Avertir le modérateur

11/04/2012

Transition Days

Bonjour à tous,

Incroyable. Tout bonnement incroyable. Pourquoi les altermondialistes , les décroissants, les mouvements sociaux et citoyens( et peut être les indignés s’il s’inscrivent dedans)  avaient raison depuis le début : Le méthane : problème..., Quels risques climatiques..., Faut-il craindre les..., Il est déjà trop tard" :..., Le scénario de Nicolas..., SEPTEMBRE 2009 : Deuxième..., Climat : vers le point de...

Depuis quelques semaines, j'en suis persuadé. Le climat nous avons dépassés les points de non retour, mais on peut en douter en écoutant l’actualité française. J’étais déjà un écologiste convaincu du réchauffement et bouleversement climatique, avec la disparition accélérée des espèces et énergies dits fossiles. Le réchauffement climatique n'est plus 'une vieille rengaine pour post-soixante-huitards désœuvrés, mais une réalité mis et accéléré par le système capitaliste. Mais l’écologie n’est plus d’actualité médiatique, pourtant les mouvements altermondialistes, citoyens, sociaux… se mobilisent ( avec le transition day, voir plus bas).

transition days,la simplicité volontaire,sobriété heureuseVous savez pourquoi ?

Parce que plus personne n'en parle. J'en ai conclu que c'était réglé. Sur TF1, Nicolas Sarkozy nous annonçait la semaine dernière que des "islamistes" avaient été arrêtés ; sur France 2, François Hollande abordait la question des bourses étudiantes ; et sur France 3, Eva Joly, quasiment tout les candidats surfaient sur la question du permis pour résorber le chômage... bon d'accord, je n'écoutais plus... mais je n'étais pas le seul manifestement.

Revenons à la réalité, le capitalisme nuit a la santé , l'écologie, au bien commun et bien être

Plus qu'un mal, cette disparition des thématiques environnementales de la campagne électorale est un symptôme. La crise économique a brutalement volé la vedette à ces problèmes environnementaux.

Parce que les néolibéraux n’ont jamais voulu remettre en cause le dogmatisme idéologique de profit sous couvert de «  progrès » Le secteur du renouvelable reste plus que jamais vu comme un  secteur d'avenir dont certains spéculateurs « institutionnel ou non »  cherchent a travers cette  sous-médiatisation de permettre « d'investir intelligemment, et surtout, à peu de frais ! » dans une vision bien sur court termiste et retirer ses sous rapidement ( profit oblige). Ce n’est donc pas viable

L'avenir du renouvelable n'a jamais été véritablement voulu être mis en place, sauf dans une logique verticale par des multinationales et « investisseur institutionnalisé ou non » cherchant a diversifier leur profit sans remettre en cause le néolibéralisme institutionnel et économique pour profiter à long terme des retombées industrielles de ce secteur. Les états comme eux ont vu un bon filon, peu chère a court terme et calmer la colère des écologistes mais pas seulement.

La solution écologiste ne peut passer dans un système néolibérale productivisme, prédateur socialement et écologiquement. L’écologie comme les peuples sont victimes des aléas d’un marché financier et boursiers ( ex CO2, nucléaire, solaire, éolien,….) Les exemples d’échecs (volontaire ou non) de l’état et du marché ne manquent pas.

Solaire, morne plaine
En Europe, le secteur de l'énergie solaire vient brutalement de plonger.

Une explication : « Q-Cell. Le géant du solaire allemand Q-Cell a déposé le bilan le lundi 2 avril. Si cette faillite s'inscrit dans un mouvement de fond, Solar Millenium, Solon et Solarhybrid l'avaient précédé au bureau du Pôle emploi allemand, l'importance économique de Q-Cell a eu un impact structurel sur le secteur.Le tracker sur le solaire "Market Vectors Solar Energy ETF" a ainsi perdu 11% depuis l'annonce de la faillite ».

La crise du solaire s'étend à d'autres pays...
Aux Etats-Unis, il faut souligner l'importance du ralentissement du secteur, et son impact sur la campagne électorale. Après la faillite du géant Solyndra, qui avait pourtant bénéficié d'un prêt du département de l'Energie de plus de 500 millions de dollars, et les déboires de First Solar, les arguments des politiques ont largement évolué. Désormais, Barack Obama prône un développement de toutes les énergies. Pétrole et gaz y compris donc. ... et à d'autres secteurs
Ce ralentissement du solaire semble également avoir jeté l'opprobre sur d'autres secteurs du renouvelable.

Cette semaine, les appels d'offres de l'Etat français dans l'éolien offshore ont été accueillis avec la plus grande méfiance. Ce matin même, un éditorialiste des Echos se demandait si "la France [a] raison de miser de nouvelles poignées de milliards d'euros sur le développement de l'éolien ?". ( bref rien comparait aux seaux de dollars dans les énergies fossiles, nucléiares…)

Pourtant le secteur de l'énergie renouvelable n'est pas en déclin, mais en recomposition.

Les raisons de la tourmente du secteur solaire sont connues :

=> L'arrêt des subventions en Europe et aux Etats-Unis

« Comme le confiait récemment le ministre de l'Industrie italien Corrado Passera à propos de la mise en place d'une économie zéro carbone, il faut être capable de la mettre en place "sans dépendre excessivement des ressources des contribuables".

=> La concurrence chinoise

Certains producteurs chinois n'ont pas hésité à vendre à perte pour inonder les marchés. Ainsi, ces deux raisons ont fait plonger le secteur, qui avaient été jusque-là abondement aidé. Pourtant il s'agit bien d'investissement de long terme.

Aux Etats-Unis...
Alors qu'un nouveau producteur solaire est à nouveau passé sous les fourches caudines du chapitre 11 du droit américain (synonyme de faillite), le gouvernement a décidé de continuer à soutenir financièrement ses producteurs. Le département à l'Energie devrait bientôt approuver un nouveau round de prêts au secteur du renouvelable.

C'est simple,  les Etats-Unis ont changé de stratégie : l'Etat américain renforcera son contrôle sur les prêts publics, et se focalisera désormais sur les points forts du pays.

Et à l'échec de Solyndra sera opposé le succès de projets de sociétés comme NRG Energy, qui a bénéficié d'un prêt proche du milliard de dollars. La société est en train de développer la plus grande installation solaire du monde, située en Arizona.

C'est donc une nouvelle dynamique qui est en train de prendre forme à Washington. Il est pratiquement sûr qu'elle finira par passer de l'autre côté de l'Atlantique. Les profits du secteur décolleront alors.

... car le "rebond de l'industrie solaire pourrait être violent"
C'est ce qu'anticipe Olivier Ken, gérant du fonds Performance Environnement chez Financière de Champlain. Avec la baisse du prix du polysilicium et la sous-valorisation du secteur, les industriels du solaire s'attendent à un rebond prochain.

De manière plus large, Paolo Frankl, responsable de la division énergies renouvelables à l'Agence internationale de l'énergie, résume bien dans Le Monde du 3 avril ce à quoi nous assistons actuellement : "Dans tous les secteurs industriels, il y a toujours eu une phase de consolidation de l'industrie, qui signifie qu'elle devient plus mûre. C'est le cas actuellement pour le photovoltaïque".

L’écologie ne peut donc être vu dans une vision marchande, de droite, comptable et productiviste. Elle doit être au contraire a gauche, dans une vision internationaliste dans une des problématiques avec la culture, les libertés sociales, collectives et individuelles…Elle doit aussi s’inscrire a mon sens dans une démarche décroissante et locale face a un monde avec des besoins illimités (provoqués) et des ressources ( fossiles) finies. Le niveau des océans pourrait augmenter de plus de 20 mètres , 2001-2010 : la décennie la plus chaude jamais enregistrée, De puissantes tornades frappent Dallas (Etats-Unis) et projettent des camions dans les airs, Présidentielles 2012 : quel candidat défend le mieux l'environnement ?

 

Voici l'appel au "Transition Day" à faire circuler dans vos réseaux.

 

Si vous voulez aider d'une manière ou d'une autre au succès de cette idée n'hésitez pas à venir.

 

 

transition days,la simplicité volontaire,sobriété heureusePhoto

 

 

Appel au Transition Day. #5

Le 5 mai soyons le changement que nous voulons voir dans le monde. Ici et ailleurs changeons nos modes de vie afin de rendre le monde meilleur dès aujourd'hui. Le futur c’est dès maintenant.

Cette action n'est pas seulement un moyen d'agir ou de vivre un peu mieux mais un levier permettant de renforcer les alternatives existantes et de susciter l'envie d'en créer d'autres.
Chacun de nous peut participer à son rythme, par des actions progressives, à sa portée.

De cette manière nous pouvons opérer des transitions, des résistances concrètes dans le but d'exercer un rapport de force sur l'économie et contribuer au désarmement de la logique du profit.

Pour rendre concret le Transition Day, organisons sur les places le Samedi 5 mai des grands dons, amenons tous quelque chose à donner à partager, à recycler, à transmettre, un service à offrir...

Nos places publiques, seront alors le lieux de rassemblement,rencontres et partages de gens soucieux de construire le monde de demain.
Faisons de ce moment ,de cet évenement le départ d'une initiative visant a étendre le projet,les prémices d'une organisation alternative possible.
Nous pourrons alors penser à rendre viable l'application de nos idées par le biais d'outils concrets (répertoire locale,transmission de savoir,troc,création de réseaux ,écriture de livrets informatifs....)


Un "transition day" a été lancé aux États-Unis sur une thématique précise qui est celle des banques. La population a été appelée a quitter le système bancaire classique ultra-prédateur, pour rejoindre des banques plus éthiques 600 000 personnes ont changé de banque à cette occasion. Ce qui a été fait sur ce sujet peut s'étendre à tous les domaines.

La prise de conscience que chacun de nos actes a une répercussion est la première des chose à réaliser, nous avons tous notre part de responsabité face à la situation actuelle et celle à venir.

Transistons !

https://www.facebook.com/pages/Transition-Day/213517792080069
, Days of Transition, N-1: 5th. OF NOVEMBER - TRANSITION DAY,

 

Une mine d'information - de mobilisation -réflexion : Le mouvement des Villes en..., Crowdfunding, économie..., Vidéo : Croissance or not... ,  L'Histoire des Choses, La dictature de l'immédiateté , La simplicité volontaire... , Face a la dérive du... , Etre plutôt qu'avoir, le... , La Fontaine de Jouvence, Un autre Israël est possible, Programmes électorales, Japon : déni atomique, Marche des banlieues , Retour sur la manifestation... , La révolution néolibérale, Total et néolibéralisme

 

Le paysan et les lobbies, Compte-rendu « Ferme du... Les multinationales et les..., Bénéficiaires de la PAC :... , Productivité, alimentation... , Engrais : l’absurdité d’une..., Irrigation : état des lieux, Irrigation : état des lieux, France Amérique Latine fête..., Survie Paris à la fête de..., Débat avec Stéphane Hessel... , AREVA en Afrique,

10/04/2012

La Fontaine de Jouvence

La Fontaine de Jouvence, impératif hédonique poussé au bout de sa logique

Lorsque vous lirez ces lignes, un rapprochement avec le livre Globalia de Jean Christophe... Cela ressemble au scénario de Globalia de Jean Christophe Ruffin . Au sortir de la seconde guerre mondiale, et la guerre froide : des dirigeants d'entreprises ont décidé de créer des marchés communs, ou certes un semblant de liberté parfaite ...Mais avec un prix très cher. CAC 40 : le printemps des profits : « Oubliée la crise ! Les grandes entreprises françaises et européennes redeviennent prospères, en grande partie grâce aux pays émergents Hier soir place Syntagma - Athenes (a diffuser) L'humain d'abord - Vincent Liechti

Globalia.gifDans  Globalia de Jean Christophe Ruffin « 

 Goldman Sachs.jpg« La description de l’économie de Globalia n’est guère précise. On apprend simplement qu’elle est dominée par les monopoles et de ce fait étroitement contrôlée par une poignée de chefs d’entreprises mondiales. L’influence qu’ils exercent collectivement est pratiquement sans limites, au point de déposséder les institutions démocratiques de la réalité du pouvoir. L’abstention lors des consultations électorales est généralisée. Comme l’avoue un député : « Les gens ne se dérangent que pour les élections qui ont un sens » ! Bien que la pauvreté stricto sensu ait été éradiquée, d’importantes inégalités subsistent. La politique démographique de « mortalité zéro, fécondité zéro » n’a pas mis fin à la surpopulation et les Globaliens sont le plus souvent fort étroitement logés. Par ailleurs les progrès continus de la technique, l’automatisation industrielle ont raréfié les emplois productifs et, au nom toujours de l’épanouissement personnel, les Globaliens sont vivement encouragés à « se consacrer à des activités de leur choix » plutôt qu’à chercher un travail. Ils sont alors rémunérés au même titre que s’ils remplissaient un « emploi courant », mais ce revenu garanti, s’il permet de vivre et de bénéficier de nombre des raffinements de la modernité, n’apporte pas une véritable abondance à ses titulaires »

humour 23.jpg« Dans Globalia on vit très longtemps et on vit bien grâce au clonage thérapeutique qui permet de remplacer la plupart des organes défaillants. Il ne semble pas que cela soit possible dans le livre pour le cerveau humain, cependant on a paré à son vieillissement grâce à un vaccin contre la maladie d’Alzheimer. Du coup la principale fête du calendrier de Globalia est celle qui commémore la mise au point de ce vaccin. L’allongement de la durée de la vie humaine a plusieurs effets. D’abord, évidemment, un strict contrôle démographique. (….). Dès lors la famille n’a pas de raison d’exister, les mariages sont rarissimes. En outre, la plupart des humains se trouvant désormais appartenir aux « générations de grand avenir », sans avoir à porter les stigmates de la vieillesse en raison de la généralisation de la chirurgie esthétique (« Vivre vieux et mourir jeune » clame un slogan publicitaire), la jeunesse n’est plus considérée comme le sommet idéal de l’existence mais au contraire comme un stade de développement imparfait, un objet de mépris, sentiment qui peut déboucher à l’occasion sur des manifestations anti-jeunes marquées par la haine et la violence ».

« Apprendre à s’aimer », tel est le but principal qui est proposé aux citoyens de la fédération mondiale. Cet impératif hédonique est poussé au bout de sa logique. Tout est donc permis, en particulier les drogues dites douces – alcool, tabac, psychotropes divers – ou les sports extrêmes. En même temps, il faut conserver un corps en bonne santé. C’est pourquoi les activités à risque sont encadrées. Ainsi a-t-on le droit de fumer mais sous une hotte aspirante et avec une séance de décontamination à la fin ! De telles précautions, néanmoins, ne valent que pour les individus qui acceptent de rester dans la norme, car la société tolère sur ces marges certaines formes de déviance destructrice pour l’individu, à condition qu’elles ne menacent pas l’ordre social : Des quartiers réservés accueillent toute une population déchue, protégée par un statut de « Marginalité contractuelle intégrée », qui s’adonne aux drogues dures. Plus imprévisible peut-être : l’obésité est-elle aussi reconnue comme « un choix de vie et une liberté fondamentale », ce qui, accessoirement, permet à l’industrie alimentaire de mettre sur le marché tout ce qu’elle a envie de vendre.

Voici des extraits d’une interview de ce que j’ai lu dans un Think Thanks ( réservoir de pensé Le rôle des think tanks...) financier et que je transmet:


Grece 5.jpg« Cette conférence (l'ASCO (American Society of Clinical Oncology),, elle, parlera de sauver nos artères, ainsi que d'autres parties "non-optionnelles" de notre corps, des ravages du vieillissement. Pendant ce séminaire, certains conférenciers vont nous décrire les dernières avancées dans le domaine des technologies permettant d'allonger la durée de vie. Parmi les intervenants, il y aura bien sûr mon ami et collègue Patrick Cox, avec qui je travaille sur NewTech Insider.

« L'allongement de la durée de vie créera de nouveaux marchés... énormes. La vie en elle-même n'est pas qu'un simple produit, comme un ordinateur ou une automobile. Il arrive toujours un moment où l'on estime avoir suffisamment de gadgets et d'appareils en tout genre... le rêve humain de vivre mieux, plus longtemps, sans maladies et de garder ses facultés plus longtemps, cependant, semble impossible à satisfaire.

« Des empereurs chinois d'antan qui recherchaient l'élixir de vie aux conquistadors espagnols en quête de la légendaire Fontaine de Jouvence, nous avons toujours été fascinés par le sujet. La science moderne apporte enfin une réponse à l'éternelle question sur les raisons du vieillissement et de la mort, et découvre également les moyens d'empêcher ce phénomène.

« Patrick a travaillé sur une présentation fascinante. Il parlera de beaucoup de choses, des traitements à base de régénération des cellules souches à un nouvel alicament à base de plantes pour lutter contre l'"inflam-âge". Il parlera également d'un composé à base de fruits qui pourrait bien tenir les promesses que le resveratrol n'a pas été capable de remplir ».

J'aime beaucoup vous parler de la manière dont de nouvelles technologies dans la recherche médicamenteuse aident des chercheurs à mettre au point des molécules permettant de préserver la vie humaine, et de vous dire comment gagner de l'argent en investissant sur cette voie. Notre prochain numéro de
New Tech Insider vous parlera en détail d'une nouvelle petite entreprise spécialisée précisément dans ce domaine.

Le pouvoir des plantes
« Mais la vérité, c'est que les molécules médicamenteuses produites ex nihilo
ne sont pas la seule manière d'améliorer le traitement des maladies liées à l'âge. Nous n'avons pas vu un quart de ce que le royaume végétal est capable de nous offrir. Il existe des réserves presque sans bornes de composés potentiellement efficaces et totalement naturels, qui seront bientôt disponibles.

Les technologies qui sont utilisées pour mettre au point des médicaments permettent également de libérer le potentiel de produits phytochimiques déjà existants. Comme vous le savez, dans un autre domaine que celui qui nous concerne directement, de nouvelles technologies permettent par exemple de rendre disponibles des nouvelles réserves de pétrole et de gaz naturel. Lorsqu'il s'agit des réserves potentielles de nouveaux médicaments, les nouvelles biotechnologies seront l'équivalent du
fracking ou du forage dans les fonds marins
.

L'un des nouveaux médicaments dont Patrick nous parlera a en réalité été découvert après une expédition destinée à la collecte de plantes rares, poussant sur de lointains sommets montagneux. Il s'agit d'un sucre végétal qui inverse les dommages atteignant le foie et fait tomber le bouclier défensif que les cellules cancéreuses utilisent pour se protéger face au système immunitaire.

Ce qu'il y a de bien, avec les composés à base de plantes -- du point de vue d'une entreprise innovante -- c'est qu'ils sont souvent traités différemment par la FDA au niveau réglementaire. Si la FDA les considère comme des aliments, la barre réglementaire pour obtenir le droit de les mettre sur le marché est bien plus basse que celle concernant un médicament traditionnel...

Ce qui est synonyme d'opportunités très profitables pour les investisseurs qui gardent l'oeil ouvert et dont vous faites partie ! »

A lire sur le sujet : La révolution néolibérale,tant qu'il y aura des profits , Bernard Friot, l'enjeu des... Qu’est ce que la démocratie?, Bidoche, l’industrie de la..., La démocratie sans nous, 2011, année de la colère (...),A lire : La nouvelle lutte..., Notre système politique et..., Notre système politique et gouvernemental est un obstacle pour le progrès de l’humanité, Le lobbying de l’industrie..., Le capitalisme nuit..., Les risques du Bisphénol A ?, lien entre pollution..., Les porcs ont la grippe, la..., Le Monde selon Mosanto, Japon : déni atomique, France-Rwanda : Complicité française dans le..., ), Arkema et les vautours

 

04/04/2012

Total et néolibéralisme

Cher lecteurs,- lectrices,

Total est sous le feu des projecteurs depuis mardi et l'annonce d'une importante fuite de gaz sous l'une des plateformes du champ gazier d'Elgin-Franklin. En fin de semaine dernière, le groupe tentait de temporiser et de rassurer en indiquant avoir localisé la fuite en question. Mais aujourd'hui le mal est fait : la comparaison avec le spectre de BP en 2010 est dans toutes les têtes... La fuite de gaz Total en mer du Nord hors de contrôle

« total et néolibéralisme,plateformes du champ gazier d'elgin-franklin,système,privatise les bénéfices (spéculation,hausse des bénéfices) et socialise les pertesAlors que la question de la réparation (voire de la remise en ordre de marche) reste posée, faut-il s'attendre à la même débâcle boursière sur Total dans les semaines qui viennent ou, au contraire, y voir une opportunité ? »

  Le parallèle avec BP deux ans plus tôt

Si les enjeux et les conséquences aujourd'hui semblent tout de même très éloignés par rapport à la catastrophe de Deepwater, voilà en tout cas les deux scénarios de Reuters :

  • dans le meilleur des cas (arrêt temporaire), l'impact se limiterait à quelques centaines de millions d'euros. Les analystes mettent en avant le fait que seul du gaz et des produits "légers" s'échappent du puits. Il ne s‘agit pas de pétrole : le risque de pollution est donc nettement moindre ;
  • en cas de scénario noir toutefois (arrêt voire explosion de la plateforme d'Elgin-Franklin), la facture pourrait alors dépasser les 10 milliards de dollars...

Lors de la catastrophe de Deepwater dans le golfe du Mexique en 2010, le groupe anglais avait vu sa capitalisation boursière divisée par deux dans les deux mois qui avaient suivi cette annonce. Le coût global pour le groupe britannique avait alors dépassé les 37 milliards de dollars. Pour Total, avec une chute de près de 10% la semaine dernière, cela représente déjà une perte de capitalisation d'environ 8 milliards d'euros. « Depuis lundi toutefois, un rebond technique s'est mis en place, faisant suite aux dernières annonces du groupe ».

Mais pour autant, en faisant un équivalent rapide avec le cas de BP (rapport entre le coût final et la perte de capitalisation boursière perdue aux extrêmes), on peut raisonnablement estimer que le marché "pricera" le pire avec une chute dépassant les 15%.

Quel scénario face a un système qui privatise les bénéfices (spéculation, hausse des bénéfices) et socialise les pertes (les coûts qu’ils entrainent au niveau social, économique et écologique)? voir Privatisation des bénéfices et socialisation des pertes, Énergie libre: Les injustices commises contre l'humanité , L'Afrique, nouvel eldorado? Tant qu'il y aura des profits, Spéculation sur le bien commun, source L'Afrique est une "mine d'or" pour les investissements, selon Pékin :  source L'Afrique est une "mine d'or" pour les investissements, selon Pékin , Tant qu'il y aura des profits, La révolution néolibérale

A ce stade, si l'hypothèse d'un brusque retournement haussier ne peut être exclue en cas de résolution rapide, le scénario le plus probable risque d'être une lente temporisation descendante dans les prochains jours/semaines. « A moyen terme, vu les niveaux du pétrole ces derniers mois et les tensions politiques persistantes au Moyen-Orient, l'affaire reste belle. Comme toujours, à terme, ce genre d'actualité sera une opportunité d'achat (BP a par exemple repris plus de 50% à ce jour depuis son point bas de juin 2010). Mais n'oubliez pas trop vite que sur les marchés, il ne faut jamais occulter l'aspect psychologique qu'une telle annonce fait peser sur les marchés à court terme ». .Sur l'abstention

 

total et néolibéralisme,plateformes du champ gazier d'elgin-franklin,système,privatise les bénéfices (spéculation,hausse des bénéfices) et socialise les pertesA voir et discuter

 The end of suburbia

  The End of Suburbia - 52 minute documentary on peak oil - YouTube The end of suburbia fin du petrole 4 - Vidéo Dailymotion, Autres vidéos pour the end of suburbia »,

 total et néolibéralisme,plateformes du champ gazier d'elgin-franklin,système,privatise les bénéfices (spéculation,hausse des bénéfices) et socialise les pertesDocumentaire de Gregory Greene, Canada, 2004, 79 min

"Nous sommes littéralement coincés dans un cul-de-sac..." - James Howard Kunstler

 

L’épuisement des ressources pétrolières et l’effondrement du rêve américain

 

Que signifie la crête de production de pétrole pour l'Amérique du nord Comme les prix de l'énergie monteront en flèche durant les prochaines années, comment les populations du "Suburbia" réagiront-elles à l'effondrement de leur rêve ? Les banlieues d'aujourd'hui sont-elles destinées à devenir les taudis de demain ? Et qu'est-ce qui peut être fait MAINTENANT, individuellement et collectivement, pour éviter La Fin de Suburbia?

La projection sera suivie d’un débat en présence de :

Yves COCHET, député européen, président du groupe d’étude sur les pics pétroliers et gaziers à l’Assemblée.

Catherine ESPINASSE, psychosociologue, spécialiste des mobilités et des rapports à la voiture.

Florence LAMBLIN, adjointe au Maire du 13e chargée du développement durable, de l’environnement et du plan climat – architecte et urbaniste.

Mardi 3 avril à 20h00
Cinéma l’Escurial
11 boulevard de Port Royal


Entrée gratuite dans la limite des places disponibles.

 

Entretien avec Nnimmo Bassey des Amis de la Terre International afin de demander une action immédiate au fonds de pension

« Bienvenue sur Voices, le bulletin bimestriel qui vous informe du travail crucial effectué à travers le monde par nos 76 groupes membres. Ce mois-ci l’accent est de nouveau sur Shell, l’entreprise qui persiste à ne pas tenir compte des règles dans mon propre pays, le Nigeria. Moi-même et vingt-sept autres lauréats du Right Livelihood Award tentons désormais de cibler cette entreprise là où ça fait mal, à savoir dans les caisses. Vous trouverez ci-après comment participer. Nous avons une autre bête en ligne de mire : Monsanto. Notre nouveau rapport montre l’opposition intense qui existe face à cette multinationale, qui de toute évidence colporte ses produits génétiquement modifiés sans aucune considération pour les coûts qu’ils entrainent au niveau social, économique et écologique. Les nouvelles sont bonnes en provenance des Pays-Bas où notre groupe a provoqué un repli de la compagnie aérienne nationale sur son utilisation de biocarburants.

Je souhaite que cette lecture vous inspire et vous incite à vous impliquer.

En toute solidarité,


Nnimmo Bassey 
»

Appel au fonds de pension norvégien pour qu’il se désengage de Shell Le mois dernier, 28 lauréats du Right Livelihood Award ont écrit au fonds de pension du gouvernement norvégien pour lui demander de désengager toutes ses actions Shell en raison des dommages environnementaux graves engendrés par la négligence de l’entreprise dans le delta du Niger au Nigeria Nous vous invitons à rejoindre les lauréats, parmi lesquels
>> Il faut agir!  >> Lire la lettre rédigée par les lauréats de Right Livelihood

 

Argentine : l’immobilier menace des zones humides clés Les Amis de la Terre Argentine soutiennent un mouvement citoyen contre un projet immobilier de luxe de 620 hectares qui aura des conséquences sérieuses sur les zones humides de Río de la Plata, qui héberge des espèces animales uniques en Argentine.
>> En savoir plus et voir les photos

 

Pays-Bas : la compagnie aérienne promet de ne plus faire affaire avec la société d’investissement néerlandaiseSuite à un rapport et une cyber-action des Amis de la Terre Pays-Bas, la compagnie aérienne KLM/Air France a annoncé qu’elle n’achèterait plus de biocarburants de la société d’investissement néerlandaise Waterland après qu’elle a été dénoncée pour son exploitation des agriculteurs en Indonésie.
>> En savoir plus

 

 

Nuevo informe: Combatir a Monsanto

« Hoy, en el día en que la gigante de biotecnología Monsanto publica sus ganancias del segundo trimestre, nuestro nuevo informe muestra la creciente resistencia y el rechazo de pequeños productores, comunidades locales y movimientos sociales de todo el mundo a Monsanto y al modelo agroindustrial que representa.
El informe, realizado conjuntamente con La Vía Campesina y Combat Monsanto, brinda una mirada de las principales luchas contra Monsanto y otras empresas de agroquímicos que imponen los cultivos genéticamente modificados (GM) a los agricultores y el medio ambiente.
>> Lee el informe
 »

 

Australie : les agriculteurs vainqueurs contre la mine de charbon de Wandoan du groupe Xstrata

Un tribunal australien a recommandé que le groupe suisse peut poursuivre sa mine de charbon de Wandoan malgré les inquiétudes touchant aux impacts de la combustion du charbon. Cependant, la cour a décidé en faveur de la protection des terres et des ressources des agriculteurs et des propriétaires terriens.
>> En savoir plus

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu