Avertir le modérateur

05/03/2017

Gasland

 

sriverman, Posté le mercredi 10 juillet 2013 

La destruction de l'environnement est un corollaire du capitalisme depuis son apparition. En effet, proclamer la liberté d'user de ses propriétés sans bornes permet de s'approprier toutes les ressources naturelles et de les exploiter comme bon vous semble. Toutes les règles et coutumes qui existent depuis le début de l'humanité et qui ont pour but de protéger la nature dans le but de préserver l'espèce humaine elle-même disparaissent de ce fait. Voir à ce sujet les travaux de Karl Polyani.

 

Cette cérémonie satirique a pour but d'illustrer et de dénoncer les impacts négatifs de certaines entreprises françaises, en totale contradiction avec le concept de développement durable qu'elles utilisent abondamment.
Nous vous invitons à voter et à choisir vos Pinocchios parmi les entreprises nominées dans trois nouvelles catégories.
Rendez-vous sur : www.prix-pinocchio.org


 
Story of Stuff (2007, OFFICIAL Version)


 

L'Histoire des Choses( a story of stuff :  Texte :Documentaire |L'Histoire des Choses : 

 Deux documentaires programmés sur ARTE, sur le sujet :Prêt a jeté - Obsolescence Programmée et Détruire pour consommer toujours plus (durée de 43 min 39),

Le néolibéralisme doit sa renaissance au cours du dernier quart du 20ème siècle aux crises énergétiques des années 70, causées par les augmentations importantes et inattendues du prix du pétrole, de l'or( ...) , La dépendance chinoise au charbon ! : Batailles pour l'énergie - Le Monde diplomatique : « Prix du pétrole, pénuries électriques, ruée sur les ressources renouvelables, géopolitique des gazoducs ( Pétrole et gaz de schiste,...une guerre pour 2012 : « Un documentaire:Le grand Monopoly du gaz - Le grand Monopoly du gaz (arte) ( durée 15 min), Gaz Land | Facebook


GasLand 2010

L'Usine Nouvelle est revenue sur les différentes techniques proposées. Voici les principales :

- La stimulation au propane pur
Il s'agit de remplacer l'eau et les produits chimiques injectés dans le puits par un mélange de propane et de proppant (sable et céramique), ce qui permet de réduire l'usage en eau de la fracturation hydraulique.

- La fracturation électrique
La fissure de la roche qui permet de libérer le gaz est effectuée par une décharge électrique. Mais comme l'a reconnu Bruno Courme, directeur de la filiale Total Gas Shale Europe, la technique "ne nous semble pas efficiente".

A côté, deux techniques de fracturation ont été abordées, la fracturation par explosion et la fracturation par approche thermique. Ces techniques restent au stade expérimental. D'ailleurs, il n'est pas sûr qu'une technique basée sur "l'explosion" ravisse les mouvements écologiques...

Gasland

Gasland : le scandale de l'eau empoisonnée

Josh Fox a mené une enquête minutieuse sur le scandale de l'eau aux Etats-Unis. Au rang des séquences ahurissantes, celle qui montre un homme ouvrir le robinet de sa cuisine, en approcher une allumette : l'eau s'enflamme ! La faute à une nouvelle technique de forage appliquée dans le secteur du gaz, en pleine révolution depuis les années 2000. Le problème de ce nouveau mode d'extraction est qu'il est extrêmement polluant pour les nappes phréatiques et qu'il contamine les circuits d'eau potable. En France, alors que certaines entreprises se montrent très intéressées par cette nouvelle technique, Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, a gelé les autorisations en attendant de nouvelles études environnementales.

Résultat de recherche d'images pour "La Chine libère son gaz de schiste,!"

Depuis Mars  2010 le gouvernement français accorde très discrètement des permis exclusifs d'exploration à des compagnies pétrolières sur de vastes parties du territoire, en vue de l'exploitation de gaz de schiste ( dans le sud de la France) ou d'huile de schiste (dans le bassin Parisien ).

Or, ce type d'extraction a un coût environnemental très élevé. Il utilise de grandes quantités d'eau additionnées d'une longue liste de produits agressifs et polluants, de nombreux forages très rapprochés les uns des autres et des norias de camions.

Cette technique est pratiquée depuis une dizaine d'années aux USA dans la plus grande opacité, les compagnies pétrolières ayant obtenu l'exemption de tout contrôle sur leur utilisation des réserves d'eau.

Du poison dans nos robinets

 
L'eau qui coule des robinets français est souvent contaminée, à l'insu des citoyens. Dans le Centre, en Normandie ou en Charente, elle regorge de pesticides ou de nitrates. Les autorités le savent mais délivrent des dérogations permettant de distribuer de l'eau contaminée. En Auvergne, les habitants boivent de l'eau blanchie avec de la poudre d'aluminium, qui peut provoquer la maladie d'Alzheimer. Depuis quelques années, des scientifiques et des citoyens tentent de se faire entendre pour dénoncer ces dangers. Partout en France, l'eau potable charrie des résidus médicamenteux comme des hormones ou des antidépresseurs.

On peut rester quelques semaines sans manger mais seulement quelques jours sans boire. L'eau est vitale, on en boit des litres tous les jours et pourtant, on est loin de savoir réellement ce que l'on boit: aluminium, radioactivité, médicaments, nitrates, pesticides,...Une enquête "Hors série" de France3, "Du poison dans nos robinets ?" nous informe sur ce qui sort de nos robinets.
  
La Vérité sur l'eau du robinet : DANGER et POISONDu poison dans l'eau du robinet part9 ,  Du poison dans l'eau du robinet part10, Du poison dans l'eau du robinet ? [6/6]

Pour les scientifiques, l'imprégnation par les produits chimiques omniprésents, n'est pas étrangère au développement de maladies comme le cancer du sein ou l'obésité. Extrait 1 , extrait de La grande invasion – le film | Stéphane Horel – Journaliste ... ( voir fiche Stéphane Horel - source télérama) . "L LA GRANDE INVASION  : La Grande Invasion | Facebook

Sur l'affiche du film, la brebis a un petit air goguenard. Crânement posé sur ses  (Lire la suite)  TOUS AU LARZAC - Vidéo Dailymotion : : Ce film fut tourné et montré lors des initiatives des paysans du Larzac qui fut exemplaires. Ils donnaient le courage aux citoyens de prendre leurs destins en main. Film documentaire Tous au Larzac Réalisé par Christian Rouaud (2011)

...
Quelle actualité aujourd'hui!

 

 En terme d’agriculture, les meilleures solutions sont souvent les les plus naturelles et les moins couteuses. Celles que ce film présente, mises en œuvre à Cuba, en France et en Angleterre, montrent qu’il est et aisé de réinstaurer un équilibre écologique tout en soutenant les économies locales, en fortifiant les liens de voisinage et en encourageant la libre diffusion des savoirs. Si elles étaient intégrées au plus vite par les communautés au niveau local, ces solutions permettaient d’accroitre la résistance des sociétés à la triple menace de la raréfaction du pétrole, des effets du réchauffement climatique et de la vulnérabilité de notre système économique. 

CULTURES EN TRANSITION (Voices of Transition)
Les voies nouvelles vers la souveraineté alimentaire 
agroforesterie, villes en transition – agroécologie à Cuba

Documentaire, 2011, 65 min., de Nils Aguilar VOST FR ,
avec Rob Hopkins, Claude Bourguignon, …

 

Le pétrole made in America
Les Américains consomment de moins en moins de pétrole arabe. Selon l'Agence internationale de l'énergie, les importations de pétrole devraient tomber à 35% de la consommation globale en 2018, contre 51% aujourd'hui. Sur cette période, le Moyen-Orient et l'Amérique latine réduiront ainsi leurs exportations vers les Etats-Unis de 2,1 millions de baril par jour (Mb/j), alors qu'elles augmenteront de 3 Mb/j vers l'Asie.

Le boom des shale oil pourrait permettre aux Etats-Unis d'augmenter leur production locale. D'ici 2018, Washington produira 12 millions de barils par jour, soit l'équivalent de la capacité actuelle de l'Arabie Saoudite.

 les Etats-Unis font actuellement le choix du gaz naturel.
 

 

 Dans une étude récente de Natixis, Patrick Artus montre que le modèle énergétique de l'économie américaine est basé sur une dépendance de moins en moins forte vis-à-vis du pétrole et repose de plus en plus sur le la production de gaz de schiste. Les conséquences sont importantes : le prix du gaz naturel étant décorrélé du prix du pétrole, les Etats-Unis redeviennent très compétitifs par rapport au Japon et à l'Europe puisque le relatif faible prix du gaz équivaut à une baisse du coût du travail dans l'industrie de 6% et de 12% vis-à-vis de la zone euro.

 

 

Le virage gazier de Barack Obama
Vous vous souvenez de la première élection de Barack Obama en 2008 ? Au-delà du symbole pour les minorités américaines qu'avait représenté son élection, il avait également porté un élan autour d'un nouveau mix énergétique. Elu en pleine tempête financière, il avait porté les énergies renouvelables au pinacle. Elles étaient les nouveau relais de croissance, et la clef pour lutter contre le changement climatique.

Quatre ans après, Barack Obama ne jure que par le gaz de schiste. Lors de sa deuxième élection, le président américain s'était transformé en VRP de ces gaz. Et on comprend les raisons de ce renversement en faveur d'une énergie fossile. Ils espèrent avec Le gaz des schiste la création de "de 400 000 à 650 000 emplois selon les estimations", et le président à parle de 600 000 nouveaux emplois créés d'ici 2020 grâce au gaz de schiste. Les retombées pour propriétaire ( et dans une moindre mesure pour les ménages ) en termes de pouvoir d'achat sont également très importantes.

Le gaz va-t-il entrer en concurrence avec le pétrole ?
Pour l'instant, c'est le charbon qui est laminé par le gaz de schiste. La concurrence faite au charbon est soutenue par l'Etat, puisque l'EPA, l'agence de l'environnement américaine, a imposé des limites d'émissions de CO2 aux centrales thermiques. Les nouvelles centrales au charbon sont fortement pénalisées face aux centrales au gaz.

Toutefois, il n'est pas impossible de voir le gaz concurrencer le pétrole, du moins dans des marchés de niche comme les flottes de véhicules. Si la révolution du pétrole de schiste va augmenter les réserves américaines en pétrole, la baisse des prix de l'essence va être moindre que celle sur le marché du gaz, car le gaz s'échange sur un marché régional. .

Comme l'a expliqué récemment le
Wall Street Journal, la politique énergétique d'Obama pourrait encore évoluer dans les prochains mois. Si la conversion augaz de schiste d'Obama a été "le fruit en partie d'un calcul politique, il est possible de voir le président américain soutenir à nouveau les énergies renouvelables une fois éloignées les prochaines échéances électorales.."

Gasland - l'indigné

 
Gasland francais - Video Dailymotion :

 

GASLAND - Vidéo Dailymotion 

 

Bilan négatif aux États-Unis après quatre ans d'exploration

Bloomberg rapporte en mai 2014 que depuis 2010, la dette des 61 entreprises américaines qu'elle suit a doublé en 4 ans d'exploration, passant à 163,6 milliards de dollars US. Les réserves s'épuisent plus rapidement qu'escompté, obligeant à forer plus profondément, augmentant ainsi les coûts. La filiale HighMount Exploration & Production LLC de Loews Corporation a Loews décide de se recentrer sur la prospection pétrolière et de fermer HighMount, se plaignant de la difficulté à trouver des gisements et de la chute du prix du gaz naturel. 26 de ces 61 compagnies ont mis la clé sous la porte à cause du désintérêt des investisseurs devant les pertes grandissantes et la faible probabilité de récupérer leur investissement

Pour s'adapter à la chute des prix du pétrole à partir du deuxième semestre 2014, les producteurs américains de pétrole et gaz de schiste ont modifié leurs stratégies, privilégiant désormais la réduction des coûts d'extraction plutôt que les délais ; en multipliant les puits sur un même terrain, en utilisant des plates-formes mobiles, en réutilisant le gaz associé au pétrole pour économiser sur les coûts énergétiques, en modifiant les fluides de fracturation pour accélérer les débits, en allongeant les forages horizontaux jusqu'à 5 km au lieu de 3 km auparavant, ou même en utilisant des technologies innovantes (nanotechnologies, sismique 3D, Big data), ils parviendraient à maintenir leurs marges avec un barils à 70 dollars contre 100 dollars un an plus tôt

L'industrie des gaz de schiste aux Etats-Unis connaît actuellement un regain de forme. La cause est simple, les prix remontent. Le prix du million de BTU (british thermal units) est remonté au-dessus des 4 $, . Si ce niveau est largement soutenable pour les industriels qui consomment du gaz, comme les sidérurgistes, les usines chimiques ou les producteurs d'engrais, il l'est surtout davantage pour les producteurs de gaz. Pour preuve, le grand producteur de gaz non-conventionnel Chesapeake Energy est en hausse de 15% sur l'année.

Outre-Atlantique. Avec le retour de la croissance, même faible, et un retour des prix du gaz à des niveaux soutenables, les producteurs de gaz américain connaissent une nouvelle jeunesse.

 

 Résultat de recherche d'images pour "La Chine libère son gaz de schiste,!"

Source Gaz de schiste, externalisez vos investissements !, A lire Gaz de schiste - Wikipédia

Les Etats-Unis, la terre promise des gaz de schiste ?


« Historiquement, les Etats-Unis ont été les premiers à consommer du gaz de manière industrielle. Il était tout naturel qu'ils soient les premiers à découvrir cette nouvelle ressource qu'est le gaz non conventionnel.
 L'histoire commence à être connue. Ce sont les petits producteurs qui ont développé les nouvelles techniques de forage, à base de fracturation et de forages horizontaux
. Puis les mastodontes de l'énergie sont arrivés sur le marché, penauds d'avoir loupé un si beau marché. Après BP et Shell, Exxon Mobile et Total se sont à leur tour positionnés aux Etats-Unis sur ce gaz »

La crise économique forme une bulle sur le marché
« Le problème, c'est que le marché du gaz a sombré dans le sillage de la crise économique de 2008. L'arrivée de cette nouvelle offre de gaz a conduit à la formation d'une bulle gazière de surproduction. Conséquence, les prix se sont effondrésDeux acteurs ont survécu :

  • les petits producteurs, flexibles et disposant de la technologie de fracturation ;
  • les géants de l'énergie, qui ont les reins assez solides pour supporter de produire du gaz vendu à seulement 5 $ le mmbtu.

Si ces géants ne se sont pas désengagés du secteur, c'est que tout le monde arrivait à voir le bout du tunnel. Car comme l'a annoncé l'AIE, l'Agence internationale de l'énergie, l'âge d'or du gaz est devant nous.

Soutenue par les affres du nucléaire et le manque d'efficacité des énergies renouvelables, la consommation de gaz devrait rapidement dégonfler la bulle en absorbant les stocks et le surplus d'offres. C'est pourquoi le secteur commence à attirer de nouveaux acteurs.

 Gaz de schiste: terre promise ou terre due? - Le Huffington Post

Résultat de recherche d'images pour "La Chine libère son gaz de schiste,!"

Côté technologies, il faudra également garder l'oeil ouvert. Les technologies de fracturation et du forage horizontal ne sont utilisées que depuis 10 ans. Il reste une quantité de développement à apporter. Déjà, certains producteurs ont commencé à utiliser du gel de méthane pour améliorer le rendement de leur forage. il n'y a pas que les Américains qui s'intéressent au gaz non conventionnel. Les émergents font une entrée remarquée dans ce secteur. Chine en tête. »

 Aspects macro-économiques - Enjeux géo-stratégiques

Le shale gas, le nouvel eldorado
Le gaz conventionnel a fait une percée en Chine très récemment. Hier encore, le China Daily titrait "la fièvre des shale gas se développe, les compagnies voient une nouvelle ruée vers l'or". L'exploitation n'en est qu'à ses débuts. Le pays comptabilise en tout et pour tout 65 forages... quand les Etats-Unis en sont à 80 000 !

Mais l'importance des gisements devrait très vite faire décoller le secteur. Les réserves chinoises s'établiraient à 25 100 milliards de m3 exploitables, contre 24 400 milliards aux Etats-Unis.

Ainsi le pays espère produire 6,5 milliards de m3 d'ici 2015. Pour ce faire, une première enchère a été faite en juin dernier. Une deuxième devrait avoir lieu cet été. Déjà 17 compagnies ont montré leur intérêt.

 Résultat de recherche d'images pour "La Chine libère son gaz de schiste,!"

La question environnementale devient pressante pour le pouvoir. La dégradation de la qualité de l'air ou de l'eau est de plus en plus associée au népotisme et à la corruption qui se sont développés à mesure que l'économie croissait. Ainsi ce parallèle a tôt fait de monter la population contre ses dirigeants. C'est exactement ce qu'il s'est passé récemment dans la petite ville de Shifang.

La construction d'une usine de raffinage de cuivre a été bloquée par la population.Les habitants se sont opposés à la construction au son du slogan "protégez l'environnement, rendez-nous notre jardin".

L'émergence d'une conscience écologique va servir d'impulsion au développement des énergies renouvelables. L'Agence internationale de l'énergie estime déjà que 40% de la croissance du secteur sera porté par la Chine entre 2011 et 2017. Mais pour l'instant, le développement de nouvelles installations solaires ou éoliennes pour remplacer celles au charbon n'a pas été "accompagné". En effet, une grande partie de ces installations ne sont pas encore reliées au réseau électrique chinois.

L'essor du renouvelable sera ainsi long. Face a l’impact des mobilisation : les groupes de pressions et de lobbying p réfère aujourd'hui miser sur un secteur qui est en plein essor : le gaz naturel.

Les investissements affluent dans le shale gas

Ce marché est particulièrement intéressant car il fait partie des rares secteurs de l'énergie qui ne soient pas contrôlés entièrement par les grandes entreprises d'Etat. Les grands programmes d'importations de gaz naturel, avec le Kazakhstan, le Turkménistan ou encore en Russie se décident au niveau politique, en présence des grandes majors publiques que sont CNPC, CNOOC et Sinopec. La récente percée des shale gas, au contraire, a ouvert la porte aux échelons locaux et aux compagnies chinoises de moindre envergure.Et derrière Shell, ExxonMobil, Chevron, Statoil ou encore Total sont sur les rangs pour exploiter cette ressource. En tout, c'est six milliards de dollars qui devraient être dépensés jusqu'en 2015 pour atteindre le (modeste) objectif d'une production de 6,5 milliards de m3 par an.

A lire La Chine libère son gaz de schiste, profitez-en ! Copyright © Publications Agora
 

 

extrait :

La situation sur les gaz de schiste : . Les principaux pays exploitant ce gaz sont à l'origine d'une révolution énergétique qui est en train de se muer en révolution géopolitique. L'indépendance en gaz à laquelle les Etats-Unis sont promis va réduire leurs importations de gaz des pays du Golfe et d'Afrique.

La France, elle, reste les bras croisés. Ce n'est pas tant son refus d'exploiter ses ressources qui est inquiétant que son refus même de les connaître. Depuis juillet 2011, il est interdit d'utiliser la fracturation hydraulique, seule technique pour l'instant efficace pour évaluer ces ressources. .

L'Etat -- qui sait que si économiquement legaz de schisme est intéressant, il serait désastreux politiquement -- est en train de contourner le problème. C'était tout l'objet de la première audience publique de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) qui s'est tenue le 18 avril dernier.

OPECST cherche technologie désespérément
L'objet de cette réunion était principalement de déterminer quelles sont les alternatives possibles à la fracturation hydraulique

 L'objet de la réunion avait cependant un intérêt, celui de réinstaller le débat. Pris de court par les mouvements des écologistes dans l'information sur ces gaz, le gouvernement a dû imposer en catastrophe un moratoire sur la fracturation hydraulique, avant même qu'un réel débat scientifique ait lieu. L'opinion est alors devenue radicalement opposée aux gaz de schiste. .

Une scène européenne divisée

Les lobbies industriels derrière le gaz de schisme ?


Promised Land 2012 FULL MoVIE

Promised Land ou Terre Promise au Québec, est un drame américain de Gus Van Sant, sorti en 2012.

 Entre les affres du nucléaire et des panneaux photovoltaïques qui peinent encore à éclairer nos frigos, le gaz est appelé à un grand avenir. Ainsi le mouvement de BHP Billiton va probablement lancer une nouvelle série d'investissements dans le secteur. Rappelez-vous que la ruée sur les gaz de schiste ne fait que commencer. Les petites minières dans le viseur : Pour profiter du mouvement, il est encore possible de parier sur une quantité de petits producteurs. Pour progresser, certains devront également s'associer à des partenaires plus importants.

SP Energy ou Rosetta Resources constituent de bonnes opportunités d'investissements. L'avantage de ces deux minières est qu'elles ont toutes les deux un pied sur les deux plus grands champs de gaz de schiste des Etats Unis : Bakken et Eagle Ford.

Pourquoi faire une enquête sur les lobbysmes ( et donc sur le nucléaire (civile et militaire),  les gaz de schismes) et son évolution. Parce qu’il est une part importante de la réussite ou des échecs d’une négociation comme l’indique le monde diplomatique  Archives en Février 2001et l’échec retentissant du sommet sur le climat tenue a La Haye en 2001. pas de contrepoids écologique aux lobbying industrielle ( cf Industriels Contre Verts : La Bataille Du Lobbying ) Pour mieux comprendre cette logique destructrice : Documentaire | L'Histoire des Choses, ( a story of stuff :  Texte) Le lobbying du secteur du nucléaire : une bonne année pour l'industrie nucléaire ( dans le monde) :., Fukushima : dormez brave gens, Tepco veille – Greenpeace - Energie / Climat | le 20 juillet 2011 

Image associée

Info minute | STOP GAZ DE SCHISTE ! (Ni ici Ni

 

Plus besoin de faire le procès sur le gaz de schisme, les preuves ne manque pas (résumé le film Gasland et le film en VO avec sous-titres en français ( cliquez ICI en 3 partie sur Aldeah ) Gaz de Schiste gros dégâts pour la nature et la santé... blogs.mediapart.fr : « En Allemagne, le 4 avril 2011, Gemot Kalkoffen, patron du géant pétrolier Exxon Mobile » ), mais ce qui nous manque, c’est les intérêts qui se cache derrière et le contexte économique qui pousse ces multinationale a aller a l’encontre de l’intérêt général.  .! Différent citations sur les enjeux du gaz de schisme pour les industriels dans des articles de usines nouvelles, Agora vox ou des économistes, afin d’en comprendre tout les rouages..

 

Ainsi dans le communiquer Communiqués « Gaz de Schiste Provence, Gaz de schiste : les industriels ne désarment pas - Energie Usine nouvelle « Alors que le gouvernement affiche sa volonté d’interdire l'exploitation des gaz de schiste, les groupes désireux d’expérimenter cette technologie en France s’indignent. Total, GDF Suez. ou Toréador soulignent la nécessité de s’informer sur le sous-sol de l’Hexagone, et de ne pas tuer dans l’œuf la recherche dans le domaine » et conclue par « Alors qu'un rapport d'étape doit être rendu aujourd'hui 15 avril au gouvernement, Toréador multiplie les rendez-vous d’influence auprès des ministres et des députés. Tout comme l’australien Vermillon, l’américain Schuepbach Energy, ou les Français Total et GDF Suez, rompus au lobby hexagonal. Un calcul pourrait intéresser ses interlocuteurs. En prenant l’hypothèse de 8 milliards de barils extraits des réserves du bassin parisien dans les trente prochaines années, l’Etat français mettrait la main sur 160 milliards d’euros de recettes fiscales. Il souhaiterait s’en priver ? "C’est étonnant ». Dans l’article Agora Vox Nucléaire et gaz de schistes dans un modèle libéral - AgoraVox le ... pose la question « A priori l'exploitation des gaz de schiste nécessite beaucoup moins d'investissements que la filière nucléaire. En revanche l'État français ayant nationalisé le sous sol, il en tirera des revenus colossaux qui le rendent immédiatement suspect pour bien évaluer la dangerosité du procédé. Comment croire l'État qui a accumulé une dette de plus de 2000 milliards d'euros lorsque 400 à 800 milliards de revenus providentiels se profilent à l'horizon »  Le choix entre sécurité et sauvegarde de l’environnement d’un coté et  profit court terme pour état et multinationales ; le choix semble vite être fait.

 


BHP Billiton cherche une assurance dans le gaz


« Cela faisait plusieurs années que BHP Billiton cherchait à se diversifier. Charbon, potasse, rien n'y a fait. En juillet, le géant de Melbourne a finalement décidé de poser 15 milliards de dollars sur la table pour racheter le producteur de gaz Petrohawk Energy. C'est plus de 50% au-dessus du cours de Bourse de Petrohawk !
Cette prime de 50%, pour le moins généreuse, signifie une chose : le gaz a changé de statut »
.

 

BHP Billiton y est arrivé !


« Ça y est, les actionnaires peuvent souffler un peu. BHP s'est diversifié !
Cela faisait plusieurs années que le géant minier australien cherchait à étendre son portefeuille de matière. Après des échecs dans les mines et dans la potasse, le minier a jeté son dévolu sur... le gaz !
Plus précisément, sur du gaz de schiste. Vous savez, ce gaz que le monde s'arrache malgré les dégâts environnementaux infligés. Le mouvement de BHP doit nous éclairer : la course au gaz de schiste ne fait que commencer. Les petits producteurs sont encore légion dans ce secteur. Gare aux OPA !
Nous suivons de près ce secteur. Les récents événements de marché nous ont convaincus de faire un point sur les dernières opportunités à saisi »r
.


Le gaz, c'est tendance ! C'est surtout bankable !
Avec le gaz, BHP Billiton vise deux objectifs :

  • se diversifier dans des domaines moins cycliques que le pétrole et les mines ;
  • profiter du retour de la consommation gazière.

 

 

n

humour 107.jpg

http://www.transitionnetwork.org   EN FRANCE, le mouvement des Villes en Transition est de plus en plus connu – une trentaine de groupes sont en train de se créer actuellement, dont au moins quatre en région IdF  http://www.transitionfrance.fr

Les nouveaux guerriers des champs - ARTE - YouTube

Gaz de schiste chronique agora Obama , Gasland

Emeutes de la Faim: comment nourir la planète?

Pour aller plus loin aujourd'hui : Le bout de la logique

l'ère du pétrole va t'elle s'achever ?

, The End of Suburbia - 52 minute documentary on peak oil ( durée 52 min)

Guerre mondiale, l'Europe s'est transformée en gigantesque champ de bataille diplomatique. Les lobbies industriels derrière le gaz de schisme ? Le risque d’oligopole/ Oligarchies a été dénoncé dans le courrier international ÉCONOMIE • Ces 147 sociétés qui dominent le monde 

Promised Land (film, 2012) — Wikipédia

Sur le même sujet

19/06/2014

Are you at risk?

n

La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama”

 

« Les révolutions sortent, non d'un accident, mais de la nécessité. » Victor Hugo

 

 

 « Un homme ça s’empêche : il se définit pas simplement par ses prouesses ou ses droits, il se définit aussi par ce que la honte ou le scrupule le retienne de faire. L’homme qui se révolte est aussi un homme qui se résiste » - Albert Camus

 

 

 

Le terrorisme, spontané ou provoqué, justifie que les autorités chargées de la « Protection sociale » disposent d’un pouvoir absolu. Cette exception remarquable aux principes affichés de la société globalienne est théorisée ainsi dans le livre :

 

« Chacun est libre de ses actes. Or, la tendance naturelle des êtres humains est d’abuser de leur liberté, c’est-à-dire d’empiéter sur celle des autres. LA PLUS GRANDE MENACE SUR LA LIBERTÉ, C’EST LA LIBERTÉ ELLE-MEME. Comment défendre la liberté contre elle-même ? En garantissant à tous la sécurité. La sécurité c’est la liberté. La sécurité c’est la protection. La protection c’est la surveillance. LA SURVEILLANCE, C’EST LA LIBERTÉ. 

 

Rapport sur la sécurité intérieur :

La menace djihadistes pèse aussi sur l'Europe. Dans un rapport, l'agence de sécurité allemande est particulièrement inquiète face à la montée des islamistes qui gagnent du terrain Le point en Allemagne :

 

Retour en Europe, comme chaque années l'agence allemande des renseignements interne dresse le bilan des "agressions extrémistes" . Le constat est inquiétant. Les actes violents de l'extrême droite iont grimpé de 20 % , ceux de l'extrême gauche de 26% . Autre points noir dans ce rapport : la mouvance islamiste. En moins d'un an, plus de 260 d citoyens allemands ou partant du sol allemand se sont rendu en Syrie. L'Allemagne est elle un grand pourvoyeur de djihadistes? Quelle rôle joue t'elle dans ce processus. Des éléments d'explications :

Mehdi Nemmouche, du braquage à la guerre sainte

Par Haydée Sabéran

La Syrie, terreau à jihadistes

Par Marc Semo

 

La menace islamiste en Allemagne :

 

la privatisation de la guerre, privatisation, surveillance, l'idéologie sécuritaire, alain bauer, les marchands de la peur, obama, mercenaires, sociétés militaires privées, globalia, jc ruffin, la guerre de l'ombre, quand valls nous fait danser !, go on, watch me !, : finance, économie, lobbies industriels, guerres secrètes, enquête, gaz de schisme, gaz, pétrole : guerres secrètes , spécial investigation

 

Le rapport prtésenté aujourd'hui à Berlin fait état de nouveaux dangers. Selon se rapport, l'islamisme radical de l'EIIL est la menace la plus importante qui pèse aujourd'hui sur la sécurité intérieur de l'Allemagne et de l'Europe. En offrant un terrain propice aux propagande, la guerre en Irak et en Syrie joue un role centrale. 270 islamistes d'Allemagne ont rejoins les combats sur le terrain

 

Thomas de Maizière, ministre allemand de l'intérieur : " Ce dangers extrême est de voir revenir des combattants près à en découdre est devenu un danger mortel et concret pour toute l'Europe. Les mouvements de retour concerne aussi l'Allemagne. C'est pourquoi se phénomène nous inquiète tout particulièrement"

 

Comme l'a démontré l'attentat du musée juif de Bruxelles fin mai («Le danger d’un 11 Septembre européen est réel»  Marc SEMO)   , ils ne sont pas lié à une organisation en particulier et se déplacent dans toute l'Europe. A son retour de Syrie, le tueur de Bruxelles avait transité par l'aéroport de Francfort. L'auteur des tueries de Montauban et de Toulouse avait abattu sept personnes après avoir été formé au Pakistan. Pour empêcher que de telle drame se reproduise, les autorité allemande mise sur les moyens de surveillance et ceux malgré le scandale de la NSA

 

Thomas de Maizière : " Dans le même temps, nous sommes et nous ne nous en cachons pas qu'une coopération avec nos amis de leurs renseignement est indispensable pour garantir la sécurité de nos citoyens et des citoyens de notre pays.

 

Allemagne : l'islam perçu comme une menace - YouTube

 

En Allemagne, les islamistes connaissent une popularité grandissante. Ils seraient actuellement plus de 43 000 sur le territoire. C'est surtout le spectre salafisme la plus virulente qui inquiète les autorités.

 

La clé du problème est-elle en Syrie ?

 Sans aucun doute. Les programmes de prévention, comme ceux que vient de lancer la France, tout comme les mesures de contrôle vis-à-vis de ceux qui reviennent, ne sont que des palliatifs. Il faut prendre le mal à la racine, car le nombre des volontaires partant combattre en Syrie continue d’augmenter et le pire est à venir Le «boucher de Damas» se pose comme le rempart contre Al-Qaeda, avec le soutien des Russes et un écho croissant dans les opinions occidentales. Si, après avoir abandonné tacitement les Syriens luttant contre le régime, les Occidentaux les abandonnent ouvertement, le choc en retour sera terrible. Cela ne peut qu’alimenter la rhétorique de ces groupes et leur dénonciation de l’hypocrisie des Occidentaux. Combattre le djihadistes en envoyant des drones contre Al-Bagdhadi ne sera pas non plus efficace. Seule la coalition anti-Bachar lutte efficacement contre l’EIIL. Et seul un succès de la révolution syrienne peut nous prémunir face à ce danger qui monte.

 

La guerre civile en cours en Syrie a atteint "un point critique, menaçant toute la région", a indiqué aujourd'hui la Commission internationale d'enquête indépendante sur la Syrie, en présentant sa dernière mise à jour devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève.

 

"Il y a une escalade de la violence sans précédent en Syrie", a déclaré M. Paulo Sergio Pinheiro, son président, en ajoutant que cette violence était une menace pour toute la région

Le problème, a ajouté Mme del Ponte, c'est que nous avons besoin d'une volonté politique" pour la création d'un tribunal chargé de juger les auteurs de crime de guerre, car sinon, ce sera "une tragédie pour la justice internationale". La Chine et la Russie ont opposé le mois dernier leur véto à un projet de résolution du Conseil de sécurité , soutenue par 65 pays, pour saisir la Cour Pénale Internationale sur les crimes commis en Syrie

Les enquêtes menées ont renforcé la thèse selon laquelle la principale cause des pertes civiles, des déplacements massifs de population, est le ciblage délibéré des civils, ainsi que des attaques sans discrimination et l'imposition punitive de sièges et de blocus", indique le rapport. La Commission a mené plus de 3.000 interviews faisant état d'un nombre "massif de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité". La Commission a pu établir la "culpabilité de centaines d'auteurs", et 4 listes confidentielles, avec ces noms, ont déjà été remises au Conseil des droits de l'homme.
La Commission a également mis en garde contre les conséquences de ce conflit qui dure depuis 3 ans. "Plus ce conflit s'éternise, plus grand est le risque que les souffrances de millions de personnes soient occultées par des statistiques", a indiqué M. Pinheiro

Les Etats se foutent de nous !!

  "Ce qu'on appelle, non sans quelque niaiserie, la mondialisation doit être diagnostiqué comme un effort collatéral massif de la subordination de l'économie au marché financier central représenté par les Bourses." 

 

Jean-Luc Gréau

 

 

 

 Des armes pour le monde Arte 2014 02 04 20 50  Les autorités ont-elles encore une chance dans la lutte contre le trafic d'armes international ?
Diffusé sur Arte le mardi 4 février 2014 à 20:50 - Durée : 1 h 29

D’un côté, ces dirigeants clament qu’il ne faut pas réduire le budget de la défense parce que cela mettrait en danger la sécurité nationale, et de l'autre, ils exploitent le business de la guerre, donc il est difficile d’accorder une quelconque valeur à leur parole. Toutes ces questions apparaissent d’autant moins dans le débat public que ceux qui vivent de la guerre sont très intelligents, se débrouillent pour rester discrets, en toute légalité. Il faut donc alerter le contribuable sur le fait qu’une partie de ses impôts passe dans le salaire des PDG de l’armement...

 

 

 

 

 

Pendant la dernière campagne électorale, les sociaux démocrates dont l'actuel ministre Gabriel s'était engagé pour que les exportations d'armement diminuent. Embarasser, le premier ministre a donné la parole a son secretaire d'état qui tente a son tour de désarger son ministre de ses responsabilités

 

 

 

Steffan Kapeerer, - Wikipedia  ministre de l'économie : "

 

Les ventes d'armes ne sont pas que du ressort du ministère de l'économie, mais aussi du ministère des affaires étrangères et de la défense . Si chaque décisions continuent d'être prises au cas par cas

 

 

 

 

 

Qoui qu'il en soit, les ventes d'armements made in Germany maintiennent l'Allemagne au rang d'exportateur mondiaux derrière les Etats Unis et la Russie.

 

 

 

Le fusil d'assaut allemand "G3" par Heckler & Koch (HK G3) est l'un des plus importants produits d'exportation.  :

 

 

 

 

 

 

 

A lire aussi 

Jean-Pierre Filiu, de Sciences-Po, pointe la montée en puissance des intégristes de l’EIIL en Syrie.

Très bon connaisseur de la Syrie, Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences-Po Paris (1), est considéré comme un des meilleurs spécialistes d’Al-Qaeda.

 

  

PDF]  Sécurité intérieure et Europe élargie - Ministère de la Défense

[PDF]  Le regard des Européens sur l'Islam - Ifop

 

Etat 2 Guerre

Terrorisme d'État

La Guerre de l'ombre

La privatisation de la guerre s’est aggravée avec Obama

 

Point de vue

Le retrait précipité des Américains au Moyen-Orient Pour Ken Weinstein, président d’un think-tank conservateur, Washington devra s’investir dans la lutte contre les djihadistes qui menacent l’Irak, même si cela est contraire aux objectifs diplomatiques que s’est fixé Barack Obama.

 La guerre de l’EIIL contre l’Iran ne concerne ni la France, ni l’Occident :L’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) est engagé dans un combat régional. Gare à ne pas mondialiser son engagement en intervenant dans la région, affirme Romain Caillet, chercheur et consultant sur les questions islamistes.

 

 

Les documentaires : 

24 heures à Alep, reportage exclusif en Syrie - YouTube 19 mois d'un conflit sanglant et toujours pas la moindre issue de paix en Syrie. Vue la bataille impitoyable que se livrent les insurgés de l'Armée syrienne libre et les forces loyalistes depuis plus de deux mois, à Alep, cette situation ne semble pas en mesure d'évoluer dans l'immédiat 

Documentaire sur la guerre à Alep en Syrie réalisé par ... - YouTube :  

Syrie, dans l'enfer d'Alep (Ligne de Front) - YouTube :

Alep Syrie , vivre avec la guerre documentaire - YouTube : 

Documentaire - Le crépuscule des Assad (Syrie - Arte)  

Syrie - Dans l'enfer de la répression :

 

la privatisation de la guerre, privatisation, surveillance, l'idéologie sécuritaire, alain bauer, les marchands de la peur, obama, mercenaires, sociétés militaires privées, globalia, jc ruffin, la guerre de l'ombre, quand valls nous fait danser !, go on, watch me !, : finance, économie, lobbies industriels, guerres secrètes, enquête, gaz de schisme, gaz, pétrole : guerres secrètes : spécial investigation

 

21/04/2014

La forme barbare

Bonjour

The Story of Stuff

 

 

« Pour résoudre définitivement la question sociale, il(s) propose(nt) de partager l'humanité en deux parts inégales. Un dixième obtiendra la liberté absolue et une autorité illimitée sur les neuf autres dixièmes qui devront perdre leur personnalité et devenir en quelque sorte un troupeau Dostoievski ( Les possédés p 401) .. »

 

 La question de la sortie du capitalisme n’a jamais été plus actuelle. Elle se pose en des termes et avec une urgence d’une radicale nouveauté. Par son développement même, le capitalisme a atteint une limite tant interne qu’externe qu’il est incapable de dépasser et qui en fait un système qui survit par des subterfuges à la crise de ses catégories fondamentales : le travail, la valeur, le capitalLa « restructuration écologique » ne peut qu’aggraver la crise du système.

 

Il est impossible d’éviter une catastrophe climatique sans rompre radicalement avec les méthodes et la logique économique qui y mènent depuis cent cinquante ans. Si on prolonge la tendance actuelle, le PIB mondial sera multiplié par un facteur trois ou quatre d’ici à l’an 2050. Or selon le rapport du Conseil sur le climat de l’ONU, les émissions de CO2 devront diminuer de 85 % jusqu’à cette date pour limiter le réchauffement climatique à 2°C au maximum. Au-delà de 2°C

 

,De la servitude volontaire  Zebre en cavale 

 

 

"Or ce tyran seul, il n’est pas besoin de le combattre, ni de l’abattre. Il est défait de lui-même, pourvu que le pays ne consente point à sa servitude."Envoyé par Laura
De La Servitude Moderne  par ClaVieFrere2011

 

Extrait « Le pillage des ressources de la planète, l’abondante production d’énergie et de marchandise, les rejets et autres déchets de la consommation ostentatoire hypothèque gravement  les chances de survies de notre terre et des espèces qui la peuples mais pour laisser libre court au capitalisme sauvage, la croissance ne doit jamais s’arrêter. Il faut produire, produire et reproduire encore Ce sont les même pollueurs qui se présentent aujourd’hui comme les sauveurs potentiels de la planète. Ces imbéciles du show business subventionné  par les firmes multinationales essayent de nous convaincre qu’un simple changement dans nos habitudes de nos habitudes de vie suffirait a sauver la planète du désastre et pendant qu’ils nous culpabilise, ils continuent a polluer sans cesse notre environnement et notre esprit. Ces pauvres thèses pseudos écologiques sont reprises en cœur par tous les politiciens à court de slogan publicitaire, mais ils se gardent bien de proposer un changement radical dans le système de production. Il s’agit comme toujours de changer quelques détails pour que tout puisse rester comme avant. » 

 

Le néolibéralisme doit sa renaissance au cours du dernier quart du 20ème siècle aux crises énergétiques des années 70, causées par les augmentations importantes et inattendues du prix du pétrole, de l'or( ...) , La dépendance chinoise au charbon ! : Batailles pour l'énergie - Le Monde diplomatique 

 

Prenons le cas d'un extrait de date duMardi 5 mars 2013 "Chroniques émergentes : un smog qui vaut de l'or" "Un smog qui vaut de l'or" - l'indigné : . Elle est le résultat d'un  capitalisme chinois qui  doit son expansion et sa domination au pouvoir qu’il a pris en l’espace d’un siècle sur la production et la consommation à la fois. ... . Face a ces contraintes menaçant son économie et la " paix sociale", " l'ordre social entre dominants et dominé), le régime chinois a décidé de s'attaquer à la pollution par une augmentation des pots catalytique, mais très gourment en palladium ( terre rare, donc limité). Cette augmentation de l'offre sur la demande va amener une hausse des prix propice à la spéculation et à la venue des bélligérants ( Etats, investisseurs institutionnels ou particuliers, mafias...)

 

 

L'histoire des choses (VOSTFR) - YouTube : :  (The Story of Stuff) est un documentaire américain animé au sujet du  cycle de vie des produits de consommation. Il a été réalisé par Louis Fox en 2007.L'activiste Annie Leonard a écrit et raconte ce film. Tides Foundation, The Funders Workgroup for Sustainable Production and Consumption, Free Range Studios et d'autres fondations ont financé le film[1] ; Free Range Studios l'a produit[2]. Il fut mis en ligne, la première fois, le 4 décembre 2007[3].Le documentaire a été utilisé dans des écoles primaires, programmes artistiques et études économiques ainsi que dans d'autres lieux comme des ateliers ouvriers ou entrainements/conférence pour les entreprises.

 

TheStory of Stuff(VOSTFR) - YouTube::(TheStory ofStuffLes Temps Changent - YouTube  :Météo Actualite > Actualité > GIEC 2014 : un scénario encore plus aggravant 

27/09/2013 Climat

 

 

Batailles pour l'énergie - Le Monde diplomatique : « Prix du pétrole, pénuries électriques, ruée sur les ressources renouvelables, géopolitique des gazoducs ( Pétrole et gaz de schiste,...une guerre pour 2012 : « Un documentaire:Le grand Monopoly du gaz - )... Comprendre le grand jeu de l'énergie dont dépend notre avenir implique une démarche volontariste : on s'arrête, on réfléchit. Et ce n'est pas triste. Catalyseur de la course économique, l'exploitation de ces ressources a engendré une industrie elle-même mondialisée, modelée par les intérêts conjoints du capitalisme et des Etats. La rente y côtoie le marché ; la politique favorise les stratégies de puissance au dépens de l'intérêt des peuples. Et, dans l'ombre des cathédrales industrielles, le spectre de la guerre emboîte le pas à Prométhée. Aux XIXe siècle, le « grand jeu » désignait la sourde lutte que se livraient les empires russe et britannique pour la suprématie en Asie centrale. Depuis la désintégration de l'URSS en 1991, un nouveau « grand jeu » déploie son échiquier et ses pions en forme de tubes. The Story of Stuff, Bons baisers de Crimée  - Citizen Khane, De la servitude volontaire - Citoyenactif, Le drame de Marikana prémédité ? - l'Indigné Révolté

Dans l’article Agora VoxNucléaire et gaz de schistes dans un modèle libéral - AgoraVox le ... pose la question « A priori l'exploitation des gaz de schiste nécessite beaucoup moins d'investissements que la filière nucléaire. En revanche l'État français ayant nationalisé le sous sol, il en tirera des revenus colossaux qui le rendent immédiatement suspect pour bien évaluer la dangerosité du procédé. Comment croire l'État qui a accumulé une dette de plus de 2000 milliards d'euros lorsque 400 à 800 milliards de revenus providentiels se profilent à l'horizon »  Le choix entre sécurité et sauvegarde de l’environnement d’un coté et  profit court terme pour état et multinationales ; le choix semble vite être fait Florent Detroy, rédacteur de Matières à Profits

 n

De quoi les "terres rares" sont-elles le nom ?

On commence à savoir ce que sont les terres rares. Ce groupe de 15 métaux, les lanthanides, auquel on ajoute deux petits métaux annexes, sont indispensables à tous nos objets high-tech du quotidien, des iPod aux écrans-plasma en passant par nos batteries de téléphones. Aujourd'hui, ses approvisionnements sont critiques, car concentrés entre les mains de la seule Chine, tantôt présentés comme un ogre assoiffé de pouvoir, tantôt comme un pays en développement qui s'appuie sur ses mines pour croître.

Devant les risques de pénuries, tous les pays européens sont en train de rechercher des terres rares sur d'autres continents  la dépendance totale de l'Europe pour ses approvisionnements en métaux.

La Commission européenne a tiré la sonnette d'alarme sur cette dépendance en 2008, et essaie depuis tant bien que mal de reformer une politique minière commune. Au programme, réduction de la consommation, recyclage et relance de la mine. Pour l'instant, la relance de la mine passe d'abord par les Etats européens... et on commence à voir apparaître les premiers résultats.

Contrairement à ce qu'on l'on pense depuis 20 ans, l'Europe a encore un potentiel minier important. C'est ce qui explique l'arrivée de sociétés minières junior, qui prospectent actuellement en Allemagne, en France ou encore en Espagne. D'ailleurs, la relance de la mine est parfois simplement une opportunité d'investissement juteux. Les minières européennes, voici l'opportunité du moment.

Un géant minier en Europe, la Pologne
L'Europe ne compte qu'un seul pays dont la production est conséquente au niveau international, la Pologne. Souvent ignorée, la Pologne est le 11ème producteur de cuivre au monde selon l'USGS en 2011. Avec les neuvièmes réserves mondiales de cuivre, Varsovie restera un acteur majeur du marché.

Son champion national, c'est le groupe KGHM, dont l'Etat polonais est un important actionnaire. Pesant plus de 1,2 milliard de dollars (3,8 milliards de zloty) en bourse, le groupe a même lancé au printemps 2012 une grosse OPA sur le producteur de cuivre canadien Quadra FMX, devenant le huitième producteur de cuivre au monde. Egalement troisième producteur mondial d'argent, la croissance fulgurante de la Pologne ces dernières années, et son étonnante résistance cette année, doivent probablement beaucoup au maintient à des prix élevés de la tonne de cuivre.

Avec Quadra, KGHM suit résolument la stratégie de devenir une "compagnie internationale", selon les termes de son directeur général Herbert Wirth. Il profitera également de la diversification géographique de Quadra, qui est présente au Canada mais aussi au Chili et aux Etats-Unis, pour réduire ses coûts de production.

 .

L'Allemagne et la France relancent la mine
Les deux premières économies de la zone euro ont également amorcé leur retour à la mine. La stratégie des deux pays a suivi une étonnante similarité, notamment dans la sécurisation d'approvisionnement à l'étranger. Les deux capitales ont frappé à la porte du même pays, le Kazakhstan. Dans les deux cas, ce sont les industriels français qui ont poussé à la mise en place de telles stratégies, notamment, en Allemagne, à travers l'alliance formée au sein de la German industrial association BDI.

Mais les sols français et allemands intéressent également les entreprises. En France, c'est la société Variscan, société fondée par deux anciens membres du BRGM, qui s'est fixée l'objectif de creuser à nouveau le sous-sol français. Leur objectif est en premier lieu le cuivre, l'or, ainsi que le tungstène et l'étain. Des opérations ont déjà commencé dans la Sarthe, et bientôt en Bretagne. Mais pour l'instant, la société est encore suspendue au bon vouloir du ministère de l'Industrie sur l'attribution d'un permis.

En Allemagne, les projets sont bien plus avancés.

La Saxe, eldorado minier
La chute du mur de Berlin n'a pas seulement permis la réunification de l'Allemagne, mais a apporté également d'importants gisements miniers aux industriels occidentaux. Avec la montée des prix et les besoins de sécuriser les approvisionnements, certains lands sont devenus de nouveaux eldorados miniers. C'est le cas du petit land de Saxe, qui voit se multiplier ces dernières années les demandes de permis, au point que l'on peut parler de véritable rush minier. Voici un petit passage en revu non exhaustif des principaux projets :

  • Terres rares

Un des projets les plus en vue a été le projet d'exploitation d'un gisement de 38 000 tonnes de terres rares dans l'est de l'Allemagne, dans la région de Delitzsch. Du cérium, du lanthane, du néodyme et de l'europium pourraient être produits. Le chef d'orchestre de cette politique est Deutsche Rohstoffagentur (DERA) ( Deutsche Rohstoffagentur: BGR), l'équivalent du BRGM en Allemagne (Bureau de Recherche Géologique et Minière).

  • Etain

Le groupe Deutsche Rohstoff, avec sa filiale Tin International Limited, espère quant à lui produire du tungstène et de l'étain toujours en Saxe.

  • Lithium

La compagnie d'énergie solaire Geos GmbH associée à d'autres acteurs, veut produire du lithium à Zinnwald, au sud de Dresde.

  • Molybdène

C'est le groupe canadien Tinco Exploration qui s'est intéresse au molybdène de la Saxe, alors que d'importantes réserves sont soupçonnées par l'autorité minière du land.

  • Cuivre

C'est le land de Brandebourg qui a accueilli le projet du groupe Kupferschiefer Lausitz d'exploiter un gisement de 200 millions de tonnes à partir de 2017.

La Grèce, premier producteur d'or... d'Europe
La sécurisation des métaux n'est pas la seule motivation pour prospecter en Europe. Le profit en est un autre. C'est ce qui explique que la Grèce a récemment donné un coup de fouet à sa production.
Engluée dans les lourdeurs de l'administration grecque, la société Goldfield European attendait depuis 5 ans qu'Athènes l'autorise à exploiter un gisement d'or.Il existe bien d'autres projets miniers en Europe, comme les gisements de terres rares au Groenland, sans parler du nickel de Nouvelle-Calédonie

La seule exception est KGHM (KGH:WSE), cotée sur la Bourse de Varsovie.

source : L'Europe sortira-t-elle de la crise grâce à ses mines ?

Guerre mondiale, l'Europe s'est transformée en gigantesque champ de bataille diplomatique. Les lobbies industriels derrière le gaz de schisme ? Le risque d’oligopole/ Oligarchies a été dénoncé dans le courrier international ÉCONOMIE • Ces 147 sociétés qui dominent le monde 

n

 

L'Europe s'est une nouvelle fois mis en tête de rompre sa dépendance à l'énergie russe


L'Europe peut-elle se passer du gaz russe ?
Un axe énergétique Bruxelles-Moscou 


En 2013, la Russie était le premier producteur de pétrole au monde ainsi que le premier producteur de gaz. Et l'Europe a abondamment profité de ces ressources. Respectivement 25% et 28% du gaz et du pétrole consommés en Europe viennent de Russie.

Mieux, les entreprises russes sont largement intégrées dans l'économie européenne. Fin mars, l'Allemagne bouillonnait d'inquiétude devant la découverte de l'achat par Gazprom de parts dans l'entreprise allemande Wingas, une société spécialisée dans le stockage et la distribution de gaz.

Cette fois, pourtant, l'UE semble prête à agir. L'Europe va-t-elle acheter à prix d'or son indépendance ?

Déclaration de guerre
Comparées aux molles protestations de 2006 et 2009, lorsque la Russie avait coupé ses approvisionnements de gaz en direction de l'Ukraine, les mesures prises en sanction de l'affaire de la Crimée paraissent presque sévères.
Fin mars, l'administration Obama a appliqué des sanctions à l'encontre d'une vingtaine de personnalités proches de Vladimir Poutine.

Si plusieurs politiciens ont été visés, Washington s'est surtout attaqué au coeur du pouvoir russe : le pétrole et le gaz. Gennady Timchenko, un des fondateurs d'un des premiers traders en pétrole du monde, Gunvor, et les frères Rotenberg, partenaires de Gazprom, faisaient partie des cibles.

  

Climat - transition : assez de discours, des actes ! Lettre ouverte à Laurent Fabius, Pascal Canfin, Philippe Martin :

 

Voici un nouveau rapport, publié ce jeudi 6 mars, à l'occasion du quatrième round de négociations entre les Etats-Unis et l'Union européenne qui débute ce lundi 10 mars : Non à la fracturation hydraulique ! Comment l'accord UE-Etats-Unis pourrait favoriser la fracturation hydraulique. 

Ci-dessous le CP de plusieurs organisations françaises. 

Le rapport en français : http://france.attac.org/nos-publications/article/non-a-la...

Un article de Basta : http://www.bastamag.net/Gaz-de-schiste-la-loi-anti-3867

 

 (AECG) [2].

Télécharger le document

Conflits entre Etats et multinationales : les intérêts privés victorieux dans 58% des cas

« L’interdiction d’exploiter le gaz de schiste en France pourra-t-elle être contournée par les multinationales ? Un nouveau rapport rendu public le 6 mars par des organisations européennes [1], pointe les dessous de l’accord commercial en cours de négociations entre l’Europe et les États-Unis (voir notre enquête sur ce projet de traité dénommé « TAFTA », « TTIP » ou « PTCI »). Et montre comment l’extension des droits des investisseurs aux dépens des droits des États pourrait saper les réglementations encadrant la fracturation hydraulique, seule technique utilisée à ce jour pour extraire le gaz et le pétrole de schiste. L’inquiétude est particulièrement vive en France, la fracturation hydraulique est interdite depuis l’adoption de la loi du 13 juillet 2011. »

A l'occasion du quatrième cycle de négociation sur le commerce et les investissements entre l’Union européenne et les Etats-Unis cette semaine à Bruxelles, veuillez trouver ci-jointe une note de décryptage des effets de la libéralisation des échanges et de l'extension des droits des investisseurs sur les possibilités de lutte contre les dérèglements climatiques et en faveur d'une véritable transition énergétique.

 

Elle est également disponible ici.

(pour info, il y a également un post de blog qui est une version synthétisée et contextualisée (mobilisations de ce jeudi à Bruxelles) de cette note : ici)

  

Nous avons publié et diffusé ce mercredi 19 mars une lettre ouverte à Laurent Fabius, Pascal Canfin et Philippe Martin, ministres français en charge des négociations climat.

Cette lettre ouverte, à l'initiative de Attac France, du CRID et du RAC est signée par de nombreuses autres organisations associatives et syndicales.

Elle porte trois types d'exigences :

  • à la veille du Conseil européen qui doit statuer sur les propositions de la commission européenne concernant le futur paquet énergie climat de l'UE, jugées largement insuffisantes, elle exige des politiques européennes réellement ambitieuses ;
  • la mise en œuvre de politiques nationales cohérentes avec les exigences de justice climatique, de transition écologique et sociale et de solidarité internationale ;
  • une action résolue pour dépolluer les négociations climat avec une proposition concrète en la matière ;

 La lettre ouverte appelle également le gouvernement à faire œuvre de cohérence entre les discours et les actes. « Nous demandons au gouvernement de ne pas soutenir ni promouvoir des projets, qui peuvent être présentés comme des solutions à la crise climatique, alors qu’ils s’inscrivent dans un modèle dominant de développement à l’origine des déséquilibres écologiques et dont les impacts négatifs pèsent de façon disproportionnée sur les populations locales et leur environnement, au Sud comme au Nord » précise Bernard Salamand, président du CRID, « une politique cohérente passe par la mobilisation de financements publics additionnels pour les pays du Sud et la fin du soutien aux projets climaticides ».

Informations complémentaires

 

La lettre ouverte à MM Laurent Fabius, Philippe Martin et Pascal Canfin « Assez de discours, des actes », 

Voir les derniers communiqués d’Attac France Attac France — 2014 Twitter |  Facebook |  Viméo

Les liens :

- la lettre ouverte est ici et ici en .pdf

- le communiqué de presse ci-dessous ou ici

- la lettre est également sur le blog Attac sur Médiapart : ici

 

Cela n'en prends malheureusement pas le chemin, vu le rapport de force très clairement en faveur des lobbies industriels et financiers, dont les Etats Nations sont les dignes serviteurs  dans leurs jeux géopolitiques au détriments des peuples et de l'environnement.

 

 

 

 

 

 

Le sable - Enquête sur une disparition
source arte 
Le sable - Enquête sur une disparition - YouTube  Le sable - Enquête sur une disparition 

 

La France n'en finit plus de copier l'Allemagne. L'Hexagone devrait tout comme son voisin d'outre-Rhin revenir cette année sur les subventions qu'elle accorde à l'industrie éolienne.

 

En Allemagne, la coalition CDU-SPD fraîchement formée s'est empressée d'annoncer une modification de sa politique énergétique. En France, c'est l'avis négatif de la Cour de justice de l'Union européenne sur les subventions aux tarifs de rachat qui fait attendre une réduction de celles-ci.

 

Sur un marché qui a longtemps été accusé de ne fonctionner qu'à grands coups de subventions, ces deux évolutions pourraient bien porter un coup fatal aux industriels du secteur notamment dans l'offshore. Pourtant de l'autre côté de l'Atlantique, Washington a mis fin à sa politique d'aides au 1er janvier... sans qu'aucun cri d'orfraie ne soit entendu. Les Américains ont-ils fait le choix du tout-pétrole, ou ont-ils trouvé la solution pour rendre rentable les énergies vertes ?

 

La turbine chauffe

 

En Allemagne, le coût des subventions au renouvelable était devenu intenable économiquement pour les ménages et les industriels. Encore cette année, le coût supporté devrait s'établir à 24 milliards d'euros. L'équation était ainsi devenue politiquement intenable pour le gouvernement.

 Casse sociale non renouvelable

 

Malgré les subventions, les groupes de l'éolien font grise mine en ce début d'année. Découragés par l'opposition croissante de la population, les retards et la baisse des subventions à venir, plusieurs acteurs sont en train de réduire la voilure (...) Bien entendu les lobbies du charbon, du gaz ou encore du pétrole ont poussé à la fin de ces subventions. Il n'en reste pas moins que les industriels de l'éolien conservent une certaine confiance dans l'avenir. La simplification fiscale annoncée au Congrès qui devrait permettre de moduler la fiscalité en fonction des émissions de carbone assurera au secteur un avantage face aux énergies fossiles.

 

On se rend compte que le cocktail sur lequel repose la politique américaine est un mix d'innovations technologiques privées et de taxation carbone publique. . La faute à des aides très généreuses qui ont peut-être contribué à former une bulle dans l'éolien, et d'un marché du carbone qui s'est rapidement effondré.

 Il n'en reste pas moins que le bilan n'est pas entièrement négatif pour les pays européens. Selon la DG ECFIN de la Commission européenne, l'essor rapide du renouvelable a permis de faire économiser près de 30 milliards d'euros en importations d'énergie. L'Europe paie pour l'instant cher le prix de son indépendance énergétique

Al'Internationale : C'est une politique où les pays miniers pensaient encore avoir le contrôle sur leurs ressources minières. Du moins de leur prix de vente.

L'Indonésie essaie depuis 2009 -- et l'élection du président
Susilo Bambang Yudhoyono -- d'imposer de nouvelles règles au marché des métaux, dont l'étain et le nickel. L'ambition est simple : il s'agit de faire monter en gamme la production minière, pour l'aider à passer d'une production de minerai brut à des métaux transformés. Pour ce faire, la totalité des exportations de minerais devait être interdite, et ce jusqu'en 2017.

Si cette politique renvoie aux plus belles heures du nationalisme minier des années 1970, cette politique se heurte pour l'instant à plusieurs obstacles. ,.

Jakarta se débat avec ses métaux
. La
fédération indonésienne de l'étain a décidé unilatéralement d'arrêter ses exportations d'étain à partir d'octobre afin de faire remonter les cours.

Finalement, 2013 arrivant, le gouvernement a repoussé ses objectifs. L'embargo devait être mis en place le 12 janvier dernier. Son impact n'aurait pas été nul en théorie,
Jakarta représentant notamment près d'un cinquième des exportations mondiales de nickel. Mais à quelques heures de son entrée en vigueur, le président a signé une énième réglementation permettant à une soixantaine de groupes miniers de continuer à exporter des concentrés de cuivre, d'étain, de zinc ou de fer malgré l'interdiction.


Il y a une profonde hypocrisie dans ce système : Écologie : le capitalisme n'a pas de solutions, car c'est lui le problème ...


Vertueuses, les multinationales Le business de l'aide au développement

 
L'aide publique européenne au développement a pour objectif de faire diminuer l'insécurité alimentaire et la grande pauvreté dans le monde. Plutôt que d'utiliser des structures étatiques, les contributeurs allouent souvent les fonds à des entreprises, par le biais de partenariats public-privé. Or, dans les faits, les industriels ne jouent pas le jeu. En enquêtant en Afrique, les auteurs de ce documentaire ont constaté que les multinationales accaparent les terres, paient des salaires misérables à leurs employés et poussent les paysans à acheter leurs produits. Pourtant, des modèles alternatifs d'aide au développement existent.
Vertueuses, les multinationales - Télévision - Télérama



Les 3 raisons du recul du gouvernement
Trois raisons spécifiques ont probablement fait revenir le gouvernement sur son jugement.

  • Le lobby des miniers

On imagine sans mal l'intensité de la campagne des lobbyistes des grands groupes miniers installés sur le sol indonésien comme Freeport ou Newmont. L'Indonésie, par l'ampleur de ses ressources et sa proximité de la Chine, a attiré les plus grands noms de la mine. Le minier Français Eramet mène d'ailleurs un projet de nickel en Indonésie, le projet Weda Bay.: Weda Bay Nickel - Indonésie | ERAMET

Leur influence sur le recul du gouvernement remonte d'ailleurs à bien plus longtemps. L'annonce d'un embargo en 2009, prenant effet dans quatre ans, aurait dû amener ces groupes à investir dans des raffineries pour être capable de produire du nickel raffiné. Mais aucun de ces groupes ne s'est lancé dans des investissements conséquents, peut-être convaincus que le gouvernement bluffait.

  • La "schizophrénie du gouvernement"

Le gouvernement n'a pas non plus mis en place de bonnes conditions pour aider ces groupes à investir dans le pays. Echaudé par ce nationalisme minier, les groupes ont également été refroidis par la nécessité de laisser à des investisseurs indonésiens la part majoritaire dans une société de droit indonésien.

Le gouvernement n'a pas non plus participé à apaiser les débats, alors qu'il a constamment depuis 2009 changé son fusil d'épaule. D'ailleurs,
Le Monde souligne que le règlement signé par le président le 12 janvier interdirait tout de même les exportations de nickel et d'étain bruts, mais les contradictions du texte ont donné lieu à des interprétations.

  • La surproduction de nickel

. C'est le résultat d'abord d'une baisse de la demande dûe au ralentissement mondial. Surtout, les Chinois ont décidé d'utiliser davantage de NPI (Nickel Pig Iron), un alliage de nickel mais de faible teneur (13%) en substitution de l'acier inoxydable classique. De moins bonne qualité, cet alliage permet d'économiser l'achat d'importantes quantités de nickel.

Cette situation a rendu les exportations indonésiennes bien moins indispensables. D'ailleurs, les producteurs se sont reportés sur leurs gisements voisins, aux
Philippines par exemple. Ainsi selon Morgan Stanley, "la pression sur les prix devrait se poursuivre", car "la probabilité d'importantes baisses de production est assez faible".

 

 

La demande mondiale de bois bat tous les records et la France, premier importateur européen de bois tropical d’Afrique centrale, raffole des essences rares. Derrière ce commerce international se cache un trafic qui prospère dans l’ombre et la criminalité.

 

Plus le combat des activistes et ONG s’intensifie, plus les instances internationales renforcent leur arsenal légal, plus le trafic se modernise et se multiplie. Au cœur de la forêt tropicale du Cameroun, cette déforestation sauvage menace les tribus pygmées, dont le mode de vie repose sur l’exploitation raisonnée du bois.

 

 

Réalisé par Olivier Joulie (France – 2013)

 

 

La forme barbare nous est déjà familière. Elle prévaut dans plusieurs régions d’Afrique, dominées par des chefs de guerre, par le pillage des ruines de la modernité, les mas - sacres et trafics d’êtres humains, sur fond de famine. Les trois Mad Max étaient des récits d’anticipation. Une forme civilisée de la sortie du capitalisme, en revanche, n’est que très rarement envisagée. L’évocation de la catastrophe climatique qui menace conduit généralement à envisager un nécessaire « changement de mentalité », mais la nature de ce changement, ses conditions de possibilité, les obstacles à écarter semblent défier l’imagination. Envisager une autre économie,d’autres rapports sociaux, d’autres modes et moyens de production et modes de vie passe pour « irréaliste », comme si la société de la marchandise, du salariat et de l’argent était indépassable. 

 

En réalité une foule d’indices convergents suggèrent que ce dépassement est déjà amorcé et que les chances d’une sortie civilisée du capitalisme dépendent avant tout de notre capacité à distinguer les tendances et les pratiques qui en annoncent la possibilité.

 

 2. Le capitalisme doit son expansion et sa domination au pouvoir qu’il a pris en l’espace d’un siècle sur la production et la consommation à la fois. En dépossédant d’abord les ouvriers de leurs moyens de travail et de

« La nature n’à créer ni des maitres, ni des exclaves. Je ne veux ni donner, ni recevoir de lois » Denis Diderot

Le système dominant se définit donc comme l’omniprésence de son idéologie marchande. Elle occupe à la fois tout l’espace et tous les secteurs de la vie. Elle ne dit rien de plus que consommer, vendre, accumulé. Elle a réduit l’ensemble des rapport humains a des rapports marchands et considère notre planète comme une simple marchandise. Le devoir quelle nous impose est le devoir servile. Le seul droit qu’elle reconnaît est le droit à la propriété privée cf "Le grand bond en arrière" , Ayn Rand, pasionaria du...
_________________________________________________________

 

N'hésitez pas à diffuser si vous le jugez utile.

Pourquoi parler de crise ?

Posted on 22 avril 2012 by risc

 

 

les prix décernés demain § !

Journée du dépassement Terre

Emballement climatique

Mai 2013 : 3ème mois de mai le plus chaud à l'échelle mondiale

 

Le bout de la logique ( suite)

LA MALÉDICTION DU GAZ DE SCHISTE 

Les lobbies industriels derrière le gaz de schisme ? : citoyen actif 21 juil. 2011 – Faisons un tour des enjeux et des lobbies derrière le Gaz de Schisme en commençant par l'état des lieux aux Etats Unis Guerre mondiale, l'Europe s'est transformée en gigantesque champ de bataille diplomatique. Les lobbies industriels derrière le gaz de schisme ? Le risque d’oligopole/ Oligarchies a été dénoncé dans le courrier international ÉCONOMIE • Ces 147 sociétés qui dominent le monde 

 

 The Story of Stuff - citizen Khane

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu