Avertir le modérateur

05/05/2014

Mains brunes sur la ville

 

 

 

 

L'extrême droite et néolibéralisme : mieux la connaître pour mieux la combattre ! :

Lors des dernières élections présidentielles, six millions et demi de Français votaient pour le Front National, établissant un record historique. Depuis, Marine le Pen ne cesse de grimper dans les sondages. En Moselle, traditionnellement à gauche mais où le FN fait une percée vertigineuse depuis cinq ans, en Picardie, symbole du vote rural, et dans le Sud, fief historique du FN, rencontres avec des électeurs qui expliquent pourquoi leur voix est allée à l'extrême droite. Un débat entre Fabien Engelmann, un candidat frontiste, et Edouard Martin, un syndicaliste de Florange, aborde le programme économique du Front national. Enfin, zoom sur l'inquiétante banalisation du racisme.

 

A lire  On aime beaucoup Ils ont voté Front National

Société par Ghislaine Buffard
 

14 VILLES QUI TOMBENT (DONT UNE DANS LA RÉGION PARISIENNE), 1290 CONSEILLERS MUNICIPAUX, UNE LISTE À PLUS DE 10% MENÉE PAR GABRIAC (DIRIGEANT DES JEUNESSES NATIONALISTES QUI POSE AVEC DES AMIS FAISANT LE SALUT NAZI), DES PERSPECTIVES DE RÉSULTATS ENCORE PLUS CATASTROPHIQUES AUX ÉLECTIONS EUROPÉENNESÀ VENIR…

 

Les résultats de l’extrême droite aux élections municipales brunissent un paysage politique déjà bien assombri par les récentes manifestations réactionnaires homophobes, antisémites, islamophobes et les multiplications d’agressions physiques.

 

Pourtant, nous le redisons, le FN n’est pas un parti comme les autres,

malgré ce qu’il dit, malgré ce qu’on en dit, malgré son score, ses éluEs ou ses trop nombreuses interventions médiatiques. Sur ses listes figuraient des militantEs des groupes radicaux de l’Action Française, du Bloc Identitaire ou de Riposte Laïque. Dans les villes passées entre ses mains, être pauvre, militantE ou musulmanE devient un délit. A Hayange, Engelmann fait d’un arrêté anti-mendicité une de ses premières mesures.

 

Dans les quartiers nord de Marseille, Ravier propose  d’armer la police municipale. A Hénin-Beaumont, Briois décide d’exclure la LDH de l’accès à un local jusqu’alors prêté par la mairie. A Fréjus ou Mantes la Ville, les maires FN veulent faire interdire la possibilité pour les musulmanEs de disposer de lieux de culte. A Béziers, ce sont les repas de substitution (sans porc) qui seront interdits dans les cantines scolaires. Sans parler du climat de haine que ce type de victoire instaure… Une employée municipale d’Hénin-Beaumont s’est ainsi autorisée à dire à l’un de ses collègue au lendemain de la victoire du FN : « Tu es sur la liste de Schindler, tu vas bientôt prendre le train ».

 

Il n’y a pas de fatalité, autre que celle que nous acceptons.

 

Malheureusement, trop souvent, les organisations associatives, syndicales ou politiques ne sont pas à la hauteur des enjeux.

 

Pour notre part, nous n’oublions pas que la majorité n’a pas voté pour le FN, y compris dans les villes où il arrive en tête.

 

Le 22 mars, veille du premier tour des municipales, nous étions 2000, des jeunes, des sans-papiers, des militantEs de quartier ou antifascistes, à crier notre colère dans les rues de Paris contre le racisme et le fascisme.

 

Les premiers conseils municipaux ont été troublés dans plusieurs villes par divers manifestantEs. Contre les initiatives des fachos « Jour de colère » du week-end dernier, des ripostes se sont mises en place à Montpellier, Tours, Toulouse ou Dijon.

 

Parce que l’antifascisme doit être l’affaire de toutes et tous, ces initiatives de riposte doivent rassembler toutes celles et tous ceux qui ont intérêt à combattre l’extrême droite.

 

j’ai pensé à la chanson : Elle est belle la France, par les Fatals Picards. Cela m’amène au documentaire que j’ai vu dimanche suivi d’un débat 

 

La droite décomplexée et ses radicales casseroles préparent leur retour.

"C’est le député UMP Mariton qui, après cent cinquante heures de débat au parlement, parlait de "coup d’état institutionnel ", et Poisson de "Putsch institutionnel de gauche"  et Guaino, l'inaltérable ancien conseiller de Sarkozy,  de " coup de force législatif ",

" Bien-sûr, les discours des tribuns n’ont jamais de relation directe avec les actes des extrémistes, mais ils installent un certain climat. Quand les responsables, sous couvert de discours décomplexés, se mettent à lâcher leurs mots, les exaltés les reçoivent cinq sur cinq.
Et ils lâchent leurs coups. " (Hubert Huertas)

 

Des milliers de manifestants se sont mobilisés après la mort de Clément Méric, militant anarchiste, frappé à mort par un skinhead.

 

Cela m’amène au documentaire projeté dimanche  Mains brunes sur la ville : Reportage sur la gestion d'une municipalité par le FN. Les deux jeunes réalisateurs ont voulu a travers ce très bon documentaire démonter, décortiquer les rouages a travers une ville de la gestion discriminatoire et favorisant les «  vieux sur les jeunes », «  les centres villes sur les quartiers populaires «  par les baisses des subventions dans les quartiers populaires ou même favorisant les fermetures, harcelant les syndicalistes CGTiste car opposants aux couples Bompard ( couple gérant la ville d’Orange et de Bollène dans le Vaucluse depuis 16 ans, L'extrême droite à Orange : la police municipale priée de "dégager" :  : ), armant les polices municipales et favorisant par ordre directe le délits de faciès tout en se reposant sur un électorat élitististe de personne de troisième age venu profiter de leur rente sur la cote d'Azur. Cet électorat de droite voir de droite radical est acquis à leur cause. Nous voyons donc se développer, dans les secteurs et villes gérés par les frontistes, deux secteurs : un centre ville riche avec des transports en commun performant, une propreté nette et sans bavure et des quartiers populaires maintenu à l'abandon ( fermeture des centres sportifs, arrets du nettoyages de ces quartiers, armement de la police de proximité avec comme consigne de faire du harcelement et de gazer si possible les jeunes, harcelement des CGtistes et autres opposants, ....) afin de maintenir une idée fausse que les personnes " d'origine étrangère" ne savent pas gérer leur ville, que les famille ne savent pas gérer leur "rejeton".... Les revues d'extrême droite comme Minutes remplace des magazines, hebdomadaires jugeait trop a gauche.... La liste est longue des injustice.

 

Cerise sur le Gateau, la mairie d'Orange s'est vu remettre deux étoiles par le magazine economique Challenge pour " sa bonne gestion de la ville" ( a savoir coupe dratique dans les aides sociales....)

 

« L’extrême droite progresse partout en Europe ( cf  Extrêmes droites mutantes en Europe - L'Indigné Révolté, Ce populisme qui vient diffusée le mardi 24 septembre 2013dans la série : cf Le populisme au féminin ) . En France particulièrement dans la région PACA et surtout dans le Vaucluse. En France, une municipalité Front Nationale Elu en 1995 est maintenu sous l’étiquette FN puis Ligue du Sud . Une seconde mairie Bollène est conquise en 2008 par la femme du maire d’Orange Jacques et Marie – Claude Bompard sont aussi conseillés « 

 

« On ne veux pas de vous, car vous n’êtes pas des professionnels. Vous avez fait trois films que l’on ne peux trouver que sur Youtube à la gloire de l’Algérie et du FLN. Et vous êtes un communiste et un gauchiste, cela n’est pas bien. Et vous, c’est la même chose » propos recueilli par le jeune réalisateur  d’ André Yves Beck , adjoint au finance et à la communication de Bollène ( directeur de communication aussi d’Orange). Depuis 30 ans, il milite dans des mouvements radicaux. Au Front National puis à la ligue du Sud

 

Marie – Claude Bompard , maire de Bollène depuis 2008 , conseillère générale du Canton d’Orange – est depuis 2004 . Elle est d’abord membre du Front National puis de la ligue du Sud.

Jacques Bompard : «  Vous n’avez pas d’autres choses a faire. Parlez moi plutôt de mon programme » . Le jeune réalisateur : «  D’accord, il n’y a pas de problème. Le programme clairement pour Orange » . Jacques Bompard : «  D’abord, le programme, il est simple : faire l’inverse des autres partis…. » il ne finit pas sa phrases et se concentre vers ses auditeurs ( cela s’appelé faire une queue de poisson)

 

Jacques Bompard : Conseiller régional d’Orange depuis 1995, conseillère générale du Canton d’Orange – ouest depuis 2002. OAS, occident, Ordre Nouveau , Front National. Après une querelle avec Jean Marie Le Pen, il crée la Ligue du Sud et s’allie au Bloc Identitaire. Depuis 50 ans, il milite à l’extrême droite : «  Au conseil régional ou on nous appel l’extrême droite, nous avons des positions qui nous situe entre la droite et la gauche. On marque bien que nous n’avons pas que des propositions de principe, mais des positions intelligentes. »

 

Anne – Marie Hautant, Vice président de la région PACA, Europe Ecologie – Partie Occitant

«  Sur son premier mandat, c’était l’extrême droite la plus caricaturale. Dans son second mandat, il s’est policé. Il est donc que plus dangereux, car les gens qui sont polis, on discute avec eux, c’est le problème de Marine Le Pen. Elle est fréquentable, Jacques Bompard est fréquentable.

 

Jacques Bompard : «  J’ai été exclu du Front car je voulais que le front son père, sa fille conserve la lutte contre l’immigration (dans les discours, sous entendu) et son aréopage de courtisans voulait les supprimer. Donc je suis exclu pour quelque chose de bien précis. Et aujourd’hui, ce parti  Et aujourd’hui, ce parti fais son lait de ce pourquoi on m’a exclu.

 

Dans sa jeunesse, Jacques Bompart fut un militant du mouvement Occident. Ce groupuscule fasciste, violent a soutenu tout les régimes autoritaires et racistes de 1963 au décret gouvernemental  pour sa dissolution en 1968. Un de ces slogans favoris était : «  Tuer les communistes partout ou ils se trouvent.

 

Le jeune réalisateur : «  Vous réfutez le terme d’extrême droite, pourtant vous avez étez à l’extrême droite dans votre vis »

 

Jacques Bompard : « Bien sur, c’était des gens de bons sens » il en rajoute : «  Les idées que défendait l’occident était des idées de bons sens ». Je défends les mêmes, je n’ai pas changé d’idée ».

 

Les deux villes appartient au deux circonscriptions qui votent Thierry Mariani . «  Bien sur les sans Papiers doivent quitter la ville. Ce n’est ni plus ni moins que le respect de la loi. Je constate que Nicolas Sarkozy (cf Comment Sarkozy a rendu...  )a été très ferme sur les principes que le Front National en 2002 n’a pas fait un score très important  , très extraordinaire » «  Vous savez tout ce discours qui consiste a dire qu’ils ne faut pas parler d’immigration, c’est ce que l’on a fait du temps de Mitterrand. Résusltat, c’est l’époque ou le front National a pu prospérer. »

 

Avant de devenir Ministre des transports , Thierry Mariani est depuis 1993 le députés de la circonscription du Nord Vaucluse de 1993 à 2010  qui couvre Orange et Bolène. En 2011, il fonde la « Droite Populaire » , courant ultra droite de L’UMP . Il s’est illutré en proposant des test ADN ( cf PISTÉS PAR NOS GÈNES ) , candidat au regroupement familiale et d’autres mesures qui semble tirer du programme du Front National . 

 

Thierry Mariani : «  J’ai d’abord envisagé de faire une carrière militaire. Puis je me suis orienté vers la politique. C’est sur que lorsque l’on a une vision militaire, c’est que l’on a une certaine vision républicaine que les jeunes arabes du  93 . »  «  Il n’y a pas plus d’insécurité a Orange, Bollène, Vitruve… Mais ce qui est «  bizarre », c’est que 50 ans après les résultats sont les mêmes…. Vous remplacer Poujad par Le Pen . Si vous avez la réponse, cela m’intéresse. »

 

Nous essayerons d’éclairer votre lanterne et un peu au delà Monsieur le ministre.  Qu’est ce qu’une politique d’extrême droite aujourd’hui.  Sommes-nous menacés ? Par quoi ? Quelles sociétés veulent t’ils imposer ? Que serait une région dont l’ensemble serait gouverné par l’extrême droite ? Enfin, quels groupes sociaux soutiennent ces projets politiques ?

La haine, l'intolérance, l'insécurité, la division entre les pleuples sont leur fond de commerce. A nous de reveiller afin de ne plus nous faire dominer par des chefs. Il faut toutjours rappeler que le chef n'est pas aussi chef que ce qu'il pense.

 

Le Pen & Impiosion De La Famille Complément d'enquête 2015 : Un documentaire de séduction qui montre bien le fonctionnement du Front National et surtout de la petite fille de Jean Marie Le Pen. Mais derrière le politiquement correct, ce cache les dérives de l'argents publique et une politicienne plus proche des idées de son Grand Père  Jean-Marie Le Pen que de la volonté de dédiabolisation de sa tante Marine Le Pen

En dehors de son physique, de sa politique de séduction auprès des agriculteurs du Vaucluse ( place forte du FN) et des piques politicienne, elle n'a rien proposé, rien voté. Elle ne parle pas beaucoup des problème locaux, mais plutot du Front National. Elle est devenue une ambassadrice du FN. 

 

Beaucoup de critiques s'accumulent de la part des élus du Vaucluse contre Marion Maréchal Le Pen. Ainsi parmi les critiques, l'utilisation de sa réserve parlementaire. Une enveloppe annuel de de 130 000  d'euros d'argents publique destinée le plus souvent a aider les communes ou les associations de sa circonscription.  Mais Marion Le Pen a choisi de répartir cette argent autrement. La moitié de la réserve parlementaire pour 2014 est déjà réservé a des proches a elle. Elle préfère donc déverser la moitié de sa réserve dans des communes qui sont tenus par des "amis" , plutot que dans des communes qui sont dans sa circonscription. Elle fait pas seulement du clientélisme, mais bien du favoritisme. Bien sur, ceux qui en profite ne parle pas de favoritisme, mais de bon sens, comme M. Le Maire. 

 

  

" Dans ce nuage de questions, il y a une certitude, c’est que Marion Maréchal-Le Pen raconte n’importe quoi. Elle prend en tout cas le plus mauvais indicateur pour illustrer le supposé ensauvagement de la société qu’elle dénonce. Que leur nombre soit ou non le meilleur thermomètre de la violence d’une société, les meurtres et assassinats sont en baisse tendancielle depuis des années. C’est même la statistique que les ministres de l’Intérieur – souvent en mal de bonnes nouvelles – citent traditionnellement pour illustrer les succès de leur politique. "

 

FRONT NATIONAL - Un front judiciaire chasse l'autre. Après avoir bataillé tout l'été contre Jean-Marie Le Pen devant les tribunaux, le Front national est convoqué ce
HUFFINGTONPOST.FR

A lire  Enquête sur le financement du FN: le parti convoqué le 9 septembre par les juges Le Front national est convoqué la semaine prochaine par les juges d’instruction dans l’enquête sur son financement, a indiqué à l’AFP son trésorier Wallerand... LIBERATION.FRntion

 

A lire aussi

Les Aryens Créé le dimanche 03 avril 2016 Tags :Afghanistan, le prix de la vengeance

une rencontre avec Adolfo Kaminsky, faussaire et résistant au fascisme et au colonialisme.

 

L'extrême droite : mieux la connaître pour mieux la combattre : Marine se fait couler un bain, CasaPound, sous la carapace du nouveau fascisme italien, L'antifascisme, c'est l'affaire de toutes et tous ! , La Dieudosphère, bien plus vaste qu'elle n'en a l'air, Einsatzgruppen : les commandos de la mort, Six mois déjà ...., On n’est pas au bout de Le Pen : Le fascisme rouge, les complotistes ( théorie falacieuse), Les théories du complot : conspirationnistes et droites extrêmes, Zeitgeist: un film proche de l'extreme droite! , Manif’ dans un bénitier, Un fascisme made in France ?, Un fascisme made in France ? 0 , l'action des identitaires à Poitiers

La pensée complotiste : pensée complotiste d'A. Soral

La pompe à phynance - Les blogs du Diplo : - de Frédéric Lordon ( cf  source : Conspirationnisme : la paille et la poutre - Les blogs du Diplo )

Ils ont voté Front National, Clément Méric agressé par l'extrême-droite, Au nom de la race et de la science, Les sectes politiques et leurs gourous : Soral, Asselineau, Chouard, Adieu Frigide Barjot

 

 

RIDAN - Ah Les Salauds !...

Les dessous de la crise économique mondiale - DVD-Rip

 

Le Proces De Budapest Documentaire - YouTube :  RIDAN - Ah Les Salauds !... RIDAN - Ah Les Salauds ! (LE CLIP QUI DÉRANGE)

 

un lien. : L’Eglise ne tourne plus le dos au FN - source LEMDE.FR

 

Lire aussi : En PACA, Christian Estrosi et Marion Maréchal-Le Pen se disputent le vote catholique

 Pendant ce temps, à la droite populiste / l'extrême droite profite de la crise : Le retour du national-socialisme publié dans Alternative Economique (documentaire : Le diable de la république - Documentaire , Le diable de la république - Débat, Spécial investigation  : La face cachée du nouveau Front)

Les réseaux de l'extrême

Société réalisé en 2012 par Caroline Fourest  

Les réseaux de l'extrême : liste des épisodes

Les radicaux de l'islam - vendredi 01 mars 2013
Les obsédés du complot - vendredi 22 février 2013
Les naufragés de Sion - mardi 19 février 2013
Les enragés de l'identité - mardi 19 février 2013

 A voir aussi :

Identitaires: la plongée...

Comment s'attaquer au FN

Bataille idéologique

manifester contre le FN

Mains brunes sur la ville

Six mois déjà ....

CasaPound, sous la carapace...

.White Terror ( documentaire)

13/04/2013

Les sectes politiques et leurs gourous : Soral, Asselineau, Chouard

Bahar Kimyongür cofondateur avec Michel Collon du site "Investig’action" a donné une conférence le 1er mars 2009 avec "Égalité et Réconciliation Suisse" la formation de Alain Soral ex membre du comité central du Front National :

egaliteetreconciliation.ch/conference-sur-la-syrie-a-geneve-ce-vendredi/  

 
By 21 janvier 2013
 

 

vignette-sectes-politiques

 

Ca commence à lasser sérieusement d’avoir, à chaque article qui traite de politique ou d’économie, les commentaires enflammés des soutiens de certains « courants politiques » plus ou moins obscurs. Comme à chaque fois que la situation est bloquée, la corruption à son plus haut niveau, des sauveurs se pointent, avec des analyses et des solutions « géniales » et facilement compréhensibles. Sont-ce des partis politiques ? Des penseurs politiques ? Non, ce n’en est pas. Parce qu’ils contiennent plus de composants définissant une secte qu’un parti politique en tant que tel. Explications.

L’UPR, Egalité et Réconciliation et…Chouard

Pourquoi ces trois là ? Simplement parce qu’ils sont liés, attirent des soutiens très similaires, voire « collectent » les mêmes aficionados. Mais parce qu’aussi, au delà de leurs analyses et constats très parallèles, leur fonctionnement est à chaque fois celui d’une secte. Prenons l’UPR. L’Union Populaire Républicaine, dirigée avec maestria par le formidable Asselineau : ce parti qui ne veut pas se définir véritablement à droite, veut traverser les courants et réunir des gens autant de droite que de gauche, a une certaine audience grâce à son chef, disons plutôt son gourou.

Un gourou ? Oui, un gourou : comme dans les sectes, l’UPR n’existe que par les analyses et conférences de son gourou. Le gourou disparaît, l’UPR disparaît. L’UPR a des croyances, comme toute secte qui se respecte. Et ce n’est que la croyance centrale qui motive l’UPR. Si dans une secte c’est la croyance que nous allons rejoindre un paradis sur une autre planète en priant le soleil et en se suicidant tous en chœur dans une forêt (le Temple solaire, par exemple), l’UPR croit qu’on peut enfin sortir du marasme politique et économique en quittant l’Europe et l’euro. C’est tout. Sans exagérer. Il suffit de suivre les propositions de l’UPR sur leur site, visionner des conférences du gourou, et vous saurez que :

1) Tous nos problèmes viennent de l’Europe, il faut quitter l’Union européenne
2) Pareil pour l’euro, il faut quitter l’euro
3) Tout peut fonctionner de nouveau super bien en suivant les points 1 et 2

Et comme l’UPR n’a pas de programme, puisque c’est une secte, ni véritablement d’engagement précis au delà de son dogme sectaire, et bien chaque question un peu tendue trouve une réponse par un système référendaire. Exemple : le contrôle aux frontières. Que dit l’UPR ? Hummm… Lisez-plutôt, grâce à cette question « L’UPR veut-elle rétablir des contrôles aux frontières ? »

« Il n’y a plus de poste de contrôle de police et de douanes à Tourcoing, Kehl, Menton, Hendaye, etc. C’est ce qui permet à des dizaines de millions de personnes d’entrer et de sortir du territoire national par la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne, l’Italie ou l’Espagne, quelle que soit leur nationalité et sans aucun contrôle.(…)Une fois que les Français auront récupéré leur souveraineté, il leur appartiendra de décider ce qu’ils veulent par des élections en matière de contrôles aux frontières, en matière de circulation des personnes, comme en matière de circulation des biens, des services et des capitaux, et d’y appliquer les lois de la République. Ces lois seront soit sévères, soit modérées, soit laxistes en fonction de ce qu’une majorité de Français aura librement décidé, au vu de la libre confrontation des programmes et des analyses »

Et oui, le bon peuple va décider, l’UPR, lui compte les points, même si en gros il a son idée, mais il ne prendra pas le risque de faire par lui même. Et ça continue comme ça avec l’immigration : « Quelle est la position de l’UPR sur l’immigration ? »

Les constats, dans la logique du dogme de la secte (c’est l’Europe, juste l’Europe) :

« C’est Mme Reding, par exemple, qui a condamné publiquement la France à l’automne 2010 pour les renvois groupés de Roms bulgares et roumains chez eux, en annonçant que la Commission européenne allait déclencher une procédure d’infraction en justice contre la France pour violation du droit européen dans cette affaire. »

Et oui, l’UPR est mécontente que l’UE ait attaqué Sarkozy pour ses trains de Roms…

Mais comme d’habitude avec la secte et son dogme unique, il faut juste demander « quelle politique veulent les Français sur l’immigration » :

« (…)conformément à sa Charte fondatrice, l’UPR appelle en revanche tous les Français à se réunir provisoirement, au-delà du clivage droite-gauche, dans l’objectif fondamental de faire sortir la France de l’Union européenne AFIN DE REDONNER AUX FRANÇAIS LE CHOIX DE LEURS POLITIQUES, en matière d’immigration comme en matière économique, monétaire, sociale, diplomatique, militaire, etc.

une fois que la France aura quitté l’UE et aura récupéré la plénitude de sa démocratie, l’UPR appellera alors les Français, à l’issue de débats vraiment démocratiques, à décider par leurs votes de la politique qu’ils entendent adopter collectivement, en matière migratoire. »

Il suffit donc d’une majorité de 51% (de suffrages exprimés des gens en âge de voter) par exemple, après un débat « vraiment démocratique » (sic) pour se décider sur la politique d’immigration (une fois le retour à une France toute seule et super souverainiste) accompli. Ca donne envie, hein ? Enfin, pas si certain, parce que la réponse risque d’être assez…bizarre. Mais bon, comme la démocratie c’est demander au peuple ce qu’il veut, tout en ne lui donnant pas non plus autre chose que le droit de répondre à des question…

Et les autres, Soral avec E&R par exemple ?

Faisons simple et efficace sur le cas d’E&R : cette association qui n’est pas un parti politique, est la secte d’Alain Soral, son gourou. Sans Soral, plus d’E&R. Tout ne tient que par lui et ses analyses « décoiffantes », la plupart du temps orientées autour de thèmes comme ceux, au choix : du complot sioniste, du lobby juif, de l’impérialisme judéo-américain, de l’empire financier, etc… Bien entendu, comme avec Asselineau, certains constats ou analyses de la situation ne sont pas totalement délirants ou faux, mais en bonne secte bien carrée, E&R, par la voix du gourou Soral demande, lui aussi de retrouver la souveraineté perdue, redonner le pouvoir au peuple : trois ou quatre constats simples, une ou deux solutions, et ça roule.

Soral est un ancien marxiste tendance trotskiste, militant communiste, qui a basculé au Front National au milieu des années 2000. Il semble que ce basculement se soit opéré suite au déchainement médiatique contre Dieudonné et son sketch sur les juifs orthodoxes. Soral a réalisé, dit-il, que les vraix « rebelles au système établi » étaient au FN. Mais il s’en est écarté ensuite, pour monter son collectif E&R. Soral manie la dialectique à la perfection, brosse la géopolitique à grands coups de pinceaux, sans nuances, et soutient toujours ceux qui s’en prennent : à Israël, aux multinationales, au « lobby juif », à la classe dirigeante, à l’Europe, au sionisme. Il soutient aussi sans nuances des dirigeants autoritaires pourvu qu’il réunissent quelques uns de ces critères. Petite présentation issue du site, qui résume bien le parallèle avec le courant UPR du ni-gauche-ni-droite (mais là marqué par le rejet et une conjonction étrange entre les valeurs et le travail…)

Égalité et Réconciliation (E&R) est une association politique « trans-courants » créée en juin 2007.

Son objectif est de rassembler les citoyens qui font de la Nation le cadre déterminant de l’action politique et de la politique sociale un fondement de la Fraternité, composante essentielle de l’unité nationale.

Nous nous réclamons de « la gauche du travail et de la droite des valeurs » contre le système composé de la gauche bobo-libertaire et de la droite libérale.

Et ouais, tout est devenu possible…

Commentaire 2 :Jean-paul Jeannin de la part de Sélim Al Sabbah
Lettre ouverte d’un ancien membre d’E&R, militant Fn à Hénin-Beaumont adressée à Alain Soral.
Avertissement: Le coordinateur d’E&R nous signale ne pas avoir de trace de l’auteur de ce texte dans sa liste de membres.

 

 

 commentaire 1 :

 

Il y a quelques années j'ai découvert Soral grâce à internet,j'ai apprécié ses analyses politique.Egalité et réconciliation était un site que j'estimais beaucoup,mais il y avait quelque chose de nauséabond dans ses analyses de l'islam en France.
Il dit qu'il est prêt à se réconcilier avec les musulmans "patriotes",mais à chaque fois qu'il parle des arabes en général c'est pour dire qu'il sont des merdes manipulées par tout les partis et au final il essaie de démontrer subtilement que "un arabes doit se soumettre ou dégager"
Pleins de jeunes issus de l'immigration se font avoir par cet homme qui semble ouvert mais qui en réalité n'aime pas les arabes .Sa devise? "Je cherche un arabe à qui serrer la main,mais pas toi qui n'est qu'une merde".
En fin de compte sa main il se la serre tout seul,voilà son vrai message"le bon arabe n'existe pas et je le prouve".
Je ne consulte plus son site,il y en a pleins d'autres plus sérieux ,avec les même infos,soral en moins.

 

« J’ai aimé Soral.

Pour le talent conceptualiste du bonhomme, le côté anarcho-droitiste et underground qui manque parfois dans nos milieux, « l’intellectuel dissident », qui quoi qu’il en dise n’est pas le seul, en témoigne une fournée de néo-réacs et de déclinologues largement aussi talentueux que lui, qu’on lui opposera un peu plus bas pour lui montrer qu’il n’est ni le plus intelligent, ni le plus burné, ni le plus honorable.

»  
Et puis j’ai été déçu. Salement déçu.

Autant le dire, c’est grâce à lui, en partie, que je suis entré au Front National, percevant les prémices d’une droite populaire et sociale, qui pourrait attirer une autre jeunesse que celle que le Front avait en son sein, plus ouverte culturellement, moins sectaire, plus formée intellectuellement, selon mes préjugés aujourd’hui révisés.(...)« A propos de Mr SORAL qui va bientôt se prendre pour un prophète et nous pondre une nouvelle religion : LE SORALISME .....Soral est un imposteur réactionnaire fasciste et colonialiste. Tout est dit dans la lettre de mukuna un proche de michel collon «

Le Front ne manque pas d’intellectuels, ni de vrais dissidents au système, et il n’a aucunement besoin d’un faux intello uniquement capable de raccourcis de café du commerce et d’inspection des travaux finis, dont la simple argumentation se réduit à des menaces physiques ( dont la seule victime serait à ce jour Frédéric Beigbeder, pas spécialement un champion de kick-boxing), se targuant de ne pas être une « fiotte » procédurière, mais un amoureux du défi chevaleresque, se battant avec l’élégance d’un mec bourré cherchant querelle après une sortie au Macumba du coin.
On continuera à discuter, mais on agira aussi.
Sans lui. Sans regrets. PS : à l’instar de Dantec s’est exilé au Canada, on suggérera peut-être à AS de prévoir un séjour prolongé en Israël, patrie qu’il aime follement, dans la mesure où on peut s’attendre à un article débile décrivant la prise du pouvoir par un lobby sionisto-gay de la tête du FN.

 

Pour en savoir plus : Alain Soral , André Dechot,  antisémitisme,  centre zahra,  dieudonné,  extrême droite jean-paul gautier, meyssan Michel briganti,  réseau voltaire,  yahia gouasmi

 

A lire aussi : (Le retour du national-socialisme publié dans Alternative Economique, Islamophobes de tous les pays... annulez tout!, Voir Politiquement incorrects : la nouvelle droite radicale en Europe

Chouard ?

Venons-en à Chouard, puisque la secte à Soral n’est pas bien intéressante tellement son discours est proche d’une extrême droite qui aurait bouffé Marx et Chavez, et conforté des alliances qui la rangent clairement comme un produit politique de type « rouge-brun ».

Oui, Chouard… Il est sympathique le petit prof d’éco et de droit d’Aix en Provence, et puis il innove, propose un autre système, plus juste, « véritablement démocratique ». Donc, c’est du tout-bon, n’est-ce pas ? Ah, bien entendu, si on en reste aux conférences sur Youtube, à la surface des propositions et qu’on ne creuse pas plus loin. Parce que si l’on creuse, il y a beaucoup de points très dérangeants chez Chouard. Mais alors, très très dérangeants. Et puis sans Chouard, pas de chouardisme, encore un gourou, même si bien entendu il s’en défend. Il n’a pas monté de secte, la secte s’est montée d’elle même, il n’a rien eu à faire pour ça. Ses sympathisants sont très emballés, limite agressifs si on critique leur gourou. Ou ses idées.

Et ses idées ? Oh, comme avec les autres sectes politiques, il n’y en a pas des masses, restons simple, une seule avant tout : la démocratie par tirage au sort. On ne va développer plus loin, chacun peut aller écouter Chouard à ce propos sur le net, il y a tout ce qu’il faut. L’Europe est aussi chez Chouard le grand méchant loup à abattre. D’ailleurs il participe à des meetings de l’UPR et fait des déclarations emballées sur les conférences de la secte républicaine qui transcende les courants droite-gauche. Mais il peut aussi soutenir Faurisson, le révisionniste.

Oui, parce que Chouard aime la Vérité et pense que la sphère médiatique est asservie, totalement au pouvoir en place, ou tout du moins à la pensée dominante. Donc tout ce qui sort de cette pensée peut être intéressant, même les révisionnistes. Ou les Soral (avec les idées duquel il est « assez d’accord »). Chouard est donc traité de personnalité d’extrême droite, puisque ses accointances avec des courants très proches de cette veine politique est avérée. L’est-il, d’extrême droite ? Est-ce bien intéressant, puisque le fond de l’affaire Chouard n’est pas qu’il appartienne à l’extrême droite ou non, mais : que fait-il, que veut-il, que faire avec ses idées, et pourquoi s’acoquine-t-il avec des sectes très peu recommandables ? Et là, on coince vite, parce que Chouard est un utopiste qui se méconnaît et refuse d’admettre que rien ne peut permettre à son système basé sur la démocratie grecque de voir le jour. Et au delà, savoir si ce système ne comporte pas de grands dangers. Comme celui d’une dictature des plus motivés…

Expliquons-nous brièvement, de façon synthétique : dans le système de Chouard, vous vous présentez et vous pouvez être élu par tirage au sort. Tous ceux motivés par l’action politique vont donc se ruer. Ceux des plus « faibles », les moins au fait de la chose politique n’iront pas. Sans compter ceux qui n’auront pas le courage. Puis, de nombreux problèmes se règleront par des référendums, comme avec l’UPR : le peuple déciderait. Mais à 51%, sur un sujet très sensible, comme l’immigration, ou des décisions touchant au social, la population risque de se retrouver coupée en deux, non ? Et la dictature des forts en gueule et des plus habiles risque de se mettre en place. Mais le gourou s’en moque un peu, et ses soutiens aux leaders de sectes de la droite souverainiste en sont la parfaite représentation : Chouard est dans son monde, ses idées, et si il trouve une aide ou une écoute dans des recoins puants, il les prend quand même. Quand il doit se défendre d’être d’extrême droite, sur son site, il le fait de manière tordue, avec une définition de l’extrême droite scolaire et décalée. Quant à ses réponses sur les problématiques qui motivent l’extrême droite, il met tout en vrac (la parité, la peine de mort, l’immigration) et renvoie à un référendum. Populiste ? Oui, très certainement. Avec une confiance naïve et aveugle dans ce qu’est le peuple (français), qui frise la stupidité.

Il ne veut pas faire de politique, dit-il ? Oui, mais il en fait quand même. Sans parti, mais avec ses conférences, déclarations, soutiens, rencontres etc…

Le soutien à Robert Ménard (cliquez sur le lien, ça vaut le coup) à 2:20…est vrai moment d’anthologie.

Alors, peut-être que les idées de Chouard, d’un point de vue institutionnel, organisation de la société ont un intérêt, mais le personnage et sa façon de penser le monde, ses amitiés n’inspirent guère : les pires systèmes autoritaires l’ont toujours été avec le soutien de la majorité de la population, et pour le bien de cette même population…

Le Parti Pirate n’a pas été mentionné dans cet article : il ne semble pas être une secte, mais un véritable parti. D’ailleurs, sans un leader, le PP marche très bien. Enfin, très bien c’est vite dit. Disons qu’il essaye, mais avec des glissades peu élégantes parfois, glissades qui tirent vers Marine, Soral, Asselineau et Chouard sans beaucoup de vision politique. Mais on ne peut pas leur en vouloir, en tout cas pour leur intérêt envers Chouard : il est très difficile de ne pas adhérer et ne pas suivre le personnage, au départ, si l’on ne creuse pas.

La prochaine fois : les sectes des gauches super à gauche :-)

Billets en relation :

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu