Avertir le modérateur

16/11/2016

Jeux vidéo : les nouveaux maîtres du monde

n

 

Sous couleur de démocratie, de pluralité, de tolérance et de bien-être, les autorités politiques, inféodées aux pouvoirs marchands, ont édifié un système totalitaire sans nul autre pareil. »


DE LA SERVITUDE MODERNE

 La télé est dangereuse pour les hommes... Demain, on pensera sans effort, puis on ne pensera plus et on crèvera enfin de la plus triste vie.

M Desmurget, neuro-scientifique
à lire " TV LOBOTOMIE"
A voir DE LA SERVITUDE MODERNEla servitude moderne

On assiste à un vaste processus de transformations économiques, sociales, politiques à l’échelle mondiale. C’est l’émergence d’un nouveau capitalisme mondialisé sous l’effet de deux grandes forces : les nouvelles technologies et la globalisation financière. Ainsi s’opère une transition vers une nouvelle forme de capitalisme dominé par la finance et le savoir. Le nouvel état de l’économie porte plusieurs noms : le new age : âge d’or illustré par le modèle américain = croissance économique forte et durable (grâce aux nouvelles technologies et l’économie de marché) ou encore la nouvelle économie qui est l’ensemble des entreprises appartenant au secteur des nouvelles technologies de l’information et de la communication et dont le développement économique est fondé sur internet dans un nombre toujours plus grand d’activités). " cf Comment s’endetter ? , révolutions technologique , Qu’est ce que c’est… La restructuration ?
 
iphone
 
2. Le capitalisme doit son expansion et sa domination au pouvoir qu’il a pris en l’espace d’un siècle sur la production et la consommation à la fois.  C’est ce pouvoir que la révolution informationnelle commence de fissurer. cf Andre Gorz, restructuration du capitalisme  

Vous rappelez-vous des connexions internet à la fin des années 90 ? Du petit bruit qu'émettait votre modem quand il se connectait ? Du temps qu'il fallait pour charger une page ? Que les abonnements internet vous offraient royalement une connexion de quelques heures par mois ?

Pensiez-vous, à cette époque, que vous regarderiez la télévision via internet ? Que vous discuteriez en vidéo-conférence avec quelqu'un à l'autre bout du monde grâce au réseau ? Ou que vous pourriez lire vos e-mails dans le métro ?

 
NEWS CULTURE
"Jeux vidéo : les nouveaux maîtres du monde" diffusé ce soir sur Arte
 
"Jeux vidéo : les nouveaux maîtres du monde" diffusé ce soir sur Arte
 
 
spidercacolac1

Hier soir  soir à 22h25, Arte diffusera un documentaire de 77 minutes entièrement dédié au média vidéoludique. Intitulé Jeux vidéo : les nouveaux maîtres du monde, il tente de décrypter la “gamification” de la société ainsi que l’influence de ce nouveau média de masse qui a accouché de "l'homo ludicus" et d'une "génération G" (Gamers).

l
 

Jeux video - Les nouveaux maitres du monde - YouTube

 
 
 

 

 

a publication de Intel France.

Comment proposer une IA pas trop élémentaire, qui ne briserait pas l’immersion, sans être trop parfaite pour ne pas frustrer le joueur ? #iQ

Les jeux vidéo sont des plateformes d'expérimentation idéales pour l'intelligence artificielle Les jeux vidéo sont des plateformes d’expérimentation idéales pour l’intelligence artificielle : certains jeux comme Hello Neighbor et Event[0] permettent aux joueurs de se confronter à des intelligences artificielles. Ce terrain de recherche, récemment investi par Google DeepMind, nous prévoit de belles surprises pour l’avenir.

Bienvenue dans l'ère de la multi-connexion
Non seulement nous sommes de plus en plus nombreux à être connectés, mais le nombre d'appareils connectés par utilisateur ne cesse de croître. Outre votre ordinateur de bureau, il y a de grandes chances que vous possédiez aussi un smartphone et/ou une tablette, autant d'objets "connectables".

Au niveau mondial, l'étude Visual Networking Index estime que d'ici 2016, 18,9 milliards de connexions seront enregistrées. Soit une moyenne de 2,5 abonnements à une connexion internet par individu. Et nous devrions avoir en moyenne 5,4 appareils connectés par personne en 2015 contre 2,4 en 2011.

Vous comprenez bien que pendant longtemps, ce trafic était généré quasi exclusivement par des ordinateurs (portables ou de bureau). En 2011, ils représentaient ainsi 94% du trafic internet grand public. Une proportion qui devrait tomber à 81% d'ici 2016 sous l'effet de l'apparition de nouvelles pratiques d'internet, smartphones et tablettes en tête.

Selon Ericsson, en 2019, 5,6 milliards de smartphones devraient être en utilisation dans le monde (un milliard de smartphones se sont vendus l'année dernière). Les ventes globales de portables, tablettes et PC ont, quant à elles, atteints environ 2,4 milliards d'unités pour atteindre trois milliards en 2017.

A ces appareils connectés désormais "traditionnels", s'ajoutent de nouveaux objets connectés : votre télévision, votre réfrigérateur, votre babyphone, la station météo qui trône dans votre salon, les lunettes de réalité augmentée, les Google Glass ou encore des appareils capables de surveiller votre rythme cardiaque, votre taux de glycémie, etc.

C'est à se demander quand votre salière pourra se connecter à internet. D'ailleurs nous n'en sommes pas si loin avec la fourchette Hapifork fabriquée par le Français Slow Control, qui vous prévient quand vous mangez trop ou trop rapidement.

n

"Jeux vidéo : les nouveaux maîtres du monde" diffusé ce soir sur Arte

Grand reporter connu pour avoir enquêté sur la banque Goldman Sachs, le géant de l'acier Mittal ou tout récemment sur le groupe terroriste Daech, Jérôme Fritel mène l'enquête sur un monde qui nous est plus familier, celui du jeu vidéo et de la culture geek. Le journaliste voit large et, pour ce reportage, s'attaque désormais à des sujets tels que l'émergence des jeux en ligne massivement multijoueurs, l'eSport, Twitch et les youtubeurs, l'univers otaku, la violence, les polémiques, la place du sport dans le jeu vidéo, en passant par le jeu sur mobile et le modèle free-to-play...

"Jeux vidéo : les nouveaux maîtres du monde" diffusé ce soir sur Arte

Avec autant de thèmes abordés en un peu plus d'une heure,  Ce sera également l'occasion d'y apercevoir quelques têtes connues, David Cage, Yves Guillemot, Niklas Hed (créateur de Angry Birds), Kazunori Yamauchi, Goichi Suda, Jenova Chen ou David Rutter (producteur de FIFA 16). Tous nous parleront d'un sujet qui leur tient à coeur.

En plus de sa diffusion sur le petit écran, ce reportage est également visible sans délai sur le site de la chaîne de télévision culturelle franco-allemande. Pour y accéder, il vous suffit de suivre ce lien.

Chronique : qu'est-ce que le jeu vidéo ?

 En plus de sa diffusion sur le petit écran, ce reportage est également visible sans délai sur le site de la chaîne de télévision culturelle franco-allemande. Pour y accéder, il vous suffit de suivre ce lien.
 

 

Selon le cabinet GfK, rien qu'en France, il s'est vendu l'année dernière 300 000 objets connectés (étude qui exclut les ordinateurs, les smartphones et les tablettes). Il devrait s'en vendre deux millions d'ici 2020. Une tendance mondiale. Ainsi, en 2013, les télévisons connectées engendrent déjà 6% du trafic internet mondial grand public, soit 4% de plus qu'en 2011. Une tendance ultra-porteuse...

Lorsque l’accroissement de la rente devient le but déterminant de la politique des firmes – plus important que le profit qui, lui, se heurte à la limite interne indiquée plus haut – la concurrence entre les firmes porte avant tout sur leur capacité et rapidité d’innovation. C’est d’elle que dépend avant tout la grandeur de leur rente. Elles cherchent donc a se surpasser dans le lancement de nouveaux produits ou modèles ou styles, par l’originalité du design, par l’inventivité de leurs campagnes



 Black Mirror trailer

 C'est, poussée à l'extrême, une certaine conception individualiste des droits de l'homme, au mépris de toute dimension communautaire. Dans cette optique, chacun peut revendiquer tout au long de sa vie, et jusqu'à un âge très avancé, la pleine jouissance de ses moyens et de son pouvoir, au lieu de penser à ceux qui sont à naître.

nBlack Mirror ITA - 15 milioni di celebrità

 

L’accélération de l’obsolescence, qui va de pair avec la diminution de la durabilité des produits et de la possibilité de les réparer, devient le moyen décisif d’augmenter le volume des ventes. Elle oblige les firmes à inventer continuellement des besoins et des désirs nouveaux, à conférer aux marchandises une valeur symbolique, sociale, érotique, à diffuser une « culture de la consommation » qui mise sur l’individualisation, la singularisation, la rivalité, la jalousie, bref sur ce que j’ai appelé ailleurs la « socialisation antisociale ».Tout s’oppose dans ce système à l’autonomie des individus ; à leur capacité de réfléchir ensemble à leurs fins communes et à leurs besoins communs ; de se concerter sur la meilleure manière d’éliminer les gaspillages, d’économiser les ressources, d’élaborer ensemble, en tant que producteurs et consommateurs, une norme commune du suffisant – de ce que Jacques Delors appelait une « abondance frugale  L'ouvrier et la machine

"Jeux vidéo : les nouveaux maîtres du monde" diffusé ce soir sur Arte
Black Mirror S01E03 The Entire History Of You

Jeux video - Les nouveaux maitres du monde Créé le mercredi 16 novembre 2016

 Running ManGlobalia. JC RuffinLe cauchemar climatisé...Les marchands de peur. La...Le but de la novlangue",...
 

La " crise" permanente, Molière, Le misanthrope , Le cauchemar climatisé... , Qu’est ce que la démocratie? , Globalia de Jean Christophe...

- L'idéologie mercantile a tous les étages : Logique néolibérale  : Capitalisme : Le triomphe de l’argent roi,  L'argent sans foi ni loi 2, Ayn Rand, pasionaria du...Serge Halimi - Le Grand Bond en Arrière

 LIRE AUSSI SUR


> «Real Humans», le cyber des mondes

> Le robot aménagé
La série reprend tous les fantasmes mythologiques liés au genre, avant même l’apparition du terme.

> «Pour les Japonais, l’humanoïde facilite les interactions sociales»
L’anthropologue Emmanuel Grimaud évoque le rapport aux robots.

 

Sources

 RISC – Revue Internationale Sur la Crise | Paris :

revue risc | Tant qu'il y aura de l'argent ... 

La révolution technologique 2, LE NÉOLIBÉRALISME, STADE SUPRÊME ? : citoyen actif, Je reprends LE NÉOLIBÉRALISME, STADE SUPRÊME ?  et Pourquoi parler de crise ?

André Gorz 

La sortie du capitalisme a déjà commencé 

Version en ligne sur le site d’ÉcoRev 

et publiée dans Écologica (Galilée, 2008)

 

Faites le deuil du monde d'hier, Les maîtres ne sont pas à choisir, mais à destituer !Les maîtres ne sont pas à choisir, mais à destituer ! AL d'avril est en vente (mais pas en kiosque)  Fronts anticapitalistes : Rompre avec le capitalisme plutôt que de lui résister

la restructuration du capitalisme

 DE LA SERVITUDE MODERNE - YouTube, Crise aux pays des merveilles, Lien entre capitalisme et l’endettement - Antalya, La Finance imaginaire - Hensozu

 

BA Les Infiltres Vendredi Prochain 22H50 Sur France 2 [ Inédit ] Pôle Emploi entretien #1 - YouTube :  

Reportage "Ils luttent contre le chômage" - YouTube :57 min Enquête : "Pôle emploi : Peugeot-Sochaux, Cadences en Chaîne - YouTube : 53 min , Pôle emploi au coeur de la crise :

 

Rencontre avec Jean-Christophe Rufin, à l'occasion de la parution de Globalia http://www.gallimard.fr/catalog/entretiens/01050269.htm

 

Qu’est ce que le capitalisme : Comprendre le capitalisme japonais,

 LIRE AUSSI SUR

> «Real Humans», le cyber des mondes

Fight Club


31/10/2016
Princesses, pop stars & girl power

eXistenZ Par Enkolo dans Accueil le 13 Août 2016 
Fight Club Par Enkolo dans Accueil le 8 Octobre 2016

04/07/2014

Bussiness des drones

n

n

 

God - John Lennon - YouTube : Imagine all the people living life in peace. You may say I'm a dreamer, but I'm not the only one. I hope someday you'll join us, and the world will be as one”

 Petite leçon d'Europe par Jean Gabin dans "Le président"

 

14-18
« On croit mourir pour la Patrie, on meurt pour des industriels »

 

 

sur le site investig'action - Michel Collon

 

Et pendant que l'Europe se penche sur les sanctions possibles contre Moscou, la France prévoit de livrer des nouveaux appareils à Moscou, en l'occurrence des Mistrals pour une valeur d' 1,2 milliards d'euros. Hasard du calendrier, 400 marin russes sont arrivés hier à St Nazaire pour se familiariser avec leurs nouveaux matériels

 

 Petite leçon d'Europe par Jean Gabin dans "Le président"

 

 La pauvreté est la pire forme de violence. j'aime

 

·                     Vaincre la pauvreté ce n'est pas un geste de charité, c'est un acte de justice. j'aime

 

·                     La pauvreté est le parent de la révolution et du crime. j'aime

 

·                     Si la pauvreté était une banque, il n'y aurait pas de pauvreté. j'aime

 

·                     La pauvreté s'encombre rarement de principes et surtout de contingences. j'aime

 

 

 

Des armes pour le monde Arte 2014 02 04 20 50 

 

Les autorités ont-elles encore une chance dans la lutte contre le trafic d'armes international ?
Diffusé sur Arte le mardi 4 février 2014 à 20:50 - Durée : 1 h 29 :
En dépit des contrôles, les zones de conflit sont inondées d'armes importées illégalement, notamment de l'Allemagne. Cette passionnante enquête nous mène du Mexique au Darfour en passant par la Bosnie-Herzégovine. Ventes record

 

  

 L'UE « Nobel de la guerre »: record de vente d'armes pour les pays de l'Union européenne en 2011  

la guerre mondiale fut essentiellement l'œuvre des hommes d'argent; que ce sont les hauts industriels des différents États de l'Europe qui, tout d'abord la voulurent, la rendirent nécessaire, la firent, la prolongèrent. Ils en firent leur état, mirent en elle leur fortune, en tirèrent d'immenses bénéfices et s'y livrèrent avec tant d'ardeur, qu'ils ruinèrent l'Europe, se ruinèrent eux-mêmes et disloquèrent le monde."

Mais aujourd'hui, j'aimerai vous emmener dans un monde qui n'est plus de la science-fiction que cela. Celui des drones.  


Une question qui est au coeur de l'actualité puisque plusieurs pays européens -- le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Italie -- ont décidé d'intégrer les revenus de la prostitution, la vente d'arme (  Des armes pour le monde Arte  , Ventes record ) et de la drogue dans le calcul du PIB. cf 
Quand le vice les rend plus riches , L'Allemagne et les Drones d'attaques : L'Indigné L'ère des robots traders est arrivée ,

 

 

Alors que David Cameron

 

Il vient d'abandonner sa proposition d'armer les rebelles syriens, le Royaume-Uni a-t-il livré des composants permettant de fabriquer des armes chimiques au régime de Bachar el-Assad Un rapport parlementaire révèle l'exportation par le pays de 12,3 milliards de livres (14 milliards d'euros) d'armement à 25 nations figurant sur sa propre liste de régimes sensibles.

Selon le comité de contrôle des exportations d'armesd e la Chambre des communes, du fluorure de sodium, qui peut servir à la fabrication d'armes chimiques, a été exporté vers la Syrie ces deux dernières années. source : le Figaro du 18/07/2013 

 

A Damas, Assad rejette les propositions de négociations.
- "Négocier, mais pourquoi ?! Tout est sous contrôle".
Sur les panneaux : Bureaux du président ; examens oculaires ; on demande de l'aide.  Ophtalmo et aveugle  

 
Lord of War Bande Annonce VF - YouTube :


Des drones américains armés de missiles s

La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama”

 « Les révolutions sortent, non d'un accident, mais de la nécessité. » Victor Hugo

  « Un homme ça s’empêche : il se définit pas simplement par ses prouesses ou ses droits, il se définit aussi par ce que la honte ou le scrupule le retienne de faire. L’homme qui se révolte est aussi un homme qui se résiste » - Albert Camus

 Survolent Bagdad, mais uniquement pour «protéger» le cas échéant les militaires et diplomates américains présents, a indiqué à l’AFP un diplomate américain

 Rapport sur la sécurité intérieur : La menace djihadistes pèse aussi sur l'Europe. Dans un rapport, l'agence de sécurité allemande est particulièrement inquiète face à la montée des islamistes qui gagnent du terrain Le point en Allemagne :

 L'Allemagne et les Drones d'attaques L'Indigné

Ifweweresyrians

 

 

Et si la guerre en Syrie avait lieu en France ? Post de blog Si la France était la Syrie, les habitants d'Avignon et de Cannes seraient tous morts, selon les calculs du projet « If we were Syrian ».

 
Voilà ce qu'a annoncé Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon, dimanche dernier : le projet Amazon Prime Air.

Ce qui se cache derrière, ce sont des mini-drones qui remplaceraient les livreurs traditionnels. Principal atout de ces drones : la livraison de votre colis une demi-heure après votre commande. De quoi donner à Amazon un avantage de poids dans la compétition que mènent les sites de commerce électronique pour livrer leurs clients au plus vite. Amazon avait déjà lancé un service Premium (payant) assurant une livraison sous les 24h.

Jeff Bezos en a dévoilé un peu plus sur ce fameux drone, l'Octocopters : équipé de 8 hélices, il sera capable de porter des colis pesant jusqu'à 2,3 kg, ce qui représente 86% des commandes passées sur Amazon. L'Octocopters devrait en outre pouvoir se passer de l'intervention humaine, du moins dans sa phase de vol. Les coordonnées GPS du client permettront au drone de se diriger automatiquement à bon port.

Avouons-le, l'annonce de Bezos tombe à point nommé car lundi dernier était le Cyber Monday, jour pendant lesquels les sites d'ecommerce américains offrent d'attractives réductions à leurs clients. Difficile d'imaginer que le fondateur d'Amazon a choisi le jour précédent cette grande frénésie e-consommatrice par hasard. Les drones d'Amazon ont fait grand bruit et le géant du commerce en ligne s'est offert une publicité gratuite.

Faut-il y voir un lien de cause à effet, en tout cas, les ventes en ligne ont augmenté de 19% par rapport au même jour l'année dernière, et ce sont Amazon et eBay qui en ont le plus profité.

Enorme coup de pub ou pas, l'annonce de Bezos a au moins eu l'avantage de mettre en avant une tendance Ingrid Labuzan .

La robotique en France, et tout particulièrement à la volonté affichée du gouvernement de favoriser la robotique de service. Vous pouvez retrouver ces articles ici et .

Aujourd'hui, je vous propose donc de nous intéresser à cette branche particulière que sont les drones.


Des armées de drones
Le marché des robots de service est depuis des années dominé par le domaine de la défense et de l'exploration. En 2012, les robots de défense représentaient 40% des ventes de robots de services à usage professionnel.

Le point commun à ces deux secteurs : des environnements hostiles. Car c'est un des points forts des robots : leur capacité à intervenir dans des domaines qui sont inaccessibles ou dangereux pour l'homme. Un robot n'a pas besoin d'atmosphère viable ; il peut, s'il est conçu pour cela, résister à des températures extrêmes, à la pression, à la radioactivité ou à toutes autres sortes de pollution. Il ne se ressent pas la peur, obéit au doigt et à l'oeil et, quel que soit son coût, il a moins de valeur qu'une vie humaine.

Les robots se sont donc très rapidement fait une place dans le domaine de la défense. Apparus au cours de la Seconde Guerre mondiale, le premier robot à usage militaire, le Goliath, était utilisé pour transporter des explosifs et les diriger vers les troupes ennemies. Il faut bien reconnaître que l'efficacité de ces premiers robots était vraiment réduite : utilisés sur les plages du débarquement par les Allemands, ils n'ont fait que peu de victimes parmi les alliés.

Robot Goliath
 

Depuis, l'amélioration des capacités d'analyse, de réactivité, d'adaptabilité et de communication, de leur capacité à travailler avec des humains ou d'autres robots leur ont permis de se faire une place de choix dans les armées modernes. Surveillance, repérage, déminage, sécurisation, communication mais aussi attaque, les robots de défense moderne tendent à de plus en plus remplacer et suppléer les forces armées humaines.

Aujourd'hui, voici donc à quoi le Goliath pourrait ressembler : le SnakeBot, un robot serpent développé par l'armée israélienne dont chaque élément peut soit travailler en collaboration avec les autres soit se détacher et agir de manière indépendante. Le SnakeBot est utilisé pour des missions de reconnaissance et d'espionnage ainsi que pour transporter des explosifs.

Robot SnakeBot
 

Les robots sont aujourd'hui présents sur les principaux terrains d'opération. Leur utilisation s'est accélérée ces dernières années, initiée par les armées israélienne et américaine. Les Américains en ont fait un usage très important en Irak et en Afghanistan. Selon le sénateur américain Lindsey Graham, entre 2008 et 2013, les drones de combat américains auraient abattu 4 700 personnes. En une dizaine d'années, la fréquence des frappes menées par des drones américains est passée d'une tous les 40 jours à une tous les 3 jours.

Ce qui laisse entrevoir une refonte en profondeur de la composition des principales armées de la planète... vers la robotisation. Les chiffres précis sont évidemment secret défense mais on estime par exemple que l'armée américaine dispose déjà de 8 000 drones et de 12 000 robots terrestres. Et les robots devraient être de plus en plus présents dans ses rangs : ils représenteront un tiers de ses effectifs d'ici 2020. Ainsi le nombre de drones devrait atteindre les 20 000 unités d'ici là.

En Europe, un des projets de drones militaires le plus avancé est le projet Neuron, mené par la France, l'Italie, la Suède, l'Espagne, la Grèce et la Suisse en collaboration avec Dassault Aviation. Son objectif : doter l'Europe d'un drone de combat furtif -- un avion piloté à partir du sol -- capable de mener des attaques au sol et même des combats aériens.

Evidemment, l'utilisation de plus en plus généralisée des drones pose toute une série de questions, en particulier éthiques, qui devront être résolues dans les années à venir mais aussi techniques puisque comme l'explique à Challenges Patrick Ky, directeur exécutif de l'Agence de sécurité aérienne européenne (AESA) : " Nous avons analysé une soixantaine d'accidents de drones dont les données ont été transmises par l'OTAN et l'US Air Force : 85% ont eu lieu à cause de la perte de contrôle du drone". Tout le comme le mythe de des attaques "chirurgicales", l'utilisation de drone ne signifie en aucun cas la disparition de ce que l'on appelle les pudiquement les "dommages collatéraux".

L'exploration et la surveillance : nouveau terrain de jeu des drones ?
Il y a un autre domaine dans lequel l'utilisation des robots est lui aussi en pleine explosion -- et beaucoup moins controversé : celui de l'exploration.

Pensez au robot Curiosity qui explore la planète Mars depuis 2012. Plus proche de nous, des robots sont ainsi utilisés au coeur de la centrale de Fukushima aux travaux de d'exploration, de sécurisation et de décontamination, à des niveaux de radioactivité mortels pour l'homme.

L'exploration des domaines inconnus -- que ce soit les profondeurs extrêmes des océans ou encore les planètes du système solaire -- passe maintenant par les robots.

En matière de civil, l'exploration, la surveillance et la cartographie sont des domaines dans lesquels les drones ont le plus de chance de rapidement devenir indispensables. Un exemple : la SNCF teste depuis novembre dernier la surveillance de son réseau entre le Gard et le Vaucluse grâce à des drones. Le dispositif pourrait être étendu au reste du territoire dans les années qui viennent.

Ces nouveaux domaines d'application pour les drones civils, et aux sociétés qui vont en profiter.

 

Amazon l'a tout récemment remis sous le feu des projecteurs par la voix de son fondateur Jeff Bezos qui a annoncé travailler sur un projet de livraison de vos colis, par drone, 30 minutes après votre commande. Comme je vous le disais hier, cette annonce constitue un joli coup de pub pour le géant du commerce électronique mais aussi pour les drones civils.

Ces robots avaient déjà conquis le domaine de la défense et qu'ils s'apprêtaient à s'emparer de celui de la surveillance.

Les exemples se multiplient depuis quelques mois. La SNCF a lancé un test grandeur nature de surveillance de son réseau par des drones. Une mission qui était jusque-là accomplie de nuit, par des agents. Le drone a ainsi repéré des microfissures sur le viaduc ferroviaire de Roquemaure emprunté par le TGV Paris-Marseille. Outre la surveillance technique de son réseau, la SNCF compte aussi utiliser ces drones pour lutter contre les vols croissants de câbles.

Si la SNCF s'est lancée dans un tel projet, c'est que, contrairement aux Etats-Unis, la France a autorisé dès 2012 l'accès de son espace aérien aux drones civils. Ne nous emballons pas : leur utilisation est cependant très contrôlée, pas de risque que vous en surpreniez un en train de vous espionnez pendant que vous prenez votre bain -- du moins dans les années qui viennent.

Des drones multifonctions
De l'autre côté de l'Atlantique, les drones civils doivent, pour le moment, rester au sol. Ce qui limite d'autant le projet d'Amazon puisque son projet de drone livreur est tout simplement interdit. Cependant, fin 2015, l'agence de sécurité aérienne américaine pourrait autoriser ces vols aux entreprises souhaitant livrer leurs clients.

Les missions de surveillance et de repérage pourraient rapidement devenir le quotidien des drones dans nombre de pays de la planète. Il suffit d'aller faire un rapide tour sur les sites spécialisées pour découvrir une liste longue comme le bras de missions et de services que pourraient rapidement nous rendre ces petits engins automatiques : surveillances des foules, des forêts, de la météo (non seulement au quotidien mais aussi pour repérer les phénomènes climatiques comme orages, tempêtes et ouragans), surveillance et lutte contre les incendies, des réseaux routiers, de la circulation.

Quelques exemples -- plus ou moins effrayants ou utiles d'ailleurs -- de ces utilisations possibles. Au Brésil, les forces de l'ordre devrait recourir de manière massive aux drones Hermes pour surveiller la foule et les stades pendant la prochaine coupe du monde de football. Evidemment, certains imaginent déjà des drones policiers capables de tirer des balles en caoutchouc ou d'immobiliser des personnes.

C'est dans un autre tout autre domaine que l'ONG allemande Definetz s'est illustrée. Elle a mis au point un drone qui parachute un défibrillateur près des victimes accidents cardiaques. Des chercheurs espagnols utilisent quant à eux des drones pour photographier et cartographier des champs. Objectif : repérer les rangs qui ont besoin d'herbicides pour réduire jusqu'à 70% le volume de produits utilisés.

Et puis il y a les projets de robots livreurs de tacos, burritos, sushis, livres, etc. etc.

Un marché global qui est estimé à 2 milliards d'euros d'ici 2015.

France, nouvelle patrie des drones ?
Et la France dans tout cela ?, vous demandez-vous peut-être. Bonne question, cher lecteur. Eh bien, figurez-vous que nous ne sommes pas si mal situés que cela. Ou du moins que nous avons de grandes ambitions (ce qui est souvent le cas). Il faut dire que l'orgueil national a été titillé par un raté (semi)complet : celui des robots et drones de défense. Heureusement qu'il y a le projet Neuron dont je vous parlais hier pour nous permettre de sauver la face. Même raté avec les robots industriels (qui ont fait l'objet d'une précédente Quotidienne).

Le drone intéresse les entreprises
Qu'à ne cela tienne : la France a décidé de se rattraper avec les robots de service ainsi qu'avec les drones civils. Un pari qui pourrait réussir, du moins pour les drones civils. Premièrement, les entreprises et les équipes de recherche s'intéressent au sujet. L'Hexagone compte ainsi 20 constructeurs homologués de drones et 277 opérateurs autorisés. Parmi elles, des micro-sociétés mais aussi de grands noms comme Parrot ou Thalès. Parmi elles, 80% environ se consacrent à l'audiovisuel. Les prises de vues aériennes du Tour de France ou les survols des sites historiques des émissions culturelles sont déjà filmées grâce à des drones.

Le secteur est d'ailleurs en pleine mutation et réorganisation. Outre la création en 2011 de la Fédération professionnelle des drones civils (FPDC), le secteur se structure progressivement, comme l'expliquait en début de mois Emmanuel de Maistre co-fondateur de l'opérateur Redbird et président de la FPDC au Parisien : "Les constructeurs se structurent et rachètent d'autres PME. Parmi les opérateurs, il y a beaucoup de petites entreprises nées grâce à des indemnités chômage mais bientôt il faudra faire du chiffre d'affaires et tout le monde ne passera pas ce cap. Il y aura aussi des alliances entre opérateurs et des gens qui voudront vendre à des plus gros".

Un coup de pouce réglementaire
Autre atout des drones en France : une législation qui, comme nous l'avons vu, est une des premières à avoir autorisé le vol des drones civils. "L'absence de réglementation freinait le décollage des drones civils et son adoption en avril 2012 a ouvert de nouveaux horizons", confirme Jean-Marc Masenelli, directeur de Survey Copter, une filiale du groupe EADS, à Challenges.

Certes, les drones sont très encadrés. Quatre scénarios d'utilisation de drones ont été définis, dont des vols à moins de 50 m au-dessus du sol et dans un rayon de 1 kilomètre au maximum, hors d'une zone peuplée. De manière générale, aucun drone n'est autorisé à voler au-dessus de 150 m. Et seuls les appareils de petite taille ont été autorisés (25 kg maximum pour les drones pilotés et uniquement 2 kg pour ceux volant de manière complètement autonome). Enfin, les autorisations de vols sont délivrées par la Direction générale de l'aviation civile (DGAC).

Au niveau européen, une législation est attendue pour 2015-2016, et devrait normalement réglementer le vol des drones supérieurs à 25 kg et le vol en plus haute altitude.

Tout le monde veut son drone
Dernière carte à jouer pour le secteur français : un marché en demande, aussi bien dans l'Hexagone qu'à l'international. Parmi les200 nouvelles autorisations délivrées à des opérateurs par la DGAC, 37% concernent des projets d'observation terrestre et de cartographie, 12% de surveillance d'incendies et 13% de surveillance des frontières.

 

Les exemples d'utilisation des drones dans ces domaines se multiplient en effet. En 2012, les pompiers des Landes ont été aidés dans leur lutte contre les incendies par les drones de la société Fly-n-Sense qui leur fournissait des cartes en temps réel de l'avancée des flammes. La société française Delta Drone a été chargée par la station de l'Alpe d'Huez d'effectuer des missions d'inspection du relief. Le partenariat entre plusieurs grandes entreprises et des sociétés spécialisées dans les drones leur a fourni une couverture médiatique supplémentaire. Nous avons vu que la SNCF faisait appel à des drones pour surveiller son réseau. Un exemple que devrait rapidement suivre ERDF avec un projet pilote de surveillance de ses lignes électriques en Rhône-Alpes, grâce aux drones de Delta Drone et en Midi-Pyrénées avec Delair Tech.

Dans les années à venir, plusieurs secteurs devraient tirer la demande. Selon une étude de l'Association internationale pour les systèmes de véhicule sans pilote (Auvsi) sur le marché des drones civils aux Etats-Unis, les deux marchés prometteurs sont l'agriculture et la sécurité publique. Emmanuel de Maistre citait quant à lui, à l'international, la topographie de l'Afrique ou de la surveillance des réseaux d'énergie en Amérique du Sud dans son interview au Parisien.

Ajoutons à cela le marché pas si négligeable des loisirs. La société Parrot a ainsi lance en 2010 son AR Drone, un drone environ 30 cm, piloté par iPhone.

Drone de Parrot
 

Le potentiel est donc là, le marché en pleine mutation et la demande prête à décoller... Reste à savoir comment en profiter.

Plusieurs sociétés françaises se sont déjà fait un nom dans le domaine des drones. EADS bien sûr, ou encore Thalès. Du côté des pure players, Delair Tech (qui devrait afficher un chiffre d'affaires de 700 000 euros cette année et vise plusieurs millions l'année prochaine), Fly-n-Sense, PARROT et DELTA DRONE -- ces deux dernières étant cotées.

Outre ses drones jouets, PARROT vient aussi de se lancer dans les drones à destination des professionnels et a obtenu l'autorisation de la DGAC. Du point de vue des résultats, la société, en pleine transition et diversification, devrait afficher un chiffre d'affaires et une rentabilité en baisse cette année, résultats qui ont déjà bien été intégrés en Bourse, l'action perdant 30% depuis le début de l'année. Pourtant le potentiel est là... et la reprise pourrait se faire d'ici 2015. Un pari sur le long terme donc.

Delta Drone, un fabricant grenoblois de drones, a fait son entrée en Bourse en juin dernier. La société a remporté d'importants contrats ces derniers mois. Le chiffre d'affaires devrait atteindre 400 000 euros et les perspectives sont encourageantes. D'un point de vue boursier, Delta Drone est une micro-capitalisation, avec les dangers que cela comporte. Le titre fait le Yo-Yo depuis son introduction en Bourse. Pour investisseurs ayant le coeur vraiment très bien accroché.

Les leaders du secteur de la robotique, qui peut s'appuyer sur des produits diversifiées : robots de défense, robots domestiques mais aussi, et c'est une nouveauté, des robots médicaux.

 

Des armées de drones Mercredi 04 décembre 2013 Cécile Chevré

La machine à broyer le monde : patronnat,... - ZEC plus Ultra, Zebre en cavale, business du drone youtube

20/02/2014

Le cauchemar climatisé continue

 

Cher-e-s camarades,

Rudes sont les étapes, elles ne seront point éternelles ; ce qui est éternel c'est le progrès, mettant sur l'horizon un idéal nouveau, quand a été atteint celui qui la veille semblait utopie." Louise Michel (Londres, 20 Mai 1898)

 

 

  Fahrenheit 451

Livre de Ray Bradbury

  Fahrenheit 451 est un roman de science-fiction dystopique de Ray Bradbury publié en 1953 aux États-Unis chez l'éditeur Ballantine Books. Le titre fait référence au point d'auto-inflammation, en degrés Fahrenheit, du papier. Wikipédia

   Date de publication : 1953

 Auteur : Ray Bradbury

 Langue originale : Anglais

 

 

Fahrenheit 451 - VO - Bande annonce du film Fahrenheit 451 (1966)

 

Fahrenheit 451 : le cauchemar climatisé continue - Marianne

 

 

Mercredi 6 Novembre 2013

Sébastien Lapaque

 

Soixante ans après sa parution, le génial roman d'anticipation de Ray Bradbury semble plus actuel que jamais. Il continue d'inspirer de jeunes romanciers qui inventent la SF d'aujourd'hui.

 

 

 

  

Extrait du film FAHRENHEIT 451 avec Julie Christie

A quoi reconnaît-on un grand romancier ? A sa capacité à créer des personnages qui lui échappent. Certaines de ces créatures d'encre et de papier vont même jusqu'à devenir autonomes en survivant à leur créateur. Ce phénomène a inspiré un mot fameux à Gustave Flaubert agonisant : «Je vais mourir et cette pute de Bovary va vivre.»

Raymond Douglas Bradbury s'est éteint le 5 juin 2012, à l'âge de 91 ans, après une vie d'écriture bien remplie, mais Guy Montag, le pompier pyromane de Fahrenheit 451, chemine toujours avec nous. Il éclaire notre présent, nous réveille en pleine nuit, nous parle à l'oreille comme un vieil ami. Et pas seulement parce que François Truffaut lui a donné un visage dans le film qu'il a tourné en anglais en 1966, une œuvre à part dans sa filmographie. Montag, c'est la parfaite incarnation de l'angoisse de l'homme moderne face à la puissance de la Grande Machine.

On se souvient de l'argument de Fahrenheit 451, édité aux Etats-Unis en octobre 1953 par Ballantine Books, en des temps marqués par une paranoïa anticommuniste de tous les instants, et traduit en France deux ans plus tard chez Denoël. Dans un futur proche qui n'est pas sans évoquer notre époque pleine de gadgets électroniques, le corps de pompiers spécialisés auquel appartient Guy Montag est chargé de brûler tous les livres qu'il trouve : ces vieilleries appartiennent à un passé dont la société technologique décrite par Ray Bradbury ne veut plus se souvenir. Mais Montag, après avoir pris conscience de son aliénation, se révolte et devient alors un rebelle antisocial qui va être impitoyablement pourchassé.

Des utopies négatives

Soixante ans plus tard, Fahrenheit 451 est devenu un classique. Il importe donc peu de savoir qu'il a été reçu chez nous comme un livre de genre, voire un roman de gare. Car il serait malheureux de s'interdire de le lire, en daubant la science-fiction comme un genre mineur. La même erreur a souvent été faite avec le Meilleur des mondes, d'Aldous Huxley, paru en 1932, avec 1984, de George Orwell, qui date de 1949, et avec le moins connu (mais néanmoins très important) (....) .

Ce qui est étonnant, avec ces romans antitotalitaires inspirés non seulement par la sauvagerie du fascisme et du stalinisme, mais également par la folie du contrôle total dans les démocraties commerciales, c'est qu'ils continuent d'être remisés au second rayon. En 1953, lorsque Fahrenheit 451 a paru en feuilleton aux Etats-Unis, il faisait pourtant figure de roman très sérieux. Pourquoi cette relégation dans les banlieues de la littérature, dont le seul George Orwell a fini par être extrait ?

Certaines dystopies sont certes alourdies par la thèse défendue par l'auteur ; le Nous autres de Zamiatine et le Meilleur des mondes de Huxley ressemblent par moments davantage à des essais qu'à des romans ; mais cette critique ne peut pas être faite à 1984 ou à Fahrenheit 451,  l deux fictions marquées par un cousinage évident. Winston Smith et Guy Montag sont à la fois de vrais héros de roman et des frères en désolante lucidité. La particularité de Fahrenheit 451 est de décrire un cauchemar climatisé dans lequel les individus se sentent bien et n'ont aucun sentiment de soumission - à l'exception de Montag. Il est intéressant de noter que, dans les deux livres, c'est la rencontre avec une femme qui est l'élément déclencheur de la révolte. Dans Fahrenheit 451, Montag s'intéresse aux livres qu'il était chargé de brûler à la suite de conversations troublantes avec Clarisse McClellan, une jeune fille de 17 ans qui le fascine. L'opposition entre l'éternité des surprises de l'amour et la quête moderne de l'extase technologique produit un effet très poétique.

 

iphone 

 



L'obsession sécuritaire : surveillance : Voir les notes (20)

La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama”

 

 

On a souvent évoqué le contexte du maccarthysme pour éclairer la genèse de Fahrenheit 451. Bradbury n'a jamais confirmé ou infirmé cette hypothèse. En revanche, certaines scènes du film de François Truffaut évoquent de toute évidence les autodafés nazis. Mais, autant que les folies du XXe siècle, ce sont les mutations présentes de la techno-science économique que le roman de Bradbury donne à mieux penser. Le bonheur obligatoire, avec abrutissement télévisé en flux continu, calmants et antidépresseurs, ça ne vous dit rien ?

 Jean-Christophe Rufin, Globalia. Gallimard, Paris 2004 ; réédition, Paris: Gallimard, 2005, 499 p.

 

 

Le terrorisme, spontané ou provoqué, justifie que les autorités chargées de la « Protection sociale » disposent d’un pouvoir absolu. Cette exception remarquable aux principes affichés de la société globalienne est théorisée ainsi dans le livre: 

 

« Chacun est libre de ses actes. Or, la tendance naturelle des êtres humains est d’abuser de leur liberté, c’est-à-dire d’empiéter sur celle des autres. LA PLUS GRANDE MENACE SUR LA LIBERTÉ, C’EST LA LIBERTÉ ELLE-MEME. Comment défendre la liberté contre elle-même ? En garantissant à tous la sécurité. La sécurité c’est la liberté. La sécurité c’est la protection. La protection c’est la surveillance. LA SURVEILLANCE, C’EST LA LIBERTÉ.  

 La reprise en édition de poche du livre de Jean-Christophe Rufin invite à lire ou à relire cet ouvrage plutôt ambitieux, à mi-chemin entre fiction futuriste et analyse sans concession des sociétés démocratiques modernes.

 En effet l’artifice romanesque qui situe l’action dans un futur pas si lointain, où la planète serait organisée en une vaste fédération mondiale entrecoupée par des zones de non-droit, ne parvient pas à dissimuler la méditation sur notre monde contemporain, le propos véritable de l’auteur (prix Goncourt 2001 pour Rouge Brésil). Ce n’est pas par hasard que JCR cite Tocqueville dans sa postface, la filiation avec l’auteur de la Démocratie en Amérique ne faisant aucun doute. La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama

 

L'honneur n'est pas sauf

 

Florence Hartmann : Lanceurs d’alerte, mauvaises consciences de nos démocraties. Editions Don Quichotte

 

"Traîtres pour les uns, héros modernes pour les autres, les lanceurs d'alerte défient le système en dénonçant ses turpitudes. Ils ne veulent pas le cassermais l'améliorer, transgresser pour mieux consolider le subtil et fragile équilibre de la démocratie, quitte à révéler des informations parfois extrêmement sensibles, à provoquer des crises politiques. Leur arme : la vérité, preuves à l'appui. Mais une vérité pas toujours bonne à dire. Du coup, ils divisent. Leur sacrifice pour le bien commun suscite la suspicion ou, à l'inverse, le respect - à l'image des dissidents d'antan, adulés par les uns pour avoir dénoncé les dérives des autres mais voués aux gémonies par ceux dont ils exposent les abus. Personnages tragiques par excellence, beaucoup ont été immortalisés par le grand écran. C'est un livre émaillé de portraits passionnants, ceux de quelques figures emblématiques, connues ou moins connues des lecteurs français, issus de quatre démocraties sur trois continents. Ils ont livré bataille, d'abord de l'intérieur puis, faute d'être entendus, ils ont franchi le pas et exposé publiquement la face cachée de nos démocraties. Ils ont découvert la puissance des forces qui se sont déchaînées contre eux mais ont, parfois, changé le coursde l'histoire. On ne brûle pas les sorcières des temps modernes, ces prophètes du malheur qui viennent enrayer la machine parce qu'ils savent que, sans une alternative au silence, elle ira à vau-l'eau. S'ils s'en sortent parfois aujourd'hui, ce n'est que sous la pression de l'opinion publique. Le récit de leurs périples est aussi l'occasion de faire le point sur l'état de santé de nos démocraties, sur notre perception des valeurs qui la fonde, sur cette perte réelle ou supposée de tout idéal et de toute vision d'avenir." (Editeur)

 

 > L'émission l'humeur vagabonde de  Kathleen Evin  - France-Inter 

_-_widget.png 

L'affaire Snowden par Antoine Lefébure aux éditions la Découverte

Obama a apporté son soutien à James Wasserstrom, l'ex-fonctionnaire américain de l'ONU, qui avait dénoncé des fraudes généralisées au sein de l’agence internationale. Il est aujourd'hui conseiller pour la lutte anti-corruption à l'ambassade des États-Unis à Kaboul. (Chelsea, ex-Bradley Manning, condamné à 35 ans de prison pour avoir transmis des câbles diplomatiques à Wikileaks. Rien non plus en ce qui concerne ’Edward Snowden, ancien employé de la NSA actuellement réfugié en Russie,  Tous deux qualifiés de traitres. Ou plutôt la prison à vie.

 

Pour ce qui concerneEdward Snowden, le gouvernement français, en juillet 2013, avait refusé le droit de passage sur le territoire aérien au président bolivien Evo Morales, sur des soupçons que son avion transporterait Snowden en Bolivie. Puis il avait logiquement refusé l’asile politique à Snowden sans même étudié son dossier  en application du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (CESEDA).

 

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur. s'en était "expliqué" de manière argumentée et détaillée dans un communiqué très " Patrie des droits de l'Homme social-démocrate" :

d'avenir." (Editeur)

 > L'émission l'humeur vagabonde de  Kathleen Evin  - France-Inter-_

 

 

> Le Parti socialiste français refuse l’asile politique à Snowden et soutien l’espionnage d’Internet- Alex Lantier - wsws.org

 

> Le Parlement européen supprime un appel à la protection d’Edward Snowden, Par Bill Van Auken - Mondialisation.ca, 14 février 2014 -- wsws.org 

 

 On peut s’arrêter sur le tableau de la civilisation du futur tel qu’il est brossé par JCR. Son procédé consiste à extrapoler les tendances ou les potentialités actuelles. Ce qui, en retour, a pour effet de mettre en relief les travers de notre temps, tantôt par l’exagération des conséquences de nos préjugés,

 

 tantôt au contraire par leur inversion dans cet avenir de fiction.

 

 

 

La description de l’économie de Globalia n’est guère précise. On apprend simplement qu’elle est dominée par les monopoles et de ce fait étroitement contrôlée par une poignée de chefs d’entreprises mondiales. L’influence qu’ils exercent collectivement est pratiquement sans limites, au point de déposséder les institutions démocratiques de la réalité du pouvoir. L’abstention lors des consultations électorales est généralisée. Comme l’avoue un député : « Les gens ne se dérangent que pour les élections qui ont un sens » ! Bien que la pauvreté stricto sensu ait été éradiquée, d’importantes inégalités subsistent. La politique démographique de « mortalité zéro, fécondité zéro » n’a pas mis fin à la surpopulation et les Globaliens sont le plus souvent fort étroitement logés. Par ailleurs les progrès continus de la technique, l’automatisation industrielle ont raréfié les emplois productifs et, au nom toujours de l’épanouissement personnel, les Globaliens sont vivement encouragés à « se consacrer à des activités de leur choix » plutôt qu’à chercher un travail. Ils sont alors rémunérés au même titre que s’ils remplissaient un « emploi courant », mais ce revenu garanti, s’il permet de vivre et de bénéficier de nombre des raffinements de la modernité, n’apporte pas une véritable abondance à ses titulaires.  

  

 

Loi du 29 juillet 1881 modifiée sur la liberté de la presse

 

."

 

Loi du 29 juillet 1881 modifiée sur la liberté de la presse

 

Quand la liberté se meut en perte de repères - L'Express

 

TV5MONDE : Liberté de la presse : quand la crise joue les prédateurs

 



En intitulant son film-documentaire récompensé à Cannes en 2004 Fahrenheit 9/11, le cinéaste américain Michael Moore a clairement indiqué que le livre de Bradbury permettait de comprendre certaines évolutions de la société nord-américaine au lendemain du 11 septembre 2001 : obsession sécuritaire, fichage étendu des individus, espionnage

électronique, dénonciation paranoïaque des «déviants» et des «terroristes», restriction des libertés individuelles par la puissance étatique...

Plus qu'un livre prophétique, Fahrenheit 451 est donc un livre actuel. On ne s'étonne pas de l'influence qu'il exerce aujourd'hui sur une partie de la littérature, que ce soit d'un côté ou de l'autre de l'Atlantique. Nourris de contre-culture, de rock, de cinéma, de polars et de science-fiction, beaucoup de jeunes écrivains contemporains n'ont aucun complexe à l'égard de ce qui faisait jadis figure de «mauvais genres».

Ils ont compris que les brûleurs de livres n'avaient pas disparu : ils ont seulement changé de nature. Car la société spectaculaire-marchande conspire jour après jour pour éloigner les citoyens consommateurs des livres qui donnent trop à penser.

 

 

 

 

 

 

1929 :

Publication à Paris, dans la collection «Jeunes Russes» chez Gallimard, de Nous autres, du dissident soviétique Eugène Zamiatine. Ecrit au début des années 20, le livre ne sera autorisé en URSS qu'en 1988.

1932 :

Publication à Londres de Brave New World (le Meilleur des mondes), de l'écrivain britannique Aldous Huxley (traduction française, Plon, 1933).

1949 :

Publication à Londres de Nineteen Eighty-Four (1984), de l'écrivain britannique George Orwell (traduction française, Gallimard, 1950).

1953 :

Publication à New York de Fahrenheit 451, du romancier américain Ray Bradbury (traduction française, Denoël, 1955).

 

 

 

 

 

Le goût de la vérité n’empêche pas de prendre parti” A.Camus

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu