Avertir le modérateur

02/01/2013

World Compagny et "la crise"

 

économie,politique,capitalisme,la banque suisse,ubs,scandale financier,paradis fiscaux,la grande evasion,délits d'initiés,évasion fiscale,la direction générale des finances publiques,dgfip,bernard arnault,patrick menucci,bernard tapie,groupe hersant médias,ghm,françois mitterrand,jean-marc ayrault,françois hollande,thomas sankara,addis abeba,29071987,le ministre du redressement productif,arnaud montebourgLes Guignoles de l'info - World Compagny et la fin de la crise

Demande d'enquête sur le rachat du Groupe Hersant médias par Bernard Tapie - Source : Reuters , capital, google , 24/12/2012

 
 
Le député socialiste Patrick Menucci, candidat potentiel à la mairie de Marseille, demande une enquête parlementaire pour déterminer si Bernard Tapie a acquis dans des conditions loyales les journaux du groupe Hersant dans le sud de la France. /Photos d'archives/REUTERS/Charles Platiau/Benoît Tessier

Le député socialiste Patrick Menucci, candidat potentiel à la mairie de Marseille, demande une enquête parlementaire pour déterminer si Bernard Tapie a acquis dans des conditions loyales les journaux du groupe Hersant dans le sud de la France.

Il rappelle que les banques vont abandonner une créance de 165 millions d'euros sur Groupe Hersant médias (GHM) en échange d'une offre conjointe de 50 millions d'euros par Bernard Tapie et Philippe Hersant pour reprendre les journaux du sud de GHM, dont les très rentables Corse-Matin et Nice-Matin. Les groupes qui ont fait des offres concurrentes, dont le belge Rossel, auraient selon lui été désavantagés, Bernard Tapie ayant pu disposer "d'informations privilégiées". "D'après ce que disent ces groupes, il n'ont pas eu accès à beaucoup de documents et donc ça me semble aussi un élément que l'Assemblée nationale doit vérifier parce qu'elle est comptable aussi de la liberté de commerce", a ajouté le député.

Patrick Menucci affirme que sa demande a reçu un "accueil positif" du président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale et rappelé que chaque groupe avait le droit d'obtenir la création de telles commissions d'enquête parlementaire.

Selon Bernard Tapie, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a essayé de bloquer le rachat des journaux du groupe Hersant médias (GHM), ce qui est nié par l'exécutif. Dans le Journal du dimanche, l'homme d'affaires explique que le dirigeant du groupe de presse belge Rossel lui a dit que la pression avait bien existé et qu'il l'avait enregistrée. L'ancien ministre de François Mitterrand a répété dans de nombreux médias depuis vendredi qu'il n'avait plus d'ambitions politiques et qu'il avait tourné la page.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s'est réjoui samedi que les journaux de GHM continuent d'exister. "Il y avait le risque de voir disparaître des titres de journaux", a-t-il dit à des journalistes. "Il est très difficile de retrouver un repreneur. Ce qui est important, c'est que ces journaux puissent continuer à exister."

Le Figaro - Politique : Bernard Tapie, animal politique, Bernard Tapie, son parcours en images - 20minutes.fr : " Bernard Tapie :  Issu d'un milieu modeste, il touchera aux affaires, au sport, à la politique et au théâtre, en passant par la case prison.En 1984, après un joli succès dans les affaires, Bernard Tapie est élu «homme de l'année» par les médias. A la fin des années 80, l'homme d'affaire fait partie des 20 plus grandes fortunes de France"

Bernard Tapie, le nouveau "Citizen Kane" de la Côte d'Azur ... : " Pour un apport personnel estimé à 25 millions d’euros (Philippe Hersant versera la même somme au pot pour devenir co-actionnaire. C'est la première acquisition d'envergure depuis que l'État a accordé en 2008 à Bernard Tapie 285 millions d'euros à l'issue de l'arbitrage en sa faveur dans l'affaire Tapie-Crédit Lyonnais.Ce passage par la case média fait de lui le nouveau “Citizen Kane” de la Côte d'Azur. Surtout, comme le soulignaient en novembre "Les Échos", cette OPA sur les restes méditerranéens du Groupe Hersant Media (GHM) marque le retour de l’homme d’affaires avec du flair.

Mais même si l'affaire a été rondement menée, que vient chercher Bernard Tapie dans la galère de la presse, secteur en grave crise ? À un an des municipales à Marseille, certains jugent que mettre la main sur le “quatrième pouvoir” local ne serait qu’un tremplin pour briguer le poste de maire de la cité phocéenne. Des ambitions politiques démenties par l’intéressé. Il a même écrit une lettre - publiée par "Libération" - au conciliateur du dossier de reprise dans laquelle il s’engage à “ne pas postuler à quelque mandat électoral que ce soit”.

Fiscalement vôtre ?

Bernard Tapie s'offre "La Provence" : un (désolant) tremplin politique ... :

 Bernard Tapie, prof de journalisme ? - Citizen Khane

Très bon article sur le blog de Zebre plus ultra :

Bernard Arnault au paradis belge

"Je vais vous dire qui est mon adversaire, mon véritable adversaire. Il n'a pas de nom, pas de visage, pas de parti. Il ne présentera jamais sa candidature. Il ne sera pas élu. Et pourtant, il gouverne"

"Mon adversaire, c'est le monde de la finance.En 20 ans, la finance a pris le contrôle de nos vies. En une fraction de secondes, il est désormais possible de déplacer des sommes astronomiques, de faire tomber les banques. Les G20 se sont succédé sans résultat tangibles. En Europe, seize réunions de la dernière chance n'ont jamais rien donné. Les banques, sauvées par les Etats mangent la main de ceux qui les ont nourri. Ainsi la finance s'est affranchie de toute règle, de toute morale, de tout contrôle".

Hollande, le Bourget 2012

arnault.jpgPremière fortune de France et d'Europe, quatrième fortune mondiale, Bernard Arnault, témoin de mariage de Sarkozy, est un de nos plus célèbres émigrés. En 1981, effrayé de  l’élection de François Mitterrand à Élysée, il avait  quitté la France pour les États-Unis avant d'y revenir peu de temps après. Celui qui dirigeait avec son père  la société Férinel (promotion immobilière et construction de logements) était très inquiet de la tournure que prenaient les évènements en France.

Mais il sera vite rassuré par la gauche au pouvoir et, après plusieurs affaires peu fructueuses aux Etats-Unis, il profitera de son réseau de relations pour préparer son retour dans la mère patrie : " Le Premier ministre a changé. Laurent Fabius est arrivé et les choses ont repris un cours normal'

1984-1985, C'est grâce à Laurent Fabius que Bernard Arnaud obtient, pour un franc symbolique, la société Boussac-Saint-Frères (Christian Dior, le Bon Marché, Conforama, Peau Douce) que le gouvernement perfusait alors à coût de subventions ( près d’un milliard de francs).

Pour financer cette aventure, le promoteur disposait d’à peine 40 millions de francs (6,1 millions d’euros). Par chance, comme dans un joli conte, le Crédit lyonnais lui avança 50 millions et  la banque Lazard et les groupes pétroliers Elf et Total ainsi qu' une mystérieuse société libanaise à capitaux syriens apportèrent 250 millions de francs. Laurence Dequay

Pour emporter définitivement le morceau, Bernard Arnault s’était aussi engagé par écrit à garantir " la pérennité de l’entreprise et l’essentiel des emplois" :

" Après avoir perçu près de 2 milliards de francs de l'État (gouvernement Fabius) contre la promesse de ne pas licencier les quelque 16 000 salariés du groupe, le 14 décembre 1984 Bernard Arnault a adressé une lettre à Laurent Fabius s'engageant ainsi : « J'assurerai personnellement la direction de la DBSF et je procéderai à la mise en œuvre du plan industriel et social tel qu'il a été communiqué aux administrations ».
Il en revend les actifs les plus importants, ne conservant que la prestigieuse marque Christian Dior et le grand magasin Le Bon Marché. Après une restructuration sévère, les activités textiles de Boussac sont revendues au groupe Prouvost. "  ( Wikipedia)

En résumé la stratégie de Bernard Arnault tient en deux mots : désindustrialisation et financiarisation...

Aujourd'hui il réclame la nationalité belge pour bénéficier du "modèle belge » en matière de paradis fiscaux" : si la majorité des contribuables  est soumise à des prélèvements parmi les plus élevés du monde, la classe des rentiers bénéficie d’un régime particulièrement favorable. 

" Loin d’être un accident de l’histoire, cette situation résulte d’un choix conscient du monde politique. En témoigne le rôle de la Belgique dans les négociations fiscales au niveau international : elle figure, par exemple, parmi les trois pays européens à avoir exigé en 2003 une exception au régime de la directive européenne sur la fiscalité de l’épargne, qui prévoit l’échange automatique d’informations entre Etats membres sur les paiements d’intérêts à des résidents d’autres pays de l’Union. La Belgique, elle, avait obtenu le remplacement de ce mécanisme par son propre système de précompte mobilier libératoire, évitant ainsi toute transmission de données individuelles aux administrations fiscales étrangères, lesquelles se trouvaient dès lors dans l’impossibilité d’appliquer une taxation progressive sur ces revenus.

Sur le plan intérieur, dans un système électoral proportionnel où les gouvernements de coalition s’imposent comme une nécessité, les partis socialistes et écologistes s’étaient traditionnellement refusés à conditionner leur participation au gouvernement à une réforme fiscale progressiste, au motif qu’un tel compromis était la contrepartie nécessaire à l’abandon des exigences de réduction des budgets sociaux émanant des partis de droite. "  Frédéric Panier

Oh, le joli rêve d' optimisation fiscale!

 

Bernard Arnault - Dossier en vidéo (version longue) Par Vincent,  Fakir 27/12/2012 , n°58 - 11/12

> Bernard Arnault : Le prédateur du Nord Par François Ruffin, Fakir 4/12/2012 , n°58 - 11/12 *

> "Paradis fiscaux le modèle belge" -  Par Frédéric Panier - Le Monde diplomatique

"Comment Bernard Arnault est devenu l’homme le plus riche de France", par Laurence Dequay, Marianne,  30 Juin 2007

> " La part d'ombre de Bernard Arnault Albert Frère, ami et « père » Le groupe LVMH", par Bernard Padoan - a propos  de "L'ange exterminateur, la vraie vie de Bernard ARNAULT"  de  Airy Routier. Lesoir.be

> "75% : ces "pleureuses" qui ont fait le forcing auprès d'Hollande," par Par Odile Benyahia-Kouider Nouvel Ob's

> "Bernard Arnault, le saigneur de Flixecourt," par Bernard Gensane - Alter monde sans frontières

> "La Belgique pourrait transmettre le dossier Arnault au fisc français" - Le Monde.fr avec AFP

> Casse-toi, pov’ - Libération - Logique néolibérale, Think Thank et " crise" , le système de santé , Keny Arkana - Concert en...  _Citoyen actif

Délits d'initiés , évasion fiscale et capitalisme , L'afrique : "nouvel eldorado des spéculateur" – indigné révolté, scandale de l'évasion fiscale et/ ou capitalisme néolibéral  

Thomas Sankara Addis Abeba 29071987 : Thomas Sankara
Au sommet d'Addis Abéba le 29 juillet 1987
Discours sur la dette des pays africains

01/01/2013

Logique néolibérale

Cher Lecteur, chèr-e-s camarades

Maurice le vaut bien ! humour 135.jpg

 

Serge Halimi - Le Grand Bond en Arrière [HD] - YouTube : Le Grand Bond en arrière :

Entretien avec Serge Halimi, journaliste au mensuel le Monde diplomatique, autour de son livre "Le grand bond en arrière" (Editions Fayard).
Comment est-on passé à un nouveau capitalisme orienté par les seuls verdicts de la finance ?
Emission France Inter "Là-bas si j'y suis" de Daniel Mermet, première diffusion le vendredi 2 juillet 2004.
"Le prix du reniement" : "Flamme bourgeoise, cendre prolétarienne" : Serge Halimi writes for le Monde diplomatique (www.mondediplo.com)
He is the author of "Le Grand Bond en Arrière: Comment l'odre libérale s'est imposé au monde".
"The Great Leap Backward: How the liberal order was imposed on the world"
"The price of surrender" :

François Hollande et la fiscalité, une histoire d'amour vache Source : Reuters , capital

François Hollande aime la fiscalité et ses pièges, c'est pourtant sur ce terrain qu'il a enregistré certains des revers les plus spectaculaires de son début de quinquennat: le recul face aux "pigeons" et désormais la censure de sa taxe à 75% sur les ultra-riches.
 

Cette taxe est depuis devenue le symbole de la présidence Hollande à l'étranger et a été accusée de provoquer l'exil fiscal de grandes fortunes, à l'image de l'acteur Gérard Depardieu qui vient d'annoncer son départ en Belgique.

UNE TAXE DANS LES LIMBES

Après sa censure samedi par le Conseil constitutionnel, la taxe à 75% semble dans les limbes, sans nouveau calendrier précis ni détails sur la façon dont elle sera refondue.

"Cela sera bien voté dans les délais pour que cela s'applique sur les revenus 2013", a assuré le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, expliquant au Journal du Dimanche que "nous reviendrons en 2013 avec une mesure capable de mettre en oeuvre cette philosophie".

UNE FUTURE RÉFORME TOUJOURS FLOUE

Le quatorzième engagement présidentiel de François Hollande prévoit "une grande réforme permettant la fusion à terme de l'impôt sur le revenu et de la CSG dans le cadre d'un prélèvement simplifié sur le revenu (PSR)

L'international des riches

Déremboursement massif de médicaments par la Sécurité Sociale : qui paye la facture ?

récupérer l'argent accaparé... : Les exilés fiscaux vous souhaite un joyeux noël a tous

 
Qu’y a-t-il de plus scandaleux : que M. Bernard Arnault réclame la nationalité belge afin de préparer l’ « optimisation fiscale » de sa fortune — la première française et quatrième du monde — ou que les politiques publiques successives (en ...
France, en Belgique, ailleurs) aient offert de telles possibilités à leurs contribuables les plus opulents ? On ne peut libérer le marché des capitaux, laisser proliférer les paradis fiscaux, y compris en Europe, et se plaindre ensuite que les individus pour qui de telles décisions sont prises choisissent d’en tirer le meilleur profit.
 
Think Thank et " crise" :Dans tiré d'un Think Thanks financier  La France en faillite | Publications Agora  et Les étrennes salées du Gouvernement Ayrault-Hollande
| |
P58 : Mathieu Rigouste : " Les Marchands de la peur : la bande à Bauer et l'idéologie sécuritaire"
 
Les thinks thanks sont des appareils de propagande. Financés par des fonds publics, ces entreprises ou des particuliers, ce sont des instituts chargés de promouvoir une idéologie au service d'un groupement d'intérêts, des club chargé de d'influencer le  pouvoir politique et/ou des " populations". Selon Christian Harburot, le directeur de l'Ecole de guerre économique, les thinks thanks " regroupent des patrons, des universitaires, des chercheurs qui réfléchissent ensemble sur un point précis pour atteindre dans le but d'atteindre un objectif" " Think thanks, un conseil made in USA", le journal du management, avril 2004
 
 
 

"Vous avez passé la plus grande partie de votre vie à faire des sacrifices pour offrir à vos proches une vie agréable, pour donner à vos enfants une éducation correcte – et c'est tout naturel.

Mais le temps passe vite.

Ne pensez-vous pas que le moment est venu de penser à vous ? De profiter de votre temps libre comme vous l'entendez ? De vivre la vie dont vous avez toujours rêvé ?

Dans ce message, je vais vous présenter quelques-unes des vies que vous pourriez avoir dans les mois à venir... des vies sous le soleil... des vies plus agréables et surtout moins onéreuses ! Franchement, pourquoi continuer à vous serrer la ceinture alors qu'il existe un moyen simple de changer votre niveau et votre qualité de vie ?

Exit les sacrifices, les concessions, les comptes d'apothicaires... je vais vous révéler comment vous pourriez augmenter considérablement votre niveau de vie... en vous expatriant ! "

 

L'évasion fiscale coûte au moins 30 milliards d ... : La commission d'enquête sénatoriale sur l'évasion fiscale en France a remis son rapport, ce mardi 24 juillet 2012
,

Savez-vous par exemple que le coût de la vie est :

- 50% moins cher au Costa Rica ?

- 30% moins cher au Maroc ?

- 30% moins cher à l'Ile Maurice ?

- 70% moins cher au Mexique ?

- 25% moins cher au Portugal ?

- 75% moins cher en Thaïlande ?

Et je ne vous parle même pas des réductions d'impôts dont vous pourriez profiter en quittant la France – mais rassurez-vous, j'y reviendrai largement dans ce message...

 un rapport spécial que j'ai intitulé : "Partez pour une retraite dorée" et que je vous proposerai de recevoir dès la fin de ce message.Ce rapport vous donnera tous les conseils pratiques pour vivre la vie dont vous avez toujours rêvé – la vie que vous méritez !

Ce qui vous attend ?

Une vie plus douce, plus confortable, plus prospère – et surtout... moins d'impôts. 

La France, pays de l'essorage fiscal...

exilés fiscaux,économie,politique,capitalisme,crise,néolibéralisme,think thank,think thank et " crise"

Il ne faut pas se voiler la face. La France se situe dans les trois pays les plus gourmands en termes de recettes fiscales dans toute l'Europe – elle se classe 6ème à l'échelle mondiale.

Voici un graphique que j'ai trouvé pour vous illustrer cet état de fait. Taux effectif d'imposition dans le monde : Source : KPMG – Cafedelabourse.com

Comme vous pouvez le voir, la France fait partie des pays où l'imposition est la plus forte dans le monde. Alors, si vous êtes retraité ou sur le point de le devenir, je vous suggère de bien lire ce qui suit...

Etre Français aujourd'hui et participer activement à l'effort national, ça veut dire payer :

  • Des impôts sur les revenus
  • La Contribution Sociale Généralisée (CSG)
  • Des impôts sur les valeurs mobilières
  • Des impôts sur l'immobilier et le foncier
  • Des impôts sur le capital et l'épargne
  • Des droits de succession et de mutation
  • L'Impôt sur la Fortune (ISF)
  • La taxe exceptionnelle à 75%

 

Je vous rappelle l'objectif du gouvernement : ramener le budget 2013 à 3% de déficit public (contre 4,5% en 2012) – cela en partant d'une hypothèse de croissance de 0,8% (moitié moins selon les économistes).

Pour cela... le gouvernement prévoit entre autres :

  • Le gel des barèmes de l'impôt sur le revenu, soit une hausse de 2%
  • Le plafonnement à 2 000 euros de l'avantage maximal procuré par le quotient familial
  • Une tranche d'imposition de 45% pour les revenus supérieurs à 150 000 euros
  • Une taxe de 75% est instaurée pour deux ans sur tous les revenus supérieurs à un million d'euros
  • L'ISF retrouve à peu près le format d'avant la réforme faite sous Nicolas Sarkozy
  • L'alignement de la fiscalité du capital sur celle du travail (barème de l'impôt sur le revenu).
  • La suppression du régime des auto-entrepreneurs
  • La fin de la fiscalité dérogatoire pour les stock-options
  • L'augmentation de la redevance audiovisuelle
  • De nouvelles taxes sur les bières et les cigarettes

 

L'Etat-providence est mort et enterré. Une personne ayant travaillé toute sa vie va passer le reste de son existence avec une pension moyenne équivalant à une fraction de son salaire net.

 

Avez-vous travaillé 40 ans pour cela ?

.

2017 : l'année de tous les dangers

C'est en octobre 2012 que le journal Les Echos a jeté un pavé dans la mare en faisant paraître un article au titre alarmant : "Retraite des cadres : les réserves épuisées dès 2017".

Ce ne sont pas des paroles en l'air : la question de savoir si votre caisse de retraite aura suffisamment de fonds pour vous verser votre chèque tous les mois se pose très concrètement !

D'après les projections du quotidien sur la situation des retraites des salariés du privé, l'AGIRC n'aurait plus de quoi payer les cadres d'ici cinq ans. Pour tous les autres, l'ARCCO n'aurait plus d'argent d'ici à 2020.

Il est temps de se poser les bonnes questions... à commencer par la plus importante :

"Quel sera mon niveau de vie d'ici cinq ans, si je reste en France ?"

Dans "Partez pour une retraite dorée", nous vous apportons des réponses très concrètes. Nous vous aiderons notamment à calculer ce que vous avez à gagner à vivre dans un autre pays...

En juin 2011, la revue Finances et Développement, éditée par le Fonds monétaire international, publiait un article intitulé "Sommes-nous parés pour les retraites ?". Les auteurs, Neil Howe et Richard Jackson, ont créé un indice de préparation au vieillissement mondial et ont observé 20 pays."L'indice permet de constater qu'à quelques exceptions près, les pays les mieux préparés à tenir leurs promesses envers leurs retraités sont ceux qui ont pris le moins d'engagements à leur égard."

On ne saurait être plus limpide.

Pour la viabilité budgétaire de son système de retraite, la France se classe 17ème sur 20. Pour le niveau de vie projeté des seniors, la France termine à la 16ème place...

C'est pour cela que beaucoup de particuliers fortunés se tournent vers les paradis fiscaux... mais n'attendez pas de nous que nous légitimions cette pratique, elle est illégale.

En revanche, il existe une solution à votre portée pour mettre un terme à la pression fiscale croissante dans notre pays... pour augmenter votre pouvoir d'achat et votre niveau de vie – bref, pour respirer. Et à la manière de beaucoup d'artistes, de stars du cinéma, de sportifs et d'entrepreneurs aujourd'hui, cela passe par l'expatriation...

 Andorre... Belgique... Campione di Italia... Costa Rica... Grande-Bretagne... Iles Anglo-Normandes... Italie... Liechtenstein... Luxembourg... Maroc... Ile Maurice... Mexique... Monaco... Nouvelle-Calédonie... Polynésie française... Portugal... Suisse... Thaïlande...

 

exilés fiscaux , économie, politique, capitalisme, crise, néolibéralisme, Think Thank,  Think Thank et " crise"

 

 

 

 

... alors bienvenue à Monaco ! A Monaco, c'est bien simple : c'est le vide fiscal sidéral...

  • Fiscalité des revenus : néant.
  • Fiscalité sur le capital : néant.
  • Plus-values immobilières : néant.
  • Plus-values mobilières : néant.
  • Transmission/succession : néant.

Qui plus est, la principauté de Monaco est l'un des Etats les plus sécurisés qui soit, appuyé par une télésurveillance omniprésente et des effectifs policiers étoffés.

 

Pour recevoir votre rapport, il suffit de cliquer sur ce lien – vous serez alors dirigé vers notre bon de commande en ligne.

Là, vous n'aurez qu'à suivre les indications et régler la somme de 147 euros pour recevoir dans les plus brefs délais votre rapport spécial "Partez pour une retraite dorée" au format PDF.

Ce rapport vous fournira les réponses aux questions que vous vous posez.

J'espère sincèrement qu'il vous permettra de faire votre choix en bonne conscience, et de profiter d'ici quelques mois d'une retraite digne de ce nom, et d'une vie... de rêve.

N'attendez pas pour commander votre rapport spécial...

Excellente lecture,

Simone Wapler,

 source : Les étrennes salées du Gouvernement Ayrault-Hollande | La ...

 

exilés fiscaux , économie, politique, capitalisme, crise, néolibéralisme, Think Thank,  Think Thank et " crise" Le Grand Bond en arrière - Wikipédia : Aller à La conclusion de Serge Halimi‎:

 

Selon Serge Halimi, la gauche doit maintenant tirer des leçons des trente années écoulées : la droite libérale a remporté la bataille des idées parce qu'elle s'y est engagée à fond, sur le long terme, et n'a pas redouté d'être jugée extrémiste par ses adversaires. Au demeurant, elle a bénéficié, surtout depuis 1980-1985, de l'appui des médias qui ont fréquemment été privatisés (comme d'autres secteurs de l'économie) et vendus à de grands groupes industriels et financiers. Susan George reconnaît que les idées altermondialistes, malgré une certaine visibilité, n'ont pour le moment pas permis d'avancées concrètes[33]. Les crises du capitalisme (krach boursier de 1987, crise monétaire de 1998, éclatement de la bulle internet en 2001) n'ont pas remis en cause l'ordre économique néolibéral. De même, les attentats du 11 septembre ont plutôt renforcé le pouvoir en place, la peur soudant souvent les populations à leurs gouvernants[34].

 

Le constat de Serge Halimi est peu nuancé : « Le marché s'installe, y compris dans nos cerveaux, obligés de comparer en permanence les prix et les services : hier les forfaits de téléphones portables, demain les abonnements au gaz, comme si notre intelligence du monde devait être absorbée par un buvard permanent de consommation permettant de rendre plus naturelle la transformation du monde en marchandise. Et puis il y a les écoles que l'on met en concurrence pour pouvoir orienter dès le plus jeune âge ses enfants vers les meilleurs lycées, qui eux-mêmes préparent aux meilleures universités. Il y a aussi les hôpitaux, les villes, les régions que l'on classe pour apprendre comment échapper au destin perdant de qui ne privilégie pas à chaque instant son salut individuel. ».

 

Le changement de société pourrait provenir, selon Serge Halimi, d'un besoin d'utopie auquel le capitalisme est incapable de répondre : « l'augmentation de la production n'est pas généralement perçue comme un projet aussi attachant que la famille, l'amitié, la tradition, la solidarité [..] l'algèbre morte de la mondialisation [..] bénéficie d'un appui fragile[35] ».

 

 

 
 
 
L'Expansion (26/05/2004) conclut que ce livre et les autres livres altermondialistes étaient « cacophoniques », et

Le livre fut parfois violemment critiqué. Alain Duhamel, dans Le Point (29/04/04), parle de « simplisme absolu » et de « myopie infantile », de « haine savante du capitalisme », et accuse Serge Halimi de vouloir « régner sur l'intelligentsia française d'extrême gauche » et d'être un « mandarin de deuxième classe parmi les idéologues du gauchisme ».

L'Expansion (26/05/2004) conclut que ce livre et les autres livres altermondialistes étaient « cacophoniques », et renvoya plutôt ses lecteurs vers la lecture des livres d'Alain Minc.

L'Express (29/03/2004) fit paraître un commentaire, assez mesuré, d'Éric Dupin. Il estime le constat juste mais regrette que Serge Halimi ne propose pas de solutions convaincantes.

Daniel Mermet invita Serge Halimi à son émission Là-bas si j'y suis, sur France Inter[36].

Le journal Marianne[37]fit un article plutôt élogieux. Le Monde diplomatique (où travaille Serge Halimi) ne fit pas d'article sur le livre.

 la photo de Pôle Pote Emploi.

 
Ne vous inquiétez pas, ce sont en revanche les salaires qui pâtirons de la crise...
(Piqué à Attac France (Officiel))
 

 

 

Citation : "On l'a pas fait en 2012, donc je souhaite à tous une évolution par la révolution en 2013
Bonne année à tous
Je vous la souhaite donc,

13 hargneuse"

 A voir : Paradis fiscaux : la grande évasion... - YouTube, Paradis Fiscaux, Ils Hébergent Votre Argent au Chaud - Vidéo ..., TagTélé - Le Liechtenstein, paradis fiscal, Pièces à conviction - Evasion fiscale - 1sur6 - Vidéo ... :20 min
 " Emission "Pièces à conviction - Evasion Fiscale". (en 6 parties). Les équipes de « Pièces à conviction» ont mené l'Enquête), Evasion fiscale : Audition de M. Yannick Noah et Guy ..., 104 min, Evasion fiscale : 3000 évadés fiscaux en Suisse ..., Paradis fiscaux 1/2 - Vidéo Dailymotion 19 min " Reportage sur les paradis fiscaux" , En direct de Mediapart : l'évasion fiscale, sport ... : 51 min A travers le séisme de l'affaire Cahuzac, retour sur l'évasion fiscale, Paradis Fiscaux la grande evasion 15 05 2008 ..., CE évasion fiscale - M. Fernandez | Delphine Girard ... : CE évasion fiscale - M. Fernandez. Diffusée le 05/06/2012. Durée : 60 minutes

14/09/2012

Après PSA, Doux au rapport ?

 

Salut Camarades,

12 septembre 2012
Après PSA, Doux au rapport ?
On nous cache tout, on nous dit rien! Après PSA Peugeot Citroën, suspecté d’avoir annoncé avec un peu trop de légèreté la fermeture de son usine d’Aulnay, François Hollande est à nouveau monté au créneau, mardi 11septembre, sur le thème «que toute la lumière soit faite». Cette fois c’est le volailler Doux, qui est dans le collimateur. Le dépeçage de l’entreprise va laisser un millier de salariés sur le carreau.

La constance est une qualité, mais le rétropédalage auquel on vient d’assister sur le dossier PSA, devrait inciter le président de la République à la prudence. Les grandes envolées lyriques de l’été, sur le caractère «inacceptable» de la fermeture d’Aulnay, ont fait long feu quand l’automne fut venu. Le gouvernement, qui avait commandé un rapport sur le sujet, en a eu pour son argent. La conclusion est sans appel: PSA doit supprimer des emplois pour survivre. Etait-ce vraiment la peine de faire plancher pendant deux mois un ingénieur général des mines pour le savoir? Il est vrai que les rodomontades de juin obligeaient à trouver un moyen de ne pas perdre la face en septembre. Le rapport Sartorius, du nom de son auteur, aura eu au moins ce mérite.

Il est d’autant plus étonnant dans ce contexte de voir le président de la République reprendre le même cheval de bataille à propos de Doux. Certes, les deux entreprises, au-delà du fait de supprimer des emplois, n’ont pas grand-chose de comparable.

La direction de PSA et son principal actionnaire, la famille Peugeot, ne sont pas au-dessus de tous reproches, qui a conduit Doux à la liquidation judiciaire. Et après? Un rapport Sartorius II aidera-t-il à remettre l’entreprise sur ses pieds? 

En prononçant en 1999 la fameuse phrase: «L’Etat ne peut pas tout», Lionel Jospin, alors premier ministre, Il engagera le  redressement productif prendra forme, c’est en engageant les réformes dont la France à besoin. De ce point de vue, le rapport de Louis Gallois sur la compétitivité, attendu début octobre, sera certainement plus utile à comprendre au pays que tous  les langues de bois lié les rapports Sartorius du monde ». 

 

Les critiques des néolibéraux pour justifier des difficultés de PSA : « La fermeture d'Aulnay aurait pu être évitée PSA ne s'est pas suffisamment ouvert à l'international ». .Dans l'immédiat, PSA doit d'urgence redresser la situation", estime EmmanuelSartorius, l'expert désigné par le gouvernement dans son rapport dévoilé ce matin aux syndicats du groupe par le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg. "La nécessité, dans son principe, d'un plan de réorganisation des activités industrielles et de réduction des effectifs n'est malheureusement pas contestable", juge M. Sartorius. Cet expert, ingénieur des Mines, avait été mandaté fin juin par Bercy pour établir un diagnostic sur le groupe, avant l'annonce de son projet de suppression de 8 000 postes en France (dans le point) :  Erreurs stratégiques et un Manque de dialogue

 

 

Le rapport Sartorius sur la situation de - Le Figaro ( format PDF)

 

Mais tous ne connaissent pas la crise :

Tous furent touchées, mais tous ne mouraient pas

 

"Ce n’est pas un type, mais le modèle capitalisme néolibérale qui en ai responsable" Tous furent touchées, mais tous ne mouraient pas: Les places financières doivent se préparer à un été maussade, tandis que les peuples meurent a petit feu. Car la crise européenne avance chaque semaine un petit peu plus.cf Le ralentissement de l'économie mondiale?

 

A travers PSA :Comprendre... Les 30 patrons trop bien payés

 

Une interview intéressante dans le capital :

Pourquoi le gouvernement tarde à mettre les fonctionnaires au régime

 
Lors de la campagne présidentielle, François Hollande avait promis de réduire le train de vie de la fonction publique. Mais le gouvernement ne semble pas pressé de passer à l'acte...


 

Le gouvernement osera-t-il imposer la réforme de la fonction publique promise par le candidat Hollande ? Passées au crible dans une enquête de Capital actuellement en kiosque, les dernières mesures annoncées permettent d'en douter. Dernier revirement en date : l'abrogation d'un décret de novembre 2010, qui avait mis fin au sacro-saint principe de l'emploi à vie des fonctionnaires. Les agents qui refusaient successivement 3 mutations pouvaient être mis en disponibilité, sans traitement, ni indemnités de chômage. Leur étaient alors proposés trois autres postes. En cas de refus, ils risquaient le licenciement ou la mise à la retraite forcée.

 

Autre mesure phare initiée par Sarkozy et annulée, le 6 juillet : la règle du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Le 13 juillet, c'est au tour de la ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, d'annoncer un relèvement du traitement minimal des fonctionnaires . Le 19 juillet, les députés ont, eux, augmenté de 30 millions d'euros le budget du Centre national de la fonction publique territoriale, un centre de formation pourtant maintes fois épinglé par la Cour des Comptes.

 

Avec de telles décisions, comment François Hollande compte-t-il stabiliser la masse salariale de la fonction publique, qui augmente mécaniquement de 1,3 milliard d'euros par an ? La question reste entière, d'autant que celui-ci a promis d'embaucher 60.000 nouveaux agents dans l'Education nationale, 5.000 dans la police et la justice. Le 27 août, le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, a d'ailleurs confirmé l'ouverture de 22.000 postes au concours des professeurs l'an prochain ( cliquez sur le lien pour regarder la vidéo de son discours lors de l'accueil des professeurs stagiaires de l'académie de Créteil ).

Pour que les effectifs ne gonflent pas, il faudrait supprimer 13.000 postes par an en moyenne dans les autres ministères, ce qui revient à ne pas remplacer deux fonctionnaires sur trois partant à la retraite. La Défense devra ainsi couper 7200 postes, Bercy 2500, le Logement et l'Ecologie 1300. Interrogés par Capital, les salariés de ces services préviennent qu'ils ne pourront plus assurer leurs missions.

 

Pour tenir le cap, Jean-Marc Ayrault a promis une grande réforme de l'organisation territoriale à la rentrée. Reste à savoir s'il aura le courage d'annoncer un gel des rémunérations, voire un alignement du régime des retraites de la Fonction publique sur le régime général, qui risqueraient de mettre dans la rue les 5,3 millions d'agents publics...

 

L'euro sauvé... à quel prix ?

Photo 154.jpg

Tout cela est encore moins encourageant lorsqu'on s'aperçoit que la question la plus souvent posée après "d'où venez-vous ?" est "la crise est-elle aussi dure en France qu'ici ?"

A quoi nous nous ne pouvons répondre que par l'affirmative . Au concours de "qui a l'économie la plus pourrie", force est de constater qu'il y a une parfaite égalité France/Etats-Unis : dette publique astronomique, chômage en hausse constante, grogne sociale, avantages sociaux en danger, désindustrialisation...

Une pointe d'ironie de nos dirigeants, Monti en tête : Ceci dit, cette situation est sur le point de prendre fin, cher lecteur. Si si. Rassurez-vous : fin de la crise de l'euro, rétablissement du système bancaire, sérénité des places boursières et tournée générale de cerises sur volutes de crème chantilly. C'est Mario Draghi qui l'a dit pas plus tard que jeudi, comme le détaillait Philippe Béchade hier :

"[La BCE] confirme tout ce que les marchés anticipaient depuis 48 heures, c'est-à-dire des rachats (baptisés 'OMT') illimités d'emprunts d'Etat de un à trois ans dès qu'une demande d'aide formelle a été formulée, ainsi que la réduction des exigences en matière de qualité des collatéraux lorsque les banques souhaitent se procurer de nouvelles liquidités. La Banque centrale annonce également renoncer à son statut de créancier privilégié".

 

Mais pour l'instant, n'est-ce pas, les marchés sont contents... c'est donc que tout va bien.

la photo de Christophe Bxn.

Hier

 

 

 

 anarchie 12.jpgPas de frontière, pas d'état car l'état est au service du capital, que tout fasciste est un capitaliste.... Car le fascisme est le bras armée du capital. Même si les néolibéraux n'aime pas les interventions ( les " ingérences) de l'état et que les patrons de PME se plaignent de la technocratie, bureaucratie, c'est l'état avec les grands plans keynésiens qui a sauver le système capitaliste autodestructeur en 1929. Le laisser faire entraine une spiral autodestructrice e que seule des opération momentanée de l'état permet a maintenir. La disparition de cette société représente un tel bouleversement qu’on ne l’envisage pas nécessairement avec légèreté. Mais nous ne sommes pas condamnés à tenter de sauver l’économie qui chancelle et nous écrase. Nous pouvons contribuer à sa disparition. Pas pour le néant, mais pour un monde sans État et sans classes, un monde pour toutes et tous, sans exploitation ni domination.
_________________________
[1] Les antilibéraux rêvent de retourner à un Etat qui les protègerait du capitalisme alors même que la fonction de l’État est d’assurer son bon fonctionnement. Dans ces conditions leur politique aboutit simplement à des formes nouvelles de patriotisme économique, des mesures plus ou moins protectionnistes pour essayer d’empêcher les délocalisations, voire carrément au nationalisme.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu