Avertir le modérateur

16/06/2014

La Guerre d'Image

 

n

 

 LE STUDIO DE LA TERREUR, au coeur de la propagande de Daech © Canal Plus 

pour terroriser l'opinion mondiale et recruter de nouveaux soldats, à travers unstorytelling numérique terriblement efficace.
 
Le studio de la terreur Bande annonce - YouTube

 

 

Irak : La Guerre d'Image

A travers les images prises en Irak, l'armée cherche à montrer qu'elle regagne du terrain et les Djiadistes filment leurs exploits.

 

Bagdad essaye se soir de reprendre la main au Djiadistes de l'Etat Islamiste en Irak et au Levant. Des localités au nord de l'Irak auraient été reprises par l'armée. Après la débandade des soldats après le début de semaine, l'autorité essaye désormais de montrer des troupes motivées et compétentes alors que les Djiadistes peaufinent également leurs images.

 

Dans les centres de recrutements irakiens en ce moment, c'est l'émeute. Des centaines de jeunes qui se présente pour défendre leur " patrie" contre l'avancé des Djiadistes Arrangé par des imams chiites, ils s'engagent contre leur frère ennemi : les sunnites de l'Etat Islamique en Irak et au Soleil Levant. 

 

Un nouveau front dans le nord-ouest

 

La progression de l'EIIL vers Bagdad est depuis samedi stoppée par les forces de sécurité irakiennes, auxquelles se sont jointes des milliers de volontaires chiites.

 

Lire : Bagdad dit avoir « repris l'initiative » face aux djihadistes de l'EIIL

 

En réaction les insurgés ont toutefois ouvert un nouveau front dans le nord-ouest, en s'attaquant à Tal Afar, une ville près de la frontière syrienne. 

 

« La ville a été prise par les militants. De violents combats ont eu lieu, beaucoup de gens ont été tués. Des familles chiites ont fui vers l'ouest et des familles sunnites vers l'est », a assuré un responsable de la municipalité dimanche 15 juin.

 

Rapprochement Téhéran-Washington autour de l'Irak : La flambée djihadistes en Irak concerne directement Iraniens et Américains à travers leur allié commun à Bagdad. Téhéran et Washington pourraient ajouter la défense d'un régime irakien à l'ordre du jour des négociations sur le nucléaire.

Syrie, dans l'enfer d'Alep (Ligne de Front) - YouTube , : Alep Syrie , vivre avec la guerre documentaire - YouTube , : Documentaire - Le crépuscule des Assad(Syrie - Arte)  , Syrie - Dans l'enfer de la répression : 

IRAK : DANS LA FOURNAISE IRAKIENNE (reportage inédit ... :

 

Général Fadhil, en charge du recrutement : «  De notre coté, nous nous occupons dans un camps militaire pour les préparer, les entrainer, leur confier des armes et les intégrer aux forces armées. Difficile de mesurer la portée réelle de cette élan. Toujours est il que le gouvernement communique allègrement sur cette vague de patriotisme : les caméras sont les biens venues. " Je vais aller à Mossoul combattre les islamistes et leurs montrer ce que valent les chiites : c'est eux ou nous ». "

 

Le nouveau ministre Nouri Al Maliki, lui aussi peaufine son image note le chef de guerre. Après avoir connu de multiple déroute inquiétante, ces derniers jours, l'armée irakienne diffuse des vidéos d'opérations aériennes censé démontré que les autorités sont capables de renforcer la situation

 

Major Qassim Al Moussaoui, porte parole de l'armée : " Nos forces armées sont maintenant actives. Elles ont lancé des plusieurs offensives intéressantes ces trois dernier jours. Et ont obtenu des succès remarquables à l'aide des recrues volontaires "

 

Du coté des Djiadistes aussi on manie le langage et les images. Des lance rockets, des vidéos de leurs prises de guerres polluent les réseaux sociaux sur les territoires conquis aussi la propagande va bon train. " Les troupes gouvernementales sont des infidèles qui tirent à l'aveugle. Ils disent ici c'est une province sunnite, peu importe s'il y a des morts "

 

Vidéo : comment Daesh pille Hollywood - France Inter : "Le studio de la terreur", un documentaire au cœur de la propagande de Daech, réalisé par Alexis Marant. Le Studio de la Terreur - Dailymotion

Dans le documentaire que vous verrez demain soir sur Canal+, il sera question de Koh Lanta, de FORT BOYARD, d’Assassin’s Creed, de CALL of DUTY, de James Bond, de Retour vers le futur, d’House of Cards, de 24 heures. Il sera question d’un studio, l’un des plus riches, les plus sophistiqués et les plus actifs au monde. Il sera question de vidéos ayant pouvoir de vie ou de mort sur ceux qu’elles mettent en scène. Il sera question d’une génération nourrie d’images made in Hollywood, mettant sa culture de l’image et son savoir-faire au service de l’Etat Islamique. Vidéo : comment Daesh pille Hollywood - France Inter ,Diego Bunuel et Alexis Marant présentent " Le Studio de la Terreur " - Le Grand Journal du 20/09 -CANAL+

 

 Le Studio de la Terreur - DailymotionLe Studio de la Terreur - WiiZ TV

Vidéo : comment Daesh pille Hollywood

 

MISES EN SCÈNE MACABRES 

 Pour terroriser leurs adversaires, les Djiadistes ont également posté des clichés montrant des scènes insoutenables présentées comme des exécutions de masse de prisonniers de guerre.

L'ONU évoque des crimes de guerre en Irak Depuis vendredi, des tweeds attribués à l'EIIL revendiquaient le meurtre de 1 700 soldats chiites par les Djiadistes, information qui ne peut être vérifiée de manière indépendante.

Photos released of Iraq 'mass execution' Pictures posted online purport to show scores of captured government soldiers shot dead by ISIL fighters.

 

Middle East

 

 Irak : comment les djihadistes d'EIIL manipulent leurs photos« Human Rights Watch n'a pas été en mesure d'enquêter sur les actions de l'EIIL dans les zones dont ce groupe armé s'est emparé depuis le 10 juin, mais les médias ont rapporté que l'EIIL a enlevé le consul turc et 24 membres du personnel consulaire à Mossoul, ainsi que le gouverneur de Salah Al-Din, et tué 15 soldats à Kirkouk », rapporte l'ONG sur sont site.

 L'écho de ces mises en scène macabre sur la Toile et à la «une» des journaux du monde entier est une arme aux mains de l'EIIL. Le groupe sunnite ultraradical a fait de la guerre des images l'un des pivots de sa stratégie de conquête et il multiplie les provocations de ce genre. Son objectif est d'exacerber la haine et les divisions entre sunnites et chiites. A cette fin, il cherche à pousser le gouvernement à réprimer aveuglèment la communauté sunnite pour la garder unie derrière son combat

 

« Pour les djihadistes, la dynamique est plutôt d’abandonner Twitter »

Pour Romain Caillet, spécialiste de la mouvance djihadiste, les sympathisants de l’EI montrent une forte capacité de résilience sur les réseaux sociaux, passant de l’un à l’autre. LE MONDE |

 

A vous entendre, la propagande djihadiste est devenue à la fois plus clandestine et déclinante. Est-ce le cas ?

On peut se demander si ce sont les défaites sur le terrain qui font que les djihadistes postent moins de vidéos, ou s’il y a moins de gens qui veulent en voir. Pour un sympathisant, même une mise en scène de résistance héroïque à Mossoul est un contenu moins intéressant qu’une victoire.

Mais ce qu’il sera intéressant d’observer, c’est après. L’EI est actuellement sur un mode défensif, ses adversaires remportent des batailles, ils sont dans une dynamique de défaite. Mais quand ils auront perdu tout leur territoire, ils passeront en mode « chasseurs ». Ils seront dans la clandestinité, n’auront plus rien à perdre, et communiqueront uniquement sur des actions victorieuses : prise de bâtiments officiels, assassinats ciblés, attentats majeurs…

Si leurs vidéos sont réussies – selon les critères djihadistes, c’est-à-dire avec des images de qualité, spectaculaires – elles tourneront sur Internet dans les sphères des sympathisants, qui les relayeront. L’EI a encore de nombreux comptes sur YouTube qui n’ont toujours pas été identifiés par les veilleurs des différents réseaux sociaux.

Lire aussi :   L’armée française lance un exercice de cyberdéfense à grande échelle

 

Perdre pour mieux revenir, le nouveau credo de la propagande de l’organisation Etat islamique

Dans ses publications, l’organisation djihadiste minimise ses défaites et adapte son discours, mettant en exergue la résistance de ses hommes. LE MONDE | L’apocalypse attendra / Il y a une dizaine de jours déjà, l’EI s’est employé à déminer les répercussions de la perte de la petite ville de Dabiq, petite bourgade citée dans un hadith (dire) attribué au prophète Mahomet, et que la propagande millénariste djihadiste avait pourtant promue au panthéon des victoires à venir, celle de la bataille finale entre les armées de l’islam et celles du mal. Une bataille finale renvoyée finalement à des jours meilleurs : la prise de Dabiq par des rebelles syriens a été reléguée par les djihadistes au rayon des mouvements quotidiens des factions dans le nord de la Syrie, où des dizaines de villages sont pris et repris chaque semaine au gré des affrontements. « Business as usual », l’apocalypse attendra.

L’EI avait, dans un passé récent, déjà dû adapter son discours après la perte, en juin, de son bastion de Fallouja, qu’il avait conquis en janvier 2014. Un tournant dans la propagande djihadiste, qui est passée de la célébration de son expansion territoriale, symbolisée par le slogan triomphaliste « Baquiya [« permanente »] et en expansion », qui avait accompagné ses succès initiaux, à celle de la résistance de ses hommes et de la permanence de son idéologie.

 
LE STUDIO DE LA TERREUR ts

 

 Malheur au vaincu.  

 

A lire aussi :

Irak: 10 ans de guerre en 165 photos - BFMTV.com

Vidéo l'irak guerre en images 1 - - Wat.tv

guerre irak images marines us - Vidéo Dailymotion

Hotels targeted in deadly Kenya attack

At least 25 deaths reported as armed men raid three hotels and petrol station in Mpeketoni, near tourist centre of Lamu. 

Central & South Asia

Sri Lanka shaken by religious violence

Police use tear gas and enforce curfew in two coastal towns to end fighting between Muslims and Buddhists.

 

 

 La Confrérie, enquête sur les Frères musulmans Documentaire/Reportage: Les Frères Musulmans, cette secte au pouvoir dans de nombreux pays

Nigeria : leur crime, être filles et aller à l'école Chiites - Sunnites: une guerre fratricide pour le pouvoir? - YouTube :  Geopolitis : Quelles sont les clés de compréhension du conflit entre Sunnites et Chiites? Geopolitis décrypte les mécanismes actuels de ce conflit millénaire au coeur de la géopolitique du Moyen-Orient. 

 « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens. »

Mossoul au main des insurgés Inside Story : Is Maliki behind Iraq’s sectarian divide?

A lire aussi : Iran, élection présidentielle, esfandiar rahim mashaie, ahmadinejad, l'ayatollah ali khamenei,, racisme, géopolitique, documentaire, gardiens de la révolution, documentaire, reportage, les frères musulmans, religion ,

 

iran, élection présidentielle, esfandiar rahim mashaie, ahmadinejad, l'ayatollah ali khamenei,, racisme, géopolitique, documentaire, gardiens de la révolution, documentairereportage, les frères musulmans,

 

 l'eiil, irak, syrie, , géopolitique, guerre civile, gaire sainte, al-qaida, aymen zawahiri, abou bakr al-baghdadi, califat, calife, djihad, djihad irak, djihadisme, eiil, etat islamique, guerre irak, international, actualités , le moyen-orient, le tourbillon jihadiste, l’etat islamique en irak et au levant, eiil, , géopolitiques, djihadistes, irak, syrie, moyen orient, middle east, anti-terror law, le hezbollah , irak, tensions religieuses, géopolitique, , djihadiste d'al-qaida, l'etat islamique en irak et au levant, eiil, abou bakr al-baghdadi, le régime de Saddam Hussein

"Le studio de la terreur"

 

 

09/04/2012

Terreur à Bombay

 

A voir Terreur à Bombay ( l'émission en direct sur canal +)

 

En novembre 2008, Bombay, la plus grande ville d'Inde, est la cible d'une attaque terroriste sans précédent : dix hommes sèment le chaos pendant trois jours. Fusillades aveugles, attentats à la bombe, prises d'otages, incendies, l'équipée sauvage fera 170 morts et 300 blessés. De nombreux témoignages de rescapés, notamment celui d'un terroriste, permettent de reconstituer l'enchaînement des faits. Le réalisateur a aussi eu accès à des conversations enregistrées par les services secrets indiens, entre les dix tueurs et leurs commanditaires, cachés au Pakistan. Ces échanges hallucinants, captés pendant le massacre, permettent de découvrir leur fanatisme politique et religieux, leur détermination à faire un maximum de morts et leur soumission absolue à leurs chefs.

La critique TV de télérama du 07/04/2012

2T

Diffusé sur la chaîne américaine HBO et actualisé en France avec des interviews de spécialistes, ce documentaire analyse les attentats qui ont fait plus de cent soixante-dix morts et trois cents blessés à Bombay, en novembre 2008, à travers le récit des victimes et les images des terroristes. Pilotés depuis le Pakistan par les chefs de l'organisation djihadiste Lashkar-e-Toiba, ces tueries, incendies et prises d'otages sont le fait de dix jeunes kamikazes, aussi instrumentalisés que démunis. Ils ont accosté de nuit dans un petit port de Bombay, avant de se séparer par groupe de deux et de semer la mort partout : dans des hôtels, à la gare centrale, dans un café... Seul survivant, Amir Kasab a été filmé sur son lit d'hôpital.

Si les victimes disent l'effroi et le sang versé de façon arbitraire, les dialogues, hallucinants, entre les commanditaires et les exécutants interceptés par les services secrets indiens permettent d'approcher leur logique. « Sois courageux, mon frère. Pour que ta mission soit réussie, tu dois te faire tuer ! Dieu t'attend au paradis ! » Soumis à leurs chefs, les kamikazes exécutent les ordres avec une sidérante docilité, tout en respectant un objectif essentiel : commettre des attentats à forte portée médiatique et visuelle en incendiant des bâtiments symboles (comme le palace du Taj Mahal) afin d'alimenter les télévisions du monde entier. Hasard du calendrier, ce documentaire fait écho à la récente affaire Mohamed Merah, en dévoilant les motivations de ces jeunes, prêts à mourir en martyrs.

Emmanuelle Skyvington

L'Inde confrontée à la montée du radicalisme islamiste

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu