Avertir le modérateur

18/03/2018

La vengeance de Poutine -

n

 
 
L’image contient peut-être : 1 personne, texte
 
 
 
 la publication de CNT AIT 71.

Russie : Vladimir Poutine largement réélu président, selon les premières estimations

Vladimir Poutine a été largement réélu dimanche pour un quatrième mandat à la tête de la Russie, au terme d'une élection aux allures de plébiscite et dénoncée comme émaillée de fraude par l'opposition. Avec un score largement au delà des prévisions, selon les sondages sortie des urnes, l'homme fort de la Russie depuis plus de 18 ans est donc conforté comme l'incontournable président d'un pays qu'il a replacé ces dernières années au premier rang sur la scène internationale, au prix d'un climat de nouvelle Guerre froide encore accentué depuis l'empoisonnment d'un ex-espion russe au Royaume-Uni.

» LIRE AUSSI - Présidentielle en Russie : jour de vote d'une élection sans suspenseLe mystère POUTINE - indigné révolté, Poutine, le Nouvel Empire 1/2 (Documentaire) - vidéo Dailymotion

Le film décrit avec habileté, comment Vladimir poutine, candidat pour un quatrieme mandat à la tête du Kremlin, s'applique à redonner à la Russie son rang de puissance mondiale. Quitte arelancer une " nouvelle guerre froide". Edifiant ! 

 
 
Le film décrit avec habilité comment Vladimir Poutine, candidat pour un quatrieme mandat à la tête du Kremlin, s'applique a redonner à la Russie son rang de puissance mondiale. Quitte à relancer "une nouvelle guerre froide". Edifiant !

 

VIDEO. Regardez en avant-première le documentaire La Vengeance de Poutine

VIDEO. Regardez en avant-première le documentaire La Vengeance de Poutine

Alors que les élections russes se déroulent le 18 mars 2018, ce documentaire exceptionnel raconte, dans les coulisses, les relations de nos dirigeants avec Vladimir Poutine, de sa réélection à la présidence russe en 2012 à aujourd'hui. Six années qui ont changé la Russie et le monde.Le Kremlin a jugé vendredi «impardonnable» de désigner personnellement le président russe Vladimir Poutine comme responsable de l'empoisonnement en Angleterre d'un ex-espion russe, comme l'a fait le chef de la diplomatie britannique Boris Johnson. «Toute mention ou référence à notre président n'est rien d'autre que choquant et impardonnable en termes d'étiquette diplomatique», a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par les agences de presse russes.

Poutine, le règne sans partage 

RÉCIT - Après dix-huit années passées au sommet de l'État, le président russe est en route pour un quatrième mandat. 

 Russie : l'opposition descend dans la rue le jour des 65 ans de Poutine

» La Russie annonce des représailles contre la Grande-Bretagne

La Russie a décidé d'expulser 23 diplomates britanniques en représailles à une décision similaire de Londres dans l'affaire dite Skripal, du nom de cet ex-espion empoisonné.

Ex-espion russe: pour Moscou, Londres «a fait le choix de la confrontation»

Suites.

La Russie a accusé mercredi Londres d'avoir «fait le choix de la confrontation» avec la Russie en lui imposant des sanctions, dont l'expulsion de 23 diplomates, après l'empoisonnement d'un ex-espion russe en Angleterre, promettant une riposte rapide sans en dévoiler la teneur.

Alors que Moscou était «prête» à coopérer, «le gouvernement britannique a fait le choix de la confrontation avec la Russie», a dénoncé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. «Bien évidemment, nos mesures de riposte ne se feront pas attendre», a-t-il ajouté, critiquant «une série de mesures hostiles» et une «campagne anti-russe».

La Première ministre britannique Theresa May a annoncé mercredi une série de sanctions contre la Russie, dont l'expulsion de 23 diplomates et le gel des contacts bilatéraux, jugeant Moscou «coupable de l'empoisonnement d'un ex-espion russe sur son sol. Elle s'exprimait dix jours après l'empoisonnement à Salisbury, dans le sud-ouest de l'Angleterre, de l'ex-agent double Sergueï Skripal, 66 ans, et de sa fille Ioulia, 33 ans, victimes d'une attaque perpétrée à l'aide d'un agent innervant militaire de fabrication russe, selon les autorités britanniques.

LIRE AUSSI - 

» Espion russe empoisonné : May croise le fer avec Poutine

 

 La Russie va expulser 23 diplomates britanniques

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé samedi l'expulsion imminente de 23 diplomates britanniques en réponse à une mesure similaire annoncée par Londres après l'empoisonnement en Grande-Bretagne d'un ancien espion russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia.

Guerre de l'info: au coeur de la machine russe - YouTube

» La Russie annonce des représailles contre la Grande-Bretagne

La Russie a décidé d'expulser 23 diplomates britanniques en représailles à une décision similaire de Londres dans l'affaire dite Skripal, du nom de cet ex-espion empoisonné.

Washington annonce des sanctions contre Moscou pour ingérence dans les élections

Les Etats-Unis ont annoncé aujourd'hui une série de sanctions contre la Russie pour son ingérence dans l'élection présidentielle américaine de 2016 et plusieurs cyberattaques. Au total, 19 individus et cinq entités sont visés par ces sanctions, parmi lesquelles le FSB (services de renseignement intérieurs) et le GRU (services secrets de l'armée russe).

Plusieurs des personnes visées ont été inculpées dans l'enquête du procureur spécial Robert Mueller sur l'interférence russe lors de la campagne présidentielle qui a porté Donald Trump au pouvoir. "Cette administration répond aux activités pernicieuses (...) de la Russie, y compris sa tentative d'interférence dans les élections américaines", a indiqué le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

Les sanctions se traduisent en particulier par le gel des avoirs des personnes concernées et l'interdiction pour des sociétés américaines de faire des transactions avec elles. Elles sont aussi une réponse à plusieurs cyberattaques attribuées par les Etats-Unis à la Russie, y compris une tentative de pénétrer le système de distribution énergétique, a indiqué un responsable américain. Le Congrès s'était déjà prononcé pour des sanctions contre la Russie mais le Trésor s'était contenté le 30 janvier de publier une liste de 200 responsables russes, sans annoncer de mesures punitives immédiates.

L'absence de sanctions concrètes et la seule publication d'une liste avaient soulevé des questions sur la réelle volonté de l'administration de les appliquer. L'annonce de ses sanctions intervient peu après la diffusion d'un communiqué commun de Londres, Berlin, Paris et Washington selon lesquelles la responsabilité de Moscou est la seule explication "plausible" à l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal au Royaume-Uni.

 

 

La vengeance de Poutine - YouTube

Guerre de l'info : au coeur de la machine russe | ARTE

Guerre de l'info : au coeur de la machine russe - ARTE - YouTubeGuerre de l'info : au coeur de la machine russe - ARTE - YouTubeGuerre de l'info : au coeur de la machine russe | ARTE

La vengeance de Poutine - L'essentiel - Télérama.fr

Russie: "Poutine ne veut plus être président, mais il n'a pas le choix ...

» LIRE AUSSI - «Face à la Russie, il est normal que l'Europe soit solidaire de Londres»

26/02/2018

« Anarchism in America »

n

Anarchism in America Poster
A colorful and provocative survey of anarchism in America, the film attempts to dispel popular misconceptions and trace the historical development of the movement. The film explores the ...See full summary »
 
 
In English "Anarchism in America", a documentary from 1983, has arrived on DVD for the first time to share its knowledge and message to a new generation. Maybe that's the thought behind releasing this documentary on the often misunderstood subject of anarchy. The filmmakers set off on a trek across the United States in search of the anarchic voice. Through a well-intentioned, but amateurish approach, they take the viewer through a few bits of historical footage and information to offer a glimpse at the true nature of anarchism in America's past. These infrequent bits become nuisances to the true meat of the production, which is not footage of the team of filmmakers driving cross country (though there's plenty of that) or a last minute arrival of the punk band Dead Kennedys (which feels tacked on), but the interviews with a few highly studied and intelligent voices on the subject. A better film seemingly could have been made from this footage, but unfortunately none of that skill or realization is here. Maybe the point of making such a messy, under-realized film was a broader statement on anarchism, but that's not likely.
 
In French : "Anarchism in America", un documentaire de 1983, est arrivé sur DVD pour la première fois pour partager ses connaissances et son message à une nouvelle génération. Peut-être que c'est la pensée derrière la publication de ce documentaire sur le sujet souvent mal compris de l'anarchie. Les cinéastes ont entamé une randonnée à travers les États-Unis à la recherche de la voix anarchique. Grâce à une approche bien intentionnée, mais amateur, ils emmènent le spectateur à travers quelques images historiques et informations pour offrir un aperçu de la véritable nature de l'anarchisme dans le passé de l'Amérique. Ces morceaux peu fréquents deviennent des nuisances pour la vraie viande de la production, ce qui n'est pas une vidéo de l'équipe de cinéastes de cross-country (bien qu'il y en ait beaucoup) ou une arrivée à la dernière minute du groupe punk Dead Kennedys mais les interviews avec quelques voix très étudiées et intelligentes sur le sujet. Un meilleur film aurait pu être fait à partir de ces images, mais malheureusement, aucune de ces compétences ou de la réalisation est ici. Peut-être que le but de faire un film si désordonné, sous-réalisé était une déclaration plus large sur l'anarchisme, mais ce n'est pas probable.
 
Reviews

Photos

Add Image Add an image

Do you have any images for this title?

Edit
Cast
Credited cast:
Paul Avrich Paul Avrich ...
Himself
Jello Biafra Jello Biafra ...
Himself
Murray Bookchin Murray Bookchin ...
Himself
Emma Goldman Emma Goldman ...
Herself (archive footage)
Karl Hess Karl Hess ...
Himself
Edit

Storyline

A colorful and provocative survey of anarchism in America, the film attempts to dispel popular misconceptions and trace the historical development of the movement. The film explores the movement both as a native American philosophy stemming from 19th century American traditions of individualism, and as a foreign ideology brought to America by immigrants. The film features rare archival footage and interviews with significant personalities in anarchist history including Murray Boochkin and Karl Hess, and also live performance footage of the Dead Kennedys. Written by Harvard Film Archive

Plot Summary | Add Synopsis

Plot Keywords:

 libertarian | See All (1) »

Genres:

 Documentary

Parents Guide:

 Add content advisory for parents »

16/01/2018

Poutine contre les USA

n

 

J’suis un bohême, un révolté
J’ai tout scié : Patrie, Famille,
Et m’dégoût’ la vieille société,
Faut s’vend’ pour avoir la croustille.
J’aurais pu dev’nir un bandit,
Mon aïeul était royaliste.
J’ai brûlé mes lett’ de crédit,
J’suis anarchiste.

Paul Paillette

« Il » pourrait être bon, généreux, raisonnable, juste… Sauf qu'« il » n'est souvent qu'abus, corruption, et égoïsme. « Il » soumet, donne l'illusion de la toute-puissance, écrase avec une force terrifiante et réduit au silence.
 
VIDÉO Robert Mueller, à la tête de l'enquête sur l'ingérence présumée de la Russie dans l'élection présidentielle américaine de 2016, a assigné à comparaître devant le grand jury l'ex-conseiller de Trump, déjà entendu ce mardi par une commission de la Chambre des représentants.
 
 
Comment la Russie a interféré dans l'élection présidentielle ...

Le 8 novembre 2016, à la surprise générale, Donald Trump remportait l’élection présidentielle américaine. Un an plus tard, les services secrets américains en ont la conviction : la Russie de Vladimir Poutine a cherché à influencer cette élection, et ce, avec la possible collaboration d’un des candidats. Les agents russes sont intervenus outre-Atlantique à au moins deux niveaux : la propagande sur les réseaux sociaux, d’une part, le piratage et la divulgation des e-mails du Parti démocrate, d’autre part. Récit en vidéo. dans le monde.

 

Rétrospective de « l’ère Poutine » retraçant avec exactitude la manière dont la Russie s’est ingérée dans l’élection présidentielle américaine 2016, cette enquête en deux parties met au jour la vulnérabilité de la première puissance mondiale.

L'intrusion russe dans les rouages de l'élection présidentielle américaine pour faire battre Hillary Clinton est-elle avérée ? En janvier 2017, trois semaines avant l'intronisation de Donald Trump à la Maison-Blanche, les agences de renseignement américaines ont publié un rapport accusant le président russe Vladimir Poutine d'avoir planifié des cyberattaques coordonnées afin d'influer sur le cours de la campagne, sans toutefois en livrer les preuves, «classifiées», selon le jargon en vigueur. Près d'un an plus tard, au fil d'une enquête de six mois pour laquelle elle a interviewé au total cinquante-six sources, l'équipe de «Frontline» accrédite ces accusations.

Les relations entre les Etats-Unis et la Russie n'ont cessé de se détériorer pour s'enflammer, fin 2013, à propos de l'Ukraine et du soutien affiché de la secrétaire d'Etat Hillary Clinton au mouvement de Maïdan. Lors de l'invasion de la Crimée, Vladimir Poutine teste le camp occidental parvenant grâce à cette offensive faite de désinformation et d'agression militaire, à imposer le fait accompli. Les agences de renseignement américaines estiment que le coup suivant s'est joué avant l'élection, notamment grâce aux cyberattaques qui ont permis de s'emparer de milliers de mails internes du Democratic National Council, la plus haute instance du Parti démocrate, rendus publics par Wikileaks.

Les interactions entre le locataire de la Maison-Blanche et l'homme fort du Kremlin sont scrutées à la loupe en raison en particulier de l'enquête sur l'ingérence russe dans la présidentielle américaine.

ingérence présumée de la Russie dans l'élection présidentielle américaine de 2016. États-Unis: Steve Bannon entendu par une commission parlementaire Steve Bannon, ancien conseiller en stratégie de Donald Trump, doit être entendu ce mardi à huis clos par une commission de la Chambre des représentants dans le cadre de l'enquête sur l'ingérence présumée de la Russie dans l'élection présidentielle am

Le même jour, une information exclusive du New York Times a fait l'effet d'une bombe: selon le quotidien new-yorkais, l'ancien conseiller en stratégie de Donald Trump aurait reçu la semaine passée une assignation à comparaître du procureur spécial Robert Mueller, en charge de l'enquête russe.

À lire l'édito de notre rédactrice en chef publié dans notre nouveau magazine Sans Frontières. http://www.magazinesansfrontieres.com/…/edito-le-pouvoir....

  
Édito: Le pouvoir

« Il » est une arme redoutable.

« Il » pourrait être bon, généreux, raisonnable, juste… Sauf qu’« il » n’est souvent qu’abus, corruption, et égoïsme. « Il » soumet, donne l’illusion de la toute-puissance, écrase avec une force terrifiante et réduit au silence.

Très peu de choses sont équitablement partagées dans le monde. Malheureusement, les dégâts causés par le pouvoir le sont. Les exemples de l’universalité de sa puissance étouffante ont défrayé les manchettes ces derniers mois. Que ce soit dans le local de la photocopieuse d’une entreprise de communication au Canada, dans le bureau de direction d’un syndicat en France ou encore dans les couloirs obscurs d’un centre de détention pour migrants en Libye, « il » est un terreau fertile pour les violences faites aux femmes et aux jeunes filles, une de ses œuvres préférées.

Les agresser est facile, rapide, et si glorifiant pour l’ego – son double incestueux. Naturel et instinctif, oseront dire certains.

Heureusement, certains autres ont levé le poing et pointé un doigt sur « lui ». Une, puis deux, puis des dizaines d’enquêtes journalistiques – le vrai journalisme existe encore, alléluia ! – ont fait état de ses dérives. Réelles, destructrices, avilissantes.

Mais dans ce vacarme, certes nécessaire, utile et parfois confus, il est de notre responsabilité collective d’entendre le silence. Celui de ceux – surtout de celles – qui se taisent. Par pudeur, par culpabilité, par honte ou par incapacité d’accès aux projecteurs médiatiques. Les millions de victimes silencieuses de tous les continents, autant les plus vulnérables que les plus marginalisées.

Ces victimes qui regardent le bateau de l’indignation passer, avec son lot de vagues et de remous, mais dont on sait que les cliquetis d’agitation se feront de plus en plus sourds. C’est comme ça. Ça l’a toujours été. Le temps fait oublier les horreurs. Sinon, l’humanité n’aurait pas survécu à ses démons.

Le pire, c’est que le pouvoir semble indispensable. « Il » est la voie que les hommes ont choisie pour organiser au mieux leur contrat social. Mais comme tout ce qui les touche, « il » est corruptible et son abus devient trop souvent systématique.

Une fois décrite cette réalité, aujourd’hui impossible à nier, ne reste plus qu’à espérer un changement total de paradigmes, de volontés politiques et de modèle sociétal. Un nouvel idéal, en somme.

Voir se transformer le bourdonnement actuel en une réelle dynamique constructive.

Pour qu’« il » devienne « nous ».

Zora Ait El Machkouri 
Rédactrice en chef 
Magazine sans frontières 

 

 

Poutine contre les USA (1-2) - La Russie et les élections ... - Dailymotion

 Poutine contre les USA (2-2) - Un assaut contre la ... - Dailymotion

Poutine contre les USA La Russie et les elections US - Dailymotion

 Mardi 16 20:50 - 21:45 Poutine contre les USA  
Documentaire Réalisé par Michael Kirk Fiche programme
 
MAGAZINESANSFRONTIERES.COM
 
 
 
16 janvier 2018 poutine contre les usa
Poutine contre les US Indigné Révolté
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu