Avertir le modérateur

24/03/2018

Sarkozy-Kadhafi : Soupçons de financement libyen

n

L’image contient peut-être : 1 personne, barbe et texte
 

 

« Y’a un truc qu’on est sûr quand on est ministre, c’est qu’on retournera pas à l’école, tandis qu’en prison, faut voir ! »

Coluche

Nicolas Sarkozy s'est défendu au 20h de TF1 suite à sa mise en examen dans l'affaire Khadafi. La décharge dans l'océan pacifique ferait désormais trois fois la taille de la France. Mais aussi des brèves.

La défense Sarkozy - Le Journal de 17h17

LR s'en "serait bien passé"

Un soutien unanime, ou presque. Si les républicains font bloc derrière Nicolas Sarkozy, un léger embarras est perceptible au sein du parti.

D'abord parce que l'ex-chef de l'Etat jouit encore d'une importante aura auprès des militants. Mais aussi parce que, si les déboires offrent aux républicains une union sacrée, ils paralysent le discours et l'action du parti. ce dernier se remet difficilement d'une campagne présidentielle très difficile qui a morcelé le parti. " ça éclabousse la famille politique, c'est sur que l'on sen passerait, admet Virginie Duby-Muller. C'est pesant car cela nous empêche de parler des problème de fond.". Ruralité, retraites , droit d'aménagement des parlementaires, etc. La stratégie LR est de multiplier les angles d'attaque à l'égard d'Emmanuel Macron et de son gouvernement. Or, l'affaire Sarkozy occupe tout l'espace médiatique.. " La vie politique n'est jamais un long fleuve tranquille", relativisait le député du Nord Sébastien Huyghe, qui attendait du passage de Nicolas Sarkozy au journal télévisé.

La France a-t-elle outrepassé le mandat de l’ONU ?

Argent Libyen : Ziad Takieddine est le principal accusateur de l'ex- président.

 L ennemi juré de Sarkozy

" Vu sa parole, je ne lui préterais pas 100 balles...". Se marre un fin connaisseur du dossier. Ziad Takieddine n'en a pas besoin. Jeudi, c'est  peut être de son hotel particulier du 16e arrondissement de Paris que l'homme d'affaires franco- libanais a regardé Nicolas sarkozy l'érienter au "20 minutes" de TF1. Mis en examen dans le financement libyen, l'ex président de la république a , devant les caméras, qualifié son principale accusateur " d'intermédiaire" sulfureux qui a fait de la prison". Devant les juges, il a présenté " TAK" comme le responsable de tous ses malheurs. " l'enfert de la catomanieé : c'est lui. Sa défaite " à 1.5%" lui. Celle à la primaire de droite en 2016 : encore lui.

"Une défense classique"

Sur ce dernier point, Nicolas Sarkozy évoque l'interview que Ziad Takieddine à accordée à l'agence premières Lignes, trois jours avant le débat de l'opposition avec Jean- François Copé.  Alain Juppé, François Fillon, ou NKM. Le franco-Libanais dévoile comment livré, entre 2006 et 2007, trois valise contenant 5 millions d'Euros à Claude Guéant et Sarkozy, au ministère de l'intérieur. " Il m'a dit m'avoir croisé par hasard. Qu'aurait il fait de cette malette s'il ne m'avait pas croisé?" a demandé Nicolas Sarkozy aux juges. " C'est une défense assez classique, réagit Elise Arfi, l'avocate de Ziad Takieddine. Quand on ne sait pas quoi répondre sur le fond, on détourne l'attention sur un détail. Mais cela n'a pas fonctionné, car les juges n'ont pas que les déclarations de mon client".

Ouvert en 2013, le dossier judiciaire du financement libyen contient effectivement celle d'Abdallah Senoussi, ex chef des services secrets libyens, qui raconte presque la même chose que TAK. Ainsi qu'une large passage consacré à l'histoire des tableaux flamands de Claude Guéant. Et un autre évoquant un coffre fort à l'agence opéra de la BNP. sans parler des enveloppes liquides qui auraient servi de prime aux salariés de l'UMP en 2007. Eric Woerth a lui même reconnu leur existance, parlant de 30 000 à 35 000 € provenant de dons anonymes. " On est loin des 5 millions de Ziad Takieddine , témoigne Philippe Bouchez El Ghozi, l'vocat de Claude Guéant. Mais dans sa construction intellectuel des policiers, cet argent ne peut venir que de Libye."

C'est notamment pour tenter de le savoir que des agents chargés du dossier ont proposé aux juges en septembre de convoquer Nicolas Sarkozy. " Sa garde a vue était donc annoncée depuis plusieurs mois, poursuit Philippe Bouchez El Ghozi . Tout le monde parle de coup d'accélérateur dans le dossier. je pense, au contraire, qu'on en a encore pour quelques années."

Largement de quoi organiser une confrontation entre Ziad Takieddine et Nicolas Sarkozy pour savoir lequel ment? "Je ne crois pas, répond Elise Arfi. Ziad Takieddine a toujours dit la même chose. Nicolas sarkozy a toujours démenti. je ne vois pas comment on pourrait changer de position maintenant." A charge aux juges de se fonder sur d'autres éléments pour déterminer leur crédibilité.

 

 

Sarkozy-Kadhafi : Soupçons de financement libyen - Le Documentaire choc 

Kadhafi-Sarkosy : Liaisons dangereuses ?

Un rapport, commandé par Amnesty International et ACAT, estime que la France pourrait violer ses engagements internationaux.

COMPTE RENDU Yémen : des ONG s’interrogent sur les conséquences de vente d’armes de la France à l’Arabie saoudite 6 

18/03/2018

La vengeance de Poutine -

n

 
 
L’image contient peut-être : 1 personne, texte
 
 
 
 la publication de CNT AIT 71.

Russie : Vladimir Poutine largement réélu président, selon les premières estimations

Vladimir Poutine a été largement réélu dimanche pour un quatrième mandat à la tête de la Russie, au terme d'une élection aux allures de plébiscite et dénoncée comme émaillée de fraude par l'opposition. Avec un score largement au delà des prévisions, selon les sondages sortie des urnes, l'homme fort de la Russie depuis plus de 18 ans est donc conforté comme l'incontournable président d'un pays qu'il a replacé ces dernières années au premier rang sur la scène internationale, au prix d'un climat de nouvelle Guerre froide encore accentué depuis l'empoisonnment d'un ex-espion russe au Royaume-Uni.

» LIRE AUSSI - Présidentielle en Russie : jour de vote d'une élection sans suspenseLe mystère POUTINE - indigné révolté, Poutine, le Nouvel Empire 1/2 (Documentaire) - vidéo Dailymotion

Le film décrit avec habileté, comment Vladimir poutine, candidat pour un quatrieme mandat à la tête du Kremlin, s'applique à redonner à la Russie son rang de puissance mondiale. Quitte arelancer une " nouvelle guerre froide". Edifiant ! 

 
 
Le film décrit avec habilité comment Vladimir Poutine, candidat pour un quatrieme mandat à la tête du Kremlin, s'applique a redonner à la Russie son rang de puissance mondiale. Quitte à relancer "une nouvelle guerre froide". Edifiant !

 

VIDEO. Regardez en avant-première le documentaire La Vengeance de Poutine

VIDEO. Regardez en avant-première le documentaire La Vengeance de Poutine

Alors que les élections russes se déroulent le 18 mars 2018, ce documentaire exceptionnel raconte, dans les coulisses, les relations de nos dirigeants avec Vladimir Poutine, de sa réélection à la présidence russe en 2012 à aujourd'hui. Six années qui ont changé la Russie et le monde.Le Kremlin a jugé vendredi «impardonnable» de désigner personnellement le président russe Vladimir Poutine comme responsable de l'empoisonnement en Angleterre d'un ex-espion russe, comme l'a fait le chef de la diplomatie britannique Boris Johnson. «Toute mention ou référence à notre président n'est rien d'autre que choquant et impardonnable en termes d'étiquette diplomatique», a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par les agences de presse russes.

Poutine, le règne sans partage 

RÉCIT - Après dix-huit années passées au sommet de l'État, le président russe est en route pour un quatrième mandat. 

 Russie : l'opposition descend dans la rue le jour des 65 ans de Poutine

» La Russie annonce des représailles contre la Grande-Bretagne

La Russie a décidé d'expulser 23 diplomates britanniques en représailles à une décision similaire de Londres dans l'affaire dite Skripal, du nom de cet ex-espion empoisonné.

Ex-espion russe: pour Moscou, Londres «a fait le choix de la confrontation»

Suites.

La Russie a accusé mercredi Londres d'avoir «fait le choix de la confrontation» avec la Russie en lui imposant des sanctions, dont l'expulsion de 23 diplomates, après l'empoisonnement d'un ex-espion russe en Angleterre, promettant une riposte rapide sans en dévoiler la teneur.

Alors que Moscou était «prête» à coopérer, «le gouvernement britannique a fait le choix de la confrontation avec la Russie», a dénoncé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. «Bien évidemment, nos mesures de riposte ne se feront pas attendre», a-t-il ajouté, critiquant «une série de mesures hostiles» et une «campagne anti-russe».

La Première ministre britannique Theresa May a annoncé mercredi une série de sanctions contre la Russie, dont l'expulsion de 23 diplomates et le gel des contacts bilatéraux, jugeant Moscou «coupable de l'empoisonnement d'un ex-espion russe sur son sol. Elle s'exprimait dix jours après l'empoisonnement à Salisbury, dans le sud-ouest de l'Angleterre, de l'ex-agent double Sergueï Skripal, 66 ans, et de sa fille Ioulia, 33 ans, victimes d'une attaque perpétrée à l'aide d'un agent innervant militaire de fabrication russe, selon les autorités britanniques.

LIRE AUSSI - 

» Espion russe empoisonné : May croise le fer avec Poutine

 

 La Russie va expulser 23 diplomates britanniques

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé samedi l'expulsion imminente de 23 diplomates britanniques en réponse à une mesure similaire annoncée par Londres après l'empoisonnement en Grande-Bretagne d'un ancien espion russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia.

Guerre de l'info: au coeur de la machine russe - YouTube

» La Russie annonce des représailles contre la Grande-Bretagne

La Russie a décidé d'expulser 23 diplomates britanniques en représailles à une décision similaire de Londres dans l'affaire dite Skripal, du nom de cet ex-espion empoisonné.

Washington annonce des sanctions contre Moscou pour ingérence dans les élections

Les Etats-Unis ont annoncé aujourd'hui une série de sanctions contre la Russie pour son ingérence dans l'élection présidentielle américaine de 2016 et plusieurs cyberattaques. Au total, 19 individus et cinq entités sont visés par ces sanctions, parmi lesquelles le FSB (services de renseignement intérieurs) et le GRU (services secrets de l'armée russe).

Plusieurs des personnes visées ont été inculpées dans l'enquête du procureur spécial Robert Mueller sur l'interférence russe lors de la campagne présidentielle qui a porté Donald Trump au pouvoir. "Cette administration répond aux activités pernicieuses (...) de la Russie, y compris sa tentative d'interférence dans les élections américaines", a indiqué le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

Les sanctions se traduisent en particulier par le gel des avoirs des personnes concernées et l'interdiction pour des sociétés américaines de faire des transactions avec elles. Elles sont aussi une réponse à plusieurs cyberattaques attribuées par les Etats-Unis à la Russie, y compris une tentative de pénétrer le système de distribution énergétique, a indiqué un responsable américain. Le Congrès s'était déjà prononcé pour des sanctions contre la Russie mais le Trésor s'était contenté le 30 janvier de publier une liste de 200 responsables russes, sans annoncer de mesures punitives immédiates.

L'absence de sanctions concrètes et la seule publication d'une liste avaient soulevé des questions sur la réelle volonté de l'administration de les appliquer. L'annonce de ses sanctions intervient peu après la diffusion d'un communiqué commun de Londres, Berlin, Paris et Washington selon lesquelles la responsabilité de Moscou est la seule explication "plausible" à l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal au Royaume-Uni.

 

 

La vengeance de Poutine - YouTube

Guerre de l'info : au coeur de la machine russe | ARTE

Guerre de l'info : au coeur de la machine russe - ARTE - YouTubeGuerre de l'info : au coeur de la machine russe - ARTE - YouTubeGuerre de l'info : au coeur de la machine russe | ARTE

La vengeance de Poutine - L'essentiel - Télérama.fr

Russie: "Poutine ne veut plus être président, mais il n'a pas le choix ...

» LIRE AUSSI - «Face à la Russie, il est normal que l'Europe soit solidaire de Londres»

26/02/2018

« Anarchism in America »

n

Anarchism in America Poster
A colorful and provocative survey of anarchism in America, the film attempts to dispel popular misconceptions and trace the historical development of the movement. The film explores the ...See full summary »
 
 
In English "Anarchism in America", a documentary from 1983, has arrived on DVD for the first time to share its knowledge and message to a new generation. Maybe that's the thought behind releasing this documentary on the often misunderstood subject of anarchy. The filmmakers set off on a trek across the United States in search of the anarchic voice. Through a well-intentioned, but amateurish approach, they take the viewer through a few bits of historical footage and information to offer a glimpse at the true nature of anarchism in America's past. These infrequent bits become nuisances to the true meat of the production, which is not footage of the team of filmmakers driving cross country (though there's plenty of that) or a last minute arrival of the punk band Dead Kennedys (which feels tacked on), but the interviews with a few highly studied and intelligent voices on the subject. A better film seemingly could have been made from this footage, but unfortunately none of that skill or realization is here. Maybe the point of making such a messy, under-realized film was a broader statement on anarchism, but that's not likely.
 
In French : "Anarchism in America", un documentaire de 1983, est arrivé sur DVD pour la première fois pour partager ses connaissances et son message à une nouvelle génération. Peut-être que c'est la pensée derrière la publication de ce documentaire sur le sujet souvent mal compris de l'anarchie. Les cinéastes ont entamé une randonnée à travers les États-Unis à la recherche de la voix anarchique. Grâce à une approche bien intentionnée, mais amateur, ils emmènent le spectateur à travers quelques images historiques et informations pour offrir un aperçu de la véritable nature de l'anarchisme dans le passé de l'Amérique. Ces morceaux peu fréquents deviennent des nuisances pour la vraie viande de la production, ce qui n'est pas une vidéo de l'équipe de cinéastes de cross-country (bien qu'il y en ait beaucoup) ou une arrivée à la dernière minute du groupe punk Dead Kennedys mais les interviews avec quelques voix très étudiées et intelligentes sur le sujet. Un meilleur film aurait pu être fait à partir de ces images, mais malheureusement, aucune de ces compétences ou de la réalisation est ici. Peut-être que le but de faire un film si désordonné, sous-réalisé était une déclaration plus large sur l'anarchisme, mais ce n'est pas probable.
 
Reviews

Photos

Add Image Add an image

Do you have any images for this title?

Edit
Cast
Credited cast:
Paul Avrich Paul Avrich ...
Himself
Jello Biafra Jello Biafra ...
Himself
Murray Bookchin Murray Bookchin ...
Himself
Emma Goldman Emma Goldman ...
Herself (archive footage)
Karl Hess Karl Hess ...
Himself
Edit

Storyline

A colorful and provocative survey of anarchism in America, the film attempts to dispel popular misconceptions and trace the historical development of the movement. The film explores the movement both as a native American philosophy stemming from 19th century American traditions of individualism, and as a foreign ideology brought to America by immigrants. The film features rare archival footage and interviews with significant personalities in anarchist history including Murray Boochkin and Karl Hess, and also live performance footage of the Dead Kennedys. Written by Harvard Film Archive

Plot Summary | Add Synopsis

Plot Keywords:

 libertarian | See All (1) »

Genres:

 Documentary

Parents Guide:

 Add content advisory for parents »
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu