Avertir le modérateur

15/08/2017

La sixième extinction de masse des animaux s’accélère

n

 


 
Arctique, la conquête glacial

 n

De la servitude moderne
 
 « Mon optimisme est basé sur la certitude que cette civilisation va s'effondrer.
Mon pessimisme sur tout ce qu'elle fait pour nous entraîner dans sa chute. »



Soleil Vert - Bande Annonce
New York en 2022. Un brouillard a envahi la surface du globe, tuant la végétation et la plupart des espèces animales. D'un côté, les nantis quipeuvent avoir accès à la nourriture rare et très chère. De l'autre, lesaffamés nourris d'un produit synthétique, le soylent, rationné par le gouvernement... Lors d'une émeute, le président de soylent trouve la mort et Thorn (Charlton Heston), un flic opiniâtre, est chargé de l'enquête... 

 Soleil Vert - Scène culte du marchéSoleil vert" présenté par Jean-Baptiste Thoret , Soleil vert, c'est maintenant

 Même si ce n’est pas le plus probable à court terme, le risque d’un emballement du climat qui provoque un empoisonnement de l’atmosphère et des extinctions massives doit constituer notre horizon, la menace qu’il faut absolument éviter et, pour cela, même si on n’arrive pas à limiter le réchauffement à 2°C, ce qui semble hors de notre portée, tout faire pour ne pas dépasser en tout cas les 4°C de réchauffement, ce qui n’est pas gagné d’avance et dépend entièrement des prochaines décennies. Impossible de réduire les incertitudes du climat ! lire la suite. Dans un autre article paru récemment dans le New Scientist lire la suite

En réalité une foule d’indices convergents suggèrent que ce dépassement est déjà amorcé et que les chances d’une sortie civilisée du capitalisme dépendent avant tout de notre capacité à distinguer les tendances et les pratiques qui en annoncent la possibilité.

3 La fonte de glaciers de l'Ouest de l'Antarctique « a atteint un point de non-retour »

 Carte des risques liés au réchauffement climatique.

Carte des risques liés au réchauffement climatique. | Infographie Le Monde

 

Une compilation de près de 20 000 études et projections scientifiques par plus de 800 chercheurs. Voilà la somme que représente le cinquième rapport du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) qui vient d'être intégralement achevé et s'avère bien plus alarmant que la précédente édition, en 2007.

Après un premier volet qui concernait l'état des connaissances scientifiques sur le réchauffement, publié fin septembre 2013, et un deuxième sur l'impact et l'adaptation du changement climatique en cours sur les sociétés et écosystèmes, fin mars, la troisième partie a été révélée, dimanche 13 avril, et concerne cette fois les mesures d'atténuation de ce dérèglement climatique. Voici une synthèse en dix points pour s'y retrouver dans ces travaux colossaux, les plus complets sur le sujet.

Jusqu'à 4,8 °C d'augmentation de la température d'ici à 2100

Un réchauffement d'origine humaine

    • Une hausse du niveau des mers jusqu'à un mètre
  • Des risques accrus d'extinction des espèces
  • Plus de conflits et de rivalités
  • Un coût économique de l'inaction élevé
  • Un modèle énergétique à revoir

il y a plus de deux siècles déjà ! cela m'a d'ailleurs inspiré pour mon pseudo tellement le film m'avait marqué a l'époque ! je constate que cela devient hélas d'actualité , et surtout comment ne pas faire d'analogies avec notre époque ! tout comme dans le film , la surpopulation démographique la pollution lié au réchauffement climatique . la paupérisation des habitants des mégalopoles toujours plus grande , accueillant toujours plus d'habitants ( immigration ) augmentation exorbitante des prix des aliments de base , raréfaction des produits de consommation ou bien alors qui seront hors de prix , et seulement accessible a une poignée de nanties privilégié et fortuné , ou ceux qui sont au pouvoir ne manquent de rien et vive dans l'opulence ça fait vraiment froid dans le dos !!! c'est tristement prémonitoire !

 
soylent green Un film précurseur qui m'a également marqué. Un film SF (pas tellement SF aujourd'hui :) où les masses prolétaires crèvent la dalle pendant que les politicards vivent comme des pachas et maltraitent ces derniers. On devrait montrer ces films aux générations actuelles pour qu'ils comprennent l'ampleur de la situation que nous vivons actuellement et que nous vivrons dans un futur proche (10 ans au grand max)

nn  rappel.... .

14 000 personnes obligées d’évacuer au Canada, 12 000 hectares ravagés au nord de Los Angeles : les habituels incendies de l’été ont déjà fait d’énormes dégâts. Avec les bouleversements climatiques, cela devrait devenir de plus en plus récurrents, comme les catastrophes naturelles  , les tensions liés aux stress hydrauliques, extinctions en masse des espèces.....«multiplicateur de menaces» Wall-E

 

 

n En réalité une foule d’indices convergents suggèrent que ce dépassement est déjà amorcé et que les chances d’une sortie civilisée du capitalisme dépendent avant tout de notre capacité à distinguer les tendances et les pratiques qui en annoncent la possibilité. 2016, nouvelle année noire pour le climat,  Urgence, cela chauffe !! Portfolio En Alaska, les images d’un village submergé par les eaux - M le magazine du Monde |

 

 

Une température moyenne de 26 degrés celsius ?

 
Ces cartes montrent le monde tel qu’il est aujourd’hui, à une différence près : toute la glace continentale a fondu et s’est déversée dans la mer, élevant son niveau de plus de 65 mètres. Voici à quoi ressemblerait le monde si la glace continentale venait à fondreNATIONALGEOGRAPHIC.FR LESINROCKS.COM l Arctique, la conquête glaciale
 
Dans un compte COMPTE RENDU du Monde Seulement 5 % de chances de limiter le réchauffement climatique à 2 °C 16 Dans une étude parue dans la revue « Nature Climate Change », des chercheurs estiment que l’augmentation de la température devrait plutôt se situer autour de 3,2 °C.2008 - Wall-E - Andrew StantonLes temps changent ? 24/07/2009 La dette écologique : l'Homme vit au-dessus de ses moyens
 
 « Un anéantissement biologique ».

n A quoi ressemblerait la population mondiale si la Terre n’avait que 100 habitants ? LE MONDE |  Par Asia Ballufier

 Chaque année, environ 86 millions d’êtres humains naissent sur la planète. En juin 2017, la population mondiale s’élève à 7,6 milliards d’individus. En 2050, selon l’Organisation des nations unies (ONU), elle devrait atteindre les 10 milliards. Mais comment vivent ces milliards d’individus ? Où résident-ils ? Quelle langue parlent-ils ? Dans quelles conditions vivent-ils ? Avec quels moyens ? Pour mieux visualiser ces différents éléments, imaginons qu’il n’y ait que 100 personnes sur la planète

Des scientifiques inquiets de l’accélération de la sixième extinction de masse des animauxLe mystère de la disparition des abeilles

Jean-Michel Salles - "Peut-on donner une valeur marchande à la biodiversité ?" 
 

La biodiversité, ou diversité biologique, est en danger. Aujourd'hui, 1,8 millions d'espèces, sur des dizaines de millions, ont été déjà répertoriées. Une forte diversité qui s'est peu à peu dégradée au cours des derniers siècles. Un très grand nombre d'espèces ont en effet disparu de la surface du globe, conséquence pour la plupart de catastrophes naturelles (volcanisme géant...). Un processus que l'activité humaine est en train d'accélérer aujourd'hui. En ce début de XXIe siècle, les enjeux sont multiples parmi lesquels mieux comprendre la dynamique et valoriser la biodiversité, mobiliser les acteurs sociaux et politiques sur le sujet ou encore préparer une alternative. Jean-Michel Salles, chercheur au CNRS, aborde l'importance de cette biodiversité dans nos vies.

 

Vers un crash alimentaire - YouTube  

 

Biodiversité. Dans une étude très alarmante, des chercheurs concluent que les espèces de vertébrés reculent de manière massive sur Terre, à la fois en nombre d’animaux et en étendue. LE MONDE |

A lire. Pourquoi les baleines noires sont-elles menacées dans l'Atlantique Nord ? Après la mort de dix cétacés en quelques semaines, échoués au Canada, les autorités sont en alerte. On vous explique pourquoi ici. (Photo NOAA and Georgia Department of Natural Resources) A lire sur Libération.fr  L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) les a placées sur sa liste rouge depuis 2012. Elles ne seraient plus que 500 sur la planète.  D’après lInstitut canadien des baleines de Campobello, au Nouveau-Brunswick, plus de 83% des baleines noires de l’Atlantique Nord se sont déjà retrouvées piégées dans des équipements de pêche au cours de leur vie

C’est une étude peu réjouissante et particulièrement inquiétante : dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), Les deux principaux auteurs, Gerardo Ceballos (université nationale autonome du Mexique) et Paul Ehrlich (Stanford), n’en sont pas à leur coup d’essai sur le thème de l’érosion de la biodiversité.des scientifiques américains et mexicains affirment que les espèces de vertébrés (mammifères, reptiles, oiseaux, amphibiens, etc) connaissent un recul massif de leurs effectifs à travers le monde sur des territoires d’habitat toujours plus restreints depuis 1900. Soit les prémices de ce que les biologistes appellent la sixième extinction de masse. «La disparition des populations est un prélude à celle des espèces, préviennent les scientifiques. Une analyse détaillée du déclin des effectifs d’animaux rend le problème bien plus clair et inquiétant», écrivent à ce propos les auteurs de l’étude racontée par le Monde.

 La sixième extinction de masse des animaux s’accélère En juin 2015, ils avaient déjà publié une autre étude, qui montrait que la faune de la Terre était d’ores et déjà en train de subir sa sixième extinction de masse. Ils avaient calculé que les disparitions d’espèces ont été multipliées par 100 depuis 1900, soit un rythme sans équivalent depuis l’extinction des dinosaures il y a 66 millions d’années.

Article au titre racoleur, mais au fond très intéressant. abien Mallet et 7 autres personnes ont partagé un lien. Le changement climatique est bien plus grave et plus avancé que vous ne le pensez. C'est ce que démontre un journaliste du New York Magazine.

A lire Un Monde sans Humains ?

Au total, plus de 50 % des animaux ont disparu depuis quarante ans, estiment les scientifiques, qualifiant leurs résultats de « prudents ».   Au total, 32 % des espèces étudiées déclinent  ainsi en termes de population et d’étendue sur l’ensemble des continents. Cela peut aller des espèces communes comme le lion et cela confirme les précédentes observations comme celles du Fonds mondial pour la nature (WWF) qui concluaient que les populations de vertébrés ont chuté de 58 % entre 1970 et 2012.en utilisant la base de données de la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Des conclusions qui confirment celles du dernier rapport « Planète vivante » publié en octobre 2016 par le Fonds mondial pour la nature (WWF) 

« La réelle ampleur de l’extinction de masse qui touche la faune a été sous-estimée : elle est catastrophique », jugent-ils. Au total, 32 % des espèces étudiées déclinent en termes de population et d’étendue. Plusieurs mammifères qui se portaient bien il y a une ou deux décennies sont maintenant en voie de disparition.

Deux ou trois décennies pour agir... Les causes de ces reculs sont connues : ils sont imputables, en premier lieu, à la perte et à la dégradation de l’habitat sous l’effet de l’agriculture, de l’exploitation forestière, de l’urbanisation ou de l’extraction minière. Viennent ensuite la surexploitation des espèces (chasse, pêche, braconnage), la pollution, les espèces invasives, les maladies et, plus récemment, le changement climatique.

« Les moteurs ultimes de la sixième extinction de masse sont moins souvent cités, jugent les auteurs. Il s’agit de la surpopulation humaine, liée à une croissance continue de la population, et de la surconsommation, en particulier par les riches. »

« Nous ne disposons que d’une petite fenêtre pour agir, deux ou trois décennies au maximum », préviennent-ils. Il en va de la survie de la biodiversité mais également de l’humanité. « L’érosion des espèces entraîne de graves conséquences en cascades sur l’ensemble des écosystèmes, ainsi que des impacts économiques et sociaux pour l’humain », rappelle Gerardo Ceballos. La faune et la flore nous rendent en effet de nombreux services, qu’il s’agisse de la pollinisation, de l’amélioration de la productivité des terres, de l’assainissement de l’air et de l’eau ou du stockage du CO2.

Parmi les actions prioritaires, les scientifiques appellent à réduire la croissance de la population humaine et de sa consommation, à utiliser des technologies plus efficaces et moins consommatrices, à freiner le commerce des espèces en voie de disparition ou encore à aider les pays en développement à maintenir les habitats naturels et à protéger leur biodiversité.

Lu sur le Monde 461 partages

Réchauffement climatique et terrorisme: «Il est impossible de ne pas faire le lien»

Non, le lien établi par Macron entre climat et terrorisme n'est pas ineptPar Dounia Hadni La déclaration de Macron au G20 selon laquelle «on ne peut prétendre lutter efficacement contre le terrorisme si on n’a pas une action résolue contre le réchauffement climatique» a déclenché une avalanche de critiques. Et s'il avait – en partie – raison ?

Des scientifiques américains ont déjà fait le lien entre la sécheresse en Syrie et l’émergence de l’EI

Si le Pentagone a dès 2003 établi un lien entre changement climatique et sécurité dans un rapport rendu public, c’est en 2007 que la Défense américaine a considéré officiellement le changement climatique comme un «multiplicateur de menaces». Cela dit, cette requalification est plus nuancée que le parallèle fait par Macron, comme le souligne le chercheur spécialisé dans les impacts géopolitiques du dérèglement climatique Bastien Alex, dans une interview qu’il nous a accordée en octobre 2015 : «Le lien entre changement climatique et conflits n’est ni à surévaluer ni à négliger».Scientifique spécialisé dans le climat, Richard Seager précise : «Nous ne disons pas que la sécheresse a causé la guerre […], mais que cela a fait partie des facteurs de stress qui ont conduit à la naissance du conflit».

INTERVIEW François Gemenne sur le site 20 minutes, spécialiste des questions de géopolitique de l’environnement, revient sur les propos d’Emmanuel Macron qui voit dans l’action contre le réchauffement climatique une des clés de la lutte antiterroriste…"Je pense qu’il a globalement raison. Si l’on veut s’attaquer aux causes profondes du terrorisme, il est impossible de ne pas faire le lien avec le réchauffement climatique. Il est d’ailleurs urgent de mieux comprendre la nature de ce lien" .

 Prétendre qu’il n’y a aucun lien entre réchauffement et terrorisme, c’est être dans l’aveuglement total. Arrêter des gens qui sont sur le point de poser une bombe, c’est une chose, mais comprendre l’ensemble des facteurs et des motivations qui les poussent à agir en est une autre. Je déplore qu’une dimension aussi essentielle soit parfois réduite à une simple querelle politicienne. C’est un enjeu fondamental, lié à des enjeux globaux. On ne peut pas prétendre que ce qu’il se passe au Pakistan ou en Syrie ne concerne pas la France ou les pays occidentaux. Ce n’est tout simplement pas vrai.
  
Que se passerait-il si les humains disparaissaient de la Terre ? en Francais

Ajouter cette vidéo à mon blog


 
Full Movie  : Population Zero, Un Monde Sans Homme 1/2

 

 

Certains croient fermement qu'une civilisation disparue il y a 1000 ans avait déjà prédit la fin des temps alors que la météorologie actuelle ne permet de prédire la pluie que quand elle nous tombe déjà dessus. Mais bon il faut avouer que les Mayas étaient malins donc on sait jamais. 
Quoi qu'il en soit, si l'humain venait à disparaitre il pourrait être intéressant de se demander comment la vie continuerait sur Terre sans nous. C'est exactement ce que les gars de la chaine TV Syfy vous proposent de découvrir dans ce documentaire. “Population Zero – Un monde sans homme” vous montre ce qu'il se passerait si l'homme venait à disparaitre. La nature reprend le dessus et efface petit à petit toute trace de notre présence au cours des 30.000 années suivant notre disparition.
 
Population Zero, Un Monde Sans Homme 2/2

 
L'extinction de l'HOMME
 

 Le scénario de Nicolas Stern est entrain de se réaliser : citoyen actif : Nicholas Stern: La situation climatique - et ce que nous pouvons faire ...

1 La sixième extinction de masse des animaux s’accélère , Arctique, la conquête glacialLe monde sous les bombes de Guernica à Hiroshima

Le mystère de la disparition des abeillesComprendre le capitalisme japonais

un monde en crise + investication spécial
un monde en crise + documentaire
 
Investigatiôns
Magazine de reportages  
Investigations : L'Espagne au bord de la crise de nerfs / (54min30) Islande : Takk, la crise

 Un Monde sans Humains ? GaslandLes révolutions du gaz de schisteEnjeux alimentaire, spéculation et chute tendanciel du taux de profitTake Shelter

 

Does "global warming" mean it’s warming everywhere?Tuesday, May 6, 2014

 Does "global warming" mean it's warming everywhere?  - L’indigné Révolté,

 

2050_et_si_c_etait_maintenant.avi

Changements climatiques, une menace pour la paix doc complet :

Sénario Catastrophes Et si la population mondial doublait :

Population Zero Un monde sans homme Documentaire new 2013

Englouties par les eaux(Documentaire).

Un Monde sans Humains ?

 

09/05/2017

Arctique, la conquête glaciale

n

 
 
n
 
Arctique, la conquête glacial

Le paradoxe de notre époque L'achèvement de la plus haute tour du monde repoussé à 2019, qVoici les 10 plus hauts gratte-ciel qui atteindront leur sommet en 2017

 Chaleur record dans le monde en 2016

De la servitude moderne

 

 « Mon optimisme est basé sur la certitude que cette civilisation va s’effondrer.
Mon pessimisme sur tout ce qu’elle fait pour nous entraîner dans sa chute. »

" Il y a des esclaves sans maître, dont l'esclavage est tel qu'ils ont perdu tout maître, tout espoir d'affranchissement, comme toute possibilité de révolte." Maurice Blanchot

« La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader. Un système d'esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l'amour de leur servitude... »

Aldous Huxley, Le Meilleur des mondes (1939)

bientôt on va exploiter les malheureux.... un bol de riz/jour, une botte de paille sous un préau contre 12 heures de travail!!!

Quel bel exemple !Gageons que le petit monarque prendra modèle.INTERNATIONAL - Berlin compte créer 100.000 "minijobs" à destination des populations réfugiées en Allemagne pour faciliter leur intégration. A moindre…
 

rlos Slim, Jeff Bezos, Mark Zuckerberg, Larry Ellison et Michael Bloomberg. A eux huit, ces hommes...:Huit milliardaires détiennent autant de richesses que la moitié la plus pauvre du monde LESECHOS.FR 

 
 

'Les USA se retirent d' un accord qui ne sert à rien , n' est pas contraignant et ne marchera pas. Quelle infamie quand même m' dame Michut !



(FRANCE 2)

La décision de Donald Trump de retirer les États-Unis de l’accord de Paris est une mauvaise nouvelle pour la lutte contre le réchauffement climatique

Vladimir Poutine a rremis en cause jeudi la responsabilité de l'homme dans le changement climatique, au moment où Donald Trump promet de prendre position "d'ici fin mai" sur l'accord de Paris sur le climat qu'il a vivement critiqué pendant la campagne présidentielle américaine. Fin 2015, le ministère russe de l'Environnement s'est alarmé que la Russie se réchauffe 2,5 fois plus vite que la moyenne mondiale, conduisant à une augmentation des catastrophes naturelles telles que les inondations ou incendies. On comprend vite pourquoi : 

 

La planète Terre a connu des climats plus chauds qu’aujourd’hui ou beaucoup plus froids, des océans à un niveau plus élevé ou considérablement plus faible. Mais c’était bien avant qu’elle abrite 7,3 milliards d’êtres humains. Sans un sursaut pour maîtriser rapidement leurs causes, les dérèglements en cours promettent le chaos.

 

 
 
 
 
 
Cours camarade le vieux monde est derrière toi !"
(mais il s'accroche comme une sangsue de la famille des vampires.) Cliquez ici  MAN  Animation created in Flash and After Effects looking at mans relationship with the natural world. Music: In the Hall of the Mountain King by Edvard Grieg.https://www.youtube.com/watch?v=7a1y5l4dbz8 Mickey 3D - Respire"Tu vas pas…YOUTUBE.COM The Scarecrow Publication du rapport complet sur la pollution de l'air atmosphérique
 

 Australie : feu vert pour une immense mine de charbon

Le projet, à proximité de la Grande Barrière de corail, serait désastreux pour l’écosystème.La mine de charbon Carmichael, non loin de la Grande Barrière de corail, sera l’une des plus grandes du monde. Le milliardaire indien Adani a confirmé mardi 6 juin « le lancement officiel » du projet. Les travaux de préconstruction commenceront dès le mois de septembre.La mine Adani est l’un des sujets qui ont le plus divisé l’Australie ces dernières années.COMPTE RENDU Australie : feu vert pour une immense mine de charbon Caroline Taïx (Sydney, correspondance)

Donald Trump devait  dire si les Etats-Unis sortent ou non de l'accord de Paris à 21 heures, heure française. La réponse est tombé... 

«Les Etats, les villes et les entreprises prendront la relève», a réagi Obama, jugeant que le président Trump «rejette l’avenir».Accord de Paris : Trump joue le bad COP LIBERATION.FR DIRECT. Accord de Paris sur le climat : Trump va trancher, le monde retient son souffle FRANCETVINFO.FR
 

Climat : Donald Trump engage une contre-révolution énergétique 23

Le président américain a signé mardi un décret remettant en cause l’essentiel de la réglementation mise en place par son prédécesseur pour lutter contre le réchauffement.

Lors d’un bref discours au siège de l’Agence de protection de l’environnement (EPA), M. Trump a rappelé sa volonté de « mettre fin à la guerre contre le charbon ». Donald Trump n’a jamais fait mystère de ses positions climatosceptiques. Il avait annoncé durant sa campagne qu’il reviendrait sur l’accord de Paris sur le climat.

 COMPTE RENDU Trump signe un décret abrogeant des mesures d’Obama sur le climat 18

Au prétexte de relancer l'industrie du charbon, tel que souhaité par le nouveau président américain, le Sénat à majorité républicaine (droite) vient de faire sauter une réglementation qui visait à limiter le versement des déchets des mines de charbon dans les cours d’eau...

En pratique, ceci permettra aux industriels de reprendre la technique du "mountain top removal" consistant à dynamiter le sommet d'un mont charbonneux pour atteindre facilement les couches de charbon. Les débris sont ensuite déversés dans la vallée, conduisant à la contamination des rivières et des ruisseaux par des métaux lourds et toxiques, tels que l’arsenic ou le mercure. Cours d'eau qui finiront leur route dans les océans du monde.

 

Arctique, la conquête glaciale ARTE - YouTube

Avec une belle unanimité, les observateurs interrogés (géologues, analystes, pêcheurs, politiques) tirent la sonnette d'alarme. Et, in fine, préviennent : les calculs et les projections existants ne permettraient plus d'évaluer correctement les risques futurs, les dangers causés par une surexploitation sans contrôle. Seule certitude ? « On ne sait pas où l'on va. »

Arctique, la conquête glacial Créé le mardi 09 mai 2017,  Environnement Arctique, la conquête glaciale

La banquise pourrait avoir totalement fondu d'ici à l'été 2017 !! ... Voire dès l'automne 2016... Pour la première fois depuis 100 000 ans, l'océan Arctique pourrait être libéré de sa glace de mer :la publication de Laurent GuignonLa banquise pourrait avoir totalement fondu d'ici à l'été 2017 LEPOINT.FR|PAR CLARA BRUNEL

 

   Le chef de l’Etat russe minimise le réchauffement climatique et prône une exploitation accrue des territoires du nord. Vladimir Poutine convoite les richesses de l'Arctique Ce territoire, en partie sous juridiction russe, est hautement stratégique pour ses ressources en gaz et en pétrole.Pour Vladimir Poutine, l'Arctique est d'abord une région dotée d'un «potentiel économique colossal». Le président russe a tenté, jeudi, d'imposer cette vision utilitaire du Grand Nord, à l'occasion d'un forum organisé à Arkhangelsk, face à deux voisins, la Finlande et l'Islande, qui, au contraire, ont mis en garde contre les dangers écologiques et sécuritaires liés à une exploitation intensive de la région. «Notre but est de permettre la création d'infrastructures modernes, de mettre en valeur les ressources

En visite à Berlin, le premier ministre chinois affirme que son pays mettra en œuvre « les promesses faites lors de l’accord de Paris » de décembre 2015.

Les déclarations d'attentions de nos chers dirigeants abondent condamnant l'acte de Trump et appelant a soutenir l'accord de Paris. Bon on s'est se que les promesses valent. ... Les cours de la bourses ont par contre salué une décisions très courageuse de Trump. La bourse a augmenter, considérant que cela favorisera les grands groupes américains. Les cours du pétrole, très demandé par les investisseurs augment aussi.

La réserve de Svalbard, en Norvège, censée protéger les semences mondiales de toutes les catastrophes, est elle-même menacée par le réchauffement climatique. la publication de Courrier international

Courrier international ont partagé un lien.Changement climatique. Le permafrost entourant la banque mondiale de graines a fondu Partager COURRIERINTERNATIONAL.COM

n En réalité une foule d’indices convergents suggèrent que ce dépassement est déjà amorcé et que les chances d’une sortie civilisée du capitalisme dépendent avant tout de notre capacité à distinguer les tendances et les pratiques qui en annoncent la possibilité. 2016, nouvelle année noire pour le climat,  Urgence, cela chauffe !!

Portfolio En Alaska, les images d’un village submergé par les eaux - M le magazine du Monde |

Le photographe Vlad Sokhin poursuit depuis 2013 un travail documentaire consacré à l’impact du réchauffement climatique sur les populations. En juillet 2016, il s’est rendu à Newtok, un village d’Alaska qui est menacé par la montée des eaux. Les habitants attendent toujours leur relocalisation sur un site plus élevé. Démarrer la lecture*

 

Pour mener leurs travaux, les scientifiques ont utilisé des relevés sismiques obtenus après avoir envoyé des ondes acoustiques à travers la couche de glace pour récolter des données sur le sol situé en-dessous. Ces relevés ont montré que le terrain jouait un rôle fondamental dans le contrôle de l'écoulement de la glace et que l'affaiblissement des sédiments sous-glaciaires "entraîne une accélération de l'écoulement de la glace".

Face à ce risque, il faudra des moyens de ralentir la montée des eaux. Nous n'y parviendrons que partiellement car l'augmentation du niveau de la mer ne se fera pas du jour au lendemain. 

Cela pourrait jouer en faveur des grands sous-traitants des autorités publiques, capables de mettre au point des systèmes de défense comme la barrière de la Tamise (deuxième plus grande barrière contre les inondations marines au monde, elle protège Londres de la montée des eaux liées aux marées et tempêtes).

Une température moyenne de 26 degrés celsius ?

 
National Geographic la publication de National Geographic.
Ces cartes montrent le monde tel qu’il est aujourd’hui, à une différence près : toute la glace continentale a fondu et s’est déversée dans la mer, élevant son niveau de plus de 65 mètres.
NATIONALGEOGRAPHIC.FR LESINROCKS.COM la publication de National GeographicJournée du dépassement Terre
 

Un rapport du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, paru lui aussi l’an dernier, détaillait l’incidence du réchauffement climatique sur des problèmes comme la sécheresse ou la famine, lesquelles contribuent à la naissance de conflits. Vingt millions de personnes ont besoin d’assistance en raison de la sécheresse mais aussi des guerres. L’ONU lance un cri d’alarme pour éviter « une catastrophe ». Triste constat et sombres souvenirs

LIRE AUSSI : 
» Le Groenland bientôt en visite virtuelle grâce à un acteur de Game of Thrones , Le Groenland, responsable de la hausse du niveau des océans

 
JPEG - 90.6 ko
Isaac Cordal. – « Electoral Campaign » (Campagne électorale), 2011
cementeclipses.com — L’artiste expose à la galerie COA à Montréal jusqu’au 28 novembre. Conférence de Paris Comment éviter le chaos climatique ?
 
Groenland: la fonte des glaces va s'accélérer Les glaces du Groenland devraient fondre plus rapidement dans les prochaines années, malgré un récent ralentissement, ont prévenu aujourd'hui des scientifiques en s'appuyant sur une découverte dans la façon dont les glaciers se déplacent. Le Groenland contient assez de glace pour faire augmenter le niveau des océans de sept mètres, si elle devait disparaître totalement.

Selon les travaux dont les conclusions sont parues dans la revue Science Advances, ces glaciers se déplacent plus rapidement sur les sédiments que sur la roche dure. Ce qui signifie qu'avec le réchauffement de la planète, le déplacement de la glace va probablement s'accélérer car la couche de sédiments va devenir plus fragile, plus humide et plus glissante.

"Le pourtour du Groenland a de nombreux glaciers de sortie qui agissent comme de rapides tapis roulants pour la glace. Des milliers de lacs de surface agissent comme des robinets déversant de l'eau fondue à la base de la glace, la transformant en baignoire glissante", a relevé Bernd Kulessa, scientifique au College of Science de l'université britannique de Swansea. "Cette découverte nous inquiète parce nous avions conclu jusqu'à présent l'exact opposé, que le tapis roulant glaciaire du Groenland allait ralentir", a-t-il poursuivi.

Pour mener leurs travaux, les scientifiques ont utilisé des relevés sismiques obtenus après avoir envoyé des ondes acoustiques à travers la couche de glace pour récolter des données sur le sol situé en-dessous. Ces relevés ont montré que le terrain jouait un rôle fondamental dans le contrôle de l'écoulement de la glace et que l'affaiblissement des sédiments sous-glaciaires "entraîne une accélération de l'écoulement de la glace". 

http://www.atelierdecreationlibertaire.com/…/pdf/doc-166....

 

 

Ces conclusions risquent d'accroître encore l'inquiétude des scientifiques qui redoutent que le niveau des océans monte plus vite que prévu il y a encore quelques années, avec des conséquences potentiellement désastreuses.

Des centaines de millions de personnes vivent dans des zones situées sous le niveau de la mer. D'importantes villes côtières sont menacées et de petites îles se préparent à être submergées.

La fonte rapide d'un glacier provoqué par le changement climatique a modifié l'écoulement des eaux dans le territoire du Yukon, au nord-ouest du Canada, et provoqué l'assèchement d'une rivièrequi avait brutalement fondu en l'espace de quatre jours en mai 2016 selon une étude publiée dans Nature Geoscience. Les eaux du glacier alimentent désormais un autre cours d'eau, la rivière Kaskawulsh, puis le fleuve Alsek qui se jette dans l'océan Pacifique à quelque 1.300 kilomètres de sa destination initiale.Ce phénomène de capture est qualifié d'inédit par les scientifiques. C'est, selon eux, la première "rivière piratée" par la fonte d'un glacier, un phénomène qui prend habituellement plusieurs années.

 

 

Conforama entre au capital de Showroomprivé va prendre une participation de 17% dans le numéro deux français du destockage en ligne Showroomprivé pour un montant de 157,4 millions d'euros, ont annoncé ce vendredi les deux groupes.C

Conforama, filiale du groupe sud-africain Steinhoff et candidat malheureux au rachat de Darty l'an dernier, a réalisé pendant son exercice 2015/2016 un chiffre d'affaires hors taxes de 3,5 milliards d'euros.Lire aussi : >> Casino et Conforama unis au rayon électroménager , >> Showroomprivé s'offre Beauteprivee pour accélérer dans les cosmétiques >> Le jour où Showroomprivé a fait le grand saut

 

Donald Trump 

C'était une de ses "promesses" phares de campagne, cette fois le Président des Etats-Unis a fait un pas vers sa réalisation. Lui qui n'a pas réussi de percée substantielle durant ses 100 premiers jours à la Maison Blanche sur les sujets qui lui tiennent à coeur. La Chambre des représentants a approuvé jeudi soir l'abrogation du système d'assurance-santé (Obamacare) mis en place par son prédécesseur, à une courte majorité de 217 voix contre 213. Même si c'est une victoire encore largement symbolique, puisque le texte n'a pratiquement aucune chance de passer au Sénat, le projet représente une épée de Damoclès pour les 24 millions d'Américains les plus pauvres qui risquent d'être privés du jour au lendemain de leur assurance-santé. Fief anti-Trump, New York a d'ailleurs ménagé un retour houleux au chef de l'Etat, accueilli ce vendredi par des centaines de manifestants le priant d'aller se faire voir ailleurs 

Ce 22 février, les forces de l’ordre ont procédé à l’évacuation du principal campement des Sioux et de leurs alliés qui s’opposaient encore à la construction de l’oléoduc Dakota Access, aux États-Unis. Selon le compte-rendu duGuardian, P e nouveau président , Donald Trump  possède des actions dans Energy Transfer Partners (ETP), l’entreprise qui construit l’oléoduc, et compte parmi ses plus proches alliés un magnat du pétrole de schiste (lire notre article).

En attendant, les affaires continuent. Selon les données collectées par les Amis de la Terre et l’organisation spécialisée Banktrack, Natixis et le Crédit agricole ont débloqué en janvier, au moment de l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, plusieurs dizaines de millions de dollars au profit d’Energy Transfer Partners (72 millions pour Natixis et 35 millions pour le Crédit agricole). Aux côtés de BNP Paribas, elles auraient également participé à un prêt pour la même entreprise de 2,2 milliards de dollars au début du mois de février.

 

Les effets du réchauffement climatique

 
 

Le mois de mars a été le plus chaud en France depuis 1957 avec une température moyenne de 11 degrés, 2,3 degrés au-dessus de la moyenne, selon des données publiées aujourd'hui par Météo France.

» Lire aussi - 2016, année la plus chaude de l'histoire

Le changement climatique dérange les océans

Les effets du réchauffement climatique sur la vie dans les océans sont mal connus, mais 80% des océans dans le monde risquent d'être perturbés d'ici 2050 si les émissions de gaz à effet de serre se poursuivent, indique une étude internationale parue aujourd'hui.

» Lire aussi - Climat : l'accélération du réchauffement dépasse toutes les prévisions

Le dioxyde de carbone, principal gaz à effet de serre, provoque l'acidification des océans. Actuellement, environ 10% des océans sont perturbés par le double impact de la hausse des températures et de l'acidification, explique Stephanie Henson, du Centre océanographique national britannique qui a dirigé cette étude parue dans la revue Nature Communications.

"D'ici 2050, environ les quatre cinquièmes de la surface des océans seront affectés par l'acidification et le réchauffement", ajoute-t-elle.

L'impact pourrait être limité à deux tiers si les objectifs de réduction des gaz à effet de serre fixés par l'Accord de Paris de 2015 sur le climat sont respectés, estiment les auteurs de l'étude, qui sont aussi allemands, français, américains, norvégiens et britanniques.

Le plus vaste récif corallien du monde se porte très mal, menacé par le développement des énergies fossiles. Scientifiques et militants lancent aujourd’hui un appel à l’Unesco. 

D’après un rapport publié vendredi 10 mars, la Grande Barrière de corail – classée au Patrimoine mondial de l’humanité depuis 1981 – court aujourd’hui un grand danger. Des experts sont venus d’Australie jusqu’à Paris pour alerter les membres de l’Unesco. « En mars 2016, 93 % des coraux du récif ont blanchi et 22 % sont morts », témoigne David Karoly, de l’université de Melbourne, expert des questions climatiques.

En même temps que le récif, long de 2 600 kilomètres, c’est aujourd’hui tout l’écosystème marin qui est gravement menacé à cause de l’activité humaine et du changement climatique.EN IMAGES Vidéo : la Grande Barrière de corail connaît le « pire épisode de blanchissement jamais observé » VIDÉO

Les effets du réchauffement climatique sur les espèces prises individuellement et sur la vie des océans en général "sont mal compris", écrivent les scientifiques. Or il est important de pouvoir bien mesurer les conséquences parce que les océans représentent la principale source de protéines pour une personne sur sept dans le monde, soit environ un milliard de personnes.

Le monde marin montre des signes de résistance, écrivent les auteurs. Ainsi, les poissons-demoiselles que l'on trouve notamment sur la Grande barrière de corail ( Découverte de «super coraux», plus résistants à cet environnement extrême)  au large de l'Australie peuvent s'adapter à la hausse des températures en deux générations. D'autres espèces, comme la morue, ont tendance à se diriger vers l'Atlantique Nord à la recherche d'eaux plus fraîches.

 

Les investigations des chercheurs ont mis en évidence qu'une quarantaine d'espèces de coraux constructeurs de récifs, des "super coraux", ont réussi à s'adapter à ces conditions environnementales "comparables et même pires que celles prévues d'ici 2100".

» Lire aussi - La Grande Barrière de corail menacée par le réchauffement

 

Lire aussi : Les grandes banques françaises derrière le projet d’oléoduc combattu par les Sioux , Quatre banques françaises contre les Sioux du Dakota, expulsés par Trump BASTAMAG.NET

 

Recul historique de la banquise en janvier

La surface de banquise des deux pôles est tombée en janvier à son plus bas niveau depuis le début des mesures pour cette période de l'année, la concentration de dioxyde de carbone dans l'atmosphère atteignant un record, rapporte aujourd'hui l'Organisation météorologique mondiale.

 

Antarctique : la fonte des glaces s'accélère. La banquise atteint un niveau record. (@ZLabe)

 

"La glace manquante aux deux pôles est assez phénoménale", a déploré David Carlson, directeur du Programme mondial de recherches sur le climat, lors d'une conférence de presse de l'Onu à Genève.

Les scientifiques craignent que le recul de la banquise dû au réchauffement climatique ne provoque une accélération du mouvement des glaciers vers la mer, ce qui pourrait se traduire par une élévation du niveau de l'eau à l'échelle mondiale.

Larsen A et B, des étendues de banquise de la côte nord de l'Antarctique, se sont respectivement désintégrées en janvier 1995 et en février 2002. Celle de Larsen C se fissure lentement depuis plusieurs années, mais le processus s'est brutalement accéléré en décembre.

LIRE AUSSI:

» Pour Greenpeace, un pianiste joue au milieu de l'Arctique

  
 
Selon l'Organisation Mondiale de la Météorologie (O.M.M), l'année 2016 devrait se placer au 1er rang des années les plus chaudes depuis la fin de l'ère préindustrielle (1880). Selon l'organisme, l'excédent de température pourrait atteindre 1,2°C par rapport à la température moyenne de la fin du XIXème siècle.

On observe un net décrochage cette année puisque on est passé d'un excédent de 1,02°C en 2015 à 1,2°C en 2016. L'excédent de température très important en 2016 s'explique en grande partie par des températures océaniques très élevées en lien avec l'épisode El Nino qui a été observé jusqu'au début de l'année 2016. Comme l'inertie thermique des océans est importante, cet excédent de températures s'est répercuté plusieurs mois après la fin du phénomène El Nino, celui-ci ayant pris fin au printemps.

Canada: les inondations liées au climat Le premier ministre canadien Justin Trudeau a mesuré sur le terrain aujourd'hui l'ampleur des dégâts provoqués par les inondations dans l'est du Canada en estimant que la fréquence rapprochée des catastrophes naturelles était liée au changement climatique» Vidéo - Inondations au Canada : Calgary en partie évacuée Depuis trois semaines, d'importantes zones sont inondées depuis la capitale fédérale jusqu'à 500 kilomètres plus à l'est. "Une des choses dont nous avons conscience, c'est que la fréquence de phénomènes météorologiques extrêmes s'accélère et ceci est la conséquence du changement climatique", a-t-il ajouté. Aussi, d'une habitude de faire face à une catastrophe naturelle chaque siècle, "ceci peut arriver maintenant tous les dix ans" ou de façon récurrente plus souvent, a-t-il dit

 Les firmes multinationales - YouTube

 

De la servitude moderne Par Enkolo dans Accueil le 8 Juin 2017

 

 Climat, Science, Écologie ,Industrie, Politique, Stratégie, CapitalismeI,négalités, Environnement ,Décroissance Développement, Matières premières,

 Mardi 09 23:20 - 00:50 Vertueuses, les multinationales ? Documentaire Réalisé en 2017 par  Valentin Thurn, Caroline Nokel Fiche programme 

Le Peuple de l'Herbe - Parler le fracas - Official Video - YouTube

Nombreux records de chaleur battus cette année

Une très faible extension de la banquise arctique

 
 

La Torture made in USA

Les Scenario de la COP21 2:2 Créé le lundi 30 novembre 2015 

L'ouvrier et la machine

Arctique, la conquête glacial Créé le mardi 09 mai 2017

Arctique, la conquête glacial

Arctique, la conquête glaciale Par Enkolo dans Accueil le Menace sur l'artique 

22/08/2014

Changement climatique : doit-on s’attendre au pire ?

 

 

Accueil > Actualités > Changement climatique : doit-on s’attendre au pire ?

 

 

 

Tempête - Catastrophe - Climat

vendredi 22 août 2014  06H52


 

Du 16 au 21 août, environ 1000 météorologues étaient réunis à Montréal (Canada) pour une conférence sur la météorologie. Ce congrès avait pour thème principal l’avenir des technologies météo afin d’améliorer les prévisions à court et long terme. Au cours de ce congrès international, les aspects du changement climatique ont été abordés.

 

80 mètres de diamètre. C'est la taille du cratère apparu récemment en Sibérie, près de Yamal ("extrémité du monde), principale zone de production du gaz russe destiné à l'Europe, rapporte le Huffington Post.La thèse la plus probable pour justifier l'apparition de ce trou géant est celle du rechauffement climatique, qui aurait provoqué une explosion souterraine. La fonte des glace, résultant d'un mélange de gaz, de sel et d'eau se serait enflammé, et aurait donc explosé, précise effectivement la version française du site internet. Un cratère géant apparaît en Sibérie Par Le Figaro.fr  le 17/07/2014 à 11:44

Le thème principal de ce congrès consistait à parler de l’amélioration des prévisions météo à court et long terme, dans un contexte où le besoin d’anticipation est de plus en plus pressant. Les domaines de l’énergie, de l’agriculture, des transports, du tourisme ou encore des assurances sont particulièrement dépendants des aléas climatiques : on parle alors de domaines « météo-sensibles ».

 

 

 

Des modèles pour anticiper le pire ?

Dans ce contexte, les météorologues ont étudié les résultats des modèles numériques dont la puissance est désormais décuplée, permettant, par exemple, de gagner 1 jour de prévision fiable tous les 10 ans. Ces modèles ont été utilisé par les différents laboratoires de recherche qui ont participé à l’élaboration des derniers scénarios communiqués par le GIEC au printemps dernier. Pour rappel, ces scénarios climatiques basés sur différentes estimations des émissions de gaz à effet de serre (en particulier le CO2) envisagent une élévation de la température planétaire comprise entre +0,3°C et +4,8° d’ici à 2100, ce qui montre une fourchette encore très incertaine.

Taux record de CO2 dans l'atmosphère en avril

  Taux record de CO2 dans l'atmosphère en avril Climat

Des scénarios catastrophes

Au cours de ce congrès, des conclusions alarmistes auraient été rendues publiques, vite relayées par les médias ; certains météorologues affirment par exemple que «  les vagues seraient plus hautes, pouvant atteindre 40 m », et que les turbulences atmosphériques seraient plus fréquentes à l’altitude de vol des avions de ligne en raison de l’accélération des jet stream, ces vents puissants qui font le tour de la planète. Les conditions météo seraient donc de plus en plus défavorables à l’aviation et aux transports maritimes.

Que faut-il en penser ?

 

 Le changement climatique fait couler beaucoup d’encre, notamment depuis la publication cette année du 5ème rapport du GIEC, selon lequel « les activités humaines seraient responsables à 95% du réchauffement climatique contemporain et de l’accentuation des phénomènes météorologiques extrêmes ».

 L’objet de ce congrès à Montréal était d’examiner l’état d’avancement des technologies pour l’élaboration des prévisions météorologiques et d'établir le programme de développement à long terme ; il semblerait que l’objectif de base ait dérivé vers une réaffirmation quelque peu extrême des récentes conclusions du GIEC : vagues monstrueuses, multiplication des épisodes de chaleur et de froid, des inondations et des catastrophes climatiques en tout genre. S’il est nécessaire d’informer le public afin de protéger les populations, il convient de rester exhaustif et prudent face à une évolution climatique dont on sait peu de chose en définitive.

Le climat : une évolution étonnante

Alors que la décennie écoulée est qualifiée de « décennie des extrêmes climatiques », on constate pourtant que le nombre d’ouragans et de tempêtes à la surface du globe n’est pas plus élevé qu’auparavant – voire même en diminution.

De même, la surface des glaces de mer (banquise) de l’Antarctique dépasse tous ses records d’extension depuis le début des mesures par satellite en 1979 (altimétrie). Le continent austral a même battu ses records de froid. Quant aux glaces de l’arctique, certes fragilisées par des années de fonte record en 2007 et 2012, puis morcelées par de fréquentes tempêtes estivales, elles connaissent depuis 2 ans un regain de surface : la banquise a désormais retrouvé une extension équivalente à celle de la décennie précédente.

Difficile dans ces conditions d’être affirmatif quant à l’avenir du climat et des phénomènes extrêmes, sachant que les résultats des calculateurs aboutissent parfois à des scénarios d’élévation de température variant du simple au triple.

Le point commun, désormais admis, est que le réchauffement n’est pas – et ne sera pas – uniforme à l’échelle de la planète, étant plus prononcé aux hautes latitudes de l’hémisphère nord. Quant à la répartition des précipitations et des tempêtes, une forte incertitude persiste.

Peu de certitude

 

 

Finalement, les certitudes sont peu nombreuses : on sait que le réchauffement sera plus marqué sur les continents que sur les océans et que le cycle de l’eau sera plus intense. Pour l’ouest de l’Europe, les étés seraient plus chauds et les hivers plus humides notamment sur la façade atlantique. Cela dit, certains organismes météorologiques tel que le très sérieux Met Office britannique envisagent la poursuite de la phase actuelle de stagnation des températures (le réchauffement climatique planétaire s’est stabilisé depuis 1998), évoquant même une « possible baisse après 2020 » en fonction du cycle solaire en cours et de la capacité d’absorption de la chaleur par les océans.

Voir aussi notre vidéo : tout ce qu'il faut savoir sur le GIEC

 
 

El Nino cet automne : à quoi s'attendre ? ,

 

 

 Des impacts à l'échelle planétaire

 

 

 

 

 Canicule aux USA et au Canada , L'été en Espagne et l'hiver dans les Balkans , Recul des côtes : nouvelles menaces avec les grandes marées ? Tempête

Recul des côtes : nouvelles menaces avec les grandes marées ?

 Ce recul spectaculaire est un processus naturel mais dont la rapidité reste exceptionnelle cette année. L'inquiétude reste de mise au vu des prochaines grandes marées qui se profilent à la fin du mois.

Etats-Unis : tempête de neige Titan

Inondations en prévision en Europe centrale

Canicule exceptionnelle en Chine 31/05/2014 09h31 : Record de chaleurs pour le mois de mai

Prévisions saisonnières : été 2014

La forme barbare

Emballement climatique

Journée du dépassement Terre

Le scénario de Nicolas...

SEPTEMBRE 2009 : Deuxième...

Climat : vers le point de...

 

 

Les dossiers du site Européen Cafébabel ( cliquez sur les liens)

 

Sommet de Copenhague: les milliards qu’on demande à l’UE pour la planète par Chris Coxon

Allemagne : mention spéciale pour l’écologie ? par Caroline Venaille

Moby chante pour le climat à Stockholm par Waldemar Ingdahl

L’énergie verte: un marché en plein boom qui menace d’éclater? par tbehr, tbehr, domenec ruiz devesa, domenec ruiz devesa

Chaud devant pour un accord climat en 2009 par Sibille Perretière, Sibille Perretière

Björn Lomborg, l’écolo sceptique par nicholas newman

 

Enfin, le blog d’Energies Demain (BE spécialisé dans la maîtrise de l’énergie), dont une délégation est présente à Copenhague, livre une analyse des thèmes abordés lors des ateliers à Copenhague. A consulter ici : http://blog.energies-demain.com/

 Que pensez de la décision «  Les Etats-Unis prêts à encadrer les émissions de CO2 » ou des images choc pour ouvrir le sommet de Copenhague : Un film catastrophe pour l'ouverture , Séquence spéciale : le sommet de Copenhague

 

Prévision saisonnière mardi 12 août 2014  07H13
 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu