Avertir le modérateur

12/10/2018

2°C avant la fin du monde

n

 

Bonjour, et bienvenue dans ce documentaire.

C’est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain ne l’écoute pas.

Environnement. «Il est plus que temps d'agir»: une trentaine de personnalités du monde politique, religieux, économique ou encore syndical pressent les Etats, dont la France, d'agir sans attendre face à l'urgence climatique, dans une tribune publiée par le quotidien La Croix. 4Climat : 80 mobilisations citoyennes prévues samedi, en France et en Europe

Dans un rapport publié lundi, les experts du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) ont appelé à des transformations "rapides" et "sans précédent" si l'on veut limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C. Elhadj As Sy a toutefois estimé qu'il n'y avait "pas de fatalité à ce que ces chocs climatiques deviennent des catastrophes", appelant à une meilleure préparation grâce à "des alertes précoces".

Climat : « Il est parfaitement illusoire de demeurer sous le seuil des 1,5 °C »

 Le changement climatique, l'impuissance de l'ONU, les noeuds dans notre cerveau pour changer de modèle et rendre notre Terre plus vivable...Tout ça en data, interview, graphisme et reportage, ça valait bien 90 minutes de #Datagueule spécial"

La COP 21, c'est génial ! Tous ensembles, on va régler tous les problèmes. On va sauver la planète Terre. Et ça va être extraordinaire ! En une semaine, on va tout changer. Enfin, nous on n'est pas invités... Mais je fais vraiment confiance aux industriels, et aux gouvernants, et aux industriels, pour avancer ensemble main dans la main. Une nouvelle ère s’ouvre devant nous. Ils vont tous venir dans des très gros avions. Nos dirigeants vont prendre  des décisions déterminantes. Mais pas trop déterminantes quand même. Bah oui, pas trop ! Faut être réaliste. Ne faut pas trop bouleverser l’économie, bien sûr. On doit continuer à consommer toujours plus, c’est normal. Ben ouais, faut pas déconner ! On va se redire des trucs qu’on se dit depuis 15 ans et qu’on va appliquer dans 30 ans. Ça va être génial ! Si tous les acteurs économiques  et tous les États sont d’accord. Bien évidemment ! Oui, faut avant tout que tout le monde soit content. Ça va être réellement incroyable. Ils vont absolument tout changer. Mais vous y croyez, vous ?

« Trump essaie de justifier avec cynisme ce retour en arrière »

L’industrie de la construction chinoise utilise un gaz illégal

Publié le 

La méthode d’isolation des maisons en Chine est accusée de provoquer une augmentation massive des émissions d’un gaz très dommageable pour la couche d’ozone qui protège la Terre.

Trump prévient le Mexique qu’il veut une renégociation “rapide” de l’Alena  rapporte le magazine économique mexicain ExpansiónBASTAMAG.NETUn document révèle comment les multinationales entravent toute action climatique ambitieuse

une vidéo.

 Tous ensembles ! On va faire n’importe quoi ! Et sinon, ça serait possible de regarder ce documentaire ? Merci !
 
 

Le réchauffement de la planète a multiplié par quatre le nombre des catastrophes liées au climat depuis les années 70, ont relevé aujourd'hui des humanitaires, mettant en garde contre les risques de famine et d'exode.

» LIRE AUSSI - «Avoir un enfant nuit à la planète» : quand l'écologie déraille

"Dans les années 70, nous faisions face à 80 à 100 chocs et dangers graves liés au climat" chaque année, alors que leur nombre a été d'environ 400 l'an dernier, "quatre fois plus", a déclaré Elhadj As Sy, le secrétaire général de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), dans un entretien avec l'AFP. S'exprimant en marge d'une conférence à Genève sur l'impact humanitaire du réchauffement, d'autres humanitaires ont également mis en garde contre les déplacements de population et les risques de famine si l'on ne parvient pas à limiter la hausse des températures.

» LIRE AUSSI - Climat: le coût des catastrophes a explosé en 20 ans

Selon Gernot Laganda, chargé des risques de catastrophes liées au climat au Programme alimentaire mondial (PAM), si la planète se réchauffe de 2°C, il y aura 189 millions de personnes supplémentaires en insécurité alimentaire. "Et si c'est 4°C, on dépassera le milliard", a-t-il ajouté. Il a rappelé que les chocs climatiques provoquaient déjà le déplacement de quelque 22,5 millions de personnes chaque année et avaient un impact important sur les pays en conflit, comme la Syrie, le Yémen et la République démocratique du Congo, en créant un phénomène de "cocotte-minute".

» LIRE AUSSI - Climat: en 1979, Haroun Tazieff prévoyait déjà les changements d'aujourd'hui

Selon un rapport de septembre 2017 de l'International Crisis Group, plus de 2.500 personnes ont ainsi été tuées en 2016.

 

 nChangements climatiques, une menace pour la paix doc complet  , Réfugiés, un marché sous influence

 

" 2 degrés avant la fin du monde " - #DATAGUEULE - YouTube

réchauffement climatique : citoyen actif

2°C avant la fin du monde — Wiki Datagueule

 08 octobre 20182075 Sur Terre ; Les Temps Changent

MAD MARX - La Websérie Par Enkolo dans Accueil le 

15/09/2018

Vous avez dit réformisme...

n

Vous avez dit réformisme...

 
Aucun texte alternatif disponible.
Les Enragés
 
LA FIN DES ILLUSIONS
 
 
 
 
 
 
Depuis son arrivée au gouvernement, le militant écologiste subit les assauts répétés des groupes de pression de toutes sortes. "Leur influence a énormément pesé sur ses épaules. lls sont présents dans tous les ministères. Hulot expliquait souvent combien c’était compliqué de mener une politique environnementaliste à cause de leur omniprésence", se désole le sénateur EELV Joël Labbé. Comme de nombreux ministres avant lui, Nicolas Hulot n'est pas parvenu à réguler le poids de ces lobbys dans la prise de décision finale. Symbole de cet échec : l’implantation de la bioraffinerie Total dans les Bouches-du-Rhône, bien qu'elle importe 300 000 tonnes d’huile de palme par an.
 

C’était David contre Goliath : il n’a rien pu faire contre la puissance des lobbys. Leur couvert est mis à l’Elysée.

1 – Par le suffrage universel ou catégoriel, l’élection des représentants dans les structures politiques, voire sociales et économiques, la bourgeoisie fait sanctifier l’exploitation par l’élection et se disculpe de son oppression. La loi étant sensée venir du peuple, toute critique devient anti-démocratique, voire dirigée contre le peuple, et on pourra réprimer en toute bonne conscience.

2 – Les réformistes, pour être éligibles, ne doivent pas enfreindre le cadre légal et constitutionnel forgé par la bourgeoisie (prémices de la pacification et de l’intégration au cadre légal). La bourgeoisie lâchera quelques menus avantages aux élus, pour séduire l’électeur, et créditer la tactique réformiste (début de la collaboration et du partenariat).

3 – Les réformistes doivent défendre le parlementarisme et l’Etat. L’Etat, selon eux, serait neutre ou arbitre, donc juste, ou bien encore et tout au contraire, utile pour faire du social, redistribuer les richesses. Il pourrait même être progressiste et il deviendrait alors l’Etat prolétarien contrôlé par les travailleurs. L’impasse est faite sur l’origine et la fonction de l’Etat comme outil d’oppression. Dans nos démocraties, les prolétaires peuvent-ils constituer une majorité électorale, vues les couches sociales intermédiaires dites classes moyennes, les divergences entretenues par le corporatisme et les diverses tendances du réformisme ?

4 – Les salariés, quand ils croient au parlementarisme, s’écartent des révolutionnaires en fondant leur espoir sur la prochaine élection. Pendant ce temps, ils restent corvéables, exploitables et divisés.

5 – Les organisations politico-syndicales de gauche, pour obtenir le plus de voix et d’élus, combattent les révolutionnaires et les anti-parlementaristes. La bourgeoisie est heureuse que l’attaque contre le radicalisme des salariés vienne des structures de gauche, ce qui accélère les divisions des travailleurs.

6 – La bourgeoisie va accroître les moyens et les pouvoirs des réformistes : subventions, heures de détachement ou heures syndicales, locaux, indemnités de fonctionnement et de formation, remboursements très généreux de frais de toutes sortes, etc… En fondant l’attribution des moyens sur la représentativité électorale, on élimine toute organisation anti-parlementaire, voire celle favorables aux élections mais trop petites. On les prive des moyens logistiques et de certains droits légaux, voire on peut nier leur existence. Bref, les grosses structures se renforcent, et combattent encore plus violemment toute critique et pratique anti-électorale.

7 – Le lobby réformiste est puissant, représenté par les syndicats institutionnels dans les lieux de travail et les structures qui en découlent. Il conforte son influence par les partis, dans les parlements ou structures équivalentes (locales, régionales, internationales). Il gouverne, gère ou cogère l’Etat, ses administrations et institutions, ainsi que de nombreuses caisses sociales (retraites, santé, aides sociales, chômage, mutuelles, etc…).

8 – Les réformistes recrutent pour leurs objectifs du personnel formé dans les écoles de la bourgeoisie. Ces individus recherchent argent et pouvoir, et concourent à embourgeoiser les structures réformistes, et à les intégrer au système social et politique adéquat. Sociologiquement, la croissance des élus, permanents, … bureaucratise les structures qui se juxtaposent à la réalité sociale (dirigeants, cadres, subalternes). Les adhérents se taisent ou se désaffilient, n’ayant aucun poids face aux dirigeants. Ils servent de main d’œuvre gratuite.

9 – La corruption sévit : détournements des protections juridiques, des heures de délégations, dérogations, favoritisme, avantages, passe-droits ; chacun négocie son pouvoir pour ses intérêts personnels.

10 – Les ressources des partis et syndicats institutionnels proviennent majoritairement des finances publiques, les cotisations étant résiduelles. Résultat, les personnels de ces institutions sont des quasi-fonctionnaires. Elles-mêmes sont devenues, comme l’écrivait Althusser, des appareils idéologiques de l’Etat qui vendent du rêve, de l’espoir, prodiguent des grands principes humanistes pour séduire les électeurs, mais qui ont fonction d’encadrer, domestiquer, discipliner pour réprimer le prolétariat. Ce sont des outils efficaces car plus ils sont puissants, plus les inégalités se maintiennent ou croissent, plus l’oppression est subtile.

11 – Mais, si par le plus grand des hasards, par un accident de l’histoire, le réformisme et le cadre pseudo-démocratique du parlementarisme, devenaient une gêne, voire une menace, la bourgeoisie, fidèle à ce qu’elle est, ferait un coup d’Etat, établirait la dictature, le temps de liquider les subversifs, de mater les agités, avant de permettre le retour de la pseudo-démocratie.

n Le marché des réfugiés, de la pauvreté et de l'exploitation

 

Réfugiés, un marché sous influence

Daniel Peymans "Je recommande vivement l'ouvrage suivant: "CRITIQUE DE L IDEOLOGIE INSURRECTIONNALISTE" (Prolétaires internationalistes) Ed. Communauté de lutte"

11/01/2018

La démocratie selon l'Etat du marché !

n

La démocratie selon l'Etat du marché !

Plutôt que de l’insignifiant verdict des urnes, la démocratie représentative tire sa légitimité de notre incapacité à influer sur notre propre existence et nos rapports sociaux. L’Etat démocratique a pour rôle de réduire à l’impuissance toutes celles et ceux qui sont tentés par les transgressions des ordres de l’économie, en diluant leurs exigences dans le triomphe général de la servitude volontaire. A noter que le poids des lobbies, les lourdeurs bureaucratiques et le pouvoir des spécialistes sont autant de facteurs structurels qui rendent d’autant plus inopérants les principes angéliques du dogme démocratique.Dans la société de l'Etat démocratique, l’uniformité culturelle que véhiculent les médias engendre une hébétude névrotique de la masse des spectateurs. On peut acheter des dizaines de journaux qui tous disent la même chose ; on peut y assister à des joutes acharnées entre politiciens et entre entrepreneurs qui tous défendent des programmes ou vendent des marchandises interchangeables.Sous le dogme démocratique de cet ETAT , tout y est permis mais rien n’y est possible, hors des règles truquées du marché.

 

Democracy according to the state of the market!

Rather than the insignificant the result of the polls, representative democracy derives its legitimacy from our inability to influence our own existence and our social relations. The role of the democratic state is to reduce to impotence all those who are tempted by the transgressions of the orders of the economy, by diluting their demands in the general triumph of voluntary servitude. It should be noted that the weight of lobbies, bureaucratic red tape and the power of specialists are all structural factors that make the angelic principles of democratic dogma all the more ineffective. In the society of the democratic state, the cultural uniformity conveyed by the media engenders a neurotic stupidity of the mass of spectators. You can buy dozens of newspapers that all say the same thing; we can attend fierce games between politicians and entrepreneurs who all defend programs or sell interchangeable goods. Under the democratic dogma of this STATE, everything is allowed but nothing is possible, outside the rigged rules of the market .

¡Democracia según el estado del mercado!

En lugar del insignificante veredicto de las urnas, la democracia representativa deriva su legitimidad de nuestra incapacidad para influir en nuestra propia existencia y nuestras relaciones sociales. El papel del Estado democrático es reducir a la impotencia a todos aquellos que son tentados por las transgresiones de los órdenes de la economía, diluyendo sus demandas en el triunfo general de la servidumbre voluntaria. Cabe señalar que el peso de los grupos de presión, la burocracia burocrática y el poder de los especialistas son todos factores estructurales que hacen que los principios angélicos del dogma democrático sean aún más ineficaces. En la sociedad del estado democrático, la uniformidad cultural transmitida por los medios engendran una estupidez neurótica de la masa de espectadores. Puede comprar docenas de periódicos que dicen lo mismo; podemos asistir a juegos feroces entre políticos y empresarios que defienden programas o venden productos intercambiables. Bajo el dogma democrático de este ESTADO, todo está permitido pero nada es posible, fuera de las reglas manipuladas del mercado. .

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte
 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu