Avertir le modérateur

16/11/2017

Solitude volontaire

n

 
 
 

rpst d aujourdhui : https://www.youtube.com/watch?v=zaHXdG_jvJ8


" A vouloir vivre avec son temps, on meurt avec son époque" - Henri Beyle dit stendale
 
 

 

n L'actualité passe tellement vite de nos jours, si tu vas te chercher une bière au frigo tu rates une guerre!


Brève de comptoir

 

Dans un monde saturé de stimuli où la publicité, la consommation, la télévision, des technologies toujours plus nombreuses et invasives... nous invitent à vivre en mode "présent", comment penser l'avenir ? Comment cette urgence normalisée s'est imposée ? Quelle conséquence a-t-elle sur notre façon de vivre et d'être ensemble, sur notre environnement, sur notre planète ?

Traitée de "pute", de "boloss" : Marion, 13 ans, s'est suicidée

La terrible histoire de Marion, insultée au collège et sur Facebook, poussée au suicide, est devenue un symbole du harcèlement scolaire. 


Silence encore quand Nora Fraisse, soudain prise de panique, est rentrée précipitamment chez elle vers 13h30, laissant la voiture en marche avec ses petits à l'intérieur. Elle hurlait. "Marion, Marion !" La porte de sa chambre était bloquée. Nora Fraisse l'a poussée violemment et découvert son enfant pendue par un foulard au portemanteau. Une fois détaché, le corps frêle est tombé. La mère, en ligne avec les médecins du Samu, a tenté de ranimer sa fille. En vain. Marion, 13 ans, est morte, le 13 février 2013.
 
"Ma vie a basculé. Et personne ne l'a compris" : Parle. - Court-métrage sur le harcèlement scolaire : 
HARCELEMENT FATAL. histoire vraie. film complet en VF. 1993 - Abusé(e) - Film - (Violences scolaires, harcèlement...)Un Jeu soit disant marrant - court métrage harcèlement Collège Périers


 

Court Métrage - Solitude

Des tableaux ironiques pour distinguer drague et harcèlement Voir l'image sur Twitter , Le harcèlement sexuel au travail, on en est où ? Le Moment Meurice

 

 La solitude moderne

Voici un livre qui se propose de parler de la solitude en parlant de la société ; un livre qui précise ce que signifie le fait d’aimer être seul ; un livre qui s’adresse au voyageur qui est en nous et sollicite notre sens de la justice ; un livre, enfin, qui nous invite à repenser la solitude volontaire pour y voir d’abord, et avant tout, une expérience de liberté et un ressort critique.

On ne donne aucune recette de bonheur. On ne conseille pas non plus de choisir entre la contemplation et l’action, la sagesse et la politique.

Pour définir un bon usage de la solitude, on se demande plutôt : que fuyons-nous dans le voyage ? Que trouvons-nous dans la solitude ? Que veut dire être à soi ? La société nous suffit-elle ? Quel genre de citoyen est le solitaire ? Peut-on se rendre solidaire quand on est solitaire ? Pourquoi faut-il croire en la nature ?

https://www.facebook.com/flores.magon.5/posts/16977507169...

IDÉES Seul avec tous : “La solitude est un rempart contre l’isolement”
 
Dans son essai, “Solitude volontaire”, le philosophe Olivier Remaud réexamine la pratique de la solitude en la rattachant à volonté de participer à la vie sociale. Seuls et tous ensemble.

A la différence de la “servitude volontaire”, dont La Boétie identifiait en 1574 les pernicieux mécanismes à l’œuvre en chacun des hommes, la solitude volontaire invite à un usage pratique de la liberté et de la critique sociale. “Une expérience de la liberté et un ressort critique” : c’est l’hypothèse que fait le philosophe Olivier Remaud dans son essai Solitude volontaire, réflexion stimulante sur ce besoin de disparaître, souvent associé à un désir de retrait de la vie de la cité, alors même qu’il faudrait le comprendre comme un désir d’inclusion, de participation, simplement décalée, à la communauté humaine. Dans un retournement de la volonté même, la solitude s’oppose à la servitude en ce qu’elle cherche à se prémunir de ses effets cachés : être seul, c’est d’une certaine manière s’accrocher à l’idée de sa liberté.

Se pourrait-il que la solitude volontaire soit une modalité de la vie en société ?”, se demande l’auteur. “Et que cette modalité de la vie en société soit aussi celle qui nous permette de jouir pleinement de la solitude ?” De bout en bout de sa réflexion, Olivier Remaud tire ce fil a priori paradoxal : nous pouvons à la fois vouloir couper avec l’ordre social et ne pas couper avec la présence insistante de la société. Comment lâcher la société et la rattraper quasiment dans un même élan ? En assumant la solitude comme un moment intense mais éphémère, comme la condition de possibilité d’un réinvestissement dans des pratiques collectives.

 
Olivier Remaud, philosophe

Afin d’étayer sa réflexion, l’auteur analyse l’œuvre célèbre d’Henry David Thoreau, Walden, dont on remarquera au passage qu’elle obsède depuis plusieurs années nos contemporains (les essais sur Thoreau se multiplient, comme un indice de la réactivation de sa légende). Comme si la pensée cosmique, quasi mystique et libertaire de Thoreau résonnait plus que jamais dans une époque travaillée par le motif de la fuite, de la remise en cause des logiques sociales rigides, d’une utopie écologique, d’un désir partagé de rejoindre une cabane dans les bois, loin du tumulte harassant du monde social.

Thoreau et la solitude, “une fiction utile”

Mais, ce qu’Olivier Remaud met parfaitement en lumière, c’est combien la pensée de Thoreau est plus ambivalente qu’on ne le dit souvent : le modèle que le philosophe américain du XIXe siècle défend est autant celui d’une vie déconnectée que celui d’une vie connectée. C’est dans cet entre-deux, plutôt que dans une opposition frontale entre deux modes de vie, que la puissance de sa pensée se déploie. Car s’il quitte en 1845 sa ville, Concord, pour s’installer dans une cabane perdue dans les bois, si l’écrivain est devenu le symbole de l’ascète, une sorte d’ermite légendaire, il ne faut pas oublier que la solitude de Thoreau relevait au fond d’une pure mise en scène.

Il faut prendre au sérieux la feinte de Thoreau”, estime Olivier Remaud. “Sa feinte n’est pas une tromperie ; c’est un dispositif de la volonté, une dramaturgie du pas de côté“ ? En rejoignant une cabane, il s’éloigne certes de la société, mais sans couper avec elle. “Dans sa cabane, il mûrit son esprit et clarifie ses opinions ; il regarde le monde qui l’entoure ; il s’approche des objets, des expériences, des idées ; sa solitude est une fiction utile”, estime Remaud.

Henry David Thoreau, auteur de Walden

Le solitaire ne se coupe jamais vraiment de la société

Thoreau n’accomplit donc aucun tour du monde. Il se contente de faire un pas de côté dans la forêt la plus proche de chez lui. Walden n’est que “le récit d’un sédentaire qui désapprouve l’hystérie du voyage”, un peu comme Claude Lévi-Strauss, anthropologue voyageur qui n’aimait pas les voyages et les explorateurs. “Mais le résultat est le même”, explique Remaud. Rompant avec ses habitudes, se tournant vers ses espaces intérieurs, Thoreau “propose à ses concitoyens de se considérer comme des étrangers dans leur contrée et d’adopter l’esprit d’un voyageur qui ne voyage pas”.

Une hygiène de l’esprit

Sous influence de Thoreau, la grande idée qui traverse Solitude volontaire est donc que le solitaire ne se coupe jamais vraiment de la société. Il revient toujours dans le jeu social à un moment ou un autre. Ce qui pousse au désir de solitude procède d’ailleurs souvent d’une sorte d’hygiène de l’esprit. “La solitude est aussi nécessaire à la société que le silence au langage, l’air aux poumons et la nourriture au corps”, écrit Remaud, rappelant la distinction que Hannah Arendt établissait déjà entre l’isolement, la solitude et la désolation. Alors que l’isolement est une forme de déracinement et que l’homme désolé est un homme abandonné, “la solitude est un rempart contre l’isolement et la désolation“.

Au fond, la vraie question reste de trouver le bon usage, c’est-à-dire le bon dosage, de la solitude. Cet usage oscille entre deux écueils : soit on n’attend rien de la solitude et l’oisiveté finit par être insupportable ; soit on attend trop de la solitude et la désillusion s’avère cruelle. “Personne ne devient parfait en disparaissant“.

La pensée de Montaigne nous éclaire sur ce point. Le philosophe affectionnait la solitude sans pour autant mépriser le genre humain. Pour lui, il importe de se réserver une arrière-boutique, “toute nôtre, toute franche, en laquelle nous établissions notre vraie liberté et principale retraite et solitude”. La plus grande chose du monde, pour Montaigne, c’est de “savoir être à soi”. Où et comment être à soi ? Dans la solitude. Mais celui qui recherche la solitude pour être à lui n’a-t-il pas besoin d’être “déjà à lui pour endurer la solitude“ ? C’est dans l’arrière-boutique de Montaigne que cet “être à soi” peut se déployer.

Afin d’être à soi, il convient de quitter régulièrement la boutique, c’est-à-dire la société, et de s’installer dans l’arrière-boutique. Une porte sépare la boutique de l’arrière-boutique, rien de plus. “Dans l’arrière-boutique, l’âme peut devenir plus intègre ; elle pense à elle-même ; elle n’est plus obligée d’épouser la société“. Mais prendre congé ne signifie par dire adieu. Montaigne propose de dénouer simplement “les liens qui blessent aux points où ils s’attachent, car ils sont souvent trop serrés“. Dénouer, ce n’est  donc pas couper.

L’essai d’Olivier Remaud nous invite donc à comprendre que la solitude est toujours un détour salutaire. Elle ramène vers la société, elle rend plus clairvoyant et plus serein le citoyen, elle procure des forces nouvelles. “Le pas de côté dans la nature se justifie parce que la nature n’est pas la société ; et le retour dans la société s’explique parce que le pas de côté dans la nature le rend possible“, écrit l’auteur. Marque d’une vie réfléchie, plutôt que d’une vie renonçant à ce qui motive ses richesses civiques, la solitude volontaire nous appelle tous : c’est dans nos cabanes,  “lieu où la nature et la société s’accordent“, que se fomentent les rêves collectifs les plus intenses. Seul pour revivre mieux à plusieurs.

 

Solitude volontaire, d’Olivier Remaud, (Albin Michel)


n

Vie d'artiste (Court-métrage documentaire)


 

Krishnamurti - La nécessité d'être seul - Livre Audio

 
LA SOLITUDE 28 OCTOBRE 2017

08/11/2017

Iran : Cri d’un peuple indigné

n

Iran Cri D un Peuple Indigne
 
Théisme, Nationalisme, Capitalisme... Les religions vont bien.
...ni contre l'une ni contre l'autre des religions en particulier, mais contre toutes les religions qui de fait enrégimentent les consciences/vivants dans des idées/relations totalitaires, guerrières et qui laissent perdurer, pour la cause, la soumission/domination et l'exploitation des humains par d'autres.

Iran 1979: Legacy of a Revolution

Quel est l'héritage de la révolution islamique en Iran et comment affecte-t-elle la société iranienne plus de trois décennies plus tard?Comment la population iranienne peut-elle supporter l’oppression et la répression que lui impose la République Islamique instaurée par les ayatollahs depuis la Révolution de 1979 ?


 

 

Filmmaker Manon Loizeau secured unique access to young Iranians who took to the streets after disputed 2009 elections.

Iran, Politics, Protests

 
 

Acclaimed French filmmaker Manon Loizeau gives a unique behind-the-scenes perspective on the people and events involved in the protest movement that sweptIran eight years ago. Filmed on the streets of Tehran, the documentary charts the growing tensions in the build-up to the presidential elections of June 12, 2009, the rallies and marches that followed the controversial official announcement of the result and the government's subsequent aggressive clampdown on dissidents and protesters. Loizeau followed a group of young Iranians throughout this extraordinary period and captures why they were so angry and willing to risk everything to bring change and political reform to their country. Eight years later, Loizeau tells REWIND the hunger for change cannot be suppressed in the Iranian people. 

"The incredible energy of the new generation is there and it really wants to build a new country. And that's going to be very hard to suppress," she says.

Source: Al Jazeera

 
Manon Loizeau, cinéaste française acclamée, donne un point de vue unique en coulisses sur les personnes et les événements impliqués dans les mouvements de protestation qui ont déferlé il y a huit ans.
Tourné dans les rues de Téhéran, le documentaire montre des tensions croissantes à l'approche des élections présidentielles du 12 juin 2009, des rassemblements et des marches qui ont suivi l'annonce officielle controversée du résultat et la répression agressive du gouvernement contre les manifestants dissidents.
Suivie par un groupe de jeunes Iraniens dans cette période extraordinaire et capture pourquoi ils étaient tellement en colère et prêts à tout risquer pour apporter le changement et la réforme politique à leur pays.
Huit ans plus tard, Loizeau dit à REWIND que la faim de changement ne peut être réprimée par le peuple iranien.
«L'énergie incroyable de la nouvelle génération est là et elle veut vraiment construire un nouveau pays et il sera très difficile de le supprimer», dit-elle.
Source: Al Jazeera
Dites-nous ce que vous pensez
 

What is behind Iran's war on the BBC?

 
 
In this June 26, 2009 file photo a BBC Persian service presenter gets ready to present the news, at the corporation's London headquarters [Simon Dawson/AP]
In this June 26, 2009 file photo a BBC Persian service presenter gets ready to present the news, at the corporation's London headquarters [Simon Dawson/AP]

Le 25 octobre, la BBC a envoyé une plainte officielle aux United Nations au sujet de la persécution subie par le personnel de son service perse en Iran.. Une enquête criminelle a été ouverte contre 152 anciens et actuels membres du personnel de la BBC pour «conspiration contre la sécurité nationale». En août, un tribunal a ordonné le gel des avoirs des 152 individus et de leurs familles.

Les autorités iraniennes ont harcelé, insulté et intimidé le personnel du service persan de la BBC pendant près de 40 ans, souvent accusés d'être des espions pour le gouvernement britannique.

Cette campagne soutenue n'a aucune justification aujourd'hui, mais ses racines pourraient être retracées dans le rôle que la BBC avait l'habitude de jouer comme outil de propagande pendant la Seconde Guerre mondiale et les premiers jours de la guerre froide.

Les Documents  du Foreign Office britannique révèlent comment, en décembre 1940, lorsque la radio perse de la BBC est apparue, ils faisaient partie de la stratégie britannique de lutte contre la propagande nazie. Les émissions en persan comprenaient des textes écrits par les services secrets britanniques ciblant directement le shah d'Iran, Reza Pahlavi, soupçonné de soutenir les plans expansionnistes d'Adolf Hitler en Asia. Les émissions qui auraient provoqué la chute de Reza Shah ont critiqué ses méthodes "dictatoriales" et préconisé le républicanisme.

"Le gouvernement de Sa Majesté accepte maintenant que la BBC puisse commencer à donner diverses émissions en persan préparées à l'avance, en commençant par des pourparlers sur le gouvernement constitutionnel et en augmentant de force et de couleur jusqu'à ce que toute la mauvaise gestion, la cupidité et la cruauté de Reza Shah ", a déclaré un document.

En outre, à la fin des années 1940 et au début des années 1950, lorsque la crise diplomatique sur la nationalisation du pétrole iranien a atteint son paroxysme, les émissions de la BBC Persian ont été utilisées pour discréditer le Premier ministre iranien, Mohammad Mossadeq. En mars 1951, lors de la nationalisation, il fut décrit comme «un patriote malavisé et souvent pur-aveugle dont la démagogie distincte, son obstination obstinée et son manque total d'idées de construction» avaient provoqué la crise.

 READ MORE

Iran's revolutionary guard explained

Ces épisodes ont eu un impact durable sur la mémoire collective des Iraniens envers la BBC Persian. Mais deux points doivent être notés ici: Premièrement, que la République islamique n'a aucune affinité avec Reza Shah ou le Dr Mossadeq. Deuxièmement, dans les décennies qui ont suivi l'affaire Mossadeq, la BBC a progressivement changé et au moment où le soulèvement populaire contre l'Iranien Shah Mohammad Reza Pahlavi a commencé en 1978, elle cherchait à couvrir objectivement les événements dans le pays.

Aujourd'hui, les théoriciens du complot en Iran, dirigés par le guide suprême Ali Khamenei, considèrent toujours la BBC comme un instrument des machinations politiques britanniques

"La chaîne de la BBC diffusée par les services de renseignement anglais vise à interférer dans les affaires intérieures de l'Iran, ce qui nécessite la vigilance des forces révolutionnaires", a déclaré le Revolutionary Guards (IRGC) lors de la diffusion de BBC Persian TV.

Cependant, les autorités ont commodément oublié que ce sont les émissions persanes de la BBC pendant les deux années qui ont précédé la révolution iranienne de 1979 qui ont d'abord diffusé leurs revendications du régime du shah.

Ils ont oublié comment ils ont profité des reportages indépendants de la BBC quand, malgré la pression croissante des gouvernements iranien et UK pour ne pas diffuser une interview avec le leader de la révolution, l'ayatollah Ruhollah Khomeini, la BBC a décidé d'aller de l'avant.

Pour cette raison, le shah a appelé la BBC son «ennemi numéro un» dans les derniers mois de 1978, exigeant que le Foreign Office ferme la section.

Des documents d'archives ont révélé que les plaintes ont été transmises par Sir Anthony Parsons, alors ambassadeur du Royaume-Uni en Iran, qui a soutenu que les émissions avaient exaspéré le shah «un ami britannique important dans la région».

 

 

WATCH

 

Human rights in Iran

La BBC est restée catégorique sur le fait que ses reportages sur la révolution doivent continuer. Plusieurs partisans éminents du shah présidant au Royaume-Uni ont bombardé la BBC avec des plaintes.

Le service persan est devenu un sujet très débattu au Foreign Office avec beaucoup d'accord avec Parsons que le service devrait être fermé et d'autres, y compris le ministre des Affaires étrangères de l'époque, David Owen, disant que la BBC devrait être autorisée à fonctionner de manière indépendante. Ce dernier argumentait que les intérêts à long terme de la Grande-Bretagne consistaient à permettre à la BBC d'être indépendante et digne de confiance en tant que radiodiffuseur mondial.

Depuis la révolution iranienne, la BBC a eu du mal à maintenir un bureau en Iran et à garder son personnel iranien hors de danger. Il s'est plaint de harcèlement aux autorités à plusieurs reprises mais sans résultat.

Depuis les manifestations de 2009, que la BBC a largement couvert, le harcèlement contre son personnel a augmenté de façon exponentielle.

La plainte déposée par le réseau auprès des Nations Unies «plusieurs violations en cours du droit du personnel perse de la BBC à la liberté d'opinion, de mouvement et d'expression». Il stipule également que les mesures imposées à son personnel et à leurs familles peuvent «engager un large éventail de droits en vertu du droit international général et des droits de l'homme internationaux».

Il documente plusieurs cas de harcèlement de son personnel, notamment comment la soeur d'un journaliste a été détenue à la prison d'Evin pendant 17 jours et forcée de plaider auprès du journaliste via Skype pour cesser de travailler pour la BBC ou espionner ses collègues. Il y a aussi des preuves de la façon dont les parents âgés des journalistes ont été interrogés et interrogés la nuit. La forme la plus courante de harcèlement implique la confiscation des passeports à l'arrivée, l'appel à l'interrogatoire, puis les accusations et les histoires incendiaires inventées dans la presse extrémiste.

Il est clair que le personnel de la BBC Persian est puni pour avoir exposé des vérités dérangeantes en Iran, où le régime répressif continue d'étouffer la liberté d'expression. Le journalisme n'est pas un crime et les autorités en Iran ne devraient pas utiliser les journalistes comme des pions pour régler les comptes politiques contre la Grande-Bretagne.

The views expressed in this article are the author's own and do not necessarily reflect Al Jazeera's editorial policy.

Iran vs UK: History of a media war
 

THE LISTENING POST

Iran vs UK: History of a media war

 
Iran : Cri d’un peuple indigné de Un film de Jamshid Golmakani

Après des décennies de règne royal, des millions d'Iraniens sont descendus dans la rue dans un mouvement populaire contre un régime considéré comme brutal, corrompu et illégitime.
Les forces révolutionnaires, sous la direction du grand ayatollah Khomeiny, ont forcé le shah d Iran à l'exil.

Son gouvernement a été renversé et remplacé par un nouvel ordre islamique. La révolution islamique a mis l'Iran sur une nouvelle voie - celle qui a conduit à un conflit en cours avec l'Occident.

Des décennies après la fondation de la République islamique, les idéaux qui ont inspiré le soulèvement continuent d'affecter la vie quotidienne dans l'Iran moderne.

Comment la révolution a-t-elle réussi à se maintenir grâce à la guerre, à l'isolement international, aux sanctions économiques et à la turbulence régionale?

Et comment la société iranienne a-t-elle changé depuis le bouleversement sismique de 1979?

Rageh Omaar est allé en Iran pour le découvrir.

This documentary was first broadcast on Al Jazeera English in August 2009.

 

Iran : Cri d'un peuple indigné - YouTube n


Persepolis (Bande-annonce) - YouTube

 

Source: Al Jazeera  Middle East, Iran, Politics

Persepolis - l'indigné révolté

 

Pourquoi l'Iran fait peur aux Saouds?

J'entends cette liberté de chacun qui, loin de s'arrêter comme devant une borne devant la liberté d'autrui, y trouve au contraire sa confirmation et son extension à l'infini ; 
la liberté illimitée de chacun par la liberté de tous, la liberté par la solidarité, 
la liberté dans l'égalité ;
la liberté triomphante de la force brutale et du principe d'autorité qui ne fut jamais que l'expression idéale de cette force ;
la liberté, qui après avoir renversé toutes les idoles célestes et terrestres, fondera et organisera un monde nouveau, celui de l'humanité solidaire, sur les ruines de toutes les Églises et de tous les États.
Je suis un partisan convaincu de l'égalité économique et sociale, parce que je sais qu'en dehors de cette égalité, la liberté, la justice, la dignité humaine, la moralité et le bien-être des individus aussi bien que la prospérité ne seront jamais rien qu'autant de mensonges.
Mais, partisan quand même de la liberté, cette condition première de l'humanité, je pense que l'égalité doit s'établir dans le monde par l'organisation spontanée du travail et de la propriété collective des associations productrices librement organisées et fédéralisées dans les communes, et par la fédération tout aussi spontanée des communes, mais non par l'action suprême et tutélaire de l'État.
Bakounine

 les sarkofiottes (resistance)

Irak, L'Ombre de la Guerre

Persepolis Par Enkolo dans Accueil le 5 Février 2017
La révolution islamique 

ABOUT THE AUTHOR

07/04/2017

Libye : les maîtres de Tripoli

n

 

L’image contient peut-être : 1 personne, texte
 
 
quelques livres en format PDF ou e-pub
https://www.facebook.com/groups/1317658628341996/

Le gouvernement est la conséquence de l’esprit de domination et de violence, que des hommes ont imposé à d’autres...

On ne peut pas abolir les privilèges et établir définitivement la liberté et l'égalité sociale, sans mettre fin au Gouvernement, et non à tel ou tel gouvernement, mais à l'institution gouvernementale elle-même.

E. MALATESTA
dans "le programme anarchiste":
http://kropot.free.fr/Malatesta-Programme.htm

Les deux principaux pôles de pouvoir qui ont émergé après 2014 du chaos libyen, à Tripoli et à Tobrouk, sont moins que jamais disposés à dialoguer pour sauver le pays de la dislocation. À moins que l’influence des pays voisins, inquiets de cette perspective désastreuse, et le retour sur la scène diplomatique de la Russie ne viennent bousculer les règles du jeu…À 300 kilomètres des frontières de l’Europe, un pays se disloque sous les yeux inquiets de ses voisins, impuissants. Six ans après le déclenchement de la révolte qui a débouché en octobre 2011 sur la mort de Mouammar Kadhafi, la Libye est toujours en proie aux rivalités et aux conflits qui opposent ses multiples milices locales, forces tribales et bandes armées. Pour la conquête du pouvoir, le contrôle des richesses naturelles, ou la gloire d’Allah, notables, politiciens, chefs de guerre djihadistes ou non se livrent une guerre civile qui a transformé le pays en espace sans État où prospèrent l’intégrisme islamique, la contrebande d’armes et le trafic de migrants.

n

Les miliciens de Fajr Libya sont les nouveaux maîtres de Tripoli, la capitale libyenne. Depuis qu'ils ont chassé cet été le gouvernement jusqu'à l'autre bout du pays, ils règnent au sommet de l'Etat. Dans la rue, leurs milices font la loi. Qui sont-ils ? 

Ils seraient autour de 20 000, à combattre s

Libye : les maîtres de Tripoli | ARTE Info

 

Dix jours après l’entrée des rebelles à Tripoli, ARTE Reportage propose le carnet de route de son envoyé spécial, Gwenlaouen Le Gouil. Cette chronique quotidienne témoigne des scènes de liesse, d’espoir et d’exaltation suite à la prise de la capitale libyenne par les rebelles, des déceptions face aux dernières poches de résistance, des règlements de compte infligés par les nouveaux maîtres des lieux, des charniers découverts par les insurgés. Plongée dans la réalité quotidienne d’une capitale en cours de libération. 

 

Dernière màj le 8 décembre 2016
 
Le , France 24 démontrait Maître du croissant pétrolier libyen depuis mardi, le général Haftar complique la réunification d’une Libye éclatée depuis la chute de Kadhafi, en 2011. Et pourrait mettre en danger la lutte contre l’organisation État islamique. Depuis le 13 septembre, la Libye est de nouveau militairement coupée en deux. D’un côté, le gouvernement d’union nationale (GNA), basé à Tripoli et adoubé par la communauté internationale, de l’autre, le général Khalifa Haftar, qui s’est rendu maître, mardi 13 septembre, du "croissant pétrolier" libyen. Cette zone côtière, où transite près de la moitié du pétrole libyen destiné à l’exportation, s’étend du terminal pétrolier d'Al-Sedra au port de Zoueitina en passant par les terminaux de Ras Lanouf et de Brega.

Tripoli: affrontements entre groupes armés dans l'ouest de la capitale libyenne Tripoli sous la coupe des milices depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, selon des autorités.

Les combats ont commencé hier soir dans les quartiers résidentiels et commerciaux de Hay al-Andalous et Gargaresh. Des tirs et des explosions ont été entendus ce matin dans ces deux quartiers situés à deux kilomètres à l'ouest du centre de Tripoli, des témoins faisant état de "combats de rues". Plusieurs axes routiers étaient bloqués et la plupart des habitants n'étaient pas en mesure de se rendre à leurs lieux de travail ou à leurs écoles en raison des violences. 

» Lire aussi - Six ans après la révolution, la Libye s'enfonce dans l'anarchie

Depuis la chute de l'ancien régime, les groupes armés se livrent à une lutte d'influence sans merci dans la capitale en l'absence d'une armée ou d'une police régulières. Depuis son entrée en fonction en mars 2016, le GNA a échoué à asseoir son autorité sur l'ensemble du pays. A Tripoli, il a réussi à obtenir la ralliement de quelques milices mais plusieurs quartiers restent contrôlés par d'autres groupes qui lui sont hostiles.

Libye: une offensive sur les sites pétroliers

Les troupes loyales au maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est libyen, ont lancé aujourd'hui une offensive pour reprendre deux importants sites pétroliers du nord-est du pays dont s'étaient emparés début mars des groupes armés rivaux."Les forces terrestres, navales et aériennes mènent des attaques conjointes pour purger le port de Ras Lanouf des groupes terroristes", a annoncé Khalifa al-Abidi, un porte-parole des forces pro-Haftar, précisant que le maréchal controversé avait donné ses "ordres" ce matin pour le début de l'offensive qui vise aussi le site d'Al-Sedra.

Libye, la bataille de Brega (version longue partie 1) - YouTube  

À l'heure où les Occidentaux s'interrogent sur l'opportunité d'armer les rebelles libyens, les principales agences de renseignement manquent d'informations sur l'infiltration, par des membres d'al-Qaida, de l'insurrection anti-Kadhafi.

Devant le Sénat américain, l'amiral James Stavridis, commandant des Forces de l'Otan en Europe, vient d'évoquer «des soupçons» de présence djihadiste parmi les insurgés. «Nous devons être très vigilants quand on parle d'armer les rebelles , affirme au Figaro Mike Shereur, ancien haut responsable de la CIA en charge de la traque d'Oussama Ben Laden. Les Libyens ont été parmi les premiers à établir leur propre camp d'entraînement en Afghanistan au milieu des années 1980. Et, aujourd'hui, ils jouent un rôle important autour de Ben Laden, qu'il s'agisse d'Abou Yaya, le numéro 3 d'al-Qaida, ou d'Abou Laith, l'un des plus importants chefs militaires de l'organisation terroriste.»

Les Américains n'ignorent pas que la Libye a été l'un des principaux pourvoyeurs de moudjahidin étrangers en Irak (...) «Il ne s'agit pas de commettre la même erreur qu'en Afghanistan», prévient un diplomate français, qui rappelle les livraisons d'armes américaines consenties aux djihadistes avant que ces derniers ne les utilisent contre leurs ex-alliés.

En Libye, les sympathisants d'al-Qaida ont aujourd'hui tout intérêt à masquer leurs amitiés. Ils ont besoin des Occidentaux pour se débarrasser de Kadhafi et asseoir leurs positions. Un peu comme les rebelles chiites d'Irak, qui avaient accueilli à bras ouverts les soldats américains en 2003 afin que la démocratie leur donne le pouvoir. Avant de retourner ensuite leurs armes contre leurs libérateurs.

Rival factions fight over key oil ports [Al Jazeera]

Source: Al Jazeera and news agencies

la photo de CNT AIT 71.
23 min ·
 
 
 
L’image contient peut-être : texte
 

LIRE AUSSI:

» Libye : le pétrole, la nouvelle arme du maréchal Khalifa Haftar

Comprendre le chaos en Libye, cet Etat qui n'en est plus un | ARTE Info

Libye : les maîtres de Tripoli - ARTE Reportage - Univers Podcast

Libye: comment éviter la «somalisation»? PAR RENÉ BACKMANN

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu