Avertir le modérateur

13/06/2017

Shock Corridor

Shock Corridor 1963 Trailer

 

Bien avant Vol au dessus d'un Nid de coucou, Shock Corridor montre l'enfer et l'aliénation de l'enfer psychatrique.#1 Scène Culte - Vol au dessus d'un nid de coucou Shock Corridor (Samuel Fuller, 1963)

Vol au-dessus d'un nid de coucou est un film américain réalisé par Miloš Forman sorti en 1975. Il a reçu les cinq principaux Oscars du cinéma dont celui du meilleur film.Wikipédia Film Complet En Francais : One Flew Over the Cuckoos Nest Synced to A Momentary Lapse of Reason By Pink Floyd R. P. McMurphy se fait interner dans un hôpital psychiatrique pour échapper à la prison suite à un viol supposé. Il va être touché par la détresse et la solitude des patients. Sous les soins de l'infirmière Ratched, il s'oppose vite par sa forte personnalité aux méthodes répressives de cette dernière et décide alors de révolutionner ce petit monde.


Aviez-vous remarqué ? #88  Extrait - L'armée des 12 singes - l'asile - YouTube 

 L'ombre d'un doute - Petiot : le docteur Satan de l'Occupation

Les CAFards
Nous sommes des centaines de milliers, rien qu’en Ile-de-France, à dépendre des institutions sociales, pour nos revenus, pour le logement, bref pour vivre. Et nous sommes des centaines de milliers à être considérés par la CAF, Pôle-Emploi, ou la Sécu, comme des fraudeurs en puissance, des mauvais pauvres à rééduquer, et à ce titre, contraints de nous soumettre à des contrôles, des humiliations, à l’arbitraire, pour conserver nos maigres allocations.
Au chômage comme dans l’emploi, la culpabilisation, la peur de se faire radier ou virer tend à neutraliser par avance toute forme de défense collective. C’est pour s’opposer à cette politique que les CAFards, collectif de chômeuses et précaires, proposent un rendez-vous ouvert à tous une fois par mois pour échanger nos expériences, débrouiller ensemble des dossiers litigieux, s’organiser pour partager les moyens de se défendre sur les lieux de gestion de la précarité. Pour affirmer d’autres valeurs que celles du travail et du mérite, d’autres désirs que ceux que cette société voudrait nous faire intérioriser. Là où ils voudraient nous enfermer dans la peur et l’isolement, il nous faut inventer de nouvelles formes de lutte et de solidarité !

A lire  LE RÉMOULEUR (BAGNOLET) : Local auto-organisé de lutte et de critique sociale. Les horaires d'ouverture du local : le mercredi de 16h30 à 19h30 et le samedi de 14h à 18h. Entrée libre

Les prisons de la folie. La psychiatrie à l'épreuve du système carcéral.15.02.2013

Aujourd’hui, dans le cadre de notre journée spéciale 24 heures Prisons, j’ai le plaisir de recevoir la psychiatre Catherine Paulet

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Surveiller et punir. L’impossible prison. La prison un lieu de soin ? Ces trois expressions sont des titres de livres, et ces titres en disent long sur notre difficulté à penser la prison, à délimiter son territoire, sa mission, si ce mot a encore un sens. Aujourd’hui nous allons parler de la psychiatrie en milieu pénitentiaire, nous allons parler de la place des malades mentaux en prison, de ces patients précarisés, parfois violents, qui ont trouvé en prison, leur ultime asile, et n’ont plus que les médicaments comme recours. Aujourd’hui nous allons parler de la place du psychiatre dans le dispositif pénal, de sa conception du soin, de sa vision du risque inhérent à sa pratique, mais aussi de sa conception de la dangerosité. Mais peut-on parler de la psychiatrie en général ? Les psychiatres ne formant pas une corporation homogène et la psychiatrie recevant des influences venues de toutes parts – et en particulier des Etats-Unis – cela paraît improbable. Sans compter que depuis les Etats Généraux de la psychiatrie qui s’étaient tenus à Montpellier en 2003, le Secteur de Psychiatrie en prison n’est plus seul en lice. La première unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA), autrement dit un hôpital-prison a vu le jour en mai 2010, suivie par d’autres depuis deux ans. Est-on pour autant passer de surveiller et punir à surveiller et guérir ? La peine est-elle adaptée au parcours de soin des malades mentaux ? Ces questions mettent en jeu notre rapport à la folie autant que notre approche de la sécurité. Elles engagent directement la responsabilité du psychiatre vis à vis du secret médical et de la pénologie à laquelle il est de fait confronter lorsqu’il est répond à la demande d’un juge requérant une injonction de soin.

Aujourd’hui nous allons donc parler des difficultés que rencontrent les soignants en prison, mais nous allons aussi parler des solutions qui se présentent à eux pour soulager une peine, accompagner une détresse, et éventuellement neutraliser la folie criminelle.

Intervenants

  • Paulet : praticien hospitalier à la prison des Baumettes

la psychiatrie carcérale : [PDF]PSYCHIATRIE EN MILIEU CARCERAL : Les prisons de la folie. La psychiatrie à l'épreuve du système carcéral. - France culture , PDF]Psychiatrie en milieu pénitentiaire - Psychologie - M. Fouchey


 
 Shock Corridor (Samuel Fuller, 1963) One Flew Over the Cuckoos Nest Synced to A Momentary Lapse of Reason By Pink Floyd

One Flew Over The Cuckoos Nest part 1.avi

Shock Corridor (Samuel Fuller, 1963)

Twelve Monkeys (1995) - Bruce Willis, Madeleine Stowe, Brad Pitt

 L'Armée des douze singes ou 12 Singes au Québec et au Nouveau-Brunswick est un film de science-fiction américain réalisé par Terry Gilliam et sorti en 1995, librement adapté du court métrage La Jetée, de Chris Marker : La Jetée @ Pineapple Lab (Manila-Philippines) : a Jetée est un film français de science-fiction realisé par Chris Marker en 1962.
Ce court-métrage a reçu le Prix Jean Vigo en 1963, le Grand-Prix du Fesival de Trieste en 1963, le Prix Giff-Wiff en 1963 et l’Astronef d’Or au Festival de Trieste en 1963.. Wikipédia


 


n

 L'Armée des 12 Singes - Final

Shining - Film Complet EN FRANÇAIS
 Psycho 1960 ( Full Movies ), Psycho II 1983 ( Full Movies ), 1986 Psycho 3

L' « effet papillon » est une expression qui résume une métaphore concernant le phénomène fondamental de sensibilité aux conditions initiales de lathéorie du chaos. La formulation exacte qui en est à l'origine, fut exprimée par Edward Lorenz lors d'une conférence scientifique en 1972, par la question suivante :

« Le battement d'ailes d'un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ? »

L'Effet papillon ( bande annonce V :L'Effet papillon est un thriller de science-fiction américain réalisé par Eric Bress et J. Mackye Gruber et sorti en 2004. Wikipédia L'effet papillon - vidéo Dailymotion

L Effet Papillon 3 2010 Film Complet En Français

comédie 1993 ppart1 /3 , part 3 FIN - '' un Jour sans FINNNNN "

 Médecine , PsychiatrieIdéesprisonSciences

 

 

n

 

11/06/2017

L’homme qui murmure a l’oreille de Trump

n

Expérience zéro en politique, misogyne, islamophobe, mexicanophobe et climato-sceptique : Donald Trump avait tout pour se faire détester par tous, les démocrates, les républicains -son propre camp- ou la majeure partie de la communauté internationale. Pourtant, c'est bien lui qui devient le nouveau président américain. Déjouant tous les pronostics, il a remporté une victoire incontestable, porté apparement par une volonté de renouvellement de la classe politique. 

Donald Trump, la victoire de l'anti-establishment | ARTE Info

VIDEO. Donald Trump et l'extrême droite américaine, la "love story" ?

L’homme qui murmure a l’oreille de Trump

Enquête sur le fonctionnement – et les dysfonctionnements – du nouveau pouvoir qui s’est installé à Washington, au sein du premier cercle des conseillers de Donald Trump. Déclarations fracassantes, luttes d’influence, confrontations idéologiques… : en s’appuyant sur de multiples sources à l’intérieur de l’administration, le film tente de déchiffrer l’avenir du pays, qui se joue derrière des portes closes. Au centre de cette enquête se trouve Steve Bannon, magnat de la presse « alt-right » (d’extrême droite), devenu le principal conseiller politique à la Maison-Blanche. Début avril, Donald Trump a voulu montrer qu’il prenait ses distances avec celui qu’on présente comme son éminence grise, notamment en le démettant de ses fonctions au Conseil national de sécurité. Mais comment interpréter ce petit coup de théâtre ? On doit en tout cas à Steve Bannon le caractère offensif du discours présidentiel d’investiture, ainsi que le « décret antimusulmans » du 27 janvier, retoqué depuis. Afin de mieux comprendre ses positions idéologiques, le film explore son passé de conseiller militaire dans la Marine américaine, puis de banquier chez Goldman Sachs, et surtout son rôle à la tête du site Breitbart News Network, devenu l’un des principaux relais médiatiques de la droite extrême et des ultraconservateurs. Passant au crible son parcours ainsi que ceux de deux autres hommes clés de l’administration Trump, le jeune conseiller politique Stephen Miller et le ministre de la Justice Jeff Sessions, le documentariste Michael Kirk explicite la vision qui préside aujourd’hui aux destinées de l’Amérique – et du monde.

Des groupes d'extrême droite encouragés par la victoire de Trump ...

NEWSRACISM

US politician says 'kill them all' after London attack

Rights groups denounce comments after US congressman called for a war against 'Islamic horror' after deadly attack. A US congressman has called for a war against "Islamic horror" in response to the attacks in London over the weekend that claimed the lives of seven and wounded 48.

Congressman Higgins' comments on social media do nothing but fan the flames of anti-Muslim rhetoric, which have reached a fever pitch following the 2016 election," Heidi Beirich, director of Southern Poverty Law Center's Intelligence Project, which monitors hate groups in the US, told Al Jazeera via email.

 

"Words have consequences and, in a time where hate crimes against Muslims are up 67 percent, our elected officials need to be issuing statements of unity and not vilification," she said.

Al Jazeera contacted the Council on American-Islamic Relations (CAIR), a nationwide grassroots civil rights advocacy organisation for comment on Higgins' statement.

Higgins' office did not immediately respond to Al Jazeera's request for comment.

 

Source: Al Jazeera News United States, Racism ,Religion

A lire Qu'est-ce qu'un terroriste ? L

Donald Trump a accusé dimanche l'ex-chef du FBI James Comey de lâcheté pour avoir fait fuiter à la presse des notes compromettantes sur leurs rencontres privées, révélant que le président américain lui aurait demandé d'abandonner un pan de l'enquête sur l'affaire russe.

» L'ex-patron du FBI accuse publiquement Trump de «mensonges»

"Je pense que les fuites de James Comey vont avoir beaucoup plus d'importance que quiconque ne l'aurait jamais pensé. Complètement illégales? Très 'lâche'!", a écrit Donald Trump sur Twitter.

[Arte HD] Mon village, le ketchup et Donald Trump - YouTube*

Etats-Unis : les arrestations de clandestins s’accélèrent

L’administration Trump a donné toute latitude à la police de l’immigration pour multiplier les reconduites à la frontière. Les arrestations visent de plus en plus les clandestins sans passé criminel.LE MONDE |

 

« Les familles sont séparées en silence »

Cinq mois après le changement d’administration, le scénario est devenu banal. Pendant que le pays a les yeux rivés sur le « show Trump », la police de l’immigration (Immigration and Customs Enforcement, ICE) s’active, sous le radar. Sans effet d’annonce, sans coordination, en « raids » qui seraient largement couverts par les médias, mais au cas par cas. Un clandestin à la fois, et peu importe qu’il ait un emploi, une maison, une voiture, un emprunt, des assurances et qu’il paie des taxes pour une couverture santé dont il n’a pas le droit de bénéficier.

Selon le Washington Post, 22 000 immigrants ont été arrêtés entre janvier et mars, soit une augmentation de 33 % par rapport à 2016. « Les gens sont ramassés en silence. Les familles sont séparées en silence, se désole Crissy Gallardo, qui tremble elle-même pour ses parents

Des enfants se retrouvant livrés à eux-mêmes

Par un décret du 25 janvier, le président Donald Trump a donné toute latitude à l’ICE pour accélérer les expulsions. Les policiers savent qu’ils sont soutenus. Ils multiplient les arrestations, dans l’ensemble du pays

Donald Trump, la victoire de l'anti-establishment

 
 

"We are anxious to politically defeat them," he explained. "We don't believe there should be platforms for fascists because history teaches us we can't allow that."

Hoku Jeffrey, a national organiser with By Any Means Necessary (BAMN), a left-wing civil rights group, maintains that militant anti-fascism is necessary to prevent the growth of alt-right groups and others like them. 

BAMN has participated in the recent mass protests in Berkeley, California, among them the demonstration that resulted in the cancellation of a speech by far-right provocateur Milo Yiannopoulos in February when Antifa hurled objects at the building and set fires outside.

Far-right speaker Milo Yiannopoulos was evacuated from a speaking event in Berkeley in February [File: Noah Berger/EPA

 

"This not a question of abstract free speech; it is a question of the right of immigrants, Muslims, other oppressed minorities, and women to live and live safely, together with countless others who vehemently oppose these violent racist attacks," he told Al Jazeera by email.

Jeffrey argues that Trump supporters and the alt-right are acting "out of a desperate sense of embattlement" and that resistance to the Trump administration's policies will continue to grow.

"More people, especially growing numbers of immigrants and young people, are taking direct action to obstruct Trump's policies and confront his most dangerous racist and neo-fascist supporters."

Follow Patrick Strickland on Twitter: @P_Strickland_

The Rise of Trump - Fault Lines

 

US anti-fascists take on alt-right fight squads

Antifa groups and alt-right activists have increasingly clashed with one another in cities and towns across the US.

A group of black-clad anarchists surround a far-right activist, pushing him from their protest area and dousing him in silly string. The anti-fascist demonstrators had gathered in Portland in the United States to counter an alt-right rally.

"Nazis go home," they yell in videos of the incident on Sunday.

Other anti-fascists - or Antifa - set ablaze a blue, black and white version of the US flag that signifies support for the police in a gesture against police brutality.

Clashes erupt in Portland at far-right, anti-Trump rallies

 

Columns of police in riot gear, supported by officers from the Department of Homeland Security, stand between the alt-right rally-goers and the Antifa counter-protesters, and although there are only minor skirmishes between them, clashes between the police and Antifa result in the arrest of at least 14 people.

Sunday was just the latest occasion on which Antifa activists and alt-rightists have converged on cities across the US with the intention of fighting.

For Antifa, direct confrontation is a key strategy intended to shut down far-right demonstrations and block platforms for hate speech.

Over the past few months, the alt-right - a loosely knit coalition that includes white supremacists and neo-Nazis - has also focused on building a larger street presence to confront their opponents.

Although they have many disagreements with US President Donald Trump, they have generally supported his far-right policies.

A right-wing protester walks past a group of Antifa activists during an alt-right rally in Portland [Jim Urquhart/Reuters En France, les fans de Trump flirtent avec l'extrême droite - BFMTV

 

Since Trump's inauguration on January 20, the alt-right has sought to build broader alliances with neo-Nazi groups and more mainstream Trump supporters in order to fight Antifa, say analysts and activists. 

Patriot Prayer, a far-right Christian group headed by alt-right activist Joey Gibson, was behind the Portland rally. While Gibson says the protests he holds in Portland are for the promotion of free speech, white supremacists - such as Portland stabbing suspect Jeremy Christian - have attended the events.

 

READ MORE: Alt-right rally draws protests in Portland, Oregon

The fatal attack came just a week after Sean Christopher Urbanski, a 22-year-old studying at the University of Maryland, allegedly killed Richard Collins III, a 23-year-old African American student at a nearby university.

The assailant was a member of a Facebook group titled the "Alt-Reich", a play on words on the German Third Reich and the alt-right. Police are investigating the incident as a hate crime.

'There will be blood'

Speaking to Al Jazeera by telephone, Gibson denied any links to Christian and insisted that his group evicted the alleged killer from a recent protest. Christian was recently filmed making Nazi salutes and calling for the death of Jews, Muslims and "fake Christians" at one of Gibson's events before eventually being ejected.

"This is about promoting freedom and promoting spirituality," Gibson argued. "Conservatives and libertarians have to get off Facebook and get onto the streets because we've let the left have them for too long."

"Antifa has had no impact on me and my free speech, but they've had more of an impact on others' free speech because they try to make threats," he said.

Gibson decried local authorities for supposedly caving into left-wing pressure, citing the Portland municipality's decision to cancel the city's annual Rose Festival parade in April after anti-fascists promised to confront far-right participants there.

Joey Gibson speaks during a pro-Trump rally for free speech in Portland [David Ryder/Reuters

 

 

READ MORE: What is the alt-right and what does it stand for?

'Increased street fighting presence'

While many far-right and neo-Nazi groups have been active for decades, the alt-right was propelled to the spotlight for its vocal support of Trump during his electoral campaign. 

 

Although deeply divided by ideological differences, mainstream Trump supporters, nationalists, the alt-right and other white supremacists banded together to fight Antifa.

A pro-Trump supporter gives a Nazi salute in Berkeley during protests and skirmishes [File: Stephen Lam/Reuters En France, les fans de Trump flirtent avec l'extrême droite - BFMTV

 

During the street fighting, Nathan Damigo, a former Marine and leader of the white supremacist group Identity Evropa, was filmed sucker punching 20-year-old Antifa activist Louise Rosealma, also known as Emily Rose Marshall.

The effort to engage in more street confrontations is also partly motivated by a general disillusionment with Trump; many alt-rightists resent the president's reneging on electoral promises like halting US military intervention in other countries, said Lyons.

READ MORE: More Americans joining socialist groups under Trump

s.

'Anxious to defeat them'

On Saturday, a local branch of the Proud Boys - a far-right nationalist group headed by Vice cofounder and Rebel Media host Gavin McInnes - held a rally for free speech in Boulder, Colorado. They were greeted by hundreds of counter-protesters, including the Rocky Mountain Antifa. Local media reported several arrests.

Next weekend, anti-Muslim protesters will hold the National March Against Sharia, with events scheduled in more than 23 cities nationwide.

Hosted by ACT for America, one of the largest anti-Muslim groups in the US, the march will be the target of Antifa actions in many cities and towns, activists say.

n Berkeley, Antifa have rallied several times this year against far-right speakers [Stephen Lam/Reuters

"Our goal is to outnumber and out-shout them and drive them off the streets," he said.

READ MORE: US anti-fascists 'can make racists afraid again' Source: Al Jazeera News

Politics Human Rights Donald Trump United States
 
Anti-Trump protester: 'Is this my last free birthday?'More than 200 anti-Trump protesters are facing felony charges that could land some in prison for 70 to 80 years.
 
Fans de Poutine Les extrêmes droites d'Europe et la fascination du Kremlin 
Fans de Poutine : les extremes droites d'Europe et la fascination du Kremlin
 
Fans de Poutine : les extremes droites d'Europe et la fascination du Kremlin
Créé le dimanche 11 juin 2017
Fans de Poutine : les extremes droites d'Europe et la fascination du Kremlin

10/06/2017

Isolement du Qatar : conséquence

n

 

Jusqu’à quel point peut-on soutenir des régimes autoritaires ? Au nom de la sécurité, à quoi sommes-nous prêts à renoncer ? A l’occasion du Forum mondial de la démocratie de Strasbourg (du 16 au 21 novembre), Courrier international interroge l’état de la démocratie dans le monde. Décryptages de la presse étrangère.

... la mascarade des États théocratiques islamistes !

 
L’image contient peut-être : texte
 

L'#ArabieSaoudite et plusieurs de ses alliés ont rompu avec le #Qatar accusé de soutenir certains #terroristes !

Le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a appelé aujourd'hui l'Arabie saoudite et d'autres pays du Golfe a alléger le blocus imposé au Qatar, affirmant qu'il gênait la lutte contre le groupe État islamique dans la région.

ECLAIRAGE

Lundi, l’Arabie saoudite a fermé les bureaux d’Al-Jazeera dans le pays après avoir rompu ses liens diplomatiques avec le Qatar, que Riyad accuse de « soutenir le terrorisme » mais surtout de se rapprocher de leur grand rival régional l’Iran. Ses voisins du Bahreïn, des Emirats arabes unis, du Yémen et de l’Egypte en ont fait de même.

« Victime collatérale »

Depuis le 5 juin, Riyad, Abou Dhabi et leurs alliés ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar. Ils accusent le pays de complaisance à l’égard des islamistes et de Téhéran. Il s’agit de la plus grave crise frappant le Conseil de coopération du Golfe, composé de l’Arabie saoudite, de Bahreïn, des Emirats Arabes unis, du Koweït, d’Oman et du Qatar, depuis sa création, en 1981.

Riyad a annoncé la fermeture de toutes ses frontières, aériennes, maritimes et terrestres avec la presqu’île « pour protéger sa sécurité nationale ». Le Qatar a également été exclu de la coalition militaire arabe qui combat depuis deux ans au Yémen, sous commandement saoudien.

Pourquoi une telle rupture ? Quelles sont les conséquences de cet isolement ? Notre journaliste Marc Semo a répondu aux questions d’internautes en Facebook Live.

>> Retrouvez l’intégralité de l’interview LE MONDE TRENDING Qatar diplomatic crisis: All the latest updates Middle East ,Qatar, Saudi Arabia , UAE

Le #Qatar est désormais isolé face à une coalition menée par les#Saoudiens sur fond de revirement #americain par rapport aux #iraniens :http://www.courrierinternational.com/…/crise-dans-le-golf...

Tensions préexistantes

La récente crise médiatico-politique a rallumé la mèche de la discorde au sein du camp sunnite. Mais elle n’a fait que révéler les tensions préexistantes entre d’une part le Qatar et d’autre part Riyad et ses alliés, dont les stratégies sur la scène régionale sont souvent en compétition.

L'Egypte accuse le Qatar d'avoir versé une rançon à un "groupe terroriste" lié au groupe Etat islamique afin de faire libérer des membres de sa famille royale détenus en Irak. Intervenant lors d'un débat au Conseil sur la menace terroriste, l'ambassadeur adjoint égyptien à l'ONU Ihab Moustafa a accusé le Qatar "d'avoir versé jusqu'à un milliard de dollars à un groupe terroriste actif en Irak pour faire libérer des membres de sa famille royale capturés et détenus en Irak alors qu'ils participaient à une chasse".

Si cette accusation était prouvée, ce serait "un soutien clair au terrorisme", a-t-il affirmé en précisant que le groupe était "lié à Daesh" (le groupe Etat islamique). Il a rappelé que plusieurs résolutions de l'ONU invitent les pays membres à ne pas verser de telles rançons, ni faire de concessions politiques aux groupes terroristes.Le diplomate n'a pas donné de preuves ni de détails, se contentant d'affirmer que "toute la presse en parle". "Nous proposons, a-t-il déclaré, que le Conseil de sécurité ouvre une enquête complète sur cet incident et d'autres incidents similaires".

L'Egypte, de même que l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha, qu'ils accusent de "terrorisme".

FEATURESQATARQatar-Gulf rift: The Iran factor Saudi-led severance of diplomatic ties with Qatar tests unity among GCC members as leaders call for dialogue. Source: Al Jazeera News

What's behind the diplomatic breakdown in the Gulf? – Inside Story

 

FEATURESQATARQatar-Gulf rift: The Iran factor Saudi-led severance of diplomatic ties with Qatar tests unity among GCC members as leaders call for dialogue.

Le soutien inconditionnel envers l’émirat pourrait accroître l’isolement d’Ankara.Marie Jégo (Istanbul, correspondante) Deux raisons principales du soutien turque au Qatar sont : a cela : La première : Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, l’émir du Qatar, fut l’un des premiers dirigeants, avec Vladimir Poutine, à apporter son soutien au numéro un turc au moment du putsch raté
La deuxieme : Les compagnies turques sont très présentes au Qatar, avec des contrats de construction d’une valeur de plus de 13 milliards de dollars (11,6 milliards d’euros). La perspective de devoir se porter au secours de l’émirat sous embargo réjouit fortement les exportateurs turcs.

ANALYSELa Turquie prend le parti du Qatar, mis au ban  par Riyad et ses alliés L


Qatar's ambassador to US discusses diplomatic crisis

On Thursday, even as diplomacy

Qatar's ambassador to US discusses diplomatic crisis
 

Source: Al Jazeera News

 

GCC nations issue more threats against Qatar Gulf crisis continues to escalate despite efforts by US and Kuwait to calm rising tensions among GCC member states.

"The Ministry of Defence is always on alert to protect the borders of the state of Qatar from a 360-degree approach - land, sea and air - 24 hours a day, every day of the year," said a ministry statement sent to Al Jazeera. 

Can the GCC still be relevant? – Inside Story

 

Source: Al Jazeera and news agencies : United Arab Emirates Bahrain Saudi Arabia

Saudi-led bloc issues 'terror list'

Joint statement lists 59 individuals and 12 organisations on 'terror list'.L'Arabie saoudite et ses alliés, qui ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha, ont publié aujourd'hui une liste de personnes et organisations qui seraient liées à des activités "terroristes" soutenues, selon eux, par le Qatar.Cela démontre que le Qatar "affirme d'un côté lutter contre le terrorisme alors que d'un autre il soutient, finance et héberge des organisations terroristes", ajoute la même source. » Lire aussi - Le Qatar mis en quarantaine par ses voisins du Golfe 

Le Qatar a rejeté vendredi les accusations "infondées" contenues dans la liste publiée dans la nuit par l'Arabie saoudite et ses alliés des "terroristes" soutenus, selon eux, par Doha.

"Le récent communiqué publié par l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte (...) confirme une nouvelle fois des accusations infondées", a réagi le gouvernement qatari dans un communiqué. Ces quatre pays ont rompu lundi leurs relations diplomatiques avec Doha.

Qatar : l'hypocrisie de l'Arabie saoudite sur le financement du terrorisme

 
Alors que Riyad et ses alliés tournent le dos au Qatar en l'accusant de soutenir le terrorisme, une enquête gouvernementale britannique pourrait incriminer l'Arabie saoudite dans le financement de l'extrémisme religieux au Royaume-Uni.

Au lendemain de l'attentat de Londres, faisant sept morts et une cinquantaine de blessés, l'Egypte et des pays du Golfe, emmenés par l'Arabie saoudite, ont interrompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar. Ils accusent notamment Doha de "soutien au terrorisme", notamment à Al-Qaïda, l'Etat islamique et aux Frères musulmans (confrérie classée "terroriste" par l'Egypte et des pays du Golfe).

Une justification pour le moins étonnante, car des dirigeants etdes sujets du royaume wahhabite ont fait l'objet d'accusations similaires. D'ailleurs, en Grande-Bretagne, une enquête du ministère de l'Intérieur concernant le financement des groupes extrémistes islamistes sur le sol britannique pourrait incriminer l'Arabie saoudite, selon la presse.

3,5 milliards de dollars de livres sterling le contenu de "très sensible", selon The Guardian. et rappelle The Independent.

L'axe du "Mal"

Les déclarations du président américain, Donald Trump, lors de sa tournée diplomatique au Moyen-Orient deux semaines plus tôt, définissant un axe du "Mal" composé de l'Etat islamique et de l'Iran, ont pu jouer dans le déclenchement de cette crise entre les monarchies du Golfe.

 
 
 

Qatar : l'hypocrisie de l'Arabie saoudite sur le financement du terrorisme Par Jean-Christophe Catalon  | 

Riyad étend son influence par le biais de l’aide humanitaire versée au Fonds d’urgence des Nations unies et à travers ses institutions et universités islamiques.

 


INFOGRAPHIEArabie saoudite : un expansionnisme religieux mondial VISUEL INTERACTIF

Putin warns Gulf crisis imperils Syria peace efforts In a phone conversation with the Saudi king, the Russian leader cautioned against anti-Qatar measures.

Late last month, Putin met the Saudi Deputy Crown Prince Mohammed bin Salman in the Russian capital of Moscow for talks on the Syrian conflict as well as cutting oil production.

Can diplomacy solve the crisis in the Gulf? – Inside Story

 

Source: News agencies

Middle East Russia Europe Politics Saudi Arabia

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu