Avertir le modérateur

09/03/2010

Quelles politiques régionales pour l'Enseignement supérieur ?"

Nous nous sommes concentré, avec Europe Ecologie et le syndicat étudiant l'UNEF, a mettre en lumière les disfonctionnement de la politique libérale et absurde du gouvernement (2006 vote Raffarin : la loi LRU ( wikipédia et légifrance), Pacte pour la recherche ( CEA) ) le manque d’indépendance des présidents d’universités  (l’hyper concentration du pouvoir) et le point un an après la grande manifestation du corps étudiant et enseignant, signe d’un véritable malaise Comment Valérie Pécresse peut elle se faire le porte parole des logements sociaux, alors que c’est sous gouvernent qu’a été décidé de la mise en place du crédit impôt recherche ( CIR)  ( rapport 1)  ( rapport 2 )les prélèvements obligatoires des entreprises dans une économie globalisée, qui assène : « De même, l’efficacité de l’effort public croissant en matière de R&D n’est pas démontrée s’agissant du CIR » (p. 137) dont les principaux bénéficiaire ont été les agences bancaires et assurances et se montre très décevant.. Les gouvernements précédents  ont favorisé un paysage explosé (résultat de la peur d’autre mobilisation estudiantine). Fragmentation de la Sorbonne et Jussieu en 13 sous groupes . Enfin l'état a supprimé les entrées fiscales ayant pour résultat immédiat un manque de ressources pour les universités. Une réponse inadaptée et hypocrite du gouvernement de Valérie Pécresse : Face a une métamorphose de la société ( hausse des étudiants, vieillissement des bâtiments), les investissements ne suivent pas. La politique de Sarkozy se caractérise par une politique de communication rodée (reprend des termes sociaux), mais dans la réalité cela ne suit pas (politique libérale, privatisation rampante…). Les universités dites " autonomes" ont vu leur compétences élargies, a savoir gérer le foncier / budget sans budget et capacité de recrutement supplémentaire ( voir même baisse face a la crise). Les offres de permis et les logements sociaux en IDF restent faible. Le transport, les'étudiants passent beaucoup de temp, est l'autre point noir. La politique du gouvernement a mis en place une politique très sectorisé. Chaque président d'université a un secteur. Il en résulte une absence de transversalité, une solidarité inexistante et une concentration des pouvoirs au bon vouloir des chefs d'établissement.  L'La vague rose ( PS) qui avait promis un contre pouvoir a particulièrement déçu. A part la création d'une agence, elle a continué la mise en place de la compétition entre les université.

Les solutions passe une augmentation des fonds, une meilleure mobilité ( à l'étrangers)

07/01/2010

Une agriculture intensive écologique pour répondre a la faim dans le monde : Une solution?

Et si l'agriculture intensive devenait écolo mardi 05/01/2010 : Hubert Garaud, président de Terrena, parie sur l'écologiquement intensif pour répondre aux nouveaux défis agricoles. Franck Dubray  

 Terrena, l'une des premières coopératives française change de modèle. Et parie sur le vert pour rester dans la course. Leur communication : Les sols s'épuisent, les rendements stagnent et dans certaines régions les ressources en eau s'épuisent. Lire doc e PDF ICI Agronome, directeur adjoint de l'Agence nationale la recherche (ANR), Michel Griffon plaide plutôt pour une agriculture écologiquement intensive ( voir aussi l'article mis dans Le Figaro).

 

Et pourtant, il va bien falloir continuer à produire. Avec 9 milliards d'habitants à nourrir en 2050, il faudrait doubler la production agricole de la planète. Passer au tout bio ? C'est une piste. Retenue notamment par la FAO, l'agence des Nations Unies pour l'agriculture et l'alimentation. Dans un rapport daté de 2007, elle pense que le bio « a le potentiel pour satisfaire la demande alimentaire mondiale ». ( voir p 21 Objectif stratégique A – Intensification durable de la production agricole). Mais cette thèse ne fait pas l'unanimité


Pour Isabelle SUZANNE-M'BENGUE (Présidente des Alterconsos, membre du bureau des Amis de la Confédération paysanne) : « Elle ne pense pas que les coopérateurs de Terrena (paysans faisant partie de la FNSEA), aient une prise de conscience écologique, leurs intentions sont certainement bien différentes. Il sont surtout favorables à la culture des OGM et aux agro-carburants.  Attention à l'association de l'écologique et du "bio-capitalisme", c'est de l'éco-agrobusiness...

Pensons qu'il y existe des petits producteurs qui travaillent en agriculture paysanne et font des produits de qualité, ceux là il faut vraiment les aider. Les AMAP et autres circuits courts manquent de producteurs, vont les chercher de plus en plus loin.
En Ile de France, la production céréalière nous permet d'être autonomes pour le pain, mais qu'allons nous envisager pour le maraîchage et l'arboriculture,... dont les exploitations continuent de décroître, difficultés du métier, baisse du revenu (-30% en 2009).
Nous devons soutenir des paysans nombreux sur des exploitations à taille humaine, une agriculture de proximité génératrice d'emploi dans le respect de la charte de l'agriculture paysanne. ICI

Le développement de l'agriculture paysanne dans notre région est essentiel car c'est miser sur le long terme et respecter la nature. »


A voir : Rajendra Pachauri en « Témoin du climat » pour GoodPlanet

 

Ecoutez Rajendra Pachauri, Président du GIEC, témoigner de l'urgence à changer notre mode de vie, en commençant par modifier notre régime alimentaire. Cet entretien privilégié fait partie du projet « 6 milliards d'Autres - Témoins du climat », un appel lancé par ceux dont la vie a déjà été directement impactée par le changement climatique, complété par des témoignages de scientifiques insistant sur une nécessaire prise de conscience globale. (600 nouvelles interviews dans 17 pays. Disponible en 26min et 118min pour diffusion libre). Regarder la vidéo

 

(1) Une association AEI (Agriculture écologiquement intensive) a été créée au mois de septembre. Michel Griffon directeur adjoint de l'ANR et Bruno Parmentier, directeur de l'Ecole supérieure d'agronomie d'Angers en ont rédigé le manifeste. Avec la volonté d'organiser des débats autour de cette question. Lire le doc en PDF ICI

Qu'en pensez vous ?

 

 

25/11/2009

Comment agir pour sensibiliser

 

La prise de conscience par l'audio. Jean-Pierre Schnyder  « a créé et il nourrit le site plusconscient.net, lequel a pour objectif de rassembler et de mettre en accès libre des interviews ou des conférences sur des sujets en relation avec les grandes problématiques de notre époque, développement durable, surpopulation, pic pétrolier, etc. Le site comprend aussi une section spiritualité, sans esprit sectaire ou dogmatique, car sans évolution de la conscience, il n'y aura pas de refondation du système qui conduit notre civilisation à son effondrement.

L'audio a le grand avantage de pouvoir être écouté en même temps que l'on vaque à d'autres occupations. En cela, il est complémentaire de l'image ou du texte. Il se prête aussi très bien à une écoute multiple qui favorise l'intégration des idées présentées. C'est pour cette raison qui tous les enregistrements sont librement téléchargeables, moyennant une inscription gratuite. Voilà, j'espère que vous ferez l'honneur d'une visite à
plusconscient.net».

 


J’ai mis le lien de ce site sur mon blog, car il correspond aux idées que je défends et que j’essaye de communiquer.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu