Avertir le modérateur

12/11/2016

Le grand basculement réactionnaire

N

 

 

« Si la démocratie fait faillite« , de Raffaele Simone. Gallimard, « Le Débat », 270 pages, 22,50 euros.

.n Avis de tempête sur la démocratie

Flores Magon
C'est la destruction complète de la société actuelle et sa réorganisation sur de tout autres bases sociales qui amèneront à la disparition définitive de la peste nationaliste
voline
 
Elle est élastique, la démocratie, elle apparaît quand ça arrange les dirigeants et se rétracte quand ils en ont moins besoin.
Nigrida, Mikhaïl W. Ramseier

 Hongrie, une démocratie aux pieds d'argile.nnSur mon blog Le fascisme rouge , Etat 2 Guerre , Terrorisme d'État Mercredi 08 janvier de 00h05 à 01h35  

  Les antilibéraux rêvent de retourner à un Etat qui les protègerait du capitalisme alors même que la fonction de l’État est d’assurer son bon fonctionnement. Dans ces conditions leur politique aboutit simplement à des formes nouvelles de patriotisme économique, des mesures plus ou moins protectionnistes pour essayer d’empêcher les délocalisations, voire carrément au nationalisme.  Le fascisme rouge , Terrorisme d'État , Etat 2 Guerre ,Ce populisme qui vient Le mardi 24 septembre 2013  Docs ad Hoc : Le populisme au féminin

 

  Ce populisme qui vient, par Raphaël Liogier, aux éditions Textuel (sortie le 25 septembre) 

Mais on peut aussi penser que, pendant une crise grave prolongée, les automatismes sociaux, les habitudes, s’affaiblissent et disparaissent. Beaucoup de personnes pourraient remettre en question ce qu’elles considéraient auparavant comme naturel, inévitable. Et c’est bien pour cela que les crises sont potentiellement des moments de remise en cause du capitalisme.


Alors pourquoi cette analyse, qui est à peu près la seule à se trouver confirmée aujourd’hui par la crise récente, suscite-t-elle si peu d’attention? Pourquoi est-il si difficile d’admettre aujourd’hui que notre système est à bout de souffle? Avant tout parce que personne ne peut vraiment imaginer la fin du capitalisme. L’idée même suscite une peur panique. Tout le monde pense qu’il a trop peu d’argent, mais chacun se sent menacé. Or, c’est bien l’argent mais aussi la marchandise, le travail, la propriété et l’État, qu’il faut attaquer. Des héros ordinaires

Je suis à la droite de mon parti sur bien des sujets, contre l'extension de la PMA, contre la GPA, je regarde le défilé du 14 juillet, je goûte peu l'art contemporain, l'architecture s'est pour moi arrêtée à la fin du XIXe siècle, je lis Bernanos et Péguy, j'ai été marié à l'église, je donne du "Monseigneur" et "Votre Eminence" à mon archevêque, en plus comme tout écolo qui se respecte il est bien connu que je veux revenir au Moyen-âge...

Je ne vois vraiment pas comment on pourrait contester que j'ai toute ma place à la primaire de la droite et du centre, dans la frange des réacs ou des conservateurs, ça se discute.

 

L’espace public, intellectuel et médiatique connaît un basculement, sans précédent depuis les années 50, vers la pensée d’extrême droite. Amorcée avec le tournant libéral et conservateur des années 80, la dérive idéologique actuelle est d’une autre gravité ... voir post a , mon post  Le grand basculement réactionnaire REGARDS.FR

Steve Bannon, le déroutant gourou de Donald Trump

Le patron de Breitbart News a joué un rôle central dans l'élection de Donald Trump. Il prophétise une révolution politique aux États-Unis et une « révolte populiste mondiale ».

Sa silhouette replète se tient toujours en retrait, dans l'ombre du grand homme à la crinière jaune. Jamais de cravate, la mèche grise en bataille, les joues mal rasées, l'air souvent taciturne derrière ses lunettes d'écaille, parfois un petit sourire au coin des lèvres, il regarde le grand cirque du pouvoir comme s'il n'en faisait pas partie. Pourtant, Stephen K. Bannon est chez lui dans cette arène. Il en est même le maître de cérémonie.

Hier directeur de la campagne de Donald Trump, demain «stratège en chef» et conseiller spécial du 45e président des États-Unis, Steve Bannon, 62 ans, a vu sa trajectoire le projeter vers des sommets inimaginables il y a encore quelques mois. Tout autre que lui serait surpris de sa bonne fortune Voir l'image sur Twitter 

Crise permanente du système : Nous avons annoncé avant qu'ils ne fassent la une des journaux grand public l'explosion de la bulle internet en 2000... les dérèglements financiers mondiaux de l'après-11 septembre 2001... la bulle des junk bonds de 2001...la bulle immobilière américaine en 2007... la crise des dettes souveraines entamée en 2010... Et j'en passe, la liste serait trop longue.

" Il n'y a pas trop d'immigré en France, il y a trop de fachos". 
 
Le système capitaliste et néolibéraliste productiviste avec l'extrême droite ne font qu'un. Le néofasciste prospère sur les crises sociales et économiques, les déroutes des démocraties et l'insécurité. Le système néolibérale prospère sur les crises permanentes, l'insécurités et le manque de démocratie sociale.

 

nLa Canaille - Allons enfants : La Canaille "Allons enfants"

"Je suis le silence des pantoufles, avant le bruit des bottes." Ca me colle des frissons...

 sur France 2 Histoire Einsatzgruppen : les commandos de la mort liste des épisodes Les fosses (juin - décembre 1941) - mardi 07 janvier 2014, Les bûchers (1942-1945) - mercredi 08 janvier 2014 Einsatzgruppen : les commandos de la mort Einsatzgruppen, Les Fosses 1/6 - YouTube , Einsatzgruppen, Les Fosses 2/6 - YouTubeEinsatzgruppen, Les Fosses 6/6 - YouTubeLes commandos de la mort 2/2: les Buchers - YouTube,  PDF] Einsatzgruppen - CNDPEinsatzgruppen.Les.Commandos.De.La.Mort 1de 4 - TagTéléeinsatzgruppen;groupe de terreur! - YouTube

 

Cette situation implique un contrôle social accru de l’Etat par un renforcement de la répression 

Donald Trump réveille le géant assoupi de l'Amérique blanche»

#EUROPEGOESUS / VIDÉO - De nombreux groupes prônant un nationalisme blanc soutiennent la candidature du milliardaire républicain. Nous avons rencontré un de leurs représentants, près de Los Angeles.

Comment alors vivre en Californie, l'État le plus diversifié des Etats-Unis, qui compte désormais plus de latinos que de blancs? «Je n'ai aucun problème à habiter Los Angeles. Je me sens plus menacé dans des petites villes où des immigrés arrivent», explique-t-il, à la sortie de la messe dominicale, avant de rejoindre son vaste ranch à l'écart de la ville. 

Il y a encore quelques temps, ce discours n'aurait rencontré qu'un écho marginal côté républicain. «Avec Donald Trump, ces mouvements ont trouvé leur candidat, affirme Brian Levin, qui dirige le Centre pour l'étude de la haine et de l'extrémisme, à San Bernardino. Ils existent depuis des années, mais il leur manquait une célébrité charismatique à même de réunir autour d'elle une portion de l'électorat en colère, ajoute le spécialiste. Il a ouvert le champ politique à tous ces groupes (suprémacistes, néonazis, anciens du KKK) qui ont leur propre objectif, et se retrouvent désormais réunis dans un mouvement parapluie. Dans le passé, ces formations extrémistes ne se seraient jamais rassemblées derrière un candidat à la présidentielle. Trump leur a donné un ticket d'entrée pour atteindre le grand public.» 

Poutine met en garde les artistes contre un "comportement dangereusement révoltant"

Le président Vladimir Poutine a mis en garde aujourd'hui les artistes russes contre un "comportement dangereusement révoltant" et les a appelés à "ne pas diviser la société" en dépassant les limites de la liberté d'expression à l'instar selon lui du journal français Charlie Hebdo.

Il a ainsi réagi à une déclaration de l'acteur populaire Evgueni Mironov qui a dénoncé devant le dirigeant russe des pressions croissantes selon lui sur la liberté d'expression artistique en Russie de la part des militants conservateurs et des autorités.

"Tout dépend de notre sens du tact, celui des fonctionnaires et celui des artistes", a estimé M. Poutine. "Souvent les fonctionnaires agissent ainsi non pas parce qu'ils veulent réprimer quelque chose (...), mais parce que la plupart ne veulent pas voir se reproduire chez nous une tragédie comme à Paris", a-t-il assuré. "Nous devons en tenir compte (...) et ne pas diviser la société", a ajouté le président.

LIRE AUSSI: 

» Poutine veut faire la paix avec ses «partenaires»

En 2010, dans un ouvrage remarqué, le linguiste et essayiste italien Raffaele Simone mettait en garde contre un basculement réactionnaire du monde (Le Monstre doux. L’Occident vire-t-il à droite ?, Gallimard). Il va maintenant plus loin, craignant qu’un « ouragan » ne s’abatte sur la démocratie. Les événements décoiffants que nous avons connus en 2016, entre le Brexit et l’élection de Donald Trump, semblent lui donner raison.

Raffaele Simone voit deux possibles destins à l’Europe : la « démocratie despotique », où l’exécutif confisque le pouvoir au détriment du Parlement, dans l’indifférence quasi générale ; ou une « démocratie volatile » marquée par une instabilité chronique.

Raffaele Simone identifie trois piliers des régimes démocratiques désormais chancelants : institutions, mentalité et mythologie

Le « cycle démocratique de l’après-guerre », une expression empruntée au politologue britannique Colin Crouch, serait donc arrivé à un tournant, si ce n’est à son terme. A l’espoir et la confiance ont succédé l’impatience, la désillusion, l’hostilité, même si l’Europe vit toujours en paix. L’équilibre trouvé s’est peu à peu fragilisé à partir des années 1980, notamment sous la pression de la mondialisation et du néolibéralisme. Raffaele Simone identifie trois piliers sur lesquels reposent les régimes démocratiques et qui sont désormais chancelants : institutions, mentalité et mythologie.

Le livre. Raffaele Simone voit deux possibles destins à l’Europe : la « démocratie despotique », où l’exécutif confisque le pouvoir au détriment du Parlement, dans l’indifférence quasi générale ; ou une « démocratie volatile » marquée par une instabilité chronique.Marc-Olivier Bherer

 Autant qu’aux électeurs, l’extrême droite autrichienne s’en remet désormais au Tout-puissant. Que ce soit sur la route des vins, dans la région orientale du Burgenland, au fond des vallées enneigées du Tyrol où dans la banlieue bétonnée de Vienne, la même affiche s’offre aux regards : Norbert Hofer, le candidat du FPÖ (Parti autrichien de la liberté), y est représenté souriant et confiant, les yeux tournés vers l’horizon, sur fond de drapeau national et avec ce slogan : « Que Dieu me vienne en aide. »

Il s’agit aussi d’une tactique assumée pour rester au cœur des débats, alors que les Autrichiens voteront dimanche 4 décembre pour départager ce quadragénaire en loden et l’agnostique Alexander Van der Bellen, le candidat indépendant soutenu par les écologistes

« Pour gagner, le FPÖ doit convaincre une partie des électeurs conservateurs qui s’étaient abstenus au printemps,

COMPTE RENDUPrésidentielle en Autriche : l’extrême droite invite Dieu dans la campagne Le candidat Norbert Hofer se présente en défenseur de l’Occident chrétien et s’attire les critiques d’une partie de l’Eglise.

CHRONIQUE La politique à l’ère de la post-vérité Du bourrage de crânes à celui des urnes, l’évasion du réel serait le nouveau sceau de nos modernes élections, observe Benoît Hopquin, directeur adjoint du « Monde ».

Le Figaro magazine

Analyse. Cécité face au déclassement des middle classes, entre-soi culturel et médiatique, abandon de « l’Amérique du milieu » ou de la « France périphérique », fracture entre gagnants et perdants de la mondialisation: la droitisation du monde est en cours et la gauche est larguée.La droitisation du monde est en cours. Et la gauche est sonnée, larguée, désarçonnée. En plein mea-culpa, plongée dans un exercice de contrition et parfois même d’autoflagellation. Cécité face au déclassement des middle classes, entre-soi culturel et médiatique, abandon de « l’Amérique du milieu » ou de la « France périphérique », fracture entre bobos et prolos, entre gagnants et perdants de la mondialisation : beaucoup de choses ont été dites sur les raisons d’une sidération, les causes d’une débâcle historique.La gauche multiculturaliste, notamment active sur les campus américains, est particulièrement visée. Elle qui a souvent préféré l’identité à l’égalité, le souci des minorités à celui des ouvriers. Elle qui n’a pas compris que le conservatisme est en mouvement. Qu’il avait muté. Qu’il a fait valser les oppositions entre l’ordre et la liberté. Elle qui n’a pas assez réalisé que le conservatisme pouvait entraîner une partie de la jeunesse, à la manière de La Manif pour tous en France. Que les soulèvements ne sont pas tous libertaires, mais également autoritaires. Et qu’un Mai-68 à l’envers se propageait à l’échelle planétaire.

La droitisation du monde est en cours. Et la gauche est sonnée, larguée, désarçonnée. En plein mea-culpa, plongée dans un exercice de contrition et parfois même d’autoflagellation. Cécité face au déclassement des middle classes, entre-soi culturel et médiatique, abandon de « l’Amérique du milieu » ou de la « France périphérique », fracture entre bobos et prolos, entre gagnants et perdants de la mondialisation : beaucoup de choses ont été dites sur les raisons d’une sidération, les causes d’une débâcle historique.

La gauche multiculturaliste, notamment active sur les campus américains, est particulièrement visée. Elle qui a souvent préféré l’identité à l’égalité, le souci des minorités à celui des ouvriers. Elle qui n’a pas compris que le conservatisme est en mouvement. Qu’il avait muté. Qu’il a fait valser les oppositions entre l’ordre et la liberté. Elle qui n’a pas assez réalisé que le conservatisme pouvait entraîner une partie de la jeunesse, à la manière de La Manif pour tous en France. Que les soulèvements ne sont pas tous libertaires, mais également autoritaires. Et qu’un Mai-68 à l’envers se propageait à l’échelle planétaire.

Les propos du philosophe américain Matthew B. Crawford tenus dans la revue Esprit sont particulièrement éclairants à ce sujet (« Les Etats désunisd’Amérique », n° 428, octobre 2016). Professeur à l’université de Virginie mais également réparateur de motos – comme quoi tout est décidément possible aux Etats-Unis, notamment être un intellectuel et rester au contact des classes populaires –

a GlobalSponsorisé 

 

Le Monde
Le mariage gay, promesse de la gauche qui s’est retournée contre Hollande
Le président de la République a tenu son engagement, mais il a fait émerger une vive opposition catholique. Le Monde

 Personne au gouvernement n’a vu venir ce qui est devenu un fait marquant du quinquennat : la résurgence d’un mouvement social, catholique et conservateur décidé à défendre ses valeurs, qui s’est trouvé un héraut en François Fillon, candidat de la droite à l’élection présidentielle de 2017. Dans la foulée, bien d’autres réformes envisagées sont tombées aux oubliettes (adoption, accès aux origines, droits de l’enfant, familles recomposées), ce qui a créé une forte déception à gauche. Tout en ayant remobilisé son opposition, le pouvoir aura donc bien du mal à capitaliser sur l’acquis du mariage pour tous dans son camp, qui lui reproche de ne pas être allé assez loin

 

Délit d’entrave à l’avortement Les réacs à l’attaque

Les députés examinent ce jeudi une proposition de loi visant à pénaliser les sites internet qui cherchent à dissuader les femmes de pratiquer une IVG. Un texte contre lequel s’érigent cathos et élus de droite et d’extrême droite, au nom de la liberté d’expression… Quitte à brandir de faux arguments.

Il s’agirait de «museler» les pro-vie dans une scandaleuse «atteinte à leur liberté d’expression», d’instaurer une «police de l’opinion», «d’emprisonner toute personne proposant des solutions alternatives à l’avortement», de fermer tout site internet dissonant…

Examiné ce jeudi en procédure accélérée à l’Assemblée nationale, le texte prévoit de rendre pénalement répréhensible le fait de diffuser ou de transmettre «par tout moyen, notamment par des moyens de communication au public par voie électronique ou de communication au public en ligne, des allégations, indications ou présentations faussées et de nature à induire intentionnellement en erreur, dans un but dissuasif» sur l’avortement ou à «exercer des pressions psychologiques» sur les femmes s’informant sur une IVG, voire leur entourage.

Pourquoi un nouveau texte ?

Les commandos devant les cliniques, devenus marginaux, ont été remplacés par une nouvelle génération d’anti-IVG, rajeunie, résolument connectée, qui mise désormais sur Internet et les réseaux sociaux pour tenter de faire pression sur les femmes. Beaucoup se présentent comme des sites «d’information» ou de «réinformation»,sans faire état de leur véritable position militante, au risque de manipuler ou de tromper celles qui les consultent

Noms d’oiseaux et suspensions de séance avaient même fait dire à un député socialiste présent que «la campagne de la primaire a ravivé sur le sujet de l’IVG des relents de 1974». Voilà qui promet.

(1) Quelques ressources fiables pour s’informer sur l’IVG et la contraception : le site officiel du gouvernement, ivg.gouv.fr ; celui duPlanning familial, Planning-familial.org ;le numéro vert 0800 08 11 11 (anonyme et gratuit).

 

L'affaire du burkini ? 3 comptes twitter ont suffi pour affoler les médias...et ça marche pour plein de polémiques.Nicolas Vanderbiest est chercheur à l'Université catholique de Louvain et étudie les communautés et les phénomènes d'influence sur Twitter« Sur Twitter, les plus actifs sont les plus réactionnaires » INAGLOBAL.FR

 

Après le Brexit, l'Union européenne n'a pas su apporter de réponse forte aux tentations isolationnistes qui menacent ses fondations

>> Lire : Les Européens se divisent sur la prise en charge des demandeurs d'asile


Les fractures européennes : La montée des nationalismes et de l'euroscepticisme en Europe conduisent à un continent morcelé et fracturé.
Avec Christian Makarian, directeur délégué de la rédaction de l'Express.

 

es nouvelles montre une montée des partis extrémistes de droite se jouant de l'incurie des politique européenne et nationale. Si Hofer gagne cette élection, ce sera une grave alerte donnée aux partis traditionnellement au pouvoir. la situation en Autriche est la même qu'en France: deux partis qui se partagent le pouvoir depuis des décennies et sont totalement essoufflés, pas d'idées neuves, des guéguerres internes permanentes, toujours les mêmes visages, bref condamnés. Le rôle du Président n'est peut-être que protocolaire mais il joue aussi le rôle de gardien de la moralité politique et représente le pays à l'étranger"

Marian Kotleba, un « Führer » slovaque en sa région Président de la Banska Bystrica depuis 2013, le leader néonazi s’en prend aux Roms et aux artistes

2L’extrême droite en tête au premier tour de l’élection présidentielle en Autriche

En Allemagne Les populistes allemands veulent exclure la France de l'Euro Deux responsables de l'AFD, parti populiste de la droite d'Outre-Rhin, plaident ce lundi dans le quotidien Franfurter Allemeine Zeitung pour une zone euro réservée à quelques pays liés à l'Allemagne, sans la France et les autres nations méditerranéennes. e suis avec inquiétude la montée des partis populistes, nationalistes, d'extrême droite et nazis en Europe ( France Compris). Nous vivons une période sombre qui sans faire de parallèle simpliste ressemble a la période ayant précédée la seconde guerre mondiale.

Je pense qu'il faut se préparer et se rassembler en barrière antifa, montrer que nous ne restons pas indifférent face a la montée de l'intolérance A droite toute - YouTube :

MÉRIDIEN D’EUROPE  du lundi au vendredi à 5h06
 

FASCISM INC MULTILINGUAL OFFICIAL

L’israélisation du monde (occidental)

Chronique. Tombant dans le piège tendu par Al-Qaida et l’EI, l’Occident s’est mis à ressembler à Israël : une forteresse assiégée, cherchant des réponses sécuritaires à ses problèmes politiques.LE MONDE |

 

 
 

Celui qui ne bouge pas ne sent pas ses chaînes. Rosa Luxemburg

 

 Il y a donc une mobilisation massive de ces classes sur des mots d’ordre ultra-réactionnaires, avec comme horizon la création d’un front large pour la prise du pouvoir (visible dans les slogans comme dans l’organisation des manifs).

 

 Et d’un autre côté, il y a toutes les forces décrépies de la social-démocratie historique rêvant d’un "troisième tour social" ou d’une "sixième république" (et pourquoi pas la 38° aussi?). Celui ci aura certainement lieu au vu des accords sur le travail, l’éducation ou les retraites passant en ce moment à l’assemblée pour restructurer lourdement l’état français. Mais puisque la social-démocratie n’a absolument rien à proposer, il ne faut rien attendre d’une organisation "par le haut" de mouvements sociaux.

 

C’est ainsi qu’un sondage amalgame les deux tendances contestataires, et leurs revendications bien différentes, donnant l’impression d’une contestation générale du système en place (ce qui est vrai) qui mènerait à un mouvement unifié de protestation (ce qui est délirant). Certains en rêvent… D’autres se préparent à la lutte contre la réaction et à l’effondrement de la social-démocratie. La seule voie viable face à ces deux tendances est ailleurs, c’est l’organisation à la base pour la révolution.

Repris sur Feu de prairie.

 

Conclusion : Les crises sont potentiellement des moments de remise en cause du capitalisme.

 

. Or, c’est bien l’argent mais aussi la marchandise, le travail, la propriété et l’État, qu’il faut attaquer UN PENDU EN PLUS, UN CHOMEUR EN MOINS oto de La Revue Dessinée.

 

Le dessin de la rédaction par Soulcié

1la publication de La Horde

« Comme l'extrême droite réagit-elle au mouvement social qui agite la France autour de la loi El Khomri, et dont on espère qu'il est parti pour durer ? Pour le FN, c'est la faute à l'Europe et aux immigrés, pas aux patrons ; et à part dénoncer les vilains casseurs, rien de neuf sous le soleil. Du côté de l'extrême droite radicale, on s'excite, et on tente d'attaquer les « gauchistes » qui semblent reprendre du poil de la bête. Cependant si le milieu nationaliste « classique » peine, heureusement, à trouver sa place face à la colère sociale, chez les confusionnistes, on se frotte les mains, et on essaye de s'incruster dans le mouvement, mais pour finir par révéler sa véritable nature... »

Pour ceux qui aiment être pris pour des cons... votez FN.. 

Obama met en garde contre la montée générale d'un "nationalisme sommaire"Le président américain Barack Obama a mis en garde aujourd'hui à Athènes contre la montée générale d'un "nationalisme sommaire", après l'élection de Donald Trump ou le Brexit au Royaume-Uni."Nous allons devoir nous prémunir contre la montée d'une sorte de nationalisme sommaire, d'identité ethnique ou de tribalisme construit autour de la notion de nous et eux", a déclaré M. Obama lors d'une conférence de presse avec le premier ministre grec Alexis Tsipras, après avoir évoqué l'élection de M. Trump, le Brexit ou la cheffe d'extrême droite Marine le Pen en France.

Khatia Dekanoidze, une réformiste géorgienne, a démissionné et a aussitôt été remplacée par Vadim Troyan, un proche du ministre de l'Intérieur.

Un an après son arrivée à la tête de la police ukrainienne, Khatia Dekanoidze, 39 ans, a démissionné lundi de son poste en dénonçant la corruption et le blocage des réformes qu'elle avait engagées. En attendant la validation du cabinet des ministres, c'est son adjoint, Vadim Troyan, au profil extrême et inquiétant, qui va prendre la tête de la police, alors que cet ancien commandant du bataillon Azov a autrefois évolué dans la mouvance néonazie.

En Hongrie: raid contre un groupe néonazi ,  La Lettonie aux urnes, un oeil sur l'Ukraine : A voir Ukraine: les masques de la révolution / 2016 : Un reportage de Canal+ sur le Maïdan ukrainien vilipendé par les médias et menacé de déprogrammation — RT en ... : Spécial Investigation - FacebookUkraine: les masques de la révolution :

Les mouvements néonazis derrière les " révolutionnaires ukrainiens" ou comment par facilité ou faiblesse, l'état ukrainien a laissé proférer des groupe armée fasciste qui font la loi. Au delà, sous couvert de lutter contre ce diable de Poutine, les américains et les occidentaux ont fermés les yeux

 Un ancien néonazi est nommé à la tête de la police ukrainienne

Khatia Dekanoidze, une réformiste géorgienne, a démissionné et a aussitôt été remplacée par Vadim Troyan, un proche du ministre de l'Intérieur.

Un an après son arrivée à la tête de la police ukrainienne, Khatia Dekanoidze, 39 ans, a démissionné lundi de son poste en dénonçant la corruption et le blocage des réformes qu'elle avait engagées. En attendant la validation du cabinet des ministres, c'est son adjoint, Vadim Troyan, au profil extrême et inquiétant, qui va prendre la tête de la police, alors que cet ancien commandant du bataillon Azov a autrefois évolué dans la mouvance néonazie.

  Un immense concert néonazi choque la Suisse

Aider les banques ou leur mettre le feu ?Publié le 18/08/2012 à 17:13 par anarchie23 Article "Aider les banques ou leur mettre le feu ?" sur:http://anarchie23.centerblog.net

 

Que pèse réellement l'extrême droite en Europe ? GRAND ANGLE - Lefigaro.fr a compilé les résultats de plus de 250 élections sur ces 15 dernières années. Analyse d'un phénomène électoral à l'échelle continentale.Deux documentaires en ligne avec la fiction de ce film :  [Documentaire] Les Aryens - YouTube

 
  
 La peste brune relève la tète dans cette Grèce en crise terminale. Y a–t-il quelqu’un pour l’arrêter ?...

 Malheureusement, les lendemains des élections du 17 juin trouvent la gauche grecque aussi désemparée devant la menace néonazie qu’elle était avant le 6 mai.  La preuve ? L

Vie et mort de Pavlos Fyssas - extrait de Je lutte donc je suis

 

 n JE LUTTE DONC JE SUIS (version longue)Grèce, année zéro Meurtres néonazis en série - Vidéo Dailymotion : Propagande, haine, meurtre ( a voir sur ARTE TV pendant 7 jours) (Allemagne, 2012, 60mn) MDR 

 

Le calme de se village est trompeur. 

Le fascisme italien en couleurs ( part 1/6, part 2/6, part 3/6, part 4/6, part 5/6, part 6/6) - Vidéo Dailymotion

Le fascisme italien (Conquête du pouvoir 1918-1922) part 1/3, part 2/3, part 3/3

Le fascisme italien en couleurs (1918-1945) en deux temps :
- La conquête du pouvoir : 1918 - 1922
- Le fascisme italien au pouvoir : 1922/1945

Le fascisme italien (Le pouvoir 1922/1945) part 1/3 , part 2/3, part 3/3- Vidéo Dailymotion

explication des raisons et du danger fasciste:

... 1° Raison économique. Elle est assez nette et généralement bien comprise. En quelques mots la voici : Le capitalisme privé (dont la base économique est la libre concurrence des appétits pour le maximum de profits, et dont l'expression politique est la démocratie bourgeoise) est en pleine décomposition, en pleine faillite. Violemment attaqué par tous ses ennemis, de plus en plus nombreux, il s'écroule dans la boue, dans le crime, dans l'impuissance. Les guerres, la crise, les armées de chômeurs, la misère des masses, face à l'abondance des richesses matérielles et à la possibilité illimitée de les augmenter encore, démontrent cette impuissance du capitalisme privé à résoudre les problèmes économiques de l'époque. D'une façon de plus en plus générale, on est, aujourd'hui, conscient de son agonie, de sa mort imminente. Alors instinctivement ou sciemment, on pense à lui substituer un capitalisme nouveau modèle, dans l'espoir que ce dernier pourra «sauver le monde». On pense — une fois de plus dans l'histoire humaine — à la haute mission d'un État fort, tout-puissant, à base dictatoriale. On pense à un capitalisme d'État, dirigé par une dictature «au-dessus des intérêts privés». Telle est la nouvelle orientation du capitalisme qui alimente le mouvement fasciste économiquement.

2° Raison sociale. Elle est aussi très nette et, généralement, bien comprise. La faillite du capitalisme privé, avec toutes ses conséquences effroyables, crée une situation nettement révolutionnaire. Les masses, de plus en plus malheureuses, s'agitent. Les courants révolutionnaires gagnent du terrain. Les travailleurs organisés se préparent, de plus en plus activement, à combattre le système qui les écrase au profit de bandes de malfaiteurs. La classe ouvrière, librement et combativement organisée (politiquement, syndicalement, idéologiquement) devient de plus en plus gênante, de plus en plus menaçante pour les classes possédantes.

Ces dernières se rendent compte de leur situation précaire. Elles ont peur. Alors, instinctivement ou sciemment, elles cherchent le salut. Elles s'efforcent de maintenir, à tout prix, leur situation privilégiée, basée sur l'exploitation des masses laborieuses. Il importe surtout que ces dernières restent un troupeau exploité, salarié, tendu par les maîtres.

S'il est impossible de maintenir le mode d'exploitation actuel, il faudra changer le mode (ce qui n'est pas grave), pourvu que le fond reste. Les maîtres d'aujourd'hui pourront rester tels s'ils acceptent de devenir membres d'un vaste appareil dirigeant, économique, social et politique, essentiellement étatiste. Or, pour réaliser cette nouvelle structure sociale, il faut disposer, avant tout, d'un État omnipotent, mené par un homme fort, un homme à poigne, un dictateur, un Mussolini, un Hitler ! Telle est la nouvelle orientation du capitalisme qui alimente le fascisme socialement.

3° Raison psychologique (ou idéologique). La raison fondamentale des succès fascistes et de l'impuissance des forces émancipatrices est, à mon avis, l'idée néfaste de la dictature. Je dirai même plus. Il existe une idée répandue à un tel point qu'elle est devenue presque un axiome. Des millions et des millions d'hommes s'étonneraient, aujourd'hui encore, si on la mettait en doute. Mieux encore : bon nombre d'anarchistes et de syndicalistes ne la tiendraient pas, eux non plus, pour suspecte. Pour ma part, je la considère comme foncièrement fausse. Or, toute idée fausse acceptée comme juste est un grand danger pour la cause qu'elle touche. L'idée en question est celle-ci : Pour gagner dans la lutte et conquérir leur émancipation, les masses travailleuses doivent être guidées, conduites par une «élite», par une «minorité éclairée», par des hommes «conscients» et supérieurs au niveau de cette masse.

Qu'une pareille théorie, — qui, pour moi, n'est qu'une expression adoucie de l'idée de dictature car, en fait, elle enlève aux masses toute liberté d'action et d'initiative — , qu'une pareille théorie soit préconisée par des exploiteurs, rien d'étonnant. Pour être exploitées, les masses doivent être menées et soumises comme un troupeau. Mais qu'une telle idée soit ancrée dans l'esprit de ceux qui se prétendent émancipateurs et révolutionnaires, c'est un des phénomènes les plus étranges de l'histoire. Car — ceci me paraît évident, — pour ne plus être exploitées, les masses ne doivent plus être menées. Tout au contraire: les masses travailleuses arriveront à se débarrasser de toute exploitation seulement lorsqu'elles auront trouver le moyen de se débarrasser de toute tutelle, d'agir par elles-mêmes, de leur propre initiative, pour leurs propres intérêts, à l'aide et au sein de leurs propres et véritables organismes de classe.

...
Ainsi, je conçois le fascisme d'une façon vaste. Pour moi, tout courant d'idée qui admet la dictature — franche ou estompée, «droite» ou «gauche» — est au fond, objectivement et essentiellement, fasciste. Pour moi, le fascisme est surtout l'idée de mener les masses par une «minorité», par un parti politique, par un dictateur. Le fascisme, au point de vue psychologique et idéologique, est l'idée de la dictature. Tant que cette idée est émise, propagée, appliquée par les classes possédantes, on la comprend. Mais quand la même idée est saisie et mise en pratique par des idéologues de la classe laborieuse comme le moyen de son émancipation, on doit considérer ce fait comme une aberration funeste, comme une singerie aveugle et stupide, comme un égarement périlleux. Car étant essentiellement fasciste, cette idée, appliquée, mène fatalement à une organisation sociale foncièrement fasciste.

VOLINEAfficher la suite

 
Bienvenu sur la Horde TV ! Tout nouveau, tout chaud, voici notre JT antifa décalé qui a pour vocation de mettre en avant les principales actualités de ces dernières semaines. Il s'agit là du premier numéro qui est consacré à l'actualité du mois de…
LAHORDE.SAMIZDAT.NET

 
LAHORDE.SAMIZDAT.NET
http://lahorde.samizdat.net/2016/04/07/video-la-horde-tv-1/
 

 

 

 Vive l'anarchie! CNT AIT FAI IFA,anarchisme,les anarchistes : et le rapprochement avec les combats d'aujourd'hui :

 

 nsource : hensozu, anarkia : Citizen khane : Tous égaux !hensozu, anarkia :anarkia , l’indigné révolté , citoyenactif, Capitalisme et crise… – citizen Khane, hensozu, anarkia : mis sur Facebook : 

 Dailymotion

 

Article "Aider les banques ou leur mettre le feu ?" sur:
http://anarchie23.centerblog.net

: Foi d’anar – Maurice Joyeux –,

 Vive l'anarchie! CNT AIT FAI IFA,anarchisme,les anarchistes : et le rapprochement avec les combats d'aujourd'hui :https://www.facebook.com/clubactionpicardie/posts/8725558...Photo de CAP club action Picardie.

n

Loi d’amnistie des syndicalistes - ZEC plus Ultra : CGT Val-de-MarneContre les politiques d'austérité, Le Grand Bond en ArrièreManifestation monstre à Madrid contre la politique d'austérité du gouvernementPourquoi parler de crise ? Je vous transmets le texte, cela peut servir de groupe de réflexion : Roms : pratiques fascisantes de la gendarmerie , Combat Monsanto - Pour que le monde de Monsanto ne devienne jamais le nôtre Portugal: plus de 100 000 personnes contre la rigeur

un lien via Eric Winocq.

8 militants du syndicat CGT Energie Paris MIS EN EXAMEN ! :: Site officiel de la FNME

À lire sur Le Post


pour une véritable sécurisation de l'emploi et des salariés, pour l'amnistie sociale !

Taux de chômage en Europe - l'Indigné, la vidéosurveillance, clients, profits, immigration, entreprises, sans-papiers, étrangers, expulsion, g4s, sécurité privée, expulsions, une aubaine, alian bauer, l'idéologie sécuritaire, les marchands de la peur, manuel valls, roms, police, répression, banlieue, france, sécurité privée

 

FERMONS LA TRABOULE !!

 Collectif Vigilance 69 contre l’extrême-droite : http://collectifvigilance69.over-blog.com/

 

n

 

 
Attention a ces personnes
 
 l'action des identitaires à Poitiers // Communiqué de Presse Communiqué de presse du CV69. Isabelle Firanczuk a partagé une photo de VeryFriendly.fr.Sur l’action médiatique des identitaires à Poitiers

Riposte laïque des classiques libéraux de France

MARINE LE PEN sauve la France !! 9 978 membres ...

Les Amis de Nicolas SARKOZY [OFFICIEL]

Souverainisme et recomposition politique - Enkolo

“Il y a un risque potentiel de dérive terroriste au sein de l'extrême droite”
"Ce «risque» (ou plus précisément : opportunité) existera toujours, vu que nombreux sont celles et ceux qui sont persuadés que ce sera une nécessité (cf : M14) " :, à l'image d'une partie des indignés, souvant complaisant avec le confusionisme 
 
PROTOCOLE « DEVENIR FASCISTE, AVEC LA CONFUSION, C'EST POSSIBLE ! » - l'indigné révolté

La peste brune relève la tète dans cette Grèce en crise terminale. Y a–t-il quelqu’un pour l’arrêter ?29 juin 2012 par Yorgos Mitralias printer printer text

 

Athènes, 28 juin 2012


 
Qui est Clément Cornette? - citoyenactif
Le Fn, une Arnaque Pour Mous Du Bulbe et post 

La MarineCréé le mardi 25 août 2015 12

Florian Philippot et l'immigration en Australie - Désintox - ARTE


Demande de fermeture définitive du local "La Taverne de Thor" de Laure HEBRARD


Le mouvement de Laurent Ozon et ses racailles menacent France Terre d'Asile
Publié le10 août 201510 août 2015Catégoriespolitique française
 
Blog de Caroline Forest : 
Caroline Fourest | Blog de Caroline Fourest : Editos ...

A voir : Les haineux - YouTube , La tentation islamophobe Complément d'enquête : Mains brunes sur la ville, Marine se fait couler un bain , Looking for Europe , Le fascisme rouge,

Islam, Antéchrist et jambon beurre: voyage au coeur de la machineles complotistes ( théorie...

PROTOCOLE « DEVENIR FASCISTE, AVEC LA CONFUSION, C'EST POSSIBLE ! » - l’indigné révolté

1919-1939 : la drôle de paix , Philippe Pétain,la servitude moderne , Coup d'Etat au Paraguay , Maurice le vaut bien ! , Quel leçon tiré de la crise? , 39-40, la guerre des images , L'art D'ignorer les Pauvres , Je vais vous faire peur... , le capitalisme croule sous le poids de ses contradictions , risque systémique et capital fictif , Crise financière ce que le public devrait savoir

Et si Karl Marx avait raison ?

Un autre futur : l' Espagne en rouge et noir

 

Youtube finance les néonazis

D’après Le Point, des groupes extrémistes utilisent le site de partage pour rallier de nouveaux adeptes. La pub diffusée sur leurs vidéos serait un bon moyen pour les financer. La faute de Google ?

Les films et documentaire sur la thématique

 

Romper Stomper Part 1 - YouTube

 

 ROMPER STOMPER ( durée 1h 32 min)

 

 This Is England - YouTube

Skin or die (doc) 1 - Vidéo Dailymotion, partie 2, partie 3 , part 4 , part 5, part 6 ,

 Made in Britain

 Pariah :part 1 , Part 2 , Part 3 , Part 4 , Part 5 , ) , Part 6 , Part 7 ,

Danny Balint : [EXTRAITS] 1 ( 16 min), [EXTRAITS] 2 ( 11 min) ,

Groupes e et sites de musique à découvrir
Racisme d'Etat - Kolibri (feat Lo-Bhale Bacce) , ANTIFA ,
Sur le racisme :  L'extrême droite : mieux la connaître pour mieux la combattre ! :

L'(in)sécurité : 
 Tueries de Toulouse et Montauban : « l'Oslo » de la France , Tarnac : quand la répression s'appelle anti-terrorisme

White terror - Droite extrême : White Terror ( documentaire)

Le reporter de l extrême Les hooligans de Pologne : Ross Kemp ~~ Le reporter de l'extrême Les gangs de Moscou (Crime) [N°10 :  Reportage sur les gangs de Moscou dans l'émission le reporter de l'extrême [Direct 8]

Projection de “Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon

racismes - citizen khanedocumentaires - citizen khane

 

LE CRIMINEL, C'EST L'ÉLECTEUR ! Créé le dimanche 04 décembre 2016
Que pèse réellement l'extrême droite en Europe ?

19/07/2014

Au nom du Temple

Chèr – e-s camarades

 

Le leader de la droite religieuse a fait voter un projet de loi visant à «régulariser» les colonies sauvages, contre l'avis de Nétanyahou.Naftali Bennett répète volontiers qu'il est essentiel, en politique comme dans les affaires, de savoir saisir les occasions lorsqu'elles se présentent. Cet ex-capitaine de start-up, reconverti en chef de file de la droite religieuse israélienne, a montré l'exemple en faisant adopter dimanche soir, contre l'avis de Benyamin Nétanyahou

 


Au nom du Temple: Le sionisme religieux contre la paix - YouTube
 

 


 Ce documentaire est réalisé par Charles Enderlin, correspondant de France 2 en Israël. Ce dernier livre un documentaire nécessaire pour comprendre ce qui s'y passe aujourd'hui autour du mont du Temple à Jérusalem, le sionisme et le le rêve messianique juif...
 
Plongeant ses sources dans la haute antiquité biblique, le fondamentalisme messianique juif a pris son essor en juin 1967, après la conquête de la Cisjordanie et, surtout, du Haram Al-Sharif, le troisième lieu saint de l'Islam - là où se trouvent aussi les ruines du Temple d'Hérode, là où le patriarche Abraham avait prétendu sacrifier son fils Isaac.Convaincus que le monde est entré dans l'ère eschatologique, les militants de ce mouvement religieux, allié à la droite nationaliste, s'opposent à toute concession territoriale, et a fortiori à la création d'un Etat palestinien souverain et indépendant. Les idéaux, la politique, les principes qui avaient inspiré le sionisme des origines, libéral et pragmatique, ont été, à mesure que progressait la pénétration du fondamentalisme juif dans la société israélienne, de plus en plus marginalisés.Dans ce nouveau document d'enquête, Charles Enderlin décrit la lente diffusion de l'idée messianique et son corollaire, le développement de la colonisation juive en Cisjordanie, qui rend impossible toute solution à deux Etats. Un nouvel Israël est-il en train de naître, menant le Proche-Orient à un point de non-retour ?Charles Enderlin est le correspondant permanent de France 2 à Jérusalem depuis 1981.
 

L'ancien président du Parlement israélien, Avraham Burg, voix isolée, le dit dans nos colonnes : la force militaire n'est pas une solution. Burg n'est pas atteint d'une crise d'angélisme irresponsable. Il sait qu'après le Hamas viendra le djihadisme, nourri d'une violence qui va continuer à entretenir le désir de vengeance.

 

Discrète visite du FNJ à la manif pour Clément 9 juin 2014 11  Imprimer ce billetKelly B., le 7 juin 2014, en marge de la manifestation antifasciste en hommage à Clément.

Samedi 7 juin, à la manif en hommage à notre camarade Clément, nous avons eu la surprise d’apercevoir Kelly B., une des « égéries » du nouveau Front National de la Jeunesse (FNJ), la structure jeune du parti de Marine Le Pen. De manière fort téméraire, puisque bien loin de ses quartiers habituels, elle osa s’aventurer en cette terre lointaine et hostile qu’est le XXe, populaire et antifa. Accompagnée par un de ses amis du Front[1], elle n’a guère eu l’occasion de se faire le grand frisson en s’approchant des grands méchants antifas, puisque rapidement repérée, elle préféra tourner les talons pour se réfugier au plus vite derrière les gendarmes mobiles ! Si l’on s’intéresse à elle, c’est que cette Kelly est une parfaite illustration du nouveau visage « jeune » que tente de se donner le FN et de l’hypocrisie qui l’accompagne, car quand on gratte le vernis bleu marine, ça vire vite au brun…

Le Front national mise sur les jeunes - YouTube :  

Dans le contexte actuel d'agression israélienne sur Gaza, de manifestations à Paris interdites, de militantEs solidaires de la cause palestinienne arrêtéEs alors que des fachos de divers groupes instrumentalisent la solidarité internationale avec le peuple palestinien pour mener leur combat antisémite, le CAPAB se réunit en AGdemain soir. Il discutera notamment (anti)sionisme et (anti)fascisme et des actions à mener.Si vous désirez en savoir plus sur notre position, rendez-vous sur : http://capab.samizdat.net/extreme-droite-et-sionisme-intr... 

 

INTRODUCTION DU CAPAB :

Cette intervention s’est effectuée suite à un exposé sur l’histoire du sionisme par l’UJFP, et précédant une présentation de Génération Palestine et de Quartiers Libres sur les faux-amis de la Palestine que représentent Soral et son mouvement d’extrême-droite antisémite Egalité & Réconciliation et sur les réelles campagnes de solidarité avec le peuple palestinien que nous avons à mener.

 

Extrême-droite et sionisme : une alliance contre-nature ?

 

Ce titre peut surprendre. L’extrême-droite européenne est très liée par ses origines au fascisme, au nazisme et à ses variantes nationales, qui ont commis un génocide de plusieurs millions de juif-ve-s lors de la Seconde guerre mondiale. Et le motif officiel de la création l’Etat d’Israël était d’offrir un refuge pour les survivant-e-s. Si des organisations sionistes ont déjà traité avec des nazis dans les années 30, on ne peut pas vraiment parler d’alliance. Il s’agissait plutôt de trouver une solution séparée, à l’image des rencontres entre les états-majors du Ku Klux Klan et de la Nation of Islam aux Etats-Unis dans les années 50 en vue de la création d’un Etat séparé pour la communauté africaine-américaine sur le sol américain.

Pourquoi des partis israéliens, même d’extrême-droite, noueraient des alliances avec leurs anciens ennemis mortels ? Si le sionisme n’est pas un fascisme, il est néanmoins fondamentalement raciste et colonialiste. Et certaines passerelles idéologiques et pratiques peuvent être tissées entre sionisme et fascisme.

  1. A)     Alliances au sommet

1)     L’extrême-droite israélienne, un modèle pour les fascistes ?

 

 

 En perte de vitesse, il émigre en 1971 dans l’Etat d’Israël. Il y défend, à travers de violentes provocations, l’expulsion de tous les Palestinien-ne-s (réduit-e-s au terme d’ « arabes », déqualifiant la revendication nationale palestinienne) vers les pays arabes voisins. En 1973, il se lance dans le jeu politique institutionnel et fonde le parti Kach pour lequel il sera député en 1981. A partir de 1985, le parti ne peut plus se présenter aux élections car étant considéré comme raciste (il multiplie les appels aux meurtres d’arabes, dénonce les mariages mixtes entre juif-ve-s et non-juif-ve-s) et il est déclaré organisation terroriste par l’Etat d’Israël, puis par les Etats-Unis, le Canada et l’Union européenne en 1994, après qu’un de ses membres, réagissant aux accords d’Oslo, ait massacré 29 palestiniens qui priaient dans le tombeau des Patriarches d’Hébron.

 

On peut se dire que le courant de Kahane est très minoritaire. Pourtant, un ancien membre du parti Kach, Avigdor Lieberman, chef du parti d’extrême-droite Israël Beiteinou, est l’actuel ministre des Affaires étrangères du gouvernement de droite dure dirigé par le Likoud. Une autre formation d’extrême-droite sioniste ultrareligieuse, le Foyer Juif, représente la quatrième force politique du pays aux élections législatives de 2013.

 

Extrait 1 : camp d’entrainement Meir Kahane

 

 

 

 

 

Extrait 2 : visite extrême-droite européenne dans l’Etat d’Israël

 

 

3)     Quelle politique pour le Front national ?

Créé en partie par d’anciens collabos de la Seconde Guerre mondiale et présidé par Jean-Marie Le Pen (qui parlait d’un «détail de l’Histoire » concernant les chambres à gaz ou encore en parlant du ministre Michel Durafour faisait la « blague » «Durafour crématoire »), le FN est foncièrement antisémite depuis sa création. Pourtant, il compte aussi dans ses rangs dès le début de fervents défenseurs du sionisme et d’Israël, voyant dans cet Etat un bastion de l’Occident contre le communisme et les Arabes. De plus, les partisans de l’Algérie française reçoivent divers soutiens depuis Israël (entre colonialistes on se comprend). De premières tentatives de rapprochement ont lieu dans les années 1980. Deux députés FN se rendent alors dans l’Etat d’Israël pour tenter d’établir des liens avec l’aile droite du Likoud, puis JMLP rencontre en 1987 à New York des dirigeants juifs américains ( ....) 

 

Extrait 4 : MLP et le tournant sioniste

 

Extrait 5 : EDL et sionisme

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

 

 

LES COLONS (1/2)


En allant à la rencontre des pionniers comme des jeunes générations, le documentaire de Shimon Dotan analyse les fondements idéologiques et religieux d'une communauté de plus en plus nombreuse, qui compromet tout espoir de paix entre Israël et les Palestiniens. Vous trouverez dans ce dossier deux extraits du documentaire "Les Colons", une interview du réalisateur Shimon Dotan et une animation qui montre l'évolution du tracé des frontières israéliennes en même temps que la prolifération des colonies implantées dans les territoires détenus, notamment en Cisjordanie.


La prophétie


mardi 27 septembre à 20h55 (51 min)

Une exploration en profondeur de l'histoire des communautés de colons, qui exercent une influence déterminante et controversée sur le futur d'Israël. Premier volet : la prophétie. En 1967, la victoire d'Israël lors de la guerre des Six Jours et sa mainmise sur Jérusalem-Est et la Cisjordanie offrent de nouvelles perspectives à ceux qui rêvent de retrouver la "Judée-Samarie" biblique.
 
Les colons (1/2) - bande-annonce - ARTE - YouTube 
Les colons (1/2) - ARTE La prophétie (27/09/2016), 1. La prophétie
Les colons (2/2) - ARTE - YouTube

 

 

 

Passez votre souris sur les icônes représentant les différentes composantes de l'extrême-droite israélienne pour en découvrir les détails :

Les images de plus en plus inquiétante d’un conflit de grande ampleur entre Israël et le Hamas, et les victimes civiles surtout dans la Bande de Gaza m’ont révolté et m’ont amené a aller à des rassemblements contre la politique d’Israël. Je ne suis partisans d’aucun des deux camps car nous sommes dans une situation de guerre larvée depuis 50 ans ou les différents acteurs ne sont pas tout reproche ( OLP, Fatah, Hamas, Likoud,….) mais ou les violences faites a des populations civiles m’ont toujours révolté. Plus généralement, l’injustice et la souffrance des peuples, ou qu’elle soit m’a toujours révolté.

 

Lors du rassemblement qui a « dégénéré » devant la synagogue rue de la Roquette, et que les médias français, pour ne pas les cités – mais je les cites comme même : Libération, le Monde, le Figaro – reprenant les chiffres de la préfecture de police avait indiqué que les violences  provenaient d’un groupe de militants pro palestinien permettant de justifier l’interdiction de la manifestation de samedi. Mais ce qu’ils ont omis de dire, c’est que cette violence est dû principalement aux forces de l’ordre et à des militants ( de la LDJ – mouvement d’extrême droite juive) qui se cachait derrière les CRS et faisait le jeux de la confrontation . Cela a été confirmé au rassemblement des Invalide lorsqu’un mouvement juif en désaccord avec la politique Israélienne a pris la parole. Il a par ailleurs été applaudi comme d’autre intervenant.

 

J’ai décidé de me rendre a la manifestation non autorisé samedi, car depuis maintenant plusieurs semaines je suis de plus en plus en désaccord avec la politique avec le développement du conflit au Proche orient et comment de la guerre disproportionnée entre Israël et le Hamas. J’ai donc voulu venir en observateur et voir si j’allais m’engagé d’avantage dans les rassemblements et manifestations selon si je me reconnaissais dans les revendications (pas d’acte antisémites ou de mouvements provocateurs type Egalité et Réconciliation d’Alain Bonnet Soral ou celui de Dieudonné ou de leurs proche) dont l’antisémitisme et le conflit au Proche Orient sont leur font de commerce.

Je n’en ai pas vu, cela a dû être anticipé par les manifestants.

 

L’interdiction de la manifestation par la préfecture sur ordre du gouvernement m’a boosté pour y aller. On interdit une manifestation, demain on peut les interdire toute. C’est la porte ouverte aux dérives sécuritaires et aux libertés individuelles et collectives. Lorsque que j’y suis allé, j’ai du me rabattre sur Gare du Nord, puisque l’on m’avait signalé que la station Barbes était fermé et que l’on devait faire un grand détour pour y parvenir.

 

Je n’ai pas été le seul, un rassemblement s’est formé devant la gare. Nous devions être environ 200 personnes. Les gendarmes mobiles et CRS n’ont pas parvenu à isoler les manifestants en les encerclant complètement. Le flux des touristes sortant et rentrant dans la gare leur a empêché de faire un maillage serré. J’ai pu ainsi rentré et sortir sans difficulté.

 

A un moment donné, j’ai senti que les forces de l’ordre avait gazé, à l’odeur caractéristique qui s’est répandue. J’ai quitté a 5 heure 20 le rassemblement, car je comptais me rendre ailleurs et je n’ai donc pas participé à la manifestation ensuite.  Des violences ont éclaté par la suite et il est difficile en l’état actuel ( je dois me renseigner auprès d’amis sur place)

 

Ce que je peux dire, aux vu des expériences similaires, c’est que les provocations policières sont faites de telle façon que les médias les reprennent sans analyser les informations. C’est en tout cas ce qu’espère le gouvernement. Ainsi il y a deux ans, après les manifestations contre la réforme de la retraite, j’ai décidé lors d’un appel a me rendre aux Havre, dans un contre sommet a celui qui se tenait a Deauville du G8 –G20, j’ai pu déjà constater cette même politique mise en place. Le maire du Havre, un proche de l’UMP avait donné l’ordre de fermer boutique aux nom de risque que représenté les militants altermondialistes afin de faire monter la colère auprès des commerçants et de les isolés des militants. Malgré les nombreuses provocations et l’encerclement du camp autogéré, ainsi que la politique d’encerclement ( maillage policier, volonté d’arrestation, entrave a des musiciens havrais de se rendre sur place), cette politique s’est révélé contre productive. Il y a eu des «  violences «  légitime a mon sens avec des jets de pierre contre les forces de l’ordre lors de l’encerclement pour arrêter, mais cette politique a couté très chère en terme d'image ( manque a gagner pour les commerçant et le cout du déploiment disproportionné) à la ville et s’est révélé contre productive.

Ces mêmes politiques sont appliquées à Notre Dame des landes, No Tav….etc.

 

Pour en revenir à la manifestation de samedi, les mêmes provocations ont entrainé les mêmes conséquences. Les bavures, l’injustice, les bombardements indiscriminés seront les causes d’une déstabilisation générale de la région avec le conflit aux proches orients (Syrie, Irak, Palestine – Israel, Egypte) et dans le Sahel. Nous voyons qu’un arc de crise se dessine allant de l’Afrique de l’ouest jusqu’en Afghanistan, voir jusqu’en Chine. Pour l’instant, les révolutions arabes ont été un échec, les dictatures sont toujours en place ( Bachar Al Assad en Syrie), de nouvelle apparaissent en Egypte ( d’abord le gouvernement Morsi, puis un régime autoritaire militaire  avec le général Al Sissi) et enfin dans ces conflits géopolitique ( Iran, Arabie Saoudite, Russie, OTAN, Israel….) la montée des violences confessionnelles et de l’Etat Islamique cf voir le dessous des cartes.

 

 

 Le discours qui reviens régulièrement en autre est l'admiration devant Israël par un certains nombres de politiciens l, après les attentats du 13 novembre 2015, par sa lutte antiterroristes depuis 30 ans en lui copiant ses méthodes sécuritaires, comme la volonté de mettre des hommes en civil armé dans les avions. C'est oublié que le système israéliens est dans l'impasse politique, économique et sociétale. La crise de représentativité, le manque d'avenir des palestiniens dans un états indépendants a entraîné la multiplication des attaques individuels et isolés aux couteaux, a la voiture béliers et aux armes a feu. Dernière en date : Deux personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées lorsqu'un individu a ouvert le feu pour des raisons inconnues dans un bar du centre de Tel-Aviv ce vendredi après-midi, a indiqué la police.Cette réaction est donc un geste de désespoir de cette population qui ne croient plus en la promesse de leurs hommes politiques. En Israel, l'insécurité, la présence aux gouvernements a entrainer maintenant depuis 3 mandats la présences aux gouvernements des nationalistes, des juifs orthodoxes et des représentants des colons. Ainsi dernière nouvelle en date : "Jérusalem: 2000 employés municipaux licenciés" La municipalité de Jérusalem, confrontée à une crise financière endémique aggravée par les attaques palestiniennes de ces derniers mois, va supprimer plus de 2.000 emplois municipaux, selon un communiqué reçu vendredi.
 
Cette décision prise jeudi intervient alors que le maire Nir Barkat est engagé dans un bras de fer avec le ministère des Finances depuis plusieurs mois pour obtenir des rallonges budgétaires.

 

En savoir plus sur la montée du polulisme en Europe

 

 

 

Nous sommes dans des heures sombres que ce soit dans le monde arabe avec la montée de l'obscurantisme, des appels aux djiad, le développement des conflits communautaires, confessionnelles, le peu d'ouvertures vers des perspectives politiques crédibles pour un monde meilleur qu'en Europe avec la montée des extrméistes ( extrême droite principalment). Le nombre de réfugiés a explosé, ainsi que ses conséquences ( précarité, dispartion de liens sociaux, précarisation des femmes et des enfants, destabilisation des identités.... La liste est longue)

 

 N’oublions pas que nous savons comment une guerre, nous ne savons pas comment elle finie…. Voulons nous cautionner des milliers, voir millions de morts, d’injustices, de précarité….. Nous devons nous mobiliser pour que cela n’arrive pas .

 


Un autre Israël est possible
Le lundi 9 avril 2012
Chronique, Daniel Mermet, Un autre Israël est possible, Kenny Arkana, Un autre monde est possible,

Conversation avec Dominique Vidal à Paris et Michel Warschawski à Jérusalem autour de leur nouveau livre "Un autre Israël est possible".

Espoir et inquiétude tout en célébrant la Pâque juive.

Entretien de Daniel Mermet.

Programmation musicale :

________________________________________
Livre :

"Un autre Israël est possible - vingt porteurs d’alternatives", de Dominique Vidal et Michel Warschawski (Editions de l’Atelier, 2012)

Si nous ne sommes internationalistes, solidaire, pour un monde meilleure  Une artiste a découvrir : kenny Arkana Voir le reportage ici ( sur Google-) :

 

 

A lire :

A Gaza, le cycle des guerres et de la haine LE MONDE | 18.07.2014 Edito du « Monde ». Israël a tort d'imaginer que sa sécurité sera assurée par un surcroît d'opérations militaires à Gaza.

EN DIRECT. Gaza: Seize Palestiniens retrouvés dans les décombres... Israël dément l'enlèvement d'un de ses soldats...

 

Syrie: 270 personnes tuées par les djihadistes Par AFP 

Phèdre Maria CASARES 1958 TNP  

Le Dessous des Cartes :

Conflits 2030, les lieux [Partie 2 

Le scénario de la 3e Guerre Mondiale a déjà été écrit depuis 2009. partie 1

Racisme - Le Monde diplomatique :

 Nouveaux visages des extrêmes droites

« Manière de voir » n° 134 — Avril - mai 2014

Trente ans de manifestations antiracistes, de pétitions indignées, de pamphlets assassins, de mobilisations morales n’auront rien empêché. Les droites extrêmes ont toujours pignon sur rue, notamment en Europe. Trente ans d’échec qui mériteraient, à tout le moins, que l’on s’interrogeât sur le diagnostic et, pourquoi pas, sur les éventuels remèdes.

 

Des partis dopés par la faillite des formations traditionnelles : Extrêmes droites mutantes en Europe

 

USA: mobilisation d'anti-immigrants à Murrieta

Par Lefigaro.fr avec AFP

 

Populisme, l'Europe en danger  (82 min)

Populisme l'Europe en danger (1/2) - Vidéo Dailymotion, POPULISME, L'EUROPE EN DANGER - Arte 2014 - YouTube, Populisme, l'Europe en danger - YouTube, Populisme, l'Europe en danger | ARTE

 

 Grèce, année zéro sur Arte 01/07/2014 - YouTube :

 

La Confrérie, enquête sur les Frères musulmans : citoyen actif : Deux Egypte face a face : : Altermonde, Blog de Nico Citoyenactif sur Netlog

Irak : l'Iran s'en mèle - altermonde

Source de Conflit - Citizen Khane

le tourbillon jihadiste : Citoyenactif

Au nom du TempleCréé le lundi 15 août 2016

A la rencontre des militants du Front National sur TV28. - YouTube : 

"Marine Le Pen, l'héritière" ou la désinformation par Caroline Fourest

Le Front National a 30 ans :

Supports vidéos :

 

Vidéo 1 : Sur la LDJ : http://www.youtube.com/watch?v=91nyzW4nEe8

 

Extrait 1 : 4:58-5:31 : camp d’entrainement Meir Kahane

 

Vidéo 2 : La déferlante anti-islam : http://www.dailymotion.com/video/xp018z_la-deferlante-anti-islam-enquete-sur-la-nouvelle-extreme-droite-special-investigation-stop-a-toutes_news

 

Extrait 2 : 31:25-33:54 : visite extrême-droite européenne dans l’Etat d’Israël

 

Extrait 3 : 37:14-38:00 : théoricien sioniste alliances contre-nature

 

Extrait 4 : 46:56-48:38 : MLP et le tournant sioniste

 

Extrait 5 : 00:47-1:40 : EDL et sionisme

A lire aussi : Israël, attaque, la bande de gaza, Cisjordanie, Palestine, conflit, moyen orient, les raisons de la colère, intifada, haine décomplexée, extrême droite, colons, religion, nationalisme, benjamin Netanyahu, middle east, conflit israélo-palestinien, Proche-Orient , la confrérie, enquête, les frères musulmans

l'eiil, irak, syrie, , géopolitique, guerre civile, gaire sainte, al-qaida, aymen zawahiri, abou bakr al-baghdadi, califat, calife, djihad, djihad irak, djihadisme, eiil, etat islamique, guerre irak, international, actualités , le moyen-orient, le tourbillon jihadiste, l’etat islamique en irak et au levant, eiil, , géopolitiques, djihadistes, irak, syrie, moyen orient, middle east, anti-terror law, le hezbollah , irak, tensions religieuses, géopolitiquedjihadiste d'al-qaida, l'etat islamique en irak et au levant, eiil, abou bakr al-baghdadi, le régime de Saddam Hussein

 

 

 

28/06/2014

L'Irak, EI et la géopolitique ?

n

Cher lecteur,Bonjour !

  Marc Robine - Le Déserteur (Version non censurée

Daech, naissance d'un Etat terroriste - 04/02/2015 - YouTube

 

 

 

 

 

et plus la Divinité devient grande, plus l’humanité devient misérable. Voilà l’histoire de toutes les religions ;
voilà l’effet de toutes les inspirations et de toutes les législations divines.Le nom de Dieu est la terrible massue historique avec laquelle les hommes divinement inspirés ont abattu la liberté, la dignité, la raison et la prospérité des hommes....Le nom de Dieu est la terrible massue historique avec laquelle les hommes divinement inspirés ont abattu la liberté, la dignité, la raison et la prospérité des hommes.Bakounine  http://fr.wikisource.org/wiki/Bandit!Flores Magon

 

Né des braises non éteintes de l'occupation américaine en Irak, proliférant sur les décombres du conflit syrien, Daech contrôle désormais un territoire grand comme la moitié de la France, sur lequel vivent quelque dix millions d'habitants. Contrairement à son aîné al-Qaida, dont la stratégie était d'emblée de porter le fer contre le grand Satan américain et ses affidés, la priorité affirmée de Daech, depuis le mitan des années 2000, est de construire un Etat. Comment s'est-il structuré ? Comment est-il parvenu à s'émanciper de tout financement extérieur ? Quelles sont ses visées expansionnistes ?

Sur la piste du terrorisme islamique

1 - La Confrérie, enquête sur les Frères musulmans

Née en 1928 dans le contexte d'un retour au fondamentalisme religieux et du combat armé contre l'occupation occidentale, la Confrérie des Frères musulmans a développé une idéologie rigoriste. Longtemps traqués par les régimes dictatoriaux, laïcs ou nationalistes arabes, les Frères musulmans ont accédé au pouvoir en Egypte, en Tunisie, et partiellement au Maroc. Ils récoltent aujourd'hui les fruits de la révolution pour la démocratie, mais qu'en est-il réellement ? Prônent-ils, comme ils le prétendent, un islam modéré, en phase avec la modernité et compatible avec la démocratie ?

 

 

 

2 - d'Oussama Ben

 

L'exécution d'Oussama Ben Laden par les forces spéciales américaines en mai 2011 n'a pas mis fin aux exactions d'Al- Qaida. Paris et Washington ont aujourd'hui les yeux rivés sur l'Algérie, berceau de la dernière filiale d'Al-Qaida : Aqmi, Al-Qaida au Maghreb islamique. Active en Tunisie, au Maroc, en Lybie, au Mali, au Nigéria ou encore en Somalie, cette mouvance terroriste continue à appeler les populations à se mobiliser contre l'Occident, à multiplier les attentats et les prises d'otages. En compagnie d'analystes de la mouvance Al-Qaida, ce film tente de dénouer les fils d'une histoire complexe qui fait encore et toujours l'actualité.

 

 

 

 L'élimination d'Oussama

 L'élimination d'Oussama Ben Laden, en 2011, semblait signer la fin d'al-Qaida et de sa menace terroriste. Depuis, sa « cooccupation » du nord du Mali puis l'intervention française pour l'en déloger ont braqué les projecteurs sur al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), sans rien en dévoiler ou presque. Réalisée avant ces événements, l'enquête de Patrick Barbéris est plus que jamais bienvenue pour éclairer la généalogie de la mystérieuse organisation qui opère dans tous les pays du Sahel.

La facture classique (analyses de témoins et d'experts mêlées à des archives) se révèle adéquate pour suivre « la piste du terrorisme », tant elle est sinueuse, semée de paradoxes. Descendants du GSPC (Groupe salafiste pour la prédication et le combat), lui-même issu d'une scission au sein du GIA (Groupe islamique armé, de sinistre mémoire pour ses attentats et ses massacres de civils pendant la sanglante décennie 1990 en Algérie), les militants d'Aqmi ont reçu par deux fois le coup de pouce des Américains. Le premier quand ceux-ci soutinrent les djihadistes algériens venus combattre les Soviétiques en Afghanistan. Le second, involontaire, lors de l'invasion de l'Irak, qui eut pour effet de remobiliser des islamistes, alors en perte de vitesse, et déboucha sur l'affiliation du GSPC à al-Qaida. Dernier paradoxe, et pas des moindres : comment une « petite troupe hétéro­clite » plus ou moins réduite au banditisme parvient-elle à inquiéter de grandes puissances ? En donnant quelques réponses, Patrick Barbéris met en lumière l'intérêt stratégique d'une région au carrefour de trois mondes (Afrique, Europe, Orient), riche de ressources pétrolières, gazières et minières. —

 


Sur la piste du terrorisme islamique
 

 

A voir : Sur la piste du terrorisme islamique - YouTube, Une histoire du terrorisme 1 : Une histoire du terrorisme - Télévision - Télérama  : Une histoire du terrorisme : liste des épisodes

Acte 3 : les années jihad (1989-2011) - vendredi 15 février 2013
Acte 2 : les années de poudre (1970-1989) - vendredi 08 février 2013
Acte 1 : les années de libération (1945-1970) - vendredi 08 février 2013

 

Comment l'Etat instrumentalise le terrorisme | Rue89

 

Sanglante concurrence entre al-Qaida et Daech

Ce nouvel assassinat du groupe Ansar al-Islam s'inscrit dans un contexte de concurrence avec la branche locale de l'Etat islamique, qui multiplie également les exécutions ciblées.Les deux militants assassinés collaboraient au magazine Roopbaan. Qualifiée de «secte d'homosexuels» par le communiqué d'Ansar al-Islam, cette publication est l'unique organe de presse LGBT du Bangladesh  Il a déclaré la guerre à Al-Qaida, qui le jugeait trop violentAutrefois aux ordres d’Al-Qaida, Abou Bakr al-Baghdadi a bien grandi. L’Etat Islamique a récemment déclaré la guerre à l’organisation d’al-Zaouahiri. Al-Qaida lui reproche son extrême violence contre les chiites mais surtout sa tentative de contrôle du Front Al-Nosra en Syrie, aux ordres d’Al-Qaida.L’Etat Islamique est sans doute la plus grosse menace qui pèse actuellement sur Al-Qaida. Pour la première fois, l’ennemi cherche à truster la place de porte-étendard du jihad. Et il vient de l’intérieur.

Ce qui peut être aussi possible est une mise en concurrence entre les différents groupes djiadistes pour la suprémacie médiatique, politique et militaire. Alger craint l’influence grandissante de l’EIIL

An al-Qaeda breakaway group calls on Muslims throughout the world to swear allegiance.Inside Story Last updated: 30 Jun 2014 21:01LIRE AUSSI:Le "Calife" Abou Bakr Al-Baghdadi veut détrôner Al-Qaïda et Aymen Zawahiri dans la mouvance jihadiste


Selon Mathieu Slama, spécialiste de la communication de crise, la surenchère bat son plein entre les deux mouvements djihadistes rivaux: «al-Qaida et Daech sont en concurrence permanente», explique-t-il au Figaro. «Sur les réseaux sociaux, l'Etat islamique ridiculise régulièrement al-Qaida et son chef, le vieil Egyptien Ayman al-Zawahiri. De son côté, al-Qaida ne reconnaît pas la légitimité de Daech.» Les deux groupes sont également en conflit idéologique, la mouvance crée par Ben Laden ne défendant pas le califat proclamé par l'Etat islamique. «al-Qaida est en déclin par rapport à Daech, donc le groupe multiplie les attaques dans certaines zones pour bien marquer son territoire», décrypte Mathieu Slama. «Cette concurrence est également visible dans la propagande d'al-Qaida, qui a élevé ses standards et repris les codes de l'Etat islamique pour rétablir son niveau face à son rival». 

 

Les pays composants les deux coalitions internationales contre Daesch et le terrorisme islamistes ( qui a endeuillé les pays européens et fait monter les mouvements et partis d'extrême droite, le replis communautaires ) a tout misé sur la solution sécuritaire et militaires aux détriments d'autres solutions plus efficace. daesch profite des guerres confessionnelles instrumentalisées par des dictateurs cyniques et ses bailleurs de fond devant des occidentaux impuissants.  Un enieme  accord américano-russe prévoyant un arrêt des combats sur deux fronts en Syrie mais excluant la ville d'Alep, en proie à de violents combats, entrera en vigueur demain à l'aube, ont annoncé aujourd'hui des sources américaines, syriennes et russes. Un regain de violence aussi brutal que le symbole qu'il véhicule: l'assassinat, par Damas, des derniers espoirs nés de la fragile trêve entrée en vigueur le 27 février dernier. La situation en Syrie est à "plusieurs égards hors de contrôle", a déclaré lundi devant la presse à Genève le secrétaire d'Etat américain John Kerry. 

 IDÉO - A Raqqa, deux femmes ont filmé le quotidien en caméra cachée :

 

 

Barack Obama a proclamé avec le plus grand sérieux à la convention démocrate de Philadelphie qu’il reviendrait à Hillary Clinton de défaire Daech. En transmettant ce lourd fardeau à son éventuelle héritière, Obama se comporte une fois encore de manière aussi irresponsable que son propre prédécesseur, George W. Bush.

"... la décision d'envahir l'Irak en 2003 fut un désastre pour l'Amérique et pour le monde, dont nous payons encore la facture avec l'organisation Etat islamique "

"Les Etats-Unis ont dépensé au bas mot quelque 2.000 milliards de dollars, perdu et provoqué la mort de dizaines de milliers de vies humaines en intervenant en Irak sur la base d'un mensonge orchestré par le petit noyau idéologique néoconservateur de l'administration Bush.

Les dépenses militaires dans le monde se sont élevées pour la seule année 2015 à 1.676 milliards de dollars, à comparer avec le coût total du programme Apollo qui permit d'envoyer pour la première fois un homme sur la Lune : 163 milliards de dollars actuels, à peine 10% des budgets militaires mondiaux sur un an."

La seconde erreur est d'avoir laissé la situation en Syrie s'embourber avec la multiplication des acteurs locaux, régionaux et internationaux aux intérêts contradictoires

 


Les années Obama (3/4) - ARTE
 

En 2006, Obama arrive a la présidence américaine. L'enjeux : effacer l'héritage désastreux de la présidence Bush.

 

 

Aujourd'hui, je vous propose cependant de nous intéresser à une autre matière première elle aussi au coeur de l'actualité... le pétrole. Alors que l'Irak s'enfonce dans la guerre civile et les troubles politiques et religieux, la question de l'approvisionnement en pétrole refait surface. Le pays est en effet un des principaux producteurs d'or noir au monde et alors que toutes les prévisions indiquent une augmentation de la demande et de la consommation mondiale, la moindre tension sur les approvisionnements se retrouve dans les cours. Allons-nous voir le cours du baril s'envoler ?

Avec une progression de 4,4% en un mois, le cours du Brent, le pétrole européen, fait mieux que la plupart des autres classes d'actifs. La raison ne vous aura pas échappé : l'Irak, le deuxième plus gros producteur de l'OPEP, est aujourd'hui menacé par un groupe extrêmement radical, les djihadistes sunnites de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).  A la tête de l'organisation, un homme : Abou Bakr Al-Baghdadi, sacré "terroriste le plus puissant du monde" en décembre dernier par Time (article en anglais). L'homme est présenté comme un "extrémiste irakien ambitieux" par la New York Review of Books (article en anglais). Né en 1971, Al-Baghdadi est irakien : il est originaire de Samarra, une ville située à une centaine de kilomètres au nord de Bagdad, la capitale.Il a rejoint Al-Qaïda en 2003, lors de l'invasion de l'Irak par les Etats-Unis, raconte Bruce Riedel (en anglais), ancien analyste de la CIA, aujourd'hui expert à la Brookings Institution, un think-tank américain. Le département d'Etat américain (en anglais) le surveille de près et a offert une prime de 10 millions de dollars pour toute information qui permettrait sa capture.

Ils se sont ainsi emparés de Mossoul, la 2e plus grande ville irakienne et menacent Bagdad. En s'emparant de Mossoul, l'EIIL s'est arrogé un véritable trésor de guerre. Non seulement la ville est riche et sa région dispose d'importantes ressources pétrolières mais surtout, la banque centrale de Mossoul recelait 492 millions de dollars – de quoi financer sans trop de problèmes la poursuite de leurs opérations.

 

 

Daech profiterait aussi du trafic de migrants

Dans une interview au JDD, Franco Robert, procureur national de la Direction antimafia et antiterrorisme de Rome estime que «la logique conduit à penser (que) l'État islamique se finance aussi avec le trafic de migrants", tout en concédant qu'«il n'y a pas de preuves formelles».

«Le groupe contrôle des pans de territoires de deux pays de provenance des ­migrants, l'Irak et la Syrie, ainsi que des régions d'un pays de transit et d'embarquement comme la Libye» rappelle le spécialiste italien. Et de poursuivre : «Il est impensable qu'une organisation de type terroristo-mafieux qui contrôle ces territoires et les activités qui s'y déroulent ne tire pas profit de ces activités. En imposant par exemple des pots-de-vin ou des pourcentages sur les ­profits illicites.» Autement dit lorsqu'il y a une aggravation des tensions sociale, économique et sécuritaire dans les pays visées, Daesch se porte bien
LIRE AUSSI:
Pétrole, taxes, trafics d'humains: comment Daech se finance
Comment Daech organise son lucratif marché pétrolier
La France achète-t-elle du pétrole de Daech ?

 

Le centre de l'Irak est lui aussi en grande partie sous la coupe de l'EIIL qui a pris Fallouja, une importante ville à 60 km à l'ouest de Bagdad (Faloudja, première ville à être tombée entre les mains des combattants de l'EIIL en janvier dernier). Et ce week-end, l'EIIL s'est emparé de 3 nouvelles villes. 

 

 

La montée en puissance d'un groupe comme l'EIIL (  l'Etat islamique en Irak et au Levant) trouve son origine  dans le maelstrom irakien, pays dans lequel les tensions religieuses (essentiellement entre sunnites et chiites) ont été attisées et soutenues par le régime de Saddam Hussein. Pendant des années, celui-ci a ouvertement favorisé les sunnites aux dépends des chiites.

 

Depuis sa chute, la situation s'est en grande partie renversée. Les sunnites se plaignent d'être exclus de la rente pétrolière. L'EIIL a ainsi rapidement progressé dans le nord de l'Irak, région dans laquelle il peut compter sur un important soutien de la population sunnite.

 

A cela il faut ajouter une contagion de la guerre civile syrienne. En effet, l'EIIL, bien que né en Irak, a pu acquérir une couverture médiatique et une expérience des combats en Syrie où il est engagé dans la lutte contre le régime de Bashar Al-Assad. Il a d'ailleurs pris le contrôle d'une partie de la Syrie, près de la frontière irakienne, s'assurant ainsi une solide base arrière.  M. Kerry, qui tente de sauver la trêve en Syrie, s'exprimait à l'issue d'une rencontre avec l'envoyé spécial de l'ONU sur la Syrie, Staffan de Mistura.

 

Des djihadistes inspirés par l'armée américaine

L'EIIL adopte aussi certaines méthodes de l'ennemi américain à l'instar du Hezbollah libanais, qui avait formé ses combattants au contact de l'armée israélienne pendant l'occupation du Sud-Liban dans les années 1990. Comme la guerre contre la drogue a contribué à la création d'empires mafieux, la guerre contre le terrorisme a créé à son tour un monstre d'une nouvelle dimension. L'idéologie djihadiste d'al-Qaida s'est nourrie en Irak de la vieille rivalité entre chiites et sunnites. L'occupation américaine a servi à recruter les combattants, et à leur donner une école de guérilla ; comme dans un processus darwinien, ceux qui ont survécu sont les plus adaptés. La guerre civile syrienne a fourni une expérience supplémentaire à des milliers de djihadistes. La perte de contrôle de Damas sur l'est de son territoire a enfin fourni au mouvement la base territoriale qui lui a permis de se lancer à l'attaque du nord de l'Irak.

 

 

Comprendre la guerre en Syrie en cinq minutes - Le Monde :

Documentaire sur la guerre à Alep en Syrie réalisé par ... - YouTube :

 Syrie, dans l'enfer d'Alep (Ligne de Front) - YouTube :

 

 

 

 

 

De ce qui était autrefois le cœur économique du pays, il ne reste presque plus rien. De la vieille ville classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, ne subsistent que des ruines. Méthodiquement, les chars, les mortiers et les hélicoptères de Bachar Al-Assad ont détruit des quartiers entiers.

Pour contrer l'effet de cette vidéo, le gouvernement irakien a diffusé un clip montrant un djihadiste jouant avec un serpent apprivoisé qui disparaît dans des flammes à l'arrivée d'un soldat irakien

Enfin, derrière la progression de l'EIIL se profile le conflit entre l'Arabie saoudite (sunnite) et l'Iran (chiite), la première étant clairement soupçonnée de financer l'organisation terroriste sunnite.

L'Iran, s'inquiétant du possible établissement d'un califat sunnite en Irak, envisage même une alliance avec son vieil ennemi les Etats-Unis pour tenter de stopper la progression de l'EIIL. Intervention conjointe à laquelle l'administration américaine ne semble pas opposée puisque, selon les sources diplomatiques officielles, de "brèves discussions" ont eu lieu entre les 2 pays.

Face à cette progression, l'ONU et les Etats-Unis semblent cependant hésitants quant à la conduite à suivre. Revenir en Irak est un pari dangereux pour Barack Obama, 2 ans à peine après avoir retiré ses troupes du pays.

La question du pétrole pourrait une nouvelle fois faire pencher la balance

Car tout ce que le monde compte de consommateurs de pétrole a les yeux braqués sur le pays... et ses ressources de pétrole, les 5e de la planète.

 

Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), la demande mondiale devrait augmenter de 1,3% par an d'ici 2019. Or l'Irak devait augmenter de près de 1,28 million de barils sa production journalière sur les 5 ans à venir. Avec ce doublement de sa production, l'Irak devait ainsi contribuer à plus de la moitié de l'offre supplémentaire de l'OPEP.

Mais cela, c'était avant la percée de l'EIIL. L'avancée des djihadistes dans le nord et le centre du pays menace une partie de ses réserves pétrolières, et tout particulièrement les champs du Kurdistan. Depuis mars, une partie de la production irakienne est ainsi au point mort.

 

La fébrilité des marchés est accentuée par la stagnation voire la baisse de la production dans certains pays comme producteurs, embourbés dans des crises politiques internes, comme la Libye ou le Nigéria.

 

La diplomatie américaine est manifestement à l’épreuve. On n’entend pas beaucoup les Etats-Unis quand l’Arabie, le Qatar, le Koweït ou la Turquie interviennent ouvertement dans les désordres de Syrie et d’Irak. Ou quand le Maréchal Sissi restaure en Égypte une dictature bien plus oppressive que le régime de Bashar el-Assad. Ou quand la Libye sombre dans "l’anarchie sanglante". Ou quand le Président Obama débloque 600 millions de dollars au profit de l’opposition syrienne (laquelle ?) comme il vient de le faire hier. C’est une position qui va être de plus en plus difficile à tenir à mesure que la situation dégénère en chaos régional et s’analyse en marche victorieuse des ennemis djihadistes de l’Occident et de l’Amérique.

 

Quelles conséquences pour le cours du pétrole ?

Pour l'instant, il faut bien reconnaître que les conséquences sur l'approvisionnement mondial du pétrole restent limitées. Les exportations irakiennes de brut se maintiennent et la flambée des cours est jusqu'à présent restée limitée – le Brent a bondi jusqu'à 115 $, un plus haut depuis septembre 2013.

 

Mercredi dernier, on apprenait que l'EIIL avait attaqué la principale raffinerie du pays, située à Baïji, à 200 km au nord de Bagdad. Mais là encore les conséquences devraient être réduites pour le pétrole : "L'attaque contre la principale raffinerie de Baïji peut constituer une source de pétrole pour l'EIIL et ses partisans (...). Mais elle ne fournit pas de pétrole hors d'Irak et l'impact de l'attaque est probablement moindre que ce que l'on craint", expliquait à l'AFP Rebecca O'Keeffe, analyste chez Interactive Investor.

En effet, les principales ressources pétrolières sont situées dans le sud du pays, loin du champ d'action actuel de l'EIIL.

Les djihadistes peuvent-ils progresser vers le sud et menacer une région d'où part 90% des exportations irakiennes ? C'est une possibilité mais plusieurs obstacles devraient ralentir la progression de l'EIIL.

Premièrement, les sunnites y sont moins nombreux et l'EIIL ne bénéficiera pas du même soutien plus ou moins actif de la population. Ensuite, ni le gouvernement irakien, ni les Etats-Unis, ni encore les pays voisins ne souhaitent voir la guerre civile progresser vers le sud et menacer ce qui constitue la principale richesse du pays.

 


Reste que sur le moyen/long terme, la progression de l'EIIL et la montée des périls en Irak n'est pas une bonne nouvelle pour le pays et sa production de pétrole.

 

L'instabilité politique ne devrait pas favoriser les investissements étrangers, indispensables au secteur pétrolier pour accroître sa production. "Il est important pour l'Irak qu'il y ait un processus politique qui normalise la façon dont le pays est géré, qui en fasse un bon endroit pour investir", notamment à partir de 2016, quand est prévue la prochaine grande vague d'investissements dans l'exploration, explique Hans Nijkamp, président pour l'Irak du groupe pétrolier britannique Shell, à l'AFP.

Certains investisseurs pourraient préférer des pays politiquement plus stables, comme le Brésil ou l'Amérique latine en général. . 


Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/irak-sera-t-redemption...

 

Related
A synopsis of the various fighters in Iraq grouped by religion, culture, region, and political agendas. ( 27-Jun-2014 )
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu