Avertir le modérateur

18/09/2012

surveillance : rapport sur les rassemblements de personnes

 

 

Les marchands de peur. La bande à Bauer et l’idéologie sécuritaire

marchands de la peur.jpg

Du haut de la chaire qui lui a été créée sur mesure au Conservatoire national des arts et métiers par M. Nicolas Sarkozy, M. Alain Bauer entend promouvoir la « criminologie » en France. La conquête d’une position académique apparaît comme la dernière victoire de cet ancien consultant en sécurité urbaine, conseiller écouté d’élites politiques de droite comme de gauche et chéri des médias. L’ouvrage de Mathieu Rigouste permet de comprendre cette ascension apparemment irrésistible. Elle repose sur un système d’échanges, de dons et de contre-dons avec une série d’autres personnages que l’auteur regroupe sous le label de « bande à Bauer ». Si l’on peut émettre quelques réserves sur le cadre général d’explication, ce livre n’en reste pas moins un passionnant voyage dans l’univers des « marchands de peur », pour qui la « sécurité globale » sert de substitut à l’anticommunisme de naguère. extrait monde diplomatique, un scénario Globalien, le scénario, entretien de JC Ruffin, autre sujets similaires  Xavier Niel, Les patrons orphelins de DSK, 10 mai 1981 - 15 mai 2011 , triste anniversaire

 

Alain Bauer et le consortium de la peur, 8 août ( extrait du livre : " Alain Bauer, comme Yves Roucaute et de nombreux néoconservateurs, vient de la gauche libérale et anticommuniste ...") .

Avec un rapport de 150 pages à télécharger ma foi fort intéressant"

Diffusion intégrale du rapport sur les rassemblements de personnes.

 

Entre 2007 et Août 2009, la Direction générale de la gendarmerie nationale et le sociologue Normand Fillon ont collaboré dans la réalisation d'un rapport, regroupant des informations sur tous les types de rassemblements existant en France, qu'ils soient festifs, politiques ou apolitiques. Ainsi l'état cherche a étudier non plus uniquement la manière de gérer ces rassemblements, mais également le profilage des personnes présentent au sein de ces événements. Des millions d'individus sont ainsi passés au crible.

Chaque année depuis 2009, le Centre de Recherche de la Gendarmerie Nationale fait évoluer ce rapport qui sert de véritable base à l'évolution militaro-sécuritaire des forces de sécurité françaises, en publiant des comptes-rendus des réunions.

http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/crgn/Recherche/A...


Ce rapport, sortant de leur contexte des points qui nous ont semblé marquants, vise surtout à pointer du doigt le fait que des études très sérieuses sont menées par des chercheurs civils pour servir de base de travail aux acteurs de la Défense, qui a leur tour se feront un plaisir de rédiger des prospectives alarmistes permettant de légitimer une future militarisation - jugée inéluctable - des forces de maintien de l'ordre.

Grâce au travail abouti d'universitaires, le maintien de l'ordre enrichit ses connaissances relatives à nos mouvements et peut ainsi étudier les moyens de nous anéantir tranquillement. Et tout cela au regard de la nécessaire paix sociale.

Ce document est toujours resté interne au ministère de l'intérieur. Il n'est jamais sorti. Aujourd'hui, nous avons pris la décision de diffuser les 150 pages de cet effrayant profilage.

Obtenir ce type de document est toujours un succès pour nous.

Pour consulter le document et le télécharger, cliquer ici - A diffuser le plus largement

Le collectif Copwatch Nord IDF

et un petit article au sujet du rapport en question, intéressant à lire aussi

 

Dans une étude pour la gendarmerie, un sociologue, Norman Fillion, a établi une sorte d’encyclopédie des groupes actuels d’activistes. Le passage le plus inquiétant est celui, à la fin du document ("Essai de prospective croisée"), où il décrit la militarisation accrue des "forces de l’ordre".

L’interstice - 1er janvier 2011

30/03/2012

Une peine infinie

Projection d'Une peine infinie dans le cadre de la rétrospective des films de Thomas Lacoste au Reflet Médicis.
 
 
Chères et chers lectrices/teurs, membres du réseau, ami-e-s,

 

Nous avons le plaisir de vous convier dans le cadre de la rétrospective (du 19 mars au 23 avril) des films ciné-frontières de Thomas Lacoste ce lundi 2 avril à 20h30 au Reflet Médicis (3 rue Champollion, Paris Ve, Tél. : 01 46 33 25 97) à la projection de Une peine infinie – rétention de sureté, en présence du réalisateur Thomas Lacoste, avec Matthieu Bonduelle, magistrat et président du Syndicat de la magistrature, et Daniel Zagury, psychiatre des hôpitaux, spécialiste de psychopathologie et de psychiatrie légale.
 
La Bande Passante 

Une peine infinie – rétention de sureté un film ciné-frontières de Thomas Lacoste
 n

Huit intervenants, praticiens, militants et chercheurs prennent ici la parole pour déconstruire méticuleusement ce populisme pénal prôné par le chef de l'Etat, qui a dicté l'adoption de la loi sur la Rétention de sûreté, et le populisme constitutionnel qui veut l'appliquer par-delà les principes supérieurs de notre droit.

 
Avec la participation de Jean Bérard, historien, membre de l’OIP ; Jean-Pierre Boucher, juge de l’application des peines ; Christian Charrière-Bournazel, bâtonnier de Paris ; Sophie Desbruyères, secrétaire nationale du Snepap-FSU ; Claude-Olivier Doron, philosophe ; Véronique Mao, secrétaire nationale UGSP-CGT ; Emmanuelle Perreux, présidente du Syndicat de la magistrature et Daniel Zagury, psychiatre.


Prochaine rencontre :
Lundi 9 avril 2012, projection à 20h30 de Universités, le grand soir suivie d’un débat, en présence de Thomas Lacoste, avec Frédéric Neyrat, sociologue et président de l’Association des sociologues enseignants du Supérieur, et Charlotte Nordmann, éditrice, essayiste et traductrice.

 

Durant la rétrospective du 19 mars au 23 avril au Reflet Médicis, les projections des films de Thomas Lacoste seront accompagnées de débats chaque lundi.

 


Achetez, faites découvrir et offrez le coffret Penser critique, kit de survie étique et politique pour situations de crise[s], 47 films-entretiens de Thomas Lacoste aux Editions Montparnasse Voir les extraits et commander (50€)

 

 
UNE LONGUE PEINE
La perpétuité, vingt ans, trente ans, est-ce utile pour la société et pour les détenus? Portrait d'un homme condamné à une très longue peinequi tente de ne pas mourrir intérieurement...
Tournage pendant cinq semaines dans le quotidien de la maison Centrale d'Ensisheim en Alsace.
 

 

Les prisons, principale source de radicalisation

Les derniers chiffres sur la population carcérale ont été publiés hier. Ils montrent que les prisons françaises n'ont jamais autant été remplies : 69.430 personnes sont détenues, pour un peu plus de 58.000 places. Selon Pierre Botton, ancien détenu et fondateur de l’association "Ensemble contre la récidive", ce problème en entraîne un autre : la radicalisation de certains prisonniers.

» Lire aussi - Prison : le plan d'Urvoas pour faire face à l'afflux de détenus radicalisés

Invité aujourd'hui sur Europe 1, il a fustigé l'inaction des politiques en la matière. "Aujourd'hui, des petits délinquants entrent pour des consommations de cannabis, des petits deals et ressortent en bêtes sauvages avec des kalachnikovs", étaye Pierre Botton.

D'après lui, la solution pour éviter la radicalisation est de ne pas mélanger les détenus. "Vous ne mélangez pas quelqu'un qui a consommé du cannabis, quelqu'un qui a fait un délit routier avec un grand braqueur, quelqu'un déjà radicalisé ou un violeur". Il ajoute : "La moyenne de détention est de cinq mois. Combien de temps tient-on à quatre dans une cellule avec des personnes qui disent 'tu ne regardes pas cette image parce que c'est mécréant', 'tu n'écoutes pas cette musique parce que c'est mécréant' ? "

Le fondateur de l'association "Ensemble contre la récidive" en appelle aux politiques. "Je n'ai pas vu un seul candidat à la présidentielle venir voir ce qui se passait en prison aujourd'hui, c'est pourtant cela la sécurité des Français", regrette-t-il. Dans leurs programmes les candidats à la présidentielle François Fillon, Marine Le Pen et Emmanuel Macron promettent d'augmenter le nombre de places de prison."

Un faux débat selon lui : "Si ce sont des places de prison qui vont être livrées dans dix ans, cela ne sert à rien. Nous, ce que nous souhaitons, ce sont des places pour des gens qui ont par exemple un problème d'alcool et ont commis un délit routier. Il faut les mettre dans des conditions afin qu'ils puissent se réinsérer, qu'ils travaillent, qu'ils payent un loyer. Le courage politique, c'est parfois de prendre des décisions qui ne sont pas dans le sens de l'opinion mais qui vont avoir des résultats."

Retrouvez l’ensemble des programmes actualisés

Soutenir La Bande Passante

La Bande Passante dans les médias

L’ensemble des films

Acquérir ou diffuser les films LBP

La Bande Passante

Le Passant Ordinaire

Editions du Passant

L'Autre Campagne

 

Une peine infinie Créé le samedi 19 août 2017

 

IRE AUSSI:

» Prison: ouverture du premier quartier d'évaluation de la radicalisation

» Des détenus radicalisés ont été dispersés dans plusieurs prisons

Le business de la peur / intégrale Créé le samedi 02 janvier 2016

La Domination policière - Mathieu Rigouste Créé le samedi 06 février 2016

EAST PUNK MEMORIES Créé le lundi 08 février 2016

They live Créé le vendredi 01 janvier 2016

État d'urgence : l'État policier pour éluder tout bilan critique Créé le samedi 26 décembre 2015

La Marine Créé le mardi 25 août 2015

PUTA GUERILLA - sans papiers - police and thieves Créé le mardi 25 août 2015

Rebel Anthology Créé le dimanche 02 août 2015

Punk un jour, punk toujours Créé le samedi 01 août 2015

04/07/2011

Facebook t’a reconnu

Signe des temps, c’est l’époque qui veut cela. J’ai choisi de reprendre ce bonne article tiré du télérama de cette semaine pour montrer le risque au nom du discours toujours plus protecteurs - sécuritaire de la société : « « Chacun est libre de ses actes. Or, la tendance naturelle des êtres humains est d’abuser de leur liberté, c’est-à-dire d’empiéter sur celle des autres. LA PLUS GRANDE MENACE SUR LA LIBERTÉ, C’EST LA LIBERTÉ ELLE-MEME. Comment défendre la liberté contre elle-même ? En garantissant à tous la sécurité. La sécurité c’est la liberté. La sécurité c’est la protection. La protection c’est la surveillance. LA SURVEILLANCE, C’EST LA LIBERTÉ. » », De limiter toujours plus nos libertés. J’avais abordé ce thème dans GO ON, WATCH et mon post FB !, , Globalia de J.C Ruffin, Les évolutions néfastes de facebook et d'internet en général (  articles dans l groupe FB), Comment Google compte s'imposer enfin dans les réseaux sociaux – l’expansion

« Mark Zuckerberg n’a pas pris les gens en traitre. Il a appelé son site Facebook. Logique, donc qu’il se lance, sept ans plus tard, une application dite «  de reconnaissance faciale ». Ce procédé permet de vous identifier automatiquement par cliché. Quelqu’un vous prend en photo dans une soirée et poste l’image sur le site ? Aussitôt, le logiciel de reconnait votre visage et y associe un nom. Lancé sans avertissement en juin, après avoir été testé aux Etats – Unis, cette trouvaille de Facebook a provoqué un tollé : les Cnil européens (commission national des libertés) s’inquiète de l’usage que les entreprises peuvent en faire de ces informations ( 700 millions de visages « identifiés ») ( cf  ex avec des opérations reliant FB avec le crédit coopératif Crédit coopératif : opération Twitter et Facebook réussie !. Les méthodes un brin opaques du site n’arrange rien. Aucune communication sur la banque de données biométriques nécessaires pour concevoir cette nouvelle applications. Laquelle est imposée d’emblée  aux membres ( qui doivent reconfigurer leurs paramètres pour échapper à cette reconnaissance faciale).

Des défaillances ont été constatées : «  Un ami d’origine africaine s’est vu tagué ( identifié) dans un album dés qu’il avait un noir, alors qu’il n’était sur aucune photo ! » raconte un internaute ( commentaire posté dans le figaro.fr). Pour éviter les confusions – quid des sosies ?-, il est aussi permis de se désinscrire complètement de Facebook. Ce qu’auraient fait des milliers d’Américains le mois dernier, selon l’organisme Inside Facebook. Pour protéger la vie privée ? Ariane Mollingal »

cf vidéosurveillance multiplie les clients... et les profits , Forces et limites de la manifestation, citoyen volontaire, une milice au service de la police ( source blog CAC 69), Pourquoi l’insurrection des consciences ?, Les raisons de la colère, Hervé Kempf - l'oligarchie, ça suffit ! Pour un journalisme citoyen!

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu