Avertir le modérateur

17/06/2011

Le pire n'est pas sûr, mais on ne regrette jamais d'y être préparé

Oui, toujours pas de croissance en vue trois ans après le début de la crise. La situation commence même à sentir le roussi. Notre "laboratoire du pire", le Royaume-Uni, est actuellement confronté à la stagflation, officieusement la Grèce va être déclaré en état de Bankrut (Le voir Figaro - Conjoncture : L'effet domino d'une faillite grecque ... les plans de relance  contre rigueur ne font que retarder l’échéance du pire, mais l’Europe veut éviter a tout une contagion trop rapide. Et il est probable que nous partagions d'ici peu de temps ce sort peu enviable  en nous enfonçant dans la Crise 2. Cf  Un État peut-il être en faillite ?  ( article déjà dépasser, puisque la note a été rabaissé a C, renchérissant le crédit), Et si la Grèce faisait faillite... - LExpansion.com De toute façon, ce scénario catastrophe n’est pas voulu par l’Europe, qui serait prête a donner son aide financière a la Grèce, mais sans l’accord du FMI. Un risque de sorti de l’Euro, avec toute les conséquences (banques européenne investi en Grèce, baisse des échanges commerciaux en Europe,dislocation du pacte européen : La Grèce préfigure la Tiers-Mondialisation de l’Europe). Citation Regardez les Grecs! - Le blog d'André Boyer

 « La pièce n’est pas terminée et elle ménage bien le suspense. Quel en sera l’épilogue ? Soit le gouvernement grec réussi à imposer des mesures drastiques de réduction de la consommation à sa population, soit il décide de dénoncer la spéculation internationale qui le contraint à quitter l’euro provisoirement. Franchement, je ne vois pas de solution intermédiaire et pour ma part, il me semble que la deuxième hypothèse est plus probable ( rajoute préférable) que la première, en raison de l’extrême difficulté pour un gouvernement démocratique d’imposer de lourds sacrifices à sa population sans qu’elle n’y soit contrainte de fait. Mais je me trompe peut-être, nous verrons… » voir aussi article du POI sur la dette publique

La faible croissance prépare le terrain de la rechute
La stagflation, cette "inflation sans croissance", fait actuellement baisser le niveau de vie de M. & Mme Smith (les cousins anglais de Mr. & Mme Michu) cf inflation des matières premières, des denrées alimentaires dans les supermarchés. Mais les choses ne s'arrangent pas non plus outre-Atlantique. Aux Etats-Unis, M. Le Marché se remet à loucher vers l'ouest. L'immobilier ne sort pas du trou. La création d'emplois s'effondre (38 000 emplois créés selon ADP alors que les économistes en attendaient 177 000). Les indicateurs d'activité industrielle sont tous au rouge.

Le constat est sans appel : la croissance n'est pas suffisante, voir très sombre pour éponger les dettes. C'est vrai des deux côtés de l'Atlantique..Le pire n'est peut-être pas certain, mais on ne regrette jamais de s'y être préparé. «Personne n'a jamais regretté d'avoir pris trop de précaution, mais j'ai connu beaucoup de gens qui ont pleuré pour n'en avoir pas assez pris.".

Dans le reste du monde, Attention à l'onde de choc chinoise

Désormais, la Chine est victime de son succès. Il y a des signes qui ne trompent pas. Inflation, croissance à deux chiffres, villes fantômes qui fleurissent dans les campagnes... une belle bulle s'est formée sur l'immobilier depuis quelques mois. D'ailleurs, la grande question qui préoccupe les analystes n'est pas s'il y a une bulle, mais plutôt quand va-t-elle exploser. Nous pouvons maintenant répondre : en juin 2011. Depuis une semaine, les signaux rouges s'accumulent. Préparez-vous à l'atterrissage. Reste à savoir s'il sera d'urgence...  voir L'implosion – explosion  de la Chine, de l'Economie Mondiale?( blog Saltabank)

L'immobilier chinois est devenu fou : En 2006, un appartement coûtait en moyenne 100 000 $. C'était l'équivalent de 32 ans de revenus pour un résident moyen.  En 2011, le prix moyen a plus que doublé, à plus de 250 000 $ ! Mais la tendance a commencé à s'essouffler. D'après une étude de Standard Chartered Bank, des villes moyennes comme Dalian et Tianjin pourraient se retrouver avec l'équivalent de 20 mois de stocks immobiliers en fin d'année.

Pékin en ligne de mire Le brasier immobilier chinois est peut-être effectivement en passe de s'éteindre. Le gouvernement est même venu confirmer le ralentissement : le prix du km2 a baissé en moyenne de 4,86% sur un an dans neuf grandes villes.Le mouvement a même commencé à toucher les grandes villes. Depuis janvier, les ventes d'appartements à Shanghai ont baissé de 37%.

Un ralentissement salutaire... ?
Standard Chartered prévoit une baisse des prix entre 10% et 20% dans "plusieurs villes". Ce mouvement pourrait annoncer le début d'un retournement sur l'ensemble du marché. L'essoufflement est à première vue une bonne nouvelle. Le ralentissement des prix était un des objectifs du gouvernement. Le gouvernement a mis de sérieuses barrières au crédit et à la spéculation immobilière ces derniers mois. La ville de Pékin a même imaginé créer une loi de "l'appartement unique" dans les plus grandes villes. Malheureusement, ces décisions ont peut-être été trop efficaces. ...

qui pourrait faire boule de neige
La volonté du gouvernent de ralentir le marché ne peut qu'être ou moindre mal. Alors que l'inflation a encore augmenté de 5,5% en mai, des mesures étaient nécessaires. Mais l'éclatement de la bulle immobilière pourrait se répercuter sur bien d'autres marchés. Car la Chine est depuis plusieurs années la tour de contrôle des matières premières. Il suffit de regarder le marché chinois pour prévoir les prix du cuivre ou du zinc. Avec l'éclatement de la bulle immobilière, plusieurs matières premières pourraient passer dans le rouge.

La "grippe espagnole" touche Pékin La Chine risque de voir le scénario espagnol se répéter : l'explosion de son secteur du BTP. Avant la crise de 2008, l'Espagne consommait la moitié du ciment en Europe. La crise de la dette a fait voler en éclat cette industrie. En cas de retournement, la Chine connaîtra le même scénario. Les premières victimes seront bien entendu les groupes de BTP chinois.

Un risque systémique pour le pays ? L'explosion pourrait d'ailleurs aller bien au-delà du secteur de la construction. La Chine est une "économie tirée par l'immobilier". Cette déclaration est venue de l'économiste Jonathan Anderson, de la banque UBS. Selon ses analyses, la construction a compté pour 13% du PIB chinois en 2010. C'est le double de ce que la construction représentait en 1996. Vous imaginez les conséquences pour le pays ? Le plus inquiétant n'est d'ailleurs pas là. Depuis 1996, la Chine a fait beaucoup de chemin. Notamment, elle s'est ouverte au monde pour aller chercher des matières premières. La baisse du marché chinois aura donc des conséquences bien au-delà de la mer de Chine.

Répercussion de l'onde de choc sur toute la région asiatique
Le premier pays affecté par la déprime du marché sera l'Australie, fournisseur officiel de charbon, de fer et de gaz naturel de la Chine.  Les pays d'Asie du Sud-est seront également concernés, au premier rang desquels la Thaïlande et le Vietnam avec leur caoutchouc. Les monnaies de ces pays, largement boostées par les importations chinoises, connaîtront également un léger passage à vide. L'onde de choc pourrait même se propager de l'autre côté du Pacifique.

L'Amérique du Sud et l'Afrique
L'alliance du Brésil avec la Chine dans le groupe des BRICS reposait sur un secteur en particulier : les matières premières. Le Brésil, appelé désormais "la ferme du monde", a délibérément orienté ses exportations vers l'Asie. L'effondrement de cette alliance aurait des conséquences graves pour Brasília. Le raisonnement vaut également pour les autres pays du continent Le Chili n'est-il pas le premier producteur de cuivre au monde ? Or les prix spot du cuivre ont déjà commencé à baisser, avec une chute de 5% depuis mars.

Les pays développés ne seront pas épargnés
Un nombre croissant de firmes étrangères sont venues chercher en Chine le surplus de croissance qui leur manque sur leurs marchés nationaux. Les groupes étrangers de construction, comme Caterpillar, se sont également engagés dans la folie constructrice chinoise.

Article sur plusconcient.Net :   Zone euro, éclatement dans les dix-huit mois ? Crise: l'Irlande secourue, et après ?, David Mascré. crise, krach, collapsus, Création monétaire et endettement, Faut-il sortir de la crise par la croissance ou par la rigueur ? Pour en savoir plus sur la thématique de la dette  des états, crise financière et réelle ( blog citoyenactif)  : cf La crise dans les années 30 et Aujourd’hui ( voir Chris Harman), ,  On oublie que ces dettes étatiques proviennent d’une crise financière, et non d’une crise réelle. Elle est donc illégitime. Nous sommes rentrés dans un cercle vicieux grave La vraie limite de la croissance ? Solution : " Au lieu de privatiser les bénéfices et socialiser les pertes", faisont l'inverse. Libéralisme, écologie et Europe ( plusconcient.net) Année: 2008 Durée: 24' 16'', Les vrais maîtres du monde ??? Serge Halimi sur "Le grand bond en arrière (plusconcient.net) Année: 2004 Durée: 50' 51''

28/06/2010

, Edward Bernays, le père de la propagande

Vous aimez l économie et la géopolitique... Nous aussi!

Vous n aimez pas les mensonges et la propagande? Nous non plus..

 Edward Bernays, le père de la propagande

Année: 2008
 

Une interview a été mise sur le site plus conscient sur Edward Bernays, le père de la propagande (Wikipédia ) sur le père de la notion de la propagande

.Le but  de cette enregistrement est de prendre conscience ici des menaces qui pèse sur les civilisation par la propagande. Un moyen efficace de contrôler, d’influencer la population pour se mettre au service de lobbying financiers ou industriels, de dictature. Les lobbyings sont très puissant aux Etats-Unis et en Europe ( voir Industriels Contre Verts : La Bataille Du Lobbying    tiré de la source le monde diplomatique 

 

« L’ingénierie du consentement est l'essence même de la démocratie, la liberté de persuader et de suggérer". – (Edward L. Bernays, "The Engineering of Consent", 1947) »

 

A lire  fr) Qui était Edward Bernays ? (en) Bernays Papers sur le site de la Bibliothèque du Congrès , (fr) Lire en ligne Propaganda(fr) Propaganda, d’Edward Bernays, ou comment manipuler l’opinion en démocratie (entretien de Normand Baillargeon avec Daniel Mermet, dans l'émission Là-bas si j'y suis), (fr) Autre entrevue avec Normand Baillargeon (50 minutes) à propos du contexte historique, d'apparition du livre Propaganda, livre dont il signe la préface de la première traduction en français. (fr) Conférence sur la pensée d'Edward Bernays, (en) [vidéo] The Century of The Self, film documentaire d'Adam Curtis, Naomi Klein - la stratégie du choc, Les vrais maîtres du monde ??? (Durée : 30 min)

 

Louise Michel"Emeutes en banlieue : la mécanique infernale "Des lobbies au coeur de la républiqueBruxelles businessArgent, sang et démocratie - , La démocratie, c'est nousLe complexe militaro-industrielREFLEXIONS SUR LA DEMOCRATIELa théorie du complot est elle Has been?Créer des problème, puis offrir des solutions , Edward Bernays, le père de la propagande

12/05/2010

Hedge funds

 

"Je définirais la mondialisation comme la liberté pour mon groupe de s'implanter où il veut, le temps qu'il veut, pour produire ce qu'il veut, en s'approvisionnant et en vendant où il veut, et en ayant à supporter le moins de contraintes possibles en matière de droit du travail et de conventions sociales."

 

Ces fonds de pensions et les Les Hedge Funds sont responsables de nombreuses délocalisations, de la faillite (accentue) en Grèce. Ils sont pour la plupart américain et ont pour but de financer les retraites en achetant des entreprises, presser la masse salariale et les revendre.

 

« À travers le regard plutôt « atypique » d’un chef d’entreprise de Haute-Savoie, « Ma mondialisation » raconte cette phase récente du capitalisme dominée par des mécanismes financiers « globaux » et implacables. Dans la vallée de l’Arve, 12 000 salariés travaillent encore dans 500 entreprises de décolletage pour fournir en pièces de mécanique de précision les géants de l’automobile, de l’aérospatiale ou du secteur médical. » Dans Contre info La délocalisation, nouvel « or des fous », par Paul Craig Roberts: "La mentalité court termiste des entreprises américaines, résultant des primes liées aux résultats trimestriels, fait que les sociétés perdent non seulement leurs meilleurs employés, leur capital humain, mais également les consommateurs qui achètent leurs produits.

 

En allant sur Google ( clic ici), vous aurez un aperçu des dégâts qu'ils font courir sur l'économie et le social.
- Hedge funds: des requins dans les eaux grecques - Finance - E24.fr, Euro : la justice américaine enquête sur les hedges funds - Finance ..., Les grands hedges funds américains spéculent sur une baisse de l ... La bombe des hedges funds (moneyWeeks)

 

Le projet de loi contesté sur les hedge funds et le capital-investissement est confronté à un nouvel obstacle. Les eurodéputés s'opposent sur la proportion que doivent prendre les fonds de capital-investissement lors d'une offre publique d'achat. (Source Euractiv ):  « Le vote sur la proposition de directive sur les gestionnaires de fonds d’investissement alternatifs a été reporté, du fait du désaccord entre la commission des Affaires économiques et monétaires (ECON) et la commission des Affaires juridiques (JURI) du Parlement européen sur la proportion que devait prendre les fonds de capital-investissement lors d'une offre publique d'achat » les acteurs : Javer Echarri, le secrétaire général de l'association européenne de capital-risque ( entretien par Euractiv du juillet 2009 : ) et Uli Fricke, présidente de l’association européenne de capital-risque représente le lobbying des institutions financière ( spéculative). Comme La réforme de Wall Street essuie un premier revers au Sénat , les lobbyings font du forcing pour être les vainqueurs (pourtant principaux responsables du désastre) dans la noirceur actuelle (Revoir Les maître du monde)

 

Les fonds de pensions (clic ici : google) Les fonds de pension américains et leurs différentes implications ..., Les fonds de pension américains pèsent des milliards et dictent ... PORTRAIT Le «monstrueux» coup de «Fabuleux Fab»  REPÈRES Goldman Sachs. Repères  

 

Bref leur impact est plus que négatif. Une société utopique doit sûrement les voir disparaître, a défaut de les rendre inoffensif ? A lire : Comment la « machine à bulles » (Goldman Sachs)) est entrée dans la tourmente, Les vrais maîtres du monde  … etc

 

A voir European Commission: Draft directive on alternative investment funds (30 April 2009) INTERVIEW - Professeur d'économie à l'École normale supérieure (ENS), Daniel Cohen décrypte les conséquences du plan de sauvetage de l'euro«Ce plan doit permettre d'éviter un tour de vis précipité et généralisé»,

 Calendrier : 17 mai 2010: Vote de la commission ECON sur la directive Juin 2010: Vote du Parlement sur la directive. Document Officiel commission européenne Proposition de directive sur les gestionnaires de fonds d’investissement alternatifs, Interview:Echarri : les propositions de l’UE favorisent les fonds souverains

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu