Avertir le modérateur

14/01/2018

Apple under investigation

n

L’image contient peut-être : texte
 
 
 
 
 
 

Apple under investigation: how consumers are impacted

nApple under investigation: how consumers are impacted

Prosecutors in France want to know why Apple slows down its older iPhones.

11 Jan 2018 12:04 GMT Business & EconomyUS & CanadaUnited StatesFranceChina

 

For many customers, Apple and its iPhones are the best in the business. That was until last month, when the company admitted to slowing down older models.It said it was done to protect battery life, but users hadn't been told.Some suspect there was another motive - that the company was trying to persuade customers to upgrade to a new phone.A French prosecutor has launched an investigation. Legal cases are also under way in the United States. And a US senator has demanded answers from Apple CEO Tim Cook.So, how will all this impact on consumers' trust in Apple products?

Pour de nombreux clients, Apple et ses iPhones sont les meilleurs de l'industrie. C'était jusqu'au mois dernier, quand la compagnie a admis ralentir les modèles plus anciens. Il a dit qu'il était fait pour protéger la vie de la batterie, mais les utilisateurs n'avaient pas été informés. Certains soupçonnaient qu'il y avait un autre motif - que la compagnie essayait de persuader mise à niveau vers un nouveau téléphone. Un procureur français a lancé une enquête. Des affaires juridiques sont également en cours aux États-Unis. Et un sénateur américain a exigé des réponses du PDG d'Apple, Tim Cook. Alors, comment tout cela va-t-il influencer la confiance des consommateurs dans les produits Apple?

Para muchos clientes, Apple y sus iPhones son los mejores en el negocio. Eso fue hasta el mes pasado, cuando la compañía admitió ralentizar los modelos más antiguos. Dijo que se hizo para proteger la vida útil de la batería, pero no se había informado a los usuarios. Algunos sospechaban que había otro motivo: que la empresa intentaba convencer a los clientes. actualizar a un nuevo teléfono. Un fiscal francés inició una investigación. Los casos legales también están en curso en los Estados Unidos. Y un senador de los Estados Unidos ha pedido respuestas al CEO de Apple, Tim Cook. Entonces, ¿cómo afectará todo esto a la confianza de los consumidores en los productos de Apple?

 

 

Scott Galloway: How Amazon, Apple, Facebook and ... - TED.com

 

L’image contient peut-être : texte
 
  la publication de Flores Magon.

Presenter: Adrian Finighan

Guests:

Glyn Mood, a technology writer and blogger.

Wang Boyuan , writer for Technode, an English language publication that covers China's tech industry

Dean Crutchfield, a branding expert.

Source Apple under investigation: how consumers are impacted | US ...,

A lire aussi

 Apple under investigation: how consumers are impacted | Morning ...Apple Under Investigation by ITC | EE TimesBreaking Down Apple's iPhone Fight With the U.S. Government - The ...

un petit poème de Prévert: Jacques PrévertÉVÈNEMENTS DE JACQUES PRÉVERT 14 JANVIER 2018

23/11/2017

Guerre froide au Moyen Orient?

n

Coeur traditionnel de l'islam, l'Arabie saoudite, sunnite, voit grandir à ses frontières un «grand croissant chiite», dominé par l'Iran. Voici en vidéo les dates-clés pour comprendre ce retournement historique.

Comprendre la guerre chiites-sunnites en 2 minutes

 Expliquez-nous... les divisions chiites / sunnites

Expliquez-nous... cinq ans de guerre en Syrie

Le prince héritier saoudien qualifie le guide suprême iranien de «nouveau Hitler»

Tensions.

Le prince héritier saoudien a qualifié le guide suprême iranien de «nouveau Hitler» dans un entretien au New York Times, alors que les tensions vont crescendo entre l'Arabie saoudite sunnite et l'Iran chiite.

«Nous ne voulons pas que le nouveau Hitler en Iran reproduise au Moyen-Orient ce qui est arrivé en Europe (sous Hitler)», a indiqué Mohammed ben Salmane au sujet de l'ayatollah Ali Khamenei, dans cet entretien paru jeudi.

Signe que les tensions entre son pays et l'Iran ne sont pas prêtes de s'apaiser, le prince héritier a ajouté : «Nous avons appris (de ce qu'il s'est passé) en Europe (à l'époque de Hitler) que l'apaisement ne fonctionne pas».

L'Arabie et l'Iran, qui n'ont plus de liens diplomatiques depuis janvier 2016, sont à couteaux tirés sur plusieurs dossiers régionaux, notamment les conflits en Syrie et au Yémen où ils soutiennent des camps opposés. Cet antagonisme entre les deux poids lourds du Moyen-Orient a repris de la vigueur début novembre après l'annonce par le Premier ministre libanais Saad Hariri de sa démission, depuis Ryad, pour protester contre la «mainmise» du Hezbollah chiite et son allié iranien sur le Liban et après l'interception près de Ryad d'un missile balistique tiré par les rebelles yéménites soutenus par Téhéran.

Is Saudi Arabia becoming a danger to the region?

We talk to US Congressman Ro Khanna about power politics and debate Mohammed bin Salman's new strategy for the Kingdom.

Mohammed bin Salman, Saudi Arabia, Yemen, Lebanon, Iran

 
 

FROM THIS EPISODE

Saudi Arabia, Iran, Yemen, Lebanon: What's next?

Dans cette émission spéciale UpFront, les journalistes d'Al jazeera demandent à Ro Khanna, membre du Congrès US, pourquoi il pense que le gouvernement américain devrait cesser de soutenir l'attentat contre le Yemen mené par l'Arabie saoudite.

Également sur le spectacle, nous discutons avec un panel d'experts les droits et les torts des politiques domestiques et régionales du prince héritier Mohammed bin Salman.

 



WATCH

 Is the Saudi crown prince a reformist or power-hungry? SOURCE: AL JAZEERA NEWS n OPINION/SAUDI ARABIAIs Saudi Arabia bluffing on Iran?by

MORE ON MIDDLE EAST

Tête d'affiche: Les Etats-Unis sont-ils complices des crimes de guerre saoudiens au Yémen?

Cette semaine, la Chambre des représentants des États-Unis a voté 366-30 en faveur d'une résolution non contraignante indiquant que le Congrès n'a pas adopté de loi autorisant l'armée américaine à participer à la guerre au Yémen.

Selon les United Nations, plus de 10 000 personnes ont été tuées depuis le début du conflit en 2015.

Ro Khanna, membre du Congrès américain (parti démocrate), pense que cela mettra la pression sur le gouvernement de l'Arabie saoudite, qui a mené l'offensive et imposé un blocus qui empêche également l'entrée d'une aide si nécessaire dans le pays.

"Cela va faire la différence, cela peut au moins sauver des vies", a déclaré Khanna, qui a coparrainé la résolution. "Aujourd'hui, je crois que nous aidons l'Arabie saoudite à commettre des crimes de guerre en Saudi Arabia."

Dans le Headliner de cette semaine, nous discutons avec Ro Khanna, membre du Congrès américain, de l'implication des Etats-Unis dans la guerre au Yémen, de son opinion sur les actions du prince héritier Mohammed bin Salman et de leur impact régional.

Arena: Arabie Saoudite, Iran, Yémen, Liban - quelle est la prochaine étape?

Il a été appelé Game of Thrones en Arabie Saoudite. Sous la direction du prince héritier Mohammed bin Salman, le Royaume d'Arabie saoudite a arrêté des dizaines de hauts responsables dans ce que le prince héritier appelle une répression de la corruption. Son gouvernement aurait arrêté à la fois le président du Yémen, Abd-Rabbu Mansour Hadi, et le Premier ministre libanais Saad Hariri. Alors, qu'y a-t-il derrière les derniers jeux de pouvoir de Mohammed bin Salman dans la région et le remaniement domestique?

Rami Khouri, chroniqueur politique et auteur, estime que les actions du prince héritier sont dangereuses.

"Le vrai problème en Arabie Saoudite en ce moment que je vois ... c'est que Mohammed bin Salman apporte maintenant la troisième vague de régime autoritaire et autoritaire arabe", dit Khouri, qui est également un chercheur senior à l'Université américaine de Beyrouth."Ce qu'il fait est presque sans précédent, et c'est très dangereux, et c'est, je pense, pour la région, ça va être un problème."

Shireen Hunter, professeur de recherche à l'Université de Georgetown à Washington, DC, dit que l'Arabie Saoudite a été problématique dans la région.

"Les Saoudiens sont le plus grand commanditaire du terrorisme, et ils l'ont été: l'idéologie saoudienne a détruit le monde musulman", dit Hunter, qui est aussi l'auteur de la politique étrangère de l'Iran à l'époque post-soviétique.

Fahad Nazer, consultant auprès de l'ambassade d'Arabie Saoudite à Washington DC, affirme que la stratégie du Royaume a été très cohérente et qu'il blâme l'Iran pour son instabilité dans la région.

"Je pense que [l'Arabie saoudite] a adhéré très étroitement aux lois, aux normes et aux conventions des relations internationales", a déclaré Nazer, qui est également membre international du Conseil national des relations américano-arabes."Je pense que l'Arabie saoudite estime qu'il est plus que temps que la communauté internationale commence à accorder une attention beaucoup plus grande et commence à tenir l'Iran, en particulier, en tant que principal sponsor du terrorisme dans la région et dans le monde."

Dans l'arène de cette semaine, Rami Khouri, Shireen Hunter et Fahad Nazer discutent de la stratégie du prince héritier Mohammed bin Salman, de la guerre par procuration au Lebanon et du rôle de l' Iran dans les dernières crises au Moyen-Orient.

 

The views expressed in this article are the author's own and do not necessarily reflect Al Jazeera's editorial policy.

 

 

Follow UpFront on Twitter @AJUpFront and Facebook.

Source: Al Jazeera

L'EGYPTE 24 NOVEMBRE 2017, Will Lebanon become Saudi's next Yemen?Paradise Papers. - Indigné Révolté , Capitalisme : Le triomphe de l'argent roi - citoyen actif - 20minutes-blogs

19/10/2017

Kobe Steel: A scandal made in Japan

n la publication de Flores Magon

 
 
L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, texte
 
J’aime  #Cgt #loitravail Manifestation Rdv 14h place du 18 juin 1940 (Montparnasse) Paris : Manif. La CGT et Solidaires organisent ce jeudi une troisième journée contre les ordonnances, en vigueur depuis près d'un mois, en attendant une éventuelle action plus large avec d'autres syndicats, qui pourrait être décidée lors d'une réunion le 24 octobre.
 
Plus de 500 000 suppressions d'emplois en cours ou envisagées 
ET SI TOUTES LES VICTIMES DÉJÀ PROGRAMMÉES DES LICENCIEMENTS SE RETROUVAIENT LE 18 NOVEMBRE POUR LA MARCHE SUR L'ÉLYSÉE ET CAMPAIENT SUR LES JARDINS PUISQUE CE SERAIENT DES "VACANCIERS"
 
 Selon Steven Mnuchin, Wall Street, qui frôle des sommets, pourrait s’effondrer si le Congrès n’adopte pas les baisses d’impôts voulues par Donald Trump.

Théorie du ruissellement

« Il n’y a aucun doute sur le fait que la hausse des marchés d’actions s’explique par des attentes sur les baisses d’impôts et la réforme fiscale », a-t-il déclaré dans un entretien au journal en ligne Politico. « Si la réforme passe, le marché continuera de grimper. Mais je suis sûr que, si elle ne passe pas, vous allez voir une inversion significative de ces gains. »

 COMPTE RENDU Le secrétaire américain au Trésor agite le spectre d’un krach bour

La mise en garde s’adressait d’abord au Congrès, jusqu’à présent incapable de s’entendre sur la réforme phare promise par le président républicain : un cocktail de dérégulation et de baisses d’impôts considérables, inspiré des mesures de Ronald Reagan (1980-1988) et censé profiter à l’activité.

Les 30 ans du krach de 1987

Steven Mnuchin n’a probablement pas choisi son jour au hasard. Ses propos sont en effet intervenus la veille du 30e anniversaire du krach boursier du 19 octobre 1987.

 Le Monde Sponsorisé Sous le coup de plusieurs enquêtes anticorruption, l’avionneur européen apparaît fragilisé comme jamais. Pour expliquer ces turbulences, les regards se tournent vers les Etats-Unis. #abos

Dollar et diplomatie : le « risque Trump » sur le marché des changes
Dans sa chronique, l’économiste Barry Eichengreen explique que la garantie de sécurité américaine pour l’Asie pourrait s’affaiblir, et fournir à la Chine une occasion de s’immiscer dans cette brèche géopolitique qui profiterait à sa monnaie, le renminbi. 

Les experts ont prononcé les derniers sacrements de la domination mondiale du dollar depuis les années 1960, soit depuis plus d’un demi-siècle. C’est ce que montre le nombre d’occurrences de l’expression « chute du dollar » dans toutes les publications de langue anglaise cataloguées par Google.

Monnaie dominante jusqu'ici, le dollars Alliances et choix d’une monnaie internationale à l'image de  la consternation de nombreux traders, la valeur du dollar fluctue considérablement


 CHRONIQUE 
Dollar et diplomatie : le « risque Trump » sur le marché des changes . Barry Eichengreen (Professeur à l’université de Cambridge et à l’université de Californie à Berkeley)

 

Kobe Steel: A scandal made in Japan

 

Kobe Steel, Ltd., ou Kobelco, est une importante entreprise sidérurgique japonaise fondée en 1905 et dont le siège social est situé à Kōbe. L'entreprise fait partie de l'indice TOPIX 100. Kobelco produit également des engins de génie civil. Wikipédia

Kobe Steel scandal grows in Japan as more carmakers hit

Kobe Steel: A scandal made in Japan

Japan's third-largest steelmaker has admitted it faked data on parts used in cars, planes and trains.

Business & Economy, Japan, Asia

 
 

FROM THIS EPISODE

Kobe Steel, est le troisième plus grand sites sidérurgiques a avoir admis avoir triché - fauté suite à la livraison de produits à plus de 200 entreprises au cours de la dernière décennie. 

Kobe Steel Warns That Further Data May Be Falsified

Kobe fournit des composants aux industriels ou les question de sécurité sont vitales - y compris les constructeurs automobiles, de trains et avions. C'est donc un scandale inquiétant pour l'industrie du transport du monde entier.

 Général Motors, Boeing, Toyota et Honda sont parmi les compagnie qui vérifient leurs produits et chaines d'approvisionnement.

 Shinkansen, le fabriquant de train japonnais affirment qu'il a déjà trouvé des pièces fournies qui ne correspondaient pas aux normes de l'industrie. Le fabricant de métaux de 112 ans a déclaré que d'autres cas pourraient être découverts.

Florence Looi rapporte de Tokyo  sur les questions derrière le scandale et l'effet sur la réputation du Japon.

Marcel Thieliant, économiste chez Capital Economics, rejoint Counting the Cost pour discuter du scandale de Kobe et de la culture d'entreprise japonaise.

"C'est définitivement une grave menace pour l'avenir de l'entreprise ... mais il y a une chance qu'ils s'en remettent", dit Thieliant.

«Ces entreprises existent depuis très longtemps et font face à une forte concurrence de la part de la Chine et d'autres pays, mais aussi de la culture d'entreprise. Les employés y travaillent très longtemps ... ils ne veulent pas perdre leur emploi. .. Ils travaillent souvent de très longues heures, donc parfois ils peuvent faire des choses pour plaire à leurs managers, ce qui n'est pas dans le meilleur intérêt de l'entreprise à long terme ... C'est réglé ... Mais changer la culture d'entreprise plus longtemps que d'imposer certaines règles et de les remplir sur le papier. "

Aussi sur cet épisode de Counting the Cost:

 

Problème de bulle: Pourquoi le Fonds monétaire international (FMI) et Richard Thaler, le «père de l'économie comportementale» et lauréat du prix Nobel d'économie, annoncent un danger pour l'économie mondiale.

 Le FMI a passé la dernière décennie à essayer de reprendre les choses après avoir échoué à prédire la dernière crise financière. Cette semaine, le FMI a indiqué que près de 75% du monde connaît maintenant une reprise.

Il prédit que l'économie mondiale augmentera de 3,6% en 2017 et de 3,7% en 2018. Ce chiffre est légèrement supérieur à la croissance de 3,5% et de 3,6% qu'elle prévoyait en juillet.

Mais le FMI a également lancé un avertissement: il a déclaré que les coûts d'emprunt, qui sont historiquement bas, destinés à aider la reprise économique, augmentent les niveaux d'endettement dans les plus grandes économies du monde. Il a désigné la Chine comme l'un des pires contrevenants.

Shihab Rattansi rapporte des réunions annuelles de la Banque mondiale et du FMI; et David Coker, conférencier à la Westminster Business School, discute des failles de l'économie mondiale

Siemens contre la Russie: la société allemande Siemens va entamer des procédures judiciaires contre la Russia concernant quatre turbines de production d'électricité que Siemens a vendues au Kremlin et qui se seraient retrouvées en Crimée.

La Crimée est soumise aux sanctions de l'European Union sur les fournitures technologiques, après que la Russie a annexé la région il y a trois ans. selon l'enquête de Rory Challands, journaliste d'Al Jazeera en se qui concerne la Crimée.

Fontaine de Trevi sponsorisée par Fendi: Pourquoi, sans investissement privé, beaucoup des monuments les plus importants d'Italie risquent de se dégrader. Neave Barker rapporte de Rome.

 

Source: Al Jazeera

 Kobe Steel: A scandal made in Japan Japan's third-largest steelmaker has admitted it faked data on parts used in cars, planes and trains.

 Kobe Steel : l'industrie japonaise plombée par les scandales à répétition
Kobe Steel falsifiait ses produits depuis plus de 10 ans - Boursorama
Au Japon, Kobe Steel au cœur de la tourmente - Le Monde

kobe steel france



 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu