Avertir le modérateur

18/04/2013

Stephen Frears et la Dame de fer

ARTE Journal - 17/04/13

Stephen Frears et la Dame de fer

Avant elle, aucun chef d'Etat n'était parvenu à diviser la société britannique comme elle l'a fait. Sans Margaret Thatcher, Stephen Frears ne serait peut-être pas devenu l'un des papes de la contre-culture anglaise dans les années 80. Quelques heures avant les funérailles de la dame de fer, ARTE est allée à Notting Hill à la rencontre du réalisateur pour parler de celle qu'il a tant combattu dans ses premiers films.


Stephen Frears sur les mauvaises décisions de Thatcher et ses répercussions sur la société britannique :


Le romancier Hanif Kureishi a écrit le scénario du film "My beautiful Laundrette" de Stephen Frears. Il est lui aussi très critique vis-à-vis de Margaret Thatcher et de sa politique ultra-libérale.

 

Voir videos : films, documentaires

 

My beautiful laundrette -1 - Video Dailymotion , Raining Stone - Ken Loach - Vidéo Dailymotion,

 

L'Histoire de la Rave, d'Ibiza à Manchester" | documentaire de 52' | VIVA PROD

Note d'intention : « RAVE MUSIC »
52' / Viva Cyber / Direct Star
Jérome Thomas

 

 Punk: The Early Years   Late 70's punk documentary including tracks by the Sex Pistols, Generation X and Billy Idol.
This fascinating film, shot in 1977-78, documents the early days of the Punk Rock phenomenon. From its beginnings on London's pub rock circuit to UK chart domination, Punk The Early Years has it all! Includes performances from Sex Pistols, X Ray Spex, Generation X, The Slits, Siouxsie Sioux, Marc Bolan,The Adverts, Eddie and the Hot Rods, Billy Idol, Poly Styrene and many more! Also includes extensive interviews, including the last-ever with Marc Bolan 

 

Rage: 20 Years Of Punk Rock This 60 minute DVD documentary examines Punk, its beginnings and some of the top musicians who started it. Included are rare video clips, narrated by the people involved, also lots of great music. Featured performers include Jack Grisham, Jello Biafra, Duane Peters, Keith Morris, Gitane Demone, Don Bolles, TSOL, Dead Kennedys, US Bombs, Circle Jerks, Christian Death and Germs

Sex Pistols - Live at Longhorn 1978 , The Sex Pistols - Live in Manchester 1976 ,

Anarchy In The Uk Lyrics - Sex Pistols, Sex pistols "Anarchy in the UK" HQ ( Live 2007

PUNK DOCUMENTARY PART 1 , PUNK ATTITUDE DOCUMENTARY (FULL SHOW ) , The Clash - London Calling 1979 (Full Album

 

 

Les coups dans les années 80 du néolibéralisme

citation : " Après le départ de Thatcher du gouvernement ce fut encore le thatchérisme relayé par son dauphin : du capitalisme pur et dur, proche de ce que faisait Reagan aux Etats-Unis. En 1995 c'est au tour de la social-démocratie, avec les travaillistes, d'accélèrer sa décomposition idéologique, sous couvert de « modernisation » à l’américaine, et de promettre de ne pas remettre en cause les principales contre-réformes engagées par Thatcher"

A voir : Serge Halimi - «L'ère des Restaurations» [HD

Retour sur la naissance d'une illusion, celle du « marché auto-régulé ».

« En somme, quand un théâtre est en feu, on se précipite vers la direction que nous annonce celui qui crie « par ici la sortie ». On n'a pas le temps de réfléchir. A la fin des années 70, la crise économique semble être ce feu qui se déclenche. Les personnes qui hurlent leur conseil de sortie sont les libéraux. On les a suivis, mais pour la plupart de ceux qui l'ont fait, ce n'est pas la sortie qu'ils ont trouvée, mais au contraire, un incendie encore plus grand que celui auquel ils voulaient échapper. Comme vous le savez, nous ne sommes pas sortis de cet incendie, mais cette fois, il nous appartient de montrer la voie car les ultras libéraux ont provisoirement épuisé leurs crédits. Ils reviendront... si nous les laissons faire, ou plus précisément, ils ne reviendront pas puisqu'ils sont toujours là. Écrit par : Citizen Khane | jeudi, 11 avril 2013

Ballade pour une reine  - l’indigné révolté

03/02/2013

ARTE Reportage

 

Burkina Faso : l’exode des « hommes bleus »
Dans le nord-est du Burkina Faso, près de Dori, le camp de Goudebou accueillait déjà de nombreux réfugiés touaregs, conséquence dramatique de la rébellion menée de l’autre côté de la frontière en mars dernier par les groupes islamistes comme Ansar Dine ou le Moujao.
Depuis l‘intervention de l’armée française au Mali le 11 janvier dernier, leur nombre a fortement augmenté. Quasi quotidiennement, des dizaines de camions transportent des familles entières vers Goudebou. Ces réfugiés seraient aujourd’hui près de 5 000, à 90 % selon HCR qui administre le camp, d’origine touareg. Aujourd’hui dans leur propre pays, ces maliens « à la peau claire » sont souvent assimilés aux « terroristes » par les populations noires qui ont eu à souffrir des exactions des jihadistes. Certains d’entre eux se disent victimes d’une « chasse aux turbans ». Dans un abri de fortune vit désormais Amidi Ag Habo, le maire d’Intahaka, petit village du Nord du Mali victime de récents pillages. Téléphone vissé à l’oreille, il aide ses administrés qui cherchent à le rejoindre malgré les risques. cf bataille de l'énergie 2



Chine : le déclin de Wenzhou
Rien ne va plus dans le berceau du capitalisme privé chinois. Frappée de plein fouet par la crise, la ville côtière de Wenzhou, célèbre pour ses entreprises prospères, est en pleine débâcle.

Depuis un an, le vent tourne et les entreprises enregistrent des pertes, tandis que la production stagne. Le gouvernement a relevé les taux d’intérêt et gelé une grande quantité du capital dans les banques d’état.
Des centaines de milliers de personnes ont perdu leur travail. Contraints de s’adapter pour subvenir aux besoins de leurs familles, certains ouvriers s’improvisent conducteurs de pousse-pousse ou vendeurs de fruits et légumes. D’autres travailleurs itinérants retournent chez eux, à la campagne, où la vie est moins chère.
La crise que traverse la région provient du modèle même de développement de Wenzhou, qui repose sur la production massive de marchandises vendues à bas coût avec des marges peu élevées. Gagner le plus d’argent le plus rapidement possible : une démarche à court terme qui a précipité le déclin d’une région qui incarnait le miracle économique chinois.

Retour à Stalingrad
2 Février 1943, 2 février 2013. 70 ans après la fin de la bataille qui a marqué un tournant décisif de la Seconde Guerre mondiale, l’équipe d’ARTE Reportage est retournée à Stalingrad. Symbole international de la victoire sur le nazisme, l’aura de Stalingrad est intacte.
Entièrement reconstruite, rebaptisée Volgograd, la ville s’apprête à recevoir Vladimir Poutine pour la célébration en grande pompe de cet anniversaire. En quête de symboles patriotiques forts, c’est une occasion rêvée pour le régime d’afficher son pouvoir en s’appropriant cette page glorieuse de l’Histoire soviétique. Prendre appui sur le fantôme de Staline, encore présent dans la conscience collective pour restaurer la grandeur de la Russie dans le monde. Un nouveau patriotisme susceptible de séduire la jeunesse comme les anciens combattants, tout en envoyant un message fort à l’Occident.

(France, 2013, 52mn)
ARTE


Date de première diffusion : Hier, 18h37

Date(s) de rediffusion : Lundi, 4 février 2013, 10h45

 

25/11/2012

L'Europe sauve les banques mais refuserait d'aider les pauvres ?"

 
Créé le 15-10-2012 à 16h18- Mis à jour à 20h16
Louis Morice
 
 

actualités,europe,société,arte journal,pead,programme europeen d'aide aux demunis,allemagne,grande-bretagne,associations,aide alimentaire,pauvrete,union européenneLes présidents de quatre associations caritatives françaises se mobilisent pour sauver l'aide alimentaire européenne.

Nouvel Observateur
 

En France, le PEAD représente en moyenne un tiers de l'aide alimentaire pour des organisations comme les Restos du Cœur, le Secours populaire ou la Croix Rouge. (Florence Durand - Sipa)

En France, le PEAD représente en moyenne un tiers de l'aide alimentaire pour des organisations comme les Restos du Cœur, le Secours populaire ou la Croix Rouge. (Florence Durand - Sipa)

Il ne reste plus que trois mois pour sauver l'aide alimentaire européenne. Avec la fin annoncée du programme européen aux démunis (PEAD), les associations caritatives risquent fort de perdre quelque 500 millions d'euros annuels qui leur permettent de distribuer des repas à 18 millions de personnes. Pour Julien Lauprêtre, président du Secours populaire, cet abandon symbolise "l'odieux qui se mêle au ridicule. L'odieux d'une Europe où grandit le chacun pour soi. Le ridicule de ce que coûte le PEAD : 1 euro par an et par Européen, ce qui est dérisoire".

 

En France, le PEAD représente en moyenne un tiers de l'aide alimentaire pour des organisations comme les Restos du Cœur, le Secours populaire ou la Croix Rouge. Le compromis obtenu par la France l'an dernier arrive à son terme et un nouveau programme doit être voté avant décembre 2012. Et sept pays, Allemagne en tête, renâclent manifestement.

"L'Etat doit passer à la vitesse supérieure"

Certains pays européens souhaitent que le nouveau dispositif s'appuie sur le fonds de cohésion sociale, actuellement doté de 360 millions d'euros, ouvert aux 27 pays membres de l'Union européenne. Encore faut-il que l'enveloppe budgétaire soit à la hauteur des enjeux. En l'état actuel, ce basculement représente une baisse considérable qui se double d'un risque majeur : la décision doit être prise à l'unanimité des 27.

Il s'agit désormais de convaincre : "Ce n'est tout simplement pas possible de dire que, pour sauver les banques, l'Europe doit être solidaire mais que pour aider les plus pauvres, ce n'est pas la peine", estime Olivier Berthe, président des Restaurants du Cœur. Et de brandir le Nobel de la Paix attribué à l'Europe : "Quel mérite en ont les dirigeants actuels ? On les jugera sur leurs actes !"

Pour convaincre l'Allemagne, les associations souhaitent un engagement ferme des pouvoirs publics français : "L'Etat doit passer à la vitesse supérieure". Rencontré mardi 2 octobre par le collectif associatif, Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture – dont dépend le PEAD – s'est engagé à ce que la France trouve un "nouveau véhicule juridique" afin de pérenniser ce programme européen.

Faire baisser la pauvreté en Europe

D'ici 2020, l'Europe affiche le projet ambitieux de réduire d'un quart la pauvreté : "C'est difficile de commencer en cassant les dispositifs qui fonctionnent", se désole Olivier Berthe. Le programme "Europe Against Poverty" serait doté de 2,5 milliards d'euros sur sept ans quand il faudrait 3,5 milliards pour simplement maintenir l'aide à son niveau actuel. Dans une Europe où la crise fait exploser la pauvreté, les besoins sont estimés à 4,5 milliards d'euros.

Afin de sensibiliser l'opinion et de créer un véritable mouvement à l'échelle européenne, le collectif lance une campagne intitulée The Air Food Project. Le principe : se filmer en faisant semblant de manger dans des assiettes vides car, "dans quelques mois, 18 millions d'Européens, eux, ne feront pas semblant".

Suppression de l'aide alimentaire, un tsunami pour les démunis ! :

UE : le Programme européen d'aide aux démunis en péril

Alors que le nombre de personnes en difficulté va crescendo, la solidarité européenne sera-t-elle la prochaine victime de la crise de l'euro ? A l'ordre du jour du Sommet des chefs d'Etat de l'UE vendredi, la renégociation du Programme européen d'aide aux démunis (PEAD). 18 millions d'Européens sont concernés par ce programme, un chiffre qui pourrait doubler dans un futur proche. Le PEAD fournit entre autre la moitié des denrées aux associations d'aide alimentaire. Celles-ci s'inquiètent de la volonté affichée de l'Allemagne et de la Grande-Bretagne de mettre fin au PEAD. Reportage Stéphanie Thomas.

 

Date de première diffusion : Jeu., 22 nov. 2012, 16h57

REPORTAGE La faim dans le monde 2009 1 - Vidéo Dailymotion /

Alimentation : main basse sur la terre _1/7 / , part 2/7, 3/7, part 4/7, 5/7, part 6/7, part 7/7,

Global gâchis : le scandale mondial du gaspillage alimentaire :part 1/3,  part_2/3, part 3/3 : Un monde a vendre : part 1/3,  : part -2/3, par 3/3 :

 

Actualités, Europe, Sociétéarte journal, pead, programme europeen d'aide aux demunis, allemagne, grande-bretagne, associations, aide alimentaire, pauvrete, Union Européenne
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu