Avertir le modérateur

01/07/2015

Enquête Séries françaises

n

 

N

 

Enquête

Séries : les scénaristes français voudraient se lâcher, mais...

 

Dans l'univers impitoyable des scénaristes, peu d'élus. Parmi les valeurs montantes ou confirmées : Audrey Fouché, Benjamin Dupas, Frederic Krivine, Anne Landois, Fanny Herrero.

 

© Iannis Giakoumopoulos pour Télérama

Portée par l'élan des meilleures séries d'outre-Atlantique, une nouvelle génération d'auteurs rêve de bousculer la fiction télévisée hexagonale. Comment vaincront-ils la frilosité des chaînes grand public ?

Evidemment, aucun d'eux ne cite Navarro. Lorsque, en novembre dernier, les dix étudiants de la première ­promo « création de séries TV » de la Femis résument, lors d'une cérémonie publique, le scénario original qu'ils ­viennent d'écrire, ils le comparent à Buffy contre les vampires, Breaking Bad ou Shameless. Cette nouvelle génération a le mérite de voir grand. Ces jeunes ont boulotté Game of thrones, House of Cards, True Detective, ont assisté aux master class du gourou du scénario John Truby et ­rêvent d'incarner une nouvelle vague française, rompue aux méthodes américaines, capable de pondre du divertissement de pointe – et pourquoi pas, un jour, un chef-d'œuvre comme Les Soprano...

Ils sont heureusement plus de dix dans le pays. Fondé il y a vingt ans, le Conservatoire européen d'écriture audiovisuelle (CEEA) a formé plus de 200 scénaristes aguerris. Auxquels se greffe une meute d'autodidactes sérivores. Ecrire pour la télévision n'a jamais fait autant fantasmer : Canal+ croule sous les propositions et TF1 reçoit plus de 600 projets par an.

 

“Cela fait dix ans que je travaille dans le secteur et il n'y a pas une seule série à laquelle j'aie participé dont je sois fier.”

 

 

Côté téléspectateurs, pourtant, on peine à s'extasier. Certaines séries de Canal+, comme Les Revenantsou Engrenages – les seules comparables en termes d'exigence aux standards des chaînes câblées américaines –, restent des exceptions. Manifestement, le rêve américain a ses limites. Un diplômé de la première promo de la Femis a été recruté à Plus belle la vie (France 3), un autre écrit pour Profilage (TF1). Et la majorité des auteurs rongent leur frein en participant à l'écriture des dialogues de Camping Paradis, Nos chers voisins ou Candice Renoir...

 

« Je suis complètement déprimé, confie l'un des scénaristes parmi la vingtaine que nous avons sondés. Cela fait dix ans que je travaille dans le secteur et il n'y a pas une seule série à laquelle j'aie participé dont je sois fier. » De fait, les débouchés offerts par Canal+ et Arte restent marginaux dans la fiction télé. Les trois quarts des investissements viennent de TF1, France 2 et France 3. Seulement douze à quinze nouvelles séries originales sont lancées chaque année, toutes chaînes confondues. Et pour y accéder, mieux vaut s'être déjà fait un nom. « En France, on ne verra jamais un diffuseur prendre un scénario écrit par un total inconnu, comme HBO l'a fait avec True Detective», explique Frédéric Chancel, scénariste pour TF1. « Pour réussir, un jeune auteur a plutôt intérêt à aller se bourrer la gueule dans un festival près d'un scénariste renommé pour essayer de l'embarquer dans son projet. » Sans compter que les chaînes ont tendance à multiplier les coproductions internationales ou les collaborations avec les showrunners – ces super auteurs garants de la ligne et de la cohérence d'une série, de l'écriture au montage – étrangers : sur les quatre nouvelles séries de Canal+ en 2015, une seule est écrite par un Français — Le Bureau des légendes, d'Eric Rochant.

 

200 projets soutenus par le CNC, 2 diffusés

 

Celui qui rêvait, tout juste diplômé, d'offrir le Mad Men français ou de devenir le prochain Nic Pizzolatto (True Detective) est prié de rentrer gentiment chez lui. La preuve en un chiffre : sur les 200 projets de séries télé dont l'écriture et le développement ont été soutenus par le Fonds d'aide à l'innovation du CNC en dix ans – avec des représentants des chaînes dans le jury –, seules deux ont été diffusées à l'antenne, le ­format court Vestiaires et la série Tiger Lily, avec Lio, sur France 2. Le reste n'a jamais trouvé preneur. Jugé trop fantaisiste, ou déconnecté du marché. Des centaines de projets assez avancés croupissent ainsi dans les tiroirs. De quoi fantasmer sur de possibles pépites oubliées sous des couches de poussière...

« Vous surestimez ce qu'on reçoit, se défend Marie Guillaumond, directrice de la fiction à TF1. Les bons projets ne tombent pas du ciel. En France, on a beaucoup de talents, mais le génie est rare. Si vous imaginez qu'on m'envoie chaque semaine par courrier un scénario incroyable tout prêt dans une enveloppe, vous vivez dans le monde de Oui-Oui. »

Pas de violence, pas de sexe, pas de drogue, pas de politique...

Bien entendu, les scénaristes, eux, font entendre un son de cloche différent : « Les diffuseurs tiennent un double discours qui me rend dingue », peste un auteur qui, comme tant d'autres, préfère témoigner anonymement. « On nous dit : “Lâchez-vous”, et puis on se fait raboter tout ce qui dépasse. » Comme elles financent 80 % de la production, les grandes chaînes ne se privent pas d'imposer leurs règles. Si Canal+ et Arte offrent une certaine souplesse, le jeune scénariste fan de Weeds ou de Breaking bad déchante rapidement en découvrant la liste des sujets qui fâchent sur TF1 ou sur le service public : pas de violence, de sexe, de drogue... Et prière d'y aller mollo sur les questions politiques, bioéthiques, etc.

Diffusée début 2013, Tiger Lily a été expurgée de ses aspects les plus « rock » – jugés trop clivants par France 2. Conçue au départ comme l'histoire d'une bande d'ex-pop­stars un brin déglinguées, la série a viré au remake pâlot de Desperate Housewives. Un autre projet a capoté : France 3 ­refusait d'intégrer un personnage de psychanalyste. Motif : « C'est trop élitiste, notre public ne va pas chez le psy ! »

 

Et le casting impose... Anthony Delon

 

Gommer les aspérités ou les différences est devenu un réflexe : à l'origine, le héros chirurgien de la série Interventions, diffusée en novembre sur TF1, devait être un jeune médecin, élevé à la Ddass, qui transcendait ses origines d'enfant d'immigré. Sauf qu'au dernier moment, le casting a imposé... Anthony Delon, obligeant les scénaristes à réécrire les épisodes dans l'urgence (et sabordant tout l'enjeu de la série).

Le formatage se joue à tous les niveaux. « Dans toutes les histoires, on nous demande de rajouter un peu de thriller, du suspense », déplorent la majorité des auteurs rencontrés. Une chronique sociale se voit subitement flanquée d'un tueur en série, avant que la chaîne juge l'ensemble « trop sombre » et la métamorphose en comédie. Autres exemples entendus : un héros de 55 ans transformé en héroïne de 20 ans, une relation crypto-gay entre deux hommes qui se mue en entraide fraternelle à la Joséphine, ange gardien, etc.

“N'oubliez pas qu'on écrit pour des vieux !”

Les chaînes le reconnaissent : « Diffuser un drame intimiste comme Six Feet under serait compliqué sur notre antenne, concède Thierry Sorel, patron de la fiction de France 2. Notre vocation est de rassembler quatre millions de téléspectateurs en prime time. » Mais, pour lui, les choses évoluent : « Les séries françaises ne sont plus aussi timorées qu'avant », affirme-t-il, mettant en avant « le héros alcoolique de Boulevard du Palais » (sic), quand TF1 se flatte d'« évoquer le djihad dans un épisode d'Alice Nevers » (re-sic). « Notre boulot, c'est d'accompagner la créativité des auteurs sans les censurer », explique Marie Guillaumond, de TF1.

Les jeunes scénaristes ne captent pas le même message. « Tu te crois sur HBO ? » s'est vu rétorquer un auteur travaillant pour France 2 à propos d'une scène pourtant anodine. A la direction de France 3, on rappelle à l'envi : « N'oubliez pas qu'on écrit pour des vieux ! » Résultat, certains ont intégré la consigne. « En dix ans, mes mécanismes d'autocensure ont été multipliés par 200 », explique un ancien scénariste de Plus belle la vie.

 

“Les diffuseurs réfléchissent deux ans pour savoir s'il faut y aller ou pas. Et attendent en général des choses qu'ils ont déjà vues”

 

 

Partout, le même constat : les chaînes « ont peur de leur ombre » et les conseillers de programmes tremblent pour leur job. « Aux Etats-Unis, la concurrence est si féroce que vous êtes obligé d'innover. Alors qu'ici, c'est l'inverse : vous restez à votre poste si vous ne faites pas trop de vagues », se marre le scénariste Duong Dang-thai (Le Bureau des légendes). Cette frilosité engendre des délais de développement interminables. « Les diffuseurs réfléchissent deux ans pour savoir s'il faut y aller ou pas. Et attendent en général des choses qu'ils ont déjà vues », raconte un jeune auteur de Canal+.

 

A force de faire la navette entre les chaînes et la production, les cerveaux s'épuisent : « Notre boulot, c'est d'être payés des clopinettes pour réécrire 25 fois le scénario, selon les caprices d'un chargé de programmes », déplore une plume d'Arte. Quand ils ne se font pas éjecter en plein milieu de la vingt-quatrième version... Même une pointure comme Emmanuel Carrère (embauché sur Les Revenants) a fini par ­jeter l'éponge, ainsi qu'il le raconte dans les premières pages de son roman Le Royaume : « Je supportais moins bien [...] de passer constamment des examens devant des petits jeunes gens à barbe de trois jours qui avaient l'âge de mes fils et faisaient des moues blasées devant ce que nous écrivions. »

Des textes plus subtils

Sous-financé, fastidieux, interminable, ce processus de développement se révèle foncièrement contre-productif : « On en arrive à des aberrations, constate Guilhem Cottet, ­délégué général de la Guilde des scénaristes. C'est surréaliste que le remake américain des Revenants soit diffusé sur Netflix avant même que la saison 2 française n'arrive sur Canal+ ! »

 

Heureusement, la situation n'est pas figée. De-ci de-là, des auteurs parviennent à imposer des textes plus subtils, des registres plus sophistiqués : le soap à suspense dans les cuisines d'un restaurant (Chefs, France 2) ou le thriller familial à la Broadchurch (Disparue, France 2). Les scénaristes se professionnalisent, leur savoir-faire s'affine. En 2004, Plus belle la vie a ouvert la voie aux ateliers d'écriture, avec une organisation très hiérarchisée et un rythme de production industriel, à l'américaine. Techniques employées depuis dans Un village français ou Le Bureau des légendes, sous la supervision d'un showrunner (Frédéric Krivine, Eric Rochant).

 

Les jeunes s'organisent en collectifs

De leur côté, les plus jeunes ont compris l'intérêt de s'organiser en collectifs (le SAS, la Mafia Princesse, la Squadra...) pour « forger un langage commun », « échanger », « se sentir moins seul », « rationaliser les questions d'organisation ». Et tenter d'améliorer le statut de l'auteur, qui reste extrêmement précaire : pas d'intermittence, pas de chômage, et des « pitchs » (l'argument de la série) payés souvent au rabais. « C'est le combat de notre génération », dit Fanny Herrero, 40 ans, cofondatrice du SAS. Valeur montante du scénario français, comme Benjamin Dupas (son coauteur dans Un village français et Kaboul Kitchen) ou Audrey Fouché (Borgia), elle fait partie d'une jeune garde optimiste et tout-­terrain, rodée aux techniques collectives, qui, en dépit des obstacles, commence à faire entendre sa voix.

 

Dans les ­petits groupes qui se forment aujourd'hui, on sait qu'il faut être capable d'exécuter de la commande, de faire ses armes sur des séries grand public, comme l'a fait l'Américain Matthew Weiner, passé par la sitcom bas de gamme Une fille à scandales, avant d'écrire pour Les Soprano, puis de développer plus tard son génial Mad Men. « Il ne peut pas y avoir une génération spontanée de showrunners », explique Emmanuel Daucé, producteur d'Un village français. « On n'est pas au casino. Une chaîne ne va pas confier 50 millions d'euros comme ça à un débutant. Les scénaristes ont besoin de se faire la main, un peu comme les compagnons : il faut faire son tour de France avant de réaliser un chef-d'œuvre. »

 

Enquête

 

Séries : les scénaristes français voudraient se lâcher, mais...

 

31/12/2012

Séries B et Z

Série B - Wikipédia : 

Le terme série B désigne à l'origine un long métrage produit avec un budget limité et destiné à une distribution sans campagne publicitaire, projeté lors de double feature (deux films projetés au prix d'un seul), pendant l'âge d'or d'Hollywood. Après le déclin puis l'abandon des séries B, à la fin des années 1950, le terme est utilisé dans un sens plus large, désignant tous les films à faible budget, mis à part les essais et les films pornographiques.

Depuis qu'elles existent, les séries B fournissent des opportunités tant aux nouveaux cinéastes qu'aux réalisateurs dont la carrière décline. Des cinéastes célèbres comme Anthony Mann, Jonathan Demme, Quentin Tarantino ou encore le mexicain Robert Rodriguez ont appris leur métier en partie grâce aux séries B. Le genre a également permis à certains acteurs d'obtenir une grande notoriété, comme John Wayne ou Jack Nicholson, et a permis de relancer ou de lancer les carrières d'acteurs tels que Vincent Price, Karen Black ou Klaus Kinski.

 

 

Rating for 'The Comedy of Terrors' (1963) Évaluation pour «The Comedy of Terrors» (1963)

The Comedy of Terrors (1963, USA)

 Il ya un certain nombre de comédies d'horreur très drôles qui disposent d'impressionnantes collections d' étoiles de genre classique , mais peu d'entre eux peuvent se vanter d'aussi talentueux réalisateur comme Jacques Tourneur. “ . "Le Comedy of Terrors" (1963) profite à la fois à partir des orientations de Tourneur et un scénario macabre amusant de Richard Matheson écrivain prolifique, et sa distribution comprend Vincent Price , Peter Lorre , Basil Rathbone , et Boris Karloff . Like the Roger Corman pictures of the same era, “The Comedy of Terrors” combines campy black comedy with the conventions and stars of classic horror, and if you have a taste for gallows humor then this is just the thing. Comme les photos de Roger Corman de la même époque, "The Comedy of Terrors" combine kitsch comédie noire avec les conventions et les étoiles d'horreur classique, et si vous avez un goût pour l'humour noir alors c'est juste la chose.

. Étoiles prix que les criminels contraires à l'éthique des pompes funèbres, M. Trumbull, qui garde son entreprise va par effraction dans les maisons des gens et les tuer pour enterrer les cadavres.

. Son assistant et complice réticent, M. Gillie ( Peter Lorre ), reste seulement à de l'amour pour la femme de Trumbull, Amaryllis (Joyce Jameson), et réprimande Trumbull et les abus les deux d'entre eux. . Il fait également des efforts répétés pour empoisonner son père-frère ( Boris Karloff ), bien que le vieil homme soupçonne de mauvaises intentions peu Trumbull. . Pressé par son propriétaire, M. Black (Basil Rathbone), à ​​louer attendue depuis longtemps, Trumbull décide que la meilleure solution à ses difficultés est de faire un noir de ses victimes, mais l'homme récalcitrant refuse de rester mort, même après avoir été étouffé, abattu et enfermé dans un cercueil.

 The Comedy Of Terrors 1963. (Vincent Price) Full movie  

The Comedy of Terrors (1963, USA)

. Pour Jacques Tourneur de films les plus connus, voir " Cat People "(1942) et" Out of the Past "(1947). ). Vous trouverez d'autres ensembles d'étoiles horreur classiques dans " Deux nigauds contre Frankenstein "(1948)," Le Corbeau "(1963) et" House of the Long Shadows "(1983).

Rathbone is best remembered for playing Sherlock Holmes , but you'll also find him in “ The Adventures of Robin Hood ” (1938) and “ The Mark of Zorro ” (1940). Rathbone est surtout connu pour jouer Sherlock Holmes , mais vous pouvez également le trouver dans " Les Aventures de Robin des Bois "(1938) et" The Mark of Zorro "(1940). cf

«The Comedy of Terrors» (1963 - l'indigné révolté

M le Maudit - 1931 - Fritz Lang - VOSTFR  : Un meurtrier d'enfants jette les habitants d'une grande ville allemande dans la terreur et l'hystérie si bien que la police et la pègre se mettent toutes les deux à sa poursuite

 M (1931) in HD! Fritz Lang Classic Full Movie :  

 House of Wax (1953)_Μέρος 1 - Video Dailymotion  : 46 min

 

1:42:52 Dragonwyck (1946) - YouTube :

Frankenstein (1931) Review - YouTube : 25 min  :

The New Adventures of Robin Hood - The Legend ... : 14 min House Of The Long Shadows 1983 - YouTube :  : An American writer goes to a remote Welsh manor on a $20,000 bet: can he write a classic novel like "Wuthering Heights" in twenty-four hours...

House Of The Long Shadows (1983 Film) - YouTube

Vincent Price House Of The Long Shadows 1983 (1) - YouTube

Dr. Terrors House Of Horrors (1965) ;: wikipediawikipedia 1,

 

Countess Dracula (1971) : wikipedia,  Traduire cette page, The Vampire Lovers [1970] - YouTube : 87 min

 

THE SATANIC RITES OF DRACULA (197)

 
 

 Blood for Dracula/1974 Blood for Dracula - Wikipedia, the free encyclopedia , Traduire cette page

 

Dracula 1979 : Dracula (film, 1979) - Wikipédia , Dracula (1979 film) - Wikipedia, the free encyclopedia,

Disntictions :

Dracula: Dead and Loving It Dracula: Dead and Loving It

DRACULA 'DEAD & LOVING IT : HUMOR/HORROR Dracula: Dead and Loving It - Wikipedia, the free encyclopedia : Traduire cette page, Dracula Dead And Loving It - YouTube : 90 min

Vampire Hunter D (1985) - Film Complet VOSTFR : Voici le tout premier film Vampire Hunter D apparue en 1985 réaliser par Toyoo Ashida, wikipedia,

 

Sleepy Hollow Theater - Dracula Versus Frankenstein ; Sleepy Hollow Theater - Dracula Versus Frankenstein - Horror Host - Traduire cette page, Sleepy Hollow Theater Dracula Versus Frankenstein - Traduire cette page

Countess Dracula (1971) - YouTube : Comtesse Dracula - Wikipédia

Day of the Dead - English Horror Full Movie 2008 with spanish Subtitles : , Day of the Dead (Le jour des morts) Film Complet ... ; 82 min Day of the Dead - Wikipédia

 

 Glossaire du cinéma

08/07/2012

Louis XVI, l'homme qui ne voulait pas être roi ...

 

 

 

Après leurs portraits de Louis XIV et Louis XV, Jacques Dubuisson et Thierry Binisti reprennent la forme du documentaire-fiction pour étudier cette fois la vie de Louis XVI. Loin des clichés associés à la figure du monarque, les deux documentaristes tracent un portrait plus humain du roi et le décrivent comme un homme qui avait le souci du peuple, contrairement à ses illustres prédécesseurs. Ils retracent également l'opposition du roi à son entourage, une noblesse puissante et crispée sur ses privilèges. Comme les deux précédents documentaires, ce film est centré sur la vie à Versailles et s'arrête en 1789, quand, sous la pression populaire, le roi quitte le château pour les Tuileries.

Louis XVI,l'homme qui ne voulait pas etre roi.1ere partie :Après avoir évoqué en 2007 le règne éclatant de Louis XIV (Versailles, le rêve d'un roi (1) ) et en 2009, celui, velléitaire, de son arrière-petit-fils (Louis XV, le soleil noir), le scénariste Jacques Dubuisson et le réalisateur Thierry Binisti ont choisi de boucler leur « trilogie versaillaise » en retraçant sur le même mode narratif l'agonie de la monarchie française.

Allégé de ces interventions d'historiens qui privent de fluidité tant de documentaires-fictions, L'Homme qui ne voulait pas être roi laisse à une voix off le soin de distiller tout au long du récit certaines indications utiles à la compréhension de son sujet. Les dialogues, trop chargés en informations, laissent peu de place au romanesque. Le choix d'écarter l'anecdote et le trait pittoresque, au profit d'une claire exposition des enjeux économiques et politiques, caractérise l'ambition didactique de cette production historique, qui malmène certaines idées reçues et rend scrupuleusement compte de la complexité de la période prérévolutionnaire.

Les chaines hertziennes française savent proposer parfois de bon programme que ce soit la serie "Versaille" sur Canal +, La série " Nicolas Le Floch " sur france 5 ou encore " Versaille : le rêve d'un roi" ce docu- fiction prometteur et ambitieux. Un mélange pour les trois entre études historique, triller haletant, dialogue ciselé.... On ne s'ennuit pas.
VERSAILLES- Bande-annonce

François Ekchajzer


Louis XVI, l'homme qui ne voulait pas être roi

 

 

Secrets d'Histoire - Louis XIV, les passions du Roi Soleil (intégrale)

 

 

Louis XIV, les passions du Roi-Soleil : Aux yeux du monde entier, Louis XIV incarne la figure du roi dans toute sa majesté. A ce grand séducteur on doit la création de l'Etat, des frontières de l'Hexagone, mais aussi des Invalides ou de la Comédie-Française. Son héritage inspire encore le monde entier tandis que ses amours passionnés avec ses multiples maîtresses font partie de l'imaginaire. Mais que sait-on vraiment de ses perruques, de sa santé, ou de son mariage à Saint-Jean-de-Luz, et de son goût pour les diamants ou les petits pois ? Son règne, qui dura plus de 72 ans, se confond avec un âge d'or mythique de la culture française, «le Grand Siècle». Sans sa passion pour les arts, pas de Molière, de Lully, de Le Nôtre ou de Mansart. Surtout, Louis XIV a transformé le pavillon de chasse à partir de 1660 pour créer le château de Versailles, son chef-d'oeuvre.

 

 

 

C'est pas sorcier -SOUS LE SOLEIL DE VERSAILLES : https://www.youtube.com/watch?v=XFmG6ku-C8g

 

Louis XVI,l'homme qui ne voulait pas etre roi.wmv2eme partie :

 

 
VERSAILLES - INSIDE- séries CANAL+

 

 
Versailles est une série télévisée historique franco-canadienne diffusée depuis le 16 novembre 2015 sur Canal+. Au Québec la série est diffusée depuis le 21 décembre 2015 à Super Écran. Wikipédia . Versailles - Teaser officiel #1 CANAL+ [HD]
Nicolas Le Floch : https://www.youtube.com/watch?v=Qtoy3CwdQII&list=PLml...
 

 

videos populaires Tous Azimuts: Spéciale Nicolas Le Floch (Part 2)
 
 



Jérôme Robart interview par Thomas Hugues le 15/12/2014


Versaille : le rêve d'un roi : premier épisode de la tragédie versaillaise de Thierry Binisti, ce documentaire fiction est un modèle du genre, aussi interresant sur la forme que sur le fond. l'histoire du chateau de Versaille et celle royal et complexe personnage qui l'ont construit.
Versailles : le rêve d'un roi - Vidéo Ina.fr : http://www.ina.fr/video/3528964001
 
Le Rêve d'un Roi - Versailles-   :  :
 
Partie 2/9 : Tout regarder


 
PDF]Le canal Louis XIV - Le Pays Chartrain

 

The Tree of Life, l'arbre de vie

Drame réalisé en 2011 par Terrence Malick

The Tree of Life - Bande annonce HD vostFR - Terrence Malick - L'arbre de vie - Cannes 2011

Palme d'Or 2011 pour "The Tree of Life" de Terrence Malick La critique de Philippe Dupuy  : http://www.youtube.com/watch?v=bBBeJHQEWTE Annoncé comme une plausible Palme d'or, "The Tree of Life" (L'Arbre de vie) de Terrence Malick a été très diversement accueilli par la critique qui le découvrait. Philippe Dupuy décrypte pour nous, avec "L'Apollonide" de Bertrand Bonello, l'un des films les plus attendus de cette quinzaine cannoise

L'étrangèreUmay, une jeune femme turque d'origine allemande, est victime des attaques violentes de son mari. Aussi cette mère de famille décide-t-elle de fuir cet homme abject pour protéger son fils. Elle quitte Istanbul pour rejoindre sa famille à Berlin. Elle espère enfin trouver du réconfort et du soutien auprès de ses proches. C'est la déception en arrivant en Allemagne. Les membres de sa famille ne se montrent pas accueillants comme elle l'avait imaginé. Ils sont restés ancrés dans la tradition. Face à ce comportement froid et sévère, Umay décide à nouveau de s'échapper pour éviter que le déshonneur soit jeté sur sa famille. Un nouveau combat commence pour cette mère de famille...

Une série sur quatre année qui a bercée mon adolescence.
Hartley, cœurs à vif (Heartbreak High) est une série télévisée australienne en 210 épisodes de 45 minutes, créée par Ben Gannon et Michael Jenkins en 1994 et diffusée du 27 février 1994 au 15 décembre 1996 sur Network Ten et du 16 février 1997au 29 novembre 1999 sur ABC Australie.
 
La série est adaptée du film The Heartbreak Kid, lui-même adapté de la pièce de théâtre Heartbreak Kid, qui mettait en scène une histoire d'amour entre un élève, Nick Poulos (Alex Dimitriades), et une professeur, Christina Papadopoulos (Claudia Karvan), dans ce même lycée de Hartley High..
 
La série met en scène les joies et les peines des élèves de Hartley High, puis plus tard de Hartley Heights, deux lycées moyens situés dans un quartier multi-ethnique de Sydney.

 

 


Generique toutes les saisons .

Hartley coeur à vif : à quoi ressemblent-ils 20 ans après ?
Hartley Cœur à Vif - saison 4 / épisode 67.



Hartley cœurs à vif - Saison 7 / épisode 186 - Dailymotion
Les épisodes - Hartley Coeurs à Vif
 
 
Les deux acteurs qui ont  marquée  la série 
 

Ajouter cette vidéo à mon blog


 
Callan Mulvey and Lara Cox

 
Hartley Coeurs A Vif - L'intégrale - S1E02 . L'intégrale - S2 .
Heartbreak High Season 1 Episode 6 - YouTube
Hartley Coeurs A Vif - L'intégrale - S3E53 - Un retour provisoire? .
Hartley Coeurs A Vif - L'intégrale - S3E54 - La tornade Katerina .
Hartley Coeurs A Vif (HeartBreak High) - Les moments cultes - Episode 115 - Anita est dans le coma .
Hartley Coeurs A Vif (HeartBreak High) - Les moments cultes - Episode 148 - Anita rompt avec Drazic .
 
 

Ajouter cette vidéo à mon blog


Callan Mulvey & Lara Cox interview on Live ... - YouTube

 
La vie de famille - Saison 6 / épisode 22 - vidéo Dailymotion
Hartley coeur à vif // Saison 6 - Episode - 163 - vidéo ...
Hartley Cœur à Vif - saison 6 / épisode 168.

Hartley cœurs à vif - Saison 7 / épisode 186)
Hartley [Coeurs A Vif] - Le Film (6/7) - YouTube
 
Drazic and Anita - Heartbreak High 6
Leeanna Walsman as Jet in Heartbreak High 1/4 .

 

 

| Genre : seule contre tous.

« L'Etrangère », de Feo Aladag : autopsie d'un crime d'honneur

 

A l'est d'Eden

Drame réalisé en 1955 par Elia Kazan

TRAILER A L'EST D'EDEN FILM JAMES DEAN ELIA KAZAN VOSTF

 

 

James Dean - Un Rebel -

Représentant le mal-être des adolescents du monde entier, James Dean que l'on appelle Jimmy Dean, va incarner le jeune révolté dans « La Fureur de Vivre », dans « A l'Est d'Eden », et dans son troisième grand film sera « Géant »...

 

 

James Dean : Un Rebel - ( documentaires sur James Dean)

 

Voir sur cet thématique : Ce soir / Louis XIV, les passions du Roi-Soleil , Spider-Man 2 , Ce soir : A nos amours (1983) - Drame , Le mystère de la tête d'Henri IV , Projection de “Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon , James Dean : Un Rebel -

Documentaire KURDISTAN Voyage Dans Une Guerre Sans Images Kavga Saldiri

Documentaire CANAL PLUS AU KURDISTAN TURQUIE Voyage Dans Une Guerre Sans Images.... Les Kurdes, c'est le plus GRAND peuple SANS ETAT de la planète...

 

Documentaire Kurdistan Quel avenir pour le Moyen-Orient Arte

Kurdistan Documentary Video (55 min)

 

Kurdistan Documentary

La Turquie (arte)

Arte Découvertes - 8 février 2011 - "La Turquie : de la mer Noire au mont Ararat"
Un film de Jan Haft

Retrouvez sur ma chaîne ma sélection des meilleures émissions des télés francophones.

 

A voir ce soir

- Louis XVI, l'homme qui ne voulait pas être roi Histoire par Thierry Binisti, Jacques Dubuisson sur France 5 a 20H35

- A l'est d'Eden Drame réalisé en 1955 par Elia Kazan Dimanche 8 juillet de 20:40 à 22:35 sur Arte

- Sur canal + Cinéma : L'étrangère Drame réalisé en 2010 par Feo Aladag et The Tree of Life, l'arbre de vie Drame réalisé en 2011 par Terrence Malick

 

 Louis XVI, l'homme qui ne voulait pas être roi

Histoire par Thierry Binisti, Jacques Dubuisson

Louis XIV, les passions du Roi-Soleil : Mardi 3 juillet 2012 de 20:35 à 22:35 sur France 2 FILM : Détective Dee : le mystère de la flamme fantôme : On aime beaucoup Thriller réalisé en 2010 par Tsui Hark sur canal + cinémaTomboy : Spider-Man 2 : Film d'action réalisé en 2004 par Sam Raimi Mardi 3 juillet de 20:50 à 23:05 sur TF1

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu