Avertir le modérateur

27/05/2016

Trois ans après, on ne baisse pas les bras!

nles amis d'ta femme _ greve des meres

 
4JUN
sam14:00 · Paris
2027 personnes intéressées · 855 pa
 

 

Clément Méric - 30/11/1994 - 05/06/2013. RIP

 
 
Trois ans après, on ne baisse pas les bras!

Il y a maintenant trois ans, le 5 juin 2013, notre camarade Clément Méric, militant syndicaliste et antifasciste, était assassiné par des membres du groupuscule néonazi Troisième Voie. Depuis, sa mort est encore présentée comme le résultat d’une rixe entre bandes dans les médias et les discours politiques, réduite à un fait divers et non pas considérée comme la conséquence de la normalisation des idéologies de l’extrême droite dans de larges secteurs de la société française. L’activisme au grand jour de groupes néofascistes, les discours ouvertement racistes et sexistes devenus la norme… ne sont que les symptômes de l’installation d’un système autoritaire, sexiste, raciste et antisocial.

Les attentats de janvier et ceux de novembre ont lancé le début de la militarisation des forces de police. L’état d’urgence, sous lequel nous sommes appelé-e-s à vivre de façon permanente, c’est surtout 3379 perquisitions pour seulement 6 procédures judiciaires pour terrorisme. Les musulman-e-s, ou supposé-e-s tel-le-s sont considéré-e-s comme une « potentielle menace terroriste » et sont rapidement devenu-e-s les cibles des politiques racistes et racoleuses censées rassurer la population. Mais ces discours détruisent des milliers de vie. Les perquisitions et les assignations, source d’humiliation, ont été d’une grande violence, physique et psychologique. Dernièrement, le débat sur la déchéance de nationalité ne fut en réalité qu’une occasion de plus pour les politiques de se concurrencer dans la parole raciste. De cette manière, le gouvernement s’est largement dédouané de toute responsabilité de son échec d’assurer la sécurité intérieure, et ont fait payer à des familles entières leur incompétence.

Cette expérience islamophobe est devenue un laboratoire de la répression de toute parole d’opposition au gouvernement. Le déchaînement de la police à la veille de la COP21 le prouve. La militarisation de l’espace public ne sont plus des fantasmes mais une réalité concrète et quotidienne. Les politiques de répression de toutes formes de contestation populaire, les acquittements systématiques dans les affaires de crimes policiers, jusqu’à l’arbitraire et la brutalité contre les populations fragiles sous couvert d’état d’urgence, et la politique de criminalisation des militant-e-s des droits de l’Homme de la campagne BDS, tout ceci n’est que l’expression publique et sans masque d’un racisme qui ronge les institutions et administrations françaises. Tout ça pour nous amener à accepter les violences policières comme mode de gestion des classes populaires.

Par ailleurs, la « crise des migrants » n’est qu’un symptôme de plus de cette Europe Forteresse qui accepte que la mer méditerranée ne devienne qu’un immense cimetière maritime pour les victimes du capitalisme et des guerres dont cette même Europe est responsable, du Mali en Syrie. Alors que la mondialisation permet la libre circulation des marchandises et des flux financiers, les être humains sont sommés de s’arrêter aux murs, enfermés dans les camps d’internement ou les prisons. L’Europe s’est créée une forteresse, préférant démanteler les camps, même par le feu, que ce soit aux frontières, à Calais ou dans nos quartiers parisiens de La Chapelle, Stalingrad et Gare d’Austerlitz.
La multiplication des attaques racistes ne font que malheureusement confirmer ce que certains annonçaient depuis des années : la victoire idéologique et politique de l’extrême droite. La mise en place de politiques xénophobes par des gouvernements n’est plus une exception mais devient la norme européenne.

Les mobilisations contre la loi travail révèlent le ras-le-bol face à la destruction programmée des acquis sociaux et face à la précarité comme norme sociale. Elles sont la réponse à toutes celles et ceux qui pensent que la résignation et l’individualisme ont gagné. Les violences policières et la répression exercées contre ces mobilisations mettent en lumière ces pratiques qui sont fréquentes dans les quartiers populaires et tabous dans le reste de la société. Plus la situation sociale va se durcir, plus les violences policières vont se multiplier. Ces politiques sécuritaires et racistes sont le pendant de la guerre sociale, la précarité et l’insécurité sociale comme moyens de gouvernance qui régit notre société.

Parce que nous n’avons rien oublié du sourire de notre camarade ni de ses combats, parce que nous n’avons rien pardonné de l’infamie des fascistes qui l’ont tué et du système qui les produit, parce que nous n’entendons pas laisser sa mémoire aux mains des juges et des journalistes à l’occasion du procès qui approche, nous appelons à une manifestation antifasciste le samedi 4 juin 2016 à 14h à Stalingrad.

Face à la répression, au racisme et à l’extrême droite : autodéfense populaire !

Signataires à venir.

 

 
 

n

09/07/2015

Acta Non Verba

n

 

N

 

SOS Chrétiens d’Orient, humanitaires d’extrême droite

 La ‪#‎France garde sa place de championne d'‪#‎Europe pour l'enfermement des ‪#‎etrangers. 

Acta Non Verba (version complète )

 A la fin du documentaire Acta Non Verba (version complète ), il y a une présentation intéressante du collectif Quartier libre ( environ à 60 minutes) Quartiers Libres - Soral, Dieudonné et la jeunesse des cités

 
Quartiers Libres est un collectif de militant-e-s de quartiers, de journalistes, d'universitaires qui tou-te-s vivent, travaillent, ou militent en banlieue.
 
Réuni-e-s au lendemain des révoltes de 2005, nous sommes tou-te-s issu-e-s de différents courants de gauche radicale extra parlementaire.
 
Nous avons pris acte du silence assourdissant et du déni qui pèsent sur les questions liées aux quartiers dans les organisations politiques parlementaires de gauche et dans une partie de l'extrême-gauche.
C'est pourquoi nous avons fait le choix de mettre en avant différentes thématiques ayant trait à la vie culturelle et politique des Quartiers Populaires.

Quartier Libre "Polska" (extrait)

 

 Lettre de Lucie, militante communiste violée par un fasciste

Posted on 9 septembre 2014 by Antifascistes Anarchistes Autonomes
« Notre camarade Lucie, violée par un fasciste au mois d'aout 2013, souhaite expliquer pourquoi elle ne portera pas plainte. Nous souscrivons bien entendu à cette déclaration et c'est avec fierté que nous la publions. Solidarité avec les victimes de violences policières, avec les prisonnier-e-s !
[...]
Alors c'est pour les violences policières, pour leur politique raciste et coloniale, pour le harcèlement et les violences que subissent les victimes de viol et d'agression sexuelle par la procédure judiciaire, c'est pour tout cela que je dis « NON ».
Non je ne porterai pas plainte.
Non je ne demanderai pas l'aide des flics.
Non je n'ai pas besoin de la reconnaissance de mon statut de victime par la justice bourgeoise.
Non je ne subirais pas les violences d'une procédure.
Non je ne veux pas de tout ça. »
Le reste de la lettre ici.

 

Deux ans que Clément Meric est mort ( Ils ont tué l'un des nôtres. Lettre à Clément... ) . Brahim Bouaram: 20 ans déjà : Il y a bientôt 20 ans, le 1er mai 1995, Brahim Bouarram, un jeune marocain de 29 ans et père de deux enfants, mourrait noyé après avoir été jeté dans la Seine par des militants d'extrême-droite ayant participé à une manifestation organisée par le Front National. Un assassinant survenu quelques mois après celui de Ibrahim Ali, un jeune de 17 ans tué à Marseille parades colleurs d'affiches frontistes.

En voulant rejoindre un ami à place d'Italie, je suis tombé sur l'une des cinq Manif pour Tous[ qui avait eu lieu aujourd'hui , je lors d' une manifs comprenant la pire des franges de l'extrêmes droites avec des militants blogs identitaires, des royalistes, des membres de civilisas avec la soutanes et la bibles dans la main appelant à la haine aux nom de la religion et de la suprématie blanche. J'ai eu de la chance de ne pas subir la même chose que Clément Méric.

La majorité des passants été exaspéré, mais ils n'osaient pas répondre par la peur de ses mouvements ou des forces de l'ordre qui les escortaient. Ce qui m'a fait bondir, c'est lorsque trois jeunes identitaires ont commencé a montré du doigt un sans logis qui dormait dans une station téléphonique.

Voyant que je n'étais pas de leurs camps, ils m'ont demandé si j'étais un gauchiste ou un pédés. Je leurs ai dis que je n'avait pas besoin d'être homosexuel pour être pour les libertés, l'égalité. Qu'il n'avait pas l'air d'être dans la merde (habillé en bon petit bourgeois avec sa bourgeoise de copine). En rentant qu'ils se contrôlaient, je les vus ensuite rentré dans un appartement huppé à coté de la place d'Italie.

Damien Rieu contrôlé dans le métro en avril 2014 (coincé entre Robert et Vardon lors de la Manif pour Tous du 13 janvier 2014. Et on vous laisse découvrir les commentaires de ses amis sur son compte Twitter lorsqu'il poste une photo de sa « mission ».. sans équivoque, surtout le dernier !


Membre du Bloc Identitaire et porte parole de Génération Identitaire, il est de tous les bons coups médiatiques tels qu'en raffolent les leaders du mouvement : les opérations de « sécurisation » dans le métro lyonnais, l'occupation du toit du siège du PS en marge d'une Manif pour Tous[1], ou l'occupation du chantier de la mosquée de Poitiers pour lequel il sera mis en examen[2]. On le voit aussi dans le documentaire de Canal+ « Violence d'extrême droite : le retour »  diffusé en novembre dernier, et dans lequel il définissait sa préférence nationale en des termes très clairs, pour lui « c'est le droit du sang » et c'est tout. À la même période, il est nommé directeur adjoint à la communication de Julien Sanchez, maire Front National de Beaucaire. 
Acta Non Verba -SOS Chrétiens d'Orient, humanitaires d'extrême droite -  Indigné Révolté

 

Lire la suite ici

 

L’émission de punk Konstroy sur la radio associative Fréquence Paris Plurielle a invité notre collectif lors de son émission du dimanche 21 juin, pour parler antifascisme bien sûr, mais aussi écouter quelques morceaux engagés dans la lutte contre l’extrême droite et ses idées  : des classiques comme « No Pasaran » des Cadavres, mais aussi des titres plus récents comme « Fucking Nazi Bastard » du groupe la Twal (qui nous avait invité dans leur livret) ou encore « FN » du groupe Antibiotic (du label General Strike. Vous pouvez réécouter l’émission en podcast en cliquant ici

 

Cet article est libre de droit, mais nous vous demandons de bien vouloir en préciser la source si vous en reprenez les infos : REFLEXeshttp://reflexes.samizdat.net

)   

De Nicolas Hernandez ( cliquez ici

 

A lire dessus :

Comment l'association SOS chrétiens d'Orient est noyautée par l'extrême droite
LIBERATION  
SOS Chrétiens d'Orient : Noël en Syrie, Pâques au tison ?


"SOS CHRÉTIENS D'ORIENT : NOËL EN SYRIE, PÂQUES AU TISON" - Médiapart 
28 MAI 2015 |  PAR 
PATRICE DANIEL
 
REFLEXES C'EST QUOI ?
Lorsque paraît le premier numéro de REFLEXes en juin 1986 avec le modeste tirage de 300 exemplaires, beaucoup pensent que se sera le dernier. Car qu'est-ce que REFLEXes ? Prenez un groupe de jeunes confrontés à une lame de fond autoritaire symbolisée par la montée du FN... Secouez le tout, servez en 1986, vous obtenez REFLEX, Réseau d'Étude, de Formation et de Lutte contre l'Extrême droite et la Xénophobie, vilain petit collectif prêt à lutter sur tous les fronts ...
Lire la suite


Lyon: l'extrême droite toujours aussi présente

https://www.facebook.com/quartierslibres2014
pour nous contacter: quartierslibres@riseup.net 


 
À PROPOS
http://quartierslibres.wordpress.com/
https://quartierslibres.bandcamp.com/
https://twitter.com/QuartiersL
http://quartierslibres.wordpress.com/

http://instatagphoto.com/quartierlibre/

05/05/2014

Mains brunes sur la ville

 

 

 

 

L'extrême droite et néolibéralisme : mieux la connaître pour mieux la combattre ! :

Lors des dernières élections présidentielles, six millions et demi de Français votaient pour le Front National, établissant un record historique. Depuis, Marine le Pen ne cesse de grimper dans les sondages. En Moselle, traditionnellement à gauche mais où le FN fait une percée vertigineuse depuis cinq ans, en Picardie, symbole du vote rural, et dans le Sud, fief historique du FN, rencontres avec des électeurs qui expliquent pourquoi leur voix est allée à l'extrême droite. Un débat entre Fabien Engelmann, un candidat frontiste, et Edouard Martin, un syndicaliste de Florange, aborde le programme économique du Front national. Enfin, zoom sur l'inquiétante banalisation du racisme.

 

A lire  On aime beaucoup Ils ont voté Front National

Société par Ghislaine Buffard
 

14 VILLES QUI TOMBENT (DONT UNE DANS LA RÉGION PARISIENNE), 1290 CONSEILLERS MUNICIPAUX, UNE LISTE À PLUS DE 10% MENÉE PAR GABRIAC (DIRIGEANT DES JEUNESSES NATIONALISTES QUI POSE AVEC DES AMIS FAISANT LE SALUT NAZI), DES PERSPECTIVES DE RÉSULTATS ENCORE PLUS CATASTROPHIQUES AUX ÉLECTIONS EUROPÉENNESÀ VENIR…

 

Les résultats de l’extrême droite aux élections municipales brunissent un paysage politique déjà bien assombri par les récentes manifestations réactionnaires homophobes, antisémites, islamophobes et les multiplications d’agressions physiques.

 

Pourtant, nous le redisons, le FN n’est pas un parti comme les autres,

malgré ce qu’il dit, malgré ce qu’on en dit, malgré son score, ses éluEs ou ses trop nombreuses interventions médiatiques. Sur ses listes figuraient des militantEs des groupes radicaux de l’Action Française, du Bloc Identitaire ou de Riposte Laïque. Dans les villes passées entre ses mains, être pauvre, militantE ou musulmanE devient un délit. A Hayange, Engelmann fait d’un arrêté anti-mendicité une de ses premières mesures.

 

Dans les quartiers nord de Marseille, Ravier propose  d’armer la police municipale. A Hénin-Beaumont, Briois décide d’exclure la LDH de l’accès à un local jusqu’alors prêté par la mairie. A Fréjus ou Mantes la Ville, les maires FN veulent faire interdire la possibilité pour les musulmanEs de disposer de lieux de culte. A Béziers, ce sont les repas de substitution (sans porc) qui seront interdits dans les cantines scolaires. Sans parler du climat de haine que ce type de victoire instaure… Une employée municipale d’Hénin-Beaumont s’est ainsi autorisée à dire à l’un de ses collègue au lendemain de la victoire du FN : « Tu es sur la liste de Schindler, tu vas bientôt prendre le train ».

 

Il n’y a pas de fatalité, autre que celle que nous acceptons.

 

Malheureusement, trop souvent, les organisations associatives, syndicales ou politiques ne sont pas à la hauteur des enjeux.

 

Pour notre part, nous n’oublions pas que la majorité n’a pas voté pour le FN, y compris dans les villes où il arrive en tête.

 

Le 22 mars, veille du premier tour des municipales, nous étions 2000, des jeunes, des sans-papiers, des militantEs de quartier ou antifascistes, à crier notre colère dans les rues de Paris contre le racisme et le fascisme.

 

Les premiers conseils municipaux ont été troublés dans plusieurs villes par divers manifestantEs. Contre les initiatives des fachos « Jour de colère » du week-end dernier, des ripostes se sont mises en place à Montpellier, Tours, Toulouse ou Dijon.

 

Parce que l’antifascisme doit être l’affaire de toutes et tous, ces initiatives de riposte doivent rassembler toutes celles et tous ceux qui ont intérêt à combattre l’extrême droite.

 

j’ai pensé à la chanson : Elle est belle la France, par les Fatals Picards. Cela m’amène au documentaire que j’ai vu dimanche suivi d’un débat 

 

La droite décomplexée et ses radicales casseroles préparent leur retour.

"C’est le député UMP Mariton qui, après cent cinquante heures de débat au parlement, parlait de "coup d’état institutionnel ", et Poisson de "Putsch institutionnel de gauche"  et Guaino, l'inaltérable ancien conseiller de Sarkozy,  de " coup de force législatif ",

" Bien-sûr, les discours des tribuns n’ont jamais de relation directe avec les actes des extrémistes, mais ils installent un certain climat. Quand les responsables, sous couvert de discours décomplexés, se mettent à lâcher leurs mots, les exaltés les reçoivent cinq sur cinq.
Et ils lâchent leurs coups. " (Hubert Huertas)

 

Des milliers de manifestants se sont mobilisés après la mort de Clément Méric, militant anarchiste, frappé à mort par un skinhead.

 

Cela m’amène au documentaire projeté dimanche  Mains brunes sur la ville : Reportage sur la gestion d'une municipalité par le FN. Les deux jeunes réalisateurs ont voulu a travers ce très bon documentaire démonter, décortiquer les rouages a travers une ville de la gestion discriminatoire et favorisant les «  vieux sur les jeunes », «  les centres villes sur les quartiers populaires «  par les baisses des subventions dans les quartiers populaires ou même favorisant les fermetures, harcelant les syndicalistes CGTiste car opposants aux couples Bompard ( couple gérant la ville d’Orange et de Bollène dans le Vaucluse depuis 16 ans, L'extrême droite à Orange : la police municipale priée de "dégager" :  : ), armant les polices municipales et favorisant par ordre directe le délits de faciès tout en se reposant sur un électorat élitististe de personne de troisième age venu profiter de leur rente sur la cote d'Azur. Cet électorat de droite voir de droite radical est acquis à leur cause. Nous voyons donc se développer, dans les secteurs et villes gérés par les frontistes, deux secteurs : un centre ville riche avec des transports en commun performant, une propreté nette et sans bavure et des quartiers populaires maintenu à l'abandon ( fermeture des centres sportifs, arrets du nettoyages de ces quartiers, armement de la police de proximité avec comme consigne de faire du harcelement et de gazer si possible les jeunes, harcelement des CGtistes et autres opposants, ....) afin de maintenir une idée fausse que les personnes " d'origine étrangère" ne savent pas gérer leur ville, que les famille ne savent pas gérer leur "rejeton".... Les revues d'extrême droite comme Minutes remplace des magazines, hebdomadaires jugeait trop a gauche.... La liste est longue des injustice.

 

Cerise sur le Gateau, la mairie d'Orange s'est vu remettre deux étoiles par le magazine economique Challenge pour " sa bonne gestion de la ville" ( a savoir coupe dratique dans les aides sociales....)

 

« L’extrême droite progresse partout en Europe ( cf  Extrêmes droites mutantes en Europe - L'Indigné Révolté, Ce populisme qui vient diffusée le mardi 24 septembre 2013dans la série : cf Le populisme au féminin ) . En France particulièrement dans la région PACA et surtout dans le Vaucluse. En France, une municipalité Front Nationale Elu en 1995 est maintenu sous l’étiquette FN puis Ligue du Sud . Une seconde mairie Bollène est conquise en 2008 par la femme du maire d’Orange Jacques et Marie – Claude Bompard sont aussi conseillés « 

 

« On ne veux pas de vous, car vous n’êtes pas des professionnels. Vous avez fait trois films que l’on ne peux trouver que sur Youtube à la gloire de l’Algérie et du FLN. Et vous êtes un communiste et un gauchiste, cela n’est pas bien. Et vous, c’est la même chose » propos recueilli par le jeune réalisateur  d’ André Yves Beck , adjoint au finance et à la communication de Bollène ( directeur de communication aussi d’Orange). Depuis 30 ans, il milite dans des mouvements radicaux. Au Front National puis à la ligue du Sud

 

Marie – Claude Bompard , maire de Bollène depuis 2008 , conseillère générale du Canton d’Orange – est depuis 2004 . Elle est d’abord membre du Front National puis de la ligue du Sud.

Jacques Bompard : «  Vous n’avez pas d’autres choses a faire. Parlez moi plutôt de mon programme » . Le jeune réalisateur : «  D’accord, il n’y a pas de problème. Le programme clairement pour Orange » . Jacques Bompard : «  D’abord, le programme, il est simple : faire l’inverse des autres partis…. » il ne finit pas sa phrases et se concentre vers ses auditeurs ( cela s’appelé faire une queue de poisson)

 

Jacques Bompard : Conseiller régional d’Orange depuis 1995, conseillère générale du Canton d’Orange – ouest depuis 2002. OAS, occident, Ordre Nouveau , Front National. Après une querelle avec Jean Marie Le Pen, il crée la Ligue du Sud et s’allie au Bloc Identitaire. Depuis 50 ans, il milite à l’extrême droite : «  Au conseil régional ou on nous appel l’extrême droite, nous avons des positions qui nous situe entre la droite et la gauche. On marque bien que nous n’avons pas que des propositions de principe, mais des positions intelligentes. »

 

Anne – Marie Hautant, Vice président de la région PACA, Europe Ecologie – Partie Occitant

«  Sur son premier mandat, c’était l’extrême droite la plus caricaturale. Dans son second mandat, il s’est policé. Il est donc que plus dangereux, car les gens qui sont polis, on discute avec eux, c’est le problème de Marine Le Pen. Elle est fréquentable, Jacques Bompard est fréquentable.

 

Jacques Bompard : «  J’ai été exclu du Front car je voulais que le front son père, sa fille conserve la lutte contre l’immigration (dans les discours, sous entendu) et son aréopage de courtisans voulait les supprimer. Donc je suis exclu pour quelque chose de bien précis. Et aujourd’hui, ce parti  Et aujourd’hui, ce parti fais son lait de ce pourquoi on m’a exclu.

 

Dans sa jeunesse, Jacques Bompart fut un militant du mouvement Occident. Ce groupuscule fasciste, violent a soutenu tout les régimes autoritaires et racistes de 1963 au décret gouvernemental  pour sa dissolution en 1968. Un de ces slogans favoris était : «  Tuer les communistes partout ou ils se trouvent.

 

Le jeune réalisateur : «  Vous réfutez le terme d’extrême droite, pourtant vous avez étez à l’extrême droite dans votre vis »

 

Jacques Bompard : « Bien sur, c’était des gens de bons sens » il en rajoute : «  Les idées que défendait l’occident était des idées de bons sens ». Je défends les mêmes, je n’ai pas changé d’idée ».

 

Les deux villes appartient au deux circonscriptions qui votent Thierry Mariani . «  Bien sur les sans Papiers doivent quitter la ville. Ce n’est ni plus ni moins que le respect de la loi. Je constate que Nicolas Sarkozy (cf Comment Sarkozy a rendu...  )a été très ferme sur les principes que le Front National en 2002 n’a pas fait un score très important  , très extraordinaire » «  Vous savez tout ce discours qui consiste a dire qu’ils ne faut pas parler d’immigration, c’est ce que l’on a fait du temps de Mitterrand. Résusltat, c’est l’époque ou le front National a pu prospérer. »

 

Avant de devenir Ministre des transports , Thierry Mariani est depuis 1993 le députés de la circonscription du Nord Vaucluse de 1993 à 2010  qui couvre Orange et Bolène. En 2011, il fonde la « Droite Populaire » , courant ultra droite de L’UMP . Il s’est illutré en proposant des test ADN ( cf PISTÉS PAR NOS GÈNES ) , candidat au regroupement familiale et d’autres mesures qui semble tirer du programme du Front National . 

 

Thierry Mariani : «  J’ai d’abord envisagé de faire une carrière militaire. Puis je me suis orienté vers la politique. C’est sur que lorsque l’on a une vision militaire, c’est que l’on a une certaine vision républicaine que les jeunes arabes du  93 . »  «  Il n’y a pas plus d’insécurité a Orange, Bollène, Vitruve… Mais ce qui est «  bizarre », c’est que 50 ans après les résultats sont les mêmes…. Vous remplacer Poujad par Le Pen . Si vous avez la réponse, cela m’intéresse. »

 

Nous essayerons d’éclairer votre lanterne et un peu au delà Monsieur le ministre.  Qu’est ce qu’une politique d’extrême droite aujourd’hui.  Sommes-nous menacés ? Par quoi ? Quelles sociétés veulent t’ils imposer ? Que serait une région dont l’ensemble serait gouverné par l’extrême droite ? Enfin, quels groupes sociaux soutiennent ces projets politiques ?

La haine, l'intolérance, l'insécurité, la division entre les pleuples sont leur fond de commerce. A nous de reveiller afin de ne plus nous faire dominer par des chefs. Il faut toutjours rappeler que le chef n'est pas aussi chef que ce qu'il pense.

 

Le Pen & Impiosion De La Famille Complément d'enquête 2015 : Un documentaire de séduction qui montre bien le fonctionnement du Front National et surtout de la petite fille de Jean Marie Le Pen. Mais derrière le politiquement correct, ce cache les dérives de l'argents publique et une politicienne plus proche des idées de son Grand Père  Jean-Marie Le Pen que de la volonté de dédiabolisation de sa tante Marine Le Pen

En dehors de son physique, de sa politique de séduction auprès des agriculteurs du Vaucluse ( place forte du FN) et des piques politicienne, elle n'a rien proposé, rien voté. Elle ne parle pas beaucoup des problème locaux, mais plutot du Front National. Elle est devenue une ambassadrice du FN. 

 

Beaucoup de critiques s'accumulent de la part des élus du Vaucluse contre Marion Maréchal Le Pen. Ainsi parmi les critiques, l'utilisation de sa réserve parlementaire. Une enveloppe annuel de de 130 000  d'euros d'argents publique destinée le plus souvent a aider les communes ou les associations de sa circonscription.  Mais Marion Le Pen a choisi de répartir cette argent autrement. La moitié de la réserve parlementaire pour 2014 est déjà réservé a des proches a elle. Elle préfère donc déverser la moitié de sa réserve dans des communes qui sont tenus par des "amis" , plutot que dans des communes qui sont dans sa circonscription. Elle fait pas seulement du clientélisme, mais bien du favoritisme. Bien sur, ceux qui en profite ne parle pas de favoritisme, mais de bon sens, comme M. Le Maire. 

 

  

" Dans ce nuage de questions, il y a une certitude, c’est que Marion Maréchal-Le Pen raconte n’importe quoi. Elle prend en tout cas le plus mauvais indicateur pour illustrer le supposé ensauvagement de la société qu’elle dénonce. Que leur nombre soit ou non le meilleur thermomètre de la violence d’une société, les meurtres et assassinats sont en baisse tendancielle depuis des années. C’est même la statistique que les ministres de l’Intérieur – souvent en mal de bonnes nouvelles – citent traditionnellement pour illustrer les succès de leur politique. "

 

FRONT NATIONAL - Un front judiciaire chasse l'autre. Après avoir bataillé tout l'été contre Jean-Marie Le Pen devant les tribunaux, le Front national est convoqué ce
HUFFINGTONPOST.FR

A lire  Enquête sur le financement du FN: le parti convoqué le 9 septembre par les juges Le Front national est convoqué la semaine prochaine par les juges d’instruction dans l’enquête sur son financement, a indiqué à l’AFP son trésorier Wallerand... LIBERATION.FRntion

 

A lire aussi

Les Aryens Créé le dimanche 03 avril 2016 Tags :Afghanistan, le prix de la vengeance

une rencontre avec Adolfo Kaminsky, faussaire et résistant au fascisme et au colonialisme.

 

L'extrême droite : mieux la connaître pour mieux la combattre : Marine se fait couler un bain, CasaPound, sous la carapace du nouveau fascisme italien, L'antifascisme, c'est l'affaire de toutes et tous ! , La Dieudosphère, bien plus vaste qu'elle n'en a l'air, Einsatzgruppen : les commandos de la mort, Six mois déjà ...., On n’est pas au bout de Le Pen : Le fascisme rouge, les complotistes ( théorie falacieuse), Les théories du complot : conspirationnistes et droites extrêmes, Zeitgeist: un film proche de l'extreme droite! , Manif’ dans un bénitier, Un fascisme made in France ?, Un fascisme made in France ? 0 , l'action des identitaires à Poitiers

La pensée complotiste : pensée complotiste d'A. Soral

La pompe à phynance - Les blogs du Diplo : - de Frédéric Lordon ( cf  source : Conspirationnisme : la paille et la poutre - Les blogs du Diplo )

Ils ont voté Front National, Clément Méric agressé par l'extrême-droite, Au nom de la race et de la science, Les sectes politiques et leurs gourous : Soral, Asselineau, Chouard, Adieu Frigide Barjot

 

 

RIDAN - Ah Les Salauds !...

Les dessous de la crise économique mondiale - DVD-Rip

 

Le Proces De Budapest Documentaire - YouTube :  RIDAN - Ah Les Salauds !... RIDAN - Ah Les Salauds ! (LE CLIP QUI DÉRANGE)

 

un lien. : L’Eglise ne tourne plus le dos au FN - source LEMDE.FR

 

Lire aussi : En PACA, Christian Estrosi et Marion Maréchal-Le Pen se disputent le vote catholique

 Pendant ce temps, à la droite populiste / l'extrême droite profite de la crise : Le retour du national-socialisme publié dans Alternative Economique (documentaire : Le diable de la république - Documentaire , Le diable de la république - Débat, Spécial investigation  : La face cachée du nouveau Front)

Les réseaux de l'extrême

Société réalisé en 2012 par Caroline Fourest  

Les réseaux de l'extrême : liste des épisodes

Les radicaux de l'islam - vendredi 01 mars 2013
Les obsédés du complot - vendredi 22 février 2013
Les naufragés de Sion - mardi 19 février 2013
Les enragés de l'identité - mardi 19 février 2013

 A voir aussi :

Identitaires: la plongée...

Comment s'attaquer au FN

Bataille idéologique

manifester contre le FN

Mains brunes sur la ville

Six mois déjà ....

CasaPound, sous la carapace...

.White Terror ( documentaire)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu