Avertir le modérateur

19/06/2014

Are you at risk?

n

La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama”

 

« Les révolutions sortent, non d'un accident, mais de la nécessité. » Victor Hugo

 

 

 « Un homme ça s’empêche : il se définit pas simplement par ses prouesses ou ses droits, il se définit aussi par ce que la honte ou le scrupule le retienne de faire. L’homme qui se révolte est aussi un homme qui se résiste » - Albert Camus

 

 

 

Le terrorisme, spontané ou provoqué, justifie que les autorités chargées de la « Protection sociale » disposent d’un pouvoir absolu. Cette exception remarquable aux principes affichés de la société globalienne est théorisée ainsi dans le livre :

 

« Chacun est libre de ses actes. Or, la tendance naturelle des êtres humains est d’abuser de leur liberté, c’est-à-dire d’empiéter sur celle des autres. LA PLUS GRANDE MENACE SUR LA LIBERTÉ, C’EST LA LIBERTÉ ELLE-MEME. Comment défendre la liberté contre elle-même ? En garantissant à tous la sécurité. La sécurité c’est la liberté. La sécurité c’est la protection. La protection c’est la surveillance. LA SURVEILLANCE, C’EST LA LIBERTÉ. 

 

Rapport sur la sécurité intérieur :

La menace djihadistes pèse aussi sur l'Europe. Dans un rapport, l'agence de sécurité allemande est particulièrement inquiète face à la montée des islamistes qui gagnent du terrain Le point en Allemagne :

 

Retour en Europe, comme chaque années l'agence allemande des renseignements interne dresse le bilan des "agressions extrémistes" . Le constat est inquiétant. Les actes violents de l'extrême droite iont grimpé de 20 % , ceux de l'extrême gauche de 26% . Autre points noir dans ce rapport : la mouvance islamiste. En moins d'un an, plus de 260 d citoyens allemands ou partant du sol allemand se sont rendu en Syrie. L'Allemagne est elle un grand pourvoyeur de djihadistes? Quelle rôle joue t'elle dans ce processus. Des éléments d'explications :

Mehdi Nemmouche, du braquage à la guerre sainte

Par Haydée Sabéran

La Syrie, terreau à jihadistes

Par Marc Semo

 

La menace islamiste en Allemagne :

 

la privatisation de la guerre, privatisation, surveillance, l'idéologie sécuritaire, alain bauer, les marchands de la peur, obama, mercenaires, sociétés militaires privées, globalia, jc ruffin, la guerre de l'ombre, quand valls nous fait danser !, go on, watch me !, : finance, économie, lobbies industriels, guerres secrètes, enquête, gaz de schisme, gaz, pétrole : guerres secrètes , spécial investigation

 

Le rapport prtésenté aujourd'hui à Berlin fait état de nouveaux dangers. Selon se rapport, l'islamisme radical de l'EIIL est la menace la plus importante qui pèse aujourd'hui sur la sécurité intérieur de l'Allemagne et de l'Europe. En offrant un terrain propice aux propagande, la guerre en Irak et en Syrie joue un role centrale. 270 islamistes d'Allemagne ont rejoins les combats sur le terrain

 

Thomas de Maizière, ministre allemand de l'intérieur : " Ce dangers extrême est de voir revenir des combattants près à en découdre est devenu un danger mortel et concret pour toute l'Europe. Les mouvements de retour concerne aussi l'Allemagne. C'est pourquoi se phénomène nous inquiète tout particulièrement"

 

Comme l'a démontré l'attentat du musée juif de Bruxelles fin mai («Le danger d’un 11 Septembre européen est réel»  Marc SEMO)   , ils ne sont pas lié à une organisation en particulier et se déplacent dans toute l'Europe. A son retour de Syrie, le tueur de Bruxelles avait transité par l'aéroport de Francfort. L'auteur des tueries de Montauban et de Toulouse avait abattu sept personnes après avoir été formé au Pakistan. Pour empêcher que de telle drame se reproduise, les autorité allemande mise sur les moyens de surveillance et ceux malgré le scandale de la NSA

 

Thomas de Maizière : " Dans le même temps, nous sommes et nous ne nous en cachons pas qu'une coopération avec nos amis de leurs renseignement est indispensable pour garantir la sécurité de nos citoyens et des citoyens de notre pays.

 

Allemagne : l'islam perçu comme une menace - YouTube

 

En Allemagne, les islamistes connaissent une popularité grandissante. Ils seraient actuellement plus de 43 000 sur le territoire. C'est surtout le spectre salafisme la plus virulente qui inquiète les autorités.

 

La clé du problème est-elle en Syrie ?

 Sans aucun doute. Les programmes de prévention, comme ceux que vient de lancer la France, tout comme les mesures de contrôle vis-à-vis de ceux qui reviennent, ne sont que des palliatifs. Il faut prendre le mal à la racine, car le nombre des volontaires partant combattre en Syrie continue d’augmenter et le pire est à venir Le «boucher de Damas» se pose comme le rempart contre Al-Qaeda, avec le soutien des Russes et un écho croissant dans les opinions occidentales. Si, après avoir abandonné tacitement les Syriens luttant contre le régime, les Occidentaux les abandonnent ouvertement, le choc en retour sera terrible. Cela ne peut qu’alimenter la rhétorique de ces groupes et leur dénonciation de l’hypocrisie des Occidentaux. Combattre le djihadistes en envoyant des drones contre Al-Bagdhadi ne sera pas non plus efficace. Seule la coalition anti-Bachar lutte efficacement contre l’EIIL. Et seul un succès de la révolution syrienne peut nous prémunir face à ce danger qui monte.

 

La guerre civile en cours en Syrie a atteint "un point critique, menaçant toute la région", a indiqué aujourd'hui la Commission internationale d'enquête indépendante sur la Syrie, en présentant sa dernière mise à jour devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève.

 

"Il y a une escalade de la violence sans précédent en Syrie", a déclaré M. Paulo Sergio Pinheiro, son président, en ajoutant que cette violence était une menace pour toute la région

Le problème, a ajouté Mme del Ponte, c'est que nous avons besoin d'une volonté politique" pour la création d'un tribunal chargé de juger les auteurs de crime de guerre, car sinon, ce sera "une tragédie pour la justice internationale". La Chine et la Russie ont opposé le mois dernier leur véto à un projet de résolution du Conseil de sécurité , soutenue par 65 pays, pour saisir la Cour Pénale Internationale sur les crimes commis en Syrie

Les enquêtes menées ont renforcé la thèse selon laquelle la principale cause des pertes civiles, des déplacements massifs de population, est le ciblage délibéré des civils, ainsi que des attaques sans discrimination et l'imposition punitive de sièges et de blocus", indique le rapport. La Commission a mené plus de 3.000 interviews faisant état d'un nombre "massif de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité". La Commission a pu établir la "culpabilité de centaines d'auteurs", et 4 listes confidentielles, avec ces noms, ont déjà été remises au Conseil des droits de l'homme.
La Commission a également mis en garde contre les conséquences de ce conflit qui dure depuis 3 ans. "Plus ce conflit s'éternise, plus grand est le risque que les souffrances de millions de personnes soient occultées par des statistiques", a indiqué M. Pinheiro

Les Etats se foutent de nous !!

  "Ce qu'on appelle, non sans quelque niaiserie, la mondialisation doit être diagnostiqué comme un effort collatéral massif de la subordination de l'économie au marché financier central représenté par les Bourses." 

 

Jean-Luc Gréau

 

 

 

 Des armes pour le monde Arte 2014 02 04 20 50  Les autorités ont-elles encore une chance dans la lutte contre le trafic d'armes international ?
Diffusé sur Arte le mardi 4 février 2014 à 20:50 - Durée : 1 h 29

D’un côté, ces dirigeants clament qu’il ne faut pas réduire le budget de la défense parce que cela mettrait en danger la sécurité nationale, et de l'autre, ils exploitent le business de la guerre, donc il est difficile d’accorder une quelconque valeur à leur parole. Toutes ces questions apparaissent d’autant moins dans le débat public que ceux qui vivent de la guerre sont très intelligents, se débrouillent pour rester discrets, en toute légalité. Il faut donc alerter le contribuable sur le fait qu’une partie de ses impôts passe dans le salaire des PDG de l’armement...

 

 

 

 

 

Pendant la dernière campagne électorale, les sociaux démocrates dont l'actuel ministre Gabriel s'était engagé pour que les exportations d'armement diminuent. Embarasser, le premier ministre a donné la parole a son secretaire d'état qui tente a son tour de désarger son ministre de ses responsabilités

 

 

 

Steffan Kapeerer, - Wikipedia  ministre de l'économie : "

 

Les ventes d'armes ne sont pas que du ressort du ministère de l'économie, mais aussi du ministère des affaires étrangères et de la défense . Si chaque décisions continuent d'être prises au cas par cas

 

 

 

 

 

Qoui qu'il en soit, les ventes d'armements made in Germany maintiennent l'Allemagne au rang d'exportateur mondiaux derrière les Etats Unis et la Russie.

 

 

 

Le fusil d'assaut allemand "G3" par Heckler & Koch (HK G3) est l'un des plus importants produits d'exportation.  :

 

 

 

 

 

 

 

A lire aussi 

Jean-Pierre Filiu, de Sciences-Po, pointe la montée en puissance des intégristes de l’EIIL en Syrie.

Très bon connaisseur de la Syrie, Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences-Po Paris (1), est considéré comme un des meilleurs spécialistes d’Al-Qaeda.

 

  

PDF]  Sécurité intérieure et Europe élargie - Ministère de la Défense

[PDF]  Le regard des Européens sur l'Islam - Ifop

 

Etat 2 Guerre

Terrorisme d'État

La Guerre de l'ombre

La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama

 

Point de vue

Le retrait précipité des Américains au Moyen-Orient Pour Ken Weinstein, président d’un think-tank conservateur, Washington devra s’investir dans la lutte contre les djihadistes qui menacent l’Irak, même si cela est contraire aux objectifs diplomatiques que s’est fixé Barack Obama.

 La guerre de l’EIIL contre l’Iran ne concerne ni la France, ni l’Occident :L’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) est engagé dans un combat régional. Gare à ne pas mondialiser son engagement en intervenant dans la région, affirme Romain Caillet, chercheur et consultant sur les questions islamistes.

 

 

Les documentaires : 

24 heures à Alep, reportage exclusif en Syrie - YouTube 19 mois d'un conflit sanglant et toujours pas la moindre issue de paix en Syrie. Vue la bataille impitoyable que se livrent les insurgés de l'Armée syrienne libre et les forces loyalistes depuis plus de deux mois, à Alep, cette situation ne semble pas en mesure d'évoluer dans l'immédiat 

Documentaire sur la guerre à Alep en Syrie réalisé par ... - YouTube :  

Syrie, dans l'enfer d'Alep (Ligne de Front) - YouTube :

Alep Syrie , vivre avec la guerre documentaire - YouTube : 

Documentaire - Le crépuscule des Assad (Syrie - Arte)  

Syrie - Dans l'enfer de la répression :

 

la privatisation de la guerre, privatisation, surveillance, l'idéologie sécuritaire, alain bauer, les marchands de la peur, obama, mercenaires, sociétés militaires privées, globalia, jc ruffin, la guerre de l'ombre, quand valls nous fait danser !, go on, watch me !, : finance, économie, lobbies industriels, guerres secrètes, enquête, gaz de schisme, gaz, pétrole : guerres secrètes : spécial investigation

 

10/05/2013

La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama”

La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama”

 

« Les révolutions sortent, non d'un accident, mais de la nécessité. » Victor Hugo

 

 

 

 
 
, un scénario Globalien : La reprise en édition de poche du livre de Jean-Christophe Rufininvite à lire ou à relire

, un scénario Globalien : La reprise en édition de poche du livre de Jean-Christophe Rufin invite à lire ou à relire cet ouvrage plutôt ambitieux, à mi-chemin entre fiction futuriste et analyse sans concession des sociétés démocratiques modernes

 

La description de l’économie de Globalia n’est guère précise. On apprend simplement qu’elle est dominée par les monopoles et de ce fait étroitement contrôlée par une poignée de chefs d’entreprises mondiales. L’influence qu’ils exercent collectivement est pratiquement sans limites, au point de déposséder les institutions démocratiques de la réalité du pouvoir. L’abstention lors des consultations électorales est généralisée. ... ( pas si loin en effet : Le risque d’oligopole/ Oligarchies a été dénoncé dans le courrier international ÉCONOMIE • Ces 147 sociétés qui dominent le monde , : lobbies industriels guerres secrètes ,, enquête , gaz de schisme, Gaz, pétrole : guerres secrètes : Spécial investigation Magazine d'information )

 

Le terrorisme, spontané ou provoqué, justifie que les autorités chargées de la « Protection sociale » disposent d’un pouvoir absolu. Cette exception remarquable aux principes affichés de la société globalienne est théorisée ainsi dans le livre :

 

« Chacun est libre de ses actes. Or, la tendance naturelle des êtres humains est d’abuser de leur liberté, c’est-à-dire d’empiéter sur celle des autres. LA PLUS GRANDE MENACE SUR LA LIBERTÉ, C’EST LA LIBERTÉ ELLE-MEME. Comment défendre la liberté contre elle-même ? En garantissant à tous la sécurité. La sécurité c’est la liberté. La sécurité c’est la protection. La protection c’est la surveillance. LA SURVEILLANCE, C’EST LA LIBERTÉ. 

 

La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama : Elections américaines | Robert Greenwald, réalisateur et producteur de films militants, dénonce “l'emprise croissante des entreprises privées sur les conflits”. Un business douteux que Barack Obama a laissé prospérer cf l'idéologie sécuritaire , les contrats liés aux drones américain qui survolent le Pakistan et font des dégâts  dans la population civile..

 

D’un côté, ces dirigeants clament qu’il ne faut pas réduire le budget de la défense parce que cela mettrait en danger la sécurité nationale, et de l'autre, ils exploitent le business de la guerre, donc il est difficile d’accorder une quelconque valeur à leur parole. Toutes ces questions apparaissent d’autant moins dans le débat public que ceux qui vivent de la guerre sont très intelligents, se débrouillent pour rester discrets, en toute légalité. Il faut donc alerter le contribuable sur le fait qu’une partie de ses impôts passe dans le salaire des PDG de l’armement...

 

  

 

Des drones financiers
Par Dan Denning

Il y a deux semaines environ, Wired Magazine a rapporté qu'une attaque de drones américains au Pakistan avait fait huit morts. C'était la sixième attaque de drones par les Américains au Pakistan en huit jours, avec au moins 35 personnes tuées selon les rapports.

(Soit dit en passant, il ne faut pas oublier que le nombre de civils tués par des attaques de drones est certainement plus élevé qu'on ne le dit. Sous la définition de "frappe signature" (signature strike) créée par le gouvernement Obama, tout adulte mâle proche d'un terroriste ou d'un militant connu [ou suspecté] est une cible autorisée. Après tout, si vous vous trouvez à 20 mètres d'un terroriste, vous êtes sans doute vous-même un terroriste. Par conséquent votre mort n'est pas enregistrée comme perte de civil).

Naturellement, tout le monde ne s'oppose pas à l'utilisation des drones. Mais les précédents que l'administration Obama est en train de créer auront des ramifications à long terme sur la façon dont les autres nations utiliseront les drones. Les Américains ne seraient sans doute pas ravis de voir des pays ennemis utiliser les drones "à la manière américaine".

Utiliser des drones Predator pour exterminer des terroristes présumés à des milliers de kilomètres de chez soi est un procédé "extrajudiciaire", c'est-à-dire qu'une poignée de personnes au-dessus du lot décident qui mérite d'être tué. Depuis son arrivée au pouvoir en 2008, Obama a largement étendu l'usage des drones initié par George Bush. On a compté plus de 300 attaques de drones américains depuis 2008, avec 2 500 victimes estimées.

 

Si l'on n'entend guère parler de la guerre des drones, c'est parce que cette guerre a l'appui des deux partis aux Etats-Unis. Peut-être parce que l'imaginaire populaire à propos des drones est si délicieusement high-tech et antiseptique. Selon cet imaginaire, les drones volent de manière invisible dans les hauteurs célestes d'où ils conduisent des "exécutions ciblées" et chirurgicales des méchants. Mieux encore, les drones opèrent toutes leurs mises à mort précises et stratégiquement essentielles sans avoir à "toucher terre".

Assurément, il y a beaucoup d'objections de principe contre l'usage des drones dans une guerre. Mais il y a également au moins une objection logique et pratique : l'avantage américain dans la technologie des drones n'est que temporaire, tandis que le précédent créé en envoyant des drones au-delà des frontières pour faire pleuvoir la mort sur des personnes sélectionnées est permanent.

Bientôt, tout le monde utilisera des drones... pour tuer qui il voudra. Toutefois, il nous semble qu'un problème encore plus grave est en jeu : l'automatisation et la mécanisation toujours plus grandes de notre vie quotidienne. Les drones n'en sont qu'un exemple.

 

source : Des drones financiers | La Chronique Agora

 

Je donne la conclusion a Jean- Christophe Ruffin ( auteur de Globalia, que j'ai lu et apprécié) : le scénario, entretien de JC Ruffin, autre sujets similaires 

 

Une réflexion qui repose sur deux idées principales : d'abord, imaginer l'évolution possible des rapports Nord-Sud, sujet que je connais assez bien puisque, par profession, je voyage entre pays riches et pays pauvres. Ensuite, explorer l'inattendu des démocraties, qui, après avoir triomphé dans les années 1990, commencent à révéler de plus en plus un caractère sinon totalitaire, du moins pas si paradisiaque qu'on le prétend. Tocqueville, d'ailleurs, s'était déjà interrogé sur ce paradoxe de l'évolution démocratique

 

Globalia, société qui prône l'harmonie universelle, s'impose aussi par le chaos…

  Jean-Christophe Rufin : C'est un système mou qui a besoin d'un ennemi pour exister. Regardez ce que vient de se passer en Irak : on a assisté à la destructuration d'un pays qui n'était certes pas une démocratie, mais qui était fortement structuré et qu'on a plongé dans le chaos total.

 

 Si l'on systématise ce comportement, cela donne Globalia  Globalia est-il un cri d'alarme ? Un avertissement ?

  Jean-Christophe Rufin : Peut-être une sorte d'état des lieux avant la catastrophe ! Mais ce n'est pas un essai, c'est d'abord un roman. Disons que c'est un cri d'alarme sans prescription : il y a un diagnostic, mais pas de traitement

 

 
 
 

 

la privatisation de la guerre sécurité globale ( google)

 

Société militaire privée - Wikipédia

 

 : Une société militaire privée (SMP) est une société fournissant des services dans le domaine de la sécurité et de la défense à des gouvernements, organisations internationales, ONG ou entreprises privées; en 2012, la désignation officielle française est entreprise de services de sécurité et de défense

 

le film Irak for sale relatif à l’emprise croissante des entreprises privées sur les conflits

 

surveillance : rapport sur les rassemblements de personnes - citoyenactif : Les marchands de peur. La bande à Bauer et l’idéologie sécuritaire

 

 

 

En lire plus dessus : la privatisation de la guerre, privatisation, surveillance, l'idéologie sécuritaire, alain bauer, les marchands de la peur, obama, mercenaires, sociétés militaires privées, globalia, jc ruffin, La Guerre de l'ombre , Quand Valls nous fait danser !, GO ON, WATCH ME ! , : finance, économie, société, la financiarisation de l'économie mondiale, «noire finance», déréglementation, hedge funds, les produits dérivés, vladimir poutine, rex tillerson, le patron d'exxonmobille gazier russe, gazprom, lobby pétroliers, la finance imaginaire, serge halimi, le grand bond en arrièrenéolibéralisme, nuit au bien être, histoire, l'industrie pétrolière

 

20/11/2012

Gaz, pétrole : guerres secrètes

 

Spécial investigation

Magazine d'information  

 
Lundi 19 novembre 2012 de 22:25 à 23:20 sur Canal+
Voir dans la grille
 

On aime un peu Gaz, pétrole : guerres secrètes

 Gaz, pétrole,  guerres secrètes, Spécial investigation investication, enquête,  enquête, spécial investication, gaz de schismeEn 2011, une coalition armée emmenée par la France a attaqué la Libye du colonel Kadhafi. Officiellement, il s'agissait d'intervenir au nom des droits de l'Homme. Mais un document a circulé, stipulant que Total pourrait exploiter 35 % du pétrole libyen en cas de changement de régime. L'accès aux hydrocarbures était-il, au fond, la véritable raison de cette guerre ? Au début des années 2000, c'est l'Espagne qui aurait fermé les yeux sur un projet de coup d'Etat en Guinée équatoriale dans l'espoir de retrouver un accès aux réserves off-shore de son ancienne colonie. Patrick-Charles Messance a rencontré des hommes de l'ombre qui témoignent pour la première fois devant une caméra, et lèvent un coin du voile sur ces opérations à hauts risques.
Gaz et pétrole: Guerres secrètes

 

gaz,pétrole,guerres secrètes,spécial investigation investication,enquête,spécial investication,gaz de schismeL'industrie américaine connaît une éclaircie. Les biens auparavant fabriqués en Chine le sont à présent à nouveau aux Etats-Unis -- c'est ce qu'on appelle le "reshoring". 

Ccette nouvelle tendance qui arrive subrepticement. Scott Huff, directeur d'Innovate International, une entreprise dans le développement de produits et la fabrication en sous-traitance pour plusieurs industries, est très impliqué dans le reshoring. Voici ce qu'il en dit :


"Cela va à l'encontre du paradigme que les gens ont accepté [à propos de ce qui est fabriqué en Chine]. Mais les gens ont en général 10 ans de retard dans leurs perceptions. Tout ce qui coûte cher à transporter aux Etats-Unis, il faut envisager de le fabriquer aux Etats-Unis. Les coûts de transport qui sont économisés et le fait de ne pas avoir à transporter des stocks permet de dégager du cash".

Ceci est particulièrement important aujourd'hui, alors qu'il est difficile de financer le commerce. Une entreprise a toujours une certaine somme immobilisée dans des factures en attente d'être encaissées (créances) et dans des stocks. Généralement, les banques en financent une bonne partie. J'étais banquier avant de commencer à écrire des lettres d'information. Financer ces actifs négociables était une partie de mon travail (l'autre partie était de financer l'immobilier.) Mais aujourd'hui, les banques prêtent moins facilement pour de nombreuses raisons que nous ne détaillerons pas ici.

Le résultat de tout ceci ressemble à ce que nous voyons dans le marché du crédit hypothécaire : des taux extrêmement faibles auxquels peu d'emprunteurs ont accès. Par conséquent, les industriels doivent réduire la voilure ces derniers temps.

"Donc, si vous pouvez alléger votre processus de fabrication, vous pouvez dégager de la liquidité. Une façon de faire cela est de le faire localement et de faire circuler les dollars plus rapidement". Ainsi, on n'a pas à immobiliser du cash dans des marchandises qui se trouvent dans un bateau en provenance de Chine.

- La Chine devient chère...
Naturellement, cette renaissance ne tire pas son origine que dans les coûts de transport. Beaucoup des facteurs que nous avions évoqués en mai dernier sont encore d'actualité aujourd'hui. A savoir : il devient coûteux de faire des affaires en Chine.


"La grande époque des exportations chinoises est terminée", remarque Scott. "Maintenant, il devient difficile de travailler dur. L'ajustement du renminbi [la monnaie chinoise] a un peu allégé la pression qui pesait sur les sociétés d'exportation mais le coût de la vie ne cesse d'augmenter -- en particulier la nourriture et le logement. Et ces coûts ne baisseront pas. Il y a toujours une limite à ce qu'on peut faire avec les monnaies".

Des prix de l'énergie aux Etats-Unis moins chers poussent également cette tendance au reshoring. Les entreprises chimiques et celles qui produisent des engrais veulent s'implanter durablement aux Etats-Unis et profiter des ressources en gaz naturel bon marché. En Asie, le gaz naturel coûte au moins quatre fois plus cher.

"La production de gaz naturel est parvenue au point où nous ne pouvons plus la stocker entièrement", explique Scott. "Le prix du gaz naturel devrait même être encore plus bas. Et ce qui est fabriqué à partir de gaz naturel, comme par exemple les plastiques oléfines, le propylène et l'éthylène, devraient être meilleur marché à fabriquer ici. Nous devrions avoir le propylène et l'éthylène les moins chers au monde aux Etats-Unis".

Il pourrait en aller de même avec le pétrole. La production américaine est en hausse de 25% depuis 2008 -- depuis que de nouvelles technologies ont permis d'exploiter de nouvelles ressources. Au moment où j'écris ces lignes, le prix du West Texas Intermediate, le standard dans la fixation du prix du pétrole aux Etats-Unis, est en baisse de près de 16% sur les douze derniers mois.

L'avantage concurrentiel de la Chine sur les coûts a ainsi été détruit de plusieurs façons. Toutefois, relocaliser aux Etats-Unis ne va pas sans difficultés -- entre autres, on constate un manque de savoir-faire industriel.

"Des expériences se déroulent dans l'Illinois et le Michigan et dans des endroits qui sont traditionnellement des centres d'excellence pour certains de ces processus industriels", explique Scott. "Un outilleur qui a des capacités et qui a suivi les évolutions technologiques -- eh bien, disons simplement qu'il n'y a pas beaucoup d'outilleurs au chômage. Il existe pléthore d'opportunités en ce moment puisque tout le monde essaie de se relocaliser".

Scott décrit également un renversement des rôles pour le moins fascinant :

"La grande majorité de mes ingénieurs d'études sont Chinois et travaillent dans mon bureau en Chine", raconte Scott. "Ces hommes sont avec moi depuis cinq ans ou plus, et pour certains depuis mon installation en Chine. J'y suis depuis huit ans. Ils ont acquis beaucoup d'expérience".

"Donc", continue-t-il dans un gloussement, "nous commençons aujourd'hui à faire venir certains employés des Etats-Unis pour travailler avec eux. C'est en quelque sorte un renversement des rôles. Nous avons des ingénieurs d'études qui établissent des schémas de conception en Chine pour que les produits soient fabriqués à Chicago. Il y a huit ans, je prenais quelques Américains plus âgés et expérimentés en Chine pour m'aider à travailler avec ces jeunes concepteurs chinois. Et maintenant c'est le contraire. A présent j'envoie de jeunes diplômés américains en Chine pendant six mois pour apprendre au contact des personnes qui maîtrisent le savoir-faire".

source Le reshoring, ou comment les Etats-Unis se réindustrialisent



La relocalisation de l'économie pour des choix pragmatique, ne créra pas forcément des emplois. Ce peut être par une robotisation accrue ou demander plus de flexibilité a une masse salariale déjà bien maléable.

C'est surtout le résultat de politique désastreuse en terme économique, social et écologique avec le lancement de la prospéction de gaz de schisme.

A voir :

 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu