Avertir le modérateur

26/08/2010

La Chine invente l’embouteillage permanent

Record battu ! Un embouteillage monstre paralyse une « Voie Rapide » chinoise sur plus de 100 kilomètres depuis maintenant 10 jours. Les voitures avancent à la vitesse moyenne de 1 kilomètre par jour ! Selon les autorités chinoises, l’embouteillage devrait durer encore un mois…

Les Chinois sont en train de réaliser la métaphore cinématographique de Luigi Comencini qui imaginait en 1979 « Le Grand Embouteillage » comme le syndrome de la paralysie de notre société.

L’embouteillage chinois a commencé il y a dix jours sur la – on ne rit pas – Voie Rapide Nationale 100, aussi connue sous le nom de G110,  principale voie de communication routière entre la capitale Pékin et la ville de Zhangjiakou (plus de 4 millions d’habitants), nous a informé Slate depuis hier.

Apparemment, la cause première de l’embouteillage serait des travaux sur l’axe en question, travaux qui ne devraient pas être terminés avant la mi-septembre… On souhaite bon courage aux automobilistes coincés dans le bouchon ! Mais il faut dire que l’axe en question connaît un volume de trafic en augmentation de 40% par an, ce qui n’aide pas vraiment à maintenir une bonne fluidité…

En outre, de nombreux véhicules tombent en panne, ce qui n’arrange rien. D’après les autorités chinoises, cet embouteillage cessera à la mi-septembre.

Certains automobilistes et chauffeurs de camions sont désormais bloqués depuis plus de 5 jours. Alors la vie s’organise comme elle peut. Les conducteurs jouent aux échecs ou aux cartes.

Mais le plus dur, c’est l’approvisionnement en eau et en nourriture. Heureusement, les villageois des alentours passent à vélo pour ravitailler les automobilistes. C’est quand même bien pratique le vélo…

Comme il n’y a pas de petits profits, les cyclistes ravitailleurs vendent la nourriture 3 à 4 fois plus cher que le prix normal et l’eau jusqu’à dix fois plus cher que le prix normal ! Pauvres automobilistes…

Et dans le reste de la Chine, ce n’est guère mieux, tout particulièrement à Pékin où les problèmes de trafic sont récurrents et où la municipalité essaye de gérer au mieux cet embouteillage monstre dont les conséquences s’étendent jusqu’à la capitale chinoise.

Selon Chine Nouvelle, le nombre de véhicules en circulation à Pékin augmente de 1900 unités par jour, soit près de 700.000 par an! Et si le rythme actuel se poursuit, le nombre total de véhicules à Pékin devrait atteindre 7 millions en 2015.

Concernant le taux de motorisation (nombre de voitures pour 1000 habitants), il explose à l’échelle chinoise. Il y avait seulement 5 voitures pour 1000 habitants en 1990, 15 voitures pour 1000 habitants en 2003 et environ 30 voitures pour 1000 habitants en 2010. On remarque que le taux de motorisation a doublé en à peine 7 ans…

Certes, on est loin du taux d’équipement français (600 voitures pour 1000 habitants) ou américain (plus de 800 pour 1000 habitants), mais à l’échelle d’un pays peuplé d’1,4 milliard d’habitants, cela représente quand même environ 40 millions de voitures en circulation, soit plus que le parc automobile français.

Pour la seule année 2009, 13,6 millions de voitures neuves ont été vendues en Chine, soit une progression de 46% par rapport à 2008.

Si le taux de motorisation double encore d’ici 2020 (hypothèse très modérée), le parc automobile chinois sera composé alors de 80 millions de voitures.

L’embouteillage chinois de cet été sera alors considéré comme un simple ralentissement. Il semblerait bien que la Chine a troqué la « révolution permanente » contre « l’embouteillage permanent »…  Quand l’automobile détruit la planète… V

Sur le même sujet :

·                   L’hypermobilité

·                   Nouvelles d’un monde sans voitures – Juillet 2009

·                   Une récession temporaire… ou la fin de la croissance ?

·                   World Carfree Network – Février 2009

·                   World Carfree Network – Mars 2009


Cet article a été publié par Marcel Robert, le 25 août 2010 à 13:10, classé dansActualitéDestruction de la planèteFin de l'automobileFin des autoroutes et taggé automobilistecamionschinecirculationcongestionmassification,mondemotorisationnourritureparc automobileplanèteprixprofitssociété,traficVélovillevitesse. Récupérer le lien permanent. Suivez tous les commentaires ici via le flux RSS des commentairesPoster un commentaire ou faites un rétrolien: URL du Rétrolien.voir Nicholas Georgescu-Roegen, économiste de génie

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu