Avertir le modérateur

09/10/2016

Le drone, double inversé de l’attentat 14

n

 

Un drone de reconnaissance de l’armée américaine.
Un drone de reconnaissance de l’armée américaine. Alan Wilson/CC BY-SA 2.0

 

Analyser les défis posés par le terrorisme mondial et la « béance dém


Le magistrat Antoine Garapon et le juriste Michel Rosenfeld publient le 5 octobre « Démocraties sous stress » (PUF). Une pensée neuve et radicale sur les vieilles démocraties confrontées au terrorisme. Extraits

Analyser les défis posés par le terrorisme mondial et la « béance démocratique » qu’il induit dans de vieilles démocraties qui surréagissent, tel est l’objectif de « Démocraties sous stress » (PUF), paru mercredi 5 octobre. Une pensée neuve et radicale signée Antoine Garapon, secrétaire général de l’Institut des hautes études sur la justice (IHEJ), et Michel Rosenfeld, professeur titulaire d’une chaire de droits fondamentaux et ­directeur de théorie constitutionnelle ­comparée à New York. Lemonde.fr en publie un extrait.

La théorie de la guerre préemptive consiste à attaquer avant que l’autre ne vous attaque : ce fut la justification de l’intervention américaine en Irak en 2003. C’est donc une guerre qui repose non seulement sur une estimation mais sur un pari, car l’on ne peut jamais avoir la certitude du comportement d’un adversaire avant qu’il n’ait agi. L’art de la guerre a toujours requis la faculté d’anticiper mais, dans notre cas, elle est mobilisée dans le déclenchement de la guerre elle-même. L’initiative de la guerre devient un jeu d’anticipation et un pari sur l’avenir – à l’image d’un échange boursier.

La théorie de la guerre préemptive a également inspiré une solution pour combattre cette nouvelle forme de terrorisme : la pratique des assassinats ciblés. C’est ainsi que l’armée française est suspectée d’avoir délibérément bombardé en Syrie, dans la nuit du 8 au 9 octobre 2015, un camp d’entraînement de Daech dans lequel se trouvaient un grand nombre de ses ressortissants. Ce même objectif justifie l’assassinat de terroristes...

A lire Le drone, double inversé de l’attentat 14

Drones Tueurs et Guerres Secrètes Documentaire Film Documentaire Français Complet 2013

 

es drones, un usage controversé 

 

Good Kill ( - Bande-annonce ) est un thriller américain écrit et réalisé par Andrew Niccol, sorti en 2014.

 

 Le film est présenté en compétition officielle au festival international du film de Venise en 2014. Wikipédia Le major Thomas Egan est un ancien pilote de chasse aujourd'hui reconverti en pilote de drone de combat. Quand il ne combat pas les Talibans depuis sa base à Las Vegas, il est chez lui où il se querelle avec sa femme Molly et ses enfants. Alors qu'il développe un trouble de stress post-traumatique, Thomas remet sa mission en question : ne crée-t-il pas plus de terroristes qu’il en extermine ?

Watch Good Kill Online Watch Movies Online Free - YouTube

 

 

 

03/09/2016

Infrarouge, vous êtes en Garde a Vue!

Infrarouge, vous êtes en Garde a Vue! - France 2 : Jeudi 28 juillet 2016 de 20:30 à 21:30 sur La Chaîne parlementaire Voir dans la grille
 
Rediffusion d'un Documentaire sur le système français de garde a vue. Un état des lieux glaçant dont on ne sait s'il est toujours d'actualité après la réforme de 2011.
 

 
La garde à vue est à un tournant de son histoire. Une réforme décisive, tout juste votée, s'installe dans la douleur. Pourquoi en est-on arrivé là ? Des citoyens ordinaires témoignent. En écho à leurs récits, un juge, un avocat, des policiers, un sociologue, apportent leur éclairage. Par leur nombre sans précédent, l'arbitraire des motifs, les expériences traumatisantes qu'elles font vivre, les gardes à vue en France sont devenues un problème majeur. Pourquoi tant de gardes à vue ? Pourquoi se passent-elles souvent si mal ? La violence qu'elles engendrent est-elle inhérente à leur fonction ?

"La protection, ce sont les limites. LES LIMITES, C'EST LA LIBERTÉ." Globalia, société qui prône l'harmonie universelle, s'impose aussi par le chaos…Les guerres cachées contre Daech

  

  Justice nulle part | ARTE Radio ARTERADIO.COM, Infrarouge, vous êtes en Garde a Vue!

LIBERTE OU SECURITE : FAUT IL CHOISIR ?
 
Sur le blog de citoyenactif : Ecolos : ennemis d'Etat
 
Sur le blog de Citizen Khane  : Ennemis d'Etat
 
 Vers un État d'Exception Permanent
ASSIGNEZ-MOI !

09/05/2016

« NASSER » LA MANIFESTATION DE POLICIERS

n

 

hoto de Monia Jaafar.

19 h ·
 

Bonjour canetons !

 

 Nicolas Hernandez "Cela sera aussi rare, pour le signaler lorsqu'ils se mettront en grève. Les cas ou cela a été le cas, bizarrement l'état a très vite répondu a leurs attentes de peur de perdre sa force de controle et surveillance sur la population. Ces grèves ont surtout eu pour but de demander plus de moyens pour faire face aux " incivilités", c'est a dire des moyens sécuritaire plus importants, répressifs" à propos de la publication de Julien Salingue.
 

He non Monsieur Hollande elle ne passera pas cette loi !François Hollande : la loi travail "va passer" ACTU.ORANGE.FR

 
 
la vidéo de Lies Breaker.Ils mentent et désinforment tout le temps ..... Là ils se sont fait choper .Voir aussi un film sur les événements du 1 er maihttps://youtu.be/VhOMJObX7CQ : la vidéo de Info'Com-CGT.Projet de loi travail Une violence et une tentative d'atteinte à nos vies FIODOR RILOV, AVOCAT DES SALARIES DE GOODYEAR - MEETING CONTRE LA LOI TRAVAIL !!!! (Source vidéo Révolution Permanente)
 · 
 
 
Photo de Julien Salingue.

La Belgique a demandé lundi le renfort de l'armée dans les prisons dont le personnel est en grève depuis deux semaines. Six pelotons de 30 soldats ont été envoyés dans des établissements pénitentiaires de Bruxelles et de Wallonie pour y aider la Croix Rouge et la police. Les surveillants de prison protestent contre leurs conditions de travail, invoquant un manque de personnel provoqué par des coupes budgétaires.

La grève a aggravé la situation des détenus qui pour certains ne peuvent plus prendre de douche, bénéficier de trois repas par jour, du parloir, ni rencontrer leurs avocats. Selon les syndicats de gardiens de prison, les sous-effectifs se traduisent par une diminution du nombre de promenades accordées au détenus et des activités susceptible de réduire la violence et de dissuader les détenus de récidiver.

l'histoire se répète https://www.youtube.com/watch?v=PFc7Mwm9DSM Violence policière contre la révolution : Mai 68 Mais68 : Rappel pour le jour où ça pètera de nouveau : YOUTUBE.COM

Le retour a l'envoyeur en montrant a travers les mots souvent utilisés par ceux qui cherchent a décridibiliser les mouvements sociaux ( fafs, politiciens, médias, et flics) et alors que les violences policières et les victimes de celles ci s'accumulent, de faire un trai d'humour.

 

APPEL À « NASSER » LA MANIFESTATION DE POLICIERS DU 18 MAI

"Considérant que la police mène une guerre à la population visant à perpétuer un ordre que nous contestons et qu’elle ne se différencie d’une association de
malfaiteurs que par l’étendue de son organisation, la légitimation structurelle de ses actes et l’impunité judiciaire qui en découle"

Cette semaine, le syndicat de police Alliance —connu pour ses prises de positions parfois excessives— a annoncé vouloir organiser une manifestation sur la place de la République à Paris, le 18 mai. Victimes de la vindicte populaire et de la propagande médiatique quant à leurs soit-disant violences, les policiers s’en prennent désormais au gouvernement et semblent vouloir revendiquer leur autonomie politique. À peine annoncé, le mouvement connaît déjà une vive opposition, le collectif Urgence la police assassine appel à tenir la place sur les réseaux sociaux. Au moment de boucler le numéro de cette semaine, nous recevions cet autre appel à opérer la « technique du sandwich au poulet ». Nous le reproduisions ici. (Voir le PDF en fin d’article)

Vu l’alinéa 13 du 14e article de la constitution déclarant que « nous souhaitons une vie libérée de toute police »
Vu le traité 1312 attestant que tous les flics sont des bâtards
Vu la loi du 1er mai 2016 établissant « pas de bâtard sur nos trottoirs »
Vu le code de mon vélo
Vu la loi n°98791961 modifiée relative à l’état d’insurrection
Vu l’arrêté n°24363738 sur le tabassage nocturne

- Vu le communiqué de presque du groupuscule d’ultra-droite Alliance, transmis par télécopie le 04/05/2016, annonçant la tenue d’un rassemblement « Stop à la haine anti-flic » place de la République à Paris le 18 mai 2016 ;

- Considérant que les « flics » susnommés, connus de nos services comme policiers, gendarmes, CRS et porcs en armures, constituent un corps armé, hiérarchisé, lui-même infiltré par des minorités ultra violentes et extrêmement mobiles ;

- Considérant qu’ils se sont régulièrement rendus coupables de violences dans et en marge des manifestations ; tirs de flashball ayant suscité des éborgnements, usage de grenades ayant perforé les chairs, matraquage, gazage, séquestrations, enlèvements, homicides volontaires ayant entraîné la mort ;

- Considérant l’existence de la BAC ;

- Considérant qu’au quotidien la mouvance policière est responsable de la mort, en moyenne, de 15 personnes par an, de 7 à 77 ans, de fouilles au faciès, de discriminations sexistes et racistes, d’humiliations régulières, de passages à tabac et du maintien des frontières physiques et mentales ;

- Considérant que la police mène une guerre à la population visant à perpétuer un ordre que nous contestons et qu’elle ne se différencie d’une association de malfaiteurs que par l’étendue de son organisation, la légitimation structurelle de ses actes et l’impunité judiciaire qui en découle ;

- Considérant que tout le monde déteste la police ;

- Considérant que chaque policièr.e exerce cette fonction en toute connaissance de cause et peut déserter ;

- Considérant que la police est une organisation internationale ayant commis des méfaits similaires sur l’ensemble des territoires où elle sévit, de la Grèce à Bergson, du Maghreb à Ferguson.

- Considérant que la police par sa seule existence entrave l’expression d’une vie réellement libérée ;

- Considérant que, à juste titre, tout le monde déteste la police ;

- Considérant les notes rouges de nos services de renseignements confirmant que le groupe organisé Alliance rassemble les éléments les plus radicaux et incontrôlables de la mouvance policière qui réclament le renforcement de l’arsenal dont ils disposent revendiquant ainsi la perpétuation du permis de tuer déjà en vigueur ;

- Considérant que d’autres groupuscules d’ultra-droite - comme la Ligue de Défense Juive - appellent à rejoindre la manifestation ;

- Considérant que la place de la République sollicitée pour ce rassemblement est actuellement occupée par le mouvement Nuit Debout et les diverses formes d’opposition à la loi Travail et son vieux monde ;

- Considérant qu’il est con et sidérant d’autant considérer ;

Vu la provocation

Arrête :

L’interdiction du rassemblement policier place de la République prévu le 18 mai 2016 à partir de 12 heures de l’après-midi

La mise en nasse des éventuels individus récalcitrants par les Insurgées de la ville de Paris soit l’encerclement sans sommation desdits sujets selon la technique « du sandwich au poulet »

Fait à Paris, le 7 mai 2016,

Imperfecture du police by lundimatin

 

Ni oubli, ni pardon pour Rémi Fraisse": La « nasse », ou l'importation du « kettling » -
Ce dispositif de maintien de l’ordre est surtout connu sous le terme anglais de kettle (« bouilloire ») ou kettling, la technique étant particulièrement prisée par la police de Sa Majesté." Libération, 3 mai 2016  https://lundi.am/Kettling LUNDI.AM
 
 

On n’a pas fini de parler de kettling et de nasse, dans ce mouvement et plus tard. Et il le faut. Mais à la condition de sortir la réflexion de l’angoisse. « Ho mon dieu, on va se faire nasser, on va se faire… ». C’est joyeusement que le cortège parti prendre l’apéro chez Valls chantait « On est encerclés, on est encerclés, on est, on est, on est encerclés », et c’est joyeusement que ceux qui s’étaient échappés étaient revenu faire pression de l’autre côté, jusqu’à obtenir la levée du dispositif. Un jour comme le 1er mai c’est toute la manifestation qui a subi cette stratégie policière. Il faut que se diffuse la connaissance de celle-ci, et son refus. Il faut que l’intimité avec la police qui nous est imposée dans les manifestations à Paris soit prise pour ce qu’elle est, non pas comme une « provocation », non pas comme une volonté de déclencher des heurts, mais comme la mise en place, petit à petit, d’une nouvelle technique de maintien de l’ordre que toute personne encore déterminée à prendre la rue dans ce pays doit considérer comme insupportable.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu