Avertir le modérateur

12/03/2017

Cash Impact

n

Comme disait Coluche : tous ceux qu'ils font, ils le font exprès " Les hommes politiques, j'vais vous faire un aveu, ne sont pas bêtes. Vous vous rendez compte de la gravité ? Ils sont intelligents. Ca veut dire que tout ce qu'ils font, ils le font exprès. Ils y réfléchissent, ils y pensent. Parce que, vous comprenez, si c'était des cons, ça irait tout seul. On dirait : « Bon, beh, c'est des cons. » Nan, nan, nan, nan. Les présidents et les dirigeants des pays qui ont laissé crever l'Afrique, l'Amérique du Sud et bientôt les Indes, c'est des gens qui le font exprès.
Les discours en disent long, Coluche "

A lire  Patrick Buisson, le mauvais...Le gouvernement TrumpErdogan, l'ivresse du pouvoir”Hollande : pacte avec le MedefNouveau Parti d'Emmanuel...Affaire cahuzac

Cash Impact sur France 2 mardi 28 février 2017 Cash Impact revient sur les Panama Papers - YouTube

Il y a un an, «Cash investigation» consacrait un reportage aux révélations d'un consortium de 380 journalistes sur les fameux «Panama papers». Quel a été l'impact de ce scandale financier ? Les belles promesses des dirigeants ont-elles été suivies d'actes ? Le journaliste Benoît Bringer retrace les conséquences concrètes de ces révélations. En France, c'est la Société Générale qui s'est retrouvée au coeur du scandale. Les «Panama papers» ont permis de découvrir que la banque a créé et administré des centaines de sociétés offshore pour ses clients. Le directeur général de la banque a été entendu par la commission d'enquête parlementaire du Sénat. Après des mois d'attente, Elise Lucet va à sa rencontre, avec de nouveaux éléments en main.

Cash Investigation – Les nouvelles révélations des Panama Papers / Cash Impact (Intégrale)

 Cash Impact (Intégrale)

 

 

Envoyé Spécial - Emission complète du 2 février 2017 en replay
- Penelope Fillon : l'interview oubliée. Nouvelles révélations dans le "Penelope Gate" : les journalistes d'"Envoyé spécial" ont retrouvé un document qui compromet un peu plus la défense du candidat à la présidentielle.
- Les sœurs, les femmes cachées. Depuis 2012, près de 300 Françaises ont rejoint. Certaines brisent l’omerta et livrent leur histoire.
- USA : et si on jouait à être pauvre ? Vivre sans argent, sans toit, sans nourriture : aux Etats-Unis, des ateliers proposent de simuler la pauvreté…
- Anne Lauvergeon, l'enfant gâtée de la République. L’ancienne patronne d’Areva, qui fut longtemps proche des cercles du pouvoir, a accepté de se confier dans un "Document de Complément d’enquête".

Envoyé spécial - Pénélope Fillon, les sœurs, les riches qui jouent aux pauvres, Anne Lauvergeon

Cash Impact : Elise Lucet + Société Générale = 1 an d’attente


 

Cash Investigation – Les nouvelles révélations des ... - YouTube

Magazine d'information Cash impact
 
L’histoire du suffrage universel n’est-elle pas là pour le dire ? — Tant que la bourgeoisie a craint que le suffrage universel ne devînt entre les mains du peuple une arme qui pût être tournée contre les privilégiés, elle l’a combattu avec acharnement. Mais le jour où il lui a été prouvé, en 1848, que le suffrage universel n’est pas à craindre, et qu’au contraire on mène très bien un peuple à la baguette avec le suffrage universel, elle l’a accepté d’emblée. Maintenant, c’est la bourgeoisie elle-même qui s’en fait le défenseur, parce qu’elle comprend que c’est une arme, excellente pour maintenir sa domination, mais absolument impuissante contre les privilèges de la bourgeoisie.
 
De même pour la liberté de la presse
. — Quel a été l’argument le plus concluant, aux yeux de la bourgeoisie en faveur de la liberté de la presse ? — Son impuissance ! Oui, son impuissance : l’impuissance de la presse. « Jadis — on brûlait les sorciers, parce qu’on avait la bêtise de les croire tout-puissants ; maintenant, on fait la même bêtise par rapport à la presse, parce qu’on la croit, elle aussi, toute-puissante. Mais il n’en est rien : elle est tout aussi impuissante que les sorciers du Moyen Âge. Donc plus de persécutions de la presse ! » Et lorsque les bourgeois discutent maintenant entre eux sur la liberté de la presse, quels arguments avancent-ils en sa faveur ? — « Voyez, disent-ils, l’Angleterre, la Suisse, les États-Unis. La presse y est libre, et cependant l’exploitation capitaliste y est mieux établie que dans toute autre contrée, le règne du Capital y est plus sûr que partout ailleurs. Laissez se produire, ajoutent-ils, les doctrines dangereuses. N’avons-nous pas tous les moyens d’étouffer la voix de leurs journaux sans avoir recours à la violence ? Et puis, si un jour, dans un moment d’effervescence, la presse révolutionnaire devenait une arme dangereuse, — eh bien ! ce jour-là on aura bien le temps de la raser d’un seul coup sous un prétexte quelconque. »
 
Par Marie Beyer & Jérémie Fabre (Le Monde diplomatique, juillet 2016) // Cette infographie sur les médias français est une refonte de la carte du Parti de la presse et de l'argent (PPA) réalisée pour « Le Plan B » en 2007 MONDE-DIPLOMATIQUE.FR 
 
Pour la liberté de réunion, même raisonnement.
— « Donnons pleine liberté de réunion, dit la bourgeoisie : — elle ne portera pas atteinte à nos privilèges. Ce que nous devons craindre, ce sont les réunions secrètes, et les réunions publiques sont le meilleur moyen de les paralyser. Mais, si, dans un moment de surexcitation, les réunions publiques devenaient dangereuses, eh bien, nous aurons toujours les moyens de les supprimer, puisque nous possédons la force gouvernementale. »
 
« L’inviolabilité du domicile ?
— Parbleu ! inscrivez-la dans les codes, criez-la par-dessus les toits » ! disent les malins de la bourgeoisie. — « Nous ne voulons pas que des agents viennent nous surprendre dans notre petit ménage. Mais, nous instituerons un cabinet noir pour surveiller les suspects ; nous peuplerons le pays de mouchards, nous ferons la liste des hommes dangereux, et nous les surveillerons de près. Et, quand nous aurons flairé un jour que ça se gâte, alors allons-y drument, fichons-nous de l’inviolabilité, arrêtons les gens dans leurs lits, perquisitionnons, fouillons ! Mais surtout, allons-y hardiment, et s’il y en a qui crient trop fort, coffrons-les aussi et disons aux autres : ”Que voulez-vous, messieurs ! À la guerre comme à la guerre !” On nous applaudira ! »
 
« Le secret de la correspondance ?
— Dites partout, écrivez, criez que la correspondance est inviolable. Si le chef d’un bureau de village ouvre une lettre par curiosité, destituez-le immédiatement, écrivez en grosses lettres : ”Quel monstre ! quel criminel !” Prenez garde que les petits secrets que nous nous disons les uns les autres dans nos lettres ne puissent être divulgués. Mais si nous avons vent d’un complot tramé contre nos privilèges, — alors ne nous gênons pas : ouvrons toutes les lettres, nommons mille employés pour cela, s’il le faut, et si quelqu’un s’avise de protester, répondons franchement, comme un ministre anglais l’a fait dernièrement aux applaudissements du Parlement : — ”Oui, messieurs, c’est le coeur serré et avec le plus profond dégoût que nous faisons ouvrir les lettres ; mais c’est exclusivement parce que la patrie (c’est-à-dire, l’aristocratie et la bourgeoisie) est en danger !” »
Voilà à quoi se réduisent ces soi-disant libertés politiques.
 
Liberté de la presse et de réunion, inviolabilité du domicile et de tout le reste, ne sont respectées que si le peuple n’en fait pas usage contre les classes privilégiées. Mais, le jour où il commence à s’en servir pour saper les privilèges, — ces soi-disant libertés sont jetées par-dessus bord.
Cela est bien naturel. L’homme n’a de droits que ceux qu’il a acquis de haute lutte. Il n’a de droits que ceux qu’il est prêt à défendre à chaque instant, les armes à la main.
P KROPOTKINE
extrait de “Parole d’un Révolté” 1885
 
 Game2: Winter Par Enkolo dans Accueil le 20 Décembre 2016, Jeux de pouvoirs Par Enkolo dans Accueil le 20 Décembre 2016
Le criminel, c'est l'électeurGénération ingouvernableThey live Créé le vendredi 01 janvier 2016, Bonne année mon cul
Créé le jeudi 31 décembre 2015, 'Hommes Politiques" : une...

04/04/2016

Les « Panama papers »

n

  

a photo de Une Histoire Populaire - blog militant.

" Je me permets de dire [...] qu’il ne suffit pas d’apporter ici des protestations indignées.[...] il ne suffit pas de flétrir et de dénoncer les scandales, il faut dire encore comment on entend les déraciner et en empêcher le retour. ", voilà comment s'adressait à ses collègues de l'Assemblée Nationale hier un représentant de la Nation à propos du scandale panaméen, enfin quand je dis hier, c'était plutôt avant hier, puisqu'il s'agit de Jean Jaurès, et qu'il s'agissait d'un autre scandale ayant pour théâtre le Panama .L'Etat financier et l'Etat démocratique (Panama ... - Jaures.eu

 

L'évasion fiscale mondiale : dix fois le PIB de la France Le Monde.fr | 23.07.2012 àLe Länder de Rhénanie-du-Nord-Westphalie aurait acheté pour 3,5 millions d'euros un CD contenant les noms de 1000 fraudeurs allemands, clients d'une filiale suisse de la banque britannique Coutts. Ici, à Zürich, un panneau indique l'entrée à la clientèle. | REUTERS/ARND WIEGMANN

Imaginez la richesse nationale annuelle des Etats-Unis et du Japon. C'est ce que pèserait le stock de l'évasion fiscale accumulée au fil des années par les particuliers, selon une étude réalisée par le groupe de pression Tax Justice Network, analysée sur le site du Guardian à travers deux articles (1 et 2).Selon les données collectées auprès de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international, des Nations unies et des banques centrales, les actifs financiers de particuliers dissimulés dans des paradis fiscaux atteindraient 17 000 milliards d'euros.

L'auteur de l'étude, James Henry, ancien économiste en chef pour le cabinet McKinsey, estime lui-même que ses conclusions sont probablement sous-évaluées : la vraie somme pourrait selon lui se situer autour de 26 000 milliards d'euros, soit dix fois le PIB annuel de la France.

  • 600 milliards d'euros en France
  • 600 milliards d'euros en France


Antoine Peillon, au coeur de l'évasion fiscale par FranceInfo
A l'échelle nationale, les sommes


Antoine Peillon, au coeur de l'évasion fiscale par FranceInfo
A l'échelle nationale, les sommes


A l'échelle nationale, les sommes accumulées au fil des décennies dans les paradis fiscaux s'élèveraient à 600 milliards d'euros, soit près de 10 % du patrimoine des Français et 1/6e du budget de l'Etat, selon une enquête du journaliste Antoine Peillon publiée en avril (Ces 600 milliards qui manquent à la France, Le Seuil). Près de la moitié de ces avoirs, soit 260 milliards, sont détenus par des particuliers, le reste par des entreprises. Selon le dernier classement Forbes, le nombre de milliardaires a atteint 1 210 en 2011, un record absolu depuis les vingt-cinq ans d'existence de ce classement, et 214 de plus que l'an dernier. Tous ensemble, ces oligarques pèsent 4 500 milliards de dollars, soit plus que le produit intérieur brut de l'Allemagne Carlos Slim - 74 milliards de dollars Tribune :  Pauvre comme Job par Thomas Piketty

"Le problème, c'est que les biens de ces pays sont détenus par une poignée de gens riches, tandis que les dettes sont supportées par les peuples, à travers leurs gouvernements", souligne le rapport.Soren Seelow Oh, le joli rêve d' optimisation fiscale! - Bernard Arnault au paradis belge

 

La déréglementation de l'économie et le développement des technologies numériques ont favorisé le développement de la délinquance des cols blancs et des cybercriminelles ( L'industrie de la finance n'est plus une perversion du système, elle est le système )

 

La production n’étant plus capable de valoriser l’ensemble des capitaux accumulés, une partie croissante de ceux-ci conserve la forme de capital financier. Une industrie financière se constitue qui ne cesse d’affiner l’art de faire de l’argent en n’achetant et ne vendant rien d’autre que diverses formes d’argent. L’argent lui-même est la seule marchandise que l’industrie financière produit par des opérations de plus en plus hasardeuses et de moins en moins maîtrisables sur les marchés financiers. La masse de capital que l’industrie financière draine et gère dépasse de loin la masse de capital que valorise l’économie réelle. La « valeur » de ce capital est purement fictive : elle repose en grande partie sur l’endettement et le good will, c’est-à-dire sur des anticipations : . Les cours de Bourse se gonflent de capitaux et de leurs plus-values futures et les ménages se trouvent incités par les banques à acheter (entre autres) des actions et des certificats d’investissement immobilier, à accélérer ainsi la hausse des cours, à emprunter à leur banque des sommes croissantes à mesure qu’augmente leur capital fictif boursier  ( le cas de chypre : citoyen actif, agoravox , .

 

 

Ce kyste de la sphère de la finance ( financiarisation de l'économie) sur l'économie réelle n'est que l'une des phase des phases du capitaliste ( Taylorisme, fordisme, toyotisme, financairisation) . A des problèmes,  ce système propose un marché de l'offre et de la demande favorisant la spéculation, le blanchiment , le crime organisait, la délinquance des cols blancs.( .(documentaire sur France 2)  )   Dernière affaire en date :

 

 Cyber-blanchiment d'argent

Internationaler Gelwaschering

C'est la plus grande affaire de blanchiment jamais découverte. Une cyber affaire plus exactement, puisque  l'argent sale était lavé via Internet.

 

Une enquete international jamais menée sur le blanchiment d'argent, la justice américaine a fermé Liberty Reserve, une plateforme de payement électronique devenue une plaque tournante du cyber crime.

 

Si Al Capone était vivant, c'est comme cela qu'il placerait son argent. Voilà comment Preet Bharara, procureur américain de Manhattan qualifie le gigantesque  blanchiment d'argent opéré Liberty Reserve . Six milliards de dollars en 7 ans. Crime en 2006 et basé au Costa Rica, Liberty réserve était une plateforme de payement électronique utilisant de la monnaie numérique et permettant d'envoyer et de recevoir de l'argent de n'importe qu'elles émissaires dans le monde entier en l'absence totale de réglementation. 55 millions de transactions illégales ont ainsi été opérées pour plus de 4 millions d'usagers dans les quatre coins du globe. Anonyme et  passant par un tiers, c'est opération étaient impossible à tracer. Liberty Reserve était donc une plateforme idéale pour les criminelles en tout genre.

 

Preet Bharara, procureur fédéral de Manhattan : " Liberty Reserve attirait et aidait de manière délibéré les criminelles qui souhaitaient utiliser de la monnaie numérique pour contourner la loi et facilitait un grand nombre d'activités criminelles en ligne. Des crimes sérieux dont des fraudes à la carte bancaire, des vols d'identités, des investissements frauduleux, piratages informatiques, pornographie infantile et même du trafics de drogue.

 

Le site a été fermé par la justice américaine. 45 comptes bancaires ont été saisis ou gelés. 7 responsables de Liberty Reserve ont été inculpés, deux personnes sont en fuite et cinq autres ont été arrêté au Costa Rica, New York et Espagne dont le fondateur de l plateforme. Arthur Buloski avait déjà été arrêté en 2005 aux Etats-Unis pour avoir tenté d'avoir lancé un site similaire. C'est en tout cas au Costa Rica, ou ils s'était exilés, qu'il en a profité pour lancer sa juteuse machine

Paradis fiscaux : toujours plus
Une enquête, réalisée par une centaine de journaux sur la base de 11,5 millions de documents, a permis de dresser une liste de 140 responsables politiques ou de personnalités qui, profitant de sociétés-écrans, ont camouflé des sommes colossales au Panama, un paradis fiscal.

itzgibbon et Martha M. Hamilton (adapté par Le Monde)



 
" Cette enquête montre que la fraude fiscale est un système à l'échelle mondiale et que les nantis, les riches et les capitalistes du monde entier en profitent. 
Et c'est ces gens-là qui nous rabâchent dans leurs médias et via les gouvernements à leurs botte que la situation économique impose de plonger dans la misère et dans des conditions de vie ou de travail intenables toujours plus de personnes! " 
 
Panama Papers” : “Cash Investigation” 1, Platini 0 - L'actu ...Voir un extrait de “Cash Investigation” : “ Paradis fiscaux : Le casse du siècle” :

"La Révolte", chanson anarchiste (1886) con trad. ital.


n"La finance, mon adversaire n'a pas de visage et elle ne se présente pas aux élections" Pour le chercheur Geoffrey GEUENS, cette phrase prononcée par François Hollande lors de son meeting du Bourget est emblématique du discours politique dominant qui oppose marché financier et Etat, deux entités sans chair et sans visage. Or, a travers une longue recherche, il montre la proximité sociologique entre monde économique et monde politique en une même oligarchie qui a réussi à imposer de faux antagonismes...Oui, la finance a un visage, oui l'Etat a un visage et c'est souvent le même !
Entretien de Daniel Mermet .
 
Capitalisme : Le triomphe de l'argent roi

Dans les pays démocratiques et développés, l'argent est devenu la seule balise. Après avoir été méprisés ou honnis jusqu'à la fin des années 1970 – une Rolls était alors le sommet de la ringardise –, le « fric » et ses attributs clinquants se sont imposés en force depuis les années 1990. [c=La religion de l'argent roi rend les dirigeants politiques et les chefs d'entreprise cyniques et égoïstes, et surtout indifférents aux drames sociaux, sanitaires ou économiques que ce culte induit. Les dirigeants d'entreprise se focalisent sur le profit maximum :  l

A lire Capitalisme : Le triomphe de l'argent roi : citoyen actif

Capitalisme : Le triomphe de l'argent roi - l'indigné Révolté- Skyrock ... , Articles de l-indigne taggés "Cash investigation" - l'indigné révolté...

 

 

 

En France, nos confrères du “Monde” et de Cash Investigation (France 2) ont été impliqués. Le travail de coordination permet à cette structure, qui n’emploie que 13 personnes, d’avoir un impact global. L’ICIJ a ainsi dévoilé des affaires aussi importantes que Lux Leaks, l’Offshore Leaks ou Swiss Leaks. Évasion fiscale : ce que l'on sait sur l'affaire "Panama Papers"

 

ICIJ : qui se cache derrière cette machine à... par lemondefr

 

Les « Panama papers » en trois points
Le Monde et 108 autres rédactions dans 76 pays, coordonnées par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), ont eu accès à une masse d'informations inédites qui jettent une lumière crue sur le monde opaque de la finance offshore et des paradis fiscaux.
 
Les 11,5 millions de fichiers proviennent des archives du cabinet panaméen Mossack Fonseca, spécialiste de la domiciliation de sociétés offshore, entre 1977 et 2015. Il s'agit de la plus grosse fuite d'informations jamais exploitée par des médias.
 
Les « Panama papers » révèlent qu'outre des milliers d'anonymes de nombreux chefs d'Etat, des milliardaires, des grands noms du sport, des célébrités ou des personnalités sous le coup de sanctions internationales ont recouru à des montages offshore pour dissimuler leurs actifs.
+ Plus d'actualité sur : "Panama Papers": scandale d'évasion fiscale

 

Qui utilise les sociétés offshore des « Panama papers » ?

Messi, Platini, Valcke... Le monde du sport pris dans les filets du scandale "Panama papers"

Le rapport révèle que 200 personnalités politiques impliquées à travers le monde Au total, les "Panama Papers"  

Quelque 400 journalistes d'une centaine de médias ont été impliqués dans l'histoire.

Voir un extrait de “Cash Investigation” : “ Paradis fiscaux : Le casse du siècle” :

 

 

L'enquête de Cash Investigation ne s'intéresse pas qu'aux individus. Elle met sérieusement en cause une banque française, la Société Générale, et une suisse, la banque Edmond de Rotschild.

C'est le directeur du Monde qui le confirme : le quotidien du soir va révéler mardi le nom d'un "grand parti politique français impliqué" dans le scandale "Panama Papers". Lundi sur France Inter, le directeur du journal était interrogé par Léa Salamé, qui a assuré que "demain, Le Monde révèle le nom d'un grand parti politique français" impliqué comme une centaine de responsables politiques ou personnalités de premier plan. Il s'agit d'un "parti national", a simplement déclaré Léa Salamé, Jérôme Fenoglio se contentant d'acquiesce

Frédéric Chatillon, déjà mis en examen par la justice française, est au cœur de ce système qui aurait permis de faire sortir de France environ 300 000 euros.

FRANCE 2

Francetv info : Panama Papers: un système offshore sophistiqué mis en place par les proches de Marine Le Pen : "Un système offshore sophistiqué a été mis en place entre Hong Kong, Singapour, les îles Vierges britanniques et le Panama" par des proches de Marine Le Pen, affirme ce mardi Le Monde (article abonnés) en s'appuyant sur les documents des "Panama papers". 3« Panama papers » 3« Panama papers » : comment des proches de Marine Le Pen ont sorti de l’argent de France






 

Les "Panama Papers" révèlent le montage offshore d’un proche de Marine Le Pen. Frédéric Chatillon apparaît dans les documents de la firme panaméenne Mossack Fonseca. Selon les informations de l'émission "Cash Investigation", mardi 5 avril, Frédéric Chatillon, ami de Marine Le Pen et homme d'affaires dont la société Riwal a collaboré avec le FN lors de plusieurs campagnes électorales, a détenu une société offshore basée aux îles Vierges britanniques, un paradis fiscal. Cette société a été acquise par Frédéric Chatillon au mois de mai 2012, au lendemain de l’élection présidentielle.

  La rédaction vous conseille  :
Cash investigation - Paradis fiscaux : les petits secrets des grandes entreprises / intégrale
">special.investigation.geants.du.net.ennemis.d.etat.d... Argent sale, le poison de la finance documentaire CHOC

Le dernier rapport de Transparency International dresse un tableau de la corruption dans le monde. Selon l’ONG allemande, la grande corruption est l’abus de pouvoir à haut niveau au profit de quelques-uns et au détriment de la majorité de la population. Sur 168 pays, les deux tiers se situent en dessous du seuil de 50, sur une échelle allant de 0 à 100. Parmi les pays qui ont enregistré une très forte baisse, citons le Brésil, où l’affaire Petrobras, révélée début 2014, a provoqué une grave crise politique. Ailleurs, la situation a plutôt tendance à s’améliorer, comme en Mongolie, notamment grâce à la criminalisation de la corruption, bien que les richesses minières y attisent convoitises et malversations. Les caractéristiques essentielles des pays vertueux ? La liberté de la presse, le libre accès aux informations budgétaires, l’intégrité du personnel politique, l’indépendance et l’impartialité du système judiciaire. A contrario, en Australie, l’injonction de la justice aux médias australiens de faire silence sur la corruption présumée de plusieurs chefs d’État et de gouvernement de pays d’Asie du Sud-Est est un exemple de ces dysfonctionnements, mis en lumière grâce à Wikileaks.

www.transparency.org/

Ce rapport a ainsi le mérite de donner une image globale d’un problème, la corruption, qui mine la confiance sans laquelle il ne peut y avoir de démocratie. Quelques critiques peuvent toutefois être formulées : par exemple sur la manière subjective d’évaluer la corruption, à partir de l’« opinion d’experts », et non de données plus factuelles. Par ailleurs, Transparency International ne considère que la corruption publique, quand le phénomène s’étend potentiellement à tous les secteurs de la société ; et c’est bien la porosité entre milieux politiques et milieux d’affaires qui pose souvent problème.

A l'échelle nationale, les sommes accumulées au fil des décennies dans les paradis fiscaux s'élèveraient à 600 milliards d'euros, soit près de 10 % du patrimoine des Français et 1/6e du budget de l'Etat, selon une enquête du journaliste Antoine Peillon publiée en avril (Ces 600 milliards qui manquent à la France, Le Seuil). Près de la moitié de ces avoirs, soit 260 milliards, sont détenus par des particuliers, le reste par des entreprises. Selon le dernier classement Forbes, le nombre de milliardaires a atteint 1 210 en 2011, un record absolu depuis les vingt-cinq ans d'existence de ce classement, et 214 de plus que l'an dernier. Tous ensemble, ces oligarques pèsent 4 500 milliards de dollars, soit plus que le produit intérieur brut de l'Allemagne Carlos Slim - 74 milliards de dollars Tribune :  Pauvre comme Job par Thomas Piketty

"Le problème, c'est que les biens de ces pays sont détenus par une poignée de gens riches, tandis que les dettes sont supportées par les peuples, à travers leurs gouvernements", souligne le rapport.Soren Seelow Oh, le joli rêve d' optimisation fiscale! - Bernard Arnault au paradis belge

 

La déréglementation de l'économie et le développement des technologies numériques ont favorisé le développement de la délinquance des cols blancs et des cybercriminelles ( L'industrie de la finance n'est plus une perversion du système, elle est le système )

 

La production n’étant plus capable de valoriser l’ensemble des capitaux accumulés, une partie croissante de ceux-ci conserve la forme de capital financier. Une industrie financière se constitue qui ne cesse d’affiner l’art de faire de l’argent en n’achetant et ne vendant rien d’autre que diverses formes d’argent. L’argent lui-même est la seule marchandise que l’industrie financière produit par des opérations de plus en plus hasardeuses et de moins en moins maîtrisables sur les marchés financiers. La masse de capital que l’industrie financière draine et gère dépasse de loin la masse de capital que valorise l’économie réelle. La « valeur » de ce capital est purement fictive : elle repose en grande partie sur l’endettement et le good will, c’est-à-dire sur des anticipations : . Les cours de Bourse se gonflent de capitaux et de leurs plus-values futures et les ménages se trouvent incités par les banques à acheter (entre autres) des actions et des certificats d’investissement immobilier, à accélérer ainsi la hausse des cours, à emprunter à leur banque des sommes croissantes à mesure qu’augmente leur capital fictif boursier  ( le cas de chypre : citoyen actif, agoravox , .

 

 

Ce kyste de la sphère de la finance ( financiarisation de l'économie) sur l'économie réelle n'est que l'une des phase des phases du capitaliste ( Taylorisme, fordisme, toyotisme, financairisation) . A des problèmes,  ce système propose un marché de l'offre et de la demande favorisant la spéculation, le blanchiment , le crime organisait, la délinquance des cols blancs.( .(documentaire sur France 2)  )   Dernière affaire en date :

 

 Cyber-blanchiment d'argent

Internationaler Gelwaschering

C'est la plus grande affaire de blanchiment jamais découverte. Une cyber affaire plus exactement, puisque  l'argent sale était lavé via Internet.

 

Une enquete international jamais menée sur le blanchiment d'argent, la justice américaine a fermé Liberty Reserve, une plateforme de payement électronique devenue une plaque tournante du cyber crime.

 

Si Al Capone était vivant, c'est comme cela qu'il placerait son argent. Voilà comment Preet Bharara, procureur américain de Manhattan qualifie le gigantesque  blanchiment d'argent opéré Liberty Reserve . Six milliards de dollars en 7 ans. Crime en 2006 et basé au Costa Rica, Liberty réserve était une plateforme de payement électronique utilisant de la monnaie numérique et permettant d'envoyer et de recevoir de l'argent de n'importe qu'elles émissaires dans le monde entier en l'absence totale de réglementation. 55 millions de transactions illégales ont ainsi été opérées pour plus de 4 millions d'usagers dans les quatre coins du globe. Anonyme et  passant par un tiers, c'est opération étaient impossible à tracer. Liberty Reserve était donc une plateforme idéale pour les criminelles en tout genre.

 

Preet Bharara, procureur fédéral de Manhattan : " Liberty Reserve attirait et aidait de manière délibéré les criminelles qui souhaitaient utiliser de la monnaie numérique pour contourner la loi et facilitait un grand nombre d'activités criminelles en ligne. Des crimes sérieux dont des fraudes à la carte bancaire, des vols d'identités, des investissements frauduleux, piratages informatiques, pornographie infantile et même du trafics de drogue.

 

Le site a été fermé par la justice américaine. 45 comptes bancaires ont été saisis ou gelés. 7 responsables de Liberty Reserve ont été inculpés, deux personnes sont en fuite et cinq autres ont été arrêté au Costa Rica, New York et Espagne dont le fondateur de l plateforme. Arthur Buloski avait déjà été arrêté en 2005 aux Etats-Unis pour avoir tenté d'avoir lancé un site similaire. C'est en tout cas au Costa Rica, ou ils s'était exilés, qu'il en a profité pour lancer sa juteuse machine

Mathieu Deslandes | Journaliste Rue89

Comment fonctionnait la « El-Maleh Connection » ? D’où vient la fortune de l’élue écologiste ? Toutes les réponses aux questions que vous vous posez.

Tout le week-end, vous avez, à plusieurs reprises, entendu le nom de Florence Lamblin, cette « élue de la République » (elle est adjointe Europe écologie - Les Verts au maire du XIIIe arrondissement de Paris) arrêtée dans le cadre du démantèlement d’un « trafic international de drogue ». Ainsi présenté, évidemment, ça a de la gueule. Mais qu’en est-il exactement ? Faisons le point.

1Comment fonctionnait le réseau démantelé ?

« Des camions sont bourrés de cash pour le renvoyer au Maroc et payer les fournisseurs. Et de l’argent est blanchi par le système bancaire. »

ETIENNE COMBIER / JOURNALISTE ET LAURA FERNANDEZ RODRIGUEZ / JOURNALISTE |

enquête Panama Papers Créé le lundi 04 avril 2016 14:39Modifié le lundi 04 avril 2016 15:45 Tags : Panama Papers, enquête, paradis fiscaux, capitalisme,Molodoï, La complainte des ouvriers, Cahuzac, Platini, Balkany,Argent sale, le poison de la finance, documentaire, Cash Investigation

Les lanceurs d'alerte...Le travail à tout prix ?La crise. Quelle crise ?Société Générale: Plus de 120 postes menacés par le nouveau plan de restructuration

enquête Panama Papers - CitizenKhane

 

L'enquête de Cash Investigation ne s'intéresse pas qu'aux individus. Elle met sérieusement en cause une banque française, la Société Générale, et une suisse, la banque Edmond de Rotschild.

 la photo de Nathalie De Biasi.

 

 
"Paradis fiscaux : le casse du siècle" un #cashinvestigation exceptionnel : 
“Panama Papers” : “Cash Investigation” 1, Platini 0 Olivier Milot  

 

En savoir plus :

Le cyberblanchiment

Droit et cyber-blanchiment - Abdelfattah Almuntaka - Google Books

Les nouvelles formes de blanchiment d'argent - LExpansion.com

Blanchiment d'argent - Wikipédia

Etats-Unis: une entreprise en ligne accusée de blanchiment d'argent ...

Les nouvelles technologies - economie.gouv

Mafia & économie souterraine by Anaïs SIERGIEJ on Prezi

PDF] Edition complète - EUR-Lex - Europa

 

 Liste noire et grise des Paradis Fiscaux selon OCDE G20 - economie solidaire, Facebook : Chypre, symbole de l’Europe en difficulté - Citoyenactif

 

des fonds d'investissement russes se font domicilier en Chypre pour profiter des avantages fiscaux qui leur sont accordés sur l'île

RAPPORT PARADIS FISCAUX - Les Amis de la Terre

  

Documentaires :

Argent sale, le poison de la finance - Vidéo Dailymotion

 

L'évasion fiscale mondiale : dix fois le PIB de la France Le Monde.fr | 23.07.2012 àLe Länder de Rhénanie-du-Nord-Westphalie aurait acheté pour 3,5 millions d'euros un CD contenant les noms de 1000 fraudeurs allemands, clients d'une filiale suisse de la banque britannique Coutts. Ici, à Zürich, un panneau indique l'entrée à la clientèle. | REUTERS/ARND WIEGMANN

 

Cash investigation : Paradis fiscaux : le casse du siècle - Affaire "Panama Papers" / intégrale

 

"Paradis fiscaux : le casse du siècle" u - L'Indigné Révolté

Un retour sur le contexte : Faillite de la première économie du monde ? ,  voir Chronique SPECIALE CRISE DES DETTES suite a l’aggravation en Europe et Etats Unis , 2013, année où les Etats-Unis cesseront de payer leurs factures? Interview de André-Jacques Holbecq sur ICI et Effet Dominos continue concernant les dettes étatiques     La semaine prochaine nous aurons plus de recul sur le contexte économique, avec un particulier une vraie première salve en France, pour commencer à dresser un vrai bilan de ce premier semestre » « Ce qu'il faut comprendre, c'est que ce n'est pas un gentil krach dans une petite crisounette. "C'est grave, ce qui est en train de se passer

Chypre, nouvelle cible des agences de notation Inquiète de l’exposition du pays au système financier grec, l’agence Moody’s a décidé d’abaisser la note de la dette souveraine chypriote, l’Espagne qui vent comme la Grèce une partie de ses biens publique.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu