Avertir le modérateur

15/07/2017

La guerre de demain?

 
 

Qui célebre les guerres passées, prépare les suivantes.A bas toutes les armées

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et plein air
 
 
 

Toujours plus loin, plus haut 

La raison d'état (1977) film en francais 

14 juillet 1993 Salut Léo. On "restera aujourd'hui dans notre lit douillet" (Georges B). A bas l'armée, toutes les armées !
A lire sur Léo Ferré l'excellente étude de Max Leroy à l'Atelier de création libertaire : Les Orages libertaires, Politique de Léo Ferré 

Dom Lecolo a ajouté 9 photos.

onc, nombre de mes amis s'offusquent qu'on écoute pas assez les militaires ??? ... non rien !

L’image contient peut-être : 1 personne, deboutL’image contient peut-être : une personne ou plus, chapeau et gros planL’image contient peut-être : 1 personneL’image contient peut-être : 1 personneL’image contient peut-être : une personne ou plus
 

Stanley Kubrick : Dr Folamour - YouTube

 

Docteur Folamour (VF) - YouTube

Les Armées Privées Dans la cible (La guerre en CDD) Spéciale Investigation

L’ardoise ne va pas manquer de provoquer la colère dans la communauté éducative. 331 millions d’économies sont à l’ordre du jour dès 2017 sur les lignes budgétaires qui concernent l’enseignement supérieur, la vie étudiante et la recherche, d’après deux projets de décret du gouvernement, que Le Monde a pu consulter.

Un défilé joyeux pour célébrer les valeurs de la République ? Eva Joly le proposait en 2012. Les réactions avaient alors été très brutale. Et si l'eurodéputée écologiste avait raison ?

 
Macron: "aucun budget autre que celui des armées ne sera augmenté" pour chercher à renouer la confiance avec les militaires au lendemain de l'éviction de leur chef pour cause de désaccord budgétaire, a déclaré qu'"aucun budget autre que celui des armées ne sera augmenté".

Le chef de l'État s'est engagé à porter à 2% du PIB l'effort de défense d'ici à 2025 mais, en attendant, 850 millions d'euros d'économies ont été réclamés aux armées cette année, dans un contexte de restrictions budgétaires générales.

Signe de sa volonté de soigner les armées, ulcérées par les coupes budgétaires annoncées pour cette année, le chef de l'État est accompagné du nouveau chef d'état-major des Armées, le général François Lecointre, nommé hier dans la foulée de la démission du général Pierre de Villiers.

Dans l' EDITORIALDéfense : l’équation budgétaire insoluble 11 . Après la démission du chef d’état major des armées, Pierre de Villiers, Emmanuel Macron va devoir dire clairement si « le pacte de sécurité » l’emporte, ou non, sur « le pacte de stabilité ».

En procédant à un revirement sur la politique fiscale, après le discours de politique générale du premier ministre, Edouard Philippe, M. Macron a ouvert la voie à des coupes claires dans les dépenses publiques pour compenser les allégements fiscaux. Lorsque ces coupes ont visé le budget de la défense, le général de Villiers s’est cabré.

la même équation selonle Monde  : celle de l’adéquation entre les ambitions militaires de la France, puissance nucléaire, présente sur de multiples théâtres opérationnels à l’étranger, et ses moyens. Cette équation, devenue manifestement insoluble, est à la source du psychodrame politique qui vient de se jouer.Face à l’irruption du terrorisme de masse, le président François Hollande avait décrété que le « pacte de sécurité » l’emportait sur le « pacte de stabilité ». Son successeur doit se prononcer sur cette priorité.

La démission de Pierre de Villiers ne serait “que la première des multiples crises menaçant de mettre fin à la lune de miel présidentielle”, prévient Politico, qui évoque“un été des mécontents” auquel Macron devra bientôt faire face.

La rébellion de De Villiers marque le premier test de l’autorité de Macron sur son territoire. C’est aussi un avant-goût de ce que le président devra affronter, lui qui veut réformer le droit du travail et le régime des retraites, tout en alignant les finances du pays sur les règles de l’Union européenne.”

, Vu de l’étranger. La guerre éclair au sommet de l’État français annonce un “été des mécontents”

LIRE AUSSI:

» Démission du général de Villiers : «Emmanuel Macron a confondu communication et commandement»» «Armées : Macron tourne le dos à l'histoire» , 

De nouvelles images du principal site nucléaire en Corée du Nord montrent que Pyongyang a apparemment produit pour son programme d'armement plus de plutonium qu'estimé jusqu'alors, indique le site internet "38 North", alors que les ambitions militaires du régime communiste font monter la tension dans la région.
 
 
Ce site internet, qui fait autorité concernant la Corée du Nord et dépend de l'université Johns Hopkins à Washington, a rapporté vendredi que des images thermiques du centre nucléaire de Yongbyon laissent penser que Pyongyang a retraité des barres de combustible au moins deux fois entre septembre 2016 et juin.
 
"Il y a eu apparemment au moins deux campagnes non déclarées de retraitement pour produire une quantité indéterminée de plutonium qui pourrait augmenter davantage les réserves d'armes nucléaires de la Corée du Nord", selon "38 North". La Corée du Nord avait désactivé le réacteur de Yongbyon en 2007 dans le cadre d'un accord échangeant désarmement contre aide humanitaire. Mais Pyongyang a commencé des travaux de rénovation du site après son troisième essai nucléaire en 2013.
 
 
Une hausse de l'activité thermique a également été relevée dans l'usine d'enrichissement d'uranium de ce site, mais sans qu'il soit possible d'en déterminer la cause. Les chercheurs estiment aussi que le site ne produirait pas de tritium, un des composants clés pour la fabrication de bombes thermonucléaires.
 
Corée du Nord : le dernier test de missile, un « avertissement » adressé aux Etats-Unis

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un affirme que son pays a désormais la capacité de frapper « tout le territoire américain ». Le Monde.fr avec AFP | La Corée du Nord a déclaré, dimanche 30 juillet, que son dernier test de missile était un « sévère avertissement » lancé aux Etats-Unis, qui veulent mettre en place de nouvelles sanctions contre Pyongyang. Le régime nord-coréen a ajouté qu’il riposterait en cas de provocations militaires de Washington.

Lire aussi :   Tir de missile nord-coréen : Corée du Sud, Japon et Etats-Unis disposent des moyens d’une « dissuasion globale »

Vendredi, la Corée du Nord a effectué son deuxième test de missile balistique intercontinental (ICBM) en moins d’un mois. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a affirmé que son pays avait désormais la capacité de frapper « tout le territoire américain ».

La « responsabilité spéciale » de Pyongyang, Pékin et Moscou

 Selon des experts, ce test était plus puissant que le premier du genre, réalisé le 4 juillet. Ils considèrent dorénavant que les missiles nord-coréens peuvent théoriquement atteindre la côte est des Etats-Unis. Dans ce contexte de crise, l’armée américaine a annoncé dimanche avoir testé avec succès l’interception d’un missile balistique à portée intermédiaire.

 
Depuis l'arrivée au pouvoir de Kim Jong-Un fin 2011, la Corée du Nord a considérablement accéléré le développement de ses programmes nucléaire et balistique, pourtant interdits par la communauté internationale. La Corée du Nord a réalisé cinq essais nucléaires depuis 2006, dont deux depuis janvier 2016 et a réalisé début juillet le lancement historique d'un missile intercontinental.
 
 
LIRE AUSSI
 
 
 
 
L'imposante loi sur la défense nationale (NDAA), adoptée vendredi par la Chambre des représentants, comporte un amendement prévoyant la création du "Space Corps", en faisant basculer des fonctions actuellement chapeautées par l'US Air Force pour les placer sous un commandement distinct.
 
 
Il est peu probable néanmoins que cette nouvelle branche soit créée immédiatement puisque la version du Sénat de la NDAA ne contient pas cette mesure. "A une époque où nous essayons de rassembler les fonctions de combat du ministère, je ne souhaite pas ajouter un service séparé qui, selon toutes probabilités, offrirait une approche plus étroite et même étriquée aux opérations spatiales", a écrit le ministre de la Défense James Mattis, dans une lettre adressée cette semaine au parlementaire républicain Michael Turner, également opposé à la création de cette branche. La ministre de l'Air Force Heather Wilson a fait savoir qu'elle était aussi contre cette mesure, estimant que cela "nous ferait aller en réalité dans la mauvaise direction, nous ralentirait".
 
Mais cette initiative de membres du Congrès a mis en lumière la grande dépendance de l'armée envers les technologies spatiales pour mener ses guerres. Les systèmes GPS sont intégrés dans de nombreux équipements militaires, et un maillage de satellites et autres appareils placés en orbite fournissent en permanence des informations cruciales à l'armée pour ses missions.
 
 

 n Alors que les scientifiques s'inquiètent du développement "d'armes autonomes" ou d'intelligence artificielle porté par les militaires, L'Express propose une sélection des films et livres que ces derniers devraient connaitre avant de franchir la ligne.

Les progrès fulgurants dans la robotique et l'intelligence artificielle(I.A.) inquiètent de plus en plus les grands scientifiques et simples citoyens du monde. Particulièrement quand on les applique au domaine militaire. Dernier exemple en date, la lettre ouverte signée par plus de 1000 experts de renommée mondiale -dont le physicien Stephen Hawking, l'entrepreneur Elon Musk et le linguiste Noam Chomsky

>> Lire aussi: "Intelligence artificielle" militaire: pourquoi les scientifiques s'inquiètent 

Terminator, les robots-tueurs contrôlés par Skynet

Impossible, aussi, de ne pas évoquer la série Terminator, de James Cameron, particulièrement pertinente aujourd'hui. Dans ce futur imaginaire, les robots-tueurs traquent et exterminent les derniers représentants de la race humaine. La cause? Skynet, l'intelligence artificielle mais néanmoins malfaisante et dominatrice créée par l'armée américaine qui a pris le contrôle de toutes les "armes autonomes" des militaires.

Terminator 2: Judgment Day - The Resistance vs Skynet (Opening Battle of Movie) 1080p

n

  n L'ouvrier et la machine Créé le samedi 11 juin 2016 18:02, Akira

Le seul moyen d'éviter ce scénario apocalyptique serait alors de ne jamais créer d'I.A. offensive ni, évidemment, "d'armes autonomes" ou entièrement informatisées, comme les robots ou les drones. Un conseil que les militaires ne prennent apparemment pas en compte aujourd'hui. Les Marteaux de Vulcains, paru en 1960, imagine u

USA: vote pour une armée de l'espace La Chambre des représentants a approuvé vendredi la création d'une nouvelle branche de l'armée américaine -surnommée "Corps de l'espace"- qui serait chargée de gérer les opérations spatiales.

 
 
Cette mesure a rencontré de vives réticences au sein de l'administration du président Donald Trump, où l'on estime qu'il n'est pas nécessaire d'alourdir la bureaucratie militaire. L'armée américaine compte déjà quatre branches: terre, marine, air et corps expéditionnaire des Marines. Mais ses partisans et des parlementaires estiment qu'étant donné les actifs de l'armée dans le domaine spatial et son importante dépendance envers les satellites, il est nécessaire de mettre en place une branche pour les protéger et les contrôler.
 

Robots-tueurs: ces oeuvres de science-fiction que les militaires ...Liste des robots au cinéma — Wikipédia

LIRE AUSSI
 
 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu