Avertir le modérateur

24/07/2016

Afghanistan, le prix de la vengeance

Afghanistan, le prix de la vengeance 2012 - YouTube : 

 "Our government is weak and ineffective in comparison to other governments, we've just begun ... But the big corruption, the hundreds of millions of dollars of corruption, it was not Afghan. Now everybody knows that. It was foreign. ... The contracts, the subcontracts, the blind contracts given to people, money thrown around to buy loyalties, money thrown around to buy submissiveness of Afghan government officials, to policies and designs that the Afghans would not agree to. That was the major part of corruption..."
Hamid Karzai, 07 October 2013

Il y a onze ans, les Etats-Unis, suivis par le monde entier, lançaient la guerre en Afghanistan. Sans débats. Sans l'ombre d'un doute. Comme un acte de légitime défense, après les attaques du 11 septembre 2001. Aucun discours officiel n'a résisté à l'épreuve des faits. 
Ben Laden ? Retrouvé et tué, ailleurs, au Pakistan. 
Al Qaeda et talibans ? Un amalgame construit de toute pièce par les faucons américains. 
Le sort des femmes afghanes ? Un alibi pour vendre la guerre aux opinions. 

Tous les acteurs du conflit, membres des services secrets américains, commandants des force américaines, cadres talibans, seigneurs de guerre afghans, négociateurs de l'ONU, dirigeants pakistanais, responsables des ONG, racontent et démontent l'engrenage d'une guerre qui n'avait d'autre motif que la pulsion de vengeance américaine. 

 

Afghanistan, le prix de la vengeance ( et fin)

 A voir Le poison Afghan - l'opium. Envoyé spécial partie 2 sur 2 - YouTube , Les barons de la drogue (afghanistan) (1/3) - vidéo Dailymotion l’itinéraire de l’héroïne à travers le monde HC HANNE COUDERE, PHOTOS: JIM HUYLEBROEK May 2 2016, 7:00am Un voyage de l'Afghanistan à l'Iran, en passant par la Turquie et l'Europe de l'Est, en compagnie d'agriculteurs, de toxicomanes et d'experts.

 


Onze années pendant lesquelles l'Occident a tout promis à l'Afghanistan pour ne laisser que corruption généralisée, illusions perdues, des milliers de morts et des talibans plus puissants que jamais. Afghanistan: le vice-président accusé de viol La justice afghane a ouvert, à la suite de vives critiques des Occidentaux, une enquête visant le vice-président, le général Dostum, accusé d'avoir fait séquestrer et violer un rival politique. Abdul Rachid Dostum, un ancien chef de guerre dont le nom est associé à une série de crimes, est accusé d'avoir ordonné à sa garde personnelle de capturer son rival Ahmad Ishchi, un ancien gouverneur, lors d'un bouzkachi, une joute guerrière traditionnelle à cheval autour d'une carcasse de chèvre.

Mais Dostum "est beaucoup trop puissant pour être poursuivi ou renvoyé", a expliqué le politologue afghan Ahmad Saeedi. "Le président est pressé d'agir mais Dostrum a beaucoup de soutiens et d'influence, ce que le gouvernement ne peut ignorer".

L'affaire illustre la brutalité et l'impunité des chefs de guerre passés aux responsabilités, qui minent les efforts des Occidentaux pour pacifier et rebâtir le pays. Le général Dostum est connu pour ses accès de colère et son passé plus que trouble. En 2001, il avait fait prisonniers des milliers de talibans qui ont été ensuite exécutés ou sont morts asphyxiés dans les conteneurs où ses troupes les avaient entassés.


Le dessous des cartes - Afghanistan : l'impossible transition - 23 février 2013

 


L'Afghanistan fut une cible idéale. C'est devenu un volcan.

Le tribunal anti-corruption afghan a entamé ses travaux avec les premières audiences publiques à Kaboul, le début d'un long chemin vers la transparence dans l'un des pays les plus corrompus au monde, où les attentes sont immenses.

Il regrette "l'impatience" des Afghans: "Certaines affaires prennent des années: pour amener un ministre en justice, il faut des preuves et arrêter les personnes impliquées. Si on va trop vite, on perdra".
De plus, à très haut niveau les témoins craignent pour leurs proches: "la mafia est au coeur du gouvernement", accuse-t-il.

"C'est un défi considérable, nous attendons de réels changements. La corruption est le problème de base" confirme à l'AFP l'ambassadeur de l'Union Européenne, Franz-Michael Mellbin.

Il évoque les nombreux "employés fantômes" des ministères et même de l'armée ou de la police dont quelqu'un, quelque part, touche pourtant le salaire versé par la communauté internationale.

consider judges the judiciary the most corrupt segment of their society.

corrupt officials Afghanistan

Les Talibans appelent le Président Donald Trump ce jeudi a revoir la stratégie de la guerre en Afhanistan et tenir des pourparlait de paix directement avec eux au lieu d'encourager la " corruption" des politiciens.La guerre en Afghanistan est devenu la plus longue et la plus couteuse depuis la guerre du vietnam. 

READ MORE: SIGAR questions millions spent in Afghanistan

Erik Prince, fondateur de la société de sécurité privé Blackwater, a offert ses services de force militaire privé pour l'Afghanistan, proposant un plan de deux ans afin de remplacer les troupes américaines, qui pourrait être replacé par l'armée d'environ 5000 fournisseurs, qui pourraient se joindre a eux dans le combat contre les Talibans. Cependant les Talibans disent que la privatisation de la guerre pourrait être une grave erreur.

Les Armées Privées Dans la cible (La guerre en CDD) Spéciale Investigation L'Armée De Métal, Les Robots De Guerre [Documentaire Technologie ...

 

Daily Corruption

Face à la pression des talibans, le Pentagone affirme qu'il est indispensable de continuer d'aider l'armée afghane. Mais, huit ans après Obama, Trump a, au fond, un peu les mêmes réserves.

S'il y a une chose que Donald Trump a critiquée vertement dans le bilan de son prédécesseur pendant sa campagne, c'est son retrait d'Irak en 2011, alors que les militaires américains avaient guerroyé des années pour y stabiliser la situation et y constituer un poing dissuasif. En abandonnant le terrain, Obama a donné naissance à l'État islamique, n'a cessé de tempêter le milliardaire de New York lors de ses meetings.

On aurait pu penser que, vu cette position claire et nette, Donald Trump n'aurait, par contraste, pas d'états d'âme à soutenir les demandes insistantes de ses généraux pour le renforcement du contingent américain en terre afghane.  Afghanistan: record de victimes civiles

Selon " Corruption in Afghanistan - GlobalSecurity.org ", FOREIGN POLICY AND SECURITY : Tackling Corruption in Afghanistan: It’s Now or Never Posted on

L'Afghanistan fut une cible idéale. C'est devenu un volcan. ​​​​​​​

"C'est un défi considérable, nous attendons de réels changements. La corruption est le problème de base" confirme à l'AFP l'ambassadeur de l'Union Européenne, Franz-Michael Mellbin.

Ce qui est sur, c'est que la lutte par des bombardement aérien et la mise en place d'un gouvernement " ami" des occidentaux ne règle pas les problemes sur le long terme. L’Afghanistan est un triste exemple.  Afghanistan: des dizaines de morts après des offensives talibanes Les récentes offensives des talibans eAfghanistan, dont Kunduz (nord) et le Helmand (sud), ont fait des dizaines de morts et disparus parmi les forces régulières, et contraint des milliers de civils à fuir, selon des responsables.

Le président afghan Ashraf Ghani a lancé aujourd'hui un ultimatum aux talibans, les appelant à saisir la "dernière chance" pour la paix, quelques jours après un attentat dévastateur dans la capitale dont le bilan dépasse désormais 150 morts.

L'opinion publique est de plus en plus remontée contre le président Ghani en raison d'une détérioration catastrophique de la situation sécuritaire. Des protestataires ont appelé à la démission de son gouvernement lors de manifestations émaillées de violences ces derniers jours.

» Lire aussi - L'armée afghane humiliée après l'attaque d'une base militaire,

Le Pentagone aurait omis de signaler des raids aériens menés par l'armée américaine sur plusieurs années en Irak, en Syrie et en Afghanistan contre des islamistes, rapporte dimanche le Military Times.» Lire aussi - Afghanistan: une série d'attentats fait au moins 50 morts  comment l’ambassadeur allemand a sauvé son personnel 

Cela témoigne d’une détérioration de la situation sécuritaire en Afghanistan, où talibans et djihadistes ayant fait allégeance à l’organisation Etat islamique multiplient actes de terrorisme et enlèvements. Harun Najafizada a dû travailler ce jour-là, depuis le bureau d’une autre chaîne, pour que « le monde entier ressente cette injustice, cette violation des droits de l’homme en Afghanistan » 

Deux posts Propos recueillis par Jacques Follorou (Kaboul, envoyé spécial) le 22.07.2017. . L’Afghanistan s’enfonce dans la crise politique et Afghanistan : « Nous réagirons face à la dérive dictatoriale du président Ghani » montre les difficultés grandissantes pour assurer la sécurité et l'échec des troupes internationales en Afghanistan

L’attentat meurtrier du 31 mai et ses suites ont attisé les divisions entre les camps tadjik et pachtoun. LE MONDE |

« Une ligne rouge a été franchie, on ne pourra pas revenir en arrière », jure Ahmad Walli Massoud, figure du Jamiat et plus jeune frère du fameux commandant Massoud, assassiné en 2001 dans un attentat suicide organisé par des djihadistes apparentés à Al-Qaida. Présent aux funérailles le 3 juin, il assure que « la perception de la population, notamment tadjike, soit une majorité du pays, a changé. Il existe désormais une immense défiance à l’égard du président Ashraf Ghani, rendu responsable de l’absence de toute avancée du pays, et dont la politique ethnique en faveur de la communauté pachtoune dont il est issu est désormais une évidence ».
« Il va y avoir une profonde confrontation et il faut se préparer à la chute de ce gouvernement », prédit M. Massoud.

Afghanistan : « Nous réagirons face à la dérive dictatoriale du président Ghani »

Salahuddin Rabbani dirige la diplomatie afghane et le principal parti tadjik. Il reproche au président d’exercer un pouvoir exclusif, voire d’attiser la crise. LE MONDE |

REPORTAGE Kaboul sous l’emprise de la peur et du désespoir » Lire aussi - L'Afghanistan, une réalité oubliée  http://aje.io/zu5v 

 That was an increase of about 35 percent from all of 2015, when 5,000 members of the security forces were killed.

 

Source: Al Jazeera News

Afghanistan, le prix de la vengeanceCréé le samedi 27 juin 2015, Daech, naissance d'un Etat terroriste Créé le samedi 27 juin 2015,  Afghanistan: la justice anti-corruption s'attaque aux puissants >L'actu>International

 

Ce qui est sur, c'est que la lutte par des bombardement aérien et la mise en place d'un gouvernement " ami" des occidentaux ne règle pas les problemes sur le long terme. L’Afghanistan est un triste exemple.  Afghanistan: des dizaines de morts après des offensives talibanes Les récentes offensives des talibans en Afghanistan, dont Kunduz (nord) et le Helmand (sud), ont fait des dizaines de morts et disparus parmi les forces régulières, et contraint des milliers de civils à fuir, selon des responsables.

Le président afghan Ashraf Ghani a lancé aujourd'hui un ultimatum aux talibans, les appelant à saisir la "dernière chance" pour la paix, quelques jours après un attentat dévastateur dans la capitale dont le bilan dépasse désormais 150 morts.

L'opinion publique est de plus en plus remontée contre le président Ghani en raison d'une détérioration catastrophique de la situation sécuritaire. Des protestataires ont appelé à la démission de son gouvernement lors de manifestations émaillées de violences ces derniers jours.

» Lire aussi - L'armée afghane humiliée après l'attaque d'une base militaire,

 

 

nAfghanistan: Washington demande à l'Otan un millier de soldats » Lire aussi - Donald Trump s'emploie à reprendre la main

Afghanistan: The Fall Of Helmand - People and Power

 Source: News agencies

 

 Le district de Maiwand, dans une zone particulièrement exposée, à 80 km à l’ouest de Kandahar et à proximité (une vingtaine de kilomètres environ) de la limite avec le Helmand, la « province du pavot », dont les talibans contrôlent les deux tiers. La province de Paktiya et le sud-est en général, comme Kandahar et le Helmand, ont une frontière commune avec le Pakistan et sont considérées comme des places fortes des talibans et autres éléments armés en lutte contre le gouvernement central.

 

Source: Al Jazeera News And Agencies

Des luttes complexes contre L'EI du fait des intérêts personnels des belligérants dans le conflits  
Que ce soit en Irak, Syrie, Yemen et maintenant Lybie.... Et demain, je sais ou.... Le constat est le même.
 
LIRE AUSSI :

» La Libye

Une partie des "soldats du Califat" ne pouvant se rendre dans la zone Irak - Syrie, se sont repliés en Afghanistan ou ils espèrent créer un nouveau califa appelé le "Grand Khorasan", une région historique comprenant l'Afghanistan, le Pakistan, l'Iran et l'Asie centrale/.Les talibans afghans déclarent qu'ils ont mis en œuvre des unités spéciales pour mener la guerre contre les djihadistes du groupe Etat islamique (EI, Daech) qui remet en question la dominance des talibans dans la région.


Le début du bras de fer entre les Taliban et dasch 


 
 

Filmmakers: Najibullah Quraishi and Jamie Doran : L'État islamique tient à préserver sa carte afghane INFOGRAPHIE -  Spécial Afghanistan partie n°2 (20 septembre 2001,ARTE) Contre toute attente, le groupe terroriste est parvenu à maintenir ses positions dans plusieurs provinces de ce pays emblématique dans l’imaginaire djihadiste. Les ordres venant de Syrie montrent que Daech tient à conserver cette éventuelle base de repli. Voilà presque deux ans que l‘État islamique a pris pied en Afghanistan. En janvier 2015, les combattants de Daech officialisent les premières cellules dans la province de Helmand, au sud, et dans l’est du pays. À l’époque, les observateurs ne donnent pas cher de leur peau. La plupart sont d‘anciens talibans afghans et pakistanais en rupture de ban avec leur ancien mouvement, et les services de renseignement américain et afghan tentent de tuer dans l’œuf cette nouvelle menace.

 

Daech s'empare de la forteresse afghane de Ben Laden

Les grottes de Tora Bora, dernier refuge d'Oussama Ben Laden en Afghanistan, sont tombées aux mains de l'État islamique

Compétition entre al-Qaida et Daech

Les talibans affrontent régulièrement l'EI depuis l'apparition de ce dernier sur le territoire afghan en 2015, mais les deux groupes s'allient aussi parfois pour attaquer les forces afghanes, selon des sources de sécurité.

Une région incontrôlable

Depuis plusieurs mois, les talibans et Daech se combattaient dans cette zone stratégique à la frontière pakistanaise, sur laquelle «il n'y a aucun contrôle gouvernemental», rapportait récemment à l'AFP un habitant de Tora Bora. .

Si certaines familles ont réussi à fuir, la majorité des habitants de la région se retrouvent livrés aux islamistes. Ils ont essayé de reprendre le réseau de grottes aux islamistes avec l'aide de la police locale et de l'armée afghane, sans succès. Reste à savoir si l'armée américaine, qui devrait recevoir d'ici les prochains mois de nouveaux renforts, repartira à nouveau à l'assaut de la forteresse islamiste de Tora Bora.

Kabul deplores exclusion from trilateral meeting

Russia, China and Pakistan meet in Moscow to discuss "growing ISIL threat" in Afghanistan - the third in a series

For their part, the representatives from Russia, China and Pakistan at the Moscow meeting said the influence of Islamic State of Iraq and the Levant (ISIL) group was growing in Afghanistan and that the security situation there was deteriorating.

Is there a way forward in Afghanistan?

 

US not invited 

Along with Afghanistan, the US, which still has nearly 10,000 troops in Afghanistan more than 15 years after the Taliban was toppled, was not invited to the Moscow talks. Officials in Kabul and Washington have said that Russia is deepening its ties with the Taliban, but Russia has rejected the claims.

Washington et Moscou divergent sur l’Afghanistan La Russie, contre les Etats-Unis, prône une alliance avec les talibans pour combattre l’EI dans la région. LE MONDE |  | Par Julien Bouissou (Kaboul, envoyé spécial) 

Bombarder l’organisation Etat islamique (EI) en Afghanistan ou se rapprocher des talibans pour l’éliminer ? Washington et Moscou divergent sur la stratégie à adopter. Au lendemain du largage, par les Etats-Unis, de la plus puissante bombe non nucléaire jamais utilisée par leur armée, dans plusieurs districts afghans contrôlée par l’EI, Moscou a accueilli, vendredi 14 avril, une conférence internationale sur l’Afghanistan.

La Russie prône une reprise du dialogue avec les talibans, dont les intérêts « coïncident », selon le terme employé par le diplomate russe Zamir Kaboulov, avec ceux de Moscou dans la lutte contre l’EI. Contrairement aux talibans, qui n’ont pas l’ambition de mener un djihad global, l’EI pourrait abriter en Afghanistan des combattants menaçant de frapper l’Asie centrale.

En quelques jours, la menace de l’EI en Afghanistan a pourtant éclipsé celle des talibans, au moins sur la scène diplomatique internationale. Depuis l'intervention étrangère de 2001, jamais l'insurrection n'avait tué autant que ces deux dernières années.

 

 

Taliban kills scores in Afghanistan's Paktia and Ghazniamid Karzai: US colluded with ISIL in Afghanistan

 
 
 
 
La BBC estime que Daech a du mal à devenir la force principale parmi d'autres groupes radicaux. Mais s'il arrive à le faire, cela rendrait impossible le processus de paix en Afghanistan. Dans ce cas-là, l'instabilité pourrait répandre aux autres pays. Si les pays de la région n'acceptent pas un programme d'actions communes, leur avenir s'imagine assez morne.
 
Spécial Afghanistan partie n°2 (20 septembre 2001,ARTE)

A Lire  29/07/2016 L'histoire sans fin contre le terrorisme : " Donald Trump, le « candidat des djihadistes » ?Selon le Monde passé les manifestations d’« indignation » de façade, des figures djihadistes n’ont pas caché une certaine satisfaction sitôt le résultat de la présidentielle américaine connu. Terrorisme, raison d'EtatAfghanistan, le prix de la vengeance

LIRE AUSSI :

» Trump pris dans l'engrenage afghan

» L'armée afghane humiliée après l'attaque d'une base militaire : 

»Afghanistan, le prix de la vengeance - citizenkhane

La corruption gangrène toujours l'Afghanistan - Le Monde

Afghanistan: au moins 43 soldats tués - Taliban attack kills dozens of soldiers in Kandahar - Afghanistan : attaque meurtrière contre une base militaire revendiquée par les talibans cet attentat est le troisième revendiqué par les talibans en quarante-huit heures contre les forces gouvernementalesDeux attentats font près de soixante morts en Afghanistan Les deux attaques de ce vendredi - l'une contre la minorité chiite à Kaboul, l'autre contre une mosquée sunnite dans le centre du pays - clôturent une semaine sanglante à travers le pays. Plusieurs dizaines de morts dans deux attaques de mosquée en Afghanistan Depuis l’été 2016, la minorité chiite d’Afghanistan est particulièrement visée par le groupe djihadiste Etat islamique (EI), composé d’extrémistes sunnites. Afghanistan : 15 soldats tués à Kaboul

Terrorisme, raison d'Etat (1/2) - ARTE - YouTube La « mère de toutes les bombes »


PDF]Corruption in Conflict: Lessons from the US Experience in Afghanistan

Afghanistan United States Asia Taliban War & Conflict

Afghanistan, le prix de la vengeance Par Enkolo dans Accueil le 22 Août 2017

Afghanistan, le prix de la vengeance

Afghanistan, le prix de la vengeance - l'indigné

AFGHANISTAN, LE PRIX DE LA VENGEANCE

Military blunders continue after MSF Kunduz bombing

 lire 24/07/2016 Afghanistan, le prix de la vengeance , A voir Afghanistan, le prix de la vengeance 2012 - YouTube : A lire Terrorisme, raison d'Etat , COMPTE RENDU 2 400 morts, 20 000 blessés, 840 milliards de dollars : le lourd bilan américain en Afghanistan 41 Le président Donald Trump a annoncé des renforts de troupes dans le pays, où l’armée américaine est présente depuis 2001.

war & conflict, isil, afghanistan, taliban, united states, asia, midle eastterrorisme, moyen orient

03/07/2016

Qu'est-ce qu'un terroriste ?

 la publication de Anarspy.

 
 
L’image contient peut-être : 2 personnes, texte
 

n

« La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter. »

– ALDOUS HUXLEY

 

Interrogé le   sur la BBC, le maire de Londres déclare que "le terrorisme est le terrorisme, qu'il soit inspiré par l'islam ou pas".

 Vision trop courte pour l’antiterrorisme

Christophe Dubois et Eric Pelletier, tous deux journalistes, ont enquêté pendant un an et demi auprès des agents, cadres de haut rang ou opérationnels sur le terrain.Jacques Follorou

 Le temps est venu de dresser l’inventaire des failles qui ont conduit aux attaques terroristes sur le sol français. Auteurs de Où sont passés nos espions ?, Christophe ­Dubois et Eric Pelletier, tous deux journalistes, savent raconter les histoires, comme celles des allées et venues à travers l’Europe des auteurs de l’attaque du 13 novembre 2015 à Paris. Le propos est clair et pédagogique. Il donne une vue d’ensemble, surtout de l’organisation des services de l’Etat.
 
Dans « Une ligne dans le sable », l’historien James Barr revient sur les rivalités franco-britanniques au début du XXe siècle.

A lire : Vision trop courte pour l’antiterrorismeAux origines du chaos proche-oriental 

 11:09 Enquête sur ces musulmans des quartiers qui vivent sous la pression de l’islam radical Dans de nombreuses villes, un contrôle social agressif incite la communauté musulmane à respecter les rites et les codes d’un islam rigoriste. Des résistances s’organisent, non sans difficulté.

Selon le SITE, qui relaie l'organe de propagande de l'Etat Islamique Amaq, le sexagénaire auteur de la fusillade à Las Vegas était un «soldat de l'EI» et s'était converti à l'islam il y a quelques mois. Le groupe Etat islamique n'a pour le moment pas apporté de preuves de l'allégeance à leur organisation de Stephen Paddock, qui ne correspond pas au profil habituel des terroristes de l'EI.

Las Vegas: l'EI donne le nom de guerrier de Paddock

L'Etat Islamique a confirmé dans un communiqué que Stephen Paddock, l'auteur de la fusillade à Las Vegas, est bien un de leurs soldats. Daech donne le nom de guerrier de Stephen Paddock au sein de l'État islamique, Abu Abd Abdulbar al-Ameriki.

» Suivez notre direct - Fusillade à Las Vegas : le bilan s'alourdit, doutes sur la revendication de Daech

L'impossibilité de définir précisément le terrorisme

 Si le terrorisme est défini comme une violence idéologique,devrait-on considérer comme terroriste celui qui attaque la religion, la politique ou la couleur de peau?», s'interroge le New York Times. De plus, qu'en est-il des massacres dont la raison idéologique n'est pas évidente, tels ceux commis dans un cinéma du Colorado ou dans une école élémentaire du Connecticut en 2012? Le critère utilisé par New America et par les autres organismes d'études exclut ces attaques, qui ont coûté plus de vies que celles clairement liées à l'idéologie. Certains meurtres commis par des non-musulmans et que plusieurs experts aimeraient qualifier de terrorisme, ont seulement connu une couverture médiatique éphémère

S'il y a une leçon que nous avons apparemment oublié ces vingt dernières années après Oklahoma City, c'est que les violences extrémistes viennent de partout», souligne John Horgan, chercheur à l'Université de Columbia. Il affirme également que «le plus souvent, l'attaque vient de là où on ne l'attend pas».

Aux États-Unis, les extrémistes blancs tuent plus que les djihadistes

Concernant  la fusillade qui a ensanglanté Munich vendredi soir a Munich,  la piste d'un acte classique d'un forcené comme l'on peut en voir ( trop) souvent aux Etats unis. Le fait qu'après coût les médias allemand est révélé qu'il était germano iranien et qu'il est agit seul ( au lieu de trois tireurs) a été pris en compte. Les chiites comme les iraniens  sont des ennemis héréditaires des sunnites comme Daesh.

A lire Columbine High School Massacre

  C' était l'acte d'un "forcené" et n'avait rien à avoir avec le jihadisme et l'organisation Etat islamique."Nous partons du principe qu'il s'agit dans cette affaire d'un acte classique d'un forcené" qui a agit manifestement sans motivation politique, a déclaré à la presse un représentant du parquet de Munich, "il n'y a pas d'autres raisons"."Nous avons trouvé des éléments montrant qu'il se préoccupait des questions liés aux forcenés" auteurs de tueries, notamment des livres et des articles de journaux, a précisé le chef de la police de Munich, Hubertus Andrä."Il n'y a absolument aucun lien avec l'Etat islamique", a-t-il déclaré.

Le tueur, un Germano-Iranien de 18 ans, né à Munich et qui fréquentait une école de la ville, a ouvert le feu sur des passants vendredi soir à proximité et dans un centre commercial, tuant neuf personnes, pour l'essentiel de jeunes personnes, et en blessant 16 autres.Il souffrait "d'une forme de dépression", a annoncé le procureur de Munich Thomas Steinkraus-Koch. "Il s'agit ici d'une maladie, d'une forme de dépression", a-t-il dit invitant dans le même temps à se montrer prudent sur les informations selon lesquelles il aurait suivi un traitement psychiatrique, lors d'une conférence de presse à Munich.

Entre les actes solitaire de jeunes sans une idéologie particulière Cette problématique avait été évoqué dans le film de Machael MooreBowling for Columbine Film entier en francais " après le drame de la tuerie de 1999 dans un lycée américain. Cela a aussi inspiré un film Elephant (Trailer)

Les actes terroristes de loups solitaires d'extrême droite eclypsée dans les médias par le terrorisme des loup solitaire islamiste. Le terrorisme est multiples qu'ils soient le fais d'idéologies religieuses, de loup solitaire : 

"Contre le nationalisme et toutes les différentes formes de fascismes:

attentats norvège.jpg« La police norvégienne envisage d'invoquer une nouvelle disposition du code pénal punissant les "crimes contre l'humanité" pour poursuivre Anders Behring Breivik, qui a reconnu être l'auteur du massacre qui a fait 76 morts vendredi, a indiqué le procureur cité par un journal.

Introduite dans le code pénal norvégien en 2008, cette disposition qui porte sur les "crimes contre l'humanité" prévoit une peine maximale de 30 ans de prison. Cité au style indirect par le journal Aftensposten, le procureur Christian Halo a souligné que le recours à ce paragraphe 102 n'était à ce stade qu'une éventualité.

La police a jusqu'à présent invoqué les deux premiers alinéas du paragraphe 147 qui vise les "actes de terreur" et qui prévoit une peine maximale de 21 ans.
Ces deux alinéas couvrent "la déstabilisation grave de fonctions essentielles de la société" pour le premier et l'intention "de semer la peur au sein de la population
".»

Un policier allemand touché par les tirs d'un militant d'extrême droite mercredi en Bavière a succombé à ses blessures dans la nuit, ont fait savoir ce matin les forces de l'ordre.

Le tireur, qui appartient aux Reichsbürger ("citoyens du Reich"), un mouvement de nostalgiques du IIIe Reich, a blessé quatre policiers à Georgensgmünd, au sud de Nuremberg. "Le membre des forces spéciales du nord de la Bavière grièvement blessé est décédé aux premières heures de la matinée", dit la police dans un communiqué.

C’est le résultat d’une incitation a la haine dans toute l’Europe de la part de la droite et extrême droite décomplexée qui, même si elle n’a pas appuyé sur le bouton a clairement inciter par leur banalisation et l’instrumentalisation de l’extrême droite, le laissé faire, les discours islamophobes et anti- immigration, marxiste… Ce n’est pas seulement le procès d’un homme, mais de toute la communauté européenne qu’il faudrait faire.

 

A force d’avoir laissé faire, cautionner les idées de l’extrême droite dans toute l’Europe, tout en stigmatisant les pauvres, les émigrés, les sans papiers (La liste des métiers ouverts aux étrangers réduite de moitié - LeMonde… Et en ayant par leur malversation, leur distance avec leurs peuples, leur aveuglement a vouloir défendre un système POLITIQUE et Economique en crise… Ils ont laissé ce formé des monstres et que (voir le monde Une attaque frontale contre le modèle de société norvégien « Laboratoire prospère de l'Etat-providence, le pays scandinave connaît depuis quelques années une islamophobie et un racisme rampants » ou encore.

L’extrême droite se refait une virginité, bien aidé par la banalisation des idées de l’extrême droite, « La permanence des crises sociales, financières, politiques et économiques sur les scènes françaises, européennes et américaines  accentue le malaise ouvrier et populaire des mécontentement sa un discours politisée, qui ne la rend pas moins dangereuse pour autant » « le retour des mouvements fasciste en Europe (En Europe, l'extrême droite progresse, mais les idéologies diffèrent ) et états Unis (ÉTATS-UNIS • Les suprématistes blancs en ordre de bataille - www.courrierinternational.com ».

Face à l’échec des politiques ultra sécuritaires, pour ne pas dire xénophobes, les dirigeants font profil bas. Quel aurait été la réaction si cela avait été un attentat islamisme ? Surement  une stigmatisation de la communauté musulmane, des arrestations, un nouvel patrioct act. Mais là, aucune arrestation, remise en cause . Il faudrait arrêter toute les classes politiques européennes.  Nous l’avons vu en Norvège et ou demain

La police norvégienne veut poursuivre le tueur d'Oslo pour "crimes contre l'humanité". Ce n'est pas un type, mais toute la communauté européenne qui en ai responsable

" La police norvégienne envisage d'invoquer une nouvelle disposition du code pénal punissant les "crimes contre l'humanité" pour poursuivre Anders Behring Breivik, qui a reconnu être l'auteur du massacre qui a fait 76 morts vendredi, a indiqué le procureur cité par un journal.

Introduite dans le code pénal norvégien en 2008, cette disposition qui porte sur les "crimes contre l'humanité" prévoit une peine maximale de 30 ans de prison. Cité au style indirect par le journal Aftensposten, le procureur Christian Halo a souligné que le recours à ce paragraphe 102 n'était à ce stade qu'une éventualité.

La police a jusqu'à présent invoqué les deux premiers alinéas du paragraphe 147 qui vise les "actes de terreur" et qui prévoit une peine maximale de 21 ans.
Ces deux alinéas couvrent "la déstabilisation grave de fonctions essentielles de la société" pour le premier et l'intention "de semer la peur au sein de la population".»

 
C'est le résultat d'une incitation a la haine dans toute l'Europe de la part de la droite et extrême droite décomplexée qui, même si elle n'a pas appuyé sur le bouton a clairement inciter par leur banalisation et l'instrumentalisation de l'extrême droite, le laissé faire, les discours islamophobes et anti- immigration, marxiste... Ce n'est pas seulement le procès d'un homme, mais de toute la communauté européenne qu'il faudrait faire."

Qui est Thomas Mair, le loup solitaire d’extrême droite qui a tué la députée Jo Cox ?

D’une rare sauvagerie, le meurtre commis le 16 juin à Birstall (nord de l’Angleterre) avait horrifié le pays, sans avoir d’impact notable sur la campagne sur le « Brexit ».

LE MONDE | Par Philippe Bernard (Londres, correspondant)

Manifestation en mémoire de la députée britannique Jo Cox, le 22 juin, à Londres.

Thomas Mair, le jardinier au chômage qui a tué, le 16 juin, la députée proeuropéenne Jo Cox une semaine avant le référendum sur le « Brexit », n’était pas le malade mental décrit alors par les médias et les politiques pour apaiser la campagne électorale. Plutôt un loup solitaire du terrorisme d’extrême droite nourrissant une haine obsessionnelle des « traîtres » à la race blanche. Un militant nationaliste isolé sans doute excité par la xénophobie ambiante.Au moment du meurtre, les partisans du Brexit déployaient des arguments xénophobes avec une force sans précédent.Nigel Farage, le chef du Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP, extrême droite), venait de sortir une affiche représentant une colonne de réfugiés aux mines sombres et menaçantes envahissant l’Europe.Saura-t-on jamais si ces tensions pré-Brexit ont décidé Thomas Mair à passer à l’acte ? Sa victime militait passionnément pour le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne et elle défendait l’ouverture du pays à l’immigration.

Un asocial devenu peu à peu terroriste

Selon les mots du président de la cour, mercredi, le crime a été inspiré par« l’idéologie de la suprématie raciale des Blancs et le nationalisme le plus fermé qui est associé aux formes modernes du nazisme ». Dans les jours précédant le meurtre, Thomas Mair avait fait de nombreuses recherches sur Internet, depuis chez lui ou à la bibliothèque municipale, qu’il fréquentait assidûment.

Il s’intéressait au Ku Klux Klan, aux Waffen SS, à Israël, aux tueurs en série et au matricide. Il avait acheté un pistolet allemand Weihrauch et avait vérifié sur la Toile que son calibre 22 le rendait mortel. Chez lui, sur des étagères surmontées par un aigle doré flanqué d’une croix gammée, les policiers ont trouvé une série de livres sur les nazis, le IIIe Reich et le mouvement suprémaciste blanc.

Sa famille ne lui connaissait que des « troubles obsessionnels compulsifs ».Hanté par la propreté, il se lavait avec une éponge à récurer. Dans sa cuisine, toutes les étiquettes des boîtes de conserve étaient tournées précisément dans la même direction.

Les experts judiciaires l’ont toutefois jugé exempt de troubles psychiatriques et responsable de ses actes. Son avocat n’a d’ailleurs même pas tenté cette défense. Ayant refusé obstinément de répondre aux enquêteurs comme aux magistrats, Thomas Mair a été considéré comme plaidant non coupable.

Apparemment inconnu des groupes d’extrême droite, pourtant nombreux localement, vivant isolé, l’homme s’approvisionnait en littérature raciste aux Etats-Unis, comme l’ont révélé les bordereaux d’achat rendus publics par le Southern Poverty Law Center, une organisation antiraciste américaine. En 1999, soit dix-sept ans avant son crime, il a acheté à la National Alliance, une organisation américaine d’extrême droite, des manuels destinés à fabriquer des bombes et àassembler un pistolet, ainsi que de la littérature nazie.

Il s’était aussi abonné à une revue pro-apartheid. « J’ai malgré tout confiance que la race blanche continuera à dominer en Grande-Bretagne et en Afrique du Sud, avait-il écrit à ses responsables dès 1991, avant la fin de l’apartheid. Je crois que la lutte va être très longue et très sanglante. » Ces éléments évoquent l’itinéraire d’un asocial devenu peu à peu terroriste, l’un de ces extrémistes dont l’Angleterre se pense souvent exempte, à la différence du continent et de son histoire troublée.

NEWSRACISM attacks in London Heidi Beirich, director of Southern Poverty Law Center's Intelligence Project, which monitors hate groups in the US, told Al Jazeera via email.

 

"Words have consequences and, in a time where hate crimes against Muslims are up 67 percent, our elected officials need to be issuing statements of unity and not vilification," she said.

Al Jazeera contacted the Council on American-Islamic Relations (CAIR), a nationwide grassroots civil rights advocacy organisation for comment on Higgins' statement.

Higgins' office did not immediately respond to Al Jazeera's request for comment.

 

Source: Al Jazeera News United States, Racism ,Religion

 
14h20: La piste des paras néonazis renvoyés
Le site du Point indique, avec prudence, que les enquêteurs pourraient avoir une première piste dans leurs investigations: celle de trois parachutistes de Montauban «proches de mouvements néonazis», qui avaient été dénoncés et renvoyés en 2008.
Le site rappelle que le procureur de République, Michel Valet, a indiqué que de nombreux éléments accréditaient l'hypothèse que l'homme responsable de la tuerie dans le collège juif de Toulouse serait le même que l'assassin de trois militaires Français d'origine maghrébine, la semaine dernière à Toulouse, et de la fusillade qui en a blessé un quatrième, d'origine antillaise, à Montauban.
«Le portrait type de ces sinistres personnages correspond aux maigres signalements dont disposent les enquêteurs pour identifier le tueur fou de Toulouse», ajoute le site. http://www.20minutes.fr/article/900581/900581#xtor=RSS-145
.......................................

La tuerie de Charleston relance la question du racisme, de la ségrégation, du lobbing des armes a feu aux USA, du tout carcérale....  

La tuerie de Charleston ranime le débat sur le drapeau confédéré aux Etats-Unis 7Symbole de l'esclavagisme et de l'oppression des Noirs, cet étendard reste un sujet sensible en Caroline du Sud.Dans la capitale de la Caroline du Sud, en hommage aux neuf morts de la tuerie de Charleston, le drapeau américain et le drapeau de l’Etat ont été mis en berne. A quelques mètres de là, sur la pelouse au pied du siège du gouvernement, un drapeau a pourtant continué de flotter au sommet de son mat : le drapeau confédéré, symbole de l’oppression des Noirs et de la lutte contre l’abolition de l’esclavage.

Lire aussi : Etats-Unis : l’auteur de la tuerie à Charleston voulait déclencher « une guerre entre les races »

« Nous ne pouvons pas avoir le drapeau confédéré flottant dans la capitale. Certains vont dire qu'il s'agit simplement d'un symbole d'une période révolue, d'un héritage et non de la haine. Mais lorsqu'on sait que ce drapeau est utilisé comme symbole de la haine, comme outil de la haine, comme inspiration de la haine et de la violence, ce symbole doit être détruit. »

Paris, au début du mois de juin on a jugé des terroristes. Quelques jeunes hommes d'Alsace Lorraine qui ont décidé, en 2013, de partir combattre en Syrie. Où ils se sont retrouvés dans les rangs de Daech. Ces jeunes hommes ont fait la guerre, quelques mois. Ils sont revenus assez vite, ont été arrêtés quelques semaines après leur retour et sont en prison depuis. Le procureur a réclamé la peine maximum pour «association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme».

un lienLa chanson de Craonne - Marc Ogeret YOUTUBE.COM



Le procureur a pris des réquisitions maximales, eux ont tenté de dissiper le souvenir omniprésent des attentats du 13 novembre: le tribunal correctionnel de Paris rend mercredi son jugement pour sept Strasbourgeois, poursuivis pour un séjour en Syrie entre décembre 2013 et avril 2014. Une "extrême dangerosité": c'est ce qu'a décelé le procureur Nicolas Le Bris dans les prévenus de la filière dite "de Strasbourg", dont Karim Mohamed-Aggad. Son frère Foued, qui était du voyage en Syrie, a été identifié comme l'un des kamikazes du Bataclan. 

Un reportage du Journal du Dimanche révèle aujourd'hui que l'administration pénitentiaire de Fleury-Mérogis (Essonne), où est incarcéré Salah Abdeslam depuis plus de deux mois et où il est censé être totalement isolé et surveillé 24 heures sur 24, s'est aperçue que ce dernier pouvait échanger, la nuit, avec d'autres détenus.

Réalisant l'incident, ses "voisins" ont aussitôt été transférés dans d'autres cellules

Une structure qui donne les moyens et les envie : La prison :C'est comme un grand dépotoire de la délinquance ou des jeunes désœuvrés pourront a la fois se constituer un carnet d'adresse professionnel. Un genre de Linkel du terrorisme , donc ils peuvent se mettre avec d'autre jeunes qui n'ont pas les mêmes compétences Un jeune spécialisé sur le traffic de stupéfiant pourra rencontrer un spécialisé dans le cars jakkong qui pourra lui permettre de lui fournir une voiture volée . Il y a une vraie mutualisation des compétences et en parallèle ces jeunes pourront rencontrer un futur employeurs " Terroriste). terroriste certes, mais employeur. Nous on pensait ! Mon dieu, protégez nous des terroristes, enfermez les en prison. Au final, on devrait dire l'inverse : Mon dieu, protégez nous des terroristes, faites les sortir de prisons. "

 

Ils surprennent là ou ou l'on ne les attendait pas

 

Qu'est-ce qu'un terroriste ? Le débat serait long. Une chose est certaine : en France, de toute façon, un terroriste n'est pas un militant d'extrême-droite.

http://info-antiraciste.blogspot.fr/…/extreme-droite-la-t........
(photo,le banni,fluide glaciale http://www.haarg.net/pages/Le_Bannionlinefr-1144357.html)

 

Vesoul est un petit village tranquille de 15 000 habitants dans la Haute-Saône. Fin 2014, une quinzaine de jeunes adultes sont partis en Syrie, tous Français, et la plupart convertis en quelques mois. Il y a Benjamin, commercial dans l'entreprise de son père, devenu un combattant de Daech, sa compagne Anaïs, titulaire d'un BTS, et puis Lucie, Omer, Romain, lui fils de militaire, Nicolas fils de médecin, Sébastien, Pierre.

 

Oui Daesh a un fonctionnement sectaire qui a pour but de commencer par avoir un discours sécuritaire ou humanitaire qui cache les véritables but. Puis on commence a avoir un discours binaire et on s'isole des autres qui ne partagent pas les mêmes idées. Ce qui est intéressant est de voir que c'est une vidéo complotiste d'extrême droite qui les auraient radicaliser. Cette vidéo ressort dans d'autres sources comme la possibilité d'endoctriment de beaucoup de jeunes occidentaux. Enfin ce sont la majorité des occidentaux partant en Syrie sont des jeunes convertis qui se découvrent plus radicaux que ceux qui suivent depuis longtemps l'islam.

S'il y a une leçon que nous avons apparemment oublié ces vingt dernières années après Oklahoma City, c'est que les violences extrémistes viennent de partout», souligne John Horgan, chercheur à l'Université de Columbia. Il affirme également que «le plus souvent, l'attaque vient de là où on ne l'attend pas».

En Ukraine, à peu près simultanément, Gregoire Moutau, un jeune homme de la même région que les précédents a été arrêté. Ce n'est pas un terroriste, du moins si l'on en croit la communication de l'Etat français qui a tenu à écarter publiquement cette qualification. Grégoire Moutau partait régulièrement en zone de guerre ukrainienne, il est d'extrême-droite, il a été pris à la frontière avec une centaine de kilos d'explosifs et des armes de guerre. Sur des enregistrements diffusés par les services de sécurité ukrainiens, on entend la voix présentée comme celle du jeune homme détailler des objectifs d'attentats.

Concernant l'attentat de Dacca au Bangladesh, les policiers ont commencé également à interroger les familles des agresseurs pour tenter de comprendre ce qui a transformé en tueurs ces jeunes hommes, issus, pour certains de milieux éduqués et privilégiés.

L'attaque a été revendiquée par l'Etat islamique.

«

 
Une fusillade en rappelle une autre

History Day 2011 Documentary - Columbine High School Massacre
 


The Columbine Killers - Part 1 of 5  , Part 2 of 5, Part 3 of 5  , The Columbine Killers - Part 4 of 5  , Part 5 of 5
 
Elephant de Gus Van Sant 2003 partie 1/10, COLUMBINE KILLERS - ZERO HOUR

Dans un lycée d'Oregon, une journée qui tourne au cauchemar. Inspiré de la tragédie du lycée Columbine et du film "Elephant" d'Alan Clark. Palme d'or et prix de la mise en scène Cannes 2003.


Gus Van Sant : Entretien A propos d' Elephant  

 
Elephant película completa Subtitulos español

 

 

 1984 by George Orwell «The Comedy of Terrors» (1963 Le crime était presque parfait  Ed Wood,REPORTAGE • Mes cent jours dans le fief de la Camorra CFahrenheit 9/11Take ShelterCré 2012L'impossible monsieur Bébé,2, ZODIAC film C, 2The ReaderCré,12, , Invictus et Inglourious Basterds ,2 1, Les ch'tis d'Allah, le gang de Roubaix Créé le samedi 17 novembre 2012, Drive,2, Morse,Sur écouteCréé le lundi 05 novembre 2012, Monde musulman : pourquoi tant de haine Créé le mercredi 19 septembre 2012, Projection de “Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon Créé le samedi 07 juillet 2012, Wall-ECréé le jeudi 05 juillet 2012, Ce soir : A nos amours (1983) - Drame Créé le mercredi 04 juillet 2012Je vais vous faire peur II ...Créé le lundi 18 juin 2012, A voir ce soir Black SwanCréé le mardi 08 mai 2012L'impossible monsieur Bébé Créé le lundi 10 décembre 2012Articles de l-indigne taggés "Maniac" - l'indigné Révolté - Skyrock.com

 

 Daech, naissance d'un Etat terroriste : citoyen actif

Fantasmes ou réalités  

 

Daech, naissance d'un Etat terroriste l'Indigné Révolté, CARNAGE À BAGDAD Par Enkolo dans Accueil le

  (Effet Dominos continue concernant les dettes étatiques : citoyen actif, Plan pour la Grèce : un gros sparadrap qui ne changera rien | Eco89

 Ainsi les dérives de la droite décomplexée (Comment Sarkozy a rendu possible la dérive raciste à droite , le développement du UMPFN.jpgpolitiquement incorrect  Dieudonné : symbole du politiquement incorrect, le retour de l’extrême droite et la modification de son discours (Le retour du national-socialisme publié dans Alternative Economique, Blog Islamophobes de tous les pays... annulez tout!, Voir Politiquement incorrects : la nouvelle droite radicale en Europe, Front nationalisation de l’UMP : retourne en Norvège ! » Plume de presse www.plumedepresse.net)

22/02/2018

the NRA and Donald Trump

Une fusillade a fait dimanche plusieurs victimes dans une église de Sutherland Springs, à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de San Antonio dans l'État américain du Texas. L'auteur des coups de feu aurait été tué. Le bilan pourrait s'alourdir.

L'attaque de dimanche survient juste un mois après l'une des tueries les plus meurtrières de l'histoire des États-Unis, lorsque Stephen Paddock, âgé de 58 ans, killed at least 58 people et blessés au moins 527 autres. Paddock s'est ensuite suicidé. En juin 2015, Dylann Roof, un partisan de la suprématie blanche, a tué neuf paroissiens dans l'église de l'Emanuel à Charleston (Caroline du sud), symbole de la lutte des Noirs contre l'esclavage. Il a été condamné à la peine capitale en janvier.

Les observateur de conscience  Mass Shooting Tracker a enregistré au moins 24 tirs de masse ce mois-ci et environ 1 495 cette année aux États-Unis.

 

In this episode of UpFront we challenge former National Rifle Association (NRA) President David Keene.

 
 

 

Un an après la victoire électorale du président américain Donald Trump', les controverses entourant son administration se multiplient. Son ancien président de campagne, Paul Manafort, a été accusé de conspiration contre les Etats-Unis  - US alors qu'un autre ancien assistant de campagne a plaidé coupable de mentir au Federal Bureau of Investigation( FBI) sur le calendrier de ses contacts avec la Russia

Malgré l'année tumultueuse de Trump et l'enquête du conseiller spécial Robert Mueller sur l'ingérence présumée de la Russie dans les élections présidentielles de 2016, beaucoup continuent à le soutenir.

"Il n'y a aucune preuve que le président ait jamais travaillé avec les ennemis de la nation", affirme David Keene, ancien président de la National Rifle Association, le lobby des armes à feu le plus puissant des Etats-Unis. "Je vais vous dire ceci, les Russes, les Américains, nous avons tous 'interféré' aux élections tout le temps, ne fonctionne pas habituellement."

Interrogée sur l'absence de contrôle des armes à feu et sur le fait que les États-Unis ont presque six fois plus d'homicides que le Canada, plus de sept fois la Sweden et près de seize fois Germany, Keene estime qu'il n'y a aucun lien entre la possession d'armes à feu et les taux d'homicides .

L '«argument selon lequel les homicides résultent de l'existence d'armes à feu est clairement faux», dit Keene, qui est également le coauteur du récent livre intitulé «Ne pas être violé: les nouveaux assauts contre votre deuxième amendement». "Il n'y a pas de relation directe."

Dans cette spéciale UpFront, nous contestons David Keene, supporter de Trump et ancien président de la National Rifle Association américaine, à savoir si la NRA aide ou blesse les Etats-Unis.

 

Follow UpFront on Twitter @AJUpFront and Facebook.

Source: Al Jazeera  US & Canada, Politics, United States, Donald Trump

n

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu