Avertir le modérateur

13/08/2017

Le drame de Charlotteville

n

 

Super nul

L’image contient peut-être : texte
  z tous les nationalismes sont bêtes et à la solde des dominants. Mais il est vrai que le patriotisme américain atteint un niveau de bêtise et d'égoisme qui frôle avec l'imaginaire du nazisme.
..................................
par "américain" je parle de gens qui défendent leur patrie avant des principes comme "l'égalité" ou " l'entraide". Je ne mets pas tout un peuple dans le même sac. Mais les USA étant omniprésent via leur propagande et leur marques commerciales on ne peut pas en faire l'impasse.
"C'est la destruction complète de la société actuelle et sa réorganisation sur de tout autres bases sociales qui amèneront à la disparition définitive de la peste nationaliste"
voline

"Elle est élastique, la démocratie, elle apparaît quand ça arrange les dirigeants et se rétracte quand ils en ont moins besoin."
Nigrida, Mikhaïl W. Ramseier

La Canaille "Allons enfants" : Charlottesville white nationalist marchers face backlash 14 August 2017 From the sectionUS & Canada : Far-right white nationalists who attended rallies this weekend in Charlottesville, Virginia, did not cover their faces as they marched around with lit torches, chanting slogans like "you will not replace us".

White nationalists carry torches on the grounds of the University of Virginia, on the eve of a planned Unite The Right rally in Charlottesville, Virginia, U.S. August 11, 2017Image copyrightREUTERS Image captionWhite nationalists gathered on Friday at the University of Virginia, ahead of the "Unite the Right" rally on Saturday

 

Expérience zéro en politique, misogyne, islamophobe, mexicanophobe et climato-sceptique : Donald Trump avait tout pour se faire détester par tous, les démocrates, les républicains -son propre camp- ou la majeure partie de la communauté internationale. Pourtant, c'est bien lui qui devient le nouveau président américain. Déjouant tous les pronostics, il a remporté une victoire incontestable, porté apparement par une volonté de renouvellement de la classe politique. 

Enquête sur Rue89 Rencontre avec ces « patriots » politiquement très incorrects (pour ne pas dire de dangereux ploucs). C’est comme cela que commence la présentation de ce mouvement qui a fait parler de lui il y a pas si longtemps. Les Tea Party, ce mouvement de « libertarian » extrémistes dont Sarah Palin et Ann Coulter sont les figures féminines préférées.) , au grand bazar de la droite extrême américaine. C'est une véritable de la (extrême) droite décomplexer niant les experts climatiques (Le réchauffement climatique ? Une lubie des communistes). Il représente cette paranoïa dangereuse des américain (Pour 24% des républicains, Obama est l'antéchrist). Près de mille groupuscules d'extrême droite aux Etats-Unis

 

« Un bon ramassis de d'organisation dangereuses, de plouc du kansas. Je me pose des questions sur l'origine des négateurs du climat. Cela ne m'étonnerait pas qu'ils soient en parti recruter parmi cette organisation. »

Ces propos sont de la pure provocation d'une bêtise affligeante : " « Vous savez pourquoi je suis en retard ? En arrivant dans ma chambre d'hôtel, j'ai vu le petit mot laissé par la direction, vous savez celui qui vous demande de réutiliser les serviettes pour ne pas gaspiller l'eau ? Devinez ce que j'ai fait ? J'ai ouvert tous les robinets et les ai laissés couler. » et cela continue sur avec des propos racistes..

 

Les attaques pleuvent concernant Obama : mélange de racisme et de bétise.La croisade anti-écolo ressuscite Sarah Palin, membre de cette organisation. La question ne se pose plus sur l'origine des négateurs du climat et des attaques d'Obama sur la réforme de la santé. Après le Tea Party, le Coffee Party 02.03.2010 ( courrier international) et le Monde ( Une Coffee Party pour réveiller le citoyen américain  | 16.03.10) ont écrit sur ce mouvement qui s'est créé en réaction au Tea Party. Moins extrémistes, populistes, il veut redonner de la volonté au américain pour les impliquer dans la vie politique

A lire Donald Trump, la victoire de l'anti-establishment | ARTE Info : VIDEO. Donald Trump et l'extrême droite américaine, la "love story" ? L’homme qui murmure a l’oreille de Trump  / Documentaire Politique : Noter ce docu Dans la même catégoriePour aller plus loin, Le gouvernement TRUMP Par Enkolo dans Accueil le 09/11/2016 Quel président pour l'Amérique ?

 
 
Facebook – Daily Stormer Charlottesville : le site néonazi The Daily Stormer sous pression

Des groupes d'extrême droite encouragés par la victoire de Trump ...

NEWSRACISM"Il y a des moments où je me dis que vivre en France est un trésor qu'il nous faut préserver"Camille DubruelhJournaliste vidéo

US politician says 'kill them all' after London attack a war against 'Islamic horror' after deadly attack. A US congressman has called for a war against "Islamic horror" in response to the attacks in London

 

Unite the Right: White supremacists rally in Virginia by  sur Al jazeera

Follow Patrick Strickland on Twitter: @P_Strickland_

The Rise of Trump - Fault Lines

 n 

 

Unite the Right comes after months of increased clashes between far-right groups and anti-fascists.

 

De violentes échauffourées ont éclaté ce samedi entre militants antiracistes et groupuscules de l'extrême-droite américaines réunis à Charlottesville, en Virginie, forçant le gouverneur de l'Etat à déclarer l'état d'urgence et la police à décider l'interdiction du rassemblement.

Massive brawl breaks out, tiki torches thrown as reaches Jefferson monument in . Chemicals dispersed

"Vitrine de haine"

"Cet événement pourrait offrir une vitrine historique de haine, en rassemblant en un seul lieu un nombre d'extrémistes inédit depuis au moins une décennie", avait averti Oren Segal, directeur du Centre sur l'extrémisme de l'Anti-Defamation League (ADL), une association de lutte contre l'antisémitisme. Le 8 juillet dernier, quelques dizaines de membres du Ku Klux Klan s'étaient déjà rassemblés dans cette ville paisible et pittoresque, très largement surpassés en nombre par les manifestants antiracistes. Mais les images de ces extrémistes en robe traditionnelle avaient été diffusées dans le monde entier. Source: Al Jazeera News United States, Racism ,Religion

A lire  Aux États-Unis, les extrémistes blancs tuent plus que les djihadistes : la vidéo de L'Obs.Les chiffres parlent d'eux-mêmes

n Comment la manifestation d’extrême droite a dégénéré à Charlottesville 86

Des groupes radicaux, suprémacistes et nazis s’étaient rassemblés dans cette ville de Virginie. Leur but Unifier la droite

He added: "But I hope that the people sharing the photo are willing to listen that I'm not the angry racist they see in that photo."

Media captionMarissa Blair, a friend of the victim, says the Charlottesville car attack was an "act of terror"

 Parmi les contre-manifestants, une personne a été tuée par une voiture fonçant dans la foule. Forte de la visibilité nouvelle de son nouvel avatar, « l’alt-right », et dopée par la victoire en novembre 2016 de Donald Trump, qu’elle avait activement soutenu, l’extrême droite s’était fixé un objectif : fédérer des groupuscules historiquement divisés face à la gauche et notamment face aux mouvements antiracistes comme Black Lives Matter, né à la suite des violences policières visant des Afro-Américains.

Qu'est-ce que l'Alt-Right?... - Piero San Giorgio - Facebook : Piero San Giorgio, de son vrai nom Piero Falotti, né en 1971 à Milan, est un auteur survivaliste suisse proche des milieux d'extrême droite radicale, connu pour son livre Survivre à l'effondrement économique, paru en 2011. Wikipédia

It is easy to condemn Neo-Nazi protesters, but difficult to enact policies that dismantle and divert from white supremacist structures and policy.

n La démostration des néo-nazis américains a pu être mis en place aussi facilement grace a la complaisance des autorités américaines selon 

Flowers and a photo of car ramming victim Heather Heyer lie at a makeshift memorial in Charlottesville [Justin Ide/Reuters]

Le site américain CrimethInc a fait un texte sur l’attaque de Charlottesville et sur ce qui a amené à cette situation prévisible. Des rassemblements spontanés ont été organisés un peu partout dans le monde dès l’annonce de l’attaque, d’autres rassemblements sont prévus, n’hésitez pas à nous envoyer vos initiatives. Ni Oubli Ni Pardon :

 
 

"We are anxious to politically defeat them," he explained. "We don't believe there should be platforms for fascists because history teaches us we can't allow that."

Hoku Jeffrey, a national organiser with By Any Means Necessary (BAIN), site Facebook  

Far-right speaker Milo Yiannopoulos was evacuated from a speaking event in Berkeley in February [File: Noah Berger/EPA

"More people, especially growing numbers of immigrants and young people, are taking direct action to obstruct Trump's policies and confront his most dangerous racist and neo-fascist supporters."

Follow Patrick Strickland on Twitter: @P_Strickland_

The Rise of Trump - Fault Lines

 

US anti-fascists take on alt-right fight squads 

  Donald Trump  A right-wing protester walks past a group of Antifa activists during an alt-right rally in Portland [Jim Urquhart/Reuters En France, les fans de Trump flirtent avec l'extrême droite - BFMTV Since Trump's inauguration on January 20, the alt-right has sought to build broader alliances with neo-Nazi groups and more mainstream Trump supporters in order to fight Antifa, say analysts and activists. Patriot Prayer, a far-right Christian group headed by alt-right activist Joey Gibson, was behind the Portland rally. While Gibson says the protests he holds in Portland are for the promotion of free speech, white supremacists - such as Portland stabbing suspect Jeremy Christian - have attended the events.

 READ MORE: Alt-right rally draws protests in Portland, Oregon

 'There will be blood'

 Gibson decried local authorities for supposedly caving into left-wing pressure, citing the Portland municipality's decision to cancel the city's annual Rose Festival parade in April after anti-fascists promised to confront far-right participants there.

READ MORE: What is the alt-right and what does it stand for?'Increased street fighting presence'

 

A pro-Trump supporter gives a Nazi salute in Berkeley during protests and skirmishes [File: Stephen Lam/Reuters En France, les fans de Trump flirtent avec l'extrême droite - BFMTV READ MORE: More Americans joining socialist groups under Trump : Anxious to defeat them'

 READ MORE: US anti-fascists 'can make racists afraid again' Source: Al Jazeera News US anti-fascists take on alt-right fight squads | Human Rights | Al Jazeera

Charlottesville: le discours émouvant de Jimmy Fallon animateur-vedette de la télévision américaine, est revenu sur les affrontements survenus samedi à Charlottesville en Virginie Comme il est de coutume en ouverture de son émission, le Tonight Show, très suivi au États-Unis, l'animateur américain revient sur l'actualité dans un discours de quelques minutes avant d'accueillir ses invités. Ce speech a été prononcé avant même que Donald Trump ne ravise son jugement, et sa position initiale, sur la part de responsabilité des suprémacistes blanc, estimant qu'«il y avait un groupe très agressif d'un côté, et de l'autre un groupe très violent aussi».
 
Peu après avoir condamné les "violences racistes" de Charlottesville, Donald Trump a retweeté un conspirationniste d'extrême droite critiquant la soit-disant différence de traitement médiatique pour les crimes commis par des noirs.

Ce retweet de Donald Trump n'est pas passé inaperçu. Mardi matin, quelques heures après avoir condamné les "violences racistes" de Charlottesville, le président américain a retweeté Jack Posobiec, l'un de ses plus fidèles soutiens, auteur du livre Citizens for Trump ("Citoyens pour Trump"), connu pour être un conspirationniste d'extrême droite

Mashable rapporte que ce retweet du président américain a été perçu outre-Atlantique comme un geste en direction de la droite alternative ("alt right") après ses déclarations sur les événements de Charlottesville 

 
 
Le PDG du groupe pharmaceutique américain Merck a démissionné de ses fonctions de conseiller économique du président avec fracas lundi. Une décision suivie par les patrons des groupes Under Armour et Intel. Le président américain avait déclenché une polémique en renvoyant à la suite de ces affrontements les deux camps dos à dos. Il a par la suite condamné le racisme des suprémacistes blancs pour éteindre l'incendie.Ce n'est pas la première fois qu‘un grand patron abandonne ses fonctions de conseiller, Bob Iger (Disney) et Elon Musk (Tesla) sont partis après que Trump a annoncé son retrait de l'accord de Paris. Travis Kalanick, ex-patron d'Uber, a fait de même après l'instauration du décret interdisant l'entrée du territoire américain aux citoyens de sept pays à majorité musulmane
 
Risque de campagnes de boycott

Doug McMillon, patron du premier employeur privé des États-Unis, Walmart, a aussi pris ses distances. Dans un mémo à ses employés, le dirigeant de la chaîne de distribution critique Donald Trump pour ne pas avoir «rejeté sans équivoque les actions déplorables des suprémacistes blancs».

Dans le climat de guerre ouverte entre la presse et l'Administration Trump, et face à une grosse mobilisation des activistes de gauche aux États-Unis contre une présidence qui leur paraît illégitime, tout patron américain court le risque de campagnes de boycott et de pressions de la part de ses actionnaires. Sur les réseaux sociaux et les télévisions, la pression montait pour qu'Indra Nooyi, patronne de PepsiCo, et Mary Barra, PDG de GM, abandonnent à leur tour le comité de conseil au président Trump. Elles tardaient à le faire. À leurs yeux, garder un contact et une influence parmi ceux qui préparent des réformes au sein de l'Administration pouvait servir les intérêts de leur entreprise. Plusieurs patrons avaient déjà renoncé à siéger aux comités de conseil du président Trump. Ceux de Disney et de Tesla l'avaient ainsi annoncé en juin, après le retrait des États-Unis des accords de Paris sur le climat.

 
 

 

US president campaigned on a platform that promised a blanket ban on Muslims entering the country, as he vowed to closely monitor mosques.   Arjun Sethi @arjunsethi81

Today, five years after the tragedy, a firebomb was thrown into a Minnesota mosque. We live with hate violence everyday.22 Replies 5555 Retweets 4646 likes Twitter Ads info and privacy Source: Al Jazeera News

 
Islamophobia in the USA (47:00)

.

 n USA: un homme arrêté pour une tentative d'attentat à Oklahoma City, ville déjà frappée par un attentat en 1995 perpétré par un suprémaciste blanc, qui avait fait 168 morts. Jerry Varnell a expliqué aux enquêteurs qu'il était un soutien du mouvement d'extrême-droite anti-gouvernemental "Three Percenters", et qu'il souhaitait monter sa propre milice

 Charlottesville : le documentaire glaçant de « Vice News » dans les rangs des suprémacistes américains

Les journalistes ont suivi les leaders du rassemblement « Unite the Right », pour qui les violences de samedi ne sont qu’un commencement.

Selon Slate.fr Ils doivent savoir qu'il ne sera JAMAIS anodin de faire des saluts hitlériens dans les rues, et qu'ils devront en répondre.  dans "Oui, il faut révéler les identités des néonazis" Après tout, ils assument de se montrer en public pour crier leur haine. Partager .

 

 Christopher Cantwell est le protagoniste principal du documentaire. Celui qui voudrait un président « bien plus raciste » que Donald Trump, à qui il reproche d’avoir « donné sa fille à un juif », est le fondateur de l’Agenda Radical, une web-émission aux tendances fascistes qu’il tourne dans son studio du New Hampshire.

A la fin du reportage, la journaliste Elle Reeve le rencontre dans sa chambre d’hôtel, le lendemain du drame. Le suprémaciste fait étalage de ses quatre armes à feu, dont une Kalachnikov, avant de déclarer que le rassemblement a été un succès. « Le fait que personne ne soit mort de notre côté est un bon point pour nous. » Et quand la journaliste lui demande si le meurtre de la jeune fille était justifié, il répond : « Ça va être difficile de faire mieux [que samedi]. Je pense que beaucoup plus de gens vont mourir. »

408 partages Une équipe de Vice News s’est embarquée avec le porte-parole de Unite the Right. Antisémite, raciste, violent et surarmé, il y parle sans filtre, comme bon nombre d’interviewés dans ces terrifiantes vingt-deux minutes.Effrayante plongée parmi les néonazis à Charlottesville TELERAMA.FR

 

A lire Islamophobia US & Canada Charlottesville : Le documentaire glaçant de « Vice News » dans les rangs des suprémacistes américains

A lire Qu'est-ce qu'un terroriste ? L» L'ex-patron du FBI accuse publiquement Trump de «mensonges»[Arte HD] Mon village, le ketchup et Donald Trump - YouTube*, L'« Alt-Right », les droitiers contrariés de l'Amérique - Le Monde, Protests, vigils around US decry white supremacism, White House defends Trump's response to Charlottesville unrest, Charlottesville attack: What, where and who?

 
La Canaille: "Jamais Nationale"

LIRE AUSSI :

» Charlottesville : insurrection sur le web pour démasquer les suprémacistes blancs

» Charlottesville : les suprémacistes blancs sèment l'effroi

» Charlottesville, une ville progressiste, cible des suprémacistes

Politics Human Rights Donald Trump United States
 
Anti-Trump protester: 'Is this my last free birthday?'More than 200 anti-Trump protesters are facing felony charges that could land some in prison for 70 to 80 years.
 
Fans de Poutine Les extrêmes droites d'Europe et la fascination du Kremlin 
Fans de Poutine : les extremes droites d'Europe et la fascination du Kremlin
 
Fans de Poutine : les extremes droites d'Europe et la fascination du Kremlin
Créé le dimanche 11 juin 2017
Fans de Poutine : les extremes droites d'Europe et la fascination du Kremlin
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu