Avertir le modérateur

06/04/2010

Bois de rose : Des voitures de Tiko utilisées dans le trafic

L’exportation de ces bois précieux est désormais interdite alors que des stocks en grande quantité sont visibles soit dans les magasins soit dans la cour des maisons des opérateurs. Nombreuses sont les voitures du groupe Tiko et celles appartenant personnellement au propriétaire Marc Ravalomanana qui ont été perquisitionnées par les autorités actuelles depuis l'an dernier. Il s'agit, entre autres, de trois mercedes blindées, deux limousines, des voitures 4x4, y compris celle immatriculée au nom du fils du président ainsi que divers camions, ont évoqué les Avocats du groupe Tiko. Et eux de dénoncer que des véhicules de Tiko sont même utilisés dans le trafic de bois de rose dans la région de SAVA tandis que d'autres sont pris par la Haute Autorité de la Transition. Ces Avocats de la victime ont déjà porté cette affaire devant la justice en effectuant une opposition car il y a également des voitures, soit immatriculées au nom de la société, soit au nom personnel de Marc Ravalomanana bien avant qu’il ait été président, qui ont été mutées au nom des particuliers. Décision non appliquée Ces derniers ont non seulement changé le numéro de la voiture mais aussi sa couleur pour ne pas être repérés alors qu’ils sont maintenant identifiés, selon toujours leurs explications. Un ressortissant « Karana » qui a obtenu une voiture du groupe Tiko, l’a, par contre, remis à son propriétaire. Mais ce n’est pas tout ! D’autres véhicules de cette société sont encore immobilisés quelque part par ceux qui les ont perquisitionnés, a-t-on rajouté. Rappelons que le groupe Tiko a déjà eu gain de cause lors d’une plainte déposée au tribunal suite aux pillages des ses produits et biens ainsi qu’aux exactions sous toutes leurs formes à son encontre. La juridiction compétente a déjà ordonné la cessation de voie de fait à l’encontre du groupe et un compte à faire pour permettre la compensation entre la valeur des produits réquisitionnés et les objets de vols ainsi que la somme réclamée par les autorités de fait à titre d’arriérés. Mais cette décision du Tribunal n’a pas encore été appliquée jusqu’à maintenant malgré le fait que ces dernières ont été déjà notifiées de la grosse depuis novembre 2009, a-t-on conclu.

Navalona R. Midi Madagascar,p.9 du mardi 06 avril 2010 Groupe Facebook :

 

15/08/2009

la période de risque de grands incendies forestiers va augmenter d’un mois par an du fait des changements climatiques

feux-de-foret-le-peril-climatique_medium.jpgD'après un rapport un rapport du WWF-Espagne, la période de risque de grands incendies forestiers va augmenter d’un mois par an du fait des changements climatiques. Le WWF a présenté le 14 juillet dernier l’ « Incendiemètre 2009: forêts en péril face aux changements climatiques ».: la hausse des températures risque d'amener une augmentation en pourcentage et en durée de la saison des feux de forêt.

Cette article vient de « feux de forêt : le péril climatique » ICI . L’Espagne est et sera particulièrement toucher (perte de 34% des territoires incendiés en Espagne.).

 

Cette constatation est rejoint par Greenpeace et par le site des pompiers français.

 Des feux devenant de plus en plus hors de contrôle comme le montre cet article récent sur le site des pompiers datant du 13 août et intitulé : « les incendies de forets attises par le changement climatique (Greenpeace) LIRE ARTICLE

 

Feu au Honduras.gifLes raisons sont multiples : mauvais entretiens « Selon Greenpeace, les vagues de chaleur et la sécheresse croissante des terres causées par le changement climatique se combinent avec l'abandon de terres rurales et un manque d'entretien des zones boisées, rendant les forêts "susceptibles de brûler dans des incendies toujours plus vastes et hors de contrôle » et un cercle vicieux : « forêts sont d'énormes puits de carbone qui, quand elles brûlent, dégagent des quantités massives de gaz à effets de serre dans l'atmosphère", souligne l'organisation »

Le plus grave, c’est que ces feux ne touchent pas seulement la cote méditerranéenne, mais aussi l’Amazonie ( « Les forêts tropicales: Richesses en péril—Forêts tropicales menacées » http://fr.mongabay.com/rainforests/0809.htm ) et les forêts boréales.

 

 

Les exemples ne manquent pas pour nous rappeler cette triste réalité. Tous les ans, des feux important touchent les cotes méditerranéennes et la Californie.( «  Incendie dans un parc naturel californien » ICI 

L’Australie est particulièrement vulnérable du fait de sa biodiversité unique au monde et de sa limite en terme de capacité a s’adapter aux réchauffement climatique. A cela s’ajoute des forêts particulièrement fragiles d’eucalyptus

 

Source : le Woods Hole Research Center , NASA, UNESCO

03/08/2009

La déforestation au coeur des négociations climat-énergie (source de goodplanete)

Quel bilan pour les négociations sur le climat de décembre 2008 ? Sur fond de polémiques, Olivier Bouyer, de la délégation du gouvernement français, a été interviewé par l’équipe d’Action Carbone (GoodPlanet). Il compare les négociations de Bruxelles et celles de Poznan.

 

GP.info : Plusieurs ONG françaises et internationales ont décrié l’accord de l’UE, allant jusqu’à parler de “journée noire pour l’Europe” (RAC-F, WWF, Amis de la Terre, Greenpeace) : objectifs de réduction ambigus, pas de système de sanction efficace. Le Paquet énergie-climat, on doit s’en réjouir ou pas ?

 

 

Olivier Bouyer : Bien sûr ! L'UE est le seul groupe de pays au monde à non seulement prendre des objectifs quantifiés à moyen-terme de réduction de ses émissions, mais également à se doter d’outils précis pour y arriver. Cela étant dit, pouvait on attendre un Paquet plus ambitieux ?

 

Sûrement...Sur les –20% de réductions d’émissions, l’effort propre de l'UE (= sans recours aux crédits carbone des mécanismes de projet, ce qui est permis par les directives Marché du carbone et Partage de l’effort) est de -11,8% de réduction d’émissions en 2020 par rapport à 1990.

 

Sachant qu'en 2005 l’UE a déjà fait –6% de réduction, il ne lui reste plus que -5,8% à faire d'ici 2020. En d’autres termes, plus de la moitié de l'effort que nous fixe le Paquet pour 2020 a déjà été accompli …Mais gardons à l'esprit que le Paquet sera revu en cas d'accord international post 2012, auquel cas l'UE durcira l’objectif : -30% d'émissions d'ici 2020 (contre -20% dans l'état actuel).

 

Concernant la forêt, la directive Energie renouvelable devrait offrir de belles perspectives pour le développement de la biomasse, notamment le bois énergie et les carburants ligno-cellulosiques de 2ème génération. Par contre, on peut déplorer le fait que les directives Marché du carbone et Partage des efforts ne mettent pas, loin s’en faut, les puits de carbone et la déforestation évitée au centre du débat : l’utilisation des crédits issus de projets dans ces secteurs est conditionnée à un accord international et au passage de –20% à –30%. Point positif, les objectifs individuels des Etats membres seront ré-évalués pour intégrer les règles de traitement des puits, en cas d’accord international ou non, ce qui est gage de la comparabilité des efforts entre Etats.

 

GP.info : En parallèle des négociations de l’UE se déroulait la Conférence de Poznan. La confusion générée par ce calendrier n’a-t-elle pas perturbé les négociateurs internationaux ? Lire la suite

 

source : goodplanete, interview de Olivier Bouyer, de la délégation du gouvernement français

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu