Avertir le modérateur

24/05/2014

fabrique des pauvres

 De La Servitude Moderne  par ClaVieFrere2011
 
" Mon optimisme est basé sur la certitude que cette civilisation va s'effondrer. Mo pessimisme sur tout ce qu'elle fait pour nous entrainer dans sa chute"

 Le Monde Diplomatique - L'art D'ignorer les Pauvres ,
 
 


 Bref, une vidéo a je sais pas si vous ne l'avez pas vu  vu. Le mouvement des indignés, doit être une des solutions de créer des mobilisations rassemblements avec les syndicalismes ( mais hors corporation), les anarchistes, féministes....  Il faut rassembler les luttes dispersées, sortir de l'égoisme et des luttes individuelles pour élargir les champs de combat

Europe, le mépris des peuples
Le mercredi 21 mai 2014

(dessin : Rainer Hachfeld)

« Quelle est la différence entre une machine folle et l’Union européenne ? Quand une machine dérape, elle s’arrête, pas l’Union européenne. » Ainsi s’exprime Herman Van Rompuy, pourtant président du Conseil européen !

 

Des salaires qui ont baissé dans 18 États sur 27, alors que dans la seule zone euro on compte 18,9 millions de chômeurs dont 3,5 millions sont directement imputables à la doctrine de Bruxelles. Faillite sociale, aveuglement économique, voilà « l’Europe dont plus personne ne veut : un monstre incontrôlable », selon l’UMP Henri Guaino. Ce mépris des peuples fait le miel de l’extrême droite en Europe et le succès de Marine Le Pen qui s’est contentée de voler les analyses et les prises de position que la gauche critique s’efforce de faire entendre depuis des années.

 

Comment en est-on arrivé là ? Entretien avec Coralie Delaume (Europe, les États désunis, aux éditions Michalon) et Aurélien Bernier (Désobéissons à l’Union européenne). Entretien : Daniel Mermet Programmation musicale :
  
Sag warum, par Camillo Felgen

 

 es Sales Majestés - Sois pauvre et tais-toi ! - YouTube :Les Sales Majestés - Sois pauvre et tais-toi ! - YouTube :



 
 

 

 

Documentaire poignant vu sur Arte, ou "la folie du système capitaliste global et les intérêts des puissantes multinationales".

On voit bien que pour que quelques individus s’enrichissent , ceci ne peut se faire systématiquement qu’au détriment d’un autre. C’est une règle impitoyable qui se vérifie chaque jour et qui est en train de créer une véritable bombe à retardement dans notre société.

Cela montre clairement que la pauvreté n’est pas une fatalité, mais bien une conséquence de la politique menée par nos gouvernements, inféodés au grand capital, tous partis confondus…

 

Comment faire pour plus de solidarité dans  ce contexte, pour avoir une action concrète et ne pas culpabiliser, et ne pas penser qu’il n’y a rien à faire?

 

 

Et là encore les avis divergent. D'un côté, certains signaux ont de quoi inquiéter, et tout particulièrement celui du coût salarial.

 

Le graphique ci-dessous représente l'évolution du coût salarial dans la Zone euro. Vous n'avez pas besoin de moi pour le commenter car il est fort clair : les salaires s'effondrent dans les pays du Sud. cf De la servitude moderne 

 

La guerre des salaires en Zone euro

Alors oui, certes, cela fait gagner en compétivité, mais à quel coût  :

 

"Les gérants continuent de se succéder devant les micros et les caméras pour nous vendre des lendemains qui chantent et faire l'apologie des pays du Sud qui redémarrent grâce à une compétitivité retrouvée.

 

Ils oublient de souligner que cette merveilleuse compétitivité a été obtenue grâce à l'effondrement des salaires (Grèce, Portugal, Espagne, Italie) qui constitue justement l'origine du cycle déflationniste que la BCE se fait fort de combattre y compris, nous fait-elle comprendre, par le biais d'expédients non conventionnels. ' (comprenez : des embauches à des salaires de misère et un écrémage impitoyable des effectifs chez les 50/60 ans qui coûtent trop cher aux entreprises)."

Austérité à tous les étages

Sur ce dernier point, le paragraphe 11( c’est le point 11 de la déclaration finale du sommet) évoque explicitement la nécessité de généraliser de tels efforts. Ce qui conduit le Nobel d’économie Paul Krugman à s’étrangler sur son blog :  

 « Pendant que les Espagnols réduiront leurs coûts du travail par rapport aux Allemands, les Allemands réduiront leurs coûts du travail par rapport aux Espagnols. Le progrès est en marche ! »

 

Un petit sparadrap d’un côté, une forte dose d’austérité budgétaire et salariale de l’autre : ce n’est pas ainsi que l’Europe sera remise à flot  source Austérité à tous les étages : L'indigné, Le "modèle" allemand ( google , citoyenactif), Le gouvernement annonce un geste sur les cotisations retraites des fonctionnaires, Chômage en avril: «Pas d'amélioration», ni «d'aggravation significative», annonce François Rebsamen

 


 

Zone euro en déflation

Ce tableau reprend les indices de prix à la consommation harmonisés (IPCH) de la Zone euro. A noter, que ces indices ne prennent en compte ni l'énergie, ni les produits alimentaires saisonniers."La déflation frappe surtout les pays qui ont pratiqué l'austérité, à savoir réduit leurs déficits budgétaires, diminué leurs nombres de fonctionnaires et réduit leurs prestations sociales.

 
Merci pour vos commentaires…generation precaire - YouTube
 
 

 n A lire : Documentaire Génération-Précaire, Génération Précaire | Facebook

 

Les déportés du libre échange - videos.arte.tv :Piñata mexicaine pour les enfants. Restauration légère traditionnelle mexicaine en continue.Los deportados de libre comercio - YouTube :

« Les déportés du libre échange »

Dans son film, Marie-Monique ROBIN dénonce les effets de l'ALENA, accord de libre-échange entre le Canada, les USA et le Mexique, entré en vigueur le 1er janvier 1994.

Au nom du «libre-échange», le Mexique a progressivement démantelé le système qui avait pourtant permis son autosuffisance alimentaire pendant des décennies. Ce traité inique a laminé l'agriculture mexicaine et contraint 3 millions de petits paysans à rejoindre les bidonvilles ou tenter leur chance comme travailleurs clandestins aux Etats-Unis, tandis que progressent les taux de malnutrition (mais aussi d'obésité) et de pauvreté dans tout le pays.

Actuellement, TAFTA, l'accord transatlantique en négociation, dans le plus grand secret, entre les USA et l'Union Européenne, obligera les États, au nom du libre-échange, à démanteler leur lois et règlements au profit des multinationales. C'est un véritable hold-up sur la démocratie qui se prépare...« Les déportés du libre échange »  Film de Marie Monique Robin

Lien : http://paris.demosphere.eu/rv/33181
Source : http://casa-poblano.fr/

Un cinquième cycle de négociations entre l'Union européenne et les États-Unis a débuté ce lundi 19 mai à Arlington (Virginie) et se poursuivra jusqu'au 23 mai.

 

Selon un document de négociation secret rendu public ce lundi par le Huffington Post, l'Union européenne propose aux États-Unis de libéraliser complètement le marché transatlantique de l'énergie et des matières premières.

Pour mieux comprendre :

Le document de négociation en anglais : http://france.attac.org/IMG/pdf/ttipenergyrm_nonpaper.pdf

Comment faire pour plus de solidarité dans  ce contexte, pour avoir une action concrète et ne pas culpabiliser, et ne pas penser qu’il n’y a rien à faire? 

Yourope  Une Europe sans frontières ? samedi 24 mai à 14h00 (26 min) , Rediffusion mardi 27.05 à 7h15, Rediffusion mercredi 28.05 à 3h45Les élections européennes de ce week-end sont l'occasion pour "Yourope" de poser la question des frontières internes de l'Union. Ont-elles vraiment disparu ? Sont-elles encore présentes dans le quotidien des jeunes Européens ?Dossier En savoir plus

Les élections européennes de ce week-end sont l'occasion pour « Yourope » de poser la question des frontières internes de l'Union. Ont-elles vraiment disparu ? Sont-elles encore présentes dans le quotidien des jeunes Européens ? Depuis l'entrée de la Lituanie dans l'UE un village est coupé en deux. Moitié en Europe, moitié en Biélorussie. Autrefois purement formelle, la frontière qui le traverse est devenue très difficile à franchir. Une difficulté pour les jeunes dans une région qui n'offre aucune perspective d'avenir. A l'inverse, d'autres territoires ont connu un essor économique notable après le grand élargissement de 2004. Un exemple parmi d'autres : la zone frontalière entre l'Allemagne et la Pologne est l'une des plus dynamiques de l'UE.

YOUROPE ARTE - démocratie participative - mobilisation ... - YouTube :

ESF - Européens sans frontières :

Yourope | ARTE :

Fabrique des pauvres – L’indigné Révolté

 

Bruxelles Business

Looking for Europe

Argent, sang et démocratie

Austérité à tous les étages : L'indigné

Foire aux questions abstentionnistes - citoyenactif

Lobby Planet - Saltabank 

Vidéo Le lobby des armes s'invite dans la campagne - Replay TV :  

Lobbycratie, lobby, influence, lobbying, analyse et commentaires ... : 

fabrique des pauvres - citizen khane

 

Assommons les pauvres !NOS VIES DISCOUNTCréé le mercredi 20 mars 2013

21/06/2013

C'est pas nous, c'est eux...

  1. Si voter pouvait changer quelque chose, ils l'auraient rendu illégal" -
    (Emma Goldman)
     
  2. Ne nous en prenons pas aux effets, attaquons toujours les causes !
    Bakounine

    sans la révolte de l'individu, s'associant à d'autres individus révoltés pour résister au milieu et chercher à le transformer, ce milieu ne changerait jamais.
    malatesta
  3.  
  4. Lundi, à Athènes, de hauts responsables de la troïka ( UE, BCE et FMI) sont venus au chevet du mourant. Selon le "plan de sauvetage négocié" en novembre 2012, 150.000 suppression d'emplois dans le secteur public sont à prévoir sur la période 2010-2015.
    Pour montrer sa bonne volonté, le gouvernement grec a donc offertà ses créanciers ses télévisions, ses radios publiques avec ses 3 000 salariés : mardi soir la télévision ERT a brutalement d'emettre.

    " Imaginez maintenant que cet événement ait eu lieu à Istanbul, en Turquie, et comment l’Union européenne aurait reçu l’information. Elle aurait suffoqué d’indignation. Elle aurait parlé d’acte de dictature et d’obscurantisme.
    Il se trouve que cet acte a été commis en son nom.  Hubert Huertas

    > Télévision publique grecque:  «Cette fermeture est un choc et un scandale pour l'information» - le Monde : Vangelis Demeris

     Jeudi :Grève générale pour défendre l'audiovisuel...

    par lemondefr

     
     
    Pendant ce temps, le CAC 40 a vécu une séance bien sombre . Les volumes étaient au rendez-vous et la panique s'est installée au fur et à mesure que la crainte d'un krach obligataire prenait corps. En effet, les taux longs sont remontés assez fortement à l'idée que la FED n'assurerait plus son rôle de régulateur par achats massifs d'obligations d'états. Comme si cela ne suffisait pas, les opérateurs apprennent que le secteur manufacturier chinois se contracte et que rien ne va plus dans les pays émergents. Il fallait donc sauver les meubles !
     
    Aux Etats-Unis, un grand consensus d'observateurs restait persuadé que la FED ne prendrait pas le risque de décevoir les marchés en annonçant clairement la fin de sa politique ultra accommodante. La surprise est donc de taille et le coup de sifflet justifiant la fin de la récréation assez strident. "La FED se montre très optimiste sur la reprise de l'économie américaine et sur la capacité prochaine de celle-ci à ramener le chômage sous la barre des 7%. A la fin de l'année ou au début de 2014, il n'y aurait plus d'utilité à pratiquer autant d'achats". . Il faut se réveiller et rejoindre la réalité. Il est de ces couettes beaucoup trop difficiles à quitter..
     
    Les marchés financiers sont dopés au lancement dans l'économie réelle ( ou irrelle) d'argent fictif et de guerre des monnaie balancé par les banques centrales et les états en vue de soutenir un système moribond. La crise accentue le risque de la montée des extremes droites en Europe et aux durcissements des politiques de surveillance et de répression.Un relèvement des taux sur le marché de la dette des états ( au plus bas actuellement ( autour de 2%) mettrait de nombreux états en  faillite, et avec le risque de stagflation ( déflation lié à la baisse des prix , de l'investissement et de la consommation et de l'inflation lié à l'émission des masses monétaires, de la rareté des matières premières et de l'augmentation des catastrophes climatiques) risque de plomber un peu plus le système monétaire mondiale et les échanges commerciaux.
    Nous ne devons plus nous tenir a des "idoles", des hommes " politiques profidentielles" qui nous promettent mond et merveille, pour mieux nous decevoir par la suite.
     
    Un extrait interessant :
     
    C'est pas nous, c'est eux...
 

 

Hier, les électeurs d'Europe Ecologie, du Front de gauche et de l'extreme gauche et gauche molle ont fais gagner François Hollande. Aujourd'hui, nous ferions perdre le Parti socialiste. Demain, sera-ce le Parti socialiste qui fera perdre les écologistes ? Si le vote de Villeneuve-sur-Lot est d'abord et avant tout une sanction contre un homme, il est aussi une sanction contre une politique. Car pour les citoyens, ici, l'alternative n'est pas à gauche, elle est à droite. Ainsi que dans les sept autres Législatives partielles perdues par la gauche depuis un an.

Si le vote sanction après un changement de majorité au sommet de l'Etat n'est guère nouveau, ce qui l'est davantage, c'est la possible recomposition des droites avec l'explosion des scores du Front national. Pour répondre aux dérives de gestion de la droite comme de la gauche, à la corruption en col blanc, au chômage qui flambe, aux difficultés en tout genre que les Français rencontrent, le FN, en s'organisant derrière Marine Le Pen, apparaît à certains électeurs comme une alternative crédible, faisant oublier sa radicalité. Et les sondages publiés sur les possibles scores de l'extrême droite aux Municipales et aux Européennes ne sont pas pour nous rassurer.

Le vote FN pourrait devenir – est ? – un vote d'adhésion. Comment la gauche s'organise-t-elle pour y faire face ? Comment les écologistes se positionnent-ils, co-gérant le pays tout en affirmant leurs différences, pour aborder les prochaines séquences électorales ? Certes, nous avons demandé au gouvernement un changement de cap. Tout comme de plus en plus de socialistes qui s'inquiètent de leurs futurs scores sur leurs territoires régionaux. Aujourd'hui, la réponse de ce gouvernement est simple : c'est non. Tablant sur un « mieux » à venir prochainement, il attend que l'orage électoral passe, comptant sur des triangulaires et sur l'implantation de ses barons locaux pour limiter la casse.

Et nous ? Avons-nous les moyens d'attendre que l'orage passe ? Sans changement, pourrons-nous supporter cette flambée de l'extrême droite et la chute du Parti socialiste ? Ce dernier ne manquera pas de rappeler que seule l'union de la gauche permettra de contrer l'UMP et le Front national. Pourtant, on ne peut pas être l'otage de ce rapport droite-gauche dont on sent bien qu'il arrive à épuisement, et où les solutions des écologistes passent à la trappe. A nous de rappeler à nos partenaires que seule la mise en œuvre du changement pour lequel il a été élu permettra de contrer cette flambée !

 

Nathalie Laville
membre du Bureau exécutif en charge de la communication et des campagnes & actions

  1.  
  2. De Flores Magon 

    "Les anarchistes restent, comme toujours, des adversaires résolus du parlementarisme et de la tactique parlementaire.

     … Adversaire de la lutte parlementaire, parce qu’ils pensent que loin de favoriser le développement de la conscience populaire, elle tend à déshabituer le peuple de s’occuper lui-même directement de ses propres intérêts et qu’elle est une école de servilisme pour les uns, et de mensonges pour les autres.
  3. Nous devons faire en sorte que les ouvriers s’habituent, dès maintenant et dans toute la mesure du possible, à régler eux-mêmes leurs propres affaires, dans les associations de différents types et non dans la tendance à s’en remettre aux autres.
  4. Nous ne voulons pas que le peuple s’habitue à envoyer au pouvoir, ni à attendre son émancipation de leur accession au pouvoir.
  5. Nous défendons partout l’abstention consciente, sans nous préoccuper de savoir si elle peut favoriser tel ou tel candidat. Pour nous, ce n’est pas le candidat qui importe, dans la mesure où nous ne croyons pas qu’il soit utile d’envoyer de "bons députés" ; ce qui importe, c’est la manifestation de l’état d’esprit dans lequel se trouvent les gens ; et parmi les mille et un états d’esprits bizarres dans lequel peut se trouver un électeur, le meilleur est celui qui lui fait comprendre l’inutilité et le danger de la députation au parlement, et celui qui le pousse à travailler pour ce qu’il désire lui, directement, en s’associant avec tous ceux qui ont les mêmes désirs que lui.
  6. L’action parlementaire, à notre avis, habitue le peuple à attendre d’en haut sa propre émancipation et le prépare ainsi à l’esclavage.
  7. Nous qui voulons que le peuple soit réellement souverain, nous avons tout intérêt à empêcher qu’il ne prenne au sérieux une souveraineté de carton pâte, et qu’il ne s’en contente."

    Malatesta
  8.  En savoir plus : Ils ont voté Front National,

    La colère contre le " Nouveau Sultan"

    L'AUSTERITE PRECIPITERA LA CRISE - L'indigné révolté,
  9. Attaque raciste de Sarcelles: Trois hommes déférés devant le juge d'instruction
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu