Avertir le modérateur

13/11/2017

La malédiction du pétrole

n

 
 
 
Aucun texte alternatif disponible.
GENEVE MULTICULTURELLE - GENEVE ANTIFA ! a ajouté une photo à l’album ÉCOLOGIE (vignettes, photos, etc).
 
une vision exacte des choses et comme aurait dit Brassens "j'ai bien peur que la fin du monde soit bien triste"
 

 

Géopolitis

Lorsque Donald Trump se retire de l'accord de Paris et annonce des coupes massives dans le budget de l'environnement, la Chine confirme son virage vert. Elle entend investir à court terme 360 milliards de dollars dans les énergies renouvelables. Le pari est immense car l'Empire du Milieu consomme à lui seul la moitié du charbon de la planète. Géopolitis, une émission de la Radio Télévision Suisse, dimanche 12 novembre 2017. Le site de Géopolitis : http://geopolitis.ch #géopolitis

 

 

  12 nov.  Plus La  ça vous dit quelque chose ? La Terre est pas sortie de l'auberge...

COP23: Washington défend les énergies fossiles, vives critiques

La Maison-Blanche organise lundi soir à la conférence climat de l'ONU à Bonn une réunion pour défendre "le rôle des énergies fossiles" dans la lutte contre le réchauffement climatique, une initiative critiquée par les défenseurs des énergies vertes réunis à la COP23. "Les Etats-Unis s'efforcent de continuer à travailler étroitement avec les autres (pays) pour les aider à accéder à des énergies fossiles plus propres et efficaces".

» LIRE AUSSI - «Nous mettons en péril notre avenir» : 15.000 scientifiques alertent sur l'état de la planète

L'initiative est d'ores et déjà critiquée au sein de ce forum, les émissions de gaz à effet de serre, à l'origine du réchauffement, étant liées pour 3/4 aux énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz). Il se déroule le jour de la publication d'un rapport montrant une hausse en 2017 des émissions de CO2 liées aux énergies fossiles, après trois ans de stabilité. Frank Bainimarama, le premier ministre de Fidji, président de la COP23, a accueilli fraîchement l'initiative américaine de lundi. Les Etats-Unis "crachent à la figure des victimes du changement climatique", en faisant la promotion des énergies fossiles, a réagi l'ONG Les Amis de la Terre. "Le charbon propre" ça n'existe pas, a dit Piers Forster, climatologue à l'université de Leeds: "Le charbon n'est pas propre, il est dangereux", a-t-il souligné dans une déclaration au Science Media Centre de Londres.

State of Denial: Trump vs climate change : État de déni: Trump vs changement climatique

What does a Trump administration mean for science and environmental policy as science vs politics debates intensify?

Science & Technology, United States, Environment, Donald Trump

 
 
 
Au cours des premiers jours de la présidence de Donald Trump, les militants écologistes et les scientifiques ont regardé avec inquiétude les données de l'administration Obama sur le climate change - changement climatique simplement disparaître des sites Web du gouvernement.

Soudainement, en tant que scientifique sur les lignes de front, vous vous trouvez dans un monde complètement différent - pour lequel vous n'avez pas été formé, où vous êtes personnellement dénigré.

Michael Mann, climatologue

C'était la première d'une série de mesures qui indiquaient clairement que cette administration adopterait une approche très différente de celle de son prédécesseur pour faire face au réchauffement de la planète.

Pour les républicains, avoir un ami à la Maison Blanche signifie qu'ils ont maintenant une porte ouverte pour annuler les règlements clés qui seront une aubaine pour l'industrie de l'energy.

C'est un chemin qu'ils avaient construit bien avant l'arrivée de Trump, les républicains niant non seulement que les humains augmentent le réchauffement climatique - mais accusant les scientifiques de mentir au public.

Alors qu'une nouvelle administration prend le pouvoir à Washington, Phil Torres explore ce que l'ère Trump signifiera pour la communauté scientifique - et l'avenir de la planète.

 
 

Fault Lines - State of Denial - YouTube

Source: Al Jazeera

  10 hil y a 10 heures Plus Les mots utilisés par les scientifiques dans ce cri d'alarme sont forts. Soyons à la hauteur des enjeux. Agissons maintenant... ou jamais !

» 15.000 scientifiques alertent sur l'état de la planète
Dans un appel publié par la revue Bioscience et relayé en français par Le Monde, 15.000 scientifiques de 184 pays soulignent l'état alarmant des indicateurs de l'état de la planète et appellent à agir concrètement contre «une souffrance généralisée et une perte catastrophique de biodiversité». publié en français dans Le Monde

 

Accord sur le climat: les points clés

 

  1. La  s'ouvre aujourd'hui à Bonn, sur fond de signes alarmants pour le

 

De la servitude moderne,
 

De La Servitude Moderne  par ClaVieFrere2011 . l. L’endettement de l’Etat :  cf voir l’article cfLien entre capitalisme et l’endettement - Antalya

 n Cri d’alarme sur l’état de la planète : « Notre mode de développement est en cause autant que la croissance démographique » 

Stéphane Foucart, journaliste au service Planète, a répondu à vos questions sur le manifeste publié par quinze mille scientifiques qui mettent en garde contre la destruction rapide du monde naturel.
puits de petrole en feu


 au capitalisme sauvage, la croissance ne doit jamais s’arrêter. Il faut produire, produire et reproduire encore.

 « C’est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain ne l’écoute pas. » Victor Hugo Le pillage des ressources de la planète, l’abondante production d’énergie ou de marchandises, les rejets et autres déchets de la consommation ostentatoire hypothèquent gravement les chances de survie de notre Terre et des espèces qui la peuplent. Mais pour laisser libre court au capitalisme sauvage, la croissance ne doit jamais s’arrêter. Il faut produire, produire et reproduire encore. Et ce sont les mêmes pollueurs qui se présentent aujourd’hui comme les sauveurs potentiels de la planète. Ces imbéciles du show business subventionnés par les firmes multinationales essayent de nous convaincre qu’un simple changement de nos habitudes de vie suffirait à sauver la planète du désastre. Et pendant qu’ils nous culpabilisent, ils continuent à polluer sans cesse notre environnement et notre esprit. Ces pauvres thèses pseudo-écologiques sont reprises en cœur par tous les politiciens véreux à cours de slogan publicitaire. Mais ils se gardent bien de proposer un changement radical dans le système de production. Il s’agit comme toujours de changer quelques détails pour que tout puisse rester comme avant.
 

 

 Le Dessous des cartes - ARTE Malgré le développement des énergies alternatives, le charbon occupe encore une place importante dans l'énergie mondiale. D'un excellent rendement calorique, c'est aussi une énergie fossile très polluante, responsable à elle seule de la moitié des émissions de dioxyde de carbone produites par le secteur de l'énergie. Pourtant, son avenir est loin d'être menacé. Magazine (France, 2017, 13mn) ARTE F

mate change: Are the media failing us?

Why journalists fail to adequately report on climate change. Plus, the perils of covering the environment in Indonesia.

Media, Indonesia, Climate SOS, Environment

 
 
Indonésie: Les médias et l'environnement
Source: Al Jazeera

Lors de la visite du président américain effectue, ce 4 juin, sa troisième visite en Louisiane depuis le déclenchement de la marée noire qui souille le golfe du Mexique et les côtes américaines. Si BP est bel et bien le responsable de ce qui apparaît comme la pire catastrophe écologique des Etats-Unis, l'impuissance du pétrolier à mettre fin au désastre rejaillit sur le président. La marée noire (qui a durée plus dequarante jours) – et la façon dont les dessinateurs en rendent compte – est le sujet des prochains Crayons de Courrier, qui seront diffusés, le samedi 5 juin, dans le cadre de l'émission ARTE Reportage, à 19 heures.Certains n’hésitent pas a faire le rapprochement et ses conséquences politiques entre la marée noir de BP en Louisiane pour Barak Obama et  la catastrophe du cyclone Katrina pour Georges Bush. Même si le nombre de morts divergents, les impacts économiques, sociaux et écologiques sont très grave et le retard dans la communication créer de plus en plus de mécontentement dans la population. Pour en savoir plus sur les dégâts de ce mécanisme implacable : Histoire de l'industrie pétrolièreHistoire de l'industrie pétrolière

 
 

La fuite de gaz qui touche la région de Los Angeles depuis octobre 2015 pourrait prendre des mois à être neutralisée.

fin de petrole
 

 

L’image contient peut-être : texte
 

La malédiction du pétrole

Philippe Chalmin Les Echos | Le 23/12/2016
L'accord sur la réduction de sa production conclu par l'Opep en novembre sera-t-il respecté ? Rien n'est moins sûr tant les économies des pays producteurs sont dépendantes de l'or noir. Une addiction dont ils devront s'affranchir un jour.

e qu'on fait avec du pétrole ? De la misère, de la guerre, de la laideur. Un monde misérable. " Telle est la réponse faite à une question de la Folle de Chaillot dans la pièce de Jean Giraudoux dont la première eut lieu quelques mois après sa mort, en 1945. A l'époque, la grande aventure du pétrole, matière première stratégique par excellence du XXe siècle, commençait à peine et le développement de sa production, encore étroitement contrôlée par les majors semblait devoir être une bénédiction pour les pays producteurs. Mais, soixante-dix ans plus tard, le constat de Giraudoux se révèle d'une cruelle réalité et la malédiction du pétrole pèse sur des producteurs qui en sont désormais captifs. Entre-temps, il y a eu trois chocs pétroliers, deux contrechocs, la fin de deux cartels, celui des compagnies et celui de l'Opep, de multiples tentatives de replâtrage, dont la dernière fin novembre 2016 peut susciter quelque scepticisme. Entre-temps, la manne du pétrole a été la plupart du temps gâchée et perdue, tandis qu'elle corrompait les économies et les hommes.

Le constat est malheureusement sans appel tant les vapeurs du pétrole sont montées à la tête d'hommes comme Saddam Hussein, Kadhafi, Chavez et tant de généraux algériens ou nigérians, tant l'argent du pétrole a pu financer toutes les folies somptuaires dans le Golfe, en Asie centrale ou en Afrique. La Norvège, et dans une moindre mesure, le Royaume Uni, les seuls contre-exemples quelque peu vertueux de pays qui ont su se préserver en isolant la rente du pétrole et, pour la Norvège, en la consacrant aux générations futures. A contrario, la Russie n'a cessé d'augmenter ces dernières années son addiction au pétrole et aux hydrocarbures en général, quitte à hypothéquer quelques bijoux de famille (19,5 % de Rosneft début décembre 2016) pour tenir son train de vie.

Dans ce contexte, les promesses faites à Vienne le 30 novembre 2016 ressemblent un peu à celles de drogués en état de manque jurant un peu tard, à l'image de l'Arabie saoudite, de leur prochaine désintoxication. Sur le papier l'accord est séduisant avec une baisse d'au moins 1,5 million de barils par jour, qui correspond grosso modo à l'excédent qui a pesé sur le marché mondial en 2016. Mais le diable étant dans les détails, on peut se demander sur quelle base de production vont être calculées ces coupures : entre octobre et novembre 2016, la production des membres de l'Opep a augmenté de 370.000 barils par jour et celle de la Russie de plus de 100.000. Quel crédit apporter aussi aux engagements de l'Irak, dont le contrôle effectif sur la production et les expéditions du Kurdistan est tout théorique.

Et puis il y a bien sûr l'hypothèque américaine : les Etats-Unis ont vu leur production diminuer de 1 million de barils par jour depuis le début de 2015, à la suite de la baisse des prix. Depuis, les coûts de production des pétroles « captifs " n'ont cessé de diminuer et sont désormais bien inférieurs à 50 dollars le baril. L'administration Trump promet d'être moins sourcilleuse en matière d'environnement et sera dès janvier confrontée à l'épineux dossier de la construction d'un oléoduc, qui, pour sortir le pétrole du Dakota, traverserait les territoires de tribus indiennes, lesquelles y sont fortement opposées (toute comparaison avec des affaires en France comme Sivens ou Notre-Dame-des-Landes est largement valable...). Les Etats-Unis seront en 2017 le producteur d'appoint du marché pétrolier mondial et pour eux au moins la malédiction du pétrole est à peu près maîtrisée.

2017 sera donc encore une année d'incertitudes pétrolières. Les pays producteurs vont devoir apprendre à vivre avec du pétrole quelque part autour de 50 dollars le baril et guère plus. On est loin des équilibres budgétaires qui, pour la plupart d'entre eux, se situent autour de 80 dollars à 90 dollars le baril. Certains ont encore des poches profondes, mais, pour les autres, du Venezuela à l'Afrique subsaharienne et à l'Asie centrale, ce sera un temps de vaches encore bien maigres. Peut-être pourront-ils alors méditer la phrase de Giraudoux et trouver les moyens d'en desserrer l'étreinte. Pour le reste du monde, ce pétrole à 50 dollars est aussi une autre forme de malédiction, qui menace les belles intentions de transition énergétique harmonieuse. Giraudoux, en ce sens, avait tort : le pétrole a été un maillon essentiel d'une croissance économique qui a permis à la planète de triompher des défis démographiques et sociaux qui furent les siens dans la seconde partie du XXe siècle. Le grand enjeu du XXIe siècle sera lentement de s'en détacher.

source , La malédiction du pétrole 
 


 
 Faut-il Avoir Peur de la fin du Pétrole 

 
 
L’image contient peut-être : texte

12/11/2017

Voisins vigilants : la surveillance privatisée

n
 

Voici une vidéo réalisée sur la chanson "Allons enfants..." de la Canaille. Nous vivons en ce moment des passages difficiles ou il est très facile de sombrer dans le communautarisme ou le repli national et ainsi faire le jeu des extrêmes. J'ai voulu réaliser cette vidéo pour montrer que cela est dangereux car l'on a vu par le passé ce que cela peut engendrer. On peut avoir envie de vouloir défendre son pays, ses idées son modèle de vie, ses croyances, mais la ou cela devient dangereux c'est lorsque l'on veut les imposer aux autres...

« la sécurité est l’affaire de tous »

Dans Les Marchands de la ,peur Altman ( Alain Bauer)  : Je regrette de vous dire que non. Les riches sont bien pauvres en la matière. La peur est rare, voyez vous. La vraie peur, celle que l’on peu s’identifier, celle qui vous frôle au point de vous cure la peau, celle qui entre dans la mémoire et y tourne en boucle toute la nuit. Et pourtant cette idée là est vitale. Dans nos société de liberté, c’est la seule chose qui fait tenir les gens ensemble. Sans menace, sans ennemi, sans peur, pourquoi voudriez vous obéir, pourquoi travailler, pourquoi accepter des ordres ? Croyez moi un bonne ennemi est la clé de voute d’une société équilibré. Cette ennemi là, nous n’en avons plus »

Les Français jugent la menace terroriste élevée

Les Français estiment à 92% que la menace terroriste demeure élevée, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, un niveau d'inquiétude qui commence légèrement à refluer après s'être maintenu pendant deux ans à plus de 94%.

» LIRE AUSSI - 13-Novembre : depuis deux ans, des lieux d'hommage improvisésEN DIRECT. Attentats du 13-Novembre: La cérémonie va s'achever au Bataclan...

On nous vend un monde fait d'un sentiment de peur face aux terrorisme ( réel ou supposé) et d'une surveillance constante et en augmentation pour notre sécurité . Un film qui sinthétise bien cela Children of Men Official Trailer HD
 

ou V comme Vandetta

COMMENT EN EST ON ARRIVE LA ?

V for Vendetta: The Revolutionary Speech (HD) - YouTube

 

V : Les peuples ne devraient pas avoir peur de leurs gouvernements. Les gouvernements devraient avoir peur du peuple.

V (dans sa vidéo pirate à la télévision) :
 
Bonsoir Londres.'( Paris, Berlin, ....)  Permettez-moi tout d'abord de vous présenter mes excuses pour cette interruption. J'aime, comme beaucoup d'entre vous le confort du train-train quotidien, le sentiment de sécurité et la tranquillité que procure ce qui est familier et répétitif. Je les apprécie, comme tout à chacun[...] Il existe bien sûr des personnes qui ne veulent pas que nous parlions. Je soupçonne qu'en ce moment même, des ordres sont aboyés dans des téléphones et que des hommes armés vont bientôt se mettre en route. Pourquoi ? Parce que même si l'on peut substituer la matraque à la conversation, les mots conserveront toujours leur pouvoir. Les mots sont le support de la compréhension et, pour ceux qui les écouteront, l'énonciation de la vérité. Et la vérité c'est que quelque chose va très mal dans ce pays, n'est ce pas ? Cruauté et injustice. Intolérance et oppression. Et là où, auparavant, vous aviez la liberté de faire des objections, de parler comme bon vous semblait, vous avez maintenant des censeurs, des systèmes de surveillance vous contraignant à la conformité et sollicitant votre docilité. [...] 

" Gare alors aux troupeaux de tondeurs, car là ou il y a il y a un troupeau, il y aura forcément des tondeurs et des mangeurs de troupeau" - Bakounine
 

Flores Magon avec  le retour des bigots toutes religions confondues, cette citation n'a jamais été autant d'actualité
 
De Orbán à Trump, on assiste à une instrumentalisation croissante du phénomène religieux comme véritable marqueur ethnique et identitaire. Une monstruosité politique qui est donc loin d’être purement américaine.
 
LA-BAS.ORG Site proposant l'écoute en ligne ou le téléchargement des émissions de radio de Daniel Mermet, Là-bas si j'y suis, diffusées sur France Inter.  
 https://www.facebook.com/onthisday/?source=promotion_feed_story&story_id=294146347368129

A lire : Terrorisme, raison d'Etat1 En Pologne, 60 000 personnes défilent à l’appel de l’extrême droite , Seulement un mauvais rêve ? : citoyen actif, Où va la Pologne ?Attentats du 13-Novembre: Deux ans après, où en est l'enquête ?

Parmi les répondants, 43% indiquent que la menace est très élevée, 49% plutôt élevée, seulement 8% l'estiment faible.

L'inquiétude des Français, à 93% après les attaques des 7 au 9 janvier contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher, a progressé à 98% après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, puis à 99% après ceux du 14 juillet 2016 à Nice. Le taux s'était ensuite maintenu entre 98% et 94%, selon l'institut de sondage.

Dans une interview accordée au JDD, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, affirme que le dispositif de sécurité est aujourd'hui mieux adapté. "Les attentats du 13 novembre 2015 sont le premier cas de tuerie de masse, conçue pour faire un maximum de victimes. Nous ne pensions pas que cela était alors possible en France. Désormais, nous y sommes préparés", rappelle-t-il.

"Des moyens importants ont été engagés dans le renseignement, dans la remontée de l’information sensible, dans la présence policière, les nouvelles technologies, la coopération européenne", ajoute-t-il. "Nos services sont mieux armés pour détecter les menaces. Ils le font chaque semaine, à bas bruit."

Le niveau de menace en France est tout de même "très élevé", ajoute Gérard Collomb dans Le Journal du Dimanche. "Les pertes subies par Daech sur le terrain peuvent (...) renforcer la motivation de ceux qui veulent passer à l’acte ici", a-t-il dit. De petits groupes, selon lui, ont des "projets d'action violente" sans qu'il n'y ait nécessairement de lien entre eux, ce qui est "plus difficile à détecter".

Il souhaite donner un rôle prépondérant aux citoyens en les invitant à se montrer attentif à leur environnement et signaler tout acte suspect. Selon le sondage, 79% des Français sont d'accord sur la nécessité de se montrer vigilant et de rapporter ce qui leur semble "curieux", contre 21% qui y sont opposés.

LIRE AUSSI:

» Pendant douze ans, des chercheurs vont analyser la mémoire du 13 Novembre 

. Au-delà du binôme malfaiteur/policier Voici un extrait de son livre Self-sécurité : « ‘La sécurité est l’affaire de tous’, entendons-nous régulièrement. Voilà une première indication importante ! Littéralement la sécurité est donc ‘à faire par tous’ puisque telle est l’étymologie du mot ‘affaire’.

Loin d’être un slogan creux, cette phrase est un rappel à l’obligation citoyenne dans la vie en société. Elle est l’une des conditions de la citoyenneté. A telle enseigne qu’en contrepoint de ce rappel le discours public ambiant a retenu le terme de ‘démission’ ; celle des instituteurs, des parents, des citoyens de façon générale. Evidemment, parler de ‘démission’ suppose en premier lieu une ‘mission’, un ensemble d’actions préalablement confiées. Dans la discussion qui nous intéresse, cette mission est exprimée par le contrat social dans sa formulation la plus emblématique de ‘monopole [par l’Etat] de la violence physique légitime’. En dépit des apparences, cette phrase n’exclut en rien l’utilisation d’une ‘force légitime’ par d’autres acteurs (la population, le secteur privé) que l’Etat, sans quoi la légitime défense et les vigiles de supermarchés ne pourraient exister.

 Le MONDE SOUS SURVEILLANCE /

Un œil sur vous, citoyens sous surveillance » ARTE 

Le 16 mai 2017 la cybersécurité, Le 13 août 2016 Infrarouge, vous êtes en Garde a Vue! de la servitude moderne – le livre libre acces au livre de la servitude moderne de jean françois brient sur le système totalitaire marchand autrement appelé démocratie libérale appel au changement et à la revolution  DELASERVITUDEMODERNE.ORG

 La délation et la surveillance ce développent : 

 Zahra La Kahina


 
 
Aucun texte alternatif disponible.
 
 
Si et c'est grave. Je pensais l'avoir oublié
 
Or, pour ce spécialiste des questions de sécurité personnelle,
 

La phrase implique simplement que la ‘force légitime’ est autorisée, déléguée et définie par l’Etat qui la détient. Au coeur du contrat social se situe donc l’action de l’individu pour sa sécurité. Tout au long de cet ouvrage, nous verrons comment l’individu peut ‘remplir sa part du contrat social’. Que se passe-t-il lorsque l’individu, ou la société au sens large, cesse d’assumer son rôle ? Là encore, l’éloquence des mots suffit à répondre. La ‘délinquance’, grande ou petite, qui s’invite à la première page des journaux et dont on discute tant en se demandant si les pouvoirs publics devraient durcir le bâton  est en fait la nôtre !

La ‘délinquance’ a pour apparenté étymologique ‘ce qu’on laisse couler’, ‘ce qu’on laisse faire’. Il s’agit moins de juger ce que font les autres que d’évaluer ce qui n’est pas fait.

« Renier sa part du contrat social, ne pas remplir sa propre obligation de sécurité, revient à laisser le champ libre à celles et ceux qui se mettent ‘hors la loi’ ». L’individu et la société face à l’insécurité A son échelle, un individu peut se sentir impuissant face à un déferlement de violence, quelle qu’elle soit. »

Bien entendu, cela ne fait pas tout, mais il dispose d’un arsenal juridique lui permettant ou lui imposant d’avoir un effet : légitime défense (article 122-5 et -6 du code pénal) ; droit d’appréhension (art. 73), obligation d’assistance et de secours (article 223-6), etc.

 

 

 

1- Présentation du fonctionnement de « Voisins Vigilants et Solidaires »

 

« C’est à la fois très violent, très pénible, physiquement et psychologiquement. Ce type d’agression sauvage est malheureusement assez banal. » Si même les politiques démissionnent, il est important de voir quel rôle vous avez à jouer au quotidien, dans notre sécurité. Commandez ici Self-sécurité.   * « Agression dans le métro de Lille : personne ne m’a aidée », Le Figaro, 25 avril 2014.

45min 
 
Voisins vigilants : la surveillance privatisée
 
 

Voisins vigilants : la surveillance privatisée – France Culture

L’union fait la force et lorsque les initiatives se conjuguent dans un même but, c’est-à-dire celui d’une société plus sûre et responsable, les exemples sont nombreux : Guardian angels, mouvements d’autodéfense, milice, police communautaire au Mexique, red shirt en Inde pour assurer la protection des femmes, sapeurs-pompiers volontaires, les GREAT aux Etats-Unis qui luttent contre les gangs, « Voisins Vigilants », Pâquis à Genève… . Par exemple, au Pays-Bas, le réseau citoyen Burgernet s’est formé en 2004. 8,5% de la population est inscrite dans le réseau.

le marché de la cyber-sécuritéLa société de SURVEILLANCE

 Si de nombreuses ressemblance avec notre époque.... l'histoire se répète, si on l'oublie

 
 
 

Belgique - Dans un silence qui fait froid dans le dos, sous l'impulsion du ministre Theo Francken (parti nationaliste flammand), une vaste opération de "nettoyage" de sans-papiers fut organisée sur base de quota.

En réponse, des citoyens ont mené une opération de placardage à travers le pays pour alerter la population de ce qui se trame dans le plat pays. 2.100 affiches "#NotInMyName" (pas en mon nom) ont été placardées durant la nuit. Le collectif citoyen dénonce des "rafles programmées, quotas d'arrestations, collaboration avec une dictature, expulsions illégales, mensonges,.." Francken se défend sur Twitter : "Il y a toujours eu des sans papiers. Je n'organise pas de rafle. Les mineurs ne sont pas enfermés" estime-t-il.

Cette politique très marquée à l'extrême de la droite semble possible à la fois par une indifférence générale d'une part et une résurgence d'une xénophobie assumée d'autre part. Les réseaux sociaux belges et des sites comme la DH, Sudpress (connus pour alimenter chaque jour cette haine à l'aide de faits divers orientés) sont inondés de messages d'un gout douteux qui finissent le plus souvent en "top like". On en citera qu'un seul, aimé plusieurs dizaines de fois : "Faites intervenir l'armée pour liquider une fois pour toutes ces parasites". Sans commentaire.

Le dimanche 12 novembre, à la Gare du Nord, est organisée une journée de protestation pour exiger de la part du gouvernement belge l'égalité des droits pour toutes et tous (logement, travail décent, santé, éducation…) et la fin des arrestations arbitraires, de la détention et des expulsions illégales.

Hasard calendrier, Bruxelles commémorait dernièrement la rafle des juifs dans les Marolles. Le mot "rafle" ici joue un rôle important. En effet, la rafle élime l'individualité d'un être humain, son caractère unique et singulier. Sur base de quotas forcément liés à une apparence ou origine, la situation particulière d'un individu n'est plus prise en compte. Pourtant, les droits de l'Homme garantissent en principe que chaque humain soit considéré de manière individuelle, et pas comme une chose appartenant vaguement à un groupe qui en supporterait tous les préjugés primaires.

Heinz-Christian Strache, chef de file du FPÖ, veut occuper l’espace médiatique sur la question des migrations, de l’asile, de la lutte contre l’islam radical et le terrorisme djihadiste. Heinz-Christian Strache, l’ami viennois de Marine Le Pen, se verrait bien porter la casquette de « premier flic » du pays. Incarner ce portefeuille régalien lui permettrait d’occuper l’espace médiatique sur la question des migrations, de l’asile, de la lutte contre l’islam radical et le terrorisme djihadiste, tout en ayant un œil sur l’organisation et le déroulement des élections.

« Je pense que la participation du FPÖ au gouvernement est dommageable pour la réputation du pays, juge Wolfgang Müller-Funk, un chercheur en littérature de l’université de Vienne. Notre politique intérieure va devenir instable et cela va compliquer nos relations avec Angela Merkel et Emmanuel Macron. »

COMPTE RENDU L’extrême droite autrichienne vise le ministère de l’intérieur Blaise Gauquelin (Vienne, correspondant)

 

Fritz Lanz dénonce dans son film " Docteur Mabuz" la monté du nazisme et la volonté de pouvoir

 
Das Testament des Dr Mabuse 1933, Fritz Lang - ganzer Film - deutsch

 Lundi 09 22:50 - 00:50
Le testament du docteur Mabuse

Sources : http://notinmyname.be/Titre du Site « La sécurité est notre affaire »  surveillance 8 Minutes

http://plus.lesoir.be/…/vaste-campagne-daffichage-menee-c...

https://www.rtbf.be/…/detail_panneaux-publicitaires-detou...

http://notinmyname.be/…/le-12-novembre-manifestation-pour...

Commémoration : https://www.rtbf.be/…/detail_il-y-a-75-ans-commencait-a-b...

#NotInMyName

 

Ou va la Pologne ?

 

Pour moi, tout courant d’idée qui admet la dictature — franche ou estompée, «droite» ou «gauche» — est au fond, objectivement et essentiellement, fasciste.
Pour moi, le fascisme est surtout l’idée de mener les masses par une «minorité», par un parti politique, par un dictateur. Le fascisme, au point de vue psychologique et idéologique, est l’idée de la dictature.
VOLINE

 " Gare alors aux troupeaux de tondeurs, car là ou il y a il y a un troupeau, il y aura forcément des tondeurs et des mangeurs de troupeau" - Bakounine
 

Flores Magon avec la "macron-isation des mentalités et le retour des bigots toutes religions confondues, cette citation n'a jamais été autant d'actualité
 
De Orbán à Trump, on assiste à une instrumentalisation croissante du phénomène religieux comme véritable marqueur ethnique et identitaire. Une monstruosité politique qui est donc loin d’être purement américaine.

 

 Où va la Pologne ? - Le film | ARTE Info : Nourri des images de manifestations qui ont fait l'actualité, celles en faveur du droit à l'avortement comme celles des militants conservateurs, ce documentaire ausculte la fracture d'une Pologne "au bord de la guerre civile".


 

Ou va la Pologne ? - YouTube

La Pologne s’interrogeait, dimanche 12 novembre, au lendemain d’une fête de l’indépendance sous haute tension dans les rues de Varsovie. Samedi, quelque 60 000 personnes ont participé à une marche nationaliste, à l’appel de l’extrême droite.

La banalité du mal, cela rappel le concept de Hannah Arent pour son devoir désobéissance civique.... On doit réagir face a des rouages qui nous " dépassent"

11.11 Warszawa, Marsz Narodowców i blokada OBYWATELEK RP "Faszyzm Stop".
11.11 Varsovie, mars nationaliste et blocus citoyens rp "fascisme stop".
 

Le rassemblement se tenait sous le mot d’ordre officiel « Nous voulons Dieu », une expression rappelant un chant catholique interprété parfois aujourd’hui comme un rejet de l’islam, auquel le président américain Donald Trump avait fait référence en juillet, lors d’une visite à Varsovie. Le président américain avait alors félicité la Pologne pour sa défense « de la civilisation occidentale ». A l’unisson, les manifestants ont scandé samedi des slogans appelants à la violence et à la xénophobie, tels que « La Pologne pure, la Pologne blanche ».

Cette « Marsz Niepodległości », inaugurée en 2009 et réputée comme le plus grand événement fasciste et nationaliste d’Europe, a rassemblé des participants venus de divers horizons européens. Une participation saluée par certains des orateurs à l’origine du rassemblement, qui ont martelé que « la culture chrétienne est supérieure à la culture islamique ».

Pas de condamnation

 

NEWS / EUROPE Thousands of nationalists, fascists march in Warsaw

 
 

Des milliers de nationalistes et de fascistes se rassemblent à Varsovie samedi pour assister à une "Marche de l'indépendance" annuelle sous la bannière: "Nous voulons Dieu".

Le rassemblement, qui a commencé à 15h00 (14h00 GMT) heure locale, coïncide avec la fête  Poland's independence le 11 novembre

 

READ MORE

Germany rejects Polish call for WWII reparations

Selon les organisateurs, l'événement est le plus grand rassemblement "patriotique" de ce type en Europe.

"Nous attendons quelque chose comme 100 000 personnes cette année", a déclaré David Chater, d'Al Jazeera.

Certains des chants tôt dans la journée comprenaient: "Grande Pologne nationale, la religion est la base de la nation polonaise, la Grande Pologne catholique et une nation à travers les frontières".

Ayant été lancé en tant que plus petit rassemblement en 2009, il attire aujourd'hui des dizaines de milliers de sympathisants, dont de nombreux pays voisins.

Depuis 2012, un groupe de sympathisants connu sous le nom de mars guard a été recruté pour assurer la sécurité.

Beaucoup de participants sont de jeunes nationalistes, qui protestent contre l'Islam et l'UE.

 
The march tends to draw tens of thousands of nationalists [Agnieszka Pikulicka-Wilczewska/Al Jazeera]

La popularité du rassemblement démontre les divisions de plus en plus profondes dans la société divisée de la Pologne.

Agata Szczesniak, membre de l'unité de journalisme d'investigation indépendante Oko Press, a déclaré à Al Jazeera:

«Ces personnes sont en colère, elles sont frustrées qu'elles blâment les musulmans qui ne sont pratiquement pas présents en Pologne."Ils accusent également les élites libérales européennes des échecs de l'Etat."Ils sont fortement anti-réfugiés et anti-immigrants, et fortement nationalistes".

Angelika, 21 ans, a déclaré à Al Jazeera:

«Pour moi, le 11 novembre est le jour le plus important du calendrier et la Pologne a retrouvé son indépendance ce jour-là."Si ce n'est pour le combat et la persistance de notre peuple, nous ne serions pas ici aujourd'hui, dans la mémoire de ceux qui se sont battus pour notre pays, je participe à la marche chaque année."

Alexandra, 30 ans, à Varsovie, a déclaré qu'elle était inquiète de l'augmentation du nombre de jeunes participant à des événements d'extrême droite.

"Je suis attristé par le fait que ces dernières années, le Jour de l'Indépendance est devenu une occasion de violents affrontements et de promotion de vues d'extrême droite", a-t-elle déclaré à Al Jazeera."Ce qui m'inquiète aussi, c'est que par rapport aux années précédentes, je peux voir beaucoup de très jeunes, qui sont un terrain fertile pour les solutions faciles offertes par les nationalistes", a-t-elle ajouté.

'We Want God'

READ MORE

Poland demands huge monetary compensation for Nazi invasion

Le slogan "Nous voulons Dieu" vise à rappeler que la Pologne est toujours le bastion de la foi et de la religiosité en Europe, ont affirmé les organisateurs.

Le président de l'association de la Marche de l'Indépendance, Robert Bakiewicz, a déclaré lors d'une récente conférence de presse que les manifestants veulent faire face à l'Europe athée et réagir à "l'invasion des immigrés".

"Nous rappelons l'église de combat, qui fut pendant des siècles la clef de voûte et le fondement de l'Europe", a-t-il déclaré. "Nous voulons montrer le catholicisme non pas comme une foi de faiblesse, mais comme une foi de personnes fortes".

Beata Szydlo, actuelle première ministre, dirige le parti de droit et de justice populiste de droite. Jeudi, elle a déclaré lors d'une conférence à Varsovie que la Pologne était "en faveur d'une UE où les traditions chrétiennes ne sont pas de la censure".

La Pologne a refusé d'accueillir des réfugiés, les autorités affirmant que les personnes d'origine musulmane constituent une menace pour la sécurité. Moins de 1% de la population polonaise est musulmane.

 
Since 2012, a group of sympathisers known as the march guard was recruited to provide security [Agnieszka Pikulicka-Wilczewska/Al Jazeera]

La marche de l'indépendance se termine souvent par des affrontements entre manifestants et policiers, mais le niveau de violence a chuté au cours des deux dernières années, peut-être en raison de la victoire électorale de Law and Justice.

Dans une déclaration sur son site Internet, les organes ont déclaré que les manifestants avaient été empêchés de marcher sous l'influence de l'alcool alors qu'ils avertissaient les gens de "se comporter de manière appropriée".

 
 

"We want God" is the slogan of this year's in . Polish are chanting "Great Catholic Poland"  - Replies - 22 Retweets - 22 likes - Twitter Ads info and privacy

 

Ailleurs, vendredi, les groupes d'extrême droite Tous les jeunes polonais et le camp national radical ont organisé une conférence sur :

«la vision après l'effondrement de l'Occident, c'est-à-dire le vieux monde dans l'ère post-Union européenne ... changements économiques et choc de l'avenir ".

Richard Spencer, un célèbre suprématiste blanc américain, avait été désigné pour participer, mais a été retiré de l'ordre du jour.

Le ministre polonais des Affaires étrangères, Witold Waszczykowski, a averti vendredi que le "sioniste blanc" autoproclamé ne devrait pas apparaître publiquement dans les pays d'Europe de l'Est, surtout en raison de ses opinions sur l'Holocauste. Spencer a déjà été accusé d'antisémitisme.

 

With reporting by Agnieszka Pikulicka-Wilczewska in Warsaw: @Aga_Pik

SOURCE: AL JAZEERA NEWS

n

Le pays est très divisé sur la signification de la grande marche organisée par l'extrême droite le 11 novembre.

 Dans son ouvrage best-seller, le journaliste d'investigation polonais Tomasz Piatek a révélé les supposées connexions du puissant ministre de la Défense Antoni Macierewicz avec les services russes de renseignement.

«Macierewicz est l'un des hommes les plus craints du pays», nous expliquait mardi Tomasz Piatek de passage à Paris, où il a reçu le prix de la liberté de la presse, octroyé par Reporters sans frontières et la chaîne TV5 Monde. «Même Jaroslaw Kaczynski, le tout-puissant député qui dirige de facto en sous-main le parti au pouvoir Droit et Justice (PiS) ainsi que le gouvernement, le ménage et n'ose pas le remettre à sa place», notait-il.

poutine extrême droite FN : Front National : L'oeil de Moscou - Spécial Investigation - YouTube

 

 la photo de EMDT.

EMDT Très en forme en ce moment, avec un nouveau visuel qui claque !

 
Aucun texte alternatif disponible.

 

1 En Pologne, 60 000 personnes défilent à l’appel de l’extrême droite , Seulement un mauvais rêve ? : citoyen actif, Où va la Pologne ?, 13 novembre 2017 LE MONDE ENTIER DEVIENT FASCISTE ,  Ou va la Pologne ?Qu'est-ce que le fascisme ?POUTINE, LA MENACE 19 NOVEMBRE 2017, L'oeil de Moscou - : citoyen actif :  Le Système Poutine,le populisme au féminin - Par Enkolo dans Accueil le 

 Poutine soutient l'extrême droite pour diviser l'Europe – EURACTIV.frDocu : Comment Poutine soutient les partis d'extrême-droite en Europe , La passion russe de l'extrême droite - Libération,  Où va la Pologne ?

MORE ON POLAND

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu