Avertir le modérateur

21/06/2014

Le festival d'Avignon menacé :

n

 "PEUX T'ON RIRE DE LA CRISE FINANCIERE AVEC TOUT LE MONDE ?
BONNE QUESTION !


" Passé un certain degré de généralisation, la dérision devrait plutôt être prise pour un symptôme inquiétant, celui d'un stade de détérioration démocratique où, toutes les protestations étant vouées à rester ignorées, tous les médiateurs ayant cessé de médiatiser, tous les "représentants" ayant trahi la représentation, il ne reste plus à la masse des gouvernés que le parti d'en rire, parti despéré, à qui la dérision, seule chose qui lui reste, est l'arme du tout dernier recours - avant peut-être de se retourner brutalement et d'en venir aux pavés". Frédéric Lordon (Surréalisation de la crise)".
Marie Pierre Bruyat, Chomeurs Rebelles

La Finance imaginaire, "
 
 
"Je vais vous dire qui est mon adversaire, mon véritable adversaire. Il n'a pas de nom, pas de visage, pas de parti. Il ne présentera jamais sa candidature. Il ne sera pas élu. Et pourtant, il gouverne"

"Mon adversaire, c'est le monde de la finance.En 20 ans, la finance a pris le contrôle de nos vies. En une fraction de secondes, il est désormais possible de déplacer des sommes astronomiques, de faire tomber les banques. Les G20 se sont succédé sans résultat tangibles. En Europe, seize réunions de la dernière chance n'ont jamais rien donné. Les banques, sauvées par les Etats mangent la main de ceux qui les ont nourri. Ainsi la finance s'est affranchie de toute règle, de toute morale, de tout contrôle".
Hollande, le Bourget 2012

 
Le discours de François Hollande au Bourget  :


La finance, mon adversaire n'a pas de visage et elle ne se présente pas aux élections". Pour le chercheur Geoffrey Geuens, cette phrase prononcée par François Hollande lors de son meeting du Bourget est emblématique du discours politique dominant qui oppose marché financier et Etat, deux entités sans chair et sans visage.

Entretien Daniel Mermet avec Geoffrey Geuens. Voir les autres articles dessus
voir ce soir :
L'exercice de l'Etat  Drame réalisé en 2011 par Pierre Schoeller . Mardi 2 octobre de 20:55 à 22:45 sur Canal+ Voir dans la grille
 
Noire finance sur
Arte  Voir dans la grille : liste des épisodes. Le bal des vautours - mardi 02 octobre 2012 et La grande pompe à phynances - mardi 02 octobre 2012
 
François Hollande - Discours du Bourget - 22 janvier 2012 :

 

Le festival d'Avignon menacé :

En France, les intermittents ne décolère pas. La CGT spectacle appel même a poursuivre la grève pour l'ensemble du mois de juillet. Les festivals de cet été sont plus que menacés En première ligne : Avignon Les propositions de Manuels Valls n'a pas réussi a apaisé la situation Hellfest, Avignon : quelle menace sur quel festival ?

 

" Chômeurs, précaires, Intermittents, tous ensemble ! " : l'été sera chaud sur les tréteaux. Les intermittents du spectacle reste en haut de l'affiche A l'approche des festivals, ils mettent la barre toujours plus haut. Pour le gouvernement, il y a périls dans la demeure quand on sait que le monde du spectacle est proche de la gauche. Hier soir, Manuels Valls est monté sur scène pour jouer le « monsieur loyal" avec d'un coté le bâton avec la convention chômage sera entériné et de l'autre la carotte : l'état va aider les intermittent a avaler la pilule du différé de paiement.

 

Manuels Valls, premier ministre : " L'état va entreprendre la méthode du différée. C'est l'avenir qui le financera pour que Pole Emplois n'est pas a fliquer les intermittent concernés. En d'autre terme, les intermittent concernés ne verront pas de changement dans leurs situations par rapport à la situation actuelle. Les faits différés seront totalement neutralisé par cette intervention de l'état. "

 

Après ce geste, le premier ministre pensait avoir éteint les feux culturels. La CGT spectacle joue les premier rôle dans cette " série noire" maintien son préavis de grève jusqu’à la fin du mois et le reconduit pour le 12 juillet . Elle appel aussi à une grève massive le quatre juillet, date du début du Festival d'Avignon.

 

Denis Gravouil, secrétaire de la CGT spectacle : " Personne n'est dupe, c'est une mesure pour passer l'éponge. Il faut que l'on ai une autre sorti de crise que celle ci.

 

En claire, le feuilleuton plus belle la vie des intermittents n'est pas près de s'arrêter. Pour corser le tout, Manuels Valls a promis de remettre à plat le système des intermittents d'ici la fin de l'année. Une nouvelle mission de Mission Impossible.

 

L'avenir des intermittents :

La colère des intermittents face à la réforme d'indemnisation. Nous allons au cloueur de la contestation.au printemps des comédiens à Montpelliers.

 

Les intermittents du spectacle dénoncent la réforme sur l'assurance chômage validée en mars dernier par les partis et les partenaires sociaux a savoir le Medef, le syndicats des patrons, l'Etat et les syndicats de salariés ( FO, CFDT et CFTC) cette réforme durcie les conditions d'indemnisations des demandeurs d'emplois et notamment les intermittents. Pour eux, elle prévoit un nouveau plafonnement des revenus et un différé d'indemnisation. En claire, les bénéficiaires devront attendre plus longtemps avant de toucher une identisation. Le gouvernement jusqu’a trente juin pour valider ou nom

 

Culture : intermittents en Grève :

 

Le gouvernement a jusqu'au 30 juin et pour l'heure, il renvoie "les partenaires sociaux" dos a dos. En s'immergeant à Montpellier, dans le centre de la colère mais solidaires des Intermittents.

 

 

Un nouveau statut qui durci les règles notamment sur le délais d'indemnisation du chomage. Un texte qui touche et frappera près de la moitié des intermittents contre à peine 10% aujourd'hui. Du coup autant de personnes poussaient vers une plus grande précarité et in fine vers la sortie, contrainte d'abandonnée leurs métiers artistiques au nom de l'économie.

 

Ripostes n°1 - Le déficit des annexes 8 et 10 des intermittents du spectacle
 
"Le déficit des annexes 8 et 10 des intermittents n'existe pas" - Mathieu  :  Intégralité de l'audition de Mathieu Grégoire, Maître de conférences à l'Université de Picardie (CURAPP), à l'Assemblée Nationale par la mission d'information sur l'emploi dans les métiers artistiques le 20 décembre 2012.

 

" la précarisation des intermittents va faire qu'il va y avoir un gros problème. et tout cela vient avec une chose en plus : le désengagement dans le budget de la culture "

 

Nicolas Bouchaud, , comédien : " Tout les jours je me lève en me disant de poser la question au gouvernement : Mais ou vous êtes? Est ce que vous êtes coincé par ce pacte de responsabilité est un pacte avec le diable . est ce que vous pouvez en sortir ? La question a se poser : Est ce encore un gouvernement de gauche?

 

Ne rien céder, ne rien céder !

 

Le mouvement des intermittents du spectacle continue - YouTube :

 

Le blog des intermittents du spectacle par MesCachets.com

intermittents du spectacle - France Culture

L'avenir des intermittents : L'Indigné Révolté

07/01/2013

Festi-ZAD

Festi-ZAD, autant que tout se passe bien !

Keny Arkana - La Rage (with English Subtitles) ,

Un texte sur le festizad, à lire et à diffuser, vu le 03/01/13 ici :

http://gaspardverdure.wordpress.com/2012/12/31/festi-zad-...

Festi-ZAD, autant que tout se passe bien !

Qu’on le veuille ou non, le festi-ZAD va bien avoir lieu du vendredi 4 au dimanche 6 janvier 2013 sur le site de la ZAD (Zone A Défendre du projet de futur aéroport sur la commune de Notre-Dame-Des-Landes (44)). Annoncé depuis quelques semaines, la machine est lancée et ne peut pas faire marche arrière, beaucoup de monde a prévu de se rendre sur le site ce week-end. Malgré tout, cet événement suscite quelques polémiques plus ou moins compréhensibles. Ne tombons pas dans le clivage pour ou contre le festi-ZAD, on a bien assez à faire avec la lutte contre l’aéroport et son monde, le festi-ZAD va avoir lieu, ne perdons pas d’énergie à s’y résoudre, mobilisons nous afin qu’il se passe au mieux. Il peut, il doit être une réussite, son impact doit redoubler encore la formidable mobilisation qu’a entrainé la manifestation du 17 novembre qui a rassemblé 40 000 personnes sans encombre !

Est-ce un festival ou une manifestation festive (manifestive), une free-party ou un piquet de guerre en musique ? Un peu tout ça à la fois et son contraire, peu importe le terme exact, ce festi-ZAD va rassembler énormément de monde différents, et pour que tout se passe bien, il va falloir que tout le monde y mette de la bonne volonté. Je peux lire et entendre beaucoup de monde qui reprochent à d’autres de demander quel jour et quelle heure passe tel ou tel artiste, comme dans un festival ou le public est souvent passif. Ce genre de questions reçoit souvent des réponses assez virulentes du style : « on s’en fout, tu viens pas ici pour la musique, ici c’est la guerre, ici on en chie, c’est pas Disneyland, tu vas te faire matraquer la tronche alors à quelle heure passe ton idole en s’en balance ! ». Je ne sais pas exactement qui répond de la sorte, mais ce genre de réponse plus ou moins nuancée est courante, est-ce un guerrier professionnel qui a creusé toutes les tranchées sur place ou un geek derrière son écran qui a lu moult articles ressassant la violence sur place ?

Quoiqu’il en soit, il faut éviter la grosse parano et le clivage entre les différentes personnes qui viennent et viendront sur place, et ce quelque soit leur motivation ! Se faire faire la morale agressivement crée et créera toujours l’effet inverse recherché. La situation et les conditions sur la ZAD sont certes difficiles, il faut que les gens qui viennent ici le sachent, pas question de leur faire miroiter un festival avec stands galette-saucisses, paella et campings avec douches chaudes, mais ne les faisons pas fuir en les traitants de cons ou de consommateurs-soumis qui ne savent même pas pourquoi ils viennent ! Expliquons-leur tranquillement, même si c’est lourd, mais ravalons notre fierté pour ne pas desservir la cause.

Tout-le-monde n’est pas obligé d’être calé à 100% sur l’opposition du projet d’aéroport pour gagner son passe-droit de venir au festi-ZAD, sinon beaucoup d’occupants de la ZAD pourraient également la quitter dés aujourd’hui. Chacun a ses raisons de venir sur place, la fête en est une bonne à l’instar de la lutte, sachant que l’un peut mener à l’autre et réciproquement. Si on veut que les personnes qui ne savent pas trop pourquoi elles viennent au festi-ZAD repartent avec de la conviction et de la motivation intelligente pour la lutte, il faut savoir les accueillir avec sourire et chaleur, même s’il fait froid. Le froid et la boue sont plus faciles à supporter si le coeur est léger. Si certaines personnes sur place sont fatiguées et du coup sur les nerfs et agressives, il serait peut-être bon pour elles d’aller se reposer quelques-jours pour revenir ressourcées, il y a beaucoup de monde sur place et un tel roulement de personnes pour qu’un zadiste-fatigué-blasé qui part quelques temps ne soit pas un cruel manque pour l’ensemble.

 Chacun est indispensable à partir du moment où il n’est pas un boulet pour le reste. Profitons de ce festi-ZAD pour motiver encore plus de personnes à vouloir s’impliquer dans l’occupation de la ZAD par la suite, cela permettra plus de fraicheur à la lutte, plus de roulement, cela permettra également de redresser quelques signes de fatigues visibles sur certains endroits de la ZAD, ne crachons pas sur de futures éventuelles bonnes volontés sous prétextes qu’elles ne sont jamais venues ou qu’elles ne sont pas assez impliquées ou je ne sais quoi. Ne perdons pas de nos esprits l’élan de solidarité et de motivation qu’a suscité la manifestation du 17 novembre, 40 000 personnes heureuses de patauger dans la gadoue en construisant des cabanes sur une journée, bien sûr tout-le-monde ne pouvait pas rester, heureusement j’ai envie de dire ! Et puis chacun s’implique comme il peut, et quand il peut, cette lutte contre l’aéroport est un sujet complexe qui nécessite du temps et de l’analyse, personnellement je ne maitrise pas tous les paramètres du sujet pour m’en exprimer publiquement, mais je suis convaincu de son inutilité et de l’absurdité que cela représente. Par ailleurs je ne pense pas que le festi-ZAD parte en guérilla comme certains le craignent (ou l’espèrent ?), comme pour le 17 novembre, la présence policière risque de se faire très discrète, si ça part en cacahuète, ça sera plutôt plus tard, mais pas en présence de 80 000 personnes, ne doutez pas de la stratégie médiatique des gouvernants, il ne s’attaqueront pas à un rassemblement festif et citoyen, bien que celui-ci soit illégal, ils sont peut-être vicelards, mais pas fous !

Pour finir, sur place s’applique l’autogestion, je ne vais pas partir sur un pamphlet sur le sujet, mais ce principe étant quand-même bien à l’encontre du fonctionnement de la société en général, les gens qui débarquent sur la ZAD ne sont pas forcément tous des gens responsables d’eux-même et préparés à ce fonctionnement. Il serait bon d’assumer l’idée que des personnes présentes là-bas depuis des mois connaissent mieux certains principes de base, quand des nouveaux arrivants arrivent, un accueil en douceur avec quelques explications est toujours plus agréable qu’un « gère toi toi-même ! ». Auto-éduquons nous, l’autogestion, ou plutôt ici la cogestion n’est innée chez personne, beaucoup de gens n’osent rien demander par crainte de se faire faire la morale ou envoyer péter par d’autres, c’est dommage. Restons dignes et positifs, l’avenir nous appartiens…

La lutte s’avère encore longue, donc on ne baisse pas les bras et parions sur la réussite du festi-ZAD et des futures initiatives qui vont mûrir de ce mouvement !

A bon entendeur, soyez beaux/belles et fiers/fières de ce que vous fêtes…

Gaspard

festi-ZAD

source : blog cogitationbipedique,l'indigné :,

NDDL : le droit de l'environnement mis à mal - l'indigné révolté,

PREMIÈRE VICTOIRE À NOTRE DAME DES LANDES ? - l'indigné

  compte-rendu des rencontres inter-comités des 15-16 décembre 2012

le blog de l'Indigné, du chiapas soutien à nddl , Ayraultport : arguments bidons , Festi-ZAD - citoyenactif, Notre-Dame-des-Landes, une résistance qui ne se laissera pas dicter sa conduite ! - Altermonde, compte-rendu de l'ag du mardi 15 janvier au Transfo , La terre on s’la partage, mais quoi faire ?- Alterfinance, rubrique ressource/tract :  , témoignage d'un militant NDD - Saltabank, mercredi 12 décembre 2012 : NDD et Souriez vous êtes filmé-e-s - Antalya

05/12/2012

Les Ramoneurs de Menhirs

 
 Les Ramoneurs de menhirs - Wikipédia : Les Ramoneurs de menhirs est un groupe breton de punk celtique, formé en 2006. Il est constitué du couple de sonneurs Éric Gorce à la bombarde et Richard Bévillon au biniou, du chanteur traditionnel vannetais Maurice Jouanno, de Loran (guitariste du groupe Bérurier Noir), de Louise Ebrel, de Totos (pour le Merch), de Julie Pixhell ("l'Araignée qui tisse les réseaux") et de Laurent Mass (régie son, lors des concerts). Les Ramoneurs de menhirs se produisent aussi bien en fest-noz qu'en concert.
Compilations]
  • 2007 : Breizh disorder, volume 6 (Yaw ha yaw ha yaw - version live)
  • 2009 : Rock e Breizh (Trist eo dinn ma flanedenn - inédit)
  • 2009 : In The Spirit Of Total Resistance - Free Leonard Peltier! (Bell'ARB - extrait de l'album Dañs an Diaoul)
  • 2011 : Breizh disorder, édition spéciale (vinyle 33 tours) (Redadeg - inédit)
  • 2012 : Compilation Pirate-Punk volume 1 (Auschwitz planète)

Notes et références

 
 
LES RAMONEURS DE MENHIRS - La blanche hermine [live à Quimper] :
 
LES RAMONEURS DE MENHIRS à la Morue en Fête - Part II : : LES RAMONEURS DE MENHIRS en live lors de la Fête de la Morue à BINIC - BZH - France - le 17/05/2012
 
Les ramoneurs de menhirs / Berurier Noir :  : Reportage bien sympa sur les ramoneurs ainsi que sur les beru.
y'a un souci avec la video (decallage son/image)
Lien Facebook avec la video bien callée : https://www.facebook.com/photo.php?v=405123879537504
 
Interview avec Les ramoneurs de menhirs au festival Les Courants 2011 :  : Le blog LES INTERWEB présente son émission "Aujourd'hui avec Les ramoneurs de Menhirs" au festival Les Courants 2011

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu