Avertir le modérateur

02/08/2016

«Les JO seront là pendant encore très longtemps»

n

C'est quoi les J.O. ? Les expulsions ! " Les autorités ne voulaient pas exhiber un signe extérieur de pauvreté si près de son grand événement. Conséquence, cette favela où vivaient 600 familles il y a encore quelques mois a été rasée."Les habitants d'une favela de Rio rasée avant les JO font de la résistance BFMTV.COM|PAR BFMTV


Pacifier Rio - Documentaire Arte - 03.08.2016 - YouTube

 Les JO, les coupes du monde de football voient de plus en plus de critique avec d'une part un moyen pour des pays ( " démocratique a autoritaire) de se redorer leur image interne et externe et externe en expulsant aux passages les plus pauvres, les plus faibles en lien avec des organismes sportifs comme la FIFA jugée " corrompu", " non impartiale". Elle voit aussi des projets d'investissement de plus en plus pharamineux pour recevoir ces " rois", ces élites sportives et politiques.
 
Football : Mondiaux en Russie et au Qatar, l'ombre de la corruption :
Pour obtenir l'organisation de la compétition en 2018 et en 2022, la Russie et le Qatar ont-ils soudoyé des membres du comité exécutif de la Fifa ? Certains l'affirment et réclament des sanctions exemplaires. Ont-ils la moindre chance d'être entendus ?
 
Avec le Trinidadien Jack Warner (71 ans), le présent ressemble souvent au passé. L'ancien vice-président de la Fédération internationale de football association (Fifa) a, le 17 mars, de nouveau été mis en cause par le Daily Telegraph, le quotidien britannique qui l'accuse d'avoir indûment touché une somme de 1,68 million d'euros : 860 000 euros pour lui, 538 000 euros pour l'un de ses fils et 287 000 euros pour un employé de sa compagnie. Coïncidence ? Ces versements ont eu lieu peu de temps après l'attribution au Qatar, le 2 décembre 2010, de la Coupe du monde 2022...
 
Le Qatar a cherché à influencer certains votes
 Un pays bénéficiant de moyens illimités
Quoi qu'il en soit, un pays, au moins, n'est pas mécontent que l'attention soit ainsi polarisée sur le Qatar 

 
Brésil : La population dans la rue

 

Crise politique au Brésil 1
 
Avis d'incendie : manifestations de masse et crise politique dans un pays divisé
 
Depuis quelques semaines, le Brésil s'enfonce dans la crise politique la plus impressionnante de ces dernières décennies. Accusé de corruption, le gouvernement voit aujourd'hui sa popularité tomber à des niveaux préoccupants. Pourtant, derrière les scandales médiatiques qui touchent le pouvoir exécutif et l'ancien Président Lula, on voit également apparaitre l'agenda politique de l'opposition.
 
Des juges engagés politiquement, une presse destinée à faire tomber le gouvernement, des dirigeants de l'opposition touchés également par des affaires de corruption ... Ainsi, on a pu observer durant la semaine du 13 au 18 mars 2016 des manifestations massives dans les principales villes brésiliennes : soit pour l'impeachment et la prison de Lula, soit contre le processus de destitution de la Présidente et le « coup d'Etat à froid » orchestré par la droite.
 
Internationalement, les médias et l'opinion de plusieurs leaders politiques font irruption. Cependant, ces prises de parole prennent souvent un ton narratif homogénéisé pour essayer d'expliquer cette « crise de représentation ». La situation politique est alors décrite comme un affrontement gauche versus droite, bourgeois versus peuple, en simplifiant volontiers la période assez complexe vécu par le pays.



la cité de dieu

histoire de Zé Pequeño

 

FAVELAS film complet

  
Rio 50 degres Celsius - Documentaire Arte - 09.07.2016 - YouTube
 
 

 

n nLes habitants de Rio, les Cariocas, évoquent l'histoire de l'esclavage, la création de la première favela sur l'une des collines.

Ils exposent leurs préoccupations comme les inégalités sociales entre les quartiers nord et le bord de mer luxueux au sud, la guerre des narcotrafiquants... et la politique maladroite de « pacification » des favelas depuis 2008, qui a conduit à de nombreuses expulsions à l'approche de la Coupe du monde de football de 2014.

Enfin, ils font aussi partager leur amour pour la danse et la musique.
 

Lamour: «Les JO seront là pendant encore très longtemps» Par (Sport24.com)

Double champion olympique d'escrime en 1984 puis 1988 et ex-vice-président de l'AMA, l'ancien sabreur revisite les Jeux. Entre légendes et actualité.

Champion olympique au sabre à Los Angeles en 1984, puis à Séoul en 1988, Jean-François Lamour (60 ans) est avec Laura Flessel le Français le plus médaillé aux JO en escrime. Député très occupé, membre de la commission de la défense nationale et des forces armées, il a pris le temps de replonger dans l'histoire et l'actualité de ses Jeux, dont il connaît la scène et les arcanes.

Les Jeux sont-ils une flamme qui ne s'éteint jamais ?
- Oui, ils accompagnent une vie. Si je n'avais pas été double champion olympique, je pense que Jacques Chirac ne m'aurait pas détecté, ne m'aurait pas fait venir près de lui comme conseiller aux sports à la Ville, puis à l'Élysée. Les Jeux ont changé ma vie. Après, il y a un autre sentiment, un peu comme pour un compagnon du Tour de France, d'avoir réussi quelque chose, de A jusqu'à Z, de se fixer un objectif et de l'atteindre, alors qu'on part de loin. Le sabre, quand je suis entré en équipe de France dans les années 1975, était considéré un peu comme la cinquième roue du carrosse, les résultats étaient très faibles par rapport aux deux autres armes, donc il a fallu vraiment se remettre en question sur la qualité et la quantité de l'entraînement et petit à petit revenir au plus haut niveau. Le sentiment d'avoir accompli quelque chose, c'est ce qui reste le plus fort quand je repense aux Jeux.

Qu'avez-vous fait de vos deux médailles d'or olympique ?
Elles sont chez ma maman. Je les sors quelquefois, par exemple quand je vais dans une école et qu'on me demande de venir avec une médaille parce que les gamins aiment bien voir ce que cela représente mais sinon, non, tout est dans ma tête, c'est plus un souvenir totalement gravé, encore très frais alors que cela fait quelques années maintenant, essentiellement des sensations, des images brèves, des flashs, un visage, une ambiance, un sentiment, plus qu'un aspect matériel des choses, ce qui est d'autant plus fort.

En quoi les Jeux ont-ils évolué, en quoi sont-ils restés les mêmes ?
J'ai malheureusement raté Montréal en 1976, mais j'ai vécu la transformation sur trois JO. En 1980, Moscou, en termes de médiatisation, a été une grosse, grosse catastrophe avec le boycott, avec une délégation française qui n'avait pas de drapeau, pas d'hymne. Terrible… Avant un changement assez profond entre 1984 et 1992 avec une ouverture et une médiatisation, une qualité de l'image qui a transformé le rapport des téléspectateurs aux Jeux. Grâce à une mise en scène radicalement améliorée. Pour autant, cette magie, cet éblouissement, surtout quand on le vit de l'intérieur, il faut le refréner parce qu'on a une compétition à faire et un résultat à obtenir. Ce rendez-vous, tous les quatre ans, est incontournable, il faut se préparer de la meilleure des manières parce que sinon vous pouvez être viré dans les cinq minutes qui suivent le début des épreuves, surtout en escrime. Cela, ça n'a pas changé. On a beau dire médiatisation, starisation, la peur au ventre est là tout le temps. La rareté de l'événement lui donne sa dimension en termes d'histoires à raconter. Cela donne du sens à la préparation d'un tel rendez-vous.

Vous avez connu le boycott des Jeux, avez-vous craint que Rio ne soit victime d'un boycott de la Russie ?
Non, parce qu'au bout du compte, Poutine avait beaucoup plus à perdre avec un boycott. Cela représentait une arme politique en 1980 et 1984, c'était alors la réponse du berger à la bergère, les Russes n'étant pas allés à Los Angeles parce que les Américains ne s'étaient pas rendus à Moscou. Aujourd'hui, l'impact sur la population est tel qu'il y a plus à perdre qu'à gagner en boycottant les JO. Mes craintes étaient faibles.

De quelle nature est le défi de Rio ?
Le Brésil reste un pays en développement qui doit, avec la crise, faire face à des difficultés politiques et économiques très lourdes. Rio marque l'impossibilité d'organiser des Jeux dans un pays d'Afrique, par exemple. Il y a un vrai défi à relever qui touche tout autant aux aspects économiques que sécuritaires quand on voit à Rio la proximité des favelas et des lieux où se dérouleront les compétitions, sans parler des problématiques de transport, puisque des lignes qui devaient être construites ne le seront pas ou seulement de façon partielle. Le CIO n'a pas tiré les enseignements d'Athènes. On était déjà à la limite de l'exercice. Ils vissaient les sièges du stade olympique l'après-midi de la cérémonie d'ouverture. Choisir Rio, pourquoi pas, mais là, semble-t-il, les membres du CIO n'avaient pas mesuré l'écart entre un pays capable d'organiser sans trop de problèmes et un pays qui avait à organiser la Coupe du monde de football et juste après les JO. C'est une petite erreur d'appréciation, ça met le pays, plus que les Jeux, en difficulté. Ça alourdit le contentieux entre la population carioca et le parti au pouvoir. Je pense qu'il n'y aura pas de problème, les Jeux seront organisés mais l'image pourrait être altérée et le pays aura peut-être du mal à s'en sortir après.

Article à lire en intégralité ici

Rio – Alors qu’elle s’entraînait, une nageuse de l’équipe de France n’a pas écouté les conseils du CIO qui recommandait de fermer les yeux et la bouche dans l’eau lors des sessions dans les eaux de la baie de Rio. Reportage. ' Source legorafi.fr

Compilation d'interventions de la police militaire de Rio filmées avec en caméra embraquée (mai 2016)

 

n  Brésil : une favela rasée non loin du stade Maracana - YouTube :  
Pour obliger le gouvernement a tenir ces promesses en matière de logement public, les mal logés sont descendus dans la rue occassionant de violent affrontement entre manifestant et force de l'ordre. une colère qui est légitimé par un chiffre : il manque 100 000 logements a Sao Polo dans la ville la plus riche du pays ce qui n'a pas empéché le ministre des sports de promettre que le stade serait prêt juste a temps pour le mondiale. Le stade oui, mais pas les logements. Comme le dit l'expression : " Il est loin de la coupe au lèvre".
 
 

 

Quand Poutine fait ses jeux (iIntégral_1-2)

 de la Grande Machine.
 

 (intégral_2-2)

 

 

District 9 french V

un lien.

12/06/2016

Entre supporters

n

 

 

 
 
 

 

Et oui, il faut suspendre le mouvement social pendant l'Euro pour que les supporters de foot puissent s'entre tuer entre eux tranquillement...

 .la publication de Yannis Youlountas.

Photo de Yannis Youlountas.
 ‪#‎UEFA‬ ‪#‎Euro2016‬ ‪#‎Orlando‬
  • Par (Sport24.com)

"Le supporter anglais grièvement blessé samedi après avoir reçu des coups de barre sur la tête est toujours dans un état «critique» mais stable, a déclaré lundi le procureur de la République de Marseille.«Ses agresseurs n'ont pas été identifiés», a ajouté Brice Robin lors d'une conférence de presse. La quasi totalité des 35 blessés recensés lors des violences samedi sur le Vieux-Port de Marseille impliquant des supporters russes, anglais et des Français sont de nationalité anglaise, a-t-il précisé. «Il n'y a pas eu de faille» dans le maintien de l'ordre à Marseille, a également jugé M. Robin. Par ailleurs, 6 britanniques, 1 Autrichien et 3 Français seront jugés lundi pour violences, tandis que Mr Robin a aussi précisé qu'aucun hooligan russe n'avait été interpellé. " Pour ne pas mettre en colère l'ogre russe

 

la publication de Yannis Youlountas.la publication de Romain Jammes

C'est écrit noir sur blanc par le ministère de l'intérieur : le foot pour faire oublier la politique.

Cher Euro 2016 - France, tu trouves normal d'interdire de parler "politique" ou "l'idéologie" (qui sont des fondements de la démocratie) au même titre que tenir des propos racistes ou xénophobes ?

C'est légal ça ?

source : prefecture de police

 
Photo de Yannis Youlountas.
  la vidéo de Les Indignés.les deschiens supporters de foot , C'est tristement d'actualité...Les IndignésAlexandre Lecouillard
la vidéo de Rémy Baff.

Sellon le Nouvels Obs Les incidents se sont poursuivis dans la nuit de samedi à dimanche après le match Angleterre-Russie à Marseille, un Anglais est toujours entre la vie et la mort...

... et pendant que les anglais et les russes saccagent Marseille, les polonais et les irlandais détruisent Nice. Mais tout va bien, pas de musulmans, pas d'Islam, on est entre européens ... au nationalisme exacerbé !!

... qu'en pense la clique du FN...??

 

 Selon le figaro Euro 2016: l'alcool et la bêtise ont transformé le centre de Marseille en champ de bataille

On entend beaucoup de propos sur les fameux "beaufs avinés" depuis hier. La où les postures intellos anti-foot (qu'on retrouve dans nos milieux militants) ont un déficit grave d'analyse, qui rejoint ironiquement les poncifs ridicules des médias, c'est que l'alcool n'est pas la cause principale des affrontements dans et autour des stades. Ces bastons, elles sont le fait de groupes de hooligans bien précis, très largement d'extrême-droite, en particulier pour les pays de l'Est, dont les sociétés sont gangrénées par les fascistes. Par exemple, les sélections Espagnoles, de République d'Irlande ou notre bonne vieille équipe de France ne drainent aucun groupe de hools fachos dans leur sillage (il y en a dans ces pays, mais ils ne suivent que les clubs). Si on ne comprend pas que les violences qu'on voit ne sont pas dues au foot mais a la montée des tensions sociales en Europe, alors on ne comprend rien ...

 
Le Monde Sport ont partagé un lien.

Comment décririez-vous ces hooligans ?

Nous avons affaire à une nouvelle génération de hooligans depuis la fin des années 90, venus des pays de l’Est, Russie et Pologne principalement : ce sont des gens qui font des sports de combat, qui s’entraînent quotidiennement. Ils ne prennent pas de drogue, pas d’alcool, ils ont un mode de vie ascétique pour se dédier à ces affrontements. Ils organisent même des tournois en parallèle dans les bois, sur les parkings, des « fights » organisés à 15 contre 15. L’image du hooligan bedonnant qui buvait plus que de raison est dépassée. C’est aussi un problème géopolitique. Ces supporteurs radicaux ont une certaine liberté en Russie, ils sont parfois manipulés par les services secrets qui les encouragent à mener certaines actions violentes.

ce que le terme extrême droite revêt.........;

«Je ne vois pas ce qu'il y a de mal avec le fait que des supporteurs se battent», a déclaré sur le réseau social Twitter Igor Lebedev, membre du comité exécutif de l'URF qui a pourtant condamné les violences.

«C'est même plutôt le contraire, bravo les gars. Continuez!», a rajouté M. Lebedev, également député à la Douma (chambre basse du Parlement russe) et fils du chef de file du mouvement nationaliste LDPR, Vladimir Jirinovski.

 
n commentaire  de Raoul Nasri a répondu à un commentaire sur ça.

"La vraie question, c'est pourquoi la France n'arrive plus à faire respecter l'ordre sur son territoire", s'interroge Marine Le Pen. Une situation due selon elle à un "laxisme menant à une forme de chaos en toute circonstance". Et pour la présidente du Front national d'ajouter que "quelques racailles se sont mêlées à ces affrontements".
http://www.francetvinfo.fr/…/invite-du-12-13-dimanche-mar...
j'ai bien une idée de qui sont les "racailles"qui se sont mêlés à ces affrontements :

Serge Ayoub a annoncé l'auto-dissolution de son mouvement « Troisième voie » et par conséquence des JNR, en quelque sorte son service d'ordre, afin surtout de prendre les devants d'un décret gouvernemental annoncé après la mort du militant antifasciste Clément Méric. Et de pouvoir certainement aussi anticiper sereinement la suite de son activisme politique. Ceux qui ont la mémoire des tribunes parisiennes et notamment du Kop of Boulogne se souviendront que Batskin, son surnom dans le milieu skinhead, possède une petite histoire avec le football, le PSG en particulier, et le hooliganisme notamment, surestimée certes par les médias (qui l'ont souvent suivi, y compris dans les gradins), mais bien réelle.

Il commence à se tailler une réputation au début des années 80 parmi les bandes parisiennes -lui même traine avec les Evilskins et leur « zyklon army »-, alors que le mouvement bascule clairement vers l'extrême-droite voire le néo-nazisme. Son « groupe de potes » prendra d'ailleurs l'appellation de Klan, se revendiquant ouvertement national-socialiste, et n'hésitant pas à défiler en 1985 derrière une banderole « les amis de Klaus Barbie »


Le Pitbull kop offre de la sorte aux JNR une visibilité spécifique dans la tribune la plus sulfureuse de l'hexagone. La France découvre alors la violence dans le foot et encaisse la montée du FN, de quoi donner de l'écho à l'initiative, car peu soucieux de discrétion, ces hooligans parisiens affichent sans fausse pudeur croix celtique et salut hitlérien. Ce qui n'empêchera nullement la direction du PSG de se rapprocher de Serge Ayoub pour essayer d'acheter la « paix » au Parc, tout comme elle embauchera indirectement peu de temps après, pour assurer la sécurité, un de ses anciens comparses du Klan, Pascal Berger, entre temps passé par les Faisceaux Nationalistes Européens.

 
 
 
 
Photo de Feu de prairie.
 

n

07/06/2016

Un printemps français

n

 

 

 

 

 

Si cette newsletter ne s’affiche pas correctement, cliquez ici

L'hebdo 

HEBDO N° 1335 DU 02 juin 2016Un printemps français 

LIRE EN LIGNE   TÉLÉCHARGER

 

 

Un cul-de-sac : c’est ainsi que le Times voit la situation de François Hollande après les concessions du gouvernement sur la loi travail. Le niveau de contestation prouve qu’il a eu du courage, estime pourtant une partie de la presse étrangère.
 
 Les médias bourgeois européen sur la me^me lignes que ceux en France, peut être une peu de la contagion alors qu'un mouvement de grêve général a lieu en belgique sur la question là aussi d'une loi travail Nouveau chaos sur les routes wallonnes dès ce soir? Des camionneurs appellent à bloquer la Belgique WWW.RTL.BE|PAR RTL NEWMEDIA Belgique ! le gouvernement belge veut imposer sa loi travail, la riposte est d'ampleur!  Ce serait bien que la contagion sociale s'étende a d'autres pays et que nous puissions faire une convergence entre salariés, précaires, chomeurs et étudiants
 
 

Jean-Christophe Rufin, Globalia. Gallimard, Paris 2004 ; réédition, Paris: Gallimard, 2005, 499

« Chacun est libre de ses actes. Or, la tendance naturelle des êtres humains est d'abuser de leur liberté, c'est-à-dire d'empiéter sur celle des autres. LA PLUS GRANDE MENACE SUR LA LIBERTÉ, C'EST LA LIBERTÉ ELLE-MEME. Comment défendre la liberté contre elle-même ? En garantissant à tous la sécurité. La sécurité c'est la liberté. La sécurité c'est la protection. La protection c'est la surveillance. LA SURVEILLANCE, C'EST LA Liberté Des Peuples

De la bouche d’un gaulliste à celle d’un Premier ministre socialiste. En passant par une affiche de Jean-Marie Le Pen, Marion Maréchal-Le Pen dans les bras, pour les régionales en Paca, en 1992. « La sécurité, première des libertés » est une formule qui a fait du chemin, avant d’être reprise par Manuel Valls le 13 avril, dans l’hémicycle, pour défendre le controversé projet de loi sur le RENSEIGNEMENT.

Un ensemble d'anedoctes et de phrases d'hommes politiques pour l'étayer

à l’album Hollandie 5.

 
la vidéo de PCF section Montreuil.La modernité ne peut pas être une course au plus compétitif. Si les français acceptent la baisse de leurs salaires par la loi travail, d'autres devront le faire aussi pour rester plus compétitifs, et ainsi de suite. Jusqu'où ? Jusqu'à ce que les salariés ne soient même plus en état de travailler tellement ils vivront dans la misère ? Ce système est une impasse, il faut en changer, avec tous ceux qui dans le monde commencent à s'en rendre compte. Et ils sont nombreux.
 

Macron est venu ce matin inaugurer le timbre des 80 ans du Front Populaire (sic) à la poste principale de Montreuil : il a été bien reçu. (photos Julien Leyje)

 

Envoyer Macron commémorer le Front populaire, c'est un peu comme si on envoyait Marc Dutroux inaugurer une école primaire. Imaginez la réaction des parents d'élèves." 

 n 

Macron en déplacement...
Les 4 vérités des manifestants! Bravo à eux!

 

Romain est toujours dans le coma depuis la manif du 26 mai.
L'impunité policière va durer combien de temps ?
‪#‎OùEstLaViolence‬ ‪#‎Antirep‬ ‪#‎Antiprec‬

 

« ... La suite nous est racontée par deux autres témoins oculaires, Paul et Marie (1). Peu de temps après avoir démarré, l’estafette des pompiers se gare quelques centaines de mètres plus loin, le temps qu’un autre véhicule, mieux médicalisé, ne prenne en charge Romain. «Le voyant entrer bien portant dans le camion des pompiers, on a trouvé bizarre que deux CRS s’y engouffrent. Du coup, on l’a suivi.» Ils disent ensuite avoir vu, via une vitre latérale, «deux CRS casqués se pencher sur lui», le pompier de service restant «en retrait» de la cabine. Nos témoins n’ont pu observer directement le corps de Romain, seulement les deux CRS. Mais ils affirment que «leurs gestes étaient violents, au point de faire bouger le fourgon». Premier secours, acte d’intimidation ? Dans un appel téléphonique passé à des proches depuis le camion de pompiers (Libération a eu accès à la bande audio), on entend juste Romain crier sa douleur... » 

 
 
a publication deÉtudiants communistes Strasbourg - UECÉtudiants communistes Strasbourg - UEC a ajouté 3 photos — à Heppner Strasbourg.Au piquet de grève chez Heppner Strasbourg (rue de la Station), un camionneur a volontairement roulé sur un travailleur un grève ! L'ambulance est sur place, letravailleur a perdu conscience.La direction de l'entreprise devra répondre : quel prix est-elle prête à payer pour faire taire des salariés ? Le profit compte-t-il plus que la vie de ses travailleurs ?
 

Objectif de FFF - Fédération Française de Football : que la France soit fière de ses 23 bleus.Foot : la FFF veut nous faire aimer les Bleus FRANCEINTER.FR

 Selo Alain bauer "Le même problème existe également pour la formation au hooliganisme et aux mouvements de foule, qui est incluse dans les nouveaux modules. Les agents de sécurité doivent régulièrement assister à des « recyclages », obligatoires tous les quatre ans, ce qui permet de remettre tout le monde au même niveau".

 Qui est Alain Bauer  >> A lire aussi : « Il faut garder le même esprit de solidarité qu'après les attentats »Les marchands de peur. La bande à Bauer et l ... - citoyen actif - Blogs,  alain bauer - citoyen actif - Blogs

Des effectifs réalistes ?

Si les formations ont été prises d’assaut, un autre problème subsiste : celui de l’évaluation des effectifs nécessaires. Alain Bauer, du Cnaps, déjà interrogé par 20 Minutes il y a deux semaines, i(...)« Tous les opérateurs de sécurité privée le disent et l’ont répété : les effectifs n’existent pas en quantité suffisante pour sécuriser les stades, les sites accueillant les sportifs, les fans-zones… » La préfecture de police de Paris doit d’ailleurs préciser ce lundi le dispositif de sécurité qu’elle compte mettre en place pour l’Euro dans la capitale.

 

Côté vérification des profils, le Cnaps délivre une carte professionnelle à l’agent de sécurité tous les 5 ans. A chaque échéance, il refait une enquête sur la personne, vérifie son casier, ses déplacements à l’étranger… « Que vous ayez eu une contravention ou que vous ayez été condamné pour meurtre, votre dossier sera dans un premier temps mis de côté par le Cnaps, qui étudiera les autres demandes en priorité » ; indique Jérôme Lagneaux. Des mesures de sécurité qui sont encore plus strictes dans le cadre des agents de sécurité aéroportuaire.

 
 
Deux poids, deux mesures : la justice est plus conciliante avec les fafs qu'avec la gauche. En même temps, pas si surprenant lorsque l'on voit les scores qu'elle obtient dans ces professions
 
Jolie inversion de la situation. BFN et Itélé sont justement en train de désamorcer la situation et de blanchir ce pauvre fasciste "charmant" et "respectueux". Imaginons une seconde la tornade médiatique si un militant d'extrême gauche ou un musulman avait été surpris avec le dixième de cet arsenal ...
 

Selon le huffingtonpost.fr L'homme de 25 ans a été arrêté en possession d'armes et de 100 kg d'explosifs.  Les médias oublient souvent de parler du terrorisme d'extrême droite, trop obnubilé par le terrorisme islamique ou les mouvements sociaux. Promettant d'apporter de l'aide et de l'équipement aux militaires, "il a commencé à s'intéresser aux moyens d'acheter en Ukraine des armes, des explosifs et d'autres équipements", a précisé Vassil Grytsak. Les services secrets ukrainiens ont travaillé six mois avant de procéder son arrestation. Le chef du SBU précise d'ailleurs que les Ukrainiens n'avaient pas l'intention de révéler cette arrestation avant la fin de l'Euro 2016, mais qu'ils y ont été poussé après des fuites dans la presse.

la publication de Raoul Nasri.

Merci Raoul :  C'est important de le diffuser pour montrer le liens entre répressions policières, lois d'urgence et le fais que les fafs sont les serviteurs zellés du capitalisme et de sa répression. Tous ce que nous vivons provient indirectement de lui .

à l'heure ou marine la haine demande à "dissoudre les groupes antifas",ceux qui re militarise des armes de collections sont des anciens de l'armée....ça m'étonnerais pas que l'on découvre des liens extrêmes....droites et salafistes

 
 

Et non ! Malgré les efforts de nos dirigeants et des médias dbourgoeis , l'information arrive quand même à nous parvenir.
La France, la Belgique, l'Espagne la Grèce, l'Italie .... Et même le modèle européen qu'est censé être l'Allemagne connaît des mouvements sociaux sans précédent dans ce pays d'habitude si sage. La raison ?

Une nouvelle fois, nos voisins espèrent beaucoup de nous car si ça plie en France, ce sera le cas partout.
Notre combat est maintenant européen.

 
 
 

n

VIDEO. Un Français arrêté en Ukraine préparait 15 attentats en France pendant l'EuroEuro 2016: Formation, effectifs, coûts... La sécurité dans les fans-zones est-elle assurée?

La police dans le rouge Par Jean-Marcel Bouguereau

a fabrique de la ghettoïsation raciale Par Valéry Rasplus 
Le 06/05/2016 à 18h27

émeute, valéry rasplus, christophe granger, ségrégation, racisme, chicago, carl sandburg

la publication de Samuel Wahl.Œuf sur le crâne : Emmanuel Macron parle de «violence», de «honte pour le pays»RPartager LIBERATION.FR
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu