cette solution et qui changeront le monde deviendront riches. Ceux qui ne le feront pas ne gagneront rien -- ou pire, perdront leur argent" répète souvent l'un de nos spécialistes que je vous présenterai dans quelques minutes.

A l'abri des regards, un petit groupe en profite même déjà. Leurs profits sont déjà conséquents et le potentiel de leurs investissements est exponentiel -- que la crise s'amplifie ou non !  lire : Comment la « machine à bulles » (Goldman Sachs)) est entrée dans la tourmente, Les vrais maîtres du monde   … etc

Je vous en dirai plus dans quelques minutes.  Mais d'abord, j'aimerais vous parler d'un homme qui vivait en Autriche en 1883...

Cet homme, c'est Joseph Schumpeter. Il était économiste. C'est aussi l'homme qui a découvert comment Rockefeller est devenu l'investisseur le plus riche de tous les temps.

économie,crise,capitalisme,nolibéralisme,révolution technologique,rockefeller,georges soros,warren buffet,john templeton,cycles économiques,la destruction créatriceComment ? Grâce à sa perception parfaite des cycles économiques et sa découverte du concept de "destruction créatrice". 

Selon lui, "l'évolution capitaliste améliore progressivement le niveau d'existence des masses, non pas en vertu d'une coïncidence, mais de par le fonctionnement même de son mécanisme. L'évolution capitaliste accomplit ce résultat à travers une série de vicissitudes dont la sévérité est proportionnelle à la rapidité du progrès réalisé."

Ne vous inquiétez pas -- cela peut paraître obscur à la première lecture... mais vous ne devez retenir qu'une seule chose : "la rapidité du progrès est proportionnelle à la sévérité des vicissitudes".

Schumpeter appelait ce processus -- une crise suivie d'une reprise proportionnelle -- "la destruction créatrice". Selon lui, c'est le fondement même du système capitaliste et de de la prospérité des investisseurs ( institutionnels, particuliers....) dont je vous parlais il y a quelques instants.

C'est très précisément grâce à elle qu'ils ne craignent pas la crise que nous traversons. Au contraire, pour eux, elle ne signifie qu'une chose : un monde de profits se dessine devant eux.

Le prix Nobel d'économie Gary Becker en personne décrivait l'importance de ce phénomène :

"Les nouvelles entreprises prospèrent et contribuent à développer l'économie globale en détruisant en partie les marchés de concurrents établis.Les personnes ayant la capacité de reconnaitre le potentiel de ces nouvelles sociétés et qui investiront dans leur innovation seront les moteurs de la croissance économique de demain..."

Mais il y a un risque : pour les entreprises incapables de prendre le train de l'innovation en marche, la faillite est presque toujours sans appel.

L'un des spécialistes que je vous présenterai dans quelques minutes nous expliquait :"J'ai vu des investisseurs perdre des millions en achetant d'énormes parts dans l'industrie des journaux à une époque où Internet était en plein décollage. Ils avaient gagné des fortunes en investissant dans des périodiques papier au cours des décennies passées, mais ne se sont pas rendu compte que le paysage avait changé. Le changement technologique était en train de créer de nouvelles industries et de détruire les anciennes. [...] j'ai facilement vu l'erreur qu'ils étaient en train de commettre".

Pour les quelques autres qui ont su voir quels changements étaient nécessaires, qui ont compris que la société était sur le point de vivre une révolution technologique, qui ont perçu ce besoin vital pour eux et pour leurs investissements d'emboîter le pas à cette innovation, pour eux, les bénéfices ont été exponentiels !

C'est notamment le cas avec la révolution industrielle, pétrolière, du  gaz de schisme,

Les biographies des plus grands investisseurs de l'Histoire, de John Templeton à Warren Buffett, nous apprennent qu'ils avaient un point commun : ils savent détecter cette destruction... et surtout se positionner en conséquence pour en profiter !

Nous sommes témoins de révolutions de plus en plus rapides dans les sciences. Ceux qui sauront investir le plus tôt dans ces technologies de rupture deviendront riches. Les autres verront leurs investissements emportés par la destruction créatrice.

 

L'iPhone 5 d'Apple : déjà obsolète ? - Surconsommation - Basta !

Pourquoi c'est après un krach
que l'innovation est la plus fertile

Pendant la Grande dépression... nous avons vu apparaître les premiers ordinateurs... les appareils photo Polaroid... les radars... les avions... le Téflon... le microscope électronique... le nylon... les hélicoptères... les antibiotiques... les photocopieuses... et même le beurre de cacahuète !

Pendant le krach des années 1970... nous avons vu les premières imprimantes laser... les premiers téléphones cellulaires... les premiers jeux vidéos... le baladeur Sony... le Rubik's cube... les post-it... Ethernet... le Gore-Tex... Intel et les premiers microprocesseurs...

Pendant la récession des années 80, nous avons découvert les premiers ordinateurs personnels d'Apple… ou d'IBM… Bill Gates et les premiers versions de MS-DOS… les premiers Microsoft

Pendant la récession au début des années 90... ce furent les e-mails et le début d'Internet... la naissance de la bulle des dotcom... Yahoo!…eBay…Amazon.com… Ce fut aussi la découverte de la cartographie du génome humain et une révolution dans les biosciences !  

Même après l'explosion de la bulle des dot.com en 2001... Google a envahi le monde des moteurs de recherche... il y eut aussi Amazon et sa base de données gigantesques... l'apparition du cloud computing... Linux... et Apple lança son Ipod !

Conclusion : quand tout va bien, les entreprises dépensent plus d'argent pour faire toutes la même chose. Mais quand les temps sont durs, elles se recentrent sur l'innovation pour devenir plus grandes, plus efficaces, plus productives... plus ingénieuses... car c'est ainsi qu'elles peuvent survivre.

Vers quoi dirigent-elles cet argent en ces temps de crises ?

Nous en parlerons dans quelques minutes...

Et ce n'est pas un phénomène nouveau...

 

L'Histoire le prouve :
c'est la seule solution
pour que le capitalisme a trouver pour survivre et profiter
de la disparition
de notre vieille économie !!

Comment savoir quelles compagnies survivront et lesquelles sombreront ?

Permettez-moi de vous poser une question.

Après la récession de 2001, après celle de 1993, après la récession du début des années 1980, après le krach de1973, et même après la Grande Dépression, quel fut le dénominateur commun à toutes ces périodes post-apocalyptiques ?

A chaque fois une opportunité unique -- presque miraculeuse -- a émergé.

Elle a permis non seulement de se sortir d'une situation sinistrée, mais a entraîné en plus dans son sillage les quelques investisseurs avisés qui avaient su voir le potentiel de cette destruction. Ces précurseurs sont devenus riches. Très riches.

Tout ce qu'il aurait fallu pour faire partie de ces quelques investisseurs était une vue d'ensemble de la situation.

Parce que dans chaque cas, ce rebond surprise -- ne s'attendait à le voir : de l'innovation ( révolution technologique ) !

Prenez ce qu'il s'est passé en 1947. Le chômage augmentait, les marchés étaient en baisse, la peur d'une nouvelle récession se propageait vite. Les Etats-Unis se dirigeaient vers une récession d'après-guerre. Et personne ne savait quoi faire.

Ce que les gens savent moins, c'est que cette même année, l'entreprise AT & T Bell a développé le premier transistor. Croyez-le ou non, mais le premier téléphone mobile est apparu dans la foulée -- à l'époque, seuls les conducteurs de camions l'utilisaient !

Puis on arrive à 1953. Aux Etats-Unis, l'économie était passée au cycle "essorage" et se contractait de 6% en 12 mois. La France était en pleine guerre d'Indochine ; le député de l'Eure -- et futur président du Conseil -- Pierre Mendès France prônait le redressement national et le courage de faire des réformes visant à la réduction des dépenses.

Mais cette même année a été celle de la découverte de l'ADN. Qui y a prêté attention à Wall Street ? Personne ou presque.

Cinq ans plus tard, les marchés se sont écrasés à nouveau et des millions de personnes ont perdu leur emploi. Cela n'a pas empêché Texas Instruments d'inventer le circuit intégré ou NEC de sortir son premier supercalculateur.

Ce que j'essaye de vous faire comprendre, la croissance ne partira pas, mais les profits....  :

 le tableau ci-dessous...

Graphique : scanners de patients atteints du cancer de la prostate - New York Times

Cet homme s'appelait Kondratieff et comme Schumpeter, il était économiste. Ce graphique est ce qu'on appelle la courbe de Kondratieff. . A chaque crise, les initiés ( élites, spéculateurs...) trouvent un moyen de s'en sortir -- .

Vous voyez, lorsqu'une bulle se forme sur le marché, l'argent se déverse dans les produits de consommation et de crédit. Bien sûr, ce genre de situation ne peut pas durer. Nous en étions là en 2008... puis le marché s'est effondré.

Mais après le krach, l'argent retourne dans les caisses et les trésoreries s'agrandissent. C'est ce qui s'est passé pour Apple, avec plus de 40 milliards de dollars en liquide au début de l'année 2013. Et maintenant que l'entreprise dépense cet argent, les actions d'Apple ont augmenté de plus de 73%. Cisco a également accumulé plus de 39 milliards de dollars en cash... Microsoft a plus de 36 milliards de dollars mis de côté ... Oracle a mis de côté 20,8 milliards de dollars au début de la crise... Google avait 24,8 milliards de dollars à la banque.
Ce ne sont que des noms que vous connaissez mais les petites entreprises biotech aussi ont trop de trésorerie. Et toutes commencent à le recycler dans le cycle de l'innovation. C'est comme cela que la crise créée des opportunités.

Très belle idée que je partage à 100 %......

 

Bonjour les amies, amis et camarades, voici la citation du jour :
" Il faut continuer à dénoncer et à combattre l'injustice sociale. 
Le monde ne guérira pas tous seul " [ E. HOBSBAWN]
A méditer !
Bonne journée dans la lutte, à demain, si vous le voulez bien, ciao.

Nous l'aurions compris : Le système capitaliste peut être résumer ainsi " La privatisation des bénéfices et la socialisation des pertes". Ces armes :

- Economie d’échelle :

la financiarisation de l’économie  :  produits dérivés, spéculations

- Loi 1973 et gardes fous

- Nous sommes tous concernés : Grèce, Hongrie, même combat ?

- Changement de maitre, mes pas de système ( globalisation de la finance) : Le basculement du monde

- L'idéologie mercantile a tous les étages : Logique néolibérale  : L'argent sans foi ni loi 2

A voir aussi : Pourquoi parler de "crise" ? , Le Grand Bond en Arrière , "Modele" allemand , Après PSA, Doux au rapport ? , La déflation ? ,  Modèle Japonais généralisé , La Grèce et néolibéralisme , Capitalism is Dead? , " Modèle Allemand"

la naissance du capitalisme - l'indigné révolté ,Thinks Thanks - L'indigné, La " crise" permanente - citoyenactif, « Capitalisme : Les "Paradis" Artificiels, Cette crise mondiale est celle des capitalistes ! - citizenkhane, Chypre peut-elle refaire basculer la zone euro dans la crise ? , la sortie du capitalisme « - Antalya- Antalya, Le basculement du monde : Changement de maitre, mes pas de système - Henzosu

 

21/09/2012

La révolution technologique 1

LA REVOLUTION TECHNOLOGIQUE AU CŒUR DES - Actuel Marx :

LA REVOLUTION TECHNOLOGIQUE AU CŒUR DES CONTRADICTIONS DU CAPITALISME VIEILLISSANT

: + :
 

 

( mis sur facebook ) :Ils sont sympas les médias de faire gratuitement la promo de apple. Vous aurez tous remarqué que la sortie de leur dernière bouse figure dans les pages infos voire dans les unes bien plus que dans les pages pub... Alors qu'en fait c'est de ça qu'il s'agit :
Les Guignols - L'iphone 5 est sorti
 
 
 
L'iPhone 5 d'Apple : déjà obsolète ? - Surconsommation - Basta !
Traducción del cartel: "El Capitalismo ha muerto-Mercancía de souvenir"
Traducción del vendedor: "Pienso que hemos encontrado un mercado creciente"
Traduction de l'affiche: « le capitalisme a souvenir Muerto-mercancia »
Traduction de l'éditeur: « Je pense que nous avons trouvé un marché en pleine croissance. »
 
La révolution technologique contemporaine est un fait, de surcroît important. Je ne l’ai pas contestée; je l’ai même considérée comme le point de départ nécessaire de l’analyse de ce qui est « nouveau » dans l’évolution du capitalisme. LE NÉOLIBÉRALISME, STADE SUPRÊME ? : citoyen actif, Je reprends LE NÉOLIBÉRALISME, STADE SUPRÊME ?  et Pourquoi parler de crise ?

la photo de Anonymous Francophone.

 

J’analyse les révolutions technologiques dans les termes de la loi de la valeur, comme je crois qu’il faut le faire. Dans cette analyse la production  est en définitive le produit du travail social et le progrès de sa productivité se manifeste par la réduction de la quantité de travail social total nécessaire à la production d’une unité de valeur d’usage.

 

 Les révolutions technologiques antérieures dans l’histoire du capitalisme (la première, celle de la machine à vapeur et des machines textiles fin du XVIIIe, débuts du XIXe siècle ; la seconde, celle du fer, du charbon et du chemin de fer, milieu du XIXe ; la troisième, celle de l’électricité, du pétrole, de l’automobile et de l’avion, début du XXe siècle) se traduisaient toutes à la fois par – bien entendu

 – une réduction de la quantité de travail total nécessaire à la production des valeurs d’usage considérées. La révolution technologique en cours inverse le sens du mouvement. Elle permet le progrès de la productivité du travail social par la mise en œuvre de technologies qui se traduisent par la réduction de la proportion du travail indirect

révolutions technologique,au cŒur des contradictions,capitalisme vieillissant,néolibéralisme,capitalisme,services de neurochirurgieLa mondialisation fait apparaître un nouveau dilemme que l’on peut résumer ainsi : la résorption des déséquilibres mondiaux ne peut se faire qu’au prix d’un ralentissement de la croissance aux États-Unis et, par extension, dans l’ensemble des vieux pays capitalistes

Documentaires a voir !! : Quand la Chine délocalise en Europe - arte TV + 7 (  a voir pendant 7 jours) , La sale guerre des terres rares - pluzz tv ( revoir pendant 7 jours) du mardi 18 septembre 2012 à 21h45
 

 

il est impossible de séparer le bon capitalisme productif du mauvais capitalisme financier. Il n’existe pas d’un côté une économie qui produit des richesses et de l’autre une économie virtuelle, une finance parasitaire; il s’agit des deux faces d’une même réalité. Depuis le début de l’économie capitaliste, celle-ci ne peut fonctionner sans la finance, c’est-à-dire le crédit, les Bourses, la spéculation.

 

 

 

Les dirigeants de tous bords se foutent de nous quand ils réclament un encadrement rigoureux de la spéculation, car c’est tout le système qui, dans sa phase actuelle, a besoin de la spéculation et du crédit

 

 

 

C'est la révolution technologique avec le développement de la finance, du capitalisme néolibéral a travers la financiarisation de l'économie qui a maintenue les profit du secteurs bancaires, immobilisers... à Hartford

 

 
Hartford est la fille la plus riche du monde, son PIB culmine grace a la forte concentration des assurance, mais le PIB est aussi très élevé.  Une large population est exclus, car la recette de la ville : " vente des produit très chère et exportable ne demandant pas beaucoup de main d'oeuvre, mais très qualifié".
 
Hartford (Connecticut) - Wikipédia :

"Le revenu médian par ménage de la ville était 24 820 $ et le revenu médian par famille était de 27 051 $. Les hommes avaient un revenu médian de 28 444 $ contre 26 131 $ pour les femmes. Le revenu par habitant de la ville était 13 428 $. 30,6 % des habitants et 28,2 % des familles vivaient sous le seuil de pauvreté. 41 % des personnes de moins de 18 ans et 23,2 % des personnes de plus de 65 ans vivaient sous le seuil de pauvreté"

 
 
 L'inévitable question que je me suis alors posée est de savoir est de comprendre comment le système néolibéral génère et maintien ses profits et sa structure en zone de crise permanente. Avant de répondre à cette question, faisons le point sur la situation des marchés européens. Les pays émergents, que ce soit par des entreprises dont l'activité profite de cette croissance, ou bien en investissant sur la dette de cette zone géographique très dynamique .Un rapport risque/rendements intéressant. A partir de ce raisonnement simple mais non simpliste, je me suis appliqué à observer les mouvements et la situation de nos entreprises européennes
 
 
 

Hier nous avons vu que les robots s'imposent progressivement dans les usines du monde, remplaçant en partie les ouvriers, et participaient au mouvement de relocalisation – partielle – de la production vers l'Occident.

Aujourd'hui, nous allons nous intéresser au secteur médical. Car les robots ne sont pas uniquement capables de peindre ou d'assembler des automobiles ou des rasoirs, ils peuvent aussi vous opérer.

Cela paraît incroyable au premier abord mais les robots chirurgiens sont devenus des habitués des salles d'opération en particulier en gynécologie, urologie, neurochirurgie, chirurgie cardiaque, etc. En Europe et aux Etats-Unis, 60% des opérations de la prostate sont ainsi déjà réalisées par un robot.

Quels sont les avantages des robots ?
Commençons tout d'abord par la question que vous devez vous poser : à quoi ressemblent ces robots ?

N'allez pas imaginez un robot humanoïde de type R2D2, habillé d'une blouse et d'un masque chirurgical qui vous opérerait sans l'aide humaine. En fait, les robots chirurgicaux sont souvent des "bras" dirigés – parfois à distance – par des médecins.

Voici par exemple à quoi ressemble le robot chirurgical le plus connu, Da Vinci :

 

Da Vinci possède quatre bras mécaniques qui assistent les chirurgiens lors de leurs opérations. Un de ces bras tient une caméra, les autres différents instruments chirurgicaux.

Quels sont les avantages ? Le principal est une précision accrue – en particulier sur tissus mous –, puisque les bras mécaniques possèdent un champ de mouvements plus étendu que la main humaine et que les robots sont équipés des caméras très haute définition, voire même 3D, qui permettent une meilleure visibilité lors de l'intervention.

Prenons un exemple : la chirurgie cérébrale. Des études portant sur Robocast, un projet européen de robot de neurochirurgie, démontrent que son utilisation permet de réduire par 10 les effets de tremblement de la main du chirurgien. Une précision particulièrement cruciale dès qu'on intervient sur une zone aussi sensible que le cerveau.Un robot chirurgien européen développé par le projet Robocast

La plupart des services de neurochirurgie sont donc maintenant équipés de robots. "Le robot Rosa est un robot pour la stéréotaxie. C'est-à-dire que, comme un GPS, il va nous permettre de nous repérer dans le cerveau. Et on va pouvoir atteindre une cible, même profonde, sans faire d'erreur…", commente le Professeur Pierre Kehrli, chef de service de neurochirurgie au CHU de Strasbourg Hautepierre, cité Rtflash.fr.

Les robots permettent aussi de réduire des saignements, les risques d'infections, le temps de cicatrisation – et donc, au final, les coûts d'hospitalisation. Les incisions et les cicatrices sont aussi plus nettes, moins visibles.

Les robots peuvent aussi suppléer les humains en cas d'opérations très répétitives.

Principal inconvénient : leur coût, extrêmement élevé (entre 1 et 2 millions d'euros), non seulement à l'achat, à l'installation mais aussi en formation des chirurgiens qui les utiliseront. Une véritable manne financière pour les fabricants de robots.

Malgré cette contrainte financière, nombre de salles d'opérations ne peuvent plus se passer des robots. D'autant plus que si les opérations par robots coûtent plus chers, les frais postopératoires sont réduits.

Des perspectives prometteuses
Mais les robots ne servent pas seulement à assister les chirurgiens... les perspectives d'utilisation sont multiples, et nous donnent même l'impression de nager en pleine science-fiction.

Premier exemple, des chercheurs de l'hôpital universitaire de Singapour ont développé un minuscule "crabe robot" qui peut, une fois avalé par le patient, s'attaquer à des cancers de l'estomac en excisant les tissus atteints puis en cautérisant la plaie. Vous imaginez le potentiel d'un tel robot qui réduit au minimum les interventions chirurgicales. Jusqu'à présent, le chirurgien devait ouvrir l'estomac pour retirer la tumeur. Le crabe est beaucoup moins invasif.

Des chercheurs de l'université d'Harvard et du MIT ont, l'année dernière, travaillent sur des nano-robots capables de cibler et de détruire les cellules cancéreuses. Une technologie qui n'est pas encore au point mais qui laisse entrevoir d'énorme possibilité. En effet, les actuels traitements contre le cancer détruisent toutes les cellules, saines ou cancéreuses. Nombre de chercheurs veulent donc créer des traitements qui ciblent au mieux les cellules malades et préservent les cellules en bonne santé.

Quelles sont les entreprises qui en  profitent ?
En misant sur les leaders du secteur. Voici quelques sociétés à suivre de près :

- La plus connue, Intuitive Surgical , le fabricant du robot médical le plus connu, Da Vinci..

- Autre entreprise bien placée, concurrente directe d'Intuitive Surgical, Mazor Robotics , une société israélienne fabricant en particulier des robots de neurochirurgie.

La révolution technologique sans précédent | MarieBo Solutions

ECONOMIE DE MARCHE

la révolution technologique ( google), Histoire du capitalisme - Wikipédia

 Tag: Mario Draghi | EurActiv

 

LA REVOLUTION TECHNOLOGIQUE : Innover ou mourir – hensozu

 

Les grandes sociétés pharmaceutiques telles que Pfizer,Sanofi ou Merck sont confrontées à l’expiration de brevets sur leurs best-sellers (blockbusters). La seule issue pour renouveler leur gamme de produits est donc d’inventer de nouveaux médicaments, développés par de petites structures : les sociétés de biotechnologie. (…)

 

Le secteur des biotech repérsente les contradiction du capitalisme néolibéral : «  innover, réduire les couts, trouver de nouvelles niches ou mourir »

 La résistance de chacun face à l'oppression est un facteur déterminant de la mobilisation du plus grand nombre #prenonslaplace

 

. et l'amélioration des technologies
C'est l'aspect le plus mal connu du marché actuellement. Pourtant le secteur des technologies du pétrole, appelé communément le "parapétrolier", développe les technologies les plus innovantes afin de maximiser l'exploitation d'un gisement. Ces technologies sont nombreuses, de l'imagerie 3D à l'étude sismique en passant par la construction de plateformes de haute mer.

Or la reprise des investissements dans ce secteur depuis l'année dernière a permis une meilleure efficacité des exploitations, et donc un accroissement de la production. Cette bonne santé s'est traduite dès cette année d'ailleurs, par la publication de résultats nettement meilleurs que ceux des pétroliers classiques.

On se rend compte que le secteur des parapétroliers a multiplié les hausses depuis trois mois. cela se traduit par de bons résultats au troisième trimestre. Ainsi CGGVeritas, spécialiste de l'imagerie sismique, a affiché un résultat opérationnel en hausse de 86% sur les neuf premiers mois de l'année. De même le parapétrolier français poids plume Heurtey Petrochem, spécialiste de l'ingénierie pétrolière et gazière, a réussi cette année à s'installer en Chine, en signant un accord avec Qingdao Haijing Chemical, après l'Inde, la Corée du Sud et la Russie depuis un an.

Actuellement le secteur des parapétroliers est dans une phase ascendante, sur sa lancée de l'année 2011. L'IFPEN, l'Institut français du pétrole et des énergies renouvelables, a annoncé début octobre que les investissements pétroliers en exploration et en production pourraient croître de 13% dans le monde en 2013, soit une hausse comparable à 2012.

La hausse des investissements sera d'abord sensible en Europe, grâce à la prochaine mise aux enchères de nouveaux gisements offshore en mer du Nord. Cette adjudication participera à accroître encore plus la demande en service pétrolier, notamment autour des plateformes pétrolières. La France sera en première ligne pour profiter de ce marché, le pays étant le troisième acteur du secteur parapétrolier au monde.

[NDLR : Avec la mer du Nord, le marché sera également porté par le marché nord-américain. Le développement des hydrocarbures de schiste, qui nécessite des techniques particulières, ainsi que les pétroles du Grand Nord ou offshore, sera un des moteurs du marché l'année prochaine.

Les temps changent.... Le système reste !! -, Comprendre la crise et son système... pour mieux en sortir ! -, Eléction Américaine et Goldman Sachs , ARTE Reportage  l'indigné révolté

 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu