Avertir le modérateur

23/09/2017

London Beat, La bande-son de la révolte

  

La révolte : Attitude de quelqu'un qui refuse d'obéir, de se soumettre à une autorité, à une contrainte : Être en révolte contre ses parents. Sentiment violent d'indignation, de réprobation : Exprimer sa révolte contre la guerre. Manifestation collective de refus d'obéissance menée par quatre militaires au moins.
 
Hip hop : la bande son de la révolte
 

A voir London Beat - La bande-son de la revolte смотреть онлайн видео от ...


Quand les artistes se mêlent de politique... Les Rolling Stones, les Who, les Sex Pistols, les Clash, Linton Kwesi Johnson, plus récemment Kate Tempest, Faithless et M.I.A : portrait saisissant d'une scène londonienne frondeuse. 
 
 London Beat - La bande-son de la révolte (1 vidéo) 
 
Les Rolling Stones, les Who, les Sex Pistols, les Clash, Linton Kwesi Johnson, plus récemment Kate Tempest, Faithless et M.I.A : la scène musicale londonienne est une intarissable pourvoyeuse de grands noms mondialement célébrés. Mais au-delà de leur réussite artistique ou commerciale, nombre de ces groupes ont un point commun : ils sont les porteurs de messages destinés à la classe politique anglaise. Autant de clameurs qui montent de la base pour dénoncer une société marquée par la force des inégalités sociales et des injustices ethniques. Ce documentaire les recense et dresse un portrait saisissant d'une scène musicale très frondeuse.
 London Beat - La bande-son de la révolte (1 vidéo) 

 
(Rock-pop) Documentaire allemand de Claud Bredenbrock (2017).Les Rolling Stones, les Who, les Sex Pistols, les Clash, Linton Kwesi Johnson, plus récemment Kate Tempest, Faithless et M.I.A : la scène musicale londonienne est une intarissable pourvoyeuse de grands noms mondialement célébrés. Mais au-delà de leur réussite artistique ou commerciale, nombre de ces groupes ont un point commun : ils sont les porteurs de messages destinés à la classe politique anglaise. Diffusé sur Arte.
 
London Beat - La bande-son de la révolte - (28-07-17) - Arte ... , 
London Beat - La bande-son de la révolte | ARTE+7


Le mouvement punk exprime la révolte de toute une jeunesse qui découvre la crise économique. Incarnée par des groupes populaires, cette contre-culture attaque l'ordre social. 
 
La culture punk semble désormais muséifiée. Selon les journalistes et autres experts en tout genre, le punk a disparu. C'est juste la bande sonore de la jeunesse révoltée des seventies. Pire, la contre culture punk s'est tellement intégrée au capitalisme que son état d'esprit jeune et rebelle devient le moteur des nouvelles formes de management. Jusqu'à Mathieu Pigasse, le "banquier punk" proche du PS. Au contraire, Bruno Blum s'attache à faire revivre la révolte punk et souligne son originalité dans un livre récent. Sa présentation synthétique des groupes punks permet de comprendre leur originalité.
 
 
Les racines de la musique punk , 
Les débuts d'une contre-culture


Au début des années 1960, le rock semble s'enliser dans la variété mollassonne et aseptisée. La révolte ne provient pas de l'industrie culturelle mais des musiciens amateurs qui répètent dans leur garage. « Le principe du groupe de rock amateur, branleur, qui joue approximativement mais avec une énergie sans faille, est essentiel au processus qui mène au mouvement punk », souligne Bruno Blum.


Mais la mode reste la musique baba cool avec les niaiseries de flower power. Le mouvement hippie imprime la musique de sa déliquescence. A New York, Lou Reed dénonce ce nouveau conformisme musical. Ce passionné de rock'n'roll et de jazz d'avant-garde veut mettre en musique la littérature et la poésie beat. Avec d'autres artistes, il crée le Velvet Underground. La musique accompagne la projection de films sur la vie quotidienne.


Duels -The Beatles - The Rolling Stones, It's not only Rock'n' Roll Bande-annonce - DUELS : Beatles ou Rolling Stones

 

 




The Velvet Underground and Nico, Circa 1966 - YouTube - 
The Velvet Underground - The Velvet Underground & Nico [Full Album]


Le MC5 se rattache au mouvement hippie, mais surtout à sa dimension contestataire. Ce groupe se rapproche de John Sinclair qui baigne dans la culture hippie comme dans le mouvement révolutionnaire. Il est également proche des Blacks Panthers, un groupe afro-américain d'auto-défense et de libération. Après un concert des MC5, une émeute éclate contre la police. « On voulait être différents, on voulait se marrer et pas aller bosser. Notre conscience politique s'arrêtait là. Notre programme, c'était la défonce, le rock'n'roll, et baiser dans les rues », témoigne Wayne Kramer un membre du White Panther Party, proche du MC5.


 
MC5 est un groupe de rock américain, souvent considéré comme précurseur du punk rock et du hard rock. Formé en 1964 à Détroit, États-Unis, alors que ses membres fréquentent encore l'université, le groupe se séparera en 1972. Wikipédia


La Guerre Froide 13 - Les Années 60 - La Contestation , Une histoire du mouvement punk rock - Zones subversives


Art, pouvoir et contestation

Voyage temporel et géographique vers différentes formes - musique, théâtre, arts plastiques, art cinématographique - à la rencontre d'artistes engagés et / ou d'oeuvres anticonformistes. Un questionnement sur la représentation, les rapports de l'art au pouvoir et les pouvoirs supposés de l'art. La contestation politique mais aussi celle de la norme esthétique.

Camus : l'art de la révolte : London Beat - La bande-son de la revolte смотреть онлайн видео от ... 


musiques et chansons de révolte


Art, pouvoir et contestation - Festival Résistances
Dernières vidéos de ARTEplus7 

Albert Camus : l'homme révolté (1951) -

Sur l'Etat" de Pierre Bourdieu : citoyen actif

Londonbeat - Back In The Hi-Life (2003) [Full Album]

Yeye revolution - , On aime beaucoup  THE BEATLES : Eight Days A Week – The Touring Years  115 vidéos

Yeye revolution - indigné révolté


 

16/07/2016

Palpitation passagères

n

Sur Arte Radio : à 17 ans, quand notre cœur fait boom

En 1969, à 17 ans, on pouvait choquer ses parents en portant des minijupes et en affichant des idées politiques audacieuses.
Trois générations, trois récits. Des minijupes aux premiers joints, ils ont confié à l'ado Oscar les “souvenirs, traces, espoirs” de leurs 17 ans. Profond.

« Tout le monde a eu 17 ans, tout le monde a palpité », lance-t-il en introduction de cette plongée en adolescence. Pour Arte radio, Oscar Le Pollotec, pas encore 18 ans, a interrogé trois de ses proches sur leurs « souvenirs, traces, espoirs » d'alors. Betty, la mère de sa meilleure amie, avait 17 ans en 1990. En quelques phrases, elle décrit ses souvenirs mu­sicaux (Bérurier Noir, Mano Negra, le ­début des « free parties »), comment elle décolorait ses cheveux — avec du Mercurochrome, plus économique qu'une teinture —, ou les factures de téléphone qui s'envolaient parce qu'elle appelait trop souvent ses copains.

Avoir 17 ans, de 1941 à nos jours

Férue de bonnes manières, sa tante Marie-Claude, 17 ans en 1969, évoque pour Oscar un autre temps : « Je choquais ma mère par ma tenue vestimentaire — un manteau long, une minijupe et des cuissardes — et mon père par mes idées politiques. » La jeune femme écoute les Stones et les Beatles, fume quelques joints et a son premier rapport sexuel à « 18 ans et demi, sans parachute ». Si ce documentaire est moins convaincant lorsqu'il aborde le quotidien de son narrateur (Oscar plante un micro dans une soirée avec des amis, le 13 novembre 2015, s'éloignant alors de son sujet et alignant des banalités), il fonctionne néanmoins très bien quand il croise les époques. On remonte alors le temps, jusqu'en 1941 avec le grand-père du jeune homme, sous l'Occupation allemande. Et ces vingt minutes prennent une belle et profonde résonance.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu