Avertir le modérateur

10/05/2015

Inauguration de La Discordia

N

 

Relais Squat!net

Dimanche 10 mai 2015 à 18h00 : Inauguration de La Discordia

Venez découvrir la Discordia, en savoir plus sur le projet et discuter.
Vous pouvez amener, si vous le souhaitez, à boire et à manger.

Dimanche 31 Mai 2015 - 19h
Discussion: Mixité sociale, rénovation urbaine et guerre aux pauvres?
Trouver des pistes pour combattre la gentrification

Sur le sujet, celles et ceux qui le souhaitent pourront lire ou relire le dossier intitulé « Gentrification, urbanisme et mixité sociale » dans le journal anarchiste Non Fides n°3 (pages 45 à 71).

La_Discordia_Paris

La Discordia

La discorde est une forme profonde de désaccord, un dissentiment violent qui oppose des personnes entre elles et les dresse les unes contre les autres. Ce que nous souhaitons encourager, c’est qu’elle les oppose plutôt à ce vieux-monde et à ses défenseurs, comme cela se manifeste déjà, ça et là, par de nombreux actes de révolte et d’insoumission. Il n’est pas question pour nous de jeter de l’eau sur les braises de ces révoltes, mais au contraire de jeter, comme la déesse Discordia, la pomme de discorde au milieu de cette société où les rapports marchands et répressifs semblent avoir pris le dessus sur l’entraide, la solidarité et la recherche d’une vie que l’on aimerait vivre. Aussi contre cette résignation diffuse et la recherche du consensus à tout prix –même au prix de l’apathie.

 

Hors de tous dogmes, et avec une perspective anarchiste, La Discordia est une bibliothèque qui entend nourrir un projet révolutionnaire par certains de ses aspects fondamentaux : la lecture, le débat, la théorie, l’écriture, le papier, la discussion. Un lieu où se retrouver pour partager des informations sur l’actualité du mouvement révolutionnaire et anti-autoritaire à travers le monde, pour confronter des idées, en découvrir, en creuser ; un lieu où la discussion n’est pas forcement synonyme de consensus, et n’est pas réservée à des spécialistes. C’est aussi un lieu physique pour sortir du tout virtuel, avec des débats de vive voix, en face à face et dans le partage. C’est des livres, journaux, tracts, brochures, affiches et autres documents, des archives d’aujourd’hui et d’hier pour contribuer à la transmission de l’histoire des luttes individuelles comme collectives. Tout ce qui pourra favoriser le développement des idées, en rupture avec l’État, la politique et le Capitalisme. Si Discordia a causé par son geste provocateur la Guerre de Troie, nous souhaitons par le notre modestement contribuer à la guerre contre toute autorité, en ajoutant du carburant pour sa pensée.

La Discordia est une bibliothèque autonome (et déficitaire), qui dépend aussi de votre soutien et de votre participation. installée dans le Nord-Est de Paris, il s’agit de rendre plus visible et accessible une présence anarchiste encore discrète mais continue dans ces quartiers depuis plusieurs années.

 

N’hésitez pas à consulter le programme et le catalogue, et surtout à y passer pour emprunter des livres, travailler au calme sur des archives, y découvrir de nouveaux textes et brochures, fouiller la distro, déposer des publications, discuter, proposer quelque chose ou simplement passer quelques heures en dehors de la résignation généralisée.

Des livres, pas des flics !

opening times:

La Discordia est ouverte tous les lundis de 16h à 20h.
(elle pourra être ouverte, sur demande, à des horaires exceptionnels)

categories: book shop/info shop/library

online:http://ladiscordia.noblogs.org/

email: ladiscordia@riseup.net

location: La Discordia

45 Rue du Pré Saint-Gervais

75019 Paris

France

Directions: Métro Place des Fêtes (lignes 7bis et 11 du métro).

* * *

- Paris sur Squat!net

https://fr.squat.net/tag/paris/
https://radar.squat.net/fr/events/city/Paris

 

Inauguration de la Discordia - Anarchistes Ivry

31/03/2013

EUtopia : une génération dréssée contre un géant

n
 

EUtopia : une génération dréssée contre un géant

Dans le monde d’avant, tout semblait tourner rond. Mais aujourd’hui, une génération mobile, digitale même, parfaitement éduquée et armée de pas mal de fantaisies a besoin de se dresser contre une espèce de crisis-tyrannosaurus. Notre nouveau projet de reportage, « EUtopia on the ground », est d’ailleurs supposé vous conter une Europe différente, et pas forcément fictionnelle. Pas besoin de prendre d’anxiolytique pour constater que le futur n’est pas très rose en ce moment, surtout si l’on en croit notre cher Martin Schulz qui vient tout juste de décrire la situation du Vieux continent en invoquant Frankestein. Economiser, économiser encore économiser. C’est devenu chiant à force cette rengaine. Alors nous avons décidé d’y ajouter d’autres refrains, d’autres idées. Voici l’ébauche de l’utopie culturelle, politique et économique en Europe. Restez branché car tout bientôt, on s‘arrêtera à Budapest pour notre première série de reportage dans le cadre d’EUtopia on the ground. (Photo ©Adrien Lecoarer)

Les  dossiers de Cafébabel

Souabylone : du swag pour les Souabes à Berlin par Romy Straßenburg

L’Hessel et l’écume de nos batailles par Version française de cafebabel.com (cafebabel.fr)

Michel Santi : entretien avec un économiste atterré par Edouard Lacoste Lagrange

L'Europe des jeunes ou le chaos par cafebabel.es

 

la photo de Flores Magon.

il n'y a pas de distinction possible entre les guerres offensives et les guerres défensives (...). Il n'y a qu'une seule guerre de libération: celle qui, dans tous les pays est menée par les opprimés contre les oppresseurs, par les exploités contre les exploiteurs. Notre rôle c'est d'appeler les esclaves à la révolte contre leurs maîtres. La propagande et l'action anarchiste doivent s'appliquer avec persévérance à affaiblir et à désagréger les divers Etats, à cultiver l'esprit de révolte et à faire naître le mécontentement dans les peuples et les armées."
Alexandre Shapiro
 
La liberté et le bien-être sont à la portée de nos mains. Avec le même effort et le même sacrifice
qu'il faut pour nommer un gouvernant, c’est-à-dire un tyran, on peut obtenir l'expropriation des biens que détiennent les riches.
flores magon
 
la photo de Flores Magon.
 
APRÈS L’IMMOLATION D’UN CHÔMEUR

Que cela soit dans nos lycées, dans nos entreprises ou chez soi, vivre dignement dans ce système capitaliste devient de plus en plus difficile. Des étudiants, des travailleurs, sont poussés à bout et en arrivent jusqu’au suicide, c’est horrible ! Nous ne pouvons rester indifférents devant de tels faits et ne pas remettre en cause la société toute entière. L’individualisme et le repli sur soi poussent vers l’isolement. Aujourd’hui les patrons et tous ceux qui gouvernent nous poussent à nous débrouiller seuls, à ne pas parler de nos problèmes, à ne pas être solidaires, ils nous poussent vers la concurrence, la compétitivité, mais aussi vers l’ignorance.

Tant qu’ensemble nous ne ferons pas changer les choses, d’autres être humains, comme Djamal CHAAB, vivront le désespoir et le suicide ! Ce n’est pas tolérable Chômage, précarité, harcèlement, pression, isolement, mépris : ça suffit !

Défendons les valeurs comme la solidarité, le partage, l’entraide, l’écoute, l’ouverture vers les autres, la lutte collective. Ne nous laissons pas faire par ces bourgeois capitalistes qui broient nos vies, organisons-nous par nous-mêmes. Avoir un logement digne, une bonne éducation, de la nourriture saine, de quoi se vêtir, et de quoi se soigner, voilà de quoi nous avons tous besoin. Finissons-en avec nos dettes, finissons-en avec la misère, finissons-en avec ce capitalisme.

Place à la solidarité, l’entraide et l’autogestion.

Le chiffre du mois...

75_000 euros (ht) pour un apéro pôle emploi_ ! Le site d’information Mediapart a révélé dernièrement la note salée du cocktail prestigieux des cadres de pôle emploi. En effet pour les vœux de fin d’année la direction a dépensé rien qu’en petit fours et vins

53_777 euros net pour ses 900 cadres conviés à cet événement (après calcul il s’agit quand même d’un apéro à 60 euros par tête !). Le reste de la note a servi à transporter les convives en bus privé au palais des congrès de Montreuil, lieu de ce cocktail.

A savoir que le Djamal Chaab ( le chômeur immolé à Nantes ce mois dernier ), s’est vu coupé de ses droits car il devait environ 620 euros de trop perçu. La crise et le serrage de ceinture c est pas pour tout le monde !

Allez trinquons_ !
Afficher la suite
 
 

la fin « D’Evenements » de Jacques prevert, tiré de Paroles

J’ai choisi de reprendre la fin «  D’Evenements » de Jacques prevert, tiré de Paroles. Une sommes de proverbes et de chansons. Tout a fait adapter aux slogan : El pueblo unido jamás será vencido

». Peuple unis, ne sera jamais vaincu

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu