Avertir le modérateur

09/05/2017

Arctique, la conquête glaciale

n

 
 
n
 
Arctique, la conquête glacial

Le paradoxe de notre époque L'achèvement de la plus haute tour du monde repoussé à 2019, qVoici les 10 plus hauts gratte-ciel qui atteindront leur sommet en 2017 :  Chaleur record dans le monde en 2016

De la servitude moderne

  « Mon optimisme est basé sur la certitude que cette civilisation va s’effondrer.
Mon pessimisme sur tout ce qu’elle fait pour nous entraîner dans sa chute. »

 

 
 
 Plus d'informations: http://www.climate-lab-book.ac.uk/spirals/
 

'Les USA se retirent d' un accord qui ne sert à rien , n' est pas contraignant et ne marchera pas. Quelle infamie quand même m' dame Michut !



(FRANCE 2)

La décision de Donald Trump de retirer les États-Unis de l’accord de Paris est une mauvaise nouvelle pour la lutte contre le réchauffement climatique

Vladimir Poutine a rremis en cause jeudi la responsabilité de l'homme dans le changement climatique, au moment où Donald Trump promet de prendre position "d'ici fin mai" sur l'accord de Paris sur le climat qu'il a vivement critiqué pendant la campagne présidentielle américaine. Fin 2015, le ministère russe de l'Environnement s'est alarmé que la Russie se réchauffe 2,5 fois plus vite que la moyenne mondiale, conduisant à une augmentation des catastrophes naturelles telles que les inondations ou incendies. On comprend vite pourquoi : 

 

La planète Terre a connu des climats plus chauds qu’aujourd’hui ou beaucoup plus froids, des océans à un niveau plus élevé ou considérablement plus faible. Mais c’était bien avant qu’elle abrite 7,3 milliards d’êtres humains. Sans un sursaut pour maîtriser rapidement leurs causes, les dérèglements en cours promettent le chaos.

 aiment Groupe PPE au Parlement européen.Groupe PPE au Parlement européen Sponsorisé ·

  
 
 
Cours camarade le vieux monde est derrière toi !"
(mais il s'accroche comme une sangsue de la famille des vampires.) Cliquez ici  MAN  Animation created in Flash and After Effects looking at mans relationship with the natural world. Music: In the Hall of the Mountain King by Edvard Grieg.https://www.youtube.com/watch?v=7a1y5l4dbz8 Mickey 3D - Respire"Tu vas pas…YOUTUBE.COM The Scarecrow Publication du rapport complet sur la pollution de l'air atmosphérique
 
 

Donald Trump devait  dire si les Etats-Unis sortent ou non de l'accord de Paris à 21 heures, heure française. La réponse est tombé... 

«Les Etats, les villes et les entreprises prendront la relève», a réagi Obama, jugeant que le président Trump «rejette l’avenir».Accord de Paris : Trump joue le bad COP LIBERATION.FR DIRECT. Accord de Paris sur le climat : Trump va trancher, le monde retient son souffle FRANCETVINFO.FR
 

Climat : Donald Trump engage une contre-révolution énergétique 23

Le président américain a signé mardi un décret remettant en cause l’essentiel de la réglementation mise en place par son prédécesseur pour lutter contre le réchauffement.

Lors d’un bref discours au siège de l’Agence de protection de l’environnement (EPA), M. Trump a rappelé sa volonté de « mettre fin à la guerre contre le charbon ». Donald Trump n’a jamais fait mystère de ses positions climatosceptiques. Il avait annoncé durant sa campagne qu’il reviendrait sur l’accord de Paris sur le climat.

 COMPTE RENDU Trump signe un décret abrogeant des mesures d’Obama sur le climat 18

Au prétexte de relancer l'industrie du charbon, tel que souhaité par le nouveau président américain, le Sénat à majorité républicaine (droite) vient de faire sauter une réglementation qui visait à limiter le versement des déchets des mines de charbon dans les cours d’eau...

En pratique, ceci permettra aux industriels de reprendre la technique du "mountain top removal" consistant à dynamiter le sommet d'un mont charbonneux pour atteindre facilement les couches de charbon. Les débris sont ensuite déversés dans la vallée, conduisant à la contamination des rivières et des ruisseaux par des métaux lourds et toxiques, tels que l’arsenic ou le mercure. Cours d'eau qui finiront leur route dans les océans du monde.

 Projet d'attentat de l'ultra-droite: «Le terrorisme politique d'extrême droite a laissé place à des groupuscules éclatés»

Arctique, la conquête glaciale ARTE - YouTube

Avec une belle unanimité, les observateurs interrogés (géologues, analystes, pêcheurs, politiques) tirent la sonnette d'alarme. Et, in fine, préviennent : les calculs et les projections existants ne permettraient plus d'évaluer correctement les risques futurs, les dangers causés par une surexploitation sans contrôle. Seule certitude ? « On ne sait pas où l'on va. »Arctique, la conquête glacial Créé le mardi 09 mai 2017,  Environnement Arctique, la conquête glaciale

La banquise pourrait avoir totalement fondu d'ici à l'été 2017 !! ... Voire dès l'automne 2016... Pour la première fois depuis 100 000 ans, l'océan Arctique pourrait être libéré de sa glace de mer :la publication de Laurent GuignonLa banquise pourrait avoir totalement fondu d'ici à l'été 2017 LEPOINT.FR|PAR CLARA BRUNEL

 Ce pas français n’est, en fait qu’un petit pas au niveau global… Aujourd’hui, les compagnies pétrolières tentent désespérément de repousser des limites auparavant considérées comme infranchissables, trop risquées ou non rentables. Cette expansion effrénée touche désormais l’Arctique, où la fonte des glaces causée par les changements climatiques ouvre la voie à de vastes régions jusque-là préservées. L’industrie pétrolière mondiale reste avide de nouveaux espaces à explorer et à forer.
Le cas de Shell est ici particulièrement symbolique, puisque le géant mène en ce moment même une quête sur les ressources en Arctique, une zone pourtant fragile, et essentielle à l’équilibre de notre planète.
Greenpeace a déjà alerté l’opinion sur les projets de Shell mais la bataille pour sauver l’Arctique ne fait que commencer !

   Le chef de l’Etat russe minimise le réchauffement climatique et prône une exploitation accrue des territoires du nord. Vladimir Poutine convoite les richesses de l'Arctique Ce territoire, en partie sous juridiction russe, est hautement stratégique pour ses ressources en gaz et en pétrole.Pour Vladimir Poutine, l'Arctique est d'abord une région dotée d'un «potentiel économique colossal». Le président russe a tenté, jeudi, d'imposer cette vision utilitaire du Grand Nord, à l'occasion d'un forum organisé à Arkhangelsk, face à deux voisins, la Finlande et l'Islande, qui, au contraire, ont mis en garde contre les dangers écologiques et sécuritaires liés à une exploitation intensive de la région. «Notre but est de permettre la création d'infrastructures modernes, de mettre en valeur les ressources

En visite à Berlin, le premier ministre chinois affirme que son pays mettra en œuvre « les promesses faites lors de l’accord de Paris » de décembre 2015.

Les déclarations d'attentions de nos chers dirigeants abondent condamnant l'acte de Trump et appelant a soutenir l'accord de Paris. Bon on s'est se que les promesses valent. ... Les cours de la bourses ont par contre salué une décisions très courageuse de Trump. La bourse a augmenter, considérant que cela favorisera les grands groupes américains. Les cours du pétrole, très demandé par les investisseurs augment aussi.

La réserve de Svalbard, en Norvège, censée protéger les semences mondiales de toutes les catastrophes, est elle-même menacée par le réchauffement climatique. la publication de Courrier international

Courrier international ont partagé un lien.Changement climatique. Le permafrost entourant la banque mondiale de graines a fondu Partager COURRIERINTERNATIONAL.COM

n En réalité une foule d’indices convergents suggèrent que ce dépassement est déjà amorcé et que les chances d’une sortie civilisée du capitalisme dépendent avant tout de notre capacité à distinguer les tendances et les pratiques qui en annoncent la possibilité. 2016, nouvelle année noire pour le climat,  Urgence, cela chauffe !!

Portfolio En Alaska, les images d’un village submergé par les eaux - M le magazine du Monde |

Le photographe Vlad Sokhin poursuit depuis 2013 un travail documentaire consacré à l’impact du réchauffement climatique sur les populations. En juillet 2016, il s’est rendu à Newtok, un village d’Alaska qui est menacé par la montée des eaux. Les habitants attendent toujours leur relocalisation sur un site plus élevé. Démarrer la lecture*

 

Pour mener leurs travaux, les scientifiques ont utilisé des relevés sismiques obtenus après avoir envoyé des ondes acoustiques à travers la couche de glace pour récolter des données sur le sol situé en-dessous. Ces relevés ont montré que le terrain jouait un rôle fondamental dans le contrôle de l'écoulement de la glace et que l'affaiblissement des sédiments sous-glaciaires "entraîne une accélération de l'écoulement de la glace".

Face à ce risque, il faudra des moyens de ralentir la montée des eaux. Nous n'y parviendrons que partiellement car l'augmentation du niveau de la mer ne se fera pas du jour au lendemain. 

Cela pourrait jouer en faveur des grands sous-traitants des autorités publiques, capables de mettre au point des systèmes de défense comme la barrière de la Tamise (deuxième plus grande barrière contre les inondations marines au monde, elle protège Londres de la montée des eaux liées aux marées et tempêtes).

Une température moyenne de 26 degrés celsius ?

 
National Geographic la publication de National Geographic.
Ces cartes montrent le monde tel qu’il est aujourd’hui, à une différence près : toute la glace continentale a fondu et s’est déversée dans la mer, élevant son niveau de plus de 65 mètres.
 
NATIONALGEOGRAPHIC.FR LESINROCKS.COM . Journée du dépassement Terre
 

Un rapport du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, paru lui aussi l’an dernier, détaillait l’incidence du réchauffement climatique sur des problèmes comme la sécheresse ou la famine, lesquelles contribuent à la naissance de conflits. Vingt millions de personnes ont besoin d’assistance en raison de la sécheresse mais aussi des guerres. L’ONU lance un cri d’alarme pour éviter « une catastrophe ». Triste constat et sombres souvenirs

LIRE AUSSI : 
» Le Groenland bientôt en visite virtuelle grâce à un acteur de Game of Thrones , Le Groenland, responsable de la hausse du niveau des océans

 
JPEG - 90.6 ko
Isaac Cordal. – « Electoral Campaign » (Campagne électorale), 2011
cementeclipses.com — L’artiste expose à la galerie COA à Montréal jusqu’au 28 novembre. Conférence de Paris Comment éviter le chaos climatique ?
 
Groenland: la fonte des glaces va s'accélérer Les glaces du Groenland devraient fondre plus rapidement dans les prochaines années, malgré un récent ralentissement, ont prévenu aujourd'hui des scientifiques en s'appuyant sur une découverte dans la façon dont les glaciers se déplacent. Le Groenland contient assez de glace pour faire augmenter le niveau des océans de sept mètres, si elle devait disparaître totalement.

Selon les travaux dont les conclusions sont parues dans la revue Science Advances, ces glaciers se déplacent plus rapidement sur les sédiments que sur la roche dure. Ce qui signifie qu'avec le réchauffement de la planète, le déplacement de la glace va probablement s'accélérer car la couche de sédiments va devenir plus fragile, plus humide et plus glissante.

"Le pourtour du Groenland a de nombreux glaciers de sortie qui agissent comme de rapides tapis roulants pour la glace. Des milliers de lacs de surface agissent comme des robinets déversant de l'eau fondue à la base de la glace, la transformant en baignoire glissante", a relevé Bernd Kulessa, scientifique au College of Science de l'université britannique de Swansea. "Cette découverte nous inquiète parce nous avions conclu jusqu'à présent l'exact opposé, que le tapis roulant glaciaire du Groenland allait ralentir", a-t-il poursuivi.

Pour mener leurs travaux, les scientifiques ont utilisé des relevés sismiques obtenus après avoir envoyé des ondes acoustiques à travers la couche de glace pour récolter des données sur le sol situé en-dessous. Ces relevés ont montré que le terrain jouait un rôle fondamental dans le contrôle de l'écoulement de la glace et que l'affaiblissement des sédiments sous-glaciaires "entraîne une accélération de l'écoulement de la glace". 

http://www.atelierdecreationlibertaire.com/…/pdf/doc-166.... 

Ces conclusions risquent d'accroître encore l'inquiétude des scientifiques qui redoutent que le niveau des océans monte plus vite que prévu il y a encore quelques années, avec des conséquences potentiellement désastreuses.

Des centaines de millions de personnes vivent dans des zones situées sous le niveau de la mer. D'importantes villes côtières sont menacées et de petites îles se préparent à être submergées.

La fonte rapide d'un glacier provoqué par le changement climatique a modifié l'écoulement des eaux dans le territoire du Yukon, au nord-ouest du Canada, et provoqué l'assèchement d'une rivièrequi avait brutalement fondu en l'espace de quatre jours en mai 2016 selon une étude publiée dans Nature Geoscience. Les eaux du glacier alimentent désormais un autre cours d'eau, la rivière Kaskawulsh, puis le fleuve Alsek qui se jette dans l'océan Pacifique à quelque 1.300 kilomètres de sa destination initiale.Ce phénomène de capture est qualifié d'inédit par les scientifiques. C'est, selon eux, la première "rivière piratée" par la fonte d'un glacier, un phénomène qui prend habituellement plusieurs années.

 une photo à l’album Rions un peu... N° 5A lire "Le grand bond en arrière"De la servitude moderne

 

 Les effets du réchauffement climatique

 Le mois de mars a été le plus chaud en France depuis 1957 avec une température moyenne de 11 degrés, 2,3 degrés au-dessus de la moyenne, selon des données publiées aujourd'hui par Météo France.

Le changement climatique dérange les océans

Les effets du réchauffement climatique sur la vie dans les océans sont mal connus, mais 80% des océans dans le monde risquent d'être perturbés d'ici 2050 si les émissions de gaz à effet de serre se poursuivent, indique une étude internationale parue aujourd'hui.

» Lire aussi - Climat : l'accélération du réchauffement dépasse toutes les prévisions

Le dioxyde de carbone, principal gaz à effet de serre, provoque l'acidification des océans. Actuellement, environ 10% des océans sont perturbés par le double impact de la hausse des températures et de l'acidification, explique Stephanie Henson, du Centre océanographique national britannique qui a dirigé cette étude parue dans la revue Nature Communications.

"D'ici 2050, environ les quatre cinquièmes de la surface des océans seront affectés par l'acidification et le réchauffement", ajoute-t-elle.

L'impact pourrait être limité à deux tiers si les objectifs de réduction des gaz à effet de serre fixés par l'Accord de Paris de 2015 sur le climat sont respectés, estiment les auteurs de l'étude, qui sont aussi allemands, français, américains, norvégiens et britanniques.

Le plus vaste récif corallien du monde se porte très mal, menacé par le développement des énergies fossiles. Scientifiques et militants lancent aujourd’hui un appel à l’Unesco. 

D’après un rapport publié vendredi 10 mars, la Grande Barrière de corail – classée au Patrimoine mondial de l’humanité depuis 1981 – court aujourd’hui un grand danger. Des experts sont venus d’Australie jusqu’à Paris pour alerter les membres de l’Unesco. « En mars 2016, 93 % des coraux du récif ont blanchi et 22 % sont morts », témoigne David Karoly, de l’université de Melbourne, expert des questions climatiques.

En même temps que le récif, long de 2 600 kilomètres, c’est aujourd’hui tout l’écosystème marin qui est gravement menacé à cause de l’activité humaine et du changement climatique.EN IMAGES Vidéo : la Grande Barrière de corail connaît le « pire épisode de blanchissement jamais observé » VIDÉO

Les effets du réchauffement climatique sur les espèces prises individuellement et sur la vie des océans en général "sont mal compris", écrivent les scientifiques. Or il est important de pouvoir bien mesurer les conséquences parce que les océans représentent la principale source de protéines pour une personne sur sept dans le monde, soit environ un milliard de personnes.

Le monde marin montre des signes de résistance, écrivent les auteurs. Ainsi, les poissons-demoiselles que l'on trouve notamment sur la Grande barrière de corail ( Découverte de «super coraux», plus résistants à cet environnement extrême)  au large de l'Australie peuvent s'adapter à la hausse des températures en deux générations. D'autres espèces, comme la morue, ont tendance à se diriger vers l'Atlantique Nord à la recherche d'eaux plus fraîches.

 

Les investigations des chercheurs ont mis en évidence qu'une quarantaine d'espèces de coraux constructeurs de récifs, des "super coraux", ont réussi à s'adapter à ces conditions environnementales "comparables et même pires que celles prévues d'ici 2100".

» Lire aussi - La Grande Barrière de corail menacée par le réchauffement

 

Lire aussi : Les grandes banques françaises derrière le projet d’oléoduc combattu par les Sioux , Quatre banques françaises contre les Sioux du Dakota, expulsés par Trump BASTAMAG.NET

 

Recul historique de la banquise en janvier

La surface de banquise des deux pôles est tombée en janvier à son plus bas niveau depuis le début des mesures pour cette période de l'année, la concentration de dioxyde de carbone dans l'atmosphère atteignant un record, rapporte aujourd'hui l'Organisation météorologique mondiale.

 

Antarctique : la fonte des glaces s'accélère. La banquise atteint un niveau record. (@ZLabe)

 

"La glace manquante aux deux pôles est assez phénoménale", a déploré David Carlson, directeur du Programme mondial de recherches sur le climat, lors d'une conférence de presse de l'Onu à Genève.

Les scientifiques craignent que le recul de la banquise dû au réchauffement climatique ne provoque une accélération du mouvement des glaciers vers la mer, ce qui pourrait se traduire par une élévation du niveau de l'eau à l'échelle mondiale.

Larsen A et B, des étendues de banquise de la côte nord de l'Antarctique, se sont respectivement désintégrées en janvier 1995 et en février 2002. Celle de Larsen C se fissure lentement depuis plusieurs années, mais le processus s'est brutalement accéléré en décembre.

LIRE AUSSI:

» Pour Greenpeace, un pianiste joue au milieu de l'Arctique

  
 
Selon l'Organisation Mondiale de la Météorologie (O.M.M), l'année 2016 devrait se placer au 1er rang des années les plus chaudes depuis la fin de l'ère préindustrielle (1880). Selon l'organisme, l'excédent de température pourrait atteindre 1,2°C par rapport à la température moyenne de la fin du XIXème siècle.

On observe un net décrochage cette année puisque on est passé d'un excédent de 1,02°C en 2015 à 1,2°C en 2016. L'excédent de température très important en 2016 s'explique en grande partie par des températures océaniques très élevées en lien avec l'épisode El Nino qui a été observé jusqu'au début de l'année 2016. Comme l'inertie thermique des océans est importante, cet excédent de températures s'est répercuté plusieurs mois après la fin du phénomène El Nino, celui-ci ayant pris fin au printemps.

Canada: les inondations liées au climat Le premier ministre canadien Justin Trudeau a mesuré sur le terrain aujourd'hui l'ampleur des dégâts provoqués par les inondations dans l'est du Canada en estimant que la fréquence rapprochée des catastrophes naturelles était liée au changement climatique» Vidéo - Inondations au Canada : Calgary en partie évacuée Depuis trois semaines, d'importantes zones sont inondées depuis la capitale fédérale jusqu'à 500 kilomètres plus à l'est. "Une des choses dont nous avons conscience, c'est que la fréquence de phénomènes météorologiques extrêmes s'accélère et ceci est la conséquence du changement climatique", a-t-il ajouté. Aussi, d'une habitude de faire face à une catastrophe naturelle chaque siècle, "ceci peut arriver maintenant tous les dix ans" ou de façon récurrente plus souvent, a-t-il dit

 Les firmes multinationales - YouTube

 

De la servitude moderne Par Enkolo dans Accueil le 8 Juin 2017

 

 Climat, Science, Écologie ,Industrie, Politique, Stratégie, CapitalismeI,négalités, Environnement ,Décroissance Développement, Matières premières,

 Mardi 09 23:20 - 00:50 Vertueuses, les multinationales ? Documentaire Réalisé en 2017 par  Valentin Thurn, Caroline Nokel Fiche programme 

Le Peuple de l'Herbe - Parler le fracas - Official Video - YouTube

Nombreux records de chaleur battus cette année

Une très faible extension de la banquise arctique

 
 

La Torture made in USA

Les Scenario de la COP21 2:2 Créé le lundi 30 novembre 2015 

L'ouvrier et la machine

Arctique, la conquête glacial Créé le mardi 09 mai 2017

Arctique, la conquête glacial

Arctique, la conquête glaciale Par Enkolo dans Accueil le Menace sur l'artique 

08/12/2012

Face au défi agricole mondial,

 

 

Climat : vers le point de rupture ?mat : vers le point de rupture ?

Nouvelles données scientifiques sur la crise climatique

 

Le monde est entré dans une ère de changements climatiques dangereux et destructeurs, accélérés par notre inaction. Notre capacité à inverser la tendance pour éviter les pires impacts de ce dérè­glement du climat dépend s objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre qui seront adoptés au niveau mondial au cours des prochai­nes années sont décisifs

 

 la photo de Contre la censure du net, liberté d'expression inaltérable.

Photo

 

. Doha : conférence sur l'environnement La conférence ne fais que brasser que de l'air chaud. A Doha, c'est surtout la Chine qui est montré du doigt, principale pollueur. La Pologne et l'Allemagne veulent préserver leurs centrales minières pour des raisons d'indépendance économique, éloignant encore plus loin la réduction fixé des 3% du protocole de Tokyo. Le secrétaire général de l'ONU a tenté mardi de rappeler les représentants politiques des 190 pays présents à la conférence sur le climat. 

 

 Le niveau des mers augmente 60% plus vite que ne le pensait le Giec !! "Il va y avoir des centaines de millions de réfugiés climatiques, ainsi que de possibles guerres et toutes sortes de conflits pour l'accès aux ressources" http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Le-niveau-des-mers-augmente-60-plus-vite-que-ne-le-pensait-le-Giec?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Goodplanetinfo+%28Les+D%C3%A9p%C3%AAches+GoodPlanet.info+%29

 
Le niveau des mers augmente 60% plus vite que ne le pensait le Giec !! "Il va y avoir des centaines de millions de réfugiés climatiques, ainsi que de possibles guerres et toutes sortes de conflits pour l'accès aux ressources" cliquez ici
 Face au défi agricole mondial, "une solution : l'irrigation"
Florent Detroy, rédacteur en chef de Matières à Profits
Si rien est fais, ce n'est pas seulement les poles qui vont fondres, mais une accentuation des catastrophes naturelles ( déjà le cas)
Anonymous Francophone a ajouté une photo.
Photo

Selon l'Agence océanique et atmosphérique nationale américaine, la NOAA, environ 55% du territoire continu des Etats-Unis ont été frappés en juin par la sécheresse. Ce pourcentage est le plus fort observé dans le pays depuis 1956, année où la sécheresse s'était abattue sur 58% du territoire. Le mois de juin lui-même est entré dans l'histoire comme le "quatorzième mois le plus chaud et le dixième le plus sec" jamais enregistré.

En juillet, le secrétaire américain à l'Agriculture, Tom Vilsack a finalement décrété l'état de catastrophe naturelle dans plus de 1 000 comtés à travers le pays. Ces records pourraient n'être qu'impressionnants s'ils n'avaient pas eu un impact sur une des plus grandes richesses des Etats-Unis : son agriculture.

Cette sécheresse a eu des conséquences parfois dramatiques sur certains Etats. Dans l'Indiana, le journal local, le News Sentinel, soulignait en juillet que les services météorologiques se préparaient à mesurer le plus bas niveau de pluies d'été depuis cent quarante ans ! L'Etat n'avait pas reçu la moitié des précipitations normale depuis trois mois.

Or l'Indiana est un des Etats les plus agricoles des Etats-Unis. Près de 50% de sa production de maïs ont été classés comme "dégradés/très dégradés". Selon la NOAA, "les terres arables se sont desséchées et les récoltes et pâturages clôturés ou non se sont dégradés à un point rarement observé au cours des dix-huit dernières années".

Certains, comme l'agronome Tony Vyn de l'université de Purdue, remarquait qu'un nombre croissant de champs "ne produiront aucune céréale cette année". Et effectivement, les Etats-Unis comme grande puissance exportatrice ont été sérieusement ébranlés par la sécheresse.

écologie,économie,agriculture,sécheresse,capitalisme,néolibéralisme,bouleversement climatique,eauDes récoltes en chute libre et des prix qui décollent
Les traders en matières agricoles ont regardé tout l'été les cours monter à mesure que les récoltes se dégradaient. Effectivement, par sa durée et sa violence, la sécheresse a fait décoller les cours des principaux céréales et oléagineux vers des niveaux encore jamais vus. Comme l'a bien résumé Tony Vyn "nous passons d'une crise à un film d'horreur".

la photo de Nature to Share.

Le Texas a subi de plein fouet cette sécheresse. .

Le secrétaire d'Etat à l'Agriculture a eu beau expliquer que lors de la dernière sécheresse de cette ampleur, en 1988, "seulement 25% des fermiers avaient des assurances contre la destruction des cultures, alors qu'aujourd'hui 85% d'entre eux sont couverts", ça n'évitera pas les prix des produits alimentaires de progresser entre 3 et 4% en 2013.

Les conséquences ont eu un impact encore plus grave, du fait de l'importance des Etats-Unis sur les marchés mondiaux. A la fin de l'été, les craintes se sont matérialisées. .

La production de maïs a ainsi chuté pour la saison 2012-2013 selon l'USDA, copar rapport à 12,9 en 2011. .

Et ce d'autant plus que les autres grands marchés exportateurs, comme la mer Noire, ont également été touchés par des sécheresses. La Russie a ainsi annoncé une récolte de blé en baisse de 10%cette saison.

Au plus fort de la crise, fin août, les prix du soja ont ainsi atteint leur niveau le plus haut jamais imaginé, . Les prix du maïs ont quant à eux bondi tout simplement de 50% entre juin et août 2012, et ceux du blé de 43%.

. La raison est double. Le remboursement des assurances et la flambée des cours de leur production ont largement compensé leurs pertes.

Le plus intéressant n'était pas de savoir s'ils allaient continuer leur activité, mais bien comment ils allaient investir désormais dans leur exploitation. Or un chiffre a attiré mon attention. Les fermiers du Tennessee ont réussi à maintenir un rendement de 225 boisseaux par acre, alors que certains champs produisaient difficilement 120 boisseaux par acre. La différence était simple, les champs du Tennessee étaient arrosés.

L'irrigation à double tranchant
Effectivement, les agriculteurs dont les champs étaient irrigués ont profité du double bénéfice de pouvoir maintenir le niveau de leur production et de pouvoir la vendre à des prix record. Si la différence avec les champs non irrigués a été particulièrement frappante cet été du fait de la sécheresse, de manière générale, l'irrigation permet de creuser considérablement l'écart.

Il faut garder à l'esprit que si seulement 20% des terres sont irriguées dans le monde, elles produisent près de 40% de l'alimentation mondiale. Or le recours à l'irrigation va devenir de plus en plus indispensable dans l'agriculture, alors que la population mondiale devrait passer de six à neuf milliards d'habitants en à peine 40 ans.

Alors que les terres arables commencent à manquer, le seul moyen d'augmenter les quantités est d'augmenter les rendements. Or l'irrigation est tout indiquée. .... Surtout qu'avec l'évolution des régimes alimentaires, les besoins en eau vont être renforcés.

Les sécheresses se multiplient dans le monde
Aux Etats-Unis, qui sont censés posséder l'agriculture la plus mécanisée au monde, seulement 14% des cultures sont irriguées selon l'USDA. Il est très probable qu'après l'épisode de cet été, la demande en irrigation va connaître une considérable accélération. Pourtant les Etats-Unis ne devraient pas être les seuls à soutenir le marché tant les phénomènes de sécheresse ont eu tendance à se multiplier ces dernières années.

Le cas de l'Australie est intéressant. Trop souvent ignoré, c'est l'état de sécheresse permanent dans lequel a vécu l'Australie entre 2001 et 2009 qui a provoqué la hausse des prix agricoles entre 2005 et 2008, et la pénurie généralisée de céréales au printemps 2008 dans le monde. Le recours à l'irrigation a pourtant permis au pays de conserver sa place de premier producteur de blé et de viande de la planète ces dernières années.

La Russie a été également une des victimes récentes des sécheresses. Alors que le pays avait été ravagé par les flammes à l'été 2010, dévastant sa production de blé, elle a connu une nouvelle période de tension cet été provoquant une baisse de sa production de 10%.

Plus ignorée, la Chine a connu à son tour des sécheresses locales. Elles ont même créé des pénuries alimentaires localisées, et poussé le gouvernement à déclencher le niveau IV des plans d'urgence dans les régions du Hubei, Yunnan, et en Mongolie intérieure.

Tout aussi inconnue, la Corée du Sud a subi une forte sécheresse, classée parmi les plus graves depuis un siècle. La région de Gyeonggi a par exemple reçu seulement 20% des pluies habituelles. Les prix alimentaires dans le pays ont augmenté de 20 à 30%.

source Face au défi agricole mondial, une solution : l’irrigation

une photo de J'arrete de travailler, je boycotte ce systeme jusqu'a sa disparition.

10/12/2009

Le blog résistance 2007

Un blog créer par Isabelle Waylaffe, racontant les  joies des débuts de campagne.… Intéressant, car il montre les anedoctes, les doutes d’une citoyenne sur la société française et les difficultés des partis politiques a s’adapter.

La remise en cause des partis traditionnels ( Ici le PS) pour rejoindre Europe Ecologie dans  Nouveau départ... Une lettre ou elle explique les raisons.

 

J’ai retenu : « j’ai assisté à la bunkérisation progressive d’une direction que certain qualifie d’autiste…La goutte d’eau est cette absence incroyable du soit disant premier parti d’opposition à une réunion de toutes les oppositions à la Conférence de préparation au sommet de Copenhague… »

 

Son site : et la retrouver aussi sur Twitter :

 

On a pu le remarquer au Forum de Copenhague  ou seul Michel Rocard est venu, mais de façon officieuse, limite caché…Alors que Martine Aubry s’affichait au concert au Zénith. D’où la phrase ironique de Cécile Du flot : « On aurait du inviter Yannick Noa (au Forum) »

 

Mais globalement, ce forum a montré le manque d’intérêt voir l’ignorance d’une partie de la classe politique. Un député Parti Communiste qui reste 20 minutes sans aborder les enjeux de Copenhague, des partis politiques absents.

Une autre preuve de l’ignorance de Copenhague, même si ce n’était pas au Forum : la déclaration de Rachida Dati qui explique :  le but du sommet et de réduire de 2° la température, alors que déjà éviter qu’elle augmente de 2° serait un exploit. Simple lapsus ou profonde ignorance, désintérêt.

 

Lors de l’émission de Canal+ avec comme invité Daniel Cohn Bendit et Jean louis Borloo, sur Copenhague, Daniel Cohn Bendit avait montré ce manque d’adaptation des partis politiques et la désertion des partis traditionnels ( PC, PS et Modem) vers le Mouvement d’Europe Ecologie.

J’avais pu déjà remarqué ce phénomène lors du meeting Conférence sur le programme samedi 24 octobre: Les Verts Ile de France / Europe Ecologie : . De nombreux maires se sont mis sous la bannière d’Europe Ecologie. D’où les questions : est ce par conviction ou par opportunisme (c’est à la mode / aire du temps) et attendent en retour des retombée électorale ? Comment son contrôlé les nouveaux arrivants ? Est-ce une des causes de la dispute entre François Bayrou et Daniel Cohn Bendit ?....

 

Voir Téléchargement sur Europe Ecologie

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu