Avertir le modérateur

04/10/2017

Jeux de massacre

n

Faux jetons

Aucun texte alternatif disponible.
 

  "Les guerres, ce sont des gens qui ne se connaissent pas et qui s'entre-tuent parce que d'autres gens qui se connaissent très bien ne parviennent pas à se mettre d'accord." Paul Valéry

"A une époque de supercherie universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire."

 n Il reste encore 3 mois en 2017.....y a encore des pro-legalisation des armes à feu? La fusillade de dimanche soir à Las Vegas vient alourdir un bilan de morts par balles déjà colossal. Néanmoins la Chambre des représentants s'apprête à voter deux lois qui vont ravir les «pro-guns».
 

SUR LE LIVE LAS VEGAS - La cote des vendeurs d'armes grimpe après la fusillade Las Vegas.

Les actions des deux plus gros industriels américains spécialistes des armes (RGR et AOBC, qui détient notamment Smith&Wesson), ont augmenté respectivement de 3% et 4% après la fusillade de Las Vegas, rapporte CNN. Soutenu avec force durant la campagne par la plus grande organisation du lobby des armes à feu aux Etats-Unis, la National Rifle Association (NRA), Donald Trump s'est toujours posé en farouche défenseur du Deuxième amendement de la Constitution, qui stipule qu'«il ne pourra être porté atteinte au droit du peuple de détenir et de porter des armes»

 
Un homme libre est un homme armé.
L’image contient peut-être : texte
 
 

D'après le quotidien Las Vegas Review Journal , le tueur aurait fait l'objet d'une ordonnance pour un anxiolytique en juin, médicament qui peut générer des comportements agressifs. Le shérif a ajouté que les possibles indices d'une maladie mentale étaient étudiés par les enquêteurs.

1Nice : " François Grob Une petite pensée sur le massacre à Nice.

On ne sait pas s'il s'agit d'un attentat ou un acte de folie. Par exemple, pour le cas de crash de l'avion avec le co-pilote dépressif suicidaire, il ne s'agissait pas d'un attentat, mais d'un acte de folie qui n'était pas motivé par des convictions politiques ou religieuses. C'est beaucoup la nationalité, tunisienne, qui a directement convaincu les médias qu'il s'agissait de terrorisme. C'est un peu léger. Si le copilote dépressif avait été arabe, c'est sûr que tous les médias auraient aussi parlé direct de terrorisme et pas d'acte de folie.

04.10.17 Clifford Levy. @cliffordlevy SUIVRE Si tes crétins de contempteurs veulent une vraie apologie du terrorisme, en voici : 
 

Le New-York Times publiait mercredi des photographies de la chambre du tireur de Las Vegas, qui a tué au moins 58 personnes dimanche. On y voit notamment plusieurs armes, sur le sol et sur un fauteuil, non loin du corps allongé d'un homme. Stephen Paddock a tiré sur la foule depuis cette luxueuse suite du 32e étage de l'hôtel Mandalay Bay.

 

 

 

Je suis certain que nous en apprendrons plus sur ce nouvel "accord" au cours des prochains jours et des prochaines semaines. Pour le moment, il est vraiment difficile d'en connaître les termes exacts. Si l'on se base sur les informations des médias, aucun responsable ne dit les choses clairement.

Par exemple, selon un haut responsable de l'administration Obama cité dans le New York Times, "c'était comme un Rubik's Cube. Nous avons attendu que les pièces se placent bien". C'est rassurant.

La renaissance des tensions actuelles fait dire que le complexe militaro-industriel est derrière tout ça :

""[...] Eisenhower comprenait les choses différemment", . "Il voyait de quelle manière des forces internes puissantes poussent une machine militaire à devenir un empire... et à faire la guerre. Un 'éducateur' essaiera de se donner de l'importance en insistant pour plus d'éducation. Un boucher voudra plus de viande au menu. Et un homme ayant un pistolet en main déclarera -- avec un sérieux parfait et une sincérité solennelle -- qu'il faut tuer quelqu'un en Syrie pour protéger notre virilité !"

P330 Ce programme peut être résumé en trois points :

-          Séparation stricte et définitive entre ce qui devra constituer Globalia et ce qu’il faut rejeter à l’extérieur.

-          Destruction de toute forme d’organisation politique hors de globallia

-          Maintien d’un  haut degré de cohésion sur tout notre territoire grâce à une forte armature de sécurité intérieure.

L'ennemi, c'est celui qui vous hait et veut vous détruire, l'adversaire, c'est celui qui vous aime et veut vous transformer. Les démocraties cultivent leurs ennemis ; elles liquident leurs adversaires.

  • Globalia, Jean-Christophe Rufin, éd. Folio, 2005 (ISBN 2-07-0309018-5), Réunion des oligarques, p. 470 
  •  

Pourquoi la peur de la bombe atomique est moins palpable...

Réflexion.

«Pourquoi n'avons-nous plus vraiment peur de la bombe ?», s'interroge Le Monde. Alors que le prix Nobel de la paix vient d'être attribué à l'Ican (voir ci-dessous), le quotidien du soir revient sur un aveuglement qui serait dû «avant tout à l'énormité des conséquences qu'aurait une guerre nucléaire», selon Jean-Pierre Dupuy, ingénieur général des Mines et philosophe. Par ailleurs, la représentation de la catastrophe est aussi concurrencée par les risques liés au nucléaire civil, au dérèglement climatique ou à la menace terroriste.

A lire sur Le Monde.fr   

La course aux armements s'accélère. 

 L'Arabie saoudite signe un accord pour acheter des systèmes anti-aériens russes : L'Arabie saoudite a signé jeudi avec la Russie un accord préliminaire ouvrant la voie à l'achat de systèmes russes de défense antiaérienne S-400 ainsi qu'à leur production dans le royaume saoudien, allié traditionnel des Etats-Unis. L'accord a été signé à l'occasion d'une visite du roi Salmane à Moscou, reçu au Kremlin par Vladimir Poutine, a constaté une journaliste de l'AFP. Il prévoit l'achat par Ryad de S400 mais aussi de systèmes antichars Kornet-EM, de lance-roquettes TOS-1A, de lance-grenades AGS-30 et de fusils d'assaut Kalachnikov AK-103, selon les modalités précisées dans un communiqué de la Saudi Arabian Military Industries (SAMI).

Achetons, achetons...
Pendant ce temps, on achète encore plus d'armes. Si vous vivez au Moyen-Orient, vous pouvez voir les carnets de chèques sortir. Evidemment l'Arabie Saoudite est sur les rangs. Si l'Iran est sur le chemin de la bombe atomique (et même un raccourci) alors les Saoudiens ne voudront pas être en reste. Il faut s'attendre à une augmentation des ventes d'armes conventionnelles, de radars, de systèmes de contrôle et de commandement, et plus encore... ainsi qu'à un bon petit programme nucléaire sponsorisé par Riad.

Qui vendra ? Oh, toujours les mêmes, c'est certain. Boeing et Lockheed. Raytheon ; cette entreprise est fortement centrée sur les ventes militaires étrangères.

Prenez l'Inde et le Pakistan, toutes deux des puissances nucléaires établies. Si les deux pays ne s'apprécient guère, ils ont tout de même fini par comprendre comment traiter l'un avec l'autre.

A présent, ajoutez l'Iran dans le paysage. Cela complique les choses, un troisième acteur nucléaire dans le voisinage. Il faut donc s'attendre à ce que l'Inde et le Pakistan se mettent eux aussi à acheter des systèmes à la mesure d'un Iran nucléaire -- radars, systèmes de contrôle et de commandement, systèmes de frappe longue portée, munitions de précision. Le Pakistan achètera probablement des équipements chinois et dans une moindre mesure américains/russes. L'Inde achètera des équipements russes et américains ; certainement pas chinois, pour des raisons évidentes.

Franchement, et éloignons-nous du Moyen-Orient, si je devais décider de la politique pour, par exemple, le Japon ou la Corée du Sud, je regarderais les agissements des Américains par rapport à l'Iran, et injecterais beaucoup plus d'argent dans mon propre programme nucléaire national secret.

La Corée du Sud et le Japon doivent-ils réellement continuer à faire confiance aux Etats-Unis et à leur "parapluie nucléaire" ? Pas une seule seconde. Les Etats-Unis ne sacrifieront jamais un centimètre carré de leur territoire pour venger une attaque d'un tiers sur Séoul ou Tokyo.

Attendez-vous donc également à une accélération de la course aux armements en Asie. Avions, bateaux, sous-marins, équipements électroniques, munitions, capacités logistiques et réseaux. Le monde s'arme.

 

ENQUETE – L'affaire de la vente par l'ancien secrétaire général de l'Elysée de deux tableaux d'un maître néerlandais pourrait en réalité cacher un versement en provenance de la Libye. C'est en tout cas ce qu'affirme Mediapart...

Les perturbations qui ont affecté le réseau de téléphonie mobile en Lettonie le mois dernier ont probablement été provoquées par La Russie aurait testé des cyber-armes  avant de grandes manoeuvres militaires organisées avec la Biélorussie, estiment des responsables baltes et de l'Otan.

Moscou est soupçonné d'avoir interrompu pendant sept heures le réseau de téléphonie mobile dans la partie occidentale de la Lettonie le 30 août. L'enclave de Kaliningrad aurait servi de base avancée à cette opération visant la Suède, précisent des diplomates alliés et des responsables de la sécurité lettone.

 

 Alors, stop ou encore ?

En débattre est urgent. Eviter de laisser détourner ce sujet par les passerelles de l'extrême-droite est crucial. Rejeter les fausses solutions magiques est fondamental.

 

Finalement, l'amour de la guerre développe la haine contre l'ennemi, l'amour du parti, et la joie de voir triompher le Parti

 

"Cette union nationale hypocrite, saluée par tous les dictateurs, censeurs, semeurs de haine et de misère, capitalistes et racistes de tous poils fait froid dans le dos... Je suis La Canaille, Jamais Nationale, Humaniste, Internationaliste, Anti Cléricale et Anti Militariste." ( La Canaille) Et bien j'en suis.....


C'est reculer que d'être stationnaire. C'est tourner en rond que d'en rester à des déclarations d'intentions. C'est se condamner à l'échec que de ne pas examiner et dépasser les erreurs.
Par delà les chapelles idéologiques, il y a des savoirs-faire qu'il devient urgent d'échanger pour le bien de tou-te-s.
Y.Y.
http://blogyy.net
http://jeluttedoncjesuis.net

Ne l'argent libyen derrière l'affaire des tableaux de Claude Guéant ?CRÉÉ : 19-07-2015 21:13

La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama”

La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama” : Elections américaines | Robert Greenwald, réalisateur et producteur de films militants, dénonce “l'emprise croissante des entreprises privées sur les conflits”. Un business douteux que Barack Obama a laissé prospérer.Le 30/10/2012 à 00h00 
Propos recueillis par Hélène Marzolf

PPT]Privatisation de la guerre: enjeux et risques. - Défense

La privatisation de la guerre au XXIème siècle – vers un retour en ...

 La privatisation de la guerre aujourd'hui 1 Paris 2012 - YouTube 

Syrie: le CICR déplore un fort pic de violence »s'est dit aujourd'hui "préoccupé" par les centaines de civils tués en Syrie et les milliers de nouveaux déplacés, alors que le pays connaît son "plus fort pic" de violence depuis la bataille d'Alep.  Lire aussi - Syrie : mémoires de sang  Le dollar, l'arme qui tient les entreprises à distance de l'Iran - Les EchosLes entreprises françaises accélèrent leur retour en Iran - Le Figaro

LIRE AUSSI :

» Boko Haram exporte à nouveau sa terreur au Niger

16/09/2017

The State

n

Une étude sociologique menée directement auprès de djihadistes permet de mettre diverses théories à l’épreuve du terrain. #abonnés la publication de Le Monde

 
Au terme de cette étude, publiée le 7 août, peut-on en conclure qu’il existe des constantes dans la radicalisation d’un individu ? Oui, répondent les auteurs de l’enquête, à condition de raisonner en termes de processus plutôt que de seuls déterminants psychosociologiques, pour pouvoir « mettre en résonance les causes structurelles et les choix individuels qui vont construire un parcours militant de plus en plus violent ».

Pas de passé militant

Parmi les caractéristiques que l’on retrouve fréquemment, figure le fait que presque aucun de ces hommes n’a de passé militant et ne dit avoir été victime de discrimination en amont de son implication dans une entreprise terroriste.

« Tous arrivent tardivement à la religion, explique Romain Sèze. Ce sont des “born again” [venus à la foi à l’âge adulte] ou des convertis. Cet apprentissage tardif est individualisé, le plus souvent autodidacte dans un premier temps

LEMONDE.FR
 

Daech, paroles de déserteurs - Arte 15 mars 2016 - Video Dailymotion

sculé vers Raqqa .

 

 

Des transfuges de l’organisation État islamique témoignent. Un documentaire exceptionnel sur la vie quotidienne et les pratiques de Daech et sur les conditions de ce périlleux travail d’exfiltration... Des témoignages illustrés par des vidéos, souvent d'une grande violence, trouvées sur les téléphones portables de combattants de l'État islamique ou de déserteurs. En aidant les déserteurs à fuir et en recueillant leurs témoignages, les membres du réseau veulent dénoncer les mensonges de l’EI et son culte de la violence  
Les déserteurs de lÉtat Islamique 

 

ootball d’Homs, devenu chef rebelle, s’est radicalisé au fil des désillusions, un nombre important de rebelle modéré ne pourrait pas digéré "la lâcheté" de ceux qui ont signé et renforcé la rébellion djihadiste. Abdel Basset Sarout, décharné et les traits tirés, jurait à la caméra de la chaîne d’opposition syrienne Orient News :  Le jeune gardien de but, promis à une carrière internationale, a évolué avec la révolution. Son cheminement a été immortalisé dans le documentaire Homs, chronique d’une révolte, du réalisateur damascène Talal Derki, qui a filmé le jeune homme dès les débuts du soulèvement contre le régime, en 2011, jusqu’en avril 2013. Basculement progressif

A lire  A lire Homs, chronique d'une révolte

L’attirance de Sarout pour l’EI est symptomatique d’une « radicalisation d’une partie des révolutionnaires syriens, se sentant abandonnés à la fois par les démocraties occidentales, les monarchies du Golfe et les brigades rebelles modérées », analyse le chercheur Romain Caillet, dans un rapport sur la progression de l’EI dans la région d’Homs, publié en août par la fondation norvégienne Noref. De plus en plus de rebelles d’Homs, impressionnés par la richesse et la force de l’EI, se tournent vers cette organisation, qui a renforcé son implantation dans le centre de la Syrie après avoir conquis les provinces de Rakka et Deir ez-

Le replis depuis un an de Daesch ne vient pas des frappes a répétition, ou d'une / des coalitions anti daesch aux intérêts contradictoires, mais de la fermetures des frontières empêchant les nouvelles recrues d'arriver et de l'aliénation d'une partie de la population aux contrôle de ce mouvement autoritaire, répressif...

ARTE+7 | Daech, paroles de déserteurs : Daech, terrorisme, soldat, Syrie, Turquie , Géopolitique Daech, paroles de déserteurs 

 
Trailer | The State | New Drama | Coming Soon

 The State est une mini-série britannique créé par Peter Kosminsky et diffusée entre le 20 et 23 août 2017 sur Channel 4. En France et en Suisse elle est diffusée depuis le 4 septembre 2017 sur Canal +Wikipédia Plusieurs jeunes britanniques se rendent en Syrie pour rejoindre les rangs de Daesh.

 
Elle cherchait à percer les mystères de l'endoctrinement par Daech. La minisérie britannique The State, qui suit quatre jeunes Britanniques ayant rejoint l'organisation terroriste, n'est pas du goût de tous outre-Manche, et surtout pas des tabloïds britanniques.
 
À LIRE AUSSI Terrorisme. Djihadi John : une leçon de marketing
 
Un autre journaliste du Guardian juge que la minisérie est “bien documentée et fondée sur des histoires vraies” :
C'est ce qui a été le plus difficile pour M. Kosminsky : comment permettre aux spectateurs de s'identifier à ces personnages et même de trembler un peu pour eux, sans en faire l'apologie.”
 
Royaume-Uni. “The State”, la série sur Daech qui fait polémique

Pour Le telérama Une fiction très documentée relate l'histoire de Britanniques partis rejoindre l'Etat islamique en Syrie. Avec une volonté d'objectivité qui provoque le débat. Avec The State, Peter Kosminsky s'empare d'un sujet brûlant : celui des Britanniques qui abandonnent leur patrie au nom du djihad.
 

En 2007, il avait exploré une thématique approchante dansThe Britz (Les Graines de la colère), avec l'histoire d'une fratrie musulmane en Angleterre. « Le film évoquait le processus qui transforme les gens en terroristes », explique le réalisateur. Le sujet de la radicalisation a été largement abordé dans la presse et au cinéma, mais, à ma connaissance, aucune fiction n'a encore raconté ce qui se passe pour les volontaires étrangers une fois arrivés en Syrie. C'est cette confrontation entre le fantasme et la réalité que j'avais envie d'explorer. »

 
“Nous avons eu accès à une documentation foisonnante sur le Web, à des blogs, des posts Facebook.”
 

Censée se dérouler à Raqqa, dans le fief syrien de Daech — mais tournée en Espagne —, la série offre un aperçu très documenté de ce qui était resté jusque-là un angle mort de la fiction : la formation des combattants, le bourrage de crâne idéologique, mais aussi la vie quotidienne des femmes : « Parachuter des Anglaises ayant grandi dans un environnement libéral au cœur d'un système où elles sont considérées comme des citoyens de seconde zone, c'est l'aspect que je trouvais le plus intéressant. Shakira, la femme médecin désireuse de travailler à l'hôpital de Raqqa, incarne ce paradoxe : intellectuellement, elle accepte d'entrer dans une organisation où les femmes sont mises à l'écart, mais viscéralement, cela la révolte. »

“Cette jeune fille est issue d'un milieu équilibré et aimant.”
 
La série ne détaille ni le passé des protagonistes, ni les raisons de leur endoctrinement. Mais au fil des épisodes se dessinent des motivations diverses. Ainsi découvre-t-on le sentiment d'exclusion dont souffre Ziyaad, venu accompagner son copain Jalal en Syrie : « Lorsqu'il parle de son foyer, il dit qu'il ne retournera jamais dans ce taudis », explique Ryan McKen, qui l'incarne. Il n'a jamais trouvé sa place en Angleterre, s'y est senti harcelé en tant que musulman. » Tout l'inverse de Jalal, qui, selon l'acteur Sam Otto, « partait avec toutes les chances dans la vie ». Etudiant prometteur, Jalal a suivi les traces de son frère, mort au combat, tout en venant d'un milieu éclairé « qui ne prédisposait pas à l'extrémisme ».


C'est également le cas d'Ushna, jeune fille radicalisée en ligne. « Cette jeune fille est issue d'un milieu équilibré et aimant », explique son interprète, Shavani Cameron, qui, pour caractériser le personnage, s'est inspirée de l'histoire de trois adolescentes du quartier londonien de Bethnal Green parties pour la Syrie en 2016. « Ushna a des points communs avec elles : une scolarité sans problème, une famille solide. La grande question est donc : pourquoi est-elle partie ? Il me semble qu'elle voyait la vie au sein de l'Etat islamique comme une sorte de conte de fées. Le film montre à quel point elle est ignorante, à l'image des jeunes filles endoctrinées sur les réseaux sociaux qui écrivent des tweets très immatures, avec des cœurs partout... »


“Plus la connaissance du Coran est poussée, ancrée, moins les gens sont disposés à se radicaliser.”
 
Avec The State, le réalisateur qui, depuis vingt ans, empoigne des thématiques de société (la guerre en Bosnie dans Warriors, le conflit israélo-palestinien dans Le Serment) agit en défricheur, désireux de privilégier le débat. « Je savais que ce serait compliqué, s'amuse-t-il. C'est plus facile de faire un épisode de Game of thrones !
»
 
Ces encombrantes épouses de djihadistes étrangers emprisonnées en Irak Plus de 1300 femmes et enfants, dont six Français, sont actuellement détenus par les autorités irakiennes après la déroute de l'État islamique. Leur sort est source de négociations.
 
Enfants jihadistes : Comment l'État islamique prépare "la relève" ?

Ajouter cette vidéo à mon blog

ÉTAT ISLAMIQUE - L'EI vient de diffuser une vidéo de propagande mettant en scène un camp d'entraînement jihadiste pour enfants : "les lionceaux du califat" dans la région de Ninive en Irak. Quels sont les messages qui se cachent derrière cette vidéo ? Explications avec notre journaliste Wassim Nasr.
 
Les enfants de DAECH - DOCUMENTAIRE

n Depuis l'instauration du califat islamique en Irak et en Syrie, Daech mène une politique d'embrigadement des enfants, appelés à former une nouvelle génération de djihadistes. Même en dehors des terrains de guerre, Daech pousse des enfants au meurtre.
 
Les enfants de Daech Documentaire

(1) Citons par exemple Ashbal : les lionceaux du califat, de Thomas Dandois et François-Xavier Trégan, diffusé en juin 2017 sur Arte, et le reportage réalisé par Sofia Amara pour Envoyé spécial, en mai 2017.


Réalisé par Dorothée LépineSeamus Halley
Fiche programme

Cette Anglaise considérée comme une recruteuse de l'État islamique avait annoncé des attaques terroristes à Londres l'an dernier. Son fils de 12 ans pourrait avoir été tué avec elle. En 2013, Sally Jones quitte l'Angleterre - avec son fils - pour la Syrie afin de rejoindre l'Anglais Junaid Hussain, à la tête du «CyberCalifat». Il sera tué dans un raid de la coalition internationale en 2015, ce qui vaudra à Jones le surnom de «White widow», «veuve blanche». En Syrie, le couple est accusé d'avoir radicalisé de nombreux Britanniques afin de commanditer un attentat en Angleterre depuis la Syrie.

 n La djihadiste britannique Sally Jones serait morte dans un raid en Syrie

The State -1- (TV Mini-Series 2017)
 
 

n

Tueries de Toulouse et Montauban : « l'Oslo » de la France - Rue89  Les crimes de Toulouse, Montauban, et de nouveau Toulouse ce lundi matin, coïncidant avec la campagne électorale, risquent de générer emballements et récupérations de toutes sortes. Il y a suffisamment d'horreur dans ces drames pour tenter d'échapper à ces pièges qui sont tendus aux Français et à leurs représentants politiques. Le lien reste à établir avec certitude entre ces trois actes criminels, même si les enquêteurs le font prudemment ce lundi matin, sur la base des premiers éléments.
 
Un caractère « communautaire »
 
Il y a néanmoins un point commun à toutes les victimes de cette série noire de meurtres froids : elles ont toutes un caractère « communautaire ». Les tués sont d'origine maghrébine, ou antillais, musulmans ou juifs En direct - Fusillade devant un collège juif à Toulouse: Au moins 3 morts, 2 armes différentes utilisées

Le procureur a pris des réquisitions maximales, eux ont tenté de dissiper le souvenir omniprésent des attentats du 13 novembre: le tribunal correctionnel de Paris rend mercredi son jugement pour sept Strasbourgeois, poursuivis pour un séjour en Syrie entre décembre 2013 et avril 2014. Une "extrême dangerosité": c'est ce qu'a décelé le procureur Nicolas Le Bris dans les prévenus de la filière dite "de Strasbourg", dont Karim Mohamed-Aggad. Son frère Foued, qui était du voyage en Syrie, a été identifié comme l'un des kamikazes du Bataclan. 

Un reportage du Journal du Dimanche révèle aujourd'hui que l'administration pénitentiaire de Fleury-Mérogis (Essonne), où est incarcéré Salah Abdeslam depuis plus de deux mois et où il est censé être totalement isolé et surveillé 24 heures sur 24, s'est aperçue que ce dernier pouvait échanger, la nuit, avec d'autres détenus.

Réalisant l'incident, ses "voisins" ont aussitôt été transférés dans d'autres cellules

Une structure qui donne les moyens et les envie : La prison :C'est comme un grand dépotoire de la délinquance ou des jeunes désœuvrés pourront a la fois se constituer un carnet d'adresse professionnel. Un genre de Linkel du terrorisme , donc ils peuvent se mettre avec d'autre jeunes qui n'ont pas les mêmes compétences Un jeune spécialisé sur le traffic de stupéfiant pourra rencontrer un spécialisé dans le cars jakkong qui pourra lui permettre de lui fournir une voiture volée . Il y a une vraie mutualisation des compétences et en parallèle ces jeunes pourront rencontrer un futur employeurs " Terroriste). terroriste certes, mais employeur. Nous on pensait ! Mon dieu, protégez nous des terroristes, enfermez les en prison. Au final, on devrait dire l'inverse : Mon dieu, protégez nous des terroristes, faites les sortir de prisons. "

 Canada: condamné pour avoir tenté de rejoindre l'EI Ismaël Habib, 29 ans, était devenu en juin le premier adulte au Canada déclaré coupable à l'issue d'un procès pour un chef d'inculpation prévu par la loi antiterroriste votée sous le précédent gouvernement conservateur. "Son adhésion à l'idéologie de l'EI est totale", a noté le juge Serge Delisle avant de prononcer la sentence. "Il était prêt à tout faire pour l'Etat Islamique, même mourir". une motivation personnelle" de sa part pour aller en Syrie, celle "d'aller rejoindre sa femme et ses enfants". 

La loi antiterroriste canadienne adoptée par le précédent gouvernement conservateur permet de porter des accusations contre toute personne soupçonnée d'"une participation à une activité d'un groupe terroriste", selon le code pénal.

Cela vise également les cas où un individu "quitte ou tente de quitter le Canada".

Un combattant américain de Daech capturé L'association américaine de défense des libertés ACLU a appelé vendredi les autorités à dévoiler des renseignements sur l'arrestation d'un combattant américain de l'organisation Etat Islamique (EI), et a également exprimé son souhait de le voir jugé par des tribunaux civils.

Dans une lettre adressée au secrétaire américain à la Défense Jim Mattis, Anthony Romero, le directeur de l'ACLU, demande que cet Américain, qui semble être détenu en Irak, ne soit pas catégorisé comme un "combattant ennemi".

L'administration Bush avait créé ce statut après le 11-Septembre pour pouvoir emprisonner les suspects accusés de terrorisme et arrêtés à l'étranger, sans s'embarrasser des protections conférées par la loi américaine.

 Cette affaire permettra notamment d'observer la position de l'administration de Donald Trump sur les droits des détenus suspectés de terrorisme.

Bien qu'aucune politique n'ait été officiellement mise en place, l'administration a semblé être plutôt favorable à l'idée d'enfermer de nouveaux suspects dans la prison de Guantanamo, que Barack Obama voulait fermer, dans le cadre de sa lutte contre les groupes jihadistes.

Mais selon Anthony Romero, aucune base juridique ne justifie l'envoi de ce citoyen américain à Guantanamo, où étaient enfermés dans le passé les prisonniers non-américains capturés lors de la lutte des Etats-Unis contre les talibans et Al-Qaïda.

The State -2- , The State -3- , The State -4  (TV Mini-Series 2017)

  THE STATE (El Estado Islámico) Cap II FULLHD (NATGEO)

Flores Magon · 

 

03/01/2016

Démocratie : Les liaisons dangereuses

n

 "  Ils sont tout ce que l'on veut, sauf incompétent, c'est précisément grâce à cela mais aussi à leur intelligence qu'ils sont et se maintiennent au pouvoir, prendre ces gens là pour des incompétent ou des cons serait une terrible erreur. Ne sous estime jamais un prédateur."

la vidéo de Opération Boycott . Apporter des éléments qui permettraient d'alimenter la réflexion des islamophobes :Les Guignols - World company et le ‪#‎Terrorisme‬ A qui profite vraiment le Terrorisme ? Comment gouverner le monde par la peur...! ‪#‎EtatDurgence‬ ‪#‎Amalgame‬ ‪#‎NWO‬

Les financiers et les actionnaires profitent de cette période faste pour les exploiteurs de toutes sortes! Les profits du CAC 40 grimpent de 38% au premier semestre grâce à l'euro faible LATRIBUNE.FR

 

émoignages rares

Les guerres cachées contre Daech Arte 2016 11 08 20 50
 

"Un documentaire passionnant qui met parfaitement en perspective les enjeux géopolitiques et religieux de la lutte contre Daech dans tout le Moyen-Orient. Un décryptage extrêmement utile pour comprendre les failles de la coalition, le double-jeu de certaines puissances comme la Turquie ou l'Arabie-Saoudite, et la question délicate mais cruciale de l'après Daech."
 

 

On entend de plus en plus le discours que mieux vaut une dictature stable a une rébellion civile qui amènerait l'instabilité voir le terrorisme de la part des dirigeants politiques ( Bachar Al Assad n'est plus la priorité) mais aussi des citoyens français en autre. C'est oublié que Bachar Al Assad , comme beaucoup de petit dictateurs ont surfer sur le chantage de l'islamisme ( M. Al Assad a liberé de nombreux islamismes qui ont rejoins Daesh ou le Front Al Nosra pour délégitimer la rébellion modérée aux régime et jouer la politique du pire). Il est aussi responsable de la majorité des morts syriens ( 240 000 morts et la moitié de la population déplacé a l’intérieur et l'extérieur du pays) entretenant l'esprit de violence et la crise des réfugiés faisant monté populisme et extrême droite en Europe et instabilité politique au Moyen orient.

 

Ensuite la coalition internationale est divisé avec des objectifs très différents entre les pays qui la compose, ce qui aide Daesch a résister malgré le nombre de pays impliqués.Comme le rappelait Lénine lorsqu’il analysait les alliances impérialistes durant la première guerre mondiale, « une chaîne vaut ce que vaut son maillon le plus faible ». Or la chaîne censée envelopper et étouffer l’OEI ne compte pas seulement un mais plusieurs éléments fragiles.

 

La fermeture des frontière et le replis identitaire symbolisé par cette image paru dans le figaro ! 

 

Alors qu’elle appartient à l’OTAN et partage mille deux cents kilomètres de frontières avec l’Irak et la Syrie, la Turquie apparaît comme le chaînon le plus précaire. Deuxième chaînon incertain : l’Arabie saoudite. Celle-ci a pris ces derniers mois des mesures radicales pour contrer l’OEI, adoptant de sévères lois antiterroristes, dont elle se sert aussi contre tous les opposants (5). Le pays n’oublie pas la meurtrière campagne d’attentats d’Al-Qaida sur son territoire entre 2003 et 2006. Riyad tente aussi de contenir les prêches de ses imams. Le ministère des affaires religieuses a inscrit une centaine d’entre eux, jugés « extrémistes », à des cours intensifs de rééducation, affirmant qu’ils seraient révoqués s’ils ne changeaient pas (6). Reste à voir quelles seront les conséquences de cette nouvelle orientation sur des religieux nourris depuis des décennies au biberon d’une interprétation extrémiste de l’islam qu’ils ont largement contribué à exporter à travers le monde

Autre article du Monde Diplomatique que je conseil de lire " Attentats de Paris, l’onde de choc

 

La religion est un bon prétexte pour justifier tout les nationalismes, impérialismes et les multiples tensions guerres dans le monde que ce soit aux proche orient, entre sunnites et chiites....

 

Deux Israéliens ont été inculpés pour l'incendie criminel qui a coûté la vie à trois membres d'une famille palestinienne le 31 juillet 2015 à Douma, en Cisjordanie.
L'attaque de Douma, perpétrée en pleine nuit au moyen d'un cocktail Molotov, avait déclenché des réactions de fureur et d'effroi parmi les Palestiniens de Cisjordanie, ainsi qu'un douloureux examen de conscience au sein de la société israélienne. Les inscriptions «Vengeance» et «Longue vie au Messie», découvertes sur un mur proche du lieu de l'incendie, avaient d'emblée orienté les soupçons des enquêteurs vers la mouvance extrémiste juive.

 

Qui sont les jihadistes français ?
Qui se radicalise, pourquoi et par quels processus ? En France apparaissent deux groupes aux ressorts distincts, l’un issu des banlieues et passé par la délinquance, l’autre venant des classes moyennes, le regard tourné vers la Syrie.


Extrait : " L’EI déclare en même temps la guerre aux démocraties occidentales avec une surenchère dans la politique du pire, qui vise à provoquer l’Occident en revendiquant ouvertement tout ce qui est susceptible de provoquer l’effroi des opinions publiques occidentales. Il s’agit de transcender les limites de son avancée territoriale en apparaissant comme l’avant-garde des musulmans face aux « croisés », ce qui facilite la fédération des groupes jihadistes-salafistes sous son drapeau. Atteintes aux droits des femmes, des minorités, des homosexuels, exécutions de masse, décapitations et crucifixions, retour à l’esclavage, c’est comme si les dirigeants de l’EI avaient consciencieusement listé tout ce qui était susceptible d’entraîner dans l’urgence l’Occident dans une guerre avant même qu’une solution politique n’ait pu être pensée pour accompagner la campagne militaire, limitée à des bombardements aériens" .

 

 

un lien.On le voit, la rhétorique guerrière de Hollande se plaçant en chef de guerre ( mais il n'est pas le seul dirigeant) me fait penser au discours de Bush après les attentats du 11 septembre, est une erreur a mon sens. Ils semble être pris dans le piège voulu par Daesch d'une confrontation plus forte

 

 

Surdité des gouvernements arabes  

 

En se lançant dans une guerre froide régionale, les régimes du Proche-Orient imaginent se protéger de la contagion du « printemps arabe ». La logique : exacerber les tensions avec leurs voisins pour préserver le statu quo intérieur. Leur stratégie débouche sur une impasse lourde de menaces nouvelles"

 La colère de Dieu va s'abattre sur les autorités saoudiennes, a promis dimanche l'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la Révolution iranienne, au lendemain de l'exécution d'un dignitaire chiite.
"Le sang injustement versé du martyr opprimé va, à n'en pas douter, faire son effet et la vengeance divine va s'abattre sur la classe politique saoudienne", a-t-il déclaré, selon la télévision publique.Le cheikh Nimr al Nimr, figure de la contestation saoudienne, a été exécuté samedi avec trois autres condamnés de confession chiite et 43 membres d'al-Qaïda.

 

Son exécution tombe au plus mauvais moment. Elle risque d'aggraver la guerre que se livrent - via leurs sponsors iranien et saoudien - chiites et sunnites de Sanaa à Bagdad en passant par Damas, Beyrouth et Bahreïn

 

Le pari risqué de l'Arabie saoudite après l'exécution d'un chef chiite

- L'imam chiite Nimr al Nimr, considéré comme une figure de la contestation saoudienne, et 46 autres condamnés à mort ont été exécutés samedi en Arabie saoudite, ce qui a soulevé une vague d'indignation dans la communauté chiite.

Une guerre à laquelle Riyad pour les sunnites et Téhéran pour les chiites sont les principaux protagonistes, que ce soit en Syrie ou au Yémen, voire au Liban et en Irak.

Les condamnations en provenance d'Iran - qui jure que Riyad «paiera un prix élevé» - du Bahreïn - où la majorité chiite est marginalisée par les sunnites au pouvoir alliés des Saoudiens - du Yémen - où Saoudiens et Iraniens se combattent par alliés interposés - mais aussi du Liban et d'Irak témoignent de ce fossé qui va encore se creuser, à un moment où le Moyen-Orient est déjà à feux et à sang.

Le signal lancé par Riyad a plusieurs destinataires.t l'Etat islamique comme «le meilleur défenseur» des sunnites face aux «hérétiques chiite. C'est aussi une réponse au calife Abou Baqr al-Bagdadi et contre bacahr el Assad et l'Iran Il y a aussi comme un parfum de revanche dans l'exécution du cheikh Nimr. Revanche après la liquidation du chef rebelle syrien Zahran Alloush près de Damas il y a dix jours. A la tête de «l'armée de l'islam», financée et appuyée par Riyad, Alloush

 

nfin ce net durcissement place les alliés occidentaux de Riyad - au premier rang desquels la France et les Etats-Unis - dans une position embarrassante, au moment où un débat est lancé - en France notamment - sur notre alliance avec la monarchie saoudienne, peu regardante vis-à-vis des droits de l'Homme

La force de Daech vient de la division de ses adversaire. Elle a agrandi son territoire suite aux divisions des forces combattantes en Irak, en Syrie et aux Yemen. Derrière cette soit disant unanimité a condamné Daesch après les quatre attentats revendiqués par le groupe depuis 2015 et la volonté officiel de les combattre. La guerre civile au Yémen, autre point chaud que la communauté internationale voulait régler avec la Libye aux plus vite afin de concentrer ses force sur l'Etat Islamique n'est plus qu'un vieux rêves COMPTE RENDU Violé quotidiennement, le cessez-le-feu au Yémen prend officiellement fin La coalition militaire arabe a annoncé l’arrêt de cette trêve, en raison de la poursuite des « attaques rebelles » houthistes.

Donc 

L'année 2016 s'annonce donc aussi pleine d'incertitudes en Afghanistan. Quatorze ans après avoir été chassés du pouvoir, les talibans sont de retour, et désormais capables de monter des offensives contre des grandes villes.

En partie occultée par la guerre en Syrie et en Irak, la situation en Afghanistan s'est rapidement dégradée en 2015. Les talibans contrôlent à des degrés divers environ 30 % de l'Afghanistan. C'est leur plus grande extension territoriale depuis leur déroute en 2001. Plusieurs provinces pourraient tomber complètement sous leur contrôle lorsque commencera la traditionnelle offensive de printemps. Des camps d'entraînement d'al-Qaida ont aussi réapparu comme à l'époque de Ben Laden. Phénomène nouveau, des émanations de l'État islamique ont surgi dans plusieurs régions d'Afghanistan. Pour empêcher la déroute des forces afghanes, le président américain a du revenir dans la précipitation dans le bourbier afghan.

 

la photo de Les Enragés

 
 

Citations de Coluche - Chez Michel Buze

United of religion Par Enkolo dans Accueil le

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu