Avertir le modérateur

30/03/2018

Sexe sans consentement,

n

Qu'est-ce qui pousse un individu à venir au secours d'une personne en péril. Face à une agression, le témoin qui demeure passif est traversé par maintes interrogations.

Face aux harcelement physique et morale faite principalement par des hommes sur des femmes, deux films Non - assistance a personne en Danger et Sexe sans consentement

Non - assistance a personne en Danger : film qui interroge pertinemment sur la notion de " temoin passif" , ou qdémonstration balourde qui insulte l'éthique documentaire? Dans le télérama, le débat est ouvert

 n

En cette période où la parole des femmes se libère, France 2 diffuse un documentaire particulièrement éclairant sur ce qu'on appelle la "zone grise" du consentement féminin. Ce que révèle le film, c’est une forme de violence sous jacente, une culture du viol qui ne dit pas son nom. Entretien avec la réalisatrice Delphine Dhilly et la journaliste Blandine Grosjean.

Six femes racontent une expérience sexuelle forcée. En explorant cette "zone grise" du consentement, le film révèle des injonctions pesant sur les deux sexes.

 

 

Sexe sans consentement, un documentaire qui ausculte la ... - YouTube

Consentement sexuel, outrage sexiste...que contient le projet?

 Le projet de loi, très attendu et présenté, ce mercredi en conseil des ministres, prévoit quatre dispositions.

Consentement sexuel . En dessous de 15 ans, un mineur ne pourra être considéré comme consentant à une relation sexuelle avec un majeur, ce qui permettra des poursuites pour agression sexuelle ou viol.

Cyber-harcèlement : L'objectif est de pouvoir réprimer les "raids" lorsqu'une personne est la cible de propos haineux provenant de plusieurs internautes en même temps.

Outrages sexiste : La lutte contre le harcélement prendra la forme d'une amende pour " outrage sexiste", qui pourra être infligée en flagrant délit. Il s'agira d'une contravention de catégorie 4 ( de 90€ jusqu'à 3000 €). Des "stages de sensibilisations à l'égalité hommes-femmes" pourront être imposés aux récidivistes.

Marianna Schiappa : la secrétaire d'état porte un projet de loi sur les violences sexuelles et sexistes

Elle est sur tout les fronts depuis plusieurs mois déja. Marlène Schiappa, la très médiatique secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les hommes et les femmes, a présenté ce mercredi le projet de loi contre les violences sexuelles et sexistes, qu'elle porte avec la garde des sceaux, Nicole Belloubet.

Ce projet de loi, qui sanctionne tant le harcèlement de rue que le viols sur mineurs, n'est il pas trop large?

Je trouve au contraire qu'il restreint! Ce texte ne vise pas à faire de la prévention , mais à mieux condamner les violences sexistes et sexuelles.

Concrètement, comment l'amende pour outrage sexiste pourra-t-elle être appliquée?

Je suis bien consciente qu'il n'y aura pas un policier pour chaque victime, mais c'est une valeur symbolique qui aura une valeur d'exemple. la loi doit poser les interdit, et ensuite, c'est à nous de la faire respecter. Quand il y aura une première amende pour outrage sexiste, ça aura un ralentissement.

En plus de ce projet de loi, le gouvernement a annoncé un plan ambitieux pour l'égalité homme - femme. Quelles autres nouveautés sont envisagées?

On a décidé d'une plateforme

 n 

Sexe sans consentement - YouTube

Sexe sans consentement - INFRAROUGE - YouTube

Vidéo“Sexe sans consentement”, un documentaire qui ausculte la “zone grise” 

  • Pierrick Allain Hélène Marzolf
  • Publié le 02/03/2018.

17/03/2018

Au coeur de la machine russe

n

 humour 76

Paul Moreira : 

" Que cet Etat oligarchique et ultra autoritaire réussisse à incarner, aux yeux de l'extrême droite mais aussi de l'extrême gauche européenne, un contre pouvoir crédible, c'est peut être dangereux mais, pour moi, c'est surtout complètement absurde"

Guerre de l'info : au coeur de la machine russe | ARTE : L'oeil de Moscou - : citoyen actif

Fake news, attaques informatiques, Trolls sur les réseaux sociaux...., depuis la campagne pr'ésidentielle américaine, la Russie est accusée de destabiliser les démocraties occidentales.

Paul Moreira interroge la jeune patronne de la chaîne internationale RT (Russia Today), Margarita Simonian, qui sait tourner en ridicule dans un clip malicieux ceux qui dénoncent son asservissement au Kremlin. Il parvient aussi à faire parler, en caméra cachée, le guerrier de l'ombre Konstantin Rykov, hacker et ancien député pro-Poutine, qui a joué un rôle clé dans les campagnes américaine et française. D'une «usine à trolls» de Saint-Pétersbourg, où de jeunes professionnels du Web fabriquent 24 heures sur 24 des fake news, aux confidences du député européen d'extrême droite Jean-Luc Schaffhauser, qui a négocié les prêts russes au Front national, Paul Moreira a enquêté plusieurs mois pour établir des liens entre le sommet du pouvoir russe et des campagnes de désinformation.

Par Olivier Tesquet

Château de Versailles, 29 mai 2017 : au pupitre, Emmanuel Macron accuse RT et Sputnik d’avoir agi comme « des organes d’influence et de propagande mensongère » lors de la campagne présidentielle française. Les deux médias sont financés par le Kremlin. A la droite du président français, Vladimir Poutine ne bronche pas. Il est habitué : en Europe comme aux Etats-Unis, les médias croient deviner les contours d’une nouvelle guerre froide, délocalisée sur Internet. Pas facile d’y voir clair au milieu des légions de trolls, des cyberattaques vicelardes et autres « fake news » manufacturées. Maccarthysme revisité ou nouveau champ de bataille ?

Pour essayer de percer le brouillard, l’investigateur chevronné Paul Moreira a franchi ce nouveau rideau de fer. Eu égard à la volatilité du sujet, son enquête est solide, incarnée, touffue (jusqu’à l’excès, notamment dans sa dernière partie, consacrée au financement occulte de factions d’extrême droite). Dans son bureau moscovite, Margarita Simonian, la patronne trentenaire de RT, joue la défiance. « S’il y a une guerre de l’information, vous êtes dans quel camp ? », demande-t-elle malicieusement. Le rapport de force est mouvant, mais les faits sont têtus : à Saint-Pétersbourg, façon Cash investigation, Moreira fait le siège de l’Internet Research Agency, une officine chargée de mener les campagnes de déstabilisation numérique du Kremlin ; et en traquant Maria Katasonova, une sculpturale pasionaria lepéniste, il met la main sur Konstantin Rykov, l’homme de main de Poutine sur les réseaux.

 

Dans le cadre d’une Thema « Poutine ou Poutine ? Elections à la russe ». Suivi d’un entretien animé par Andrea Fies, avec la politologue Marie Mendras ; des documentaires Les Russes aux urnes, Alexeï Navalny et l’opposition russe et Moscou, l’info dans la tourmente (lire ci-dessous).

Ingérence russe dans l'élection américaine : les instruments ... 28/10/2017

17 mars 2018  La Vengeance de Poutine
 

12/12/2017

"Les gangsters de la finance"

n

Dans les pays démocratiques et développés, l’argent est devenu la seule balise. Après avoir été méprisés ou honnis jusqu’à la fin des années 1970 – une Rolls était alors le sommet de la ringardise –, le « fric » et ses attributs clinquants se sont imposés en force depuis les années 1990. Une caste étroite a vu son patrimoine et ses revenus grimper à des sommets inédits, pendant que se développait simultanément une grande classe pauvre de chômeurs, d’immigrants, d’employés saisonniers ou temporaires.

 

Comme l’avait remarqué Adam Smith, au-delà d’un toit et d’une nourriture suffisante, l’argent n’a plus d’utilité en soi. 

Capitalisme : Le triomphe de l'argent roi - citoyen actif - 20minutes-blogs

 

Oxfam a publié la semaine dernière sa propre liste noire de 35 pays répondant aux critères européens de paradis fiscaux, dont des pays de l’UE. Passage en revue de leurs pratiques fiscales un peu trop avantageuses.

ANALYSE Paradis fiscaux, les Vingt-Huit ferment les yeux sur cinq Etats membres

 

 

HSBC : enquête à charge sur un empire au dessus des lois - Capture d'écrans

 

HSBC : enquête à charge sur un empire au dessus des lois

CAPTURE D'ÉCRANS

mardi 12 décembre 2017

 HSBC : enquête à charge sur un empire au dessus des lois

2 minutes
 

Aucun porte-parole de la banque n'a accepté de répondre à leurs demandes d'interview mais leur enquête sur HSBC est tout de même passionnante. "Les gangsters de la finance", à voir ce soir sur Arte, par Jérôme Fritel et Marc Roche.

Jérôme Fritel et Marc Roche, qui avaient enquêté, il y a cinq ans, sur Goldman Sachs s'attaquent cette fois à HSBC, un empire au dessus des lois © AFP / Gerard Bottino / Citizenside

Nous sommes le 12/12 aujourd’hui, date porte-bonheur. Vous allez donc jouer au Loto, devenir multimilliardaire et chercher un bon plan pour ne pas payer trop d'impôts. Je vous recommande une bonne vieille société écran. Et pour ça, autant faire appel à des spécialistes : HSBC. 

Ce documentaire est signé Jérôme Fritel et Marc Roche, qui avaient enquêté, il y a cinq ans, sur Goldman Sachs. Ils s'attaquent cette fois à un établissement financier britannique, un empire colossal : la banque HSBC, impliquée notamment dans les scandales Swissleaks et Panama Papers. C'est une enquête très approfondie, accessible aux néophytes, qui donne la parole à de nombreux interlocuteurs, mais il manque... HSBC. Aucun porte-parole de la banque n'a accepté de répondre aux demandes d'interview, c’est donc une enquête à charge. Il faut le garder en tête mais c’est passionnant tout de même. 

Au-dessus des lois?

Évasion fiscale, blanchiment de l'argent de la drogue et manipulation du cours des monnaies : cette banque, à en croire le documentaire, a violé toutes les règles possibles. De Genève à Hong-Kong, de New-York à Paris, on comprend comment elle a su tisser un réseau unique pour faire tourner l'argent sale autour de la planète. « C'est la meilleure blanchisseuse au monde », explique l'une des intervenantes. 

En 2012, HSBC est mise en cause aux États-Unis pour blanchiment, mais échappe finalement au procès et s’en sort avec une amende de deux milliards de dollars : l’équivalent d’un mois de profit, précise le documentaire. Les représentants du ministère des finances américain sont ensuite convoqués devant le Sénat. Et là, c’est l’une des séquences les plus fortes du film, une sénatrice démocrate pose la question : 

Combien de milliards de dollars des barons de la drogue faut-il blanchir et combien de sanctions économiques faut-il violer avant que quelqu’un ne décide à fermer une banque comme celle-ci ?

Les représentants du Trésor pâlissent un peu… et bredouillent : « Nous avons imposé à HSBC la plus grosse amende jamais imposée à une institution financière ». Mais ça ne répond pas à la question, alors la sénatrice la pose à nouveau. Pas plus de réponse. Illustration magistrale du principe du « too big to jail » : la banque est trop grosse pour aller en prison. Elle emploie 235.000 salariés sur cinq continents. 

Hong Kong, un Far West financier

L'histoire de la banque est indissociable de celle de Hong Kong. HSBC signifie Hong Kong and Shangaï Banking Corporation. La banque est née en même temps que la ville. En 1997, c’est la rétrocession à la Chine : Hong Kong n'est plus britannique. Et la stratégie d'HSBC fut de ne surtout pas choisir entre partir dans les valises de la couronne ou rester sous autorité chinoise. La banque a déménagé son siège à Londres, mais le cœur de ses affaires est resté à Hong Kong. Elle est devenue la plus chinoise des banques occidentales ou la plus européenne des banques chinoises : une position unique et un très bon calcul. Surtout qu’en matière financière, Hong Kong s’apparente à un Far West : rien de plus facile que d’apporter à la banque des semi-remorques d’argent liquide. Personne n'aura l'idée saugrenue de vous demander d'où viennent ces billets. 

Ce film, illustré avec de magnifiques images de Hong Kong, montre que dix ans après la crise, la stabilité financière mondiale est une illusion.  

► « Les gangsters de la finance ». Ce soir sur Arte à 20h50. 

CAPTURE D'ÉCRANS

mardi 12 décembre 2017

 HSBC : enquête à charge sur un empire au dessus des lois

 
Argent sale.

La Banque Postale est visée par une enquête préliminaire pour des soupçons de manquements dans la lutte contre le blanchiment d'argent, au risque de financer le terrorisme, a indiqué ce lundi une source judiciaire, confirmant une information du site Les Jours.

SUR LE MÊME THÈME

À la découverte du Cercle Polaire / Arte Décembre 2015

 
Les affaires de “leaks” - Indigné révolté
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu