Avertir le modérateur

16/07/2016

Palpitation passagères

n

Sur Arte Radio : à 17 ans, quand notre cœur fait boom

En 1969, à 17 ans, on pouvait choquer ses parents en portant des minijupes et en affichant des idées politiques audacieuses.
Trois générations, trois récits. Des minijupes aux premiers joints, ils ont confié à l'ado Oscar les “souvenirs, traces, espoirs” de leurs 17 ans. Profond.

« Tout le monde a eu 17 ans, tout le monde a palpité », lance-t-il en introduction de cette plongée en adolescence. Pour Arte radio, Oscar Le Pollotec, pas encore 18 ans, a interrogé trois de ses proches sur leurs « souvenirs, traces, espoirs » d'alors. Betty, la mère de sa meilleure amie, avait 17 ans en 1990. En quelques phrases, elle décrit ses souvenirs mu­sicaux (Bérurier Noir, Mano Negra, le ­début des « free parties »), comment elle décolorait ses cheveux — avec du Mercurochrome, plus économique qu'une teinture —, ou les factures de téléphone qui s'envolaient parce qu'elle appelait trop souvent ses copains.

Avoir 17 ans, de 1941 à nos jours

Férue de bonnes manières, sa tante Marie-Claude, 17 ans en 1969, évoque pour Oscar un autre temps : « Je choquais ma mère par ma tenue vestimentaire — un manteau long, une minijupe et des cuissardes — et mon père par mes idées politiques. » La jeune femme écoute les Stones et les Beatles, fume quelques joints et a son premier rapport sexuel à « 18 ans et demi, sans parachute ». Si ce documentaire est moins convaincant lorsqu'il aborde le quotidien de son narrateur (Oscar plante un micro dans une soirée avec des amis, le 13 novembre 2015, s'éloignant alors de son sujet et alignant des banalités), il fonctionne néanmoins très bien quand il croise les époques. On remonte alors le temps, jusqu'en 1941 avec le grand-père du jeune homme, sous l'Occupation allemande. Et ces vingt minutes prennent une belle et profonde résonance.

09/07/2014

Gangs Story

Gangs Story
réalisé par Kizo
2012




 

Gangs Story " Les années Rock " (JNR , RED WARRIOR , DUCKY ...

 

Gangs Story - partie 1 - Les années Rock 52'  : Souvent médiatisé et pourtant très mal connu, le phénomène de gangs en France a sans doute contribué à ternir l'image d'une certaine jeunesse. Ce phénomène est aujourd'hui présent dans les affrontements entre quartiers, mais il est la conséquence d'une histoire que beaucoup ignorent.


 

 



http://www.jheberg.net/captcha/8biXxg-ganstorock1-avi


Gangs Story - partie 2 - Les années Rap 56' : http://www.youtube.com/watch?v=9eZOWMSE82k Plonger dans l'histoire pour nourrir une réflexion sur l'avenir,est ce que nous allons faire avec ce Docu..
Pour mieux comprendre les conflits actuels et contribuer à la cessation de la violence?!!


http://www.jheberg.net/captcha/qkKRiH-ganstorock2-avi

50 ans d’histoire des gangs en France, des blousons noirs et des skinheads jusqu’aux bandes actuelles des cités de banlieue...
Avec entre autres Julien des Red Warriors, Jo Dalton des Black Dragons, Rocky des Ducky Boys,
Serge Ayoub des JNR, Lamence Madzou des Fight Boys, MC Jean Gabin des Requins vicieux ou encore Fred des Asnay...

1000 fois mieux que "Antifa, chasseurs de skins", "Black Dragons" ou encore "Sur les pavés" !

__________________
"A force , Trosky fait mal aux genoux..."

"Aaaaaah… Monde de merde." George Abitbol

"Le pouvoir ne doit pas être conquis, il doit être détruit." Mikhaïl Bakounine

 

Gangs Story: "Les années rock." (docu.) - Vidéo Dailymotion

Gang Story Les Années Rap Épisode 2 - Vidéo Dailymotion

Gangs Story Les années rock Episode 1 - Vidéo Dailymotion

 

Groupes e et sites de musique à découvrir
Quelques news des berus, René binamé-la révolte , Génération Ferré
Qu'est qu'être punk
Assommons les pauvres !
Les Sales Majestés - Oui j'emmerde
Ecouter parler le fracas...
Where is My Mind
Wild thing, la folle histoire du rock
 
Doucmentaires
Qu'est qu'être punk
De la servitude moderne
Projection du film : Nous ne vivrons plus comme des esclaves
Faites le Mur

Antifafs :
Pour que leurs mémoires vivent dans nos luttes... :
CAPAB présent à la manifestation du samedi 12 avril
L'antifascisme, c'est l'affaire de toutes et tous !
Six mois déjà ....
Rassemblement en hommage à Pavlos Fyssas
Dans le Paris des années 80, skinheads contre « chasseurs - Rue89
LES BLACKS DRAGONS & LES REQUINS VICIEUX (les bandes de ... :
 
Sommaire 9

26/05/2013

Alias Caracalla, au coeur de la Résistance

n

 

Alias Caracalla, au coeur de la Résistance

Téléfilm historique par Alain Tasma
Avec Eric Caravaca, Jean-Michel Fête, Grégory Gadebois...

Les émissions du même genre

 

Espions de Varsovie par Giedroyc Coky
Arte 27/05/2013 13:55

En zone sud, la plupart des grands réseaux de la Résistance s'opposent à Rex. Derrière l'idéal antinazi, Daniel découvre un dangereux noeud de vipères. Il découvre aussi l'énorme enjeu politique derrière ces disputes entre résistants. Quand Rex est rappelé à Londres, Daniel se voit confier la lourde tâche de lui succéder en France. Pour asseoir l'autorité de De Gaulle, contesté par les Alliés, Rex veut créer le Conseil national de la Résistance regroupant tous les mouvements, les partis politiques démocratiques et résistants. Daniel assiste à la création du CNR : l'événement va à jamais bouleverser sa vie...

Alias Caracalla, au coeur de la Résistance du 25-05 à 20h45 - Vidéo  

La critique TV de télérama du 25/05/2013

 

Installé à Lyon depuis l'été 1942, Daniel Cordier est notamment chargé de distribuer l'argent de la France libre aux différents réseaux de résistance de la zone Sud. Lourde responsabilité pour un garçon de 22 ans. Qui devient écrasante quand son chef, Rex, alias Jean Moulin, dont l'autorité est contestée, lui confie le pouvoir avant de partir en mission pour Londres...

 

Après la « théorie » approfondie pendant deux années d'entraînement en Angleterre, Daniel Cordier découvre la « pratique » du métier de résistant dans les traboules lyonnaises. Pas de faits d'armes spectaculaires dans ce téléfilm au plus près de la réalité historique, mais un quotidien de planques, de rendez-vous furtifs, de peur de l'arrestation et de grande solitude, recréé avec une grande efficacité dramatique par Alain Tasma. Le deuxième volet d'Alias Caracalla est pour une large part consacré à la ­genèse difficile du Conseil national de la Résistance, dans des scènes aux dialogues complexes et d'un abord parfois austère. Mais l'émotion demeure dans les face-à-face entre le jeune ­Cordier (Jules Sadoughi, éblouissant pour son premier grand rôle) et son patron-mentor (Eric Caravaca, étonnant). — Samuel Douhaire

 

Samuel Douhaire

Interview de Daniel Cordier - Alias Caracalla sur France 3 - YouTube :

Jean Moulin et la Résistance : rencontre avec Daniel Cordier :  L'historien Daniel Cordier à écrit «Jean Moulin, L'inconnu du Panthéon» et «Alias Caracalla». Le 26 mai 2012, il est invité aux Champs Libres pour un Champs contre Champs lui permettant de revenir sur son engagement dans la Résistance et sa rencontre avec Jean Moulin

 

Alias Caracalla, au coeur de la Résistance du 25-05 à 20h45 - Vidéo

Alias Caracalla, au coeur de la Résistance - Pluzz - FranceTV

Alias Caracalla, au coeur de la Résistance du 25-05 à 20h45 - Vidéo

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu