Avertir le modérateur

16/07/2017

Dans le secret de la violence sociale

n

« Il y a trois sortes de violence. La première, mère de toutes les autres, est la violence institutionnelle, celle qui légalise et perpétue les dominations, les oppressions et les exploitations, celle qui écrase et lamine des millions d'hommes (et de femmes) dans ses rouages silencieux et bien huilés.
La seconde est la violence révolutionnaire, qui naît de la volonté d'abolir la première.
La troisième est la violence répressive, qui a pour objet d'étouffer la seconde en se faisant l'auxiliaire et la complice de la première violence, celle qui engendre toutes les autres.
Il n'y a pas de pire hypocrisie de n'appeler violence que la seconde, en feignant d'oublier la première, qui la fait naître, et la troisième qui la tue. »

 

 
 
 
L’image contient peut-être : une personne ou plus, chaussures et texte

 Violences policières : Un rapport publié mercredi recense les violences policières exercées contre les opposants à la loi travail depuis le début des manifestations.Violences policières : le rapport accablant de «Reporterre» LIBERATION.FR

À l'heure où le gouvernement cherche 9 à 10 milliards d'économies dans les services de l'Etat, je me permets de lui signaler qu'il en trouverait déjà la moitié en renonçant à recapitaliser AREVA !Il aurait pu aussi se refinancer sur google, mais a croire que le monde se divise en deux catégories . Google n'aura pas à payer 1,1 milliard d'euros d'impôts
Verdict.
Le tribunal administratif de Paris vient de donner raison au géant américain Google qui contestait un redressement fiscal de 1,115 milliard d'euros, estimant que sa filiale irlandaise, responsable de ses opérations européennes, n'était pas imposable en France. «La société irlandaise Google Ireland Limited (GIL) n'est pas imposable en France sur la période de 2005 à 2010», a résumé le tribunal.

 
 

 
Cécil Mévadat - "La Violence" (Jaurès, 1906) - YouTube


 Marlène Schiappa : «Les subventions en direction des associations sont maintenues» Ce week-end, le Journal du Dimanche a relayé les inquiétudes d'associations prenant en charge la prévention des violences sexuelles et sexistes et l'accompagnement des victimes, informées d'une probable baisse de 25% du budget qui leur est consacré.

 

En 2011, François Hollande en campagne électorale se rendait devant l'usine Goodyear d'Amiens avant sa fermeture et prenait des engagements rassurants, mais non suivis d'effet. A Goodyear comme en bien d'autres usines, la colère des salariés déçus qui voulaient préserver leur emploi a alors laissé place à des manifestations déterminées, quelquefois violentes. Le réalisateur s'est lancé dans une plongée dans le monde du travail, a rencontré des centaines de salariés, d'ouvriers. Ceux qui hier ont été confrontés à des occupations d'usines, à des séquestrations de patrons, à Sony, Molex, Caterpillar, Sodimatex, Continental.
 
Dans le secret de la violence sociale - YouTube

 

Luttesinvisibles

Plus de 300 000 suppressions d'emplois en cours ou envisagées (hors projets Macron...)

ET SI TOUTES LES VICTIMES DEJA PROGRAMMEES DES LICENCIEMENTS SE RETROUVAIENT LE 12 SEPTEMBRE
Liste non exhaustive de "plans sociaux", fermetures, liquidations, licenciements et suppressions de postes en cours, projetés ou dans l'air.
Au total plus de 300 000 suppressions d'emplois annoncés ou en prévision depuis 2016, courant 2017 et plus de 320 000 si on va un peu au delà de fin 2017 (les chiffres et les estimations citées sont données soit par la presse soit par les organisations syndicales). Et bien sûr, tout cela indépendamment des projets de suppressions de postes de fonctionnaires par Macron...
1. Périscolaire 20 à 30 000
2. Hôpitaux, 22 000

...

55. Nestlé ?
356. Chocolaterie Monbana ?
357. William Saurin ?
358. Filiaire dentaire, 30 000 ?

et tellement d'autres dont les collectivités territoriales soit 100 000 suppressions d'emplois selon l'estimation de la CGT puisque la moitié des collectivités territoriales envisagent des licenciements et d'autres encore dans de multiples associations sociales et culturelles qui liquident faute de subventions et que Bastamag estime à 30 000 suppressions d'emplois, ce qui est le cas chaque année depuis 3 ans. Et à tout cela, il faut rajouter les emplois induits...

Source  la photo de Luttesinvisibles.

 

 Les maîtres ne sont pas à choisir, mais à destituer ! Jadis, le roi était sacré, doté de pouvoirs magiques et oint d’une huile miraculeuse. Entrant dans les bonnes villes de France, honoré de bustes et de médailles, il régnait "sur ordre de Dieu". Mais Dieu est mort entre-temps, et une Révolution plus loin, il fallait trouver un moyen pour que l’Etat absolu que les rois avaient créé survive. Ce moyen, ce fut la souveraineté du peuple, vous savez : celui qu’on réduit en bouillie pendant les guerres, celui que l’on hypnotise au moyen de la télévision, celui à qui l’on vole le fruit de son travail en lui disant qu’il est moins intelligent que le patron qui le dirige 

 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu